Atrophie du nerf optique chez les enfants

Atrophie du nerf optique chez les enfants

Le nerf optique (lat. Nervus opticus) est la deuxième des douze paires de nerfs crâniens. Selon lui, les stimuli visuels perçus par les cellules rétiniennes sont transmis au cerveau.

L'atrophie du nerf optique n'est pas une maladie indépendante, mais un état résultant de divers processus pathologiques. Pathologiquement, l'atrophie est caractérisée par la dégradation des fibres nerveuses et leur remplacement par le tissu glial.

Les causes les plus courantes d'atrophie du nerf optique chez les enfants:

  • maladies inflammatoires infectieuses du système nerveux central et du nerf optique
  • hydrocéphalie congénitale et acquise d'origines diverses
  • tumeurs cérébrales
  • malformations crâniennes
  • maladies et anomalies cérébrales
  • la maladie peut se développer dans le contexte d'infections infantiles et de troubles métaboliques (lipoïdose, altération du métabolisme du tryptophane)
  • plus rarement une atrophie chez les enfants due à une intoxication (intoxication au plomb, intoxication médicamenteuse)
  • les atrophies congénitales et héréditaires du nerf optique revêtent une importance particulière chez les enfants


L'atrophie congénitale du nerf optique se développe dans diverses affections cérébrales intra-utérines, notamment familiales et familiales. La maladie se caractérise par un tableau clinique défini et une fonction visuelle altérée.

Plusieurs formes d'atrophie héréditaire du nerf optique sont connues: atrophie héréditaire du nerf optique chez l'adolescent, atrophie congénitale du nerf optique, atrophie du nerf optique associée au sexe, athérophie héréditaire du nerf optique de Berr, atrophie de Leber atrophie du nerf optique.

Classification et symptômes de l'atrophie
Vous pouvez classer les types d’atrophie optique de la manière suivante:

  1. Atrophie simple (primaire) et secondaire (post-inflammatoire ou post-congestive)
  2. Atrophie partielle et complète
  3. Atrophie stationnaire et progressive
  4. Atrophie unilatérale et bilatérale

Les symptômes de l'atrophie optique sont différents et dépendent du type d'atrophie. Le principal symptôme de tous les types d’atrophie est une diminution de l’acuité visuelle. Cependant, dans chaque cas, ce syndrome est défini différemment.

En cas d'atrophie stationnaire, le processus de déficience visuelle s'arrête à un moment donné. La vision cesse de se détériorer. Dans le cas d'une atrophie progressive, le processus de réduction de la fonction visuelle se produit progressivement et peut conduire à une atrophie complète du nerf optique, c'est-à-dire pour compléter la cécité. La durée du processus dépend du cas spécifique et peut durer de plusieurs jours à plusieurs mois.

Traitement de l'atrophie du nerf optique.
L'atrophie du nerf optique est dangereuse car les fibres nerveuses détruites ne peuvent pas être restaurées. L'effet du traitement ne peut être que sur la restauration du fonctionnement des fibres viables au moment du traitement, mais déjà en cours de destruction. Le traitement vise à améliorer la circulation sanguine et à stimuler l'activité vitale des fibres nerveuses préservées mais déprimées. À cette fin, ils utilisent des vasodilatateurs, des préparations qui améliorent le trophisme, ainsi que des thérapies stimulantes. Le traitement de toute maladie est plus efficace avec un long séjour de médicaments dans la zone touchée. Pour obtenir un effet maximal, de multiples injections sont nécessaires (sous la conjonctive, rétrobulbaire), ce qui est douloureux et blesse la psyché de l'enfant.

Traitement de l'atrophie nerveuse chez les enfants

Quelles sont les causes du développement de l'atrophie du nerf optique chez les enfants, de quel traitement la maladie peut-elle stopper la maladie et maximiser la vision?
Lorsque les fibres du nerf optique meurent, l’ophtalmologiste diagnostique l’atrophie nerveuse du patient. La vision d'un enfant malade est grandement altérée. Si le nerf optique a été soumis à une inflammation, à des lésions, à une dégénérescence ou à une compression, ce qui a affecté négativement l'état de ses tissus, il en résulte une atrophie du nerf optique.
La maladie est due à des pathologies telles que névrite, stagnation. Il y a souvent une atrophie héréditaire congénitale du nerf, qui est classée comme primaire.
Il est nécessaire de veiller, si la pupille d'un enfant est agrandie et ne réagit pas à la lumière vive, il n'y a pas de réflexe moteur protecteur de l'œil lorsque les rayons lumineux le frappent, le bébé ne peut pas suivre l'œil avec quelque chose. Ce sont les symptômes implicites de l'atrophie optique.

L'atrophie primaire du nerf optique chez les enfants s'exprime en limitant le disque avec une bordure pâle. Déviations observées au niveau de l'approfondissement du disque - en fouille, on dirait une soucoupe, les vaisseaux artériels de la rétine sont étroits.
Les signes d'atrophie secondaire sont les limites floues du disque (au centre, il va se reconstituer), les vaisseaux rétiniens dilatés.

Traitement et symptômes de l'atrophie optique chez les enfants

Avec l’atrophie du nerf optique, on observe une détérioration assez importante de la vision du patient et cette pathologie est considérée comme assez grave en pratique ophtalmique.

L'atrophie du nerf optique peut provoquer une inflammation ou une dystrophie de la fibre du nerf optique. De plus, une compression prolongée, ou un traumatisme, entraînant de graves troubles du tissu nerveux, peut être impliqué dans le développement de ce défaut.

L'atrophie du nerf optique peut être due à des tumeurs au cerveau, à la méningite, à l'hypertension, à des saignements abondants, à l'athérosclérose, à une intoxication grave du corps et à un certain nombre d'autres maladies. Nous ne devrions pas oublier les facteurs génétiques.

Lorsque les fibres nerveuses sont détruites, les conséquences difficiles à voir sont inévitables, car elles sont remplacées par du tissu conjonctif, ce qui réduit nettement l'acuité visuelle.

Symptômes de l'atrophie optique

L'atrophie primaire du nerf optique se manifeste principalement par un changement des limites du disque, qui deviennent claires et pâles. Le disque dans ce cas a la forme d'une soucoupe avec des vaisseaux artériels rétiniens rétrécis.

Atrophie secondaire, vasodilatation, manque de clarté dans les limites du disque, sa partie centrale se gonfle. Cependant, souvent au stade tardif de l'atrophie secondaire, ces symptômes peuvent ne pas apparaître. Les saignements abondants sont caractérisés par une vasoconstriction rétinienne et la moitié inférieure de la peau disparaît. Une compression supplémentaire du nerf optique par la tumeur entraîne une détérioration progressive de l'acuité visuelle.

Traitement de l'atrophie chez les enfants

Dans les formes avancées et sévères, le traitement de l'atrophie du nerf optique est une tâche très difficile, il est assez difficile de rétablir la vision ici. Une atrophie partielle est beaucoup plus favorable au succès du traitement. Cette affection est fréquente chez les enfants et se caractérise par le fait que le processus de destruction n’affecte que le nerf optique et peut même s’arrêter. Bien entendu, il est très probable que le champ visuel se rétrécisse, ce qui s'accompagne d'un "syndrome de tunnel" et d'une détérioration de la vision.

Cependant, il n'est pas facile de poser un diagnostic d'atrophie partielle aux premiers stades de la maladie, car celle-ci a un caractère caché, sans montrer de signes externes. Chez l'enfant, cette pathologie n'est donc diagnostiquée que dans le deuxième mois de la vie lorsqu'elle est examinée par un ophtalmologiste.

L'acuité visuelle chez les enfants est déterminée par la qualité de la focalisation de l'œil et par la capacité du bébé à surveiller les mouvements du jouet. L'ophtalmologiste établit le champ de vision chez un nourrisson.

S'il est impossible de révéler l'acuité visuelle avec de telles méthodes, le cerveau est examiné en vérifiant ses réactions aux stimuli visuels.

Les appareils les plus récents de test de la vue permettent d'explorer l'œil du bébé après un effet d'expansion. Pour les examens oculaires directs, un équipement ophtalmologique spécial est utilisé.

Le diagnostic d'atrophie du nerf optique n'est établi que lorsque le disque optique est déterminé.

Le cycle nécessaire d’actions thérapeutiques ne commence que lorsque le diagnostic est posé à un stade précoce. Un traitement en temps opportun peut prévenir d'autres conséquences désagréables.

Habituellement, le traitement de l'atrophie partielle du nerf optique chez l'enfant a le pronostic le plus favorable. La thérapie neurochirurgicale est le plus souvent pratiquée, et c'est seulement à ce moment-là que la stimulation laser et la physiothérapie sont utilisées.

La restauration complète de la fonction visuelle est presque impossible, mais la prévention de la cécité totale est réalisable aux premiers stades. L'essentiel ici est de ne pas retarder le traitement et de prendre rendez-vous avec un médecin.

Atrophie du nerf optique chez un enfant

L’atrophie complète et partielle du nerf optique chez l’enfant est une pathologie rare de la vision qui affecte considérablement la qualité de vie du bébé. On appelle atrophie de ce nerf des changements pathologiques et dystrophiques, qui s'accompagnent de la mort lente des terminaisons nerveuses.

Le but le plus important du nerf optique est la fonction conductrice, c’est-à-dire le transfert de l’image résultante sous forme d’impulsions de la rétine vers le cerveau. Cette maladie est une pathologie dans laquelle le cours de la conductance de cette information est perturbé. La maladie se caractérise par une distorsion de la perception des images, une défaillance du rendu de la lumière et des couleurs et d'autres déficiences visuelles. Lors de la formation d'une atrophie partielle du nerf optique chez l'enfant, les chances de succès de la guérison ne sont pas exclues, le résultat d'une atrophie complète est la cécité. Cette forme s'accompagne du développement de modifications dystrophiques prononcées considérées comme irréversibles.

Causes de la pathologie

L'atrophie du nerf optique chez le nouveau-né est le plus souvent causée par des facteurs héréditaires. En cas de mauvaise vision chez les parents, le risque de développer une pathologie oculaire chez le bébé augmente considérablement.

Les principales causes de la maladie:

  1. Pathologies inflammatoires et infectieuses du nerf optique, ainsi que du système nerveux central, qui comprennent une encéphalite, une méningite.
  2. Tumeurs bénignes ou malignes du cerveau, abcès.
  3. Diverses pathologies de la rétine - inflammation, lésion mécanique, torsion de la terminaison nerveuse, œdème.
  4. Dégradation des artères centrales ou périphériques situées dans la rétine.
  5. Thrombose ou athérosclérose des vaisseaux sanguins, qui nuit à l'apport sanguin au nerf optique.
  6. Hypertension, empoisonnement grave du corps.
  7. La syphilis

En outre, l'atrophie du nerf optique chez un enfant peut être provoquée par des facteurs génétiques, des maladies héréditaires ou des pathologies du développement au cours de la période prénatale.

Types de pathologie

L'atrophie est classée selon divers critères. En fonction des causes profondes de l'occurrence varie:

La maladie de type congénitale se développe en raison de pathologies génétiques, dont les premiers symptômes se manifestent chez un enfant dès la minute de sa naissance. L'enfant ne montre aucune réaction aux rayons lumineux environnants.

L'atrophie acquise peut être descendante, dans laquelle les terminaisons nerveuses sont directement affectées ou ascendantes - lésion des tissus rétiniens.

Selon la gravité des lésions dystrophiques, on distingue deux formes:

Avec une forme partielle de la maladie, également appelée PRPN, les fonctions visuelles demeurent, mais le niveau de vision continue à diminuer rapidement. En l'absence du traitement nécessaire, la pathologie se présente sous la forme suivante: atrophie complète.

Le pronostic pour des dommages atrophiques complets est extrêmement décevant - la maladie est considérée comme incurable et irréversible. Les vaisseaux situés dans le fond de l’œil se rétrécissent rapidement, ce qui entraîne la formation de disques nerveux optiques modifiés pathologiquement. Le résultat du processus dystrophique devient une cécité complète.

Signes de maladie

Les symptômes de l’atrophie complète et partielle du nerf optique chez l’enfant peuvent varier considérablement. Mais il existe des signes communs à toutes les formes de pathologie.

  • l'acuité visuelle est activement réduite - la perception de l'image résultante est perturbée, sa netteté et sa saturation des couleurs;
  • l'apparition de taches noires ou de taches devant les yeux;
  • douleur dans la région des globes oculaires;
  • le développement de la vue dite "tunnel" - c'est-à-dire le rétrécissement de son champ;
  • à un stade avancé, la vision latérale de l’enfant est considérablement altérée ou totalement limitée.

Tous les symptômes ci-dessus sont plus prononcés aux derniers stades du processus dystrophique et peuvent apparaître sur un œil ou les deux. Si la pathologie se développe sur le fond de divers néoplasmes ou de lésions cérébrales, les symptômes de la maladie dépendent de l'emplacement spécifique de la tumeur.

La cécité est la conséquence la plus grave de l'atrophie complète du nerf optique chez le nouveau-né. Elle peut se développer le plus rapidement possible, de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Méthodes de diagnostic

Lors du dépistage de la dégradation du nerf optique chez l’enfant, le traitement doit commencer immédiatement. Cela aidera à éviter les blessures graves et à améliorer la qualité de la vision chez le bébé.

Détecter indépendamment l'atrophie est impossible, car il existe une quantité énorme de pathologies ophtalmiques. Il est nécessaire de contacter un spécialiste qui désignera toutes les mesures de diagnostic nécessaires.

Les méthodes de diagnostic les plus informatives:

  1. Examen ophtalmologique de l'acuité visuelle et des champs visuels.
  2. Examen du fundus.
  3. Mesure de la pression à l'intérieur de l'œil;

Dans certains cas, la radiographie, l'imagerie par résonance magnétique et les ultrasons du cerveau sont également prescrits. Lorsque les fibres du nerf optique meurent, ces mesures de diagnostic permettent de déterminer la cause de la pathologie avec une précision maximale et de la traiter de la manière la plus efficace.

Les principales méthodes de traitement

Le traitement de l'atrophie chez les enfants est considéré comme un processus extrêmement difficile et long. La récupération des terminaisons nerveuses endommagées est impossible, la tâche principale du traitement consiste à arrêter le développement de la maladie et à prévenir le développement de complications graves pour la vision.

Différents systèmes de thérapie sont appliqués, qui sont sélectionnés individuellement dans chaque cas spécifique. Il est nécessaire d’éliminer les facteurs qui ont provoqué la détérioration de la vision de l’enfant.

Les principales méthodes de traitement sont les suivantes:

  • électrostimulation;
  • électrophorèse;
  • acupuncture;
  • stimulation magnétique;
  • échographie;
  • l'usage de drogues.

Parmi les médicaments les plus souvent utilisés complexes vitaminiques, enzymes, médicaments pour améliorer la circulation sanguine et la dilatation des vaisseaux sanguins. Également utilisé des agents pharmacologiques qui améliorent les processus métaboliques dans le globe oculaire et activent la régénération des tissus endommagés.

La chirurgie est recommandée dans les cas les plus graves. À ce jour, l'opération est effectuée au moyen d'un laser.

Le pronostic de l'atrophie du nerf optique chez un enfant est généralement favorable. Avec un traitement en temps opportun, il est possible d'améliorer la vision, d'arrêter la progression ultérieure du processus dystrophique.

Le traitement commencé aux premiers stades de la maladie donne des résultats positifs. L'atrophie complète du nerf optique n'est pratiquement pas traitable et finit dans la plupart des cas à l'aveugle pour l'enfant.

Atrophie du nerf optique chez les enfants

Atrophie du nerf optique - processus pathologique dystrophique caractérisé par la mort de tout ou partie des fibres du nerf optique. Le nerf optique remplit une fonction conductrice et transmet les informations reçues de la rétine sous forme d'impulsions à l'analyseur visuel situé dans le cerveau.

Lors de l'atrophie des fibres du nerf optique, il se produit une perturbation de la conductance des impulsions: la perception de la couleur et de la lumière change, la dynamique de la perception de l'image est perturbée, les informations reçues sont transmises sous une forme déformée, etc. Une atrophie partielle offre la possibilité d'un traitement, une atrophie complète conduit à la cécité.

Auparavant, une atrophie même partielle du nerf optique était une incapacité incurable et implicite. Aujourd’hui, le traitement au stade initial, lorsque seuls les premiers symptômes de la maladie apparaissent, est devenu possible.

Traiter l'œil dans les dernières phases, avec une atrophie complète, n'a pas de sens, car il est impossible de restaurer toutes les fonctions originales en raison des caractéristiques anatomiques de l'œil et les effets des processus dystrophiques ne peuvent être éliminés.

L'atrophie du nerf optique chez les enfants est considérée comme une maladie rare typique des patients de certaines catégories d'âge. On note l'absence de relation directe entre l'âge du patient et la présence de la maladie. Aujourd'hui, les jeunes, y compris les enfants qui mènent un mode de vie sain, souffrent de maladies caractéristiques des personnes en âge de prendre leur retraite et avant leur retraite.

Et si auparavant la maladie ne pouvait être diagnostiquée que chez l'adulte, l'atrophie nerveuse est aujourd'hui déterminée chez les enfants (même les nouveau-nés), il est donc souvent difficile de prédire l'étiologie et la pathogenèse. Pourquoi une atrophie apparaît-elle, quels types de maladies existent, quel traitement est actuellement choisi?

Raisons

Les raisons pour lesquelles l'atrophie nerveuse survient chez les enfants peuvent être les suivantes:

  • l'hérédité et la présence d'une pathologie congénitale;
  • la présence de processus pathologiques dans la rétine et le nerf optique: torsion du nerf optique, dégénérescence, blessure mécanique, inflammation, stagnation ou œdème;
  • les causes peuvent également être cachées dans les pathologies du système nerveux en cas de lésion du système nerveux central. Celles-ci comprennent l'encéphalite, la méningite, une intoxication grave, divers types de tumeurs, des blessures au crâne ou des abcès;
  • Des causes moins significatives sont souvent observées - hypertension artérielle, carence en vitamines, carences nutritionnelles dues à la famine, charges excessives;
  • une atrophie du nerf chez l'enfant peut apparaître en présence d'une cause telle que la pathologie des artères centrales et centrales de la rétine.

Une atrophie du nerf oculaire chez les enfants peut apparaître en cas d'hérédité négative et d'anomalies congénitales ou en cas de troubles nutritionnels du nerf optique.

Espèces

L'atrophie peut être complète ou partielle, primaire et secondaire, glaucomateuse, descendante. La neuropathie optique de Leber se distingue en une catégorie distincte.

Complète

Avec une atrophie complète du nerf chez une personne, toutes les fonctions visuelles disparaissent, les modifications de la tête du nerf optique sont caractérisées par une pâleur, une couleur blanche ou grisâtre, des vaisseaux rétrécis du fundus du fundus.

Partielle

L'atrophie partielle cause moins de dommages aux fonctions visuelles et les modifications de la tête du nerf optique sont moins pâles. Ainsi, en cas d'atrophie du faisceau papillomaculaire, les disques du nerf optique ne sont décolorés que dans la région temporale.

Primaire

La forme principale de l'atrophie peut être due à la syphilis ou à des maladies de la moelle épinière. Les disques des nerfs optiques se caractérisent par des bords nets et une pâleur intense. Le dysfonctionnement visuel se développe rapidement, il y a un rétrécissement concentrique du champ visuel.

Secondaire

Dans l'atrophie secondaire, les disques blancs des nerfs optiques avec les veines dilatées et les frontières indistinctes sont visibles. Ces atrophies sont secondaires en raison de l'émergence résultant d'un autre processus pathologique (par exemple, névrite ou stagnation).

Glaucomateux

On distingue l'atrophie glaucomateuse - les disques nerveux deviennent très pâles, des excavations (piqûres) se forment, qui sont initialement localisées dans les régions centrale et temporale, puis il y a une transition vers la région du disque. Les modifications du disque nerveux dans l'atrophie glaucomateuse sont caractérisées par une couleur grise due aux particularités de la lésion des tissus gliaux.

Descendant

L'atrophie descendante du nerf optique se forme dans la partie intrabulbar et descend vers le disque. Avec de tels changements dans le disque, la maladie se propage en fonction du type d'atrophie primaire. Après la lésion primaire des cellules ganglionnaires, une atrophie ascendante peut se produire, caractérisée en ce que les changements de couleur de la tête du nerf optique sont caractérisés par une couleur inexprimée et cireuse et que le nombre de vaisseaux situés aux bords du disque est considérablement réduit (symptôme caractéristique de Kestenbaum).

Dans de rares cas, des lésions aux deux yeux sont possibles, mais rarement en raison de l'adoption de mesures rapides pour traiter un enfant.

Neuropathie Leber

Séparément, les médecins distinguent la neuropathie optique héréditaire de Leber ou simplement l’atrophie nerveuse de Leber. Notez que la neuropathie optique de Leber est caractérisée par des modifications des cellules ganglionnaires de la rétine. Le tableau clinique et symptomatique de la maladie est le même que dans l’atrophie ordinaire.

La maladie de Leber ne se transmet que par la lignée maternelle, touchant principalement les enfants de sexe masculin.

Congénitale

L’atrophie congénitale du nerf optique n’existe pas en tant que telle, si l’on prend en compte les études classiques sur l’ophtalmoscope. La caractéristique permet dans une plus large mesure de ne pas déterminer la spécificité de la maladie, mais de fixer son critère d'âge.

Les symptômes

Chaque forme d'atrophie optique présente ses propres symptômes caractéristiques qui créent un tableau clinique. Cependant, la maladie se caractérise par des symptômes communs:

  • L'acuité visuelle tombe. Des symptômes similaires se manifestent chez tous les enfants présentant une atrophie du nerf optique. Dans un premier temps, la visibilité de l’enfant s’est détériorée, après quoi d’autres symptômes apparaissent - altération de la perception des couleurs, netteté de l’image, etc.
  • Le rétrécissement du champ de vision. Se produit dans les stades ultérieurs lorsque les symptômes précédents existent depuis longtemps. L'enfant ne peut pas tout examiner entièrement, pour cela il tourne la tête.
  • Douleur dans les yeux Les symptômes de la douleur sont caractéristiques même aux stades les plus précoces, en particulier lors du rétrécissement du champ visuel.
  • L'apparition de taches devant les yeux. Les symptômes apparaissent à des stades ultérieurs: des cercles noirs apparaissent dans le champ de vision, recouvrant toute l'image.

Traitement

Le traitement de l'atrophie du nerf optique à n'importe quel stade est plus difficile pour les médecins. Il est impossible de guérir les fibres atrophiées, mais il est nécessaire de guérir les fibres restantes du nerf de l’œil pour que la maladie cesse de progresser. Si vous n'utilisez pas un traitement en temps opportun, vous pouvez perdre complètement la vue et devenir invalide.

Le traitement du nerf oculaire est caractérisé par la localisation et l’élimination des causes sous-jacentes à l’origine de la maladie chez l’enfant. Si la maladie n'a pas le temps de se développer, le traitement peut durer de 3 à 8 semaines, en fonction des caractéristiques subjectives de l'organisme.

Le traitement et la restauration des fonctions oculaires peuvent prendre beaucoup plus de temps, en particulier dans les cas où la maladie a été négligée.

L'opération n'est pas appliquée dans tous les cas, uniquement lorsque la maladie ne peut être guérie par d'autres moyens. Et même dans de tels cas, ce n’est pas une intervention chirurgicale qui peut être prescrite, mais un traitement au laser. Dans d'autres cas, le traitement des yeux comprend:

  • magnétostimulation et électrostimulation;
  • traitement par vasodilatateurs;
  • traitement visant à stimuler des changements positifs dans le tissu nerveux de l'œil;
  • méthodes de traitement visant à améliorer le métabolisme.

Le traitement est attribué individuellement dans chaque cas. Ainsi, dans l’atrophie de Leber, l’utilisation de complexes vitaminiques est contre-indiquée et des préparations spéciales ainsi que la photothérapie sont utilisées. Traitement plus compliqué des deux yeux. Dans ce cas, l'enfant a besoin d'un traitement spécial, qui ne peut fournir qu'une clinique expérimentée.

Qu'est-ce que l'atrophie du nerf optique chez les enfants: types et traitement

En cas d'atrophie partielle du nerf optique chez les enfants, le traitement est indiqué comme étant long et complexe. Sous la maladie considérée se réfère à une atrophie progressive du nerf, qui est responsable de la vision. Une fois mort, il se recouvre de tissu conjonctif.

Indications médicales

Une atrophie pédiatrique du nerf optique peut apparaître après de nombreuses maladies. En fonction de l'état de vision et du nerf optique, la pathologie est divisée en 2 étapes: l'atrophie complète et l'atrophie partielle. Dans le second cas, les symptômes suivants apparaissent:

  • violation de la perception des couleurs;
  • rétrécissement du champ de vision;
  • vision floue.

Ces symptômes ne peuvent pas être corrigés avec des lunettes ou des lentilles. Avec une atrophie partielle, d'autres signes n'apparaissent pas. L'atrophie partielle du nerf optique chez les enfants peut être causée par plusieurs raisons:

  • pathologie de la rétine, maladie inflammatoire;
  • atrophie congénitale du nerf optique;
  • lésion cérébrale traumatique grave;
  • pathologies du système nerveux central et du système cardiovasculaire;
  • intoxication grave.

Il existe les types de maladie suivants (selon la cause de l’occurrence):

  • atrophie congénitale - l'enfant est déjà né avec la maladie ou apparaît quelque temps après la naissance;
  • Atrophie acquise - survient après une maladie à l'âge adulte.

Si un enfant présente une forme congénitale de la maladie, les symptômes apparaissent immédiatement après la naissance ou après quelques jours. Cela peut conduire à la cécité totale depuis l'enfance.

L'enfant doit être présenté à un ophtalmologiste, qui procédera à une série d'examens:

  • mesure de la pression à l'intérieur de l'œil;
  • examen du fond du globe oculaire;
  • mesure de l'acuité visuelle.

Si une atrophie est détectée, il est nécessaire de connaître l'étiologie et le degré de la maladie chez l'enfant.

Clinique et diagnostic de la maladie

Au premier stade, les symptômes de la maladie chez un enfant peuvent avoir une intensité de manifestation différente. Les principaux symptômes de l'atrophie partielle du nerf optique comprennent:

  • douleur lors du mouvement du globe oculaire;
  • baisse de l'acuité visuelle;
  • une perte ou une réduction du champ de vision peut apparaître, dans les cas graves, un syndrome de tunnel - l'enfant ne voit que ce qui est devant ses yeux, mais pas sur les côtés;
  • des taches aveugles commencent à apparaître, également appelées scotomes.

Dans la plupart des cas, il n’est pas difficile de diagnostiquer la maladie. Lorsqu'un enfant commence à se plaindre d'une mauvaise vue, il est nécessaire de consulter un oculiste. Si l'enfant a une alerte privée, le médecin diagnostique le changement de la forme du disque nerveux et sa pâleur

Pour clarifier le diagnostic, le médecin prescrit des examens radiologiques, angiographiques par fluorescence et électrophysiologiques. Dans le même temps, les fonctions visuelles sont étudiées.

Méthodes de thérapie

L'évolution de la maladie est favorable si un traitement correct et opportun est prescrit. La base du traitement comprend des procédures pour arrêter le processus atrophique et préserver la vision résiduelle. Le manque de traitement mènera à la cécité complète.

En cas de traitement médicamenteux, prescrire des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et le métabolisme. En même temps, la réception de vasodilatateurs, multivitamines et biostimulants est montrée. Avec l'aide de ces médicaments, on peut améliorer la circulation sanguine, la nutrition et l'activité de la tête du nerf optique.

Les préparations de ces groupes aident à stimuler l'activité vitale des fibres nerveuses restantes. Si une intervention chirurgicale est indiquée, il est alors possible d'éliminer la maladie sous-jacente à l'origine de la pathologie du nerf optique. Le succès du traitement dépend du début opportun du traitement.

Certains pensent peut-être que l'atrophie partielle du nerf optique est moins dangereuse, mais ce n'est pas le cas. Les facteurs contribuant au passage de l’atrophie partielle à la forme complète peuvent être:

  • maladies infectieuses;
  • charge accrue sur le globe oculaire;
  • pression sur le système nerveux central.

Si une pathologie héréditaire est observée, le traitement devient plus compliqué.

Forme descendante de la maladie

La pathologie considérée est classée en formes ascendante et descendante. Lors de la forme ascendante, les cellules de la rétine sont affectées. Avec une atrophie partielle descendante, les fibres nerveuses sont affectées.

La survenue d'une atrophie du nerf optique descendant est associée à diverses causes. La pathologie peut être due non seulement à une violation de la fonctionnalité ou de l'état du nerf, mais également à une violation de l'activité de tout l'organisme.

La cause peut être un trouble métabolique dans le corps ou le processus d'inflammation. Si la myopie normale non traitée n'est pas traitée, une atrophie descendante peut survenir.

Cette forme de la maladie peut se manifester principalement ou secondairement. La symptomatologie de ces formes est similaire. Dans le même temps, les navires se rétrécissent. Un traitement à long terme est nécessaire pour éliminer une telle clinique.

La différence entre les formes d'atrophie descendante réside dans le fait que, lors de l'atrophie secondaire du disque, des bords inégaux apparaissent. Une inflammation ou une stagnation du nerf optique peut survenir.

Avec la pathologie à l'étude, un traitement urgent est nécessaire pour sauvegarder les fonctions des organes de la vision. Mais les restaurer est presque impossible. Plus la thérapie est complexe, plus le risque d'échec est grand.

Si vous guérissez la pathologie aux premiers stades à l'aide de médicaments, le pronostic sera positif. Dans ce cas, la vision restera. Pour ce faire, on lui prescrit des lunettes ou des lentilles. Le traitement se déroule de la même manière que chez l'adulte:

  • l'utilisation de nootropiques qui améliorent les processus métaboliques chez les OGM;
  • stimulation de la vision par des effets électriques, lumineux, laser et magnétiques.

Si nécessaire, l’ophtalmologiste prescrit d’autres méthodes thérapeutiques. Après chaque traitement, le médecin examine l'enfant. Après évaluation du traitement, l'ophtalmologiste décide du traitement de suivi.

Pronostic de la maladie

Si une forme avancée de la maladie est détectée et que la cécité est présente, seule l'intervention chirurgicale est indiquée et le pronostic est sombre. Cela s'explique par le fait que le nerf peut complètement disparaître sans céder à la guérison.

Pendant la chirurgie, l'artère temporale est serrée, une coupe et l'implantation de biomatériaux atrophiés sont effectuées. Ensuite, la pression sur le nerf est réduite. Les médecins éliminent les facteurs qui le réduisent.

En cas de forts changements irréversibles de la vision, un handicap est attribué au patient. Mais si la déficience visuelle est mineure et que la maladie ne progresse pas, l'invalidité n'est pas attribuée. S'il existe des limites inégales du disque optique et d'autres signes d'atrophie secondaire, le patient se voit attribuer le troisième groupe d'incapacités.

Si la maladie est de nature progressive et que des changements dans le bas du globe oculaire sont très perceptibles, le patient reçoit une invalidité du groupe 2. Le premier groupe d'invalidité est attribué aux patients aveugles ou malades, dont la vision est comprise entre 0 et 0,03 dioptries. Le nombre d'enfants présentant une atrophie du nerf optique augmente chaque année.

Cela est dû à la propagation de problèmes sociaux (alcoolisme, toxicomanie, tuberculose). La pathologie est plus facile à prévenir qu'à traiter. Pour ce faire, il est recommandé de traiter toutes les maladies de l’enfant de manière opportune et complète, sans commencer leur distribution. Sinon, une atrophie du nerf optique et d'autres complications peuvent survenir.

Traitement et symptômes de l'atrophie optique chez les enfants

Immédiatement après la naissance du bébé, il est examiné par un spécialiste pour identifier diverses maladies congénitales. Le score d'Apgar est évalué, la réponse à divers stimuli externes est évaluée. Un optométriste examine un enfant, surtout si ses parents ont des problèmes de vision. C'est pour quoi? Il est conseillé d'identifier la maladie le plus tôt possible afin de prendre toutes les mesures nécessaires à son traitement.

L’atrophie du nerf optique est une de ces maladies. C'est le nom de la mort des fibres nerveuses à la suite de diverses causes et de son remplacement par le tissu conjonctif. Souvent, il ne se développe pas indépendamment, mais est le résultat d'autres maladies. Et ils peuvent être très nombreux.

Les enfants ont souvent un facteur héréditaire, lorsque certaines pathologies sont transmises des parents aux enfants. Cela inclut également diverses intoxications, processus inflammatoires dans le cerveau, gonflement du cerveau, maladies du globe oculaire, pathologie de la grossesse, maladies du système nerveux, hydrocéphalie, tumeurs, déformations du crâne et blessures.

Comment fonctionne la maladie chez les enfants

Dans cette maladie, la vision est altérée. Les premiers symptômes peuvent être observés dès les premiers jours de la vie du bébé lors d’un examen médical. Les pupilles de l'enfant sont examinées, la réaction à la lumière est déterminée et la manière dont l'enfant suit le mouvement d'objets lumineux dans la main d'un médecin ou d'une mère est étudiée.

Les signes indirects d'atrophie optique sont l'absence de réponse de l'élève à la lumière, la dilatation de la pupille, l'absence de suivi d'un enfant sur l'objet. Cette maladie, si elle manque d'attention, peut entraîner une diminution de l'acuité visuelle, voire la cécité. La maladie peut survenir non seulement à la naissance, mais également lorsque l’enfant grandit. Les principaux symptômes seront:

· Diminution de l'acuité visuelle, qui n'est pas corrigée par les lunettes, les lentilles;

· Perte de points de vue individuels;

· Changements dans la perception des couleurs - les perceptions de la vision des couleurs en souffrent;

· Changement de la vision périphérique - l'enfant ne voit que les objets qui se trouvent directement devant lui et ne voit pas ceux qui sont légèrement à l'écart. Le syndrome dit de tunnel se développe.

Avec une atrophie complète de la cécité du nerf optique, une lésion partielle du nerf se produit - la vision ne fait que diminuer.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Atrophie congénitale de la vision visuelle

L'atrophie du nerf optique a un caractère héréditaire et s'accompagne souvent d'une diminution de l'acuité visuelle, devenant presque aveugle dès le plus jeune âge. Lorsque examiné par un ophtalmologiste, un examen approfondi du bébé est effectué, qui comprend une étude du fond d'œil, de l'acuité visuelle, de la mesure de la pression intra-oculaire. Lorsque des signes d'atrophie sont détectés, la cause de la maladie est déterminée, ainsi que le niveau d'endommagement des fibres nerveuses.

Diagnostic de l'atrophie congénitale du nerf optique

Le diagnostic de la maladie chez les enfants n'est pas toujours facile. Ils ne sont pas toujours et tout le monde ne peut pas se plaindre d'avoir une mauvaise vue. Cela montre à quel point il est important que les enfants subissent des examens préventifs. Les pédiatres et les oculistes, selon les indications, examinent constamment les enfants, mais la mère est toujours un observateur important de l’enfant. Elle est la première à remarquer que quelque chose ne va pas chez le bébé et à se tourner vers un spécialiste. Et le médecin vous prescrira un examen, puis un traitement.

· Examen du fond d'œil;

· Vérification de l'acuité visuelle, champ de vision défini;

· Pression intraoculaire mesurée;

· Selon les indications - radiographie.

Traitement de la maladie

Le principe de base de la thérapie est le suivant: plus le traitement est commencé tôt, plus il est favorable. Si non traité, alors le pronostic est un - cécité. Selon les causes identifiées, la maladie principale est traitée. Si nécessaire, intervention chirurgicale assignée.

Parmi les médicaments peuvent être appelés:

· Des préparatifs pour améliorer l'apport sanguin au nerf optique;

De la physiothérapie prescrite: ultrasons, acupuncture, stimulation laser, électrostimulation, oxygénothérapie, électrophorèse. Cependant, avec le caractère congénital de la maladie, il n’est pas toujours possible de remédier à la situation, en particulier en cas de traitement inopportun de l’aide médicale. Tous les médicaments sont prescrits uniquement par le médecin traitant, vous ne devez pas contacter les voisins pour un traitement. Le médecin leur a prescrit le traitement, vous n'avez donc que vos médicaments.

Pronostic pour l'atrophie du nerf optique chez les enfants

Avec un traitement commencé en temps voulu, le pronostic sera favorable, étant donné que les enfants ont des tissus endommagés qui sont plus facilement réparés que les adultes. Au moindre problème de vision chez les enfants devrait contacter un spécialiste. Que ce soit une fausse alerte, car il est préférable de consulter à nouveau et de demander au médecin ce qui n’est pas clair pour le bébé que d’être traité longtemps et sans résultat. La santé des enfants entre les mains de leurs parents.

Quelles sont les causes du développement de l'atrophie du nerf optique chez les enfants, de quel traitement la maladie peut-elle stopper la maladie et maximiser la vision?
Lorsque les fibres du nerf optique meurent, l’ophtalmologiste diagnostique l’atrophie nerveuse du patient. La vision d'un enfant malade est grandement altérée. Si le nerf optique a été soumis à une inflammation, à des lésions, à une dégénérescence ou à une compression, ce qui a affecté négativement l'état de ses tissus, il en résulte une atrophie du nerf optique.
La maladie est due à des pathologies telles que névrite, stagnation. Il y a souvent une atrophie héréditaire congénitale du nerf, qui est classée comme primaire.
Il est nécessaire de veiller, si la pupille d'un enfant est agrandie et ne réagit pas à la lumière vive, il n'y a pas de réflexe moteur protecteur de l'œil lorsque les rayons lumineux le frappent, le bébé ne peut pas suivre l'œil avec quelque chose. Ce sont les symptômes implicites de l'atrophie optique.

Traitement et prévention de l'atrophie du nerf optique:
Un neuropathologiste, un micro-pédiatre et un ophtalmologiste augmentent la trophicité des yeux de l’enfant. On emploie du glucose (jusqu'à 10 fois par jour), du dibazol, des vitamines sous forme de comprimés et de gouttes ophtalmiques, de l'amidopirine, du taufon, de l'acétylcholine, de l'ENCAD, de la cystéine et d'autres médicaments capables de faire revivre l'analyseur oculaire au moins un peu. Le respect des recommandations des médecins permet à de nombreux patients de restaurer partiellement leur vision après un traitement complexe et neurovasculaire utilisant des techniques de physiothérapie laser et réflexe.

L'atrophie primaire du nerf optique chez les enfants s'exprime en limitant le disque avec une bordure pâle. Déviations observées au niveau de l'approfondissement du disque - en fouille, on dirait une soucoupe, les vaisseaux artériels de la rétine sont étroits.
Les signes d'atrophie secondaire sont les limites floues du disque (au centre, il va se reconstituer), les vaisseaux rétiniens dilatés.

Une atrophie partielle du nerf optique est également possible. dans lequel le fonctionnement de l'organe de la vision en souffre le moins possible. Le nerf n'était pas complètement endommagé et l'action destructive ne s'était pas développée. Signes d'atrophie partielle du nerf optique: champ visuel étroit (syndrome parfois tunnel), taches aveugles, appelées scotomes, vision insuffisamment aiguë.

Toutes les actions dans le traitement de l'atrophie du nerf optique chez un enfant visent à inhiber le développement de la maladie et à empêcher la mort complète du nerf optique s'il en existe une partielle. Avant le traitement, déterminez les causes de la maladie.
Des fonds ont été affectés à l'amélioration de la nutrition nerveuse et non aux cellules mortes pendant le manque d'oxygène. Entrez les médicaments peuvent être différents: goutte à goutte, effectuer une électrophorèse, des injections. Dans certains cas, ultrasons utiles, oxygénothérapie.

Ci-dessous, nous vous expliquerons plus en détail les causes de l'atrophie du nerf optique chez les enfants. traitement de cette maladie avec les méthodes modernes et examiner les symptômes caractéristiques de l’atrophie partielle du nerf optique.


Vous savez maintenant quelles sont les causes possibles du développement de l'atrophie du nerf optique chez un enfant et à quel point il est important de consulter un ophtalmologiste pédiatrique dès que possible lorsqu'un enfant a des problèmes de vision. Même dans des cas extrêmement difficiles, il est possible de restaurer partiellement les fonctions visuelles et d'arrêter le développement de l'atrophie nerveuse chez les enfants.

INTERESSANT POUR LES FEMMES:

L'atrophie peut causer des facteurs héréditaires. Si un enfant a une mauvaise vue depuis sa naissance, cela indique une atrophie physiologique congénitale. Quelle pourrait être la maladie dans ce cas? Principalement des pathologies génétiques, par exemple la maladie de Leber.

Souvent, les maladies systémiques et ophtalmologiques deviennent des provocateurs de l'atrophie acquise, par exemple:

  • glaucome et myopie;
  • pression élevée sur les vaisseaux d'alimentation en raison d'un néoplasme dans la région du crâne ou d'un abcès du cerveau;
  • l'athérosclérose et la thrombose des vaisseaux responsables de l'apport sanguin au nerf optique;
  • inflammation de ces vaisseaux causée par une vascularite ou la syphilis;
  • violations de la structure des vaisseaux sanguins de l'œil sous forme de diabète, hypertension artérielle;
  • blessures traumatiques;
  • intoxication du corps de l'enfant pendant les rhumes.

Comment se manifeste la mort des fibres du nerf optique chez l’enfant et qui dépend aussi de la zone de localisation de la lésion atrophique:

  • Le glaucome, la myopie et d'autres maladies des yeux peuvent provoquer une atrophie ascendante. Les cellules nerveuses situées sur l'œil et la rétine sont touchées. La propagation de la lésion se fait dans la direction du cerveau. Névrite rétrobulbaire, lésions dans la région du croisement des nerfs optiques, tumeurs de l'hypophyse conduisant à une atrophie descendante. La pathologie se développe le long du nerf du cerveau au disque sur la rétine.

Chaque forme de pathologie dystrophique se caractérise par ses manifestations qui forment un tableau clinique objectif. Les symptômes communs de la maladie incluent:

  • Diminution de l'acuité visuelle. Avec cela commence l'atrophie chez tous les enfants. Au fil du temps, une déficience de visibilité modérée se traduit par des symptômes plus spécifiques: troubles de la perception des couleurs, netteté insuffisante des images, etc.
  • Absence partielle ou complète de vision latérale. Dans les derniers stades de la maladie se manifeste par une nette limitation de la vision latérale. Pour inspecter l’ensemble du tableau, l’enfant doit tourner la tête.
  • Douleur dans les yeux. Les premiers signes peuvent ne pas être accompagnés de douleur. La douleur survient souvent lorsque le champ de vision de l'enfant se rétrécit.
  • "Stains" devant les yeux. Les plaintes de l’enfant concernant les cercles noirs, qui ne permettent pas de visualiser les images, aident à reconnaître l’atrophie. Ceci est un symptôme d'un stade avancé de la maladie.

Diagnostic de l'atrophie du nerf optique chez un enfant

Seul un ophtalmologiste professionnel peut déterminer la maladie, en préciser la forme et le type. Afin de poser un diagnostic, un expert examine le fond d'œil. Le champ de vision est effectué à l'aide de méthodes conventionnelles et d'une périmétrie informatique. Assurez-vous d'évaluer sa couleur.

Les méthodes instrumentales de diagnostic de l'atrophie du nerf optique chez l'enfant comprennent les procédures suivantes:

  • Examen aux rayons X du crâne;
  • tomographie par résistance magnétique du cerveau;
  • angiographie des vaisseaux oculaires;
  • phtalmographie vidéo;
  • Vaisseaux de tête d'échographie.

Les tests médicaux et les tests prescrits par un médecin vous permettent de confirmer ou d'infirmer la présence de processus atrophiques, ainsi que de déterminer la cause de la mort des fibres. Si nécessaire, il est possible de consulter des spécialistes: un neurologue, un rhumatologue, etc.

Le pronostic du traitement de l'atrophie dans le champ du nerf optique dépend directement de la rapidité avec laquelle le médecin a prescrit le traitement et de l'efficacité de sa stratégie. Les conséquences négatives de la maladie peuvent être une diminution de l’acuité visuelle de 0,1 à 0,2 unité. Ce qui constitue une atrophie dangereuse, c'est sa capacité à progresser rapidement, ce qui implique une cécité totale.

Que pouvez vous faire

Que faire pour soigner une maladie qui n’est qu’une conséquence, un symptôme d’une maladie primaire? D'abord et avant tout, trouvez et éliminez la cause. Avec un diagnostic et un traitement précoces, il est possible de maintenir la qualité actuelle de la fonction visuelle et, dans certains cas, de l’améliorer. Le rétablissement complet de la vision est impossible.

Lorsque l’atrophie du nerf optique de l’enfant est le résultat d’une maladie chronique, la situation s’aggrave de plus en plus - la mort des fibres s’accélère et la vision se détériore. Il est important de rappeler que l’atrophie n’appartient pas à la liste des maladies pouvant être traitées indépendamment et que le retard entraîne des changements négatifs irréversibles. Les parents de l'enfant ont pour tâche de faire attention aux symptômes à temps, de consulter un spécialiste et de se conformer à l'ensemble des recommandations, sans exception.

Que fait le docteur

Après avoir donné les premiers soins au patient et éliminé la maladie primaire, le médecin lui prescrit un traitement médicamenteux. L'objectif du traitement est de préserver au maximum l'état de vision actuel. Les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour cela:

  • stimulation magnétique,
  • électrostimulation,
  • l'utilisation de médicaments pour l'expansion des vaisseaux sanguins
  • thérapie intensive et stimulation de la récupération du tissu nerveux dans la région de l'œil atteint,
  • les médicaments et la physiothérapie améliorent le métabolisme.

La prévention de l'atrophie du nerf optique chez un enfant permet une détection rapide et un traitement de qualité des maladies responsables de la mort des fibres:

  • oeil
  • rhumatologique,
  • infectieux,
  • neurologique.

Pour minimiser le risque d'atrophie, il est nécessaire d'éviter l'intoxication, effectuer une transfusion avec un saignement abondant. Le recours à un optométriste est nécessaire dès le premier soupçon de détérioration de la fonction visuelle.

Atrophie du nerf optique chez les enfants

L'atrophie du nerf optique - la mort de ses fibres - touche malheureusement les personnes jeunes et actives. Vous pouvez imaginer quel genre de tragédie c'est pour eux. Plus récemment, des maladies progressives du nerf optique ont abouti à la cécité et les médecins n’ont pu y remédier, estimant que le tissu nerveux était irrécupérable et que ses zones endommagées sont perdues à jamais. Les ophtalmologistes sont maintenant convaincus que si les fibres nerveuses ne sont pas complètement atrophiées dans le segment affecté, la vision peut être restaurée.

Les symptômes

En cas d'atrophie primaire, un disque du nerf optique pâle aux limites claires, la formation d'une excavation plate (de type soucoupe), le rétrécissement des vaisseaux artériels rétiniens sont notés par un ophtalmoscope. Vision centrale réduite. Le champ de vision est rétréci concentriquement, il existe des scotomes centraux et sectoriels.

L'atrophie secondaire ophtalmoscopique est caractérisée par la pâleur de la tête du nerf optique qui, contrairement à l'atrophie primaire, présente des limites floues. Au stade précoce, on note une légère proéminence de la tête du nerf optique et des varices et au stade avancé, ces symptômes sont généralement absents. Il y a souvent une aplanation du disque, ses frontières sont lissées, les vaisseaux sont rétrécis.

Dans l’étude du champ visuel, parallèlement à un rétrécissement concentrique, on observe des dépôts hémianopiques, observés lors de processus volumétriques dans la cavité crânienne (tumeurs, kystes). En cas d'atrophie après complication de disques stagnants, les retombées dans le champ visuel dépendent de la localisation du processus dans la cavité crânienne.

L'atrophie des nerfs optiques avec tabès et paralysie progressive a le caractère d'une atrophie simple. Il y a une diminution progressive des fonctions visuelles, un rétrécissement progressif du champ de vision, en particulier en couleur. Un scotome central survient rarement. Dans les cas d'atrophie athéroscléreuse résultant d'une ischémie du tissu de la tête du nerf optique, on observe une diminution progressive de l'acuité visuelle, un rétrécissement concentrique du champ visuel, des scotomes central et paracentral. Atrophie primaire de la tête du nerf optique et de l'artériosclérose rétinienne déterminée par ophtalmoscopie.

Pour l'atrophie du nerf optique causée par la sclérose de l'artère carotide interne, hémianopsie nasale ou binasale typique. L'hypertension peut entraîner une atrophie secondaire du nerf optique provoquée par une neurorétinopathie hypertensive. Les modifications du champ visuel sont variées, les scotomes centraux sont rarement observés.

L'atrophie des nerfs optiques après un saignement abondant (souvent gastro-intestinal et utérin) se développe généralement après un certain temps. Après un œdème ischémique de la tête du nerf optique, il se produit une atrophie secondaire très prononcée du nerf optique, avec un rétrécissement important des artères rétiniennes. Les changements dans le champ visuel sont variés, on observe souvent un resserrement des limites et une perte des moitiés inférieures du champ visuel.

L'atrophie du nerf optique résultant d'une compression, provoquée par un processus pathologique (généralement une tumeur, un abcès, un granulome, un kyste, une arachnoïdite chiasmatique) au niveau de l'orbite ou de la cavité crânienne, se présente généralement sous la forme d'une atrophie simple. Les modifications du champ visuel sont différentes et dépendent de la localisation de la lésion. Au début du développement de l'atrophie des nerfs optiques suite à la compression, il existe souvent un écart important entre l'intensité des modifications du fond d'œil et l'état des fonctions visuelles.

Avec une pâleur pâle de la tête du nerf optique, il se produit une diminution significative de l’acuité visuelle et de profonds changements dans le champ visuel. La compression du nerf optique conduit au développement d'une atrophie unilatérale; la compression du chiasme ou du tractus optique provoque toujours une lésion bilatérale.

Une atrophie héréditaire familiale des nerfs optiques (maladie de Leber) est observée chez les hommes âgés de 16 à 22 ans et sur plusieurs générations; transmis par la ligne féminine. Elle commence par une névrite rétrobulbaire et une forte diminution de l’acuité visuelle, qui aboutit en quelques mois à l’atrophie primaire de la tête du nerf optique. Avec une atrophie partielle, les modifications fonctionnelles et ophtalmoscopiques sont moins prononcées qu'avec une complète. Cette dernière se caractérise par un blanchiment vif, parfois grisâtre de la tête du nerf optique, l'amaurose.

Traitement à domicile de l'amblyopie description complète ici

Traitement

Avant de passer aux caractéristiques du traitement, notons que c’est en soi une tâche extrêmement difficile, car la restauration des fibres nerveuses endommagées est en elle-même impossible. Bien sûr, certains effets dus au traitement peuvent être obtenus, mais uniquement sous l’effet de la restauration des fibres en phase active de destruction, c’est-à-dire avec une certaine activité vitale dans le contexte d’un tel effet. L'omission de ce moment peut causer une perte de vision finale et irréversible.

Parmi les principaux domaines de traitement de l'atrophie du nerf optique, les options suivantes peuvent être soulignées:

  • traitement conservateur;
  • traitement thérapeutique;
  • traitement chirurgical.

Les principes du traitement conservateur sont réduits à la mise en œuvre des médicaments suivants:

  • les vasodilatateurs;
  • anticoagulants (héparine, tiklid);
  • médicaments dont l’effet est d’améliorer l’approvisionnement en sang général du nerf optique affecté (papavérine, no spa, etc.);
  • les médicaments qui affectent les processus métaboliques et les stimulent dans le domaine des tissus nerveux;
  • les médicaments qui stimulent les processus métaboliques et agissent de manière résolue sur les processus pathologiques; médicaments qui suppriment le processus inflammatoire (hormones); des médicaments qui aident à améliorer les fonctions du système nerveux (nootropil, cavinton, etc.).

Les traitements de physiothérapie comprennent la magnétostimulation, l’électrostimulation, l’acupuncture et la stimulation laser du nerf touché.

La répétition d'un traitement basé sur la mise en œuvre de mesures dans les zones d'influence énumérées survient au bout d'un certain temps (généralement quelques mois).

Il existe des recommandations traditionnelles concernant la nutrition, qui, comme dans toute autre maladie, devraient être diverses et complètes, avec un contenu adéquat en vitamines et en substances nécessaires à l'organisme.

Quant au traitement chirurgical, il implique une intervention visant à éliminer les formations compressives du nerf optique, ainsi que la ligature de l'artère temporale et l'implantation de matériaux biogéniques améliorant la circulation sanguine dans le nerf atrophié et sa vascularisation.

Les cas de déficience visuelle importante lors du transfert de la maladie considérée entraînent la nécessité d'assigner à un patient le degré d'invalidité approprié du groupe de personnes handicapées. Les patients déficients visuels, ainsi que les patients qui ont complètement perdu la vue, sont aiguillés vers un cours de rééducation visant à éliminer les limitations d'activité de la vie existantes et à recevoir une indemnisation.

Nous répétons que l'atrophie du nerf optique, qui est traitée avec l'utilisation de la médecine traditionnelle, présente un inconvénient très important: quand il est utilisé, le temps est perdu, ce qui est presque précieux dans le cadre de la progression de la maladie.

C'est au cours de la période de réalisation active par le patient de telles mesures qu'il est possible d'obtenir des résultats positifs et significatifs grâce à des mesures de traitement plus adéquates (et des diagnostics antérieurs également), auquel cas le traitement de l'atrophie est considéré comme une mesure efficace dans laquelle le retour de vision est acceptable..

Rappelez-vous que le traitement de l'atrophie du nerf optique avec des remèdes populaires détermine l'efficacité minimale de l'impact ainsi exercé!

L'apparition de symptômes pouvant indiquer une atrophie du nerf optique nécessite l'intervention de spécialistes, tels qu'un ophtalmologiste et un neurologue.

Raisons

Parmi les maladies du système nerveux central, les causes de l'atrophie du nerf optique peuvent être:

  • des tumeurs de la fosse crânienne postérieure, de l'hypophyse, entraînant une augmentation de la pression intracrânienne, une stase et une atrophie du mamelon;
  • compression directe du chiasma;
  • maladies inflammatoires du système nerveux central (arachnoïdite, abcès cérébral, sclérose en plaques, méningite);
  • lésions du système nerveux central, entraînant des lésions du nerf optique au niveau de l'orbite, du canal et de la cavité crânienne à long terme, à l'issue de l'arachnoïdite basale, entraînant une atrophie descendante.

Causes courantes de l'atrophie du nerf optique:

  • hypertension, entraînant une altération de l'hémodynamique des vaisseaux du nerf optique sous la forme de troubles circulatoires aigus et chroniques et d'une atrophie du nerf optique;
  • intoxication (intoxication tabac-alcool avec l'alcool méthylique, chlorophos);
  • perte de sang aiguë (saignement).

Maladies du globe oculaire conduisant à une atrophie: lésion des cellules ganglionnaires de la rétine (atrophie ascendante), obstruction aiguë de l'artère centrale, maladies de l'artère dystrophique (dégénérescence pigmentaire de la rétine), maladies inflammatoires de la choroïde et de la rétine, glaucome, uvéite, myopie.

Les difformités du crâne (crâne de la tour, maladie de Paget entraînant une ossification précoce des sutures) entraînent une augmentation de la pression intracrânienne, un mamelon congestif du nerf optique et une atrophie.

Lorsque l'atrophie du nerf optique se produit, la rupture des fibres nerveuses, des membranes, des cylindres axiaux et en les remplaçant par du tissu conjonctif, des capillaires vides.

Diagnostics

Lors de l'examen des patients présentant une atrophie du nerf optique, il est nécessaire de vérifier la présence de maladies concomitantes, le fait de prendre des médicaments et le contact avec des produits chimiques, la présence de mauvaises habitudes, ainsi que de plaintes indiquant de possibles lésions intracrâniennes.

Lors de l'examen physique, l'ophtalmologiste détermine l'absence ou la présence d'une exophtalmie, examine la mobilité des globes oculaires, vérifie la réaction des pupilles à la lumière et le réflexe cornéen. Assurez-vous de vérifier l'acuité visuelle, la périmétrie, l'étude de la perception des couleurs.

Les informations de base sur la présence et le degré d'atrophie optique sont obtenues à l'aide d'une ophtalmoscopie. En fonction des causes et de la forme de la neuropathie optique, l'image ophtalmoscopique sera différente, mais des caractéristiques typiques sont rencontrées dans divers types d'atrophie du nerf optique. Ceux-ci incluent: blanchir le disque optique à divers degrés et abondances, changer ses contours et sa couleur (de grisâtre à cireux), creuser la surface du disque, réduire le nombre de petits vaisseaux sur le disque (symptôme de Kestenbaum), rétrécir le calibre des artères rétiniennes, changer de veine, etc. Le disque optique est spécifié par tomographie (optique cohérente, balayage laser).

Une étude électrophysiologique (VEP) révèle une diminution de la labilité et une augmentation du seuil de sensibilité du nerf optique. Lorsque la forme glaucomateuse du nerf optique, l’atrophie par tonométrie est déterminée par l’augmentation de la pression intraoculaire. La pathologie de l'orbite est détectée à l'aide d'un levé radiographique de l'orbite. L'inspection des vaisseaux rétiniens est réalisée à l'aide d'une angiographie à fluorescence. L'étude du flux sanguin dans les artères orbitales et suprabloquantes, la partie intracrânienne de l'artère carotide interne, est réalisée par échographie Doppler.

Si nécessaire, un examen ophtalmologique est complété par une étude de l'état neurologique, comprenant la consultation d'un neurologue, une radiographie du crâne et une selle turque, un scanner ou une IRM du cerveau. Si un patient a une masse cérébrale ou une hypertension intracrânienne, un neurochirurgien doit être consulté. En cas d'association pathogénique d'atrophie du nerf optique avec une vascularite systémique, une consultation en rhumatologie est indiquée. La présence de tumeurs de l’orbite oblige le patient à se faire examiner par un oncologue ophtalmique. Les tactiques thérapeutiques pour les lésions occlusives des artères (orbitale, carotide interne) sont déterminées par un ophtalmologiste ou un chirurgien vasculaire.

En cas d'atrophie du nerf optique due à une pathologie infectieuse, tests de laboratoire informatifs: diagnostics ELISA et PCR.

Le diagnostic différentiel de l'atrophie optique doit être réalisé avec une cataracte périphérique et une amblyopie.

Les conséquences

Si nous considérons le nerf optique visuellement, sa structure ressemble au fil téléphonique dans son action, une extrémité étant connectée à la rétine des yeux et son autre extrémité étant connectée à l'analyseur visuel du cerveau, chargé de déchiffrer toutes les informations vidéo reçues.

De plus, le nerf optique comprend un grand nombre de fibres émettrices et, à l'extérieur du nerf, il existe une sorte d'isolement, c'est-à-dire sa gaine. Il est à noter que dans les 2 mm de ce nerf, il y a plus d'un million de fibres, chacune étant responsable de la transmission d'une partie spécifique de l'image. Par exemple, si une fibre meurt ou cesse de fonctionner, des fragments de l'image dont cette fibre est responsable disparaîtront tout simplement de la vue du patient.

En conséquence, des zones aveugles apparaissent, à la suite de quoi, il sera très difficile pour une personne de voir quelque chose et devra constamment déplacer ses yeux et rechercher l'angle le plus approprié. En outre, l'atrophie du nerf optique entraîne des conséquences et des symptômes désagréables.

Par exemple, de nombreux patients atteints d'une maladie similaire décrivent la douleur qui se produit lors du mouvement des yeux. Ils ont considérablement réduit la portée, des problèmes de perception de la palette de couleurs et d’acuité visuelle réduite. Et dans certains cas, ces symptômes sont également accompagnés de maux de tête.

Prévention

Pour prévenir l’atrophie du nerf optique, il vous faut:

  • traiter en temps opportun les maladies infectieuses;
  • prévenir les blessures à la tête et aux yeux;
  • se soumettre régulièrement à un examen par un oncologue afin de diagnostiquer en temps utile des maladies oncologiques du cerveau;
  • ne pas abuser de l'alcool;
  • surveiller la pression artérielle.

L'atrophie du nerf optique est:

L'atrophie primaire survient dans un certain nombre de maladies, accompagnée d'une détérioration du nerf trophique et d'une insuffisance de la microcirculation. L'atrophie descendante du nerf optique résulte des lésions des fibres du nerf optique et de l'atrophie ascendante du nerf optique résultant de la défaite des cellules rétiniennes. En règle générale, l'atrophie rétinienne est un processus descendant, une manifestation de troubles dégénératifs communs de l'analyseur visuel et du cerveau sur fond de troubles vasculaires liés à l'athérosclérose, à l'hypertension, à la dorsopathie de la colonne cervico-thoracique, etc. Il existe une atrophie héréditaire déterminée génétiquement de la nervure optique.

L'atrophie secondaire est le résultat de l'œdème du disque nerveux au cours de processus pathologiques de la rétine et du nerf optique (maladies inflammatoires du nerf ou de la rétine elle-même, lésions, tumeurs, intoxication par l'alcool substitut).

L'atrophie glaucomateuse est due à l'affaissement de la plaque d'ethmoïde dans le contexte d'une augmentation de la pression intra-oculaire (PIO). Dans ce cas, une augmentation de la PIO joue le rôle d'un coin hydraulique qui détruit la plaque d'ethmoïde à travers laquelle passe le nerf optique. Dans le même temps, les fibres nerveuses sont endommagées. (Pour plus de détails, voir la section Glaucome). Cette forme d’atrophie se caractérise par la préservation à long terme d’une acuité visuelle élevée jusqu’au moment où le processus capte la zone centrale, processus qui se produit souvent dans un contexte de trouble de la microcirculation et présente une pathogénie combinée.

Les principaux signes d'atrophie du nerf optique sont un rétrécissement concentrique des limites périphériques du champ visuel (avec une atrophie primaire), un rétrécissement du champ visuel dans le quadrant inférieur (avec une atrophie glaucomateuse), l'apparition de bovins et une acuité visuelle réduite, tandis que le patient voit subjectivement à la tombée de la nuit, le sujet voit mieux et plus fort - pire. Ces symptômes peuvent être exprimés différemment selon le degré de dommage. L'atrophie du nerf optique est partielle et complète.

L'atrophie partielle du nerf optique est caractérisée par une perte de vision. L'acuité visuelle est réduite et ne peut pas être corrigée à l'aide de lunettes et de lentilles, mais la vision résiduelle demeure, la perception des couleurs peut en souffrir. Dans le champ de vision restant les zones de sécurité, il y a une diminution progressive de la vision jusqu’à la perception lumineuse.

Atrophie complète du nerf optique. Avec une atrophie complète du nerf optique, sa fonction est complètement perdue, le patient ne perçoit aucune lumière d'aucune intensité.

Il convient de noter que ces symptômes peuvent également se produire lorsque le cortex occipital est endommagé, ce qui constitue le dernier maillon de l'analyseur visuel.

Partielle

Avec une atrophie partielle, vous pouvez remarquer divers symptômes:

  • déficience visuelle
  • acuité visuelle réduite
  • l'apparition de taches et "d'îles" en vue,
  • rétrécissement concentrique des champs visuels,
  • difficulté à distinguer les couleurs
  • vision floue importante au crépuscule;

Descendant

L'atrophie descendante du nerf optique est un changement sclérotique et dégénératif irréversible du nerf optique, caractérisé par un blanchiment de la tête du nerf optique et une diminution de la vision.

Symptômes et signes d'atrophie descendante du nerf optique.
En présence de cette maladie chez un patient, il se produit une détérioration progressive de la fonction visuelle, due à une diminution de l'acuité visuelle et à un rétrécissement concentrique des champs. Il y a violation de la perception des couleurs et rétrécissement des champs visuels sur les couleurs. Une atrophie partielle avec la capacité de maintenir une assez bonne acuité visuelle est probable. Avec le développement rapide, la vision baisse.

Pour le traitement de cette maladie, il est souhaitable d'éliminer la cause de l'atrophie.

Le traitement médicamenteux de l'atrophie dépend de la nature de la maladie. En règle générale, prescrit des vitamines B, tissus, vasodilatateur, préparations toniques. Vous devrez peut-être recourir à des transfusions sanguines ou à des liquides de remplacement du sang.

Des procédures physiques sont également utilisées pour le traitement, par exemple: thérapie magnétique, stimulation laser et électrique du nerf optique.

Pour améliorer la circulation sanguine dans le nerf optique, on a recours à la chirurgie: dissection de l'anneau scléral autour du disque, implantation du système sur le nerf optique, ce qui permet au médicament de circuler dans ses tissus.

Congénitale

L'atrophie congénitale génétiquement déterminée du nerf optique est divisée en autosomique dominant, accompagnée d'une diminution asymétrique de l'acuité visuelle de 0,8 à 0,1, et autosomique récessive, caractérisée par une diminution de l'acuité visuelle, allant souvent jusqu'à la cécité au début de l'enfance.

Lors de l'identification des signes ophtalmoscopiques d'atrophie du nerf optique, un examen clinique approfondi du patient est nécessaire, incluant la détermination de l'acuité visuelle et les limites du champ visuel blanc, rouge et vert, ainsi que l'étude de la pression intra-oculaire.

En cas de développement d'une atrophie sur le fond de l'œdème du nerf optique, même après la disparition de l'œdème, les limites et le motif du disque manquent de clarté. Cette image ophtalmoscopique est appelée atrophie secondaire (post-décharge) du nerf optique. Le calibre des artères rétiniennes est réduit, tandis que les veines sont dilatées et frisées.

Lors de la détection de signes cliniques d'atrophie du nerf optique, il faut tout d'abord établir la cause du développement de ce processus et le niveau d'endommagement des fibres optiques. À cette fin, non seulement un examen clinique est effectué, mais également des scanners CT et / ou IRM du cerveau et des orbites.

En plus du traitement étiologiquement conditionné, un traitement symptomatique complexe est appliqué, comprenant un traitement par vasodilatateur, des groupes de vitamines C et B, des médicaments qui améliorent le métabolisme des tissus, diverses options pour stimuler le traitement, notamment la stimulation des nerfs électro, magnétique et laser.

Les atrophies héréditaires se présentent sous six formes:

  • avec le mode héréditaire récessif (infantile) - de la naissance à trois ans, la vision diminue complètement;
  • avec type dominant (cécité chez les jeunes) - de 2-3 à 6-7 ans. Pour plus bénigne. La vision est réduite à 0,1-0,2. Dans le fond de l'oeil, un blanchiment segmentaire marqué du nerf optique peut être associé à un nystagmus, des symptômes neurologiques;
  • syndrome opto-diabétique - de 2 à 20 ans. L’atrophie est associée à la dystrophie pigmentaire de la rétine, à la cataracte, au diabète sucré, à la surdité, à une maladie des voies urinaires;
  • Syndrome de Bera - atrophie compliquée. Atrophie bilatérale simple déjà dans la première année de vie, zreggaye tombe à 0.1-0.05, nystagmus, strabisme, symptômes neurologiques, lésion des organes pelviens, souffre de façon pyramidale, retard mental se joint;
  • associé au sexe (plus fréquent chez les garçons, se développe dans la petite enfance et se développe lentement);
  • Maladie de Lester (atrophie héréditaire de Leicester) - survient dans 90% des cas entre 13 et 30 ans.

Les symptômes Apparition aiguë, chute brutale de la vision en quelques heures, moins souvent - quelques jours. Névrite rétrobulbaire type de lésion. Le disque du nerf optique n’est pas modifié au début, puis le flou des limites apparaît, le changement des petits vaisseaux - la microangiopathie. Après 3-4 semaines, le disque nerveux optique devient plus pâle du côté temporal. Chez 16% des patients, la vision s'améliore. Plus souvent, une vision réduite reste à vie. Les patients sont toujours irritables, nerveux, ils craignent les maux de tête, la fatigue. La raison en est une arachnoïdite optochiasmatique.

Chez les enfants

Comment fonctionne la maladie chez les enfants
Dans cette maladie, la vision est altérée. Les premiers symptômes peuvent être observés dès les premiers jours de la vie du bébé lors d’un examen médical. Les pupilles de l'enfant sont examinées, la réaction à la lumière est déterminée et la manière dont l'enfant suit le mouvement d'objets lumineux dans la main d'un médecin ou d'une mère est étudiée.

Les signes indirects d'atrophie optique sont l'absence de réponse de l'élève à la lumière, la dilatation de la pupille, l'absence de suivi d'un enfant sur l'objet. Cette maladie, si elle manque d'attention, peut entraîner une diminution de l'acuité visuelle, voire la cécité. La maladie peut survenir non seulement à la naissance, mais également lorsque l’enfant grandit. Les principaux symptômes seront:

  • Diminution de l'acuité visuelle, qui n'est pas corrigée par les lunettes, les lentilles;
  • Perte de zones de vision individuelles;
  • Changements dans la perception des couleurs - les perceptions de la vision des couleurs en souffrent;
  • Changements dans la vision périphérique - l'enfant ne voit que les objets qui se trouvent directement devant lui et ne voit pas ceux qui sont légèrement séparés. Le syndrome dit de tunnel se développe.

Avec une atrophie complète de la cécité du nerf optique, une lésion partielle du nerf se produit - la vision ne fait que diminuer.

Atrophie congénitale de la vision visuelle
L'atrophie du nerf optique a un caractère héréditaire et s'accompagne souvent d'une diminution de l'acuité visuelle, devenant presque aveugle dès le plus jeune âge. Lorsque examiné par un ophtalmologiste, un examen approfondi du bébé est effectué, qui comprend une étude du fond d'œil, de l'acuité visuelle, de la mesure de la pression intra-oculaire. Lorsque des signes d'atrophie sont détectés, la cause de la maladie est déterminée, ainsi que le niveau d'endommagement des fibres nerveuses.
Diagnostic de l'atrophie congénitale du nerf optique

Le diagnostic de la maladie chez les enfants n'est pas toujours facile. Ils ne sont pas toujours et tout le monde ne peut pas se plaindre d'avoir une mauvaise vue. Cela montre à quel point il est important que les enfants subissent des examens préventifs. Les pédiatres et les oculistes, selon les indications, examinent constamment les enfants, mais la mère est toujours un observateur important de l’enfant. Elle est la première à remarquer que quelque chose ne va pas chez le bébé et à se tourner vers un spécialiste. Et le médecin vous prescrira un examen, puis un traitement.

  • Examen du fond d'œil;
  • Vérification de l'acuité visuelle, déterminée par le champ de vision;
  • La pression intraoculaire est mesurée;
  • Selon les indications - radiographie.

Traitement de la maladie
Le principe de base de la thérapie est le suivant: plus le traitement est commencé tôt, plus il est favorable. Si non traité, alors le pronostic est un - cécité. Selon les causes identifiées, la maladie principale est traitée. Si nécessaire, intervention chirurgicale assignée.

Parmi les médicaments peuvent être appelés:

  • Médicaments pour améliorer l'apport sanguin au nerf optique;
  • Les vasodilatateurs;
  • Des vitamines;
  • Médicaments biostimulants;
  • Les enzymes

De la physiothérapie prescrite: ultrasons, acupuncture, stimulation laser, électrostimulation, oxygénothérapie, électrophorèse. Cependant, avec le caractère congénital de la maladie, il n’est pas toujours possible de remédier à la situation, en particulier en cas de traitement inopportun de l’aide médicale. Tous les médicaments sont prescrits uniquement par le médecin traitant, vous ne devez pas contacter les voisins pour un traitement. Le médecin leur a prescrit le traitement, vous n'avez donc que vos médicaments.

Pronostic pour l'atrophie du nerf optique chez les enfants
Avec un traitement commencé en temps voulu, le pronostic sera favorable, étant donné que les enfants ont des tissus endommagés qui sont plus facilement réparés que les adultes. Au moindre problème de vision chez les enfants devrait contacter un spécialiste. Que ce soit une fausse alerte, car il est préférable de consulter à nouveau et de demander au médecin ce qui n’est pas clair pour le bébé que d’être traité longtemps et sans résultat. La santé des enfants entre les mains de leurs parents