Pourquoi l'os sous l'oeil fait-il mal?

Une douleur désagréable sous les yeux, dans la région des os, peut indiquer le développement de névralgies ou de processus purulents. Dans l'article, nous vous expliquerons plus en détail pourquoi un os se fait mal sous l'œil et découvrirons ce qu'il faut faire dans ce cas.

Raisons

loading...

Les causes de la douleur peuvent être variées. Pour les déterminer, vous devez faire attention aux symptômes associés.

Les principales causes de douleur dans l'os:

  1. Ostéomyélite. L'inflammation purulente est une conséquence de la carie négligée, pulpite. Accompagné d'une forte fièvre.
  2. Traumatisme Cela peut être une ecchymose ou une fracture osseuse. En même temps, il y a gonflement, cyanose du lieu de l'impact. Douleur à la pression.
  3. Névralgie. La douleur provoque une irritation des nerfs qui passent dans la zone du visage. Il existe une asymétrie du visage, une altération du mouvement des rides du visage, une dilatation de la fissure palpébrale et un syndrome de sécheresse oculaire.
  4. Névralgie du nerf trijumeau. La douleur est à court terme, tirant à travers. Peut donner dans l'oreille, le cou.
  5. Sinusite Peut se développer après un rhume. En plus de la douleur, caractérisée par la libération de pus. Cela fait également mal non seulement l'os sous l'œil, mais aussi le nez.

Que faire

loading...

Lorsque la douleur survient dans la région de l'os sous l'œil, il est nécessaire de déterminer les symptômes associés.

  1. S'il y a une décharge purulente du nez, la température, vous devez vous tourner vers l'ENT.
  2. Si seulement la température est présente, mais qu'il y a des dents carieuses, vous devriez rendre visite au dentiste.
  3. En l'absence de symptômes marqués, une névralgie peut être suspectée. Dans ce cas, seul le neurologue vous aidera.

Ne pas se soigner soi-même et attendre que la douleur passe d'elle-même.

Douleur à la pression sur le globe oculaire

loading...

Des sensations douloureuses dans les yeux lorsqu'elles sont pressées apparaissent souvent lors du lavage. C'est peut-être un signe courant de surmenage après un long travail au moniteur, de fatigue oculaire due au stress ou à la suite d'une situation stressante.

Cependant, le symptôme est alarmant. Surtout si la douleur dans les yeux persiste ou se répète souvent.

Photo 1: Si vous ressentez une douleur au niveau des yeux avec de la pression, consultez immédiatement un médecin pour en déterminer la cause. Sinon, cela menace la détérioration de l'acuité visuelle. Source: Flickr (Sofya Yaruya).

Causes de la douleur

loading...

Un certain nombre de raisons ont provoqué l'apparition de ce symptôme. Parmi celles-ci, à la fois anodines à première vue et assez graves, nécessitant un traitement immédiat:

  • Glaucome primaire et secondaire (augmentation de la pression intraoculaire);
  • Maladie tumorale;
  • Inflammation des tissus mous près de l'œil ou à l'intérieur de celui-ci;
  • Traumatisme transféré;
  • Fatigue, stress.

Douleur quand on presse sous l'oeil

Maladies catarrhales

La cause peut être un rhume, accompagné d'une inflammation des sinus maxillaires, des cavités sphénoïdales, frontales et ethmoïdales. Cela est dû au fait que tous ces sinus paranasaux sont situés près des orbites et, par conséquent, provoquent un processus inflammatoire, et sont souvent accompagnés de douleur lorsque le globe oculaire est pressé ou sous celui-ci.

Blessure due à une blessure

Une blessure grave ne passe pas sans laisser de traces, surtout lorsqu'il s'agit de l'œil ou de la tête. Souvent, sur le fond de la blessure, des hématomes peuvent se produire en raison d'une hémorragie, qui provoque une douleur dans les yeux.

Après une blessure, vous pouvez rencontrer ces symptômes:

  • La forme de l'œil va changer;
  • Il y a un gonflement des tissus mous autour du globe oculaire, accompagné d'un hématome;
  • Douleur constante qui augmente avec la pression, en particulier sur la paupière inférieure.
Photo 2: Tout d'abord, lorsqu'une situation se présente, un examen est effectué pour détecter la présence d'autres lésions au niveau du crâne et du cerveau. Après cela, au cours du traitement, des médicaments sont utilisés pour soulager le gonflement, ou les conséquences sont éliminées à l'aide d'une intervention chirurgicale. Source: Flickr (David Eprykyan).

Douleur à la pression et rougeur

Processus inflammatoires

Des inflammations peuvent survenir dans presque toutes les membranes oculaires. Le premier signe est une douleur qui inquiète tout le temps le patient et qui augmente lorsque vous appuyez sur le globe oculaire. Le plus souvent, ce processus se produit dans la coque de la protéine et est appelé sclérite. La cause peut être des infections fongiques, des bactéries, des rhumatismes, des allergies, des maladies du tissu conjonctif et la tuberculose.

La première cloche indiquant une affection est la rougeur des tissus de l'enveloppe protéique.

Douleur avec pression et clignotement

Stress et fatigue

Malgré le fait que la douleur de cet organe se manifeste de nombreux facteurs, l’un des plus courants est l’effet de situations stressantes ou de fatigue. Souvent, des sensations douloureuses se manifestent chez des personnes dont le métier est étroitement lié aux ordinateurs et aux papiers. Les muscles visuels restent longtemps dans un état de tension. Ces symptômes s'appellent le syndrome de sécheresse oculaire. Les muscles fatigués peuvent et avec des lentilles ou des lunettes mal choisies, ainsi qu'une correction mal effectuée.

Les symptômes du syndrome sont:

  • Une sensation de sécheresse dans les yeux;
  • Douleur au moment de cligner des yeux et d'appuyer (parfois douloureuse).
  • Le problème est résolu si vous limitez le passe-temps en face de l'écran. En ce qui concerne la correction et les points, dans ce cas, vous devez consulter un ophtalmologue.

Glaucome chronique

La maladie se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • Casser la douleur en appuyant sur le globe oculaire ou en clignotant;
  • La personne voit pire dans l'obscurité et perçoit moins les couleurs;
  • Objets sur lesquels le patient a l'air divisé.
C'est important! Souvent, les premières manifestations passent inaperçues, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, la douleur devient un invité constant.

Maladies oncologiques de l'oeil

Les processus cancéreux affectant la paroi postérieure de l'orbite ou le tissu rétrobulbaire, ainsi que les lésions métastatiques, ne sont pas particulièrement courants.

Fondamentalement, ils s’accompagnent de la formation d’un nœud cancéreux et se distinguent par un certain nombre de différences:

  • Les douleurs constantes d'un caractère gémissant, avec pression, ont tendance à augmenter;
  • Déplacement de l'axe visuel;
  • Faiblesse, fatigue, appétit réduit.
Photo 3: Lorsqu'il s'agit d'un cancer, le traitement implique toujours une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur, si le processus n'est pas encore commencé. Source: flickr (centrkurort_photo).

Mesures nécessaires

loading...

N'importe laquelle des situations rencontrées nécessite une approche sérieuse et une visite à un spécialiste, mais avant cela, vous pouvez utiliser des outils permettant d'atténuer un peu la douleur.

Si la cause est une infection, une conjonctivite ou de l'orge, vous pouvez utiliser des médicaments antibactériens, des pommades, ainsi que des compresses chaudes de bouillon de calendula, de camomille ou de sauge.

En cas de fatigue, on utilise des gouttes oculaires, de composition similaire à une déchirure humaine.

Si la douleur est une conséquence d'une blessure, un médicament contre la douleur peut être pris.

Quelles que soient les raisons, il est impératif de respecter les règles d'hygiène des yeux.

Cligner des yeux ne fait pas mal: les causes les plus courantes

loading...

Dans les maladies infectieuses, les deux yeux doivent être traités, même si un seul est blessé.

La douleur peut aussi être causée par le non-respect des règles relatives au port de lentilles de contact ou de lunettes, obstruction des canaux lacrymaux, abcès, furoncle, phlegmon.

Si le processus inflammatoire est localisé dans la région des canaux lacrymaux, un coin de l'œil fait mal lorsque vous clignez des yeux. Cette pathologie s'appelle la canaliculite.

Si la paupière supérieure fait mal lorsque vous appuyez dessus, la cause peut en être une ébullition. La paupière se gonfle, un abcès en forme de cône. Sans traitement, la douleur augmente, l’abcès de la paupière se développe. La douleur peut être transmise au coin de l'œil, aux parties supérieure et inférieure. Il faut être traité avec des médicaments antibactériens.

Un abcès est une complication du carbuncle ou du furoncle.

La conjonctivite

C'est une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil. Il peut être causé par des champignons, des virus, des infections et des allergies.

Symptômes:

  • douleur en clignotant;
  • sensation de corps étranger, sable dans les yeux;
  • douleur, brûlure;
  • rougeur de la muqueuse;
  • larmoiement;
  • écoulement purulent de l'oeil, collage des cils;
  • gonflement des paupières.

La conjonctivite est une maladie contagieuse, les deux yeux doivent être traités.

Lorsqu'une infection bactérienne est prescrite gouttes antibactériennes, par exemple, Tobrex ou Albucid. La conjonctivite virale est traitée avec Floksalom, Tsiprofloksatsinom, Oftadekom, et l’allergie est traitée avec des gouttes antihistaminiques Allergodil ou Ketotifen. En savoir plus sur la conjonctivite →

Myosite

Il s'agit d'une inflammation des muscles oculaires due à une surcharge, à une hypothermie ou à des dommages mécaniques.

Il y a un gonflement marqué et une douleur intense lorsque vous clignez des yeux. Ça fait mal non seulement le globe oculaire, mais aussi les paupières, il y a un mal de tête. La mobilité de l'élève est limitée.

Le traitement est fait par les corticostéroïdes. Si le traitement conservateur n'est pas efficace, recourir à la chirurgie.

Blépharite

Il s'agit d'une inflammation chronique du bord de la paupière, qui se manifeste par de tels symptômes:

  • douleur en clignotant, particulièrement au coin de l'œil ou à la paupière elle-même;
  • œdème et rougeur des paupières;
  • démangeaisons et brûlures de la peau autour des yeux;
  • larmoiement, photophobie;
  • des croûtes et des écailles sur la peau des paupières.

La maladie est difficile à traiter, il est donc important de s'en débarrasser avant qu'elle ne devienne chronique. Le traitement dépend du type d'agent pathogène. Il peut s'agir de médicaments antibactériens, à tiques, anti-allergiques ou hormonaux. Massage efficace. Correction nutritionnelle importante et immunité accrue. En savoir plus sur la blépharite →

Iridocyclite

C'est une inflammation de l'iris et de la choroïde du globe oculaire. Le plus souvent, le processus inflammatoire a une nature d'origine infectieuse. Le traitement dépend de l'agent pathogène. Cela peut être un traitement antibactérien ou antiviral.

  • douleur en clignotant;
  • changement dans la forme de la pupille, sa constriction;
  • larmoiement, photophobie;
  • changement de couleur de l'iris;
  • acuité visuelle réduite;
  • rougeur de l'oeil.

La palpation de l'œil provoque une douleur chez le patient.

Glaucome

C'est une maladie grave qui cause la cécité. En plus de la douleur en clignotant, il y a:

  • vision double lorsque vous essayez de voir le sujet plus clairement;
  • vision floue;
  • douleur en appuyant sur le globe oculaire;
  • vision floue dans le noir.

Le traitement dépend du stade et du type de glaucome. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une intervention chirurgicale.

D'orge

Dans cette maladie, une paupière est touchée, de sorte que le patient n'a qu'un seul œil douloureux. Si l'orge sort du bas, la paupière inférieure fait mal.

Il gonfle, rougit, blesse à la personne de cligner des yeux, la température corporelle augmente. Puisque l'orge est une maladie purulente-inflammatoire de la glande sébacée, un gonflement avec un contenu purulent se forme dans la paupière.

Que faire Peu importe où l’abcès a été formé, vous ne pouvez pas l’ouvrir vous-même. Des gouttes pour les yeux et des onguents aideront. Avec un traitement approprié, l’orge passera dans 3-4 jours.

Halyazion

Ceci est une tumeur bénigne qui apparaît en raison d'une inflammation chronique de la glande sébacée de la paupière. Principaux symptômes:

  • douleur en clignotant;
  • gonflement et rougeur de la paupière;
  • gonflement arrondi sur la paupière.

La maladie ressemble à celle de l'orge, mais après 1 à 2 jours, la douleur disparaît et la grosseur commence à augmenter. Le traitement devrait traiter avec un ophtalmologiste. Avec une petite taille de tumeur, l'ablation chirurgicale peut être évitée. En savoir plus sur Chalazion →

Névrite

Ceci est une inflammation du nerf optique. Le seul symptôme de cette maladie est une blessure aux yeux lorsque vous clignez des yeux. Au fil du temps, l'acuité visuelle peut diminuer.

Le patient a besoin d'un examen complet et d'une hospitalisation dans le département d'ophtalmologie.

Corps étranger

Un grain, de la poussière, du sable ou des éclats peuvent pénétrer dans l'œil, provoquant des sensations douloureuses. La douleur dans ce cas est coupante, il y a déchirure, rougeur de la membrane muqueuse. Après avoir retiré le corps étranger, tous les symptômes disparaissent.

Si une infection se joint, un traitement antibactérien sera nécessaire, sinon le processus inflammatoire se développera et la douleur ne fera que s'intensifier.

Fatigue oculaire

La cause de la douleur peut être un effort excessif. Avec le travail à long terme à l'ordinateur ou en regardant la télévision, la cornée se dessèche, il y a donc des sensations douloureuses. Plus souvent, les deux yeux font mal.

Pour se débarrasser de la fatigue et restaurer le travail des organes de la vision, il est nécessaire de verser au goutte à goutte des gouttes hydratantes, par exemple, Vizin nettoyer les larmes et observer le mode ordinateur. Toutes les 2 heures, vous devez faire une pause de 10 à 20 minutes pour assurer un bon éclairage afin de ne pas surcharger les muscles des yeux.

Un massage ou des exercices pour les yeux aideront à soulager la fatigue.

Maladies d'autres organes et systèmes pouvant être accompagnées de douleurs oculaires

loading...

Les yeux peuvent faire mal lorsque le clignotement n'est pas nécessairement dû à des maladies oculaires. Autres raisons:

  • Sinusite Si la douleur dans la région orbitale est aggravée par un clignotement ou une pression, cela peut alors être un signe de sinusite chronique. Avec l'inflammation des sinus paranasaux, la douleur est un processus inflammatoire pressant qui se déplace vers les tissus qui entourent les yeux.
  • La maladie de Crohn. Il s'agit d'une maladie inflammatoire chronique du tractus gastro-intestinal, qui peut durer plus de 6 mois et toucher n'importe quelle partie du tube digestif. Un de ses symptômes est la douleur lorsqu'il clignote d'un œil.
  • Maladies infectieuses (ARVI, froid). L'infection affecte non seulement les voies respiratoires, mais également les organes de la vision. Les yeux pleurent, les muscles font mal, ce qui cause de la douleur en clignotant. Les sentiments passent en même temps que d'autres symptômes de la maladie.

En cas de mal de gorge, d'herpès, de rhinite et d'otite, le risque de lésion des organes de la vision est élevé. Pour le traitement, vous devez vous tourner vers l'ENT. Si vous avez mal aux yeux en clignant des yeux, vous devez déposer des gouttes de Levometsitin et enduire la paupière de pommade Oxolin.

Ignorer la douleur quand cligner des yeux n'en vaut pas la peine. Ils peuvent indiquer de graves problèmes pouvant vous faire perdre de vue. Besoin d'assistance médicale qualifiée.

Douleur sous l'oeil

loading...

La douleur sous les yeux n’est pas une sensation désagréable, mais aussi un signe de la présence d’un processus pathologique. La douleur dans la région orbitale ou dans l'os facial n'est pas un symptôme indolore. Beaucoup de gens s'encouragent en pensant qu'il s'agit d'un problème esthétique, mais ce n'est pas le cas. Un spécialiste qualifié vous aidera à comprendre les causes de la douleur autour de l'œil.

Le plus souvent, un symptôme déplaisant indique une maladie oculaire. En aucun cas, ne peut pas appuyer sur l'œil lui-même, il peut vous nuire sérieusement. N'oubliez pas que ce qui a aidé quelqu'un ne doit pas nécessairement vous aider. Les troubles ophtalmiques nécessitent une approche individuelle, sinon vous ne perdrez que du temps.

La douleur sous les yeux, en fonction de la cause principale de son apparition, s'accompagne de divers symptômes: sécheresse, vision trouble, démangeaisons, brûlures, larmoiements abondants, yeux fendus, tremblements, œdèmes, etc.

Si le malaise a été causé par des causes internes, il est tout d'abord important de connaître le type de douleur, qu'elle soit aiguë, sourde, chronique, périodique, etc. Le malaise peut apparaître au repos, lorsqu'il est pressé ou lorsque vous essayez de bouger. Pourquoi cela peut-il être?

Causes de ce qui fait mal sous les yeux

loading...

Les yeux - c'est peut-être l'organe le plus sensible de notre corps. La condition de cet organe associé peut être affectée par une variété de processus pathologiques qui se développent dans notre corps: dystonie vasculaire, hypertension artérielle, tumeurs, rhume, et plus encore. Dans tous les cas, la douleur sous les yeux n'est pas le processus principal et ne nécessite donc pas de traitement. Un symptôme désagréable passera par lui-même avec l'élimination de la pathologie sous-jacente.

Blessure mécanique

Une ecchymose au niveau des yeux, du nez et des pommettes provoque une douleur intense qui peut aider à réduire l'apparition du froid. Si vous avez une abrasion, le sang coule, il est nécessaire de traiter la surface de la plaie à l'aide d'une solution de peroxyde d'hydrogène.

Une blessure est indiquée par une douleur sous les yeux, accompagnée par des ecchymoses et un gonflement des tissus. Lorsque le gonflement ne suffit pas pour l'enlever, vous devez exclure la présence d'une fracture ou d'une fracture de l'os du visage. Dans ce cas, la radiographie aidera.

Ostéomyélite

L'inflammation purulente de l'os peut provoquer des douleurs pleureuses sous l'œil, irradiant aux pommettes et à l'oreille. L'ostéomyélite est souvent le résultat d'un traitement tardif de maladies des dents et des gencives. Dans ce cas, le dentiste s'occupe du traitement.

Troubles vasculaires

En cas de troubles des vaisseaux sanguins autour des yeux, des douleurs peuvent apparaître aussi bien sous les yeux que près des sourcils. En outre, les patients peuvent se plaindre de douleurs oculaires. La douleur provoque un mauvais approvisionnement de l'œil avec des vaisseaux sanguins problématiques. Dans ce cas, il est recommandé aux patients de consulter un cardiologue et un ophtalmologiste.

La cause de la douleur intense peut également être le glaucome, qui est basé sur une augmentation de la pression intraoculaire. La maladie provoque une gêne autour des yeux, autour des yeux, ainsi que dans la partie temporale ou occipitale de la tête. Tout cela s'accompagne d'une détérioration de la vision. Les patients se plaignent également de nausée et de faiblesse générale. Dans ce cas, le globe oculaire est extrêmement sensible, il doit être particulièrement protégé de divers types d’irritants.

Charge sur les muscles des yeux

Rester longtemps devant l'ordinateur, regarder la télévision, lire des livres, tout cela peut causer une fatigue accrue. Les patients commencent à se plaindre de douleurs, de crampes et de fatigue.

Afin d'éviter la fatigue, il est important de suivre les règles d'hygiène visuelle, qui incluent notamment:

  • Si votre travail est lié à un long séjour à l'ordinateur, assurez-vous de prendre des pauses. Les yeux doivent rester au repos, pour rester assis pendant un moment les yeux fermés, vous pouvez poser vos paumes sur le dessus. Il est également utile pour entraîner les muscles oculaires en regardant alternativement les objets situés de près ou de loin. Avec les yeux fermés, essayez de dessiner un cercle, un carré et diverses lignes.
  • Le régime journalier correct comprend un sommeil complet. Vous ne pouvez pas rester debout jusqu'à minuit au travail, les yeux se reposant le plus possible la nuit.
  • Éclairage suffisant. Travailler dans des conditions de faible luminosité est très nocif pour les yeux. N'oubliez pas que l'éclairage de l'ordinateur ne suffit pas. En ce qui concerne les écoliers, lorsqu’ils écrivent à des droitiers, la source de lumière doit être située à gauche et celle des gauchers à droite.

Processus infectieux

Il existe une connexion anatomique directe entre les globes oculaires et les sinus paranasaux. Les agents infectieux de la cavité nasale peuvent facilement pénétrer dans les organes visuels. La douleur de nature infectieuse est souvent fulgurante ou lancinante. Si la microflore pathogène a pénétré à l'arrière du globe oculaire, la douleur apparaît au moindre mouvement des yeux. Cela est dû au fait qu'il existe un grand nombre de terminaisons nerveuses.

La douleur apparaît dans différentes parties du globe oculaire: la conjonctivite provoque des larmoiements, des démangeaisons et une suppuration, l'uvéite provoque des douleurs dans le mouvement du globe oculaire et des douleurs.

Névralgie du nerf trijumeau

La pathologie provoque des sensations douloureuses de nature aiguë. Les personnes à risque ont plus de quarante ans. Plus de femmes sont touchées. Au début, il semble que les patients ont des problèmes de dents. La douleur est si forte qu'elle donne à la mâchoire supérieure et inférieure. Parler, rire, se brosser les dents - tout cela peut provoquer une autre attaque.

Quand la sinusite et le nez qui coule fait mal

L'inflammation du sinus maxillaire provoque une variété de symptômes cliniques. Un gonflement de la membrane muqueuse provoque une compression des tissus oculaires environnants. Cela provoque une douleur sourde et sourde sous les yeux. Aussi joue mal. Le plus souvent, la maladie est une complication de la rhinite.

Les poches dans la cavité nasale exercent une pression sur le globe oculaire, ce qui entraîne une augmentation de la pression intra-oculaire. Cela entraîne les conséquences suivantes:

  • douleur compressive, qui n'est éliminée que par l'utilisation d'analgésiques locaux;
  • gonflement sous les yeux et larmoiement.

Pourquoi la douleur survient-elle au-dessus de l'œil?

loading...

Dans la zone des arcades sourcilières, il existe un grand nombre de vaisseaux sanguins. L'expansion ou, à l'inverse, la vasoconstriction dans cette zone et peut provoquer des sensations douloureuses.

La violation du nerf occipital est une autre raison qui provoque une douleur dans la région des arcades sourcilières. Dans ce cas, la gêne est ressentie dans la région des yeux, du front, des tempes. Le stress et la dépression peuvent entraîner un pincement du nerf occipital.

La cause peut également être un pincement des vaisseaux cervicaux. En raison du rétrécissement de la lumière vasculaire, moins de sang circule dans le cerveau. Il en résulte une pénurie d’oxygène qui se manifeste sous la forme des symptômes suivants: douleur au-dessus des sourcils, au front, détérioration de la fonction auditive et visuelle, détérioration des capacités mentales, mémoire. Les patients se plaignent également de problèmes de sommeil et d'évanouissements.

Les douleurs neurologiques sont accompagnées des symptômes suivants:

  • les acouphènes;
  • vision floue;
  • dommages au nerf optique;
  • changements pathologiques dans le mouvement de l'élève;
  • hémorragie rétinienne.

Un facteur provoquant peut également servir à modifier les niveaux hormonaux pendant la grossesse ou avant les jours critiques. La gêne est semblable à la douleur dans le processus inflammatoire, seul un nez qui coule est absent.

Avec une augmentation de la pression intracrânienne, les sensations douloureuses s'accompagnent des symptômes suivants:

  • diplopie (objets brisés);
  • des ecchymoses ou des cercles sous les yeux;
  • lourdeur somnolence;
  • hypertension ou hypotension.

Les maladies de la peau sont un autre facteur provocateur: molluscum contagiosum, furoncle, lésion herpétique. Avec l’orge et le chalazion, la douleur est accompagnée d’une hyperhémie, les tissus des paupières gonflent. Le plus souvent, le processus est localisé sous la paupière inférieure.

Une lésion cérébrale traumatique, la consommation frontale et même fréquente d'aliments épicés et épicés peuvent provoquer des douleurs. Que faire quand il y a douleur aux yeux? La première étape consiste à comprendre les facteurs provoquants. Prendre des analgésiques est une erreur, le traitement doit être effectué par un spécialiste expérimenté.

Douleur en clignotant

loading...

Si la douleur est accompagnée d'une déchirure, un objet étranger peut être suspecté. En général, tout excès est associé au liquide lacrymal, mais il existe également des cas où le corps a besoin d'aide. Dans ce cas, il est préférable de contacter un ophtalmologiste.

Si la douleur survient lorsque vous clignez des yeux, cela peut également indiquer un rhume. En même temps, il y a un nez qui coule, des douleurs dans tout le corps, un larmoiement. Le problème est résolu après l'élimination du virus.

La maladie de Crohn est la cause la plus improbable, mais peut-être la plus dangereuse, et il convient également de s'en souvenir. C'est une maladie chronique du tractus gastro-intestinal. La maladie est accompagnée de divers symptômes, parmi lesquels on peut noter la conjonctivite. Un traitement antibactérien est effectué. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Douleur à la pression

loading...

La douleur sous l'œil lors de l'appui peut être provoquée par les raisons suivantes:

  • le glaucome;
  • maladies ophtalmiques;
  • les blessures;
  • fatigue ou stress;
  • les néoplasmes.

Avant de décider pourquoi il est douloureux d'appuyer sur l'œil, il est important de faire attention à la nature de la douleur et aux symptômes qui l'accompagnent. Ainsi, en cas de traumatisme, les sensations douloureuses s'accompagnent d'un changement de la forme de l'œil, d'un hématome et d'une douleur intense lorsque vous appuyez sur la paupière inférieure.

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont une douleur continue et douloureuse, une sensation de sécheresse oculaire. Le problème est généralement résolu après ajustement du travail de l'ordinateur.

Si le problème oncologique en était la cause, outre la douleur constante, l'axe visuel est déplacé et il existe également une faiblesse générale, de la fatigue et de l'appétit.

Ainsi, la douleur sous les yeux est l’une des sensations les plus désagréables ressenties par une personne. Une variété de causes conduisent à l’apparition d’un tel inconfort, notamment: la sinusite maxillaire, la névralgie du trijumeau, les troubles ophtalmiques. Certaines des causes sont extrêmement dangereuses, telles que le phlegmon orbital et la maladie de Crohn. L'automédication peut vous nuire gravement. Contactez un spécialiste pour un diagnostic précis et suivez les recommandations médicales.

La joue fait mal sous l'œil

loading...

Habituellement, lorsque les problèmes de santé commencent, la douleur apparaît - c'est le premier messager des changements pathologiques dans le corps. Alors, quand la joue fait mal, mais que la dent ne fait pas mal, la question se pose: quelle est la cause de cette affection? Il y a souvent un gonflement dans cette zone. Le médecin après diagnostic préliminaire aidera à faire face à ce problème. Si vos joues sont douloureuses et que l’enflure apparaît, n’hésitez pas, mais vous devriez consulter un médecin. Seul un spécialiste peut identifier avec précision la cause et prescrire le traitement approprié.

Causes de la douleur aux joues ou aux gencives

loading...

Pourquoi ta joue te fait mal? En règle générale, la douleur est due à une gencive enflée. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause:

  1. Le processus inflammatoire dans la partie dentaire de la racine. Elle peut survenir après une carie prolongée ou une pulitis, généralement lorsque le nerf a été retiré depuis longtemps. L'inflammation passe à la racine de la dent. Le médecin peut déterminer cette cause de rougeur dans la région de la dent malade et d’un léger gonflement des gencives.
  2. Péricoronite. Cela se produit lorsqu'une dent de sagesse éclate avec difficulté. En règle générale, cela se produit entre 17 et 30 ans. Le processus inflammatoire apparaît dans la région de cette dent, la tache enflée et même un hématome peuvent se former.
  3. Tumeur. Il peut s'agir d'une nature maligne ou bénigne. Dans ce cas, le chewing-gum ou la joue gonfle. Il est formé à la suite d'une blessure ou d'une inflammation prolongée.
  4. Abcès ou phlegmon. Il se développe lorsque la cavité des gencives ou des joues est remplie de pus. Avec un abcès, il y a une nette localisation de la formation de pus avec ses frontières, avec du phlegmon, le pus peut se propager aux tissus voisins.
  5. Gingivite C'est le stade initial de la maladie parodontale, caractérisée par un saignement et un gonflement des gencives. Apparaît à la suite d'une mauvaise hygiène buccale sur le site d'accumulation de nourriture ou de plaque, ainsi que d'une mauvaise fixation de la couronne.
  6. Brûlures thermiques ou chimiques des gencives ou des joues.
  7. Blessure mécanique.

Toutes ces causes nécessitent des soins médicaux. Les tumeurs des gencives et des joues, qui résultent d'une extraction dentaire ou du traitement de sa racine, constituent une exception. Tout cela est considéré comme un processus naturel, qui finira par disparaître tout seul.

En outre, la joue peut devenir douloureuse et enflée à cause d'une piqûre d'insecte, d'une maladie infectieuse telle que les oreillons, d'une lésion des tissus mous de la joue, d'un herpès, etc.

Effets du traitement

loading...

Parfois, une douleur dans la joue et son gonflement apparaissent après les procédures dentaires. Les raisons de cette condition peuvent être:

  1. Réaction allergique, par exemple, due à la sensibilité du corps à un matériau d'obturation. Dans ce cas, vous devrez retourner chez le dentiste et mettre un nouveau sceau de matériau hypoallergénique.
  2. À la suite du traitement de la pulpite, après le retrait du nerf. Peut-être qu'il n'a pas été complètement supprimé, vous devrez répéter la procédure.
  3. La douleur après le retrait d'une dent malade n'est pas rare. Afin de ne pas développer une tumeur, vous devez renoncer à l'alcool, aux interventions à chaud et aux aliments solides pendant quelques jours. Si le gonflement est apparu, vous devez alors mettre des compresses froides sur la joue.

  • Si une incision a été faite sur la gomme. Ceci est généralement fait pour pomper le pus. Dans ce cas, la douleur et le gonflement sont présents pendant plusieurs jours.
  • Si vous avez mal aux joues à la suite d'une sinusite aiguë

    loading...

    Une sinusite aiguë peut se développer dans le contexte du rhume. Les sinus sont des sinus du nez et une sinusite se développe de l'intérieur au cours du processus d'inflammation ou d'infection. Si cette maladie n'est pas traitée, l'infection peut pénétrer davantage et même atteindre le cerveau.

    La sinusite aiguë peut être reconnue par les caractéristiques suivantes:

    • sensation de brûlure et douleur dans la région des sinus, à partir de laquelle les yeux, le nez, le front deviennent sensibles et la joue également enflée;
    • nez bouché, respiration difficile;
    • processus inflammatoire dans la gorge;
    • maux de tête, frissons;
    • perturbation de la perception de l'odorat et du goût;
    • toux
    • la bouche peut émettre une odeur désagréable;
    • fatigue

    Le traitement doit être prescrit par un médecin. Le repos au lit est souhaitable, si nécessaire, l'utilisation de médicaments antipyrétiques ou analgésiques. Si la maladie se prolonge, un traitement antibiotique est prescrit, nettoyant éventuellement les sinus par voie chirurgicale.

    Joue enflée: que faire

    loading...

    La douleur dans la joue et l'absence de douleur dans la dent apparaissent, comme on l'a constaté, pour de nombreuses raisons. Mais le médecin doit les installer et leur prescrire un traitement. Si le patient commence à être traité de manière indépendante, à boire des analgésiques, il finira par graisser l’ensemble du tableau de la maladie. Ensuite, il sera difficile de faire un diagnostic précis.

    S'il n'est pas possible de consulter un médecin pour le moment, des mesures d'assistance temporaires peuvent être prises à domicile:

    1. En cas de blessure à la joue, de piqûre d’insecte ou après une extraction dentaire, appliquez une compresse froide sur la joue. Si en même temps la température corporelle est élevée ou s'il y a suspicion de processus infectieux, de telles actions sont alors interdites.
    2. Rincez-vous la bouche avec une solution contenant une quantité égale de soude et de sel. De telles mesures conviennent aux problèmes de dents ou de la cavité buccale. Dans un verre d'eau bouillie tiède, prendre 1/2 c. sel et soda.
    3. En cas de piqûre d’insecte, appliquez une compresse de soda sur votre joue et buvez un antihistaminique.
    4. La douleur de la sagesse de démarrage peut être calmée avec des gels et des onguents spéciaux. Habituellement, ils sont vendus pour les bébés. Ou vous pouvez boire un médicament anesthésique.

    Toutes ces mesures peuvent être prises si la personne connaît la cause exacte de la douleur à la joue et de son gonflement. Si la douleur et l’enflure ne disparaissent pas au bout de 1 à 2 jours, consultez un médecin. La croissance rapide d’une tumeur, l’élévation de la température corporelle et une détérioration marquée de l’état de la personne nécessitent des soins médicaux urgents.

    Par exemple, après une piqûre d'insecte, une personne peut rapidement commencer à développer une tumeur, elle peut à peine respirer, des vertiges apparaissent. Tout cela indique le développement d'une réaction allergique aiguë à la morsure. Dans ce cas, vous devez de toute urgence lui donner un antihistaminique et appeler la brigade des ambulances.

    Unité de douleur faciale

    loading...

    Lorsque la pommette ou une autre partie du visage commence à faire mal, il est nécessaire de déterminer la nature du personnage présent.

    Il existe 4 principaux types de douleur faciale:

    1. Somatalgie
    2. Sympathique
    3. Douleur d'un genre différent, à la fois longue et courte.
    4. Prosopalgie

    La somatalgie peut se manifester par une réaction neurologique du nerf trijumeau, une protopalgie d'autres types de nerfs, une névralgie du canal nerveux lingual, pharyngé ou laryngé supérieur existant. Lorsque la sympathalgie commence à faire mal au visage au passage supérieur du canal artériel, une douleur pulsatile et brûlante. En outre, la douleur des vaisseaux faciaux sous forme de migraine faciale grave ou de dangereux syndrome carotide-temoral peut se manifester.

    La prosopalgie d’origines diverses peut faire mal aux pommettes et au visage, comme l’expriment la dépression hypocondriaque et la dépression. De même que la palopalgie faciale peut se manifester en raison de pathologies des organes internes.

    Pommettes et mâchoire blessées

    loading...

    Si la mâchoire et les pommettes du visage commencent à se rétrécir, vous devez envisager le développement d'un dysfonctionnement articulaire, d'arthrite ou d'arthrose. Parallèlement, de tels signes peuvent apparaître en cas de pathologie des vaisseaux sanguins, en cas de pénurie de sang. Pour l'élimination de ce qui est nécessaire pour contacter un chirurgien vasculaire afin d'éliminer les causes de la maladie.

    S'il y a des spasmes dans les muscles de la mâchoire au moment du bâillement ou à son stade final, alors un dentiste, un chirurgien et un neurologue doivent être visités. Surtout s'il y a déjà eu une blessure qui rappelle une action spasmodique en bâillant et un léger gonflement du visage. Dans cette situation, vous devez appliquer les propriétés de refroidissement des compresses.

    Il vaut également la peine de manger la nourriture d'une structure molle, car la mastication d'aliments durs provoque une tension excessive des muscles de la pommette. Il convient de rappeler que pendant le bâillement, une partie des muscles s'affaiblit et ensuite ils entrent dans un état d'hypertonie à la fin, à condition que la tension accrue ait été ressentie auparavant.

    Si une personne commence à se blesser à la mâchoire et à la tête, vous devez faire attention à l'influence possible de facteurs tels que:

    • Long séjour à l'ordinateur.
    • Etat fatigué.
    • Tension nerveuse.
    • Mode de fonctionnement sédentaire.
    • Complications après une blessure à la mâchoire ou à la colonne vertébrale.
    • La migraine
    • Manque d'air frais.

    Dans les cas où la réduction de la mâchoire est aggravée par la pose des oreilles, il est nécessaire de se rendre à un rendez-vous avec un médecin ORL. Depuis la pathologie du larynx et le développement de l'amygdalite, ainsi que le développement de la maladie oncologique, peuvent souvent être la cause de ce symptôme.

    Il arrive que la raison en soit peut-être dans les maladies névralgiques. Ici, il est recommandé de supprimer définitivement l'habitude de soutenir la tête avec une main et de tenir une conversation téléphonique avec un combiné pincé entre l'épaule et l'oreille. Vous devriez périodiquement faire un massage relaxant sous l'oreille avec l'application de chaleur.

    Douleur au visage en tant que symptôme

    loading...

    Un grand nombre de maladies du corps humain se signale souvent par le fait que le visage commence à faire mal.

    Par exemple, la migraine faciale se caractérise par une douleur particulièrement longue, s'étirant pendant des heures, voire des jours. Une propriété importante de la pathologie est l'absence de points douloureux, mais on peut noter la présence de nausées et de vomissements. La raison en est une maladie du ganglion sympathique du cou au-dessus ou l'enchevêtrement sympathique de l'artère carotide externe et des branches qui lui sont adjacentes.

    L'accumulation de douleur se produit principalement dans les orbites, l'oreille et la mâchoire supérieure. Dans de rares cas - dans le nez, le nez, le bras ou la tempe. En outre, une personne peut ressentir une douleur, une pulsation de la carotide et des artères temporales non moins importantes avec une chute de pression artérielle. Le développement d'un mal de tête n'est pas exclu.

    Périodiquement, il existe une maladie telle que la névralgie de la jonction naso-labiale, appelée syndrome de Charlene. Dans le même temps, l'orbite et le globe oculaire peuvent faire mal à la pénétration dans le nez, surtout la nuit. La ganglionite de l'interrupteur ciliaire survient en conjonction avec des éruptions herpétiques sur la peau du front et du nez. Ne pas oublier la possibilité de la présence de kératite et d'iridocyclite de l'oeil.

    Le foyer principal de la douleur révèle souvent le coin interne de l'œil. Après avoir vérifié cette théorie, vous pouvez cliquer sur ce point enflammé du visage. La cause de la maladie se manifeste souvent par l'ethmoïdite, l'herpès, l'hypertrophie des sinus, la sinusite frontale et l'infection virale. Pour soulager la douleur et confirmer le diagnostic, il est nécessaire de traiter la muqueuse nasale avec de l'adrénaline avec du dikain. Il est conseillé d'effectuer cette action avec instillation des yeux.

    Avec le syndrome de Sluder, le visage commence à faire mal - la mâchoire supérieure, à la base du nez, autour du périmètre de l'œil. Il est important que les sensations douloureuses durent plus longtemps que la névralgie du trijumeau. Les points de départ de la douleur ne sont pas observés, mais la muqueuse nasale est enflammée, il se produit un écoulement d'un sinus, parfois des larmoiements, des éternuements, une augmentation de la salive et un gonflement des tissus du visage.

    Le syndrome de Freya est causé par des attaques de localisation temporelle et auditive. De plus, ces points peuvent faire mal pendant une demi-heure. Ceci est souvent la cause du processus inflammatoire de la glande parotide, associé à un dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

    Ces actions peuvent se produire avec des signes d'augmentation de la transpiration, une rougeur du tissu de l'oreille pendant le repas et une augmentation de la pression artérielle. La névralgie des processus nerveux du pharynx peut causer des lésions à la mâchoire inférieure, à la paroi du pharynx et à la langue.

    Dans ce cas, le patient ressent:

    • Difficulté à avaler.
    • Déformation du goût.
    • Chute de pression.
    • Évanouissement
    • Bradycardie dangereuse.

    Lorsque la partie supérieure ganglionnaire commence habituellement à faire mal au visage, au cou et au cou. Dans ce cas, la douleur peut être de courte durée, mais un inconfort prolongé n’est pas rare. En règle générale, au moment du diagnostic chez les patients présentant des symptômes similaires, le syndrome de Horner peut survenir.

    Parallèlement, le syndrome de Horner est également enregistré en présence d'un néoplasme dans la partie supérieure du poumon, ainsi qu'en présence d'autres types de tumeurs, de pathologies de l'aorte et du cœur et d'une élévation de la tension oculaire ou sanguine.

    Diagnostic des pathologies possibles

    La première étape consiste à consulter un spécialiste et à en décrire les signes exacts. Après cela, le médecin, sur la base de la collecte de l'anamnèse et des résultats de l'examen, rédigera les instructions relatives aux méthodes d'examen requises. Le plus souvent, lorsque la pommette commence à faire mal, un test sanguin général, une radiographie des sinus, une tomographie par ordinateur sont prescrits.

    Où le sang peut étudier le nombre de leucocytes, ainsi que le taux de sédimentation des érythrocytes (ESR). Si leurs valeurs sont trop élevées, alors nous devrions parler de la présence probable d'ethmoïdite, de sinusite frontale, d'amygdalite ou de sinusite. Lors de la collecte d'un test avec un résultat positif, un processus négatif d'artérite inflammatoire de la localisation temporale est détecté.

    Une radiographie des sinus vous permet de confirmer ou d'infirmer le soupçon de sinusite. En cas de lésion tissulaire, une image plus sombre de la zone examinée sera reflétée dans l’image, ce qui nécessitera l’appel immédiat d’un spécialiste en ORL.

    Si l'œil commence à faire mal sur l'orbite avec des fonctions visuelles altérées, une néoplasie, un anévrisme des vaisseaux cérébraux, une sclérose en plaques ou une thrombose du sinus de la genèse caverneuse peuvent être déterminés par les résultats de l'examen tamographique. Dans de tels cas, une consultation obligatoire d'un neurochirurgien, d'un oculiste, d'un rhumatologue, d'un médecin ORL et d'un dentiste est nécessaire.

    Traitement des maladies identifiées

    Commençant à se débarrasser des maladies, il convient de rappeler que l'automédication est dangereuse pour la santé. Par conséquent, vous devez adhérer à la nomination d'un spécialiste.

    En association avec les principaux médicaments, des médicaments anticonvulsifs peuvent être prescrits, conçus pour éliminer la douleur associée aux propriétés neuropathiques. Des antibiotiques peuvent également être prescrits, associés à des médicaments non stéroïdiens du groupe B. Dans les conditions de la migraine, il est nécessaire de prendre un médicament anti-migraineux.

    Le traitement des maladies aux propriétés neurologiques est souvent effectué par réflexothérapie. D'excellentes recommandations sont données pour l'acupression, la psychothérapie et l'acupuncture.

    Des antidépresseurs, des antibiotiques et des tranquillisants peuvent également être prescrits, car la faiblesse de l’état mental ou la pathologie des propriétés psychologiques peuvent servir de base au syndrome douloureux.

    Informations générales

    La joue est la partie latérale du visage humain, qui constitue la paroi externe de la cavité buccale et se situe entre l’œil et l’oreille et jusqu’au menton. Il est innervé par le nerf buccal (buccal).

    En conséquence, une douleur dans la joue peut survenir, à la fois dans le cas d’une maladie du nerf, et en tant que symptôme accompagnant, dans diverses maladies, les organes adjacents.

    Causes de la douleur aux joues

    La douleur au niveau de la joue droite ou gauche peut être causée par un certain nombre de maladies. Pour un traitement adéquat, il est nécessaire d’analyser la nature et la durée de la douleur, après quoi il est possible de conclure à son origine. Dans la plupart des cas, la douleur dans la joue est un symptôme des maladies suivantes:

    Névralgie du nerf trijumeau;

    Tendinite temporale (avec cette maladie, la personne ressent des douleurs dans les joues et les dents, qui se contractent progressivement à la tête et au cou);

    Syndrome d'Ernst (en cas de lésion du ligament stylomanebullaire reliant la mâchoire inférieure à la base du crâne, une douleur est également ressentie au visage et au cou);

    Sinusite (il faut le soupçonner si la douleur à la joue le matin était moins sévère et le soir plus prononcée);

    Carie (en cas d'absence prolongée de traitement);

    Pulpite (sa cause peut être une carie dans un état négligé).

    Traitement de la maladie

    Tout d'abord, il convient de se plaindre au dentiste de douleurs à la joue. Il doit identifier la cause de la douleur et prendre des mesures pour l'éliminer. Le médecin peut vous orienter vers un otolaryngologiste ou un neurologue pour un examen supplémentaire.

    Existe-t-il des mesures pour prévenir les douleurs aux joues? Malheureusement, toutes les maladies dont le symptôme est une douleur à la joue ne peuvent être évitées par des mesures préventives. Tu devrais savoir. ce que les douleurs sévères aux joues causent. en règle générale, les maladies suivantes:

    Névralgie du nerf trijumeau;

    L'inflammation du nerf buccal s'accompagne d'une perte de mouvement de la joue affectée. Mais beaucoup dépend aussi de nous. Il est nécessaire de porter une attention particulière à l'état de la cavité buccale, des dents et des gencives. Les mesures préventives suivantes doivent être observées:

    se brosser les dents régulièrement;

    l'utilisation de la soie dentaire;

    examens préventifs chez le dentiste;

    gardez votre visage au chaud pendant les périodes froides de l'année.

    Un brossage régulier des dents, un rinçage après chaque repas, l'utilisation de fil dentaire et des visites préventives chez le dentiste tous les six mois vous protégeront de manière fiable contre les douleurs liées aux problèmes dentaires. Il est également important de garder votre visage au chaud par temps froid.

    L'hypothermie se caractérise par la survenue d'une sinusite ou d'autres maladies inflammatoires du nez, des oreilles et de la gorge. En aucun cas, ne sortez pas par temps frais et venteux et ne vous mêlez pas à la circulation d'air avec une tête fraîchement lavée et humide - une telle indiscrétion peut coûter très cher.

    En tout état de cause, pour que la douleur à la joue disparaisse le plus rapidement possible, il est nécessaire de consulter un médecin. L'automédication peut être dangereuse. Le traitement de certaines des maladies décrites ci-dessus est assez simple et le soulagement de la douleur surviendra immédiatement après son apparition.

    Pourquoi les pommettes sur le visage font-elles mal?

    Lors du diagnostic, les symptômes concomitants et la localisation de la douleur jouent un rôle important. La pommette peut faire mal sous les yeux, plus près des tempes près de l’oreille, lorsqu’on ouvre la bouche ou qu’on appuie sur la tête. Souvent, la douleur est accompagnée d'un crissement de la mâchoire, de spasmes lorsque vous bâillez ou mâchez de la nourriture. Tous ces symptômes doivent être signalés au médecin lors de la réception.

    Si une personne a les pommettes sur le visage, les raisons peuvent être cachées dans les pathologies suivantes:

    • processus inflammatoires dans l'articulation temporo-mandibulaire;
    • maladies des sinus nasaux ou du globe oculaire (sinusite, cellulite orbitaire);
    • dommages mécaniques (luxation, blessure);
    • maladie dentaire;
    • pathologie de l'oreille (otite);
    • maladies vasculaires (artérite temporale);
    • dommages aux os du visage.

    Inflammation de l'articulation temporo-mandibulaire

    Souvent avec des douleurs dans les pommettes, les causes de l’inconfort sont des maladies de l’articulation temporo-mandibulaire, qui incluent:

    • L'arthrite est une inflammation de l'articulation caractérisée par un gonflement, une rougeur de la zone touchée, un mouvement de mâchoire crevassant, une douleur à la palpation ou au repos, une raideur de la pommette, des problèmes de mastication et d'élocution.
    • L'arthrose est un processus inflammatoire qui entraîne une modification de la structure anatomique de l'articulation. Une personne ressent une douleur sourde, qui augmente souvent avec l'ouverture de la bouche.
    • L'ankylose est une fusion pathologique des membres articulaires causée par une infection ou un traumatisme. En plus de la douleur, la maladie s'accompagne d'un sens des informations sur les pommettes.

    Cellulite Orbitale

    La maladie se caractérise par des lésions du tissu oculaire résultant d'une infection par le sang ou par le sinus nasal du patient. Quand il se développe, les yeux de la personne sont douloureux quand ils clignent des yeux et leurs paupières deviennent rouges et enflées. Parfois, l'œil malade gonfle ou cesse complètement de voir. Lorsque l'infection se propage aux structures voisines, les pommettes et autres zones touchées font mal.

    La pathologie peut entraîner des complications telles que la cécité, la méningite, la perte d'audition. Par conséquent, lorsqu'il apparaît, il est très important de se rendre au centre de santé à temps et de commencer le traitement.

    Sinusite

    La sinusite englobe les sinus maxillaires du nez et se manifeste par une rhinite prolongée. Une personne ressent une sensation de larmoiement dans le nez et une douleur qui donne aux pommettes, au front et aux tempes. Les symptômes supplémentaires sont:

    • congestion nasale;
    • éternuements fréquents;
    • détérioration de l'odeur;
    • augmentation de la température;
    • larmoiement excessif;
    • gonflement et douleur dans les paupières.

    Si la pommette près de l'oreille fait mal en mastiquant, l'otite moyenne est plus susceptible de causer de la douleur. La maladie est accompagnée d'une inflammation de l'oreille, qui se manifeste par une douleur, un écoulement de l'oreillette, une perte d'audition. Une visite chez le médecin est nécessaire si la douleur ne disparaît pas dans les deux jours. Sinon, des complications graves peuvent survenir, notamment un abcès et la pénétration de pus de l'oreille dans le cerveau.

    Artérite temporale

    L'artérite temporale est une maladie systémique rare touchant l'artère carotide. Avec le développement de la pathologie dans le processus impliqué des vaisseaux qui fournissent du sang au cerveau, ainsi que les yeux, ainsi que les nerfs optiques. La patiente se plaint de douleurs aux tempes et au cuir chevelu, d'enflure, de fièvre, de malaise. Il commence à avoir mal aux pommettes lors de la mastication et parfois, la douleur irradie jusqu'au cou et à l'épaule.

    En l'absence de traitement, le risque de formation de caillots sanguins est élevé, ce qui peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou la cécité, ainsi que l'apparition d'un anévrisme pouvant se rompre sous l'effet d'une pression croissante.

    Problèmes dentaires

    Une des raisons les plus courantes pour lesquelles les pommettes font mal lors de la mastication est la douleur odontogène associée aux maladies dentaires. Ceux-ci comprennent:

    • les caries;
    • abcès parodontal;
    • maladies de la pulpe.

    Habituellement, la douleur devient plus intense la nuit, a un caractère pulsant avec une localisation prononcée dans la région de la dent affectée. Il survient souvent lorsque vous mangez chaud ou froid et s’accompagne d’une douleur douloureuse des gencives.

    Autres raisons

    En plus des problèmes ci-dessus, les pathologies suivantes ont été causées par les pommettes sur le visage:

    • ostéomyélite de la mâchoire;
    • névralgie du trijumeau;
    • inflammation des muscles du visage;
    • la migraine;
    • douleur psychogène;
    • gonflement.

    Que faire si la pommette fait mal

    Pour découvrir la cause de la douleur, vous devriez consulter un médecin et effectuer un certain nombre d'activités de diagnostic.

    Quel docteur à visiter

    Dans un premier temps, vous pouvez rendre visite à un thérapeute qui, sur la base d'une histoire médicale, vous prescrira un traitement ou vous dirigera vers un spécialiste pour consultation:

    Diagnostics

    Le patient est diagnostiqué en fonction des résultats de l'examen initial et des symptômes supplémentaires. Pour savoir pourquoi les pommettes sont douloureuses, les procédures suivantes peuvent être prescrites:

    • test sanguin;
    • écouvillon d'oreille ou de nez;
    • radiographie des sinus nasaux;
    • tomodensitométrie ou IRM.

    Traitement

    L'évolution thérapeutique dépend de la nature de la maladie. Dans les processus inflammatoires, des antibiotiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits au patient. Le syndrome de douleur neuropathique est traité avec des anticonvulsivants et l'arthrite et l'arthrose sont complétés par des chondroprotecteurs. De bons résultats dans certaines maladies donnent réflexologie, acupuncture, massage.

    En aucun cas, ne peut pas s'auto-traiter. Il faut se rappeler que les pommettes sont situées près du cerveau et que de nombreuses maladies qui causent leur douleur posent un risque grave pour la santé.

    Sinusite

    Les patients souffrant de douleur chronique récurrente au niveau du visage sont souvent convaincus que leur douleur est causée par une sinusite. En effet, l'inflammation de la membrane muqueuse des sinus paranasaux peut causer de la douleur, mais cette douleur doit être observée parallèlement aux signes d'une maladie fébrile aiguë. Des maladies concomitantes telles que mucocèles, ostéomes, infections (actinomycose, par exemple) peuvent survenir dans les sinus osseux et durer de plusieurs mois à plusieurs années. Les allergies chroniques peuvent être à l’origine d’un gonflement prononcé des conchaines nasales irritant les récepteurs de la douleur. La sinusite chronique est rarement la cause de la douleur, mais survient assez souvent chez les patients atteints du syndrome de la douleur chronique. Une tumeur maligne de la cavité nasale ou des sinus paranasaux peut causer de la douleur, mais dans ce cas, les symptômes augmentent assez rapidement pendant des semaines ou des mois et non pas une évolution périodique chronique.

    Si le médecin suggère une pathologie des sinus paranasaux, il est nécessaire de procéder à une radiographie. Au cours d'une sinusite aiguë, la bouche des sinus est souvent fermée et aucun pus n'est visible dans la cavité nasale. Les cavités remplies d’air à parois minces contrastent joliment avec la radiographie. Dans le même temps, ils peuvent facilement détecter des formations volumétriques constituées de tissus mous, d'épaississement de la muqueuse ou du niveau du liquide. Pour évaluer tous les sinus, il est nécessaire d'effectuer plusieurs rayons X. Le crâne ayant une forme plus ou moins circulaire, il est préférable d’identifier les sinus osseux en imposant leurs projections sur la projection de la surface relativement lisse des os crâniens. Pour identifier le sinus maxillaire (au-dessus de la pyramide de l'os temporal, la tête du patient est inclinée vers l'arrière. Des sinus frontaux très localisés sont clairement visibles dans la projection antéro-postérieure. Des images des cellules ethmoïdes et des sinus de l'omoplate sphénoïdale se chevauchent dans la projection antéro-postérieure. composés de tissus mous, dans les sinus osseux, en orbite, dans le système nerveux central et dans les structures adjacentes.

    Si du liquide est détecté dans le sinus osseux, il est nécessaire de procéder à une ponction afin d’aspirer le liquide ou d’utiliser un rinçage diagnostique. Il est plus facile de percer le sinus maxillaire, mais vous pouvez également effectuer cette manipulation dans les sinus frontaux et en forme de coin. Wolf a placé un ballon gonflable dans la bouche du sinus maxillaire et y a augmenté la pression avant l'apparition de la douleur. La valeur seuil était de 250 mm Hg. st. Une pression négative élevée dans les sinus osseux occlusifs provoque des douleurs; par conséquent, les personnes qui atterrissent avec une pathologie sinusale souffrent de trois atterrissages et (décollage de l'avion). qui peut être pris pour un hématome.Avec une diminution rapide de l'avion dans les sinus bouchés, la pression peut atteindre presque la même atmosphère. Pour les patients au repos, un gradient de pression élevé ne Le hoquet, cependant, dans certains cas, la douleur au visage peut être causée par de légers changements de la pression atmosphérique.

    Sinusite maxillaire (sinusite). Le sinus maxillaire est infecté plus souvent que les autres sinus, probablement en raison de sa proximité avec les racines des dents de la mâchoire supérieure. La cause de la douleur dans la joue réside souvent dans la pathologie du sinus maxillaire, mais ce diagnostic doit toujours être objectivement confirmé. La sinusite ne peut pas causer de douleur chronique récurrente. La douleur dans la région du sinus maxillaire est assez clairement localisée à la surface de la joue, tandis que les dents du haut des lésions latérales de la lésion sont généralement sensibles et qu'il est douloureux de tapoter dessus. L'infection bactérienne répond bien au traitement médicamenteux et ne devrait pas suivre un cours chronique récurrent.

    Frontalite (inflammation de la membrane muqueuse du sinus frontal). La douleur dans la région des sinus frontaux peut être très grave. Parfois, dans cette zone, la douleur est causée par un ostéome, une mucocèle ou l’exacerbation d’une infection chronique. Les processus infectieux aigus dans les sinus frontaux sont très dangereux car ils risquent de se propager au système nerveux central. La douleur dans les sinus frontaux est aggravée en tapotant la paroi avant du sinus. Le bas du sinus frontal est extrêmement sensible.

    Etmoïdite (inflammation de la membrane muqueuse des cellules de l'ethmoïde). Les douleurs émanant des cellules antérieures de l'os ethmoïdal irradient vers la partie médiale de l'orbite. Les douleurs émanant des cellules postérieures ont une localisation floue et sont généralement décrites par les patients comme des douleurs dans la région de la couronne. L'épithélium du sinus ethmoïdal est sensible aux maladies allergiques et peut être une source de gros polypes. Les polypes sont généralement indolores, la douleur ne survient que lorsqu'ils sont gravement infectés. Les sinus du réseau sont extrêmement fragiles et la plupart des processus pathologiques se propagent rapidement aux structures voisines: l'orbite, la cavité nasale ou la fosse crânienne antérieure.

    Pathologie des formations de la fosse temporale

    La fosse temporale est limitée latéralement à la branche inférieure de la mâchoire, paroi médial - postérolatérale du sinus maxillaire. Les ailes du sphénoïde forment le fond de la fosse mi-crânienne et la paroi supérieure de la fosse temporale. Avec d'autres formations, la fosse temporale contient les muscles ptérygoïdiens et la troisième branche du nerf trijumeau. Des douleurs pré-auriculaires ou faciales persistantes sont le plus souvent observées dans les tumeurs malignes de cette région. Plus tard, il y a un trismus et une hypesthésie de la partie inférieure du visage. La recherche directe dans ce domaine est difficile. Il est préférable d'utiliser la tomodensitométrie. Si une formation volumétrique est détectée dans ce cas, le diagnostic doit être confirmé par une biopsie, dont l'accès chirurgical est réalisé par le sinus maxillaire.

    Pathologie de l'espace pharyngien

    L'espace péripharyngé est situé entre la base du crâne et l'os hyoïde. Il est limité latéralement à la mâchoire inférieure et médial aux muscles qui compriment la gorge. Des paires de nerfs crâniens IX et XII et le faisceau neurovasculaire de la carotide sont situés dans cette zone. Les tumeurs bénignes de cette zone se manifestent par des lésions asymptomatiques. Les tumeurs malignes provoquent des douleurs au visage ou une perte d'innervation motrice ou sensorielle dans la région des nerfs qui passent dans l'espace péripharyngé. La meilleure méthode pour explorer cette zone est la palpation bimanuelle. À l'aide de la tomodensitométrie, il est possible d'évaluer adéquatement les caractéristiques anatomiques de cette zone et de détecter la corrélation entre la tumeur et les structures avoisinantes.

    Mal d'oreille

    Les douleurs d'oreille sont très courantes et les patients l'associent souvent au processus inflammatoire. Les infections externes externes et les otites moyennes sont relativement faciles à diagnostiquer, car l’oreille est facilement accessible aux chercheurs externes et peut être soignée assez rapidement. Cependant, une douleur chronique récurrente à l'oreille sans autre signe de pathologie peut confondre même un diagnostiqueur très expérimenté. Une perte auditive, des acouphènes, des vertiges ou une otorrhée suggèrent une pathologie organique. Les carcinomes basocellulaires ou spinocellulaires de l'auricule ou des enveloppes externes du conduit auditif peuvent se transformer en cartilage et provoquer une douleur atroce. Ces tumeurs sont clairement visibles et accessibles pour la biopsie. Les zones suspectes doivent être palpées à l'aide d'une sonde entourée d'un coton pour déterminer la zone qui cause la douleur.

    L'état du tympan est évalué à l'aide d'une otoscopie. Dans le même temps, il faut demander au patient d'augmenter la pression dans l'oreille moyenne, c'est-à-dire de «rincer» les tubes auditifs en pinçant le nez et la gorge. Dans ce cas, le tympan devrait bouger sensiblement. Si cela est inefficace, le patient est invité à forcer. L'obstruction unilatérale du tube auditif chez un adulte n'ayant jamais souffert de maladies des organes de l'audition permet de suspecter un cancer du nasopharynx. Les tumeurs qui capturent le sommet de la pyramide osseuse temporale provoquent une douleur profonde derrière l'orbite. À mesure que les tumeurs se développent, les paires de nerfs crâniens VI et XI sont touchées et leur fonction doit donc être examinée attentivement. Si un processus pathologique local ne peut pas être trouvé dans l'étude, on pense que la douleur est causée par une maladie dans une autre région. Les processus pathologiques des paires de nerfs crâniens des zones V, IX et X peuvent provoquer des céphalées réfléchies.

    Névrite et névralgie

    Névralgie du nerf trijumeau. La névralgie du nerf trijumeau est une douleur de localisation unilatérale périodique, récurrente et très atroce, que l'on observe dans la zone d'innervation d'une ou de plusieurs branches du nerf trijumeau. Ces douleurs atteignent une intensité élevée et généralement de courte durée.L’ancienne dénomination de cette maladie, «tic douloureux», reflète la nature fulminante et perçante de la douleur. Cependant, chez certains patients, il existe également une composante de douleur lente et douloureuse. Cette maladie survient presque exclusivement chez les personnes âgées, son apparition à un jeune âge indique la présence de sclérose en plaques. Pour névralgie du trijumeau est caractérisée par la présence d'une "zone de déclenchement" sur le visage, à savoir, le site, dont la palpation provoque une attaque douloureuse. Le patient se protège de ne pas toucher de telles zones et peut éviter de se laver, de se raser ou même de mâcher, afin de ne pas causer de douleur. En revanche, dans d’autres conditions pathologiques, les patients massent souvent les zones douloureuses. Dans la plupart des patients atteints de névralgie du trijumeau, il n’ya pas d’altération de la sensibilité dans le domaine de la douleur.

    Névralgie du nerf glossopharyngé. La névralgie du nerf glossopharyngé ressemble à la névralgie du trijumeau, l'étiologie de ces deux affections n'a pas été établie. Dans la névralgie du nerf glossopharyngé, la douleur est provoquée par la mastication, la déglutition ou le bâillement et elle est généralement localisée dans la région des amygdales, du mur pharyngé postérieur et de l'oreille.

    Douleur atypique au visage. Ce terme est utilisé pour nommer de nombreux syndromes de douleur dans la moitié inférieure du visage qui ne peuvent être caractérisés autrement. Habituellement, ils ont une nature diffuse constante et occupent toujours une zone d'innervation spécifique, il n'y a pas de point déclencheur. Si la douleur est lancinante ou ennuyeuse, cela peut être une manifestation de la migraine faciale. Les cas de douleur persistante atypique au visage nécessitent une approche systématique du diagnostic. Le patient doit être examiné par un dentiste familiarisé avec les syndromes douloureux, un neuropathologiste, un oto-rhino-laryngologiste et également un médecin généraliste. Si la douleur accompagne des conditions stressantes, consultez un psychiatre.

    Ce groupe comprend la névralgie de Slader (névralgie du palais), caractérisée par une douleur unilatérale paroxystique à l'angle médial de l'œil, à la surface latérale du nez et à la joue. Le blocage du ganglion ethmoïde palatin par la lidocaïne apaise temporairement la douleur.

    Névrite post-herpétique. Parfois, la douleur réapparaît après un zona préalablement transféré dans la zone d'innervation du nerf trijumeau. Cette douleur est intense et prolongée, elle peut être si intense qu’elle «détruit» presque la vie du patient. Cette douleur est particulièrement difficile à traiter et, si elle ne passe pas spontanément, elle risque de ne pas pouvoir être traitée.

    Douleur provenant des dents, de la mâchoire ou de l'articulation temporo-mandibulaire

    Douleur émanant de l'articulation temporo-mandibulaire. Probablement, il n'y a pas d'autre domaine susceptible de provoquer des opinions aussi contradictoires que la pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire (ANS). Certains médecins doutent même de l'existence du syndrome ANS. La littérature sur ce sujet est énorme et il n'y a pas de consensus parmi les dentistes sur le diagnostic et le traitement de ces affections. Récemment, cette condition s'appelle le syndrome de dysfonctionnement de la douleur myofasciale. On pense que la cause de la douleur est un spasme des muscles impliqués dans la mastication, en particulier des muscles masticateurs et temporaux. La douleur peut être causée par l'étirement excessif de ces muscles. La raison en est peut-être une violation de la fermeture de la bouche associée au manque de dents. Un certain nombre d'auteurs ont récemment fait valoir que de nombreux cas de céphalées musculaires et de migraines, ainsi que de symptômes d'autres organes, pouvaient être causés par un dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire.

    La maladie touche essentiellement les femmes âgées de 30 à 60 ans. Le plus souvent, la douleur survient dans l'oreille, mais peut ne pas avoir une localisation claire sur le visage, ni même irradier vers le cou et les épaules. La douleur peut être permanente ou intermittente, profonde et sourde. Habituellement, les muscles masticateurs sont douloureux lors de la palpation, des claquements ou des tapotements lors du déplacement d'une articulation, ce qui limite parfois les mouvements.
    De nombreux patients avec des plaintes similaires ont précédemment fait appel à des médecins, y compris des dentistes, et ont déjà subi des interventions dentaires complexes afin de corriger une altération de l'ouverture et de la fermeture de la bouche. La réponse au traitement peut aider au diagnostic de la maladie. Des zones extrêmement douloureuses ou des points déclencheurs peuvent être infiltrés avec un mélange de lidocaïne avec un stéroïde.

    Douleur venant des dents. Maux de dents n'est pas une question aussi simple que cela semble à première vue, et dans certains cas, il peut être assez difficile à détecter. Souvent, les maux de dents peuvent ressembler à des névralgies. Le critère de diagnostic différentiel est la douleur lors de la percussion de la mâchoire dans la région de la dent du patient. Pour confirmer ce diagnostic et le traitement dentaire nécessite la qualification d'un dentiste. Sur les images de la mâchoire inférieure, qui sont généralement effectuées à l'hôpital, on peut détecter des défauts majeurs, mais il est difficile de déterminer les détails de la structure des dents à partir d'eux.

    Des syndromes assez rares, tels que le syndrome de «dent cassée», dont la cause est considérée comme une défaillance dentaire incomplète, peuvent provoquer une douleur atypique, parfois récurrente. Souvent, la douleur ne survient que lors de la mastication de certains types d'aliments. Un facteur provocateur peut être la consommation de liquide froid.
    Tous les patients qui se plaignent de douleurs constantes au visage ou dans une autre partie de la tête, en particulier unilatérale, doivent être adressés à un dentiste pour consultation.

    Douleur d'origine vasculaire

    La migraine La migraine peut se manifester sous différentes formes et peut être localisée au front, aux tempes, aux orbites ou aux joues. Les patients migraineux soupçonnent souvent une sinusite. La douleur migraineuse est généralement unilatérale, mais peut parfois se déplacer d’un côté à l’autre. Il s'agit d'une maladie chronique récurrente dans laquelle la douleur est souvent décrite comme étant ennuyeuse. La douleur peut être accompagnée de nausées et de vomissements. Habituellement, des antécédents familiaux de migraine sont mentionnés chez des membres de la famille. La migraine est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle commence généralement avant 40 ans, le plus souvent entre 20 et 30 ans, avec l’âge, ses attaques deviennent moins fréquentes. La consommation de l'alcool, en particulier du vin, des fromages vieillis, du chocolat et des figues, peut provoquer des migraines. Chez certains patients, l’aura est observée avant l’apparition de la douleur. La durée de l'attaque est généralement comprise entre plusieurs et 18 à 36 heures. Le patient se sent mieux en décubitus dorsal, avec une lumière vive ou un mouvement qui augmente la douleur.

    Maux de tête "en série". Les maux de tête "en série" surviennent principalement chez les hommes d'âge moyen. Il s’agit d’une douleur intense au niveau des yeux, généralement unilatérale, d’une durée de 30 à 60 minutes. Comme son nom l'indique, les attaques de cette douleur se présentent sous la forme d'une série. Ils peuvent survenir plusieurs fois au cours de la journée et même réveiller le patient toutes les nuits. Les attaques peuvent être accompagnées de larmoiement, d'injection des vaisseaux conjonctivaux et d'une congestion nasale du même côté. Rémission possible du syndrome pendant des mois voire des années. Beaucoup de patients atteints de ce syndrome abusent du tabac et de l'alcool, ils ont souvent le teint rougeâtre et la peau rugueuse et rugueuse.

    Artérite temporale (artérite à cellules géantes). C'est une vascularite, qui peut se manifester dans plusieurs artères de diamètre moyen. Il affecte souvent les artères temporales chez les personnes âgées. Lorsque cela se produit, douleur douloureuse ou brûlante à la tempe ou à la mâchoire. L'artère est généralement élargie, épaissie et palpable sous la forme d'un flagelle. Le diagnostic est précisé lors de la biopsie du segment artériel et de l'examen microscopique. Il est important d'identifier la maladie à temps car cela peut affecter les artères des yeux et conduire à la cécité.

    Douleur oculaire

    La douleur aux yeux et en orbite peut être une source de douleur au visage. Lorsqu’un mal de tête d’origine oculaire est généralement observé, douleur et fatigue aux yeux ou dans la partie inférieure du front au-dessus des yeux. Habituellement, cette condition survient après une charge visuelle prononcée. Elle peut également être provoquée par une erreur de réfraction ou une perturbation de la fonction des nerfs du globe oculaire. L'examen d'un médecin généraliste dans ces cas n'est pas suffisant, le patient devrait consulter un ophtalmologiste.

    Une autre cause de douleur dans la région des yeux peut être une conjonctivite ou une maladie de la cornée. La pathologie cornéenne se manifeste généralement par la sensation d'un corps étranger dans les yeux ou par la photophobie. Chez les patients atteints de glaucome, une douleur oculaire souvent marquée, accompagnée d'une violation ou d'une diminution de la vision. En même temps que l'œil devient rouge, la cornée semble être œdémateuse. La palpation des yeux semble très difficile.

    Des processus inflammatoires peuvent se développer dans la région de l'orbite, notamment la cellulite et la dacryadénite. La cellulite de l'orbite est souvent secondaire et est causée par une infection des sinus paranasaux. La pseudotumeur de l'orbite se manifeste sous la forme d'un syndrome douloureux prononcé, d'une restriction du mouvement des muscles du globe oculaire et d'une proptose. Cette formation est souvent diagnostiquée par tomodensitométrie et disparaît rapidement lors de la prescription de stéroïdes. La douleur associée à la proptose et au dysfonctionnement des muscles du globe oculaire peut être le signe d’une grave maladie des yeux qui peut mettre la vie en danger ou entraîner une perte permanente de la vue. Par conséquent, ces patients doivent être consultés dès que possible par un ophtalmologiste.