Blépharoconjonctivite: symptômes et traitement

La blépharite marginale, ou blépharoconjonctivite, dont le traitement ne peut donner un résultat positif que si un ensemble de mesures est effectué, est un type de conjonctivite qui se produit sur le fond de la blépharite (inflammation des paupières).

Les causes de la maladie peuvent être:

  • infections passées;
  • microtraumatismes conjonctivaux;
  • astigmatisme;
  • la myopie;
  • affaiblissement du corps dû à une surchauffe ou à une hypothermie.

Dans la plupart des cas, la blépharoconjonctivite est contagieuse en raison de la nature adénovirale (moins communément allergène) de l'infection. Les agents responsables de la maladie sont des micro-organismes de nature coccique (streptocoques, gonocoques, pneumocoques, bâtons de Moraks-Axenfeld et de Koch-Weeks). Selon le type de blépharoconjonctivite, ses symptômes peuvent différer légèrement:

  1. L'épidémie aiguë est causée par un staphylocoque pathogène et s'accompagne d'une rougeur inexprimée des paupières et des muqueuses, de la formation d'un "collier" à la racine des cils et de leur perte.
  2. La blépharoconjonctivite séborrhéique ou dermatologique peut survenir dans le contexte de formes graves de dermatite séborrhéique (peau grasse, lésions des sourcils et du cuir chevelu) et de la rosacée (acné rose), accompagnées de brûlures, d'hyperémie.
  3. L'allergique est due à la sensibilité du corps aux allergènes.
  4. La blépharoconjonctivite démodectique est causée par l’acarien Demodex, qui se dépose dans les follicules pileux (l’infection provient d’animaux domestiques), s’accompagne de démangeaisons sévères et d’une accumulation d’écailles d’épithélium entre les cils.

Dans tous les cas, la maladie commence par un gonflement des paupières, une hyperémie de la conjonctive et des tissus voisins, une rougeur des protéines de l’œil, l’apparition de sécrétions muqueuses larmoyantes et purulentes et le développement de la photophobie.

Traitement de la blépharoconjonctivite

loading...

Le traitement de ce type d’infections oculaires est assez compliqué, surtout si le patient est aux prises avec un stade chronique négligé de la maladie. Après le diagnostic, qui est effectué sur la base des résultats d’analyses de grattages, frottis, empreintes d’érosion, l’ophtalmologiste conclut à l’un ou l’autre type de blépharoconjonctivite.

Dans le cas de la forme épidermique, les ordures sont d'abord retirées, puis une pommade à base de GC (gentamicine, un antibiotique à large spectre, et le clotrimazole, un antifongique à usage local) est appliquée.

L’apparence dermatologique de la blépharoconjonctivite nécessite une prise en charge par un dermatologue. Le traitement commence par un traitement antibiotique, tandis que le patient doit être sous surveillance constante.

Selon la gravité de la maladie, le traitement peut durer jusqu'à 20 jours ou plus. Pour chaque cas, le traitement est prescrit individuellement, mais la règle générale est toujours l'utilisation de tels médicaments:

  • antimicrobien;
  • antiviral;
  • corticostéroïde;
  • des antibiotiques;
  • onguents et gouttes.

Pendant le traitement, le patient doit prendre des précautions afin de ne pas infecter les membres de sa famille: utilisez des serviettes, de la vaisselle et lavez-vous les mains plus souvent. Il est strictement interdit de toucher les yeux avec les mains - frotter, se gratter, etc. afin d'éviter le passage de la blépharoconjonctivite aiguë à chronique.

Traitements alternatifs

loading...

La principale méthode de traitement des infections oculaires, y compris la blépharite et la blépharoconjonctivite, est le traitement médicamenteux traditionnel, mais le traitement avec des remèdes populaires donne également de bons résultats.

Essayez cette recette: fleurs de camomille et de calendula à parts égales (½ cuillère à soupe), versez un verre d’eau bouillie. Après avoir insisté (15 minutes), filtrer et prendre 3 g par jour, 70 g jusqu'à récupération. Cette perfusion antibactérienne aidera à expulser du corps l'infection qui a contribué à l'apparition de la maladie.

Pendant le traitement, essayez d’introduire dans le régime davantage d’aliments contenant des vitamines A, B et D. Ces substances se trouvent en grande quantité dans l’huile de maïs. Elles peuvent non seulement être ajoutées aux salades et autres plats, mais aussi être frottées sur les paupières. La levure de bière est une source puissante de vitamine B, un excellent complément alimentaire (à demander aux pharmacies). La médecine traditionnelle conseille de s'essuyer les yeux avec de la bière brune sans gaz (laisser dans un récipient ouvert).

Selon les statistiques, les maladies allergènes et inflammatoires représentent jusqu'à 50% de toutes les maladies des organes de la vision. Le plus souvent, l’infection de la conjonctive se produit de l’extérieur; seuls des cas isolés sont enregistrés des pathologies congénitales. Pour prévenir la blépharoconjonctivite, il suffit de suivre les règles d'hygiène les plus simples, de ne pas surcharger les yeux, de changer les lentilles de contact à temps et de faire abstraction des pathologies prédisposantes - rosacée et séborrhée. Un régime est également nécessaire, car les aliments épicés et gras provoquent souvent une exacerbation de la blépharoconjonctivite.

Pourquoi la blépharoconjonctivite survient-elle et comment la traiter?

loading...

La vision est le plus grand cadeau que nous offre la nature. Malheureusement, de nombreuses maladies nous obligent à faire appel à un spécialiste pour maintenir notre capacité de voir. Selon les statistiques, environ 20% de toutes les causes d'appels à l'ophtalmologiste sont des blépharoconjonctivites.

Quelle est la blépharoconjonctivite

loading...

La blépharoconjonctivite, qui associe des signes de conjonctivite et de blépharite, est l’une des maladies oculaires les plus courantes.

La conjonctivite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil qui capture la sclérotique et la surface des paupières à l'intérieur. Blépharite - inflammation du bord de la paupière. Les deux processus peuvent se produire dans des circonstances différentes et lorsque le second rejoint l'un d'entre eux, le traitement devient difficile.

L'un des signes de la blépharoconjonctivite est la rougeur des yeux.

La maladie peut se présenter sous trois formes:

  1. Épicé Elle se caractérise par le développement rapide de l'inflammation sur une courte période.
  2. Subaiguë. La maladie se développe progressivement, touche les coins des yeux et est plus fréquente chez les nourrissons.
  3. Chronique. L'infection est lente, périodiquement exacerbée. Parfois asymptomatique.

Caractéristiques de la pathologie chez les enfants

La conjonctivite est la maladie ophtalmologique la plus fréquente chez les enfants et, si elle est mal traitée ou si elle est totalement absente, la blépharite peut la rejoindre.

Les causes de cette pathologie chez les enfants et les adultes ne sont pas différentes les unes des autres. Tout le monde sait que l'immunité à un si petit âge n'est toujours pas forte, aussi une blépharoconjonctivite peut-elle apparaître à tout moment, quel que soit le rhume. Au fil des années, le système immunitaire de l’enfant se développe et le nombre de cas d’inflammation oculaire diminue.

La blépharoconjonctivite est plus fréquente chez l'enfant que chez l'adulte.

Types de la maladie et ses causes

loading...

Il existe plusieurs types de blépharoconjonctivite:

  1. Bactérienne Les agents responsables sont des bactéries (le plus souvent Staphylococcus aureus). Manifesté abondante décharge purulente des yeux. La maladie affecte un organe, mais si vous vous en débarrassez rapidement, l'infection ne fonctionne pas, le second est impliqué dans le processus.
  2. Séborrhéique (ou squameuse). Il se caractérise par la formation d'écailles ressemblant à des pellicules sur les bords des paupières.
  3. Allergique. Se produit en raison du contact avec n'importe quel allergène.
  4. Blépharoconjonctivite à Meybomium. Il se caractérise par la sécrétion d'un secret opaque jaunâtre des glandes de Meibomius, qui colle constamment les paupières.
  5. Demodectic. Il se développe après une infection par un acarien démodectique, parasite des bulbes de cils.
  6. Virale. Se produit principalement pendant ou après des maladies virales. La cause la plus courante est l’herpès ou une infection à adénovirus. Ce type de pathologie se produit souvent chez les enfants.

Pourquoi les yeux sont touchés

Les facteurs contribuant à l’émergence et au développement de la maladie sont les suivants:

  • faible immunité;
  • aliments pauvres en vitamines;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • l'anémie;
  • problèmes ophtalmiques (par exemple, myopie, astigmatisme);
  • blessures fréquentes aux yeux;
  • invasions helminthiques;
  • problèmes dentaires;
  • violation de l'hygiène personnelle;
  • l'allergie;
  • infections virales fréquentes;
  • maladies d'organes ORL;
  • longue réception des médicaments antibactériens.

Symptômes de maladies séborrhéiques, allergiques et autres

loading...

Les symptômes de la blépharoconjonctivite dépendent du type de maladie. Ils peuvent être si diversifiés qu'une personne non liée à la médecine ne peut déterminer de manière indépendante quelle maladie elle a. Par conséquent, pour tout inconfort oculaire supérieur à deux ou trois jours, vous devez consulter un médecin.

Les signes communs pour chaque type de maladie sont considérés comme:

  • gonflement des paupières;
  • réduction de la fissure palpébrale;
  • rougeur oculaire, épaississement vasculaire;
  • sensation de fatigue oculaire;
  • la photophobie;
  • larmoiement.

En plus des symptômes, qui se manifestent indépendamment du type de pathologie qui a frappé les yeux du patient, chaque blépharoconjonctivite a ses propres caractéristiques:

  1. Dans la forme bactérienne, la rougeur des yeux est insignifiante, mais les écoulements purulents sont abondants. En outre, les ulcères sont souvent formés sur les bords des paupières.
  2. Chez les patients séborrhéiques, les patients se plaignent de brûlures oculaires constantes, de larmoiements abondants et d'un fort rougissement des protéines et de la conjonctive, desquamation constante le long des paupières.
  3. L'aspect allergique ne se produit que sous l'influence d'un allergène. Les patients présentent des larmoiements, une rougeur sévère de la conjonctive et des démangeaisons intolérables, les paupières gonflées.
  4. La blépharoconjonctivite à Meybomium se manifeste par une forte rougeur et un gonflement des paupières, une accumulation constante de légères sécrétions mousseuses aux coins de l'œil.
  5. Pour Demodecosis, les paupières qui démangent sont caractéristiques, la formation d'écailles entre les cils.
  6. Le virus s'accompagne d'une déchirure importante, d'une rougeur sévère et d'un gonflement de la conjonctive, ainsi qu'une légère augmentation de la température corporelle.

Diagnostics

loading...

Le diagnostic de la blépharoconjonctivite commence par un examen effectué par un ophtalmologiste. Pour un spécialiste, cela suffit pour poser un diagnostic. Cependant, il peut être nécessaire de mener une enquête supplémentaire comprenant:

  • numération globulaire complète;
  • frottis sur la flore;
  • grattant depuis un siècle pour déterminer la sensibilité des microorganismes aux antibiotiques;
  • érosion de l'empreinte;
  • prendre des cils pour déterminer la présence de tiques démodectiques.

Toutes les manipulations de laboratoire sont simples et ne gênent pas les patients. Si, après le grattage, le patient ressent une douleur, après la procédure, vous pouvez faire couler la solution de novocaïne dans les yeux.

Avant la première visite chez un ophtalmologiste en cas de suspicion de blépharoconjonctivite, il est déconseillé de se laver (s'il est pris le matin), car cela risquerait de brouiller l'image réelle de la maladie et de compliquer le diagnostic correct.

Traitement

loading...

Le traitement de la blépharoconjonctivite est généralement local.

Enfouir les gouttes et appliquer un onguent cicatrisant sous la paupière inférieure

  1. Lorsque blépharoconjonctivite virale prescrite gouttes Ophthalmoferon, Aktipol, Poludan et d'autres. Ils contiennent des composants antiviraux. En outre, le médecin peut également recommander les comprimés d’acyclovir. La posologie et la durée d'administration dépendent de l'état du patient et de son âge.
  2. Les antibiotiques sont prescrits pour traiter un type de maladie bactérien. Le plus souvent ce sont les gouttes contenant de la substance dexaméthasone. Ils ne s'appliquent pas plus de deux semaines, car ils peuvent déclencher le développement du glaucome. Des outils souvent utilisés tels que la ciprofloxacine, la tétracycline, parfois prescrits sous forme de comprimés. Dans la forme de pommades utilisées médicaments groupe métronidazole, qui doit être frotté sur les bords des paupières.
  3. Dans la blépharoconjonctivite démodectique, le traitement des bords des paupières et des cils avec des solutions alcooliques - teinture de calendula, de millefeuille et d’absinthe - revêt une grande importance. Avant de procéder à un tel traitement, il est souhaitable de verser goutte à goutte des préparations protectrices pour les yeux, par exemple Oftagel. Avec ce type de maladie, le médecin peut vous prescrire des gouttes contenant du zinc, par exemple, Cydellone ou Pilocarpine. Il est conseillé de consulter un dermatologue, car l’infection peut toucher non seulement les yeux, mais également la peau du visage.
  4. La blépharoconjonctivite allergique est traitée avec des médicaments antiallergiques conventionnels. Ils sont prescrits sous forme de comprimés (Tavegil, etc.), et sous forme de gouttes ou de pommade.
  5. Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, par exemple Okomestin. Les gouttes qui accélèrent la régénération des tissus oculaires endommagés sont également utiles - Taufon, Taurine. Pour prévenir la sécheresse, des larmes artificielles sont prescrites, par exemple, Sistain Ultra.

En plus de la pharmacothérapie, un spécialiste peut prescrire une physiothérapie. Ainsi, avec la blépharoconjonctivite démodectique et bactérienne, la thérapie magnétique donne de bons résultats lorsque la peau du visage et les paupières sont affectées par un champ magnétique limité.

Le champ magnétique affecte favorablement les tissus oculaires affectés, contribuant à leur régénération rapide.

Médecine populaire

Le soudage ordinaire est l’un des moyens les plus populaires de la médecine traditionnelle pour lutter contre la blépharoconjonctivite. Il existe de nombreuses recettes pour son utilisation, par exemple:

  1. Préparez un sac de thé noir. Ensuite, sortez-le de l'eau, pressez-le légèrement et essuyez les yeux avec. Répétez plusieurs fois par jour.
  2. Allongez-vous, fermez les yeux et mettez des sachets de thé noirs usés sur vos paupières. Allongez-vous pendant 15 à 20 minutes. La rougeur des yeux devrait disparaître.
  3. Dans un verre, mélangez le thé noir et le thé vert dans la même quantité et ajoutez une cuillerée de bon vin blanc dans le verre. Rincez les yeux avec cette solution.

Également utiliser des plantes qui peuvent être brassées sous forme de thé, puis utilisées pour se laver les yeux:

  • fleurs de muguet;
  • pétales de rose;
  • millefeuille;
  • camomille et calendula.

Eh bien aide à blépharoconjonctivite aloès bien connu (agave). Avec le jus de ses feuilles, vous devez lubrifier les bords des paupières matin et soir en essayant de ne pas vous toucher les yeux.

Au sud, le basilic est utilisé pour l'inflammation des marges des paupières. Cela aide seulement les jeunes plantes fraîches. Les feuilles sèches ne doivent pas être utilisées. La feuille doit être frottée avec les doigts, mettre les paupières fermées, appuyer avec quelque chose, par exemple avec une serviette, et s'allonger pendant 15 minutes. Après quelques heures, la procédure devrait être répétée. L'amélioration peut arriver dans quelques jours.

Fitoschenstva sur une photo

Complications possibles

loading...

Malgré le fait qu'il existe de nombreuses prescriptions pour la médecine traditionnelle, il est préférable de traiter les yeux d'un spécialiste certifié. Si un patient néglige son traitement ou utilise des méthodes non éprouvées, la maladie peut entraîner de graves complications, par exemple:

  1. La forme aiguë peut devenir chronique, ce qui est très difficile à traiter.
  2. L'inflammation de la membrane muqueuse peut atteindre les tissus les plus profonds de l'œil, ce qui peut entraîner des abcès.
  3. En cas de traitement inadéquat, la blépharoconjonctivite peut se transformer en kératite (opacité de la cornée), apparition d'ulcères de la cornée entraînant une perte de vision partielle ou complète.

Prévention

loading...

Les mesures préventives sont réduites aux règles d'hygiène habituelles:

  • se laver les mains fréquemment;
  • interdiction de se toucher les yeux avec les mains sales;
  • l'interdiction d'utiliser des taies d'oreiller et des serviettes étrangères;
  • maintien de la commande et propreté des lentilles de contact et leur remplacement en temps voulu;
  • utilisation de lunettes de soleil au soleil;
  • éviter les blessures aux yeux;
  • traitement rapide des infections virales.

En outre, vous devez régulièrement effectuer l'aération et le nettoyage humide de la maison, sans surchauffer les pièces d'habitation.

Fait intéressant, dans les régions à climat froid, les cas de blépharoconjonctivite démodécique et bactérienne sont beaucoup moins nombreux que dans les régions du sud. Également en ce qui concerne les saisons - la maladie est exacerbée le plus souvent en été, dans la chaleur.

À des fins de prophylaxie, vous pouvez utiliser des produits spéciaux de soin de la peau des paupières: Blefarogel, Blefaroshampun, Blefarosolfki.

Que peut causer la conjonctivite - vidéo

loading...

Toute maladie, y compris la blépharoconjonctivite, est plus facile à traiter si vous la saisissez au tout début. N'hésitez pas à contacter un ophtalmologue et à négliger les méthodes de traitement qu'il vous prescrit. Grâce aux efforts conjoints du médecin et du patient, la maladie peut être éliminée pour toujours.

Blépharoconjonctivite: symptômes et traitement

loading...

Blépharoconjonctivite - principaux symptômes:

  • Yeux brûlants
  • Yeux rouges
  • Puffiness des paupières
  • Déchirant
  • Photophobie
  • Rougeur des paupières
  • Yeux qui piquent
  • Perte de cils
  • Écoulement muqueux purulent des yeux
  • Puffiness de la peau autour des yeux

La blépharoconjonctivite (blépharite régionale) est un type de conjonctivite qui se développe simultanément à la blépharite (inflammation des paupières). Aujourd'hui, c'est l'un des maux ophtalmologiques les plus courants. Selon les statistiques, il est diagnostiqué chez 70% du nombre total de patients.

Étiologie

loading...

Les facteurs étiologiques sont de telles maladies:

En outre, la maladie peut se développer en raison d'une immunité gravement affaiblie et d'une hypothermie fréquente. Si le déclencheur est une infection, alors la blépharoconjonctivite peut être contagieuse. Dans ce dernier cas, les facteurs étiologiques sont les suivants:

  • Pinces Demodex;
  • des gonocoques;
  • Koch Wicks bâton;
  • streptocoques et ses sous-espèces;
  • moraxella;
  • la chlamydia;
  • adénovirus;
  • virus de l'herpès.

Dans des cas cliniques plus rares, une blépharoconjonctivite peut survenir en raison de ces facteurs étiologiques:

  • traitement inapproprié de la conjonctivite;
  • l'automédication;
  • hypothermie fréquente;
  • traitement inapproprié des maladies des yeux (myopie, astigmatisme);
  • un système immunitaire affaibli à la suite de maladies antérieures;
  • réactions allergiques aux médicaments;
  • traitement médicamenteux pendant une longue période (cytostatiques, glucocorticoïdes).

Sous-espèce de la maladie

loading...

En médecine officielle, la classification comprend trois types de blépharoconjonctivite:

  • bactérien (épidémie). La blépharoconjonctivite de ce type est caractérisée par une forme de développement aiguë et chronique. L'agent causal de la maladie est l'infection à staphylocoques.
  • séborrhéique (dermatologique) - la maladie se caractérise par un stade sévère de développement de la blépharoconjonctivite.
  • allergique - le facteur étiologique de ce type de blépharoconjonctivite est une sensibilité accrue à l’allergène.

Il convient de noter que chacun de ces sous-formulaires a son propre tableau clinique, l'auto-traitement est donc inacceptable ici.

Symptômes généraux

loading...

La blépharoconjonctivite a un tableau clinique prononcé. Il convient de noter que, selon la forme et le type du processus inflammatoire, les symptômes peuvent changer ou être complètement absents au stade initial.

Les principaux symptômes du développement de la blépharoconjonctivite:

  • gonflement des paupières et de la peau autour des yeux;
  • rougeur du globe oculaire;
  • larmoiement;
  • écoulement purulent;
  • la photophobie;
  • brûlure et démangeaisons dans les yeux.

À mesure que le processus pathologique se développe, les symptômes supplémentaires suivants du développement de la maladie peuvent être observés:

  • écoulement muqueux purulent;
  • perte de cils;
  • brûlure grave dans les yeux.

Dans la forme chronique du développement de la maladie, une sensation de gêne oculaire est possible même au repos. Par conséquent, dès les premiers symptômes, consultez un ophtalmologiste.

Diagnostics

loading...

Le diagnostic repose sur un examen ophtalmologique et une clarification de l'anamnèse. En ce qui concerne les méthodes de diagnostic supplémentaires, le médecin peut prescrire de tels tests:

L'ophtalmologiste n'est capable de poser un diagnostic précis et de prescrire le traitement approprié qu'après avoir passé les tests.

Traitement

loading...

Le traitement comprend la thérapie médicamenteuse et locale. Aussi, pendant cette période, il est très important que le patient mange bien, adhère au régime quotidien.

Le traitement de la toxicomanie comprend la prise de drogues d’un tel spectre

  • antiviral;
  • antimicrobien;
  • des antihistaminiques;
  • corticostéroïdes.

La thérapie locale implique l'utilisation de pommades et de sprays spéciaux. En outre, le patient doit s'essuyer les yeux avec des cotons-tiges trempés dans une solution spéciale.

L'autotraitement pour cette maladie est inacceptable. Préparations, la fréquence de leur réception ne peut être prescrite que par un ophtalmologiste.

Traitement des remèdes populaires

Pour le traitement de ce processus inflammatoire, tel que prescrit par un médecin, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle.

La médecine traditionnelle offre les remèdes suivants pour le traitement de la blépharoconjonctivite:

  • pétales de rose rouges;
  • l'huile d'olive;
  • thé aux pétales de rose;
  • décoction de fleurs de muguet;
  • jus d'aloès

Mais avant d'utiliser un remède populaire, vous devriez toujours consulter un spécialiste compétent. Sinon, la complication et le passage de la maladie à une forme plus grave sont possibles.

Prévention

loading...

La base des méthodes préventives de la blépharoconjonctivite est une hygiène personnelle stricte:

  • ne vous frottez pas les yeux avec les mains sales;
  • les lentilles de contact doivent être changées rapidement;
  • éviter la fatigue oculaire.

De plus, les règles d'hygiène doivent être observées chez vous. Un nettoyage humide en temps opportun et l'aération de la pièce contribueront à réduire le risque de développer non seulement une blépharoconjonctivite, mais également de nombreuses autres maladies virales ou infectieuses.

Si vous pensez avoir une blépharoconjonctivite et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre oculiste peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La kératoconjonctivite est une maladie de nature inflammatoire affectant la cornée et la conjonctive de l'œil. Cette maladie est l'une des plus courantes parmi toutes les maladies oculaires. Cela s'explique par le fait que la conjonctive est très réactive - elle réagit rapidement et facilement aux facteurs exogènes et endogènes. Certains types de kératoconjonctivite sont très contagieux. La kératoconjonctivite aiguë et chronique se distingue par la nature du processus pathologique.

La conjonctivite chez un enfant affecte généralement les deux yeux à la fois. Bien qu'il ne soit pas rare que la maladie soit asymétrique, la défaite d'un œil est plus grande que celle de l'autre. Selon les statistiques, 30% des affections ophtalmologiques chez les enfants de moins de 4 ans sont des conjonctivites. Avec un traitement commencé en temps opportun ne provoque pas de complications significatives. Toutefois, si vous ne sollicitez pas rapidement l'aide d'un médecin et ne commencez pas un traitement, cela peut affecter davantage la qualité de la vision de l'enfant.

Une condition d'allergie est une sensibilité accrue qu'un organisme possède, se manifestant par une réaction spécifique particulière qui se produit en réponse au contact de certains éléments agissant en tant qu'allergènes dans l'environnement. L'allergie à la poussière, dont les symptômes sont un peu plus faibles, est l'un des types d'allergie les plus courants. Elle est observée chez environ 80% des patients ayant reçu un diagnostic d'asthme bronchique, ainsi que chez 46% avec un diagnostic de rhinite allergique et de conjonctivite.

Le trachome - est une maladie chronique de nature infectieuse qui affecte les yeux. Le principal et unique agent causal de la maladie est une bactérie de la famille des chlamydia. La maladie appartient au groupe infectieux, qui peut être transmis de personne à personne. Il affecte des personnes sans distinction d’âge et de sexe, raison pour laquelle il est souvent diagnostiqué chez les enfants.

La conjonctivite est une maladie caractérisée par une inflammation de la muqueuse oculaire. Ce type d'inflammation est dû à la pénétration de microbes, de virus ou de champignons. Dans certains cas, le nom de la maladie est défini comme "yeux de lapin", en raison de la conjonctivite, dont les symptômes sont ressentis par le patient, l’un d’eux impliquant une rougeur importante des paupières.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Blépharoconjonctivite

loading...

La blépharoconjonctivite (synonyme - blépharite régionale) est l’une des variétés de conjonctivite qui survient en même temps que la blépharite (inflammation des paupières).

Les maladies associées sont la couperose, les blépharoconjonctivites séborrhéiques et staphylococciques, etc.

Les causes

loading...

Selon les statistiques, les maladies oculaires inflammatoires (infectieuses, allergènes) représentent 40 à 50% du nombre de patients en consultation externe qui consultent un ophtalmologiste et la majorité d’entre eux sont traités par des patients atteints du syndrome des yeux rouges. Parmi les maladies inflammatoires possibles des organes de la vision, la conjonctivite est plus fréquente - jusqu'à 67% et la blépharite - environ 23%.

Selon le nombre total de cas de maladie, la blépharite démodécique et la blépharoconjonctivite font, selon différentes sources, entre 39 et 88%, ce qui indique un taux d'incidence assez élevé. Généralement, l'infection de la conjonctive se produit de l'extérieur, des infections autogènes sont possibles.

Les microtraumatismes conjonctivaux, les infections antérieures, la myopie, l'astigmatisme et l'affaiblissement général du corps dû à l'hypothermie / à la surchauffe deviennent également des facteurs prédisposants.

En règle générale, la blépharoconjonctivite est contagieuse, car ils ont la nature virale (adénovirale) de l’infection, moins souvent allergique. Agents pathogènes de nature pathogène (pneumocoques, streptocoques, gonocoques, staphylocoques, bâtonnets de Koch-Weeks et Morax-Axenfeld) ainsi que des acariens microscopiques Demodex peut être un agent causal de la blépharoconjonctivite.

Types et symptômes de la maladie

Le patient présente un gonflement marqué des paupières, une hyperémie de la conjonctive et des tissus environnants, ce qui entraîne l'apparition d'un rougissement caractéristique du blanc de l'œil, d'une photophobie, d'une larmoiement et d'un écoulement de sécrétion purulente muqueuse.

En pratique médicale, on trouve les types de blépharoconjonctivite suivants:

  • bactérienne (épidémie) sous forme aiguë et chronique - provoquée par un staphylocoque et se manifestant sur le fond d'une rougeur inflammatoire inexprimée des paupières (blépharite) par la rougeur caractéristique des yeux muqueux, la formation d'un "collier" à la racine des cils, accompagnée de sécrétions muqueuses purulentes qui collent les yeux siècle, il y a une perte de cils;
  • Séborrhéique (dermatologique) - se produit à l’arrière-plan d’une dermatite séborrhéique grave (peau grasse, lésions du cuir chevelu et des sourcils) ou de la rosacée (acné de couleur rose prononcée); se poursuit avec l'hyperémie, accompagnée de brûlure dans les yeux;
  • allergique - survient lorsque le corps est hypersensible à l’allergène.

Les symptômes de la blépharoconjonctivite cutanée peuvent s'aggraver après la consommation d'épices.

Tous les types de blépharoconjonctivite se manifestent par une sensation de brûlure, une rougeur évidente, due à une irritation des muqueuses oculaires. Cette démangeaison est généralement absente, de sorte que le patient est préoccupé par le collage du matin des paupières.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic repose sur le tableau clinique de la maladie et les plaintes du patient. Le raffinement du diagnostic se produit lors de l’étude des frottis, des frottis et des empreintes d’érosion, informations qui permettent de révéler la véritable nature de l’apparition de la blépharoconunctivite.

Seul un ophtalmologiste qualifié peut prescrire un traitement adéquat. Dans certains cas, la consultation d'un dermatologue est également requise.

En règle générale, toute conjonctivite est de nature contagieuse. Bien qu'il soit relativement difficile d'identifier la cause de leur apparition dans la pratique, il est recommandé aux patients de suivre les règles d'hygiène personnelle (se laver les mains, utiliser une serviette séparée et des articles ménagers) afin de ne pas devenir une source d'infection pour les autres. Ne touchez pas les yeux et la peau qui les entoure avec vos mains.

La blépharoconjonctivite est peu susceptible d’être traitée et a généralement une évolution chronique de la maladie.

Pour la blépharoconjonctivite à staphylocoques, l’élimination des détritus des paupières est réalisée à l’aide d’applicateurs en coton imbibés de shampooing à pH normal (neutre). Après cela, l’imposition de pommades contenant du GK.

Lorsque la blépharoconjonctivite séborrhéique nécessite la consultation d'un dermatologue pour le traitement de la maladie sous-jacente - la séborrhée, un examen régulier de la peau affectée est réalisé.

En cas d'acné rose, des antibiotiques (tétracycline) sont prescrits.

En règle générale, l'évolution de la conjonctivite virale dure 3 semaines, mais dans certains cas, le traitement peut être retardé d'un mois ou plus.

En cas de blépharocontacts, un traitement complexe avec des antiviraux, des médicaments antimicrobiens à usage systémique, ainsi que des corticostéroïdes, des antibiotiques, des antiseptiques sous forme de gouttes et de pommades est administré.

Blépharospasme - causes et formes de manifestation de la maladie, traitement du blépharospasme.

Des recommandations pour l’utilisation des gouttes ophtalmiques sulfacyl sodiques peuvent être trouvées dans cette publication.

Pour quelles maladies Cromohexal utilise des gouttes ophtalmiques, consultez la section ici.

Prévention et projections futures

Les projections pour le traitement de la blépharoconactivite sont souvent favorables. Il peut y avoir des complications sous la forme de modifications ulcéreuses de la cornée de l'œil.

Blépharoconjonctivite

Si vous ne procédez pas à un traitement complet de la conjonctivite, une complication très désagréable et grave peut alors se développer - la blépharoconjonctivite. La maladie est une combinaison de symptômes caractéristiques de la blépharite (inflammation des paupières) et de la conjonctivite.

Les taux d'incidence de la blépharoconjonctivite, selon différentes sources, vont de 45% à 70%.

Causes et agents pathogènes

Les agents causatifs les plus courants de la blépharoconjonctivite sont:

  • Pinces type Demodex;
  • Agents bactériens: gonocoques, bâtonnets de Koch-Wicks, streptocoques, staphylocoques dorés et épidermiques, pneumocoques, moraxcella, chlamydia et autres.
  • Virus: adénovirus, virus de l'herpès simple et génital.

En outre, la maladie peut se développer à la suite de la pénétration de divers allergènes dans la cavité conjonctivale.

Les facteurs contribuant à la maladie sont:

  • traitement inadéquat de la conjonctivite, y compris l'automédication, l'arrêt précoce du traitement, les soins oculaires inappropriés;
  • la myopie;
  • astigmatisme;
  • lésions conjonctivales;
  • l'hypothermie;
  • diminution de l'immunité due à la maladie ou à l'utilisation prolongée de médicaments cytotoxiques et de glucocorticoïdes.

La blépharoconjonctivite causée par un virus ou une bactérie est une maladie assez contagieuse.

Symptômes de la blépharoconjonctivite et ses types

Au cours du développement de la maladie, un gonflement important des paupières, une rougeur de la conjonctive et des larmoiements sont évidents. Hors de l'œil, une décharge apparaît, qui, selon l'agent pathogène, peut être purulente ou gluante. Les patients ne peuvent pas regarder la lumière.

En pratique ophtalmique, il existe deux types de blépharoconjonctivite: épidémique et dermatologique.

Épidémie (bactérienne)

Peut survenir sous forme aiguë ou chronique. En règle générale, il est causé par le staphylocoque. La maladie se manifeste par une hyperémie marquée (rougeur) des paupières et de la conjonctive.

Dans la zone des bulbes ciliaires, une sorte de «collier» est formé d’acné ou de petites tumeurs. Une décharge épaisse et lourde sort de l'œil qui, en l'absence de soin, sèche, colle les paupières et forme des croûtes jaunes.

Touffe caractéristique perte de cils. En savoir plus sur le type de conjonctivite bactérienne ici.

Dermatique (séborrhéique)

Se développe habituellement sur le fond des maladies suivantes:

  • la dermatite séborrhéique (une maladie qui se développe à la suite du dysfonctionnement des glandes sébacées et qui se caractérise par une production accrue de sébum);
  • rosacée (acné rose chaud).

La blépharoconjonctivite séborrhéique s'accompagne d'une forte sensation de brûlure dans les yeux, de larmoiements abondants et d'une rougeur de la membrane muqueuse de l'œil. Les démangeaisons ne sont pas typiques. Il convient de noter que ces symptômes peuvent être aggravés par la consommation de toutes sortes d’épices et d’assaisonnements.

Traitement

Le plus souvent, la blépharoconjonctivite est chronique et très difficile à traiter. Cela indique encore une fois la nécessité de visites ophtalmologiques en temps opportun.

Le plan de traitement est basé sur l'agent pathogène identifié. En fonction de cela, le médecin prescrit des gouttes et des onguents antiviraux, antihistaminiques ou antibactériens pour les yeux.

Le soin des yeux malades est particulièrement important. Il est recommandé de rincer les cavités conjonctivales avec une solution antiseptique toutes les 2-3 heures. Pour éliminer les croûtes, vous ne pouvez utiliser que des tampons de gaze humidifiés avec un antiseptique. De plus, un tampon doit être séparé pour chaque œil.

Si la maladie présente une étiologie virale, il est alors impossible d'utiliser des médicaments à base de corticostéroïdes: le garazon, le sofradex et d'autres, car ils peuvent aggraver encore l'évolution de la maladie.

Les corticostéroïdes sont nécessaires pour traiter la blépharoconjonctivite séborrhéique, car ils sont les seuls à pouvoir réduire la gravité du processus inflammatoire. Dans ce cas, le patient doit obligatoirement consulter un dermatovénérologue pour un traitement complet.

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est une inflammation des bords des paupières, associée à une lésion de la conjonctive palpébrale et orbitaire. Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants: rougeur des yeux, sensation de "sable" ou corps étrangers sous les paupières, photophobie, larmoiement accru. L'examen physique, l'examen de laboratoire des sécrétions de la cavité de la conjonctive, la visométrie, la biomicroscopie, l'échographie de l'œil et le test à la fluorescéine sont utilisés pour le diagnostic. Le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques, d'antihistaminiques, d'AINS, d'antiviraux, de vitamines C, B et A.

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est une maladie polyétiologique dans laquelle la conjonctive et les marges des paupières sont impliquées dans le processus inflammatoire. La prévalence de la maladie dans la structure générale des pathologies ophtalmiques est d'environ 30%. La blépharoconjonctivite est diagnostiquée partout chez les personnes de tous âges, mais elle survient le plus souvent chez les femmes au cours de la quatrième décennie de la vie. Un patient sur trois souffre du syndrome de l'œil sec. Dans 25% des cas, la pathologie se développe une seconde fois dans le contexte des maladies infectieuses. Environ 17% des patients ont un parcours récurrent.

Causes de la blépharoconjonctivite

L'influence de nombreux facteurs conduit au développement de la maladie, mais il n'est pas toujours possible d'établir l'étiologie. La blépharoconjonctivite est une pathologie acquise. La détection de la maladie au cours de la période néonatale est due à une infection de la membrane muqueuse de l'oeil du bébé lors de l'accouchement. Les principales causes de blépharoconjonctivite sont:

  • Maladies infectieuses. Des dommages au segment antérieur de l'œil peuvent provoquer une gonorrhée, une rubéole, un herpès, la syphilis. Peut-être propagation hématogène d'agents infectieux ou infection par contact-ménage.
  • Réactions allergiques. Les manifestations cliniques de la forme allergique sont dues à la libération de médiateurs à effet vasoactif. Dans cette variante de la pathologie, l'immunoglobuline E est synthétisée dans le sang des patients.
  • Défaite du genre Demodex. Une démodécie cutanée entraîne des modifications secondaires des paupières et de la conjonctive. L'agent causal de la maladie vit dans les glandes sébacées (Zeiss et Meibomian). L'infection à la démodécie peut être compliquée par le développement de chalazions secondaires et de kératites.
  • Blessures traumatiques. Les lésions de l'organe de la vision contribuent à l'infection de la surface de la plaie. Dans 98% des cas, le canal de la plaie passe par la conjonctive. La fermeture réflexe des paupières à la vue du danger entraîne leur blessure supplémentaire.
  • Lésions fongiques. Les symptômes de la blépharoconjonctivite sont souvent détectés chez les patients présentant une candidose, une aspergillose ou une actinomycose dans les antécédents. Dans l'évolution chronique de la mycose, on observe souvent des lésions concomitantes du segment postérieur de l'œil.

Pathogenèse

Le mécanisme de développement dépend de l'étiologie de la blépharoconjonctivite. En cas d’ophtalmodémodécose, l’effet allergo-toxique du parasite sur les structures du pôle antérieur de l’œil provoque l’injection de vaisseaux conjonctivaux et l’augmentation de la sécrétion de sécrétions muqueuses. Le développement d'une forme bactérienne est souvent précédé d'une pathologie du nasopharynx, de lésions de l'oreille moyenne ou de maladies infectieuses courantes. La reproduction de micro-organismes entraîne des lésions tissulaires causées par des toxines bactériennes. La membrane muqueuse mince de la conjonctive est la plus vulnérable à leurs effets. Les lésions fongiques des régions antérieures du globe oculaire sont souvent causées par une infection de contact dans les mycoses d'une autre localisation. Le développement de symptômes dans les traumatismes est associé à l’entrée mécanique de la flore pathogène dans le canal de la plaie.

Un rôle clé dans la pathogenèse de la blépharoconjonctivite allergique est attribué à la sensibilité accrue du corps aux antigènes individuels. La pharmacothérapie, l'inhalation de pollen de plante et le contact avec des allergènes deviennent des éléments déclencheurs du développement d'une réaction d'hypersensibilité. Les facteurs prédisposants sont les désordres métaboliques, l'irritation de la conjonctive par les produits chimiques, la poussière ou la fumée. Les enfants qui ont été exposés à une infection intra-utérine par le virus de l'herpès, la rubéole, sont plus susceptibles à l'apparition de la maladie à l'avenir. Il est souvent possible de diagnostiquer de multiples malformations du système visuel (microphtalmie, anophtalmie, colobome de l'iris).

Symptômes de blépharoconjonctivite

Les patients se plaignent de démangeaisons et de brûlures dans la région orbitale, de photophobie, d'une sensation de «sable» ou d'un corps étranger sous les paupières. Caractérisé par une augmentation des déchirures lorsque l'on regarde la source de lumière. Effectuer un travail visuel entraîne une fatigue oculaire. Rougeur et gonflement de la conjonctive orbitale déterminés visuellement. Si la cornée est endommagée, l'acuité visuelle diminue. Dans la forme bactérienne, les patients remarquent la décharge de masses purulentes de la fissure palpébrale avec une odeur désagréable. Détachable devient une cause de collage des cils, leur perte. L'instabilité du film lacrymal conduit à un dysfonctionnement visuel.

En cas d'origine virale de la maladie, l'écoulement conjonctival a une consistance muqueuse ou aqueuse. Les patients ont noté une douleur marquée dans les yeux. Caractérisé par une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. La blépharoconjonctivite allergique se caractérise par une lésion bilatérale de l’œil, associée à un blépharospasme prononcé. Sécrétion marquée de mucus de consistance visqueuse, lésion concomitante de la peau. Les ganglions lymphatiques ne sont pas élargis. L'utilisation de lentilles cornéennes provoque une augmentation des manifestations cliniques et une irritabilité oculaire accrue.

Des complications

L'évolution prolongée de la blépharoconjonctivite peut conduire au développement d'un ectropion secondaire, moins communément l'entropion du siècle. Les antécédents de patients atteints de cette pathologie sont plus à risque de contracter des complications infectieuses et bactériennes (kératite, choriorétinite). La propagation d'agents pathologiques dans le canal nasolacrimal provoque une dacryocystite. La plupart des patients présentent des symptômes de xérophtalmie. La formation de défauts cicatriciels sur la peau des paupières constitue non seulement une violation du processus de fermeture de la fissure orbitaire, mais constitue également un défaut esthétique. La conséquence la plus terrible d'une blépharoconjonctivite grave est le phlegmon orbital. Dans de rares cas, une thrombose du sinus sigmoïde se produit.

Diagnostics

Le diagnostic repose sur les résultats de méthodes de recherche spécifiques, d'analyses des sécrétions de la fissure orbitale et d'un examen physique. Lors de l'examen visuel, un ophtalmologiste révèle une hyperhémie et un œdème conjonctivaux, une rougeur des bords des paupières. L'anamnèse révèle généralement que les patients associent l'apparition des premiers symptômes à des pathologies allergiques ou infectieuses. Le plan de diagnostic instrumental comprend:

  • Visométrie. Avec un déroulement modéré du processus pathologique, il n'y a pas de dysfonctionnement visuel. La baisse progressive de l'acuité visuelle se produit lorsque la cornée est endommagée.
  • Biomicroscopie de l'oeil. L'œdème et l'injection des vaisseaux conjonctivaux sont visualisés. Paupières hyperémiques, œdémateuses, avec accumulation de départements pathologiques le long du bord périphérique. Avec la lésion concomitante de la cornée est déterminée par son ulcération et l'obscurcissement.
  • Échographie de l'oeil. L'échographie vous permet de mesurer les paramètres du globe oculaire, d'identifier les signes de lésion du segment postérieur de l'œil lorsque les opacités sont opacifiées.
  • Test d'instillation de fluorescéine. Pendant le test, il est possible de détecter une violation de l'intégrité de la couche épithéliale de la cornée. Lors de l'étude de la structure du film lacrymal, plusieurs larmes sont visualisées.

Pour déterminer l'étiologie nécessite des tests de laboratoire. Dans la genèse bactérienne, les neutrophiles prédominent dans le contenu de la décharge des yeux. Chez les patients présentant une forme virale de la maladie, les cellules mononucléées sont détectées au cours de l'examen cytologique. Sur l'origine allergique de la blépharoconjonctivite indique la détection de l'examen microscopique des éosinophiles. La méthode de diagnostic culturel permet d'identifier la croissance de cultures d'agents pathogènes lors de l'ensemencement du contenu de la cavité conjonctivale. De plus, une consultation sur les maladies infectieuses et les allergologues est présentée.

Traitement de la blépharoconjonctivite

La tactique thérapeutique est déterminée par l'étiologie et la nature de la maladie. L’objectif du traitement est l’élimination de l’agent pathogène et le soulagement du processus inflammatoire. L'imposition d'un pansement aseptique est contre-indiquée en raison de la probabilité accrue de développer une kératite secondaire. L'élimination mécanique de la décharge de la cavité conjonctivale est réalisée en lavant les yeux avec des solutions antiseptiques. La pharmacothérapie comprend:

  • Antibiotiques. Le traitement antibactérien est effectué par un court traitement (3-7 jours). L'instillation d'agents antimicrobiens est effectuée toutes les 2 à 4 heures. Au fur et à mesure que les signes d'inflammation s'atténuent, la fréquence d'application des gouttes diminue jusqu'à 3-6 fois par jour.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens. L'administration locale (instillation) ou systémique d'AINS est indiquée. Les gouttes de diclofénac sodique sont utilisées pour traiter le caractère non infectieux de la maladie. En cas d'efficacité insuffisante ou de pathologie sévère, les glucocorticoïdes sont utilisés.
  • Antihistaminiques. La désignation de fonds provenant du groupe des bloqueurs d'histamine H1 est recommandée en cas d'allergie. Il est recommandé aux patients d'utiliser des gouttes ophtalmiques de chlorhydrate d'olopatadine ou de cromoglycate de sodium.
  • Agents antiviraux. La blépharoconjonctivite virale est une indication d'utilisation de gouttes oculaires. La durée du traitement est de 12-14 jours. Dans les cas aigus, l’instillation du médicament est recommandée 6 à 10 fois par jour.
  • Thérapie de vitamine. Quelle que soit la forme de la pathologie, l'administration orale des vitamines B, A et C est indiquée pour tous les patients.En outre, lorsque la cornée est impliquée dans le processus pathologique, des stimulateurs de la régénération cornéenne (pommade au méthyluracile, solcoséryle) sont également associés.

Pronostic et prévention

Le pronostic à vie et la capacité de travailler avec une blépharoconjonctivite sont favorables. Le résultat de la pathologie avec diagnostic et traitement rapides est un rétablissement complet. Aucune mesure prophylactique spécifique n'a encore été mise au point. Des mesures non spécifiques visent à prévenir les lésions secondaires de la partie antérieure de l'œil ayant des antécédents de maladies infectieuses et allergiques. Les patients dont l'évolution de la maladie est récurrente doivent augmenter la réactivité globale et la résistance de l'organisme à l'aide de médicaments naturels (correction du régime alimentaire, durcissement alimentaire) ou de médicaments (immunomodulateurs).

Blépharoconjonctivite

La blépharoconjonctivite est appelée une maladie de la membrane muqueuse des paupières, qui se propage à leur bord ciliaire. C'est une pathologie ophtalmique très commune. Son diagnostic n'est pas difficile, car les symptômes sont clairement visibles. Mais le traitement est souvent inefficace, la maladie devient chronique.

La blépharoconjonctivite est généralement présente chez les personnes de plus de 40 ans en raison d'une diminution de l'immunité. On le trouve souvent chez les patients diabétiques.

Les causes

La blépharoconjonctivite se développe sous l'influence de plusieurs types principaux de facteurs - il s'agit d'une pathologie de la vision, d'une infection de la conjonctive et de réactions allergiques.

  • myopie (myopie);
  • astigmatisme (image floue due à une violation de la forme de la cornée, du cristallin ou du globe oculaire).

L'inflammation de la conjonctive marginale peut apparaître avec ses microtraumatismes. Les causes les plus courantes de blépharoconjonctivite sont les agents infectieux:

  • il s'agit généralement d'une variété de cocci (principalement des staphylocoques, ainsi que des streptocoques, des pneumocoques, des gonocoques);
  • autres bactéries - E. coli, bacille de Koch tuberculosis, bacille de diphtérie de Leffler);
  • virus (herpétique, rougeole, adénovirus);
  • champignons de levure;
  • protozoaires (chlamydia).

La blépharoconjonctivite parasitaire (démodectique) est très fréquente - plus de 90% des cas sont dus à l’acarien Demodex, qui vit dans les glandes sébacées des cheveux et des cils, se nourrissant de la graisse de la peau.

Le type de maladie allergique survient lorsque le corps réagit à divers allergènes:

  • les médicaments;
  • les cosmétiques;
  • produits chimiques ménagers;
  • risque professionnel;
  • produits alimentaires;
  • mauvaise écologie;
  • matériaux naturels.

Les paupières enflammées peuvent être associées à des affections pathologiques courantes du corps:

  • sinusite (inflammation des sinus paranasaux);
  • rhinite (nez qui coule);
  • maladies du tube digestif;
  • infestation par le ver.

La blépharoconjonctivite peut provoquer une surchauffe ou une hypothermie.

Les symptômes

Quelles que soient les causes de la maladie, elle présente toujours les mêmes symptômes:

  1. Œdème sévère des paupières avec épaississement du bord ciliaire.
  2. Hyperémie de la conjonctive et rougeur de la sclérotique du globe oculaire.
  3. Déchirer
  4. Photophobie
  5. Écoulement muqueux purulent le long du bord de la paupière.
  6. Collage des paupières dans la matinée.

Classification

  1. Épidémie, divisée en aiguë et chronique. Il est caractérisé par:
  • rougeur des yeux sans aucun changement des paupières;
  • "colliers" muqueux purulents à la base des cils;
  • petite érosion sur le bord ciliaire;
  • perte de cils.

Si l'agent pathogène est de nature virale, la blépharoconjonctivite commence par une déchirure et une éruption de petites bulles sur le pli interne de la conjonctive.

  1. La blépharoconjonctivite séborrhéique se développe à la suite d'une séborrhée (production accrue de glandes sébacées de sébum avec pellicules) ou de rosacée (petite acné rose à tête purulente). Ses symptômes sont:
  • hyperémie de la conjonctive et de la sclérotique des yeux;
  • sensation de brûlure désagréable et "sable dans les yeux".
  1. Type allergique de la maladie a une variété de manifestations, sa principale caractéristique - la survenue en liaison avec l'action d'un allergène. Les symptômes peuvent sembler plus intenses après avoir consommé des aliments épicés et épicés.
  2. Demodectic. Ses symptômes caractéristiques sont:
  • forte démangeaison des yeux, particulièrement agonisante le matin;
  • décharges collantes avec des écailles d'épithélium qui s'accumulent sur les cils.

Diagnostics

Le diagnostic de "blépharoconjonctivite" est établi sur la base des plaintes du patient et du tableau clinique typique. Il est plus difficile d'établir les facteurs étiologiques responsables de son apparition. Pour faire ceci:

  • ensemencement bactériologique de sécrétions purulentes;
  • empreintes d'érosion;
  • grattements de la surface touchée;
  • analyse microscopique du pus pour tick-demodex;
  • biopsie pour suspicion d'oncologie.

Afin d'identifier les causes courantes de blépharoconjonctivite, il est nécessaire de consulter des médecins d'autres profils (dermatologue, oto-rhino-laryngologiste, médecin généraliste, allergologue, gastro-entérologue).

Traitement

Après avoir déterminé les causes de la blépharoconjonctivite, le médecin prescrit un traitement. D'habitude c'est long. Un traitement oculaire local est effectué parallèlement à l'élimination des causes de la maladie. Pour le traitement des yeux et des paupières, des gouttes pour les yeux, des pommades et des sprays sont utilisés.

Si l'agent pathogène est la flore bactérienne, un traitement local aux antibiotiques et leur ingestion sont effectués. Pour d'autres formes d'antibiotiques sont inutiles.

La forme virale est traitée avec des médicaments antiviraux, respectivement, le champignon - avec antimycose. Le traitement par corticostéroïdes n’est pratiqué que sous la forme séborrhéique; dans d’autres cas, ils ne sont pas nécessaires. Les antihistaminiques sont utilisés pour traiter les manifestations des allergies. L'utilisation de médicaments par les patients à leur discrétion n'est pas autorisée, car elle entraîne un échec du traitement et le passage de la maladie à un état chronique.

Si le type démodécique de blépharoconjonctivite a été identifié, un traitement est ensuite mis en œuvre pendant plusieurs mois pour détruire la tique: une application répétée d'un blépharohalon, puis des blépharogels à base d'acide hyaluronique et de soufre sont répétés toute la journée.

Le patient doit être averti que la plupart des formes de la maladie sont contagieuses; il doit suivre les règles d'hygiène personnelle afin que la maladie ne se propage pas aux autres:

  • Il est interdit de toucher les yeux, malgré les démangeaisons et les brûlures;
  • les gouttes et les onguents doivent être conformes aux exigences des antiseptiques;
  • se laver les mains avec du savon plus souvent;
  • utilisez des serviettes et des plats individuels.

Avec un traitement oculaire régulier, lavez-les avec un coton-tige imbibé de médicament. Pour chaque œil, vous devez utiliser un coton-tige stérile séparé pour éviter le transfert de l'infection d'un œil à l'autre.

En médecine traditionnelle, on utilise l’huile d’olive, des gouttes de jus d’aloès, des décoctions de muguet et des pétales de rose pour traiter la blépharoconjonctivite. On ne peut pas dire que ces médicaments sont complètement inutiles, mais le rejet du traitement médicamenteux conduira à la transition de la maladie vers une maladie chronique et intraitable. Les remèdes populaires ne peuvent être considérés comme auxiliaires et utilisés exclusivement qu'avec l'approbation du médecin.

Prévention

Pour prévenir le développement de la blépharoconjonctivite, vous devez suivre les règles:

  1. Ne pas trop travailler les yeux.
  2. Traiter en temps opportun la pathologie de la vision.
  3. Changer les lentilles de contact.

Il existe des exigences générales en matière de prévention:

  1. Surveiller l'état de l'immunité.
  2. Éliminer les mauvaises habitudes.
  3. Établir un régime alimentaire sain et enrichi en évitant l’abus de glucides.
  4. S'engager régulièrement dans la forme physique.

Comment traiter la blépharoconjonctivite en fonction des symptômes de la maladie, vous apprendrez grâce à la vidéo: