Système d'acuité visuelle

L'œil humain est constitué d'un globe oculaire (sclérotique), d'un iris et d'un cristallin. Dans le complexe, l'organe visuel peut être représenté comme un système optique dans lequel chaque détail remplit une fonction importante. En cas de dommages à une partie, l’acuité visuelle est perturbée, une défocalisation, un trouble et une insensibilité à la lumière se produisent.

L'importance de l'examen de la vue chez les enfants

Les tout-petits, quel que soit leur âge, doivent être examinés par un ophtalmologiste afin de déterminer si le développement de la fonction visuelle est correct. Il existe trois types de classification de la vision chez l'homme:

  • vision normale. L'œil humain perçoit les objets environnants de la même manière, quelle que soit leur distance. Dans ce cas, deux points sont focalisés, l'angle de la direction du regard entre 1 minute (une minute angulaire est le soixantième du degré angulaire). En pratique médicale, la vision normale est considérée comme une unité et notée 1,0;
  • la myopie Une personne distingue mal les objets qui se trouvent à une distance considérable de lui. La mise au point de l'image de l'objet se situe devant la rétine. Les médecins diagnostiquent le pas de déviation par rapport au degré angulaire;
  • hypermétropie. L'incapacité de voir des objets avec des contours clairs à une courte distance. Les écarts par rapport à la norme sont généralement écrits avec un signe plus. Le foyer de l'image de l'objet est situé derrière la rétine. L'homme voit tout sous une forme vague et déformée.

Détecter l'apparition d'une maladie des yeux peut être examinée par un médecin.

Dans la vie normale, les écarts par rapport à la norme sont difficiles à remarquer, mais même de petites violations peuvent entraîner des maladies graves, notamment:

  1. Amblyopie Réduction ou perte complète de la capacité de voir dans un œil. Elle se développe dans la petite enfance, la complexité du diagnostic réside dans le fait que cette maladie ne provoque ni douleur ni malaise, l’enfant ne se plaint de rien, considérant sa vision comme normale.
  2. Asthénopie. Comme les symptômes de la maladie peuvent être identifiés comme étant en train de doubler dans les yeux, la présence d’un «brouillard» vague, d’une visibilité trouble, de moins de fatigue, de larmoiement, de crampes ou de sensation de corps étranger dans les yeux. Les manifestations d'asthénopie se produisent dans les cas où l'enfant passe beaucoup de temps devant la télévision ou l'ordinateur.
  3. Astigmatisme Cette terrible maladie affecte la cornée ou le cristallin de l'œil tout en violant la structure optique de l'organe visuel. Les objets environnants perdent leur forme et deviennent flous. Le nom de la maladie est traduit par "bestochie", c'est-à-dire que les rayons lumineux réfractés dans la cornée sont focalisés non pas à un moment donné, comme cela se produit dans un œil sain, mais à plusieurs. Le plus souvent, un œil est affecté.
  4. Oeil croisé Il est observé dans les cas où les muscles assurent de manière asymétrique le mouvement du globe oculaire. Il n'y a pas de point de fixation commun.

Il s'agit d'une liste incomplète des problèmes auxquels un enfant peut être confronté s'il n'a pas été diagnostiqué avec les premiers stades de l'acuité visuelle dans le temps. N'ignorez en aucun cas l'examen de votre enfant par un oculiste.

Méthode d'essai

La méthode la plus simple de contrôle de l'acuité visuelle peut être appelée examen primaire effectué par un ophtalmologiste. Le médecin proposera à l'enfant de fermer un œil et de nommer les lettres placées dans une rangée sur une table spéciale. Si l'enfant ne sait toujours pas lire et ne connaît pas les lettres, on lui proposera un tableau dans lequel des images sont dessinées.

Pour les enfants d'âge scolaire, les tables de Sivtsev et de Golovin sont généralement utilisées. La table comporte 12 rangées dans lesquelles des lettres et des anneaux de tailles différentes sont disposés dans un ordre spécial. Les symboles de distance et les unités conventionnelles d’acuité visuelle sont situés sur les côtés.

Pour les enfants d'âge préscolaire, la table Orlova a été spécialement conçue. Comme chez l'adulte et chez les enfants, les images sont réparties sur plusieurs rangées. Avec chaque ligne, la taille de l'image devient plus petite. Sur le côté de chaque rangée des deux côtés, il y a un symbole:

  • la colonne de gauche (valeur D, comprise entre 4,0 et 80,1) représente la distance à laquelle l'enfant doit voir et reconnaître clairement l'image. Vision parfaite, quand une personne distingue la rangée supérieure d'une distance de 50 mètres, la rangée inférieure de 2,5 mètres;
  • la colonne de droite (valeur V, de 12,4 à 0, 62) représente l'acuité visuelle exprimée en unités arbitraires. En vision normale, à une distance de 5 mètres, l'enfant distingue parfaitement les objets du dixième rang le plus bas.

La table d'Orlova a été conçue spécifiquement pour les enfants en âge d'aller à l'école primaire qui ne savaient pas encore lire et écrire. Le tableau montre des objets simples: une machine, un astérisque, un cheval, un arbre de Noël, un éléphant, un champignon, une théière, un avion, un canard et un cercle ouvert. Ces images ont été choisies de telle manière que même les plus petits patients, qui ne sont pas formés à la lecture, ne connaissent pas les lettres et ne savent même pas parler, puissent les exprimer à leur manière. Ces miettes peuvent être appelées images, en fonction de leurs capacités de parole.

Un cercle ouvert a été inscrit sur la table à la suggestion du Dr Landolt. C'est lui qui a commencé à utiliser ce signe pour déterminer l'acuité visuelle. Si l'enfant voit clairement les contours de l'objet, mais qu'il est perdu à déterminer le côté de la fente au niveau du cercle, il est fort possible qu'il devine d'autres images plutôt que de les voir réellement.

Systèmes et règles de détermination de l'acuité visuelle

L’algorithme de détermination de l’acuité visuelle chez les enfants a été proposé à la fin du XIXe siècle par le Dr Snellen. Il était inspiré de concevoir des images sur une table de manière à ce que chaque personnage couvre l'angle de vue en un certain nombre de minutes. Photos d'un rang, il a proposé de faire une taille telle que l'angle de vue prenne 1 minute. C'est-à-dire que les détails du symbole ont été représentés de telle sorte que la longueur entre les lignes et les intervalles diffère de 5 fois. Comme tous les citoyens n’étaient pas formés à l’alphabétisation à cette époque et que tous les employés devaient contrôler leur vue, il a été décidé d’ajouter des symboles à la table.

Afin de diagnostiquer avec précision l'acuité visuelle, la table doit être installée dans un illuminateur avec des parois en miroir. Cela vous permet de bien distribuer la lumière.

Les médecins travaillant avec des enfants ont développé leur propre système pour déterminer leur acuité visuelle. Pour pouvoir travailler correctement avec de jeunes patients, vous devez installer une table ou la suspendre au mur et fournir un bon éclairage. L’éclairage peut être naturel ou artificiel, mais la table ne doit pas briller. Le patient sujet doit voir l'image clairement. Avant de demander à votre enfant de répondre à vos questions, assoyez-vous sur une chaise et assurez-vous que l'éclairage de la pièce est suffisant.

Les jeunes enfants ne comprennent toujours pas ce qui leur est demandé. Par conséquent, avant de commencer le test, vous devez procéder comme suit:

  • arrangez-vous l'enfant, dites qu'il faut jouer un peu;
  • ne pas asseoir immédiatement l'enfant sur la chaise, mais lui permettre de regarder un peu autour de lui;
  • Avant de commencer le test, il est conseillé d'amener le bébé à la table et de lui demander ce qu'il voit dessus. Si l'enfant ne comprend pas une image, vous devez répéter son nom plusieurs fois afin de bien comprendre ce que vous allez lui demander.
  • les enfants se fatiguent très vite, vous ne devez donc afficher qu'un seul article de chaque rangée, en partant du haut;
  • l'examen de la vue commence généralement par l'œil droit; l'organe visuel gauche doit être fermé à ce moment-là avec un outil spécial - un bouclier. Vous pouvez autoriser l'enfant à utiliser sa propre paume comme bouclier, mais dans ce cas, demandez-lui de ne pas appuyer trop fort sur l'œil fermé, afin de ne pas fausser le résultat du test;
  • Il est possible d'afficher plusieurs images de la même ligne uniquement dans le cas où il apparaît clairement que l'enfant ne distingue que très peu les contours de l'image de cette ligne particulière du tableau.
  • pendant le test, il faut atteindre une ligne dans laquelle l'enfant ne peut plus distinguer clairement les images, lui montrer toutes les autres images de cette ligne, et si l'enfant ne peut pas les voir, cette ligne sera déterminante pour le réglage du niveau d'acuité visuelle;
  • alors vous devez demander à l'enfant de changer d'œil et répéter le processus depuis le début.

Chaque œil doit être vérifié séparément. L'algorithme de netteté est déterminé par la formule suivante:

où V est la valeur indiquée à droite de la ligne du tableau et D à la distance à laquelle l'enfant voit l'image, indiquée à gauche du tableau.

L'acuité visuelle est finalement formée chez les enfants que vers 5-6 ans. Par conséquent, vous ne devriez pas avoir peur si de petites déviations par rapport à la norme sont trouvées chez l'enfant. Cela vaut la peine de s’inquiéter s’il ya une vraie raison à cela.

Méthodes de détermination de l'acuité visuelle

L'acuité visuelle est déterminée par la table Golovin et Sivtsev. Habituellement, chaque tableau de détermination de l’acuité visuelle contient 10 à 12 rangées de lettres (signes), dont l’acuité visuelle de l’autre est différente de 0,1, et dans les deux dernières lignes du tableau (pour la détermination de l’acuité visuelle supérieure à 1,00), généralement de l’acuité visuelle. diffère de 0,5. Vous devez toujours rechercher si le patient a une acuité visuelle supérieure à 1,0. (Kolenko A.B. p. 20).

Pour l’étude de l’acuité visuelle chez l’enfant, des tables spéciales compréhensibles sont élaborées. Le principe de construction de ces tableaux est identique à celui décrit ci-dessus (voir annexe). L'acuité visuelle déterminée par des tables ou par toute autre méthode est généralement exprimée par un nombre décimal par la formule suivante: V = d / D, où V est l'acuité visuelle, d est la distance à laquelle l'œil voit la série de signes donnée, D est la distance à laquelle l'œil normal doit voir cette série de signes.

L'acuité visuelle est généralement déterminée à une distance de 5 mètres, puisqu'un faisceau de rayons qui tombe sur l'œil est pratiquement parallèle à cette distance.

Lors de la détermination de l'acuité visuelle, il faut rencontrer des personnes qui ne voient même pas les signes de la première rangée. Dans de tels cas, l’acuité visuelle est déterminée comme suit: les doigts sont représentés sur un fond sombre. En fonction de la distance à laquelle le patient compte correctement les doigts, l'acuité visuelle est calculée à l'aide de cette formule. Pour des raisons pratiques, on suppose que tous les 0,5 mètres correspondent à une acuité visuelle de 0,01. Ainsi, si le patient ne compte ses doigts qu’à une distance de 0,5 mètre, son acuité visuelle sera de 0,01, à une distance de 1 à 0,02, à une distance de 3 mètres à 0,006. Cette méthode est simple et relativement pratique. Déterminer l'acuité visuelle peut être un autre moyen. Il existe des images spéciales de bâtons sur des cartes séparées, dont la hauteur et la largeur sont égales à la hauteur et à la largeur des caractères de la première ligne du tableau.

Si un patient a une acuité visuelle si faible qu’il ne peut pas compter ses doigts même à une distance de 0,5 mètre, il est nécessaire de déterminer s’il compte les doigts près de l’œil même (par exemple, en comptant les doigts à une distance de 20, 30 cm, etc.). le patient ne compte les doigts que sur le visage lui-même, puis la carte de recherche enregistre: "La vision est égale au nombre de doigts sur le visage." Cela correspond à une acuité visuelle de 0,001. Parfois, le patient ne distingue pas les doigts, mais voit le mouvement de la main dans le visage. Ce degré de réduction de la vision et marquer dans la carte.

Lors de la détermination du prochain degré de diminution de la vision, il est noté si l'œil affecté voit la lumière. Si le patient ne distingue que la lumière, son acuité visuelle est réduite à la perception de la lumière et porte la mention V = 1 /

Et seulement dans le cas où le patient ne peut pas distinguer la lumière de l'obscurité, on peut enregistrer que l'acuité visuelle de l'œil est nulle. Un tel diagnostic signifie qu’il ya quelque part une violation dans l’appareil de perception de la lumière.

La définition de l'acuité visuelle est définie comme suit: les tables avec des signes sont placées dans une boîte séparée, appelée appareil Rota. Un réflecteur d'éclairage se trouve à l'avant et la table est donc uniformément éclairée. Le patient est assis à 5 mètres de la table, face à la table.Il est nécessaire d’examiner chaque œil séparément (monoculaire). Un œil est recouvert d'un cercle de plastique ou de carton. dans l’étude de l’acuité visuelle, il n’est pas recommandé de couvrir l’œil avec la paume, car dans le même temps, le sujet appuie habituellement sur l'œil, ce qui provoque une circulation sanguine altérée, ce qui, à son tour, réduit l'acuité visuelle pendant un certain temps. Il n'est également pas nécessaire de mettre un pansement sur l'œil, car dans le noir l'élève se dilate. Cette expansion de la pupille à un degré ou à un autre est transmise à l'œil et peut affecter l'acuité visuelle. Bien sûr, peu importe l’œil à examiner au début, à droite ou à gauche. Cependant, il est plus pratique avec toutes les méthodes de recherche de déterminer d'abord l'acuité visuelle de l'œil droit. Dans les mêmes cas, lorsqu'un œil est en bonne santé et l'autre malade, il faut d'abord inspecter un œil en bonne santé.

Une soeur, qui vérifie l'acuité visuelle, se place sur le côté de la table et montre le signe requis avec une baguette. La fin de la baguette devrait être sous le signe. Vous devez d’abord montrer les signes les plus grands (de la première rangée) pour que le sujet comprenne ce qui lui est demandé. Alors que le bout de la baguette est sous le signe de la table, la tête de la soeur devrait être tournée vers le sujet. Il faut surveiller de près si les yeux du sujet sont bien fermés, n'est-ce pas? Le sujet doit nommer rapidement le signe qu'il est montré, ne le montrez donc pas plus de deux à cinq secondes. Le sujet est obligé de nommer correctement tous les signes et lettres de la rangée. Si le patient ne voit pas un signe dans les rangées supérieures, on considère qu'il peut s'agir d'un accident. Dans les 6 rangées inférieures, où les signes sont beaucoup plus grands, une erreur est autorisée pour deux signes. Si le patient ne reconnaît pas plus de caractères que ce qui est indiqué, considérez qu'il ne voit pas cette série mais voit la série supérieure au-dessus de cette ligne.

Parfois, la longueur de l’enceinte oculaire est inférieure à 5 mètres. Dans de tels cas, l'acuité visuelle est examinée à l'aide d'un miroir. Le patient est placé sous une boîte avec des tables pour déterminer la vue, dos à lui. Sur le mur opposé, à une distance de 2,5 mètres, ils accrochent un miroir de telles dimensions et permettent ainsi de voir une boîte avec des tables. Dans le même temps, utilisez des "tables miroir" spéciales. (Kolnko page 27).

Pour déterminer l’acuité visuelle à l’heure actuelle, des dispositifs spéciaux électrifiés sont utilisés, dans lesquels des rangées individuelles de lettres (signes) sont éclairées en appuyant sur le bouton correspondant. Le médecin (soeur) est à côté du patient. De plus, le patient ne sait pas quelle ligne il est montré pour montrer qu’elles excluent la simulation et la désimulation.

Tableau de détermination de l'acuité visuelle: que peut-on faire?

La vérification de l'acuité visuelle est effectuée sur des tables spéciales. Cela fait partie de l'algorithme de diagnostic de vision standard. Dans la plupart des cas, dans les pays de la CEI, la table de Sivtsev est utilisée. Ceci est un moyen commun, mais pas le seul moyen de diagnostiquer. La vérification de l'acuité visuelle est nécessaire non seulement pour postuler à un emploi ou à une étude.

Pourquoi dois-je vérifier

Le test d'acuité visuelle doit être inclus dans la procédure de dépistage annuel. Ceci est une étude de base qui vous permet de détecter un problème à temps. Une forte diminution de l'acuité visuelle est toujours le signe d'une pathologie nécessitant une attention particulière. En ophtalmologie, cette procédure s'appelle la viziométrie. L'algorithme de vérification est le suivant:

  1. L'acuité visuelle est vérifiée pour chaque œil séparément;
  2. Après avoir vérifié l’acuité visuelle des deux yeux en même temps.

Pendant le test, vous ne pouvez pas plisser les yeux ni appuyer sur la main. Cela pourrait fausser les résultats de l'étude. La salle doit être bien éclairée et les images sur les tables doivent contraster avec l'arrière-plan.

Un taux de 1,0 est considéré. S'il y a une diminution, c'est une raison pour effectuer des recherches supplémentaires.

Tables de contrôle existantes

Il est produit en utilisant des tables spéciales. Ils contiennent des ensembles de lettres, d'images ou de symboles. Avec leur aide, le médecin détermine la capacité du patient à distinguer des caractères de différentes tailles à une distance de 5 mètres. Une alternative moderne aux tables en papier traditionnelles est un écran spécial avec un projecteur. Avec elle, les mêmes images et symboles sont affichés sur un écran blanc comme sur les tableaux.

Examiner l'acuité visuelle à l'aide de tableaux est le moyen de recherche le plus simple et le plus indolore.

La table de Sivtsev

Ceci est la table la plus célèbre pour l'examen des yeux. Elle est dans tous les bureaux d'ophtalmologie des pays de la CEI. C'est une affiche rectangulaire avec 10 rangées de lettres de différentes tailles. La table a été nommée d'après l'ophtalmologue Dmitry Sivtsev.
Un tableau est un ensemble de lettres d'impression. Il y en a sept:

Ils sont disposés au hasard sur 10 lignes. Si l'acuité visuelle est de 1,0, une personne peut nommer les lettres de toutes les lignes sans erreur. À gauche de chaque rangée se trouve le soi-disant Vizus. C'est un indicateur d'acuité visuelle correspondant à chacune des lignes.

Récemment, une version de la table Sivtsev sur un écran en verre dépoli avec un projecteur a été utilisée. Il vous permet d'afficher séquentiellement ligne par ligne.

Snellen table

La table de Snellen est la plus courante au monde pour la détermination de l'acuité visuelle. Il a été développé en 1862 par un otphtalmologue néerlandais, Hermann Snellen. C'est une affiche rectangulaire avec des lettres majuscules latines, ou les soi-disant optotypes.

Le tableau comporte 11 lignes de lettres d’optotypes. En haut sont les plus grandes, en bas sont petites. L'acuité visuelle est considérée à 100% si une personne voit 8 lignes de lettres ou moins. La distance entre la personne et la table devrait être de 6 mètres.

Table Orlova

Afin de vérifier la netteté de la vision chez les enfants d’âge préscolaire, la table Orlova est utilisée. Comme un enfant de cet âge ne sait toujours pas lire, 12 rangées du tableau se composent d'images combinées avec des anneaux de Landolt. Ces symboles ont des coupes dirigées dans différentes directions. Les tailles et les valeurs des chiffres du tableau sont les mêmes que dans le tableau de Golovin.

L'étude de la vision chez les jeunes enfants a ses propres caractéristiques. Avant de commencer, vous devez expliquer à l'enfant l'essence de la procédure. Il est également important de s’assurer que l’enfant connaît le nom de tous les animaux et objets figurant sur les images. Dans le cas des anneaux Landolt, il doit connaître la différence entre les concepts de "droite", "gauche", "haut" et "bas".

Les petits enfants sont vite fatigués, leur attention est dispersée. De ce fait, une seule image de chaque ligne est affichée, en commençant par la plus grande. Les caractères restants de chaque ligne sont utilisés si l'enfant n'a pas donné la bonne réponse.

Tableau Golovin

La table pour déterminer la vision de Golovin est construite sur le même principe que la table de Sivtsev. Il porte le nom de l'ophtalmologue Sergey Golovin. Au lieu de lettres majuscules, 12 rangées de bagues Landolt sont utilisées. Ces personnages sont cassés d'un côté. La ligne supérieure contient des anneaux de 70 millimètres. Et en bas, cette valeur n’est que de 6 millimètres.

La définition de l'acuité visuelle est la même que pour la table de Sivtsev. Ils sont utilisés en parallèle.

Quelles tables sont utilisées pour vérifier la vision du conducteur

Pour le contrôle prophylactique de l’acuité visuelle des conducteurs, deux types de tableaux sont utilisés: Sivtseva et Golovin. Cela vous permet d'identifier efficacement le problème à un stade précoce. Déterminer séparément l'acuité visuelle dans le "meilleur" et le "pire" oeil. Si une diminution est détectée, ce problème est résolu à l'aide de méthodes de traitement conservateur ou chirurgical.

Le traitement de la myopie avec des gouttes pour restaurer la vision est décrit ici.

Les raisons de la double vision, les méthodes de diagnostic et le traitement sont présentées ici.

Vidéo

Conclusions

La visiométrie, ou la détermination de l'acuité visuelle à l'aide de tables spéciales, est la méthode d'investigation la plus fiable. C'est la principale méthode de diagnostic lors des examens préventifs. Cela montrera le besoin d'autres recherches plus complexes et coûteuses. Les tables les plus couramment utilisées sont Sivtsev et Golovin. Pour vérifier l'acuité visuelle des jeunes enfants, la table Orlova est utilisée.

Lisez également sur les examens de la vue tels que la pachymétrie et la kératotopographie.

MÉTHODES DE DÉTERMINATION DE LA VISION AIGUË

Pour mesurer l’utilisation de l’acuité visuelle:

1. Tables Golovin (objet à une distance de 6 mètres de la table)

2. Tables Sivtseva (objet situé à 5 mètres de la table).

3. Pour les anneaux illettrés de Landolt.

4. Pour les images d'enfants Orlova.

La capacité de distinguer visuellement la forme d'objets dans l'espace, associée à la fonction de la fosse centrale de la tache jaune, est appelée vision centrale. L'état de la vision centrale est déterminé par sa netteté. L’acuité visuelle dépend de l’état du milieu réfracteur de l’œil, de la taille et de la densité des éléments cônes de la fosse centrale de la tache jaune, de l’état des voies de pénétration, des centres visuels sous-corticaux et corticaux, de leurs liens associatifs avec d’autres analyseurs, de l’état psycho-émotionnel et de la santé générale du patient, du niveau et de la qualité de l’éclairage enfin, du fonctionnement du système oculomoteur (sauts, tremblements, dérive), ainsi que du type et de la magnitude de la réfraction.

L'acuité visuelle subit une certaine évolution d'âge et atteint un maximum en moyenne vers 6–7 ans.

La vision d'un enfant dans les premiers mois de la vie est considérée comme primitive, égale à la perception lumineuse. Chez un nouveau-né, la perception visuelle se manifeste par un suivi court. À partir de la deuxième semaine de vie, une fixation à court terme peut être notée, mais les mouvements oculaires peuvent ne pas être coordonnés. À deux mois de vie, un suivi synchrone stable se forme, une fixation binoculaire du regard se développe, indiquant l'émergence et l'amélioration d'une vision objective. À l'âge de 4 à 6 mois, l'enfant commence à faire la distinction entre les formes géométriques simples et entre 1 et 2 ans - les dessins.

Dans la pratique des enfants, pour tester l'acuité visuelle, Golovin et Sivtsev utilisent des tables alphabétiques, la table de Landolt et la table des enfants d'Orlova (images), divers projecteurs d'enseignes.

La fonction visuelle chez le nouveau-né est révélée par une réaction directe et amicale de la pupille à la lumière, une réaction motrice générale à l'éclairage des yeux, la fermeture des paupières lors de l'éclairage de l'œil, une réaction à court terme de suivi sans fixation.

À 2-3 mois de la vie en liaison avec l'amélioration fonctionnelle des nerfs crâniens, sous-cortex et le cortex cérébral pour établir l'acuité visuelle de l'enfant montrer des objets lumineux de différentes tailles et de différentes distances. La connaissance de la taille angulaire des objets vous permet de calculer approximativement l'acuité visuelle à l'aide de la formule de Snellen:

d

Visus = ------,

D

où d est la distance à partir de laquelle les études sont menées;

D - la distance entre laquelle l'oeil normal distingue les signes de cette rangée dans le tableau.

À 6 mois, la fonction visuelle est jugée par la fixation binoculaire régulière d'objets de différentes tailles à différentes distances des yeux. Au cours de l’année de la vie, un enfant peut effectuer une tâche spécifique, par exemple prendre ou trouver des objets familiers de différentes tailles situés à différentes distances de lui.

Deux ans après un entraînement particulier, il est possible de contrôler l’acuité visuelle à l’aide de tables spéciales pour enfants. Pour cela, l'enfant est placé dos à la lumière à 5 mètres de la table. Les enfants de moins de 7 ans sont d'abord amenés à la table et la connaissance des images présentées est en cours de vérification. Lors de l'examen de la vue d'un œil, l'autre est recouvert d'un volet translucide (mat) et sous le volet, les yeux doivent rester ouverts. L'enfant lit les signes de la table, passant de grand à petit. S'il lit les signes de la plus grande rangée à une distance de 5 mètres, son acuité visuelle peut être déterminée de deux manières. L'enfant est autorisé à s'approcher de la table à une distance à partir de laquelle il voit la première ligne, puis l'acuité visuelle est calculée à l'aide de la formule de Snellen. Vous pouvez afficher des optotypes de différentes distances indiquées sur des panneaux individuels. S'il n'y a pas de tableau avec des images et des optotypes ou si l'enfant ne peut pas les distinguer, on lui montre les doigts (crayon blanc, stylo) sur un fond sombre. S'il ne les voit pas, on demande à l'enfant de déterminer la direction du mouvement du bras (stylo) devant les yeux.

Si le mouvement d'une main ou des doigts n'est pas perçu, la présence de la perception de la lumière et la nature des projections de lumière (correctes, irrégulières, absentes) sont déterminées en dirigeant un faisceau de lumière de différents côtés dans l'œil.

Dès l’âge de 7 à 8 ans, l’acuité visuelle d’un enfant peut être supérieure à 1,0; à partir de cet âge, il est nécessaire de montrer les 11e et 12e rangées des tableaux avec des lettres ou des optotypes et des inserts de verre de ± 0,5 dioptrie.

Date d'ajout: 2015-11-28; Vues: 497; ECRITURE DE TRAVAIL

Acuité visuelle Systèmes et règles de détermination de l'acuité visuelle

L'acuité visuelle est la capacité de l'œil de voir séparément deux points à leur convergence maximale. La taille de l'image dépend de l'angle de vue qui se forme entre le point nodal de l'œil et les 2 points extrêmes de l'objet en question. L'acuité visuelle est assurée par des cônes situés dans la fosse centrale de la tache jaune de la rétine.

Acuité de référence

La norme de vision en une minute (Naples, 1909, Congrès international d’ophtalmologie), qui correspond à une valeur égale à 0,004 mm et correspond au diamètre d’un cône, est prise comme norme de l’acuité visuelle normale. Pour une perception séparée de 2 points, il est nécessaire que, dans le fond de l’œil, entre deux cônes, il y ait au moins un intermédiaire, ce qui évitera la fusion des images.

Quelle est la différence d'acuité visuelle? La principale différence est la distance à laquelle une personne voit le même objet de la même manière. Par exemple, les personnes ayant une vision 1.0 peuvent lire un numéro de voiture d'environ quarante mètres. En ophtalmologie, les dioptries existent. Ils expriment le pouvoir optique des lentilles de contact et des lunettes. Par conséquent, sachez que l'acuité visuelle et la dioptrie (réfraction) sont des indicateurs différents.

Équipement de test de vision

Pour identifier l’acuité visuelle, des tableaux spéciaux sont constitués d’une série séparée de caractères de différentes tailles. La largeur de chaque lettre ou signe peut être vue à une distance d'un angle de vue d'une minute et de la lettre entière à un angle de vue de cinq minutes. Dans les tableaux d'acuité visuelle, les numéros sont placés en face de chaque ligne. Vous savez qu'à droite elle indique l'acuité du lecteur qui lit cette série. Le nombre à gauche indique la distance à partir de laquelle cette ligne est visible avec un angle d'1 minute. Dans les tableaux de Golovin-Sivtsev, il y a 12 rangées de lettres et d'anneaux Landolt coupés.

Pour l'examen d'enfants d'âge préscolaire, on utilise la table d'acuité visuelle d'Orlova, qui consiste en des dessins d'objets familiers aux enfants. Les tableaux ont des exigences spécifiques pour que les tests d'acuité visuelle soient les plus appropriés. Les signes (optotypes) doivent être noirs et imprimés sur du papier blanc propre. L'éclairage doit être constant avec une luminosité de 700 lux, obtenue à l'aide d'une ampoule de 40 watts située à une distance de 25 cm et dissimulée derrière un écran opaque du patient dans l'appareil d'éclairage Roth. La table d’acuité visuelle doit être placée sur le mur opposé à la fenêtre, à une hauteur de 1,2 m du sol (pour les adultes).

Examen de la vue

La détermination de l'acuité visuelle est effectuée à une distance de cinq mètres. Le patient s'assied à la fenêtre en face des tables. Chaque œil est examiné séparément - d'abord l'œil droit est examiné, puis le gauche. À son tour, à partir de la première rangée, l’oculiste montre les lettres et invite le patient à les appeler. On pense que si une personne voit un objet mesurant 1,4 mm lorsqu'elle est éclairée 700 lx, sa vision est alors égale à 1,0. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un indicateur normal pour la personne moyenne. La dixième rangée avec un angle de 1 minute est visible à une distance de cinq mètres, ce qui est confirmé par le chiffre situé en face de cette rangée à gauche. La définition de l'acuité visuelle est enregistrée comme suit: VIS OU = 1.0. Si le patient ne voit que la première rangée avec l'œil gauche, l'indicateur est enregistré comme suit: VIS = 0,1. Au lieu des lettres de la première rangée, vous pouvez afficher les doigts largement répartis sur le fond d'un bouclier noir, offrant ainsi au patient un décompte. Si le patient les voit à moins de 0,5 m, son acuité visuelle est alors enregistrée comme suit: VISUS = recalcul des doigts.

Dans ce cas, lorsque le patient ne voit pas leur nombre à moins de 0,5 m, le bras se déplace devant l'œil dans différentes directions, opposées à la source de lumière. Si le patient nomme correctement le sens du mouvement du bras, l'indicateur est enregistré comme suit: VISUS = mouvements du bras. Lorsque le sujet n'est pas en mesure de déterminer la direction du mouvement du bras, une étude de la sensation de lumière est effectuée. Pour cela, une lampe de bureau est placée à gauche et légèrement derrière le patient au niveau de sa tête. Un ophtalmoscope à miroir introduit un faisceau de lumière dans l’œil. Amener un faisceau dans l'œil à partir de différentes directions (droite, gauche, haut, bas) détermine la capacité de certaines sections de la rétine à percevoir la luminosité. Lorsque le patient indique correctement la direction du faisceau lumineux, ceci s’écrit: VISUS = 1 / ∞ P. L. C. L’absence d’une projection correcte est enregistrée: VISUS = 1 / ∞ P. L. IC. L'absence totale de sensation de lumière s'écrit: VISUS = 0 (zéro).

L'effet de l'acuité visuelle sur la formation de concepts

La dynamique de phase de la formation de concepts par des élèves sains et des élèves présentant des déficiences d'acuité visuelle est la même. Mais le concept d'enfants malvoyants est quantitativement et qualitativement différent des concepts d'enfants de l'école de masse. Une acuité visuelle (norme 1) comprise entre 0,05 et 0,2 affecte considérablement la formation de représentations visuelles. Ces élèves ont une perception limitée des objets situés à plus de 5 mètres de leurs yeux. Cela aboutit au fait qu'ils forment des concepts basés sur des descriptions verbales qui ne sont pas supportées par des moyens visuels. Cela conduit à des schémas, des concepts de pauvreté. Il y a de graves violations dans la représentation des valeurs d'objets individuels, des corrélations spatiales. Les enfants avec une acuité visuelle supérieure à 0,2 ne s'appliquent pas à ceux qui ont un schéma strict entre l'acuité visuelle et la formation de concepts. Avec l’âge, l’effet de l’acuité visuelle sur la formation des représentations diminue. Aux 4e, 5e et 6e années, son impact est considérable et, depuis la 7e année, son rôle s'est déjà affaibli. Si l'acuité visuelle est supérieure à 0,2, cela n'affecte pas directement la préservation des vues. Fondamentalement, la raison qui provoque une diminution de la vision n'affecte pas la formation de concepts. Pour les étudiants malvoyants, on établit la pauvreté des objets, des concepts fragmentaires et des failles dans l'affichage de la forme et de la taille des objets. Les violations graves des concepts affectent les opérations mentales dans des situations complexes.

Acuité visuelle chez les enfants

Dès le premier anniversaire, la vision d’une personne lui donne la possibilité de tout apprendre autour de lui. L'oeil a la forme d'une boule, il est protégé par une coquille dense appelée sclérotique. Sa partie avant est l'iris, sous l'iris il y a une lentille. Il y a un trou dans la cornée - la pupille dont le diamètre, en fonction de l’éclairement, peut varier de 2 à 8 mm. Le dos de la sclérotique est recouvert d'une gaine en mesh. La capacité de la lentille à modifier sa courbure en modifiant la distance à l’objet est appelée l’inertie de la vision. Un nouveau-né de la première semaine de vie est considéré comme voyant s'il a une réaction d'élève à la lumière et une réaction mobile générale. À partir de la deuxième semaine, le nourrisson est capable d'observer à court terme le mouvement de l'objet. À partir du deuxième mois de vie, le bébé réagit aux seins de la mère. Au troisième, la mère reconnaît et fixe les objets avec ses yeux. Un bébé aveugle ne peut que réagir au son. Les tables d’Orlova, composées de dessins de différentes tailles, permettent d’examiner les enfants âgés de 3 à 5 ans.

Chez les enfants en bas âge, les fonctions visuelles sont plastiques et susceptibles d'influencer; par conséquent, la correction de la vision, à savoir des exercices spéciaux, dans de nombreux cas, vous permet de rétablir une vision normale. Mais cette approche doit être suffisamment prise au sérieux, non seulement à la maternelle, mais aussi à la maison. Des exercices pour effectuer systématiquement et systématiquement, alternent correctement entre les différentes activités de l'enfant avec le repos pour les yeux. Utiliser des jouets et des objets lumineux pour que l’enfant soit intéressé à faire quelque chose d’utile. Cette correction de la vue commence par des exercices pour détendre les muscles squelettiques. Le plus pratique pour cela est la "posture du cocher". L'enfant est assis sur une chaise haute, ses mains sont lâches, ses jambes sont écartées de la largeur des épaules, ses épaules sont un peu repliées, sa tête est allongée sur sa poitrine. Dans cette position, le plus grand nombre de muscles se détend. Un exercice très efficace et utile pour atteindre le degré maximum de relaxation des yeux est le «palming» (réchauffement du tractus optique avec la chaleur de la main).

Examen du champ visuel

Le patient et l'oculiste sont placés en vis-à-vis à une distance de 70 à 100 cm et ferment les yeux: le patient est laissé, l'oculiste a raison ou vice-versa. Dans différentes directions, le médecin bouge sa main avec les doigts écartés, suggérant au patient de raconter l'apparition des doigts dès qu'il les voit. Dans ce cas, la main doit se déplacer dans un plan situé au milieu de la distance qui le sépare du sujet.

Si le patient et l'oculiste remarquent simultanément l'apparition de doigts, cela indique un champ de vision normal. Un examen du champ visuel utilisant un périmètre s'appelle «périmétrie». Le principal avantage de la périmétrie est que la projection du champ de vision est réalisée sur la surface sphérique concave de la rétine, ce qui permet d’obtenir des informations précises sur le fonctionnement de la rétine à la périphérie.

Caractéristiques de la vue

La vision périphérique est la vision d'une personne dans les zones périphériques de la rétine. L'enquête est réalisée à l'aide de périmètres de projection dans lesquels un objet léger est projeté sur la surface interne de l'arc ou de l'hémisphère. La périphérie complète la vision centrale, améliore les possibilités d'orientation dans l'espace. Un ensemble de filtres et d'ouvertures de lumière vous permet de modifier rapidement et de manière dosée la taille, la luminosité et les couleurs d'un objet.

Sphereperimetry - champs de vision diurnes, nocturnes et nocturnes.

La périmétrie cinétique se caractérise par sa facilité d’exécution et est comparée à la périmétrie de Lister et Goldman.

La campimétrie est un moyen d'examiner un champ visuel dans un plan. Il vous permet de définir les limites centrales dans la plage de 30 à 40 °. Il est largement utilisé pour identifier le scotome - un angle mort dans le champ de vision. Il s’agit d’une zone de la rétine de l’œil dont l’acuité visuelle est partiellement altérée ou complètement altérée et qui est entourée d’éléments récepteurs de la lumière relativement intacts ou normaux («cônes» et «bâtonnets»).

Le réseau d'Amsler est l'une des méthodes permettant de vérifier la particularité de la vision, la capacité de tester les plus petits changements de la vision centrale et périphérique. Technique de:

1. Si nécessaire, portez des lunettes.

2. Fermez un œil.

3. Regardez le point au centre et concentrez-vous dessus pendant toute la période de l'étude.

4. Regardez uniquement au centre, assurez-vous que seules les lignes droites sont visibles et que tous les carrés ont la même taille.

Méthode de périmétrie

Par la méthode de la périmétrie, chaque œil est examiné séparément. Le patient est fermé avec un œil (premier à gauche) et remis à la fenêtre en face du périmètre, qui doit être allumé et situé en face de la fenêtre. Le patient pose le menton sur le support périmétrique en s’appuyant sur le rebord inférieur de l’orbite de l’œil examiné. L’infirmière se tient devant le patient et le surveille de manière à ce que le patient fixe toujours la marque du périmètre central. On explique au patient ce qu’il a à dire sur le moment de l’apparition de l’objet, qui se déplace le long d’un arc de la périphérie au centre, dans le champ de vision.

Vous pouvez faire des mouvements du centre vers la périphérie. Dans ce cas, le patient doit immédiatement signaler le moment de la disparition de l'objet. Le mouvement de l'objet doit être lisse, sans secousses, environ 2-3 cm / s. Pour plus de précision, le mouvement de l'objet peut être répété plusieurs fois. Le comptage est effectué sur l'arc périmétrique, lorsque le patient indique le moment de la disparition ou l'apparition de l'objet. En retournant l'arc périmétrique autour de l'axe, on examine progressivement le champ de vision le long de 8 à 12 méridiens avec des intervalles de 30 à 45 °. Une augmentation du nombre de méridiens de sondage augmente la précision de la périmétrie, mais en même temps, le moment de l’étude est retardé. Sur les périmètres de projection modernes, l'enregistrement des données reçues est effectué automatiquement. En l'absence d'une telle opportunité, les résultats de périmétrie sont enregistrés sur une feuille de papier vierge, où un schéma de 8 méridiens est préparé à la main et les données de périmétrie sont enregistrées pour chacun d'eux.

Soulagement de l'acuité visuelle normalisée

Lors de l'utilisation de lunettes combinées avec des lentilles à microprisme, il n'y a pas de diminution significative de l'éclairage et de la netteté de l'image que le patient observe à travers la lentille. Un traitement très efficace de l’amblyopie dans l’anisométrie et le strabisme est une technique utilisant des éléments optiques qui affectent la diminution de l’acuité visuelle de la fixation ou de l’œil dominant. Pour ce faire, utilisez les atténuateurs d’acuité visuelle normalisés appropriés, qui sont une plaque transparente d’un diamètre de 30 à 40 mm et d’une épaisseur de 0,5 à 2,0 mm, en verre optique ou en plastique. Le microrelief correspondant est appliqué de manière à réduire l'intensité de la lumière d'une quantité strictement définie. La pratique ophtalmique montre qu'il est conseillé d'avoir des degrés de réduction gradués: 10, 20, 30, 40, 50, 60 et 80%. Les plaques peuvent être directement fixées à la surface interne d'une lentille sphérique ou d'un verre sous la forme d'une lentille sphérique, qui est ensuite installée à temps plein et utilisée par le patient avec le port constant de lunettes.

Syndrome informatique

Le soi-disant "syndrome informatique" entraîne de plus en plus de perte d'acuité visuelle dans le monde moderne. Selon les statistiques, 80% des utilisateurs souffrent de cette maladie. Il n'y a pas si longtemps, de nouveaux problèmes de vision sont apparus, appelés «syndrome dépendant de l'ordinateur», à savoir le syndrome de fatigue oculaire chez ceux qui travaillent avec des gadgets électroniques. Et ce n’est pas seulement des ordinateurs, mais aussi toute la technologie moderne. L'effet nocif du spectre bleu des rayonnements qu'une personne reçoit lors de l'utilisation de tels dispositifs a déjà été prouvé. Pour une meilleure compréhension, le spectre bleu est l’onde la plus courte qui affecte l’appareil visuel.

De plus, l'image sur l'écran du moniteur est constituée de pixels que vous ne pouvez pas voir immédiatement avec les yeux. Mais notre cerveau les perçoit, ce qui le fatigue en fin de compte: il faut rassembler tant de petits points dans la tête et les introduire dans l'appareil visuel, comme un objet! Il s’avère que de telles actions sont un facteur de stress constant, ce qui entraîne une irritabilité et une insomnie. Le groupe à risque comprend les personnes âgées de 15 à 34 ans, car ils sont davantage connectés à des appareils électroniques, passant de l'un à l'autre: d'un écran d'ordinateur à un téléviseur, d'un téléviseur à une tablette, puis à un téléphone portable. Un tel changement continu ne permet pas à une personne de détourner le regard.

Détermination de l'acuité visuelle (visométrie)

La vision a pour principale fonction la vision dont le médecin vérifie le plus souvent la sévérité au cours d’un examen ophtalmologique. Une acuité visuelle réduite peut résulter d'une maladie ou d'une blessure oculaire, d'erreurs de réfraction et de troubles neurologiques.

L'acuité visuelle est la capacité de l'œil à percevoir deux points de lumière distincts du plus petit angle de vue. Avec la fonction enregistrée de l'appareil optique, cet angle est de 1 minute et l'acuité visuelle est définie à 1,0. Au cours de l'étude peut être déterminée par d'autres indicateurs (2,0 et légèrement plus). Le scientifique Donders, qui a traité ce problème, a proposé une formule unique pour calculer l'acuité visuelle: V = d / D (V est définie l'acuité visuelle, d est la distance à laquelle le signe de l'optotype peut être reconnu, D est le même indicateur pour un angle de 1 minute)

La méthode d'examen, qui détermine l'acuité visuelle à distance, s'appelle la visométrie. Au cours de son exécution, le patient doit voir les objets faisant référence à des optotypes. Ils se caractérisent par un certain rapport entre la largeur de l'objet lui-même et l'élément à partir duquel il est formé (5: 1). Les tables les plus courantes sont:

• Sivtseva-Golovin, composé de lettres cyrilliques;
• Landolt, représentant des demi-anneaux (convient aux petits enfants);
• Snellen, composé de lettres latines;
• Une option spéciale pour déterminer cet indicateur se ferme.

Pour exclure l'aggravation et la simulation psychogènes, ainsi que pour contrôler la vue des malvoyants, utilisez des tableaux de contrôle spéciaux, B.L. Pôle ou méthodes d'évaluation objective de l'acuité visuelle. Ces derniers incluent le nystagmus optocinétique, les potentiels visuels évoqués, l’aspect «préféré».

Vidéo sur les tests de vision

Chez le nourrisson, des balles contrastées lumineuses ou d'autres objets d'une certaine taille, illustrés à une distance donnée, sont utilisés pour vérifier l'acuité visuelle. Les enfants plus âgés peuvent déjà utiliser des tableaux comportant des images (optotypes) d'animaux, d'avions, etc., développés par Aleinikova et Orlova.

Détermination de l'acuité visuelle souvent effectuée sans correction optique, puis avec elle. Simultanément, déterminez deux indicateurs: l'acuité visuelle relative et absolue. La première valeur n'est pas constante et peut dépendre de facteurs externes (fatigue du corps, éclairage de la pièce), elle est donc souvent complètement ignorée.

Les résultats de l'étude de l'acuité visuelle

Les résultats de la visométrie sont exprimés en fractions ordinaires ou décimales. En Russie, en Allemagne et dans les pays de la CEI, les fractions décimales sont utilisées, alors que dans les autres régions, le résultat est présenté sous la forme d'une fraction normale, dont le numérateur indique la distance à l'optotype (20 pieds ou 6 mètres) et le dénominateur est la distance à partir de laquelle l'objet peut être déterminé. oeil en bonne santé. L’indicateur normal peut ressembler à ceci: 1.0, 6/6, 20/20.

Pour faciliter la compréhension du patient, il peut être expliqué que les fractions décimales sont facilement converties en pourcentages. Par exemple, avec un score de visométrie de 0,8, la vision est enregistrée à 80%. Cependant, cette affirmation n'est pas tout à fait vraie, car la valeur de l'acuité visuelle change non pas en ligne droite, mais en dépendance logarithmique. C'est-à-dire qu'une diminution de l'acuité visuelle de 0,9 à 0,8 est moins perceptible pour le patient que la même diminution, mais avec une vision initiale de 0,2.

Selon l'OMS, les personnes présentant une acuité visuelle inférieure à 0,3 (20/60, 6/18) mais supérieure à 0,1 (20/200, 6/60) ont une déficience visuelle. Cette catégorie comprend également les patients présentant un rétrécissement du champ visuel de moins de 20 degrés dans le meilleur œil ou avec la meilleure correction.

Le diagnostic de cécité est fixé à une diminution des performances inférieure à 0,05 (6/120, 20/400) ou à un rétrécissement du champ visuel de 10 degrés ou plus. Dans la plupart des pays, cet état est défini comme une cécité pratique, c’est-à-dire qu’une personne est privée de la capacité d’exercer la plupart des activités professionnelles, est également limitée dans ses mouvements et n’est pas toujours en mesure de se servir elle-même. Dans l’Union européenne et aux États-Unis, ce diagnostic est posé avec une diminution de l’acuité visuelle inférieure à 0,1 (6/60, 20/200) ou un rétrécissement des champs visuels de moins de 20 degrés, ce qui ne peut faire l’objet d’une correction médicale.

Lors de la visométrie utilisant des tables, une attention particulière doit être portée au respect des normes (distance aux objets, éclairage, paramètres de temps). La plupart des oculistes ont tendance à croire que l’éclairage de 700 lux est tout à fait suffisant. Pour faciliter le respect des conditions standard, vous pouvez utiliser l'appareil Rota, un boîtier d'éclairage spécial avec miroirs. La visométrie pour l'étude de la vision est réalisée à partir de 5 mètres ou 6 mètres. Cette distance est optimale car elle ne provoque pas de tension d’hébergement, c’est-à-dire que vous pouvez effectuer des recherches à tout âge, même en cas d’affaiblissement sénile de l’hébergement (presbytie).

Pour évaluer la vision de près, la distance est réduite à 33 cm Lors du choix de lunettes pour la correction optique, cette valeur peut varier légèrement en fonction de la distance attendue entre l'œil et l'objet.

Pour mesurer l'acuité visuelle, le patient est assis sur une chaise à la distance requise de la table. Pour la visométrie, vous devez fermer un œil puis l’opposé pour évaluer l’acuité visuelle du monoculaire. Autre évaluation possible des jumelles, qui est souvent plus élevée que le chiffre précédent. Qu'il soit utilisé dans la sélection de lunettes ou de lentilles de contact.

Si la raison de la diminution de l'acuité visuelle est une réfraction anormale, effectuez la sélection de la correction optique, dans laquelle la vue augmente autant que possible. Si le patient porte déjà des lunettes ou des lentilles cornéennes, sa consistance peut être évaluée au cours du processus de visométrie.

De plus, vous pouvez effectuer un test avec un diaphragme (test du trou d'épingle), qui est effectué pour le diagnostic différentiel. Si la présence d'un diaphragme augmente la clarté de l'image, nous pouvons dire que la raison de la diminution de la vision est l'anomalie de la réfraction. Sinon, l’acuité visuelle réduite peut être causée par des lésions de la rétine ou du nerf optique. Cependant, avec un écart important des indicateurs par rapport à la norme, ce test devient moins informatif.

Les résultats de la détermination de l'acuité visuelle sont généralement présentés sous la forme des symboles suivants:

Visus (acuité visuelle) OD (œil droit) / OS (œil gauche) = 1.0 / 1.0 ou Vis OU (les deux yeux) = 0.6.

Si un patient a des difficultés à déterminer les optotypes de la table et qu'il est impossible de procéder à un examen objectif, alors l'acuité visuelle est approximativement déterminée en montrant les doigts à des distances différentes. Le résultat est évalué en mesurant la plus grande distance à partir de laquelle le patient peut distinguer deux doigts distincts. L'enregistrement ressemblera à ceci: Visus OS = compter les doigts à partir de 4 mètres.

Lorsque la vision est tellement réduite que les techniques énumérées ne permettent pas de déterminer son acuité, la perception de la lumière est étudiée. Cela nécessite une source de lumière ponctuelle qui est dirigée alternativement dans l'œil étudié sous un angle différent. Ainsi, les segments sensibles de la rétine sont évalués. Si l’œil est capable de distinguer correctement le mouvement d’un faisceau de lumière, c’est-à-dire que l’acuité visuelle correspond à la sensation de lumière avec la projection correcte de la lumière, alors le protocole enregistre comme suit: visus = 1 / ∞ p.l.c. (proectio lucis certa). Ceci suggère la fonction préservée du nerf optique et de la rétine et constitue un critère pronostique important pour l'efficacité du traitement de diverses maladies, telles que la cataracte. Si le patient a commis une erreur en déterminant la direction du mouvement du faisceau, les informations suivantes sont enregistrées dans le protocole: visus = 1 / ∞ p.l.i. (proectio lucis incerta), c’est-à-dire qu’il ya une sensation de lumière, mais la projection de lumière est fausse. Dans le cas d'absence totale de perception lumineuse, l'incapacité à distinguer la lumière des ténèbres, la cécité est diagnostiquée et visus = 0 est enregistrée.

Détermination de l'acuité visuelle chez les enfants

La visométrie chez les enfants, en particulier les plus jeunes, est une tâche plutôt laborieuse. Par exemple, chez les nouveau-nés, la présence de vision est évaluée par des méthodes comportementales. À un âge plus avancé (2 à 5 mois), déterminez la sensibilité de l'enfant à la lumière vive. Même plus tard, la balle est montrée en couleur rouge vif et 4 cm de diamètre. Je l’accroche au fond d’une fenêtre à une ficelle et note la distance à laquelle le bébé fixe son regard et commence à suivre ou à tendre la main. À l'âge de six mois, le diamètre des billes peut être réduit. Pour estimer approximativement l'acuité visuelle, vous pouvez également afficher des boules blanches de différentes tailles sur un fond sombre. À l'âge de plus de trois ans, on utilise des tables spéciales pour enfants avec des objets (optotypes) présentées sous forme d'animaux, de jouets, de voitures (tables d'Aleinikova et d'Orlova).

Autres méthodes de recherche sur l'acuité visuelle

Visométrie objective

Des méthodes objectives de visométrie sont utilisées chez les enfants afin de clarifier les causes de la perte de vision, avec suspicion de simulation et d’aggravation.

Méthode du nystagmus optocinétique

Pour mener des recherches, il est nécessaire d’utiliser des objets à structure périodique (échiquier, réseau, etc.). Un tel objet est montré au patient et le médecin observe les mouvements oculaires du sujet. Dans le cas où le patient distingue le mouvement de l'objet, ses yeux effectuent involontairement des mouvements rythmiques d'un côté à l'autre (nystagmus). L'acuité visuelle est jugée par la taille minimale de l'objet qui cause le nystagmus.

Etude des potentiels visuels évoqués

Cette technique nécessite une attention particulière de la part du patient. Au cours de la procédure, des impulsions électriques sont enregistrées à partir de la région occipitale du cerveau, ce qui se produit en réponse à une stimulation visuelle. On montre au patient un échiquier dans lequel des cellules de couleurs différentes changent de place à une fréquence donnée. Leur taille devient progressivement plus petite. L'acuité visuelle est déterminée par la taille minimale des cellules dans laquelle, en réponse à un changement de couleur, une impulsion est enregistrée sur l'EEG.

Test de regard préféré

Cette technique de vision forcée sélective est basée sur le fait que l'enfant préfère regarder des objets structurés plutôt que des objets homogènes. Au cours de l'étude, deux objets différents sont placés devant le patient. L'un d'eux présente une couleur à rayures verticales et le second est uniformément gris. Si le patient distingue les objets, il se penchera sur l'objet structuré. Habituellement, les cartes de Keeler sont utilisées pour effectuer cette méthode de visométrie objective. Étant donné que le test nécessite la participation des muscles du cou, de la tête et des yeux, un résultat négatif peut être associé non seulement à un trouble du système sensoriel primaire, mais également à une altération de la fonction oculomotrice.

Prix ​​pour la détermination de l'acuité visuelle

La visométrie ne nécessite pas de consommables et de hautes qualifications d'un travailleur médical. Par conséquent, cette étude a généralement un faible coût. En optique, il peut être gardé gratuitement à titre conditionnel (avec une diminution de l'acuité visuelle, ils essaieront simplement de vous vendre des lunettes, quelle que soit la cause de la perte de vision). Dans les cliniques ophtalmologiques, cet examen de la vue est généralement inclus dans la consultation habituelle du médecin, mais il peut également être effectué séparément.

Le prix moyen de la visométrie dans les cliniques ophtalmologiques à Moscou varie entre 500 et 1 000 roubles.

Où vérifier la vision à Moscou

Bien que vous puissiez examiner la vision dans n’importe quelle optique (parfois même gratuitement), nous vous recommandons de contacter une clinique ophtalmologique spécialisée à cet effet. Si, selon les résultats de l'enquête, une diminution des indicateurs est révélée, ces centres médicaux spécialisés disposent de tout l'équipement et des spécialistes nécessaires pour identifier les causes de détérioration et les éliminer (contrairement aux opticiens).