Infections oculaires

Les organes de la vision sont protégés contre des problèmes tels que les infections oculaires, la barrière anatomique de la paupière. De plus, avec l'aide du réflexe clignotant, une humidification continue se produit. Le processus d'infection peut toucher n'importe quelle partie de l'œil, y compris les paupières, la conjonctive et la cornée.

Les maladies infectieuses de l’œil se manifestent le plus souvent sous la forme de symptômes caractéristiques de la conjonctivite - inflammation de la membrane muqueuse externe de l’œil.

Les maladies ophtalmiques peuvent survenir pour diverses raisons: pathologie du film lacrymal, blessure, affaiblissement du système immunitaire. L'inflammation est caractérisée par l'apparition de sensations désagréables, parmi lesquelles une diminution de l'acuité visuelle, une sensibilité accrue à la lumière, des douleurs oculaires, des rougeurs, l'apparition de décharges et de croûtes.

L'efficacité du traitement chez les enfants et les adultes dépend directement d'un diagnostic rapide, qui devrait être traité par un spécialiste qualifié. Que sont les infections oculaires, comment s'appellent-elles, quels signes sont-elles caractérisées et est-il possible de s'en débarrasser? Nous en reparlerons et plus encore dans l'article.

Maladies oculaires infectieuses chez l'homme

loading...

Il existe un certain nombre de maladies infectieuses très courantes:

  • la conjonctivite;
  • le trachome;
  • blépharite;
  • la dacryocystite;
  • endophtalmie;
  • la kératite;
  • ulcères staphylococciques de la cornée et de nombreux autres.

Si les symptômes suivants apparaissent, consultez immédiatement un médecin:

  • les yeux sont devenus rouges et gonflés, et il y avait un écoulement dense. Très probablement, il s’agit d’un processus bactérien nécessitant l’utilisation d’antibiotiques;
  • douleur dans les yeux, accompagnée de photophobie et d'une vision trouble;
  • les élèves ont des tailles différentes;
  • la présence d'un corps étranger;
  • Les symptômes d'une infection oculaire ne disparaissent pas après quatre jours de traitement à domicile.

Le processus pathologique peut être causé par des virus, des bactéries et des champignons. La maladie se manifeste sous la forme de telles plaintes de personnes:

  • rougeur des protéines oculaires;
  • larmoiement;
  • décharge blanche ou jaune;
  • croûtes sèches dans les paupières et sur le coin des yeux après le sommeil;
  • peau de la paupière à se décoller et gonfler;
  • une petite boule rouge apparaît sur le bord des paupières.

Infection à chlamydia

loading...

La chlamydia ne comprend pas les bactéries ou les virus. On les appelle microflore opportuniste, ce qui signifie que dans un organisme en bonne santé, des microbes peuvent exister sans causer de troubles, mais sous l'influence de certains facteurs, la chlamydia peut être activée et reproduite.

Leur caractéristique est qu'ils peuvent attendre longtemps. Les chlamydia sont dans l'épithélium de divers organes et attendent des conditions favorables pour leur activation. Cela peut être le stress, l'hypothermie ou une immunité affaiblie.

La chlamydia des organes de la vision peut survenir dans divers organes, à savoir:

  • kératite - dommages à la cornée;
  • paratrahoma - inflammation de la membrane oculaire;
  • Maybolit - inflammation des glandes de Meibomius;
  • épisclérite - une pathologie dans les tissus qui relient la conjonctive et la sclérotique;
  • uvéite - dommages aux vaisseaux sanguins et plus.

L'infection se propage le plus souvent lorsqu'un agent pathogène est transféré des organes génitaux. Le patient peut transmettre la chlamydia à son partenaire sexuel. Dans la plupart des cas, la maladie est transmise lors de rapports sexuels non protégés. La source d'infection peut être les mains lourdes ou des objets à usage personnel. La chlamydia peut être collectée dans des lieux publics tels qu'un bain, un sauna, une piscine.

Les personnes à risque sont les hommes et les femmes qui ont des relations sexuelles promiscues, les patients atteints de conjonctivite aiguë ou chronique, ainsi que les enfants de mères souffrant de chlamydia. Les médecins sont également à risque car, en raison de la nature de leurs activités, ils doivent contacter les patients.

La période d'incubation dure de cinq à quatorze jours. Dans la plupart des cas, le processus infectieux est à sens unique. Les symptômes caractéristiques de la chlamydia sont les suivants:

  • infiltration de la membrane muqueuse de l'œil;
  • œdème des paupières;
  • démangeaisons et douleurs dans les yeux;
  • les paupières se collent le matin;
  • la photophobie;
  • inflammation du tube auditif;
  • augmentation des ganglions lymphatiques régionaux;
  • omission du siècle;
  • écoulement de caractère muqueux ou purulent.

Éliminer le processus pathologique en utilisant une antibiothérapie locale et systémique. Les spécialistes prescrivent souvent des gouttes antibiotiques: loméfloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine et norfloxacine.

C'est important! L'absence de traitement en temps opportun menace le développement de la cécité.

Infection virale de l'oeil

loading...

Les organes de la vue sont souvent attaqués par des virus. Les dommages viraux peuvent être causés par:

  • adénovirus;
  • virus de l'herpès simplex;
  • cytomégalovirus;
  • Le VIH;
  • virus de la rougeole, mononucléose, rubéole, varicelle.

Adénovirus

L'infection par un adénovirus se caractérise par l'apparition d'une sécrétion aqueuse provenant de la cavité oculaire et nasale. Parmi les symptômes les plus courants de maladies peuvent être identifiés comme suit:

  • écoulement muqueux;
  • rougeur oculaire;
  • larmoiement;
  • la photophobie;
  • démangeaisons, brûlures;
  • gonflement des paupières;
  • sensation de sable.

En outre, les symptômes de ARVI apparaissent: nez qui coule, mal de gorge, toux, fièvre. L'infection la plus fréquente survient lorsqu'un enfant vient de la rue et que ses mains commencent à se frotter les yeux. La transmission de l'infection peut se faire par voie aérienne ou par voie domestique.

Beaucoup considèrent que l'infection à adénovirus est un processus inoffensif n'entraînant pas de complications graves. Mais en réalité, il n'en est rien. Une maladie non traitée peut entraîner un processus chronique ainsi que le développement d'une conjonctivite bactérienne.

Traiter l'infection à adénovirus n'est pas si facile, c'est en raison de la capacité de l'agent pathogène à muter. Pour lutter contre la maladie, les médecins prescrivent souvent Ophtalmoferon.

L'herpès

L'herpès peut se manifester de différentes manières, l'option la plus dangereuse est la maladie des yeux herpétique. Les processus pathologiques peuvent entraîner des lésions de la cornée et même le développement de la cécité.

Le virus de l'herpès peut pénétrer dans le corps par la muqueuse buccale, les voies respiratoires ou sexuellement. L'infection peut également se produire lors du partage de la vaisselle ou d'une serviette.

Le corps est protégé par l'immunité, ce qui lui permet de résister durablement. Si pour une raison quelconque le système immunitaire s'affaiblit, l'herpès ophtalmique apparaît. Son apparence peut provoquer une hypothermie banale, des situations stressantes, des blessures, la période de la grossesse.

Les manifestations de l'herpès dans les yeux peuvent facilement être confondues avec des allergies ou des dommages bactériens, raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous engager dans un autodiagnostic. L'herpès ophtalmique se manifeste comme suit:

  • rougeur des yeux et des paupières muqueuses;
  • syndrome de douleur;
  • vision floue, en particulier crépuscule;
  • larmoiement abondant;
  • la photosensibilité.

La condition peut être aggravée par l'apparition de douleurs, de nausées, de fièvre et d'une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Pour le diagnostic du patient est pris en grattant les cellules de la zone touchée de la peau et des muqueuses. Un dosage immunoenzymatique aidera à identifier les anticorps anti-herpès.

Traiter l'herpès ophtalmique à l'aide de ces médicaments:

  • antiviraux: acyclovir, Oftan-IMU, Valaciclovir;
  • immunopéparates: Interlok, Reaferon, Poludan, Amiksin;
  • vaccin contre l'herpès. Il est introduit strictement dans la période sans exacerbation: Vitagerpevak et Gerpovak;
  • mydriatic pour soulager les spasmes: Atropine, Irifrin;
  • antiseptiques;
  • des antibiotiques;
  • vitamines.

Un virus d'immunodéficience affecte l'avant et l'arrière de l'œil. Chez les patients présentant une modification de la microcirculation de la conjonctive, des tumeurs et des infections. Les nouveau-nés infectés par le VIH sont des lymphomes. Avec l'uvéite, il existe une lésion bilatérale, bien que la maladie se caractérise par une évolution unilatérale.

Maladies virales courantes

Parlons plus en détail de deux processus pathologiques courants:

  • Uvéite Dans vingt pour cent des cas, la maladie conduit à la cécité totale. La conjonctive devient rouge, il y a larmoiement, photophobie, douleur, vision floue. Avec l'uvéite, les vaisseaux sanguins de l'œil sont les plus touchés. Le traitement implique l'utilisation d'agents anti-inflammatoires et antibactériens.
  • Kératite Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les nourrissons et les personnes âgées. Dans le type superficiel, seul l'épithélium cornéen est affecté et dans le type profond, le stroma entier. L'œil devient gonflé, rouge, bouillonnant et trouble. Le traitement implique l'utilisation d'agents immunomodulateurs, antibactériens et antiviraux.

Infection fongique

loading...

Les experts appellent les mycoses fongiques. Actuellement, il existe plus de cinquante espèces de champignons pouvant causer une ophtalmomycose. L'agent pathogène peut pénétrer dans les zones endommagées, par exemple avec des blessures aux yeux. En outre, le champignon peut affecter l'œil, par exemple en se déplaçant d'autres zones. Lorsque mycose dans la peau.

L'ophtalmomycose est plus fréquente dans l'enfance et beaucoup plus grave que chez l'adulte. Quels que soient la forme et le type de champignon, la maladie présente le même type de manifestations cliniques:

  • brûlures et démangeaisons;
  • rougeur;
  • écoulement purulent;
  • formation de film sur la membrane muqueuse;
  • larmoiement;
  • sensations douloureuses;
  • flou de la vue;
  • vision réduite;
  • la formation d'ulcères et de plaies dans les paupières.

Pour une utilisation systémique, des agents fongicides, antimycotiques et antibactériens sont prescrits. Les paupières locales étaient maculées de solutions et de pommades antimycotiques.

Maladies bactériennes

loading...

Les lésions oculaires bactériennes sont caractérisées par des symptômes cliniques prononcés, ce qui incite le patient à consulter un médecin. Pour un diagnostic précis et la prescription d'un agent antibactérien efficace, les patients doivent subir un frottis bactériologique. Semer peut montrer quel agent pathogène est présent dans le corps et à quel antibiotique il est sensible.

La conjonctivite

Les bactéries peuvent causer plusieurs types de conjonctivite:

  • Foudre rapide. La condition nécessite des soins médicaux d'urgence. Cela peut entraîner une perforation de la cornée et une perte de vision. Le traitement repose sur des agents antibactériens systémiques.
  • Pointu Le processus est bénin par nature et, avec une tactique de traitement adéquate, passe en une à deux semaines. Néanmoins, le processus aigu risque de devenir chronique.
  • Chronique. Le plus souvent, l'agent causal de forme chronique devient Staphylococcus aureus.

Kératite

Les dommages bactériens à la cornée provoquent de la turbidité, des rougeurs, des douleurs et des ulcérations. Processus pathologique procède comme un ulcère paresseux. La cause de la kératite devient souvent une infection à pneumocoque.

Pour éliminer la maladie, les médecins prescrivent un collyre avec un antibiotique. La kératite bactérienne, si elle n'est pas traitée, peut entraîner la formation d'un obélum dense sur la cornée.

Blépharite

Les bactéries provoquent le développement d'une inflammation chronique des paupières. Le Staphylococcus aureus est le principal agent responsable de la blépharite.

Dacryocystite

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal. La maladie peut survenir sous une forme aiguë et chronique. Le traitement implique l'utilisation d'antibiotiques systémiques à base de céfuroxime. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée.

Les infections oculaires peuvent donc être causées par des virus, des bactéries et des champignons. En fonction de l'agent pathogène spécifique, les tactiques thérapeutiques sont sélectionnées. Certains processus infectieux entraînent de graves complications, voire la cécité. C'est pourquoi il est extrêmement important de consulter rapidement un médecin pour un examen diagnostique. Certaines maladies peuvent être très similaires dans leurs manifestations, de sorte que l'automédication peut sérieusement vous nuire.

Maladies oculaires infectieuses: causes et traitement

loading...

Maladies infectieuses de l'oeil - un groupe commun de pathologies, qui inclut diverses causes en raison de l'occurrence, de la localisation de la lésion et des symptômes de la maladie de l'analyseur visuel. Les infections oculaires les plus courantes sont la blépharite, la névrite optique, la dacryocystite, les lésions purulentes, la kératite, la conjonctivite d'étiologies diverses, la sclérite, l'orge phlegmon.

Blépharite

loading...

La blépharite est une maladie oculaire qui est un foyer d'inflammation situé au bord de la paupière, habituellement uniquement de la partie supérieure ou inférieure, mais pouvant toucher les deux paupières. La blépharite est due à une exposition prolongée à des substances caustiques, à la fumée, à des liquides volatils et à une infection après une blessure mineure.

Il existe trois formes de blépharite:

  • Blépharite simple - est caractérisée par une rougeur des bords des paupières, ne s'étend pas aux tissus environnants, est accompagnée de quelques poches. Le patient constate une gêne oculaire, une sensation de pénétration de pores ou de cils et, après le lavage à l’eau, ces signes ne disparaissent pas. Le patient commence à cligner fréquemment des yeux, des écoulements purulents ou mousseux des yeux pouvant s’accumuler dans les coins intérieurs.
  • Blépharite squameuse - caractérisée par un œdème important et une hyperhémie des marges des paupières. Une caractéristique typique de cette forme est l’apparition d’écailles jaune pâle ou grisâtres ressemblant à des pellicules au niveau du bord de croissance des cils. Après élimination mécanique de ces écailles, la peau saigne un peu et est éclaircie. Le patient s'inquiète de démangeaisons sévères, d'une sensation de corps étranger dans les yeux et de douleurs lorsqu'il cligne des yeux. Dans les cas graves, la douleur est si intense que le patient est contraint de passer la majeure partie de la journée dans une pièce sombre.
  • La blépharite ulcéreuse est la forme de pathologie la plus grave. Elle commence par les changements décrits ci-dessus, puis se détériore considérablement. Un signe typique est l'accumulation au bord de la croissance des cils de pus séché, la formation de croûtes, qui collent les cils. Comme il est très douloureux de toucher la peau, il est extrêmement difficile de retirer ces croûtes. Après leur retrait, de petits ulcères se forment. En l'absence de traitement rapide, les ulcères guérissent très lentement et la croissance des cils n'est pas complètement rétablie. Le développement possible de complications telles que la dysplasie (les cils peuvent être enveloppés à l'intérieur), le développement de la conjonctivite, la propagation de l'infection.

Inflammation du nerf optique

loading...

La névrite optique est une pathologie dans laquelle le foyer inflammatoire est situé dans la zone intra-orbitale du nerf optique. La cause la plus courante est la propagation de l’infection dans les cas de méningite, d’otite chronique et de sinusite. Plus rarement, la névrite du nerf optique est de nature infectieuse principale et peut également se développer à la suite d’un empoisonnement chimique ou d’une réaction allergique générale.

La gravité de l'état du patient avec inflammation du nerf optique dépend de la cause de la pathologie. Ainsi, en cas d'intoxication par des toxines à action rapide, des lésions du nerf optique se développent rapidement, en quelques heures.

Les conséquences de la névrite optique sont irréversibles dans la plupart des cas. Les symptômes de trouble se développent en quelques jours ou quelques semaines avec le caractère infectieux de la pathologie. Les premiers symptômes de la névrite optique sont une diminution de l’acuité visuelle, sans raison apparente, une violation de la perception des couleurs et une distorsion des limites du champ visuel. À l'examen, un ophtalmologiste révèle des modifications typiques de la partie visible de la tête du nerf optique: œdème, hyperémie, gonflement des artères ophtalmiques, augmentation de la longueur des veines.

Si le foyer principal de l'inflammation n'est pas détecté à temps, les changements pathologiques progressent. Les poches et l'hyperhémie du nerf optique augmentent. Après un certain temps, le disque du nerf optique se confond avec les tissus environnants, des hémorragies microscopiques dans la rétine ainsi qu'une opacification du corps vitré peuvent être détectées.

Avec une forme légère de névrite optique, une guérison complète est possible avec le début opportun du traitement adéquat. Après antibiothérapie et immunostimulation, le nerf ophtalmique est restauré et acquiert des contours normaux lors de l'examen. En cas d'évolution sévère, une dégénérescence atrophique du nerf optique se produit, ce qui entraîne une diminution irréversible de l'acuité visuelle.

Infections oculaires purulentes

loading...

Les processus inflammatoires purulents dans les yeux sont causés par des micro-organismes pathogènes, le plus souvent lorsque des staphylocoques et des streptocoques pénètrent dans le globe oculaire. La cause peut être une blessure au globe oculaire (pénétration).

On distingue trois formes de maladies oculaires purulentes:

  • Iridocyclite: se développe un à deux jours après une blessure au globe oculaire. Caractérisé par une douleur intense, dans laquelle toucher le globe oculaire est souvent impossible à cause de l'intensité de la douleur. L'iris de l'œil acquiert une couleur grisâtre ou jaunâtre en raison de l'accumulation de pus, la pupille étant immergée dans la brume.
  • Endophtalmie: il s'agit d'une forme de lésion oculaire plus grave, dans laquelle, si elle n'est pas traitée, un processus inflammatoire infectieux se propage à la rétine et la douleur est perturbée même au repos, les yeux fermés. Caractérisé par une baisse rapide de l’acuité visuelle jusqu’à l’absence complète, seule la perception lumineuse est sauvegardée. L'examen ophtalmologique révèle des symptômes typiques: taches de fond d'œil de couleur verdâtre ou jaunâtre, dilatation des vaisseaux conjonctivaux.
  • Panophtalmie: cette forme est une complication rare de l'endophtalmie, qui se développe uniquement en l'absence d'antibiothérapie par des médicaments à large spectre, ce qui permet à l'infection de se propager à tous les tissus oculaires. Malgré la rareté de cette pathologie, il est nécessaire de connaître ses symptômes pour pouvoir consulter rapidement un médecin en vue d'un traitement d'urgence. La fusion purulente avec la panophtalmie affecte tous les tissus oculaires. Caractérisé par une très forte douleur dans le globe oculaire, un gonflement des paupières, un gonflement et une rougeur de la conjonctive, une visualisation à travers la cornée de l'accumulation de pus, une couleur jaune ou verdâtre du globe oculaire. Le contact avec les yeux n'est pas possible en raison d'une douleur intense. Gonflement et rougeur typiques de la peau autour de l'orbite. Abcès oculaire possible. Dans ces cas graves, un traitement chirurgical est recommandé. Même en cas de traitement conservateur réussi, l’acuité visuelle se détériore considérablement.

Dacryocystite

loading...

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal qui présente une étiologie infectieuse. La cause de cette maladie est le développement de microorganismes pathogènes dans la cavité du sac lacrymal. Il contribue au développement de l'obstruction congénitale de la dacryocystite ou de la constriction du canal lacrymal, fluide stagnant à l'intérieur de la glande lacrymale. Dans certains cas, chez les nouveau-nés, une fausse obstruction du canal lacrymal est déterminée - la présence d'une membrane entre le canal nasolacrimal et le sac lacrymal, qui est facilement éliminée pour empêcher le développement de la dacryocystite.

La dacryocystite peut être aiguë et chronique. La dacryocystite aiguë se développe rapidement. Les premiers symptômes sont un écoulement purulent liquide, une déchirure abondante. Après un certain temps, la zone située au-dessus du coin externe de l'œil gonfle, le gonflement ressemble à celui des haricots (gonflement de la glande lacrymale). Lorsque vous appuyez doucement sur la glande lacrymale, du pus ou du mucus en est sécrété. En cas de progression, l'hydropisie de la glande lacrymale est formée.

Kératite

loading...

La kératite est une inflammation infectieuse ou post-traumatique de la cornée de l'œil. La nature exogène et endogène de cette pathologie, ainsi que des formes spécifiques, sont distinguées.

La kératite exogène est une pathologie qui se développe après des lésions du globe oculaire, des brûlures chimiques, une infection de la cornée par des bactéries, des virus et des champignons. La forme endogène est une conséquence de la progression des ulcères cornéens rampants, d’autres maladies oculaires de nature bactérienne, fongique, virale (par exemple, les yeux de l’herpès).

  • La kératite progressive est une forme de la maladie qui, en l'absence de traitement, conduit à une infiltration des tissus de la cornée, puis à la formation d'ulcères, à la fin, à une régénération. La zone infiltrée est une tache floue de couleur grisâtre ou jaunâtre avec des bords flous à la lecture. La zone touchée peut être ciselée ou grande lorsque toute la cornée est impliquée dans le processus pathologique. En raison de la formation d'infiltrations, le patient s'inquiète de la photophobie, d'une diminution de l'acuité visuelle, des spasmes des muscles oculaires et d'une déchirure excessive (ces symptômes sont combinés dans un syndrome cornéen). Le développement ultérieur de la kératite est déterminé par des facteurs internes et externes, le traitement en temps opportun. Sans traitement, la pathologie régresse extrêmement rarement.

La kératite progresse si elle n'est pas traitée. L'infiltrat se désintègre et à sa place, une nécrose focale se forme avec le rejet ultérieur de la cornée. Après un certain temps, un ulcère à la structure rugueuse avec des bords gonflés se forme sur la cornée touchée. Sans traitement, il se propage à travers la cornée et pénètre profondément dans le globe oculaire. La guérison d'un tel défaut n'est possible qu'avec l'élimination de la cause de la maladie, l'utilisation d'un traitement antibactérien, la normalisation du métabolisme et le traitement des effets d'une blessure.

Dans le processus de guérison d'un ulcère de la cornée, le gonflement de ses bords disparaît, la transparence de la cornée est restaurée, le processus de régénération est normalisé. Après guérison, une cicatrice de tissu conjonctif reste sur la cornée. Avec une petite zone du défaut, l'acuité visuelle ne diminue pas, mais avec une kératite étendue, une cécité complète est possible.

  • L'ulcère cornéen rampant est la forme la plus grave de kératite infectieuse. L'agent en cause est le diplocoque, qui pénètre dans le tissu cornéen lors de lésions mécaniques, moins souvent par la cavité de la conjonctive, le sac lacrymal et d'autres foyers d'infection. La maladie se caractérise par une augmentation rapide des changements pathologiques. Un jour après l'obtention du diplocoque, un infiltrat gris de la cornée est déjà détecté et se transforme en un ulcère en quelques jours. Le pus s'accumule entre la cornée et l'iris, ce qui est typique de cette forme de kératite et a une valeur diagnostique importante. Un bord de l'ulcère lissé, l'autre - surélevé.
  • La kératite régionale est une autre forme de pathologie qui se développe pendant l'inflammation de la cornée. La cause est généralement la conjonctivite. En raison du contact de la zone marginale de la cornée avec une conjonctive enflammée, un centre d'inflammation se forme à la périphérie de la cornée. Cette forme est caractéristique d'un long parcours avec une guérison lente du défaut.
  • La kératomycose est une inflammation de la cornée de l'œil de nature fongique. L'agent pathogène le plus commun est le Candida. Sa reproduction active ne se produit qu'en cas de violation significative de la microflore naturelle (ceci se produit avec l'utilisation prolongée d'antibiotiques, de médicaments hormonaux, de troubles métaboliques). Le premier symptôme de la kératomycose est l'apparition d'une tache blanchâtre sur la cornée, à rayure jaune. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le tissu cornéen se nécrotise. Une fois le défaut guéri, il reste un tissu cicatriciel rugueux - une épine. La kératomycose se caractérise par le fait que la perforation de la cornée ne se produit jamais, mais que la vision est considérablement altérée.
  • La kératite tuberculeuse est une inflammation spécifique de la cornée qui se développe généralement lors de la généralisation de l'infection tuberculeuse. Au début du processus pathologique, des nodules gris clair se forment sur la cornée - le conflit. Ceci est accompagné d'une photophobie, d'un spasme des muscles de l'œil, d'une déchirure abondante. En l'absence de traitement rapide, les nodules se dilatent et des vaisseaux sanguins germent dans la cornée. Après un traitement approprié, les nœuds se dissolvent sans laisser de trace. Dans les cas graves, la cornée est perforée. La kératite tuberculeuse est caractérisée par la re-formation de nodules, la tuberculose étant une infection chronique.
  • La kératite herpétique est une lésion de la cornée causée par le virus de l'herpès. La maladie se développe généralement après une forte inhibition de l'immunité, avec le béribéri, après un stress, l'utilisation à long terme d'antibiotiques à large spectre, l'hormonothérapie. Plus rarement, la cause est une blessure à l'œil ou une prédisposition héréditaire. Dans les lésions primaires, une conjonctivite prononcée se développe, la kératite s'accompagne d'un trouble de la cornée, de la formation d'un infiltrat, qui se détériore rapidement. Un ulcère se forme sur le site de l'infiltration et, en l'absence de traitement, la transparence de la cornée est complètement perdue. La kératite herpétique secondaire est caractérisée par la formation de petits infiltrats et de vésicules localisées dans la couche superficielle de la cornée. Au fil du temps, l'épithélium de la cornée commence à s'exfolier, de nombreuses érosions subsistent à la surface, qui sont limitées par un rebord trouble. Sans traitement, des ulcères macroscopiques se forment. L'acuité visuelle diminue de manière irréversible, des cicatrices grossières se forment.

Kératoconjonctivite

loading...

Kératoconjonctivite - est une lésion de l'œil d'étiologie adénovirale, caractérisée par une implication de la conjonctive et de la cornée dans le processus pathologique. Elle se caractérise par une progression rapide, est transmise par le biais d'effets personnels et par contact. Il faut environ une semaine entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes. Caractérisé par de graves maux de tête, accompagnés de frissons, de perte d’appétit, de faiblesse, d’apathie. Plus tard, la douleur dans les yeux, l'hyperhémie de la sclérotique, la sensation de corps étranger rejoint. Déchirure généralement abondante, écoulement de mucus du canal lacrymal, œdème des paupières, hyperémie conjonctivale, formation de bulles avec un liquide clair. Ces symptômes régressent progressivement après 5-7 jours. Sans traitement, il y a une forte photophobie, des taches ternes et translucides sur la cornée. Avec un traitement adéquat, une récupération complète est possible sans perte d'acuité visuelle.

Conjonctivite virale

loading...

La conjonctivite virale est une inflammation de la conjonctive de nature virale. Il existe plusieurs formes de cette pathologie:

  • Conjonctivite herpétique - plus fréquente chez les jeunes enfants immaturés du système immunitaire. L'inflammation peut se propager au-delà de la conjonctive. La maladie peut survenir sous forme catarrhale, folliculaire, vésiculo-ulcéreuse. Avec l'affection catarrhale, il existe généralement des larmoiements abondants, des écoulements muqueux, une sensation de corps étranger dans les yeux et une hyperémie conjonctivale. La forme folliculaire est caractérisée par l'apparition de follicules lymphoïdes sur toute la surface de la conjonctive. La forme la plus grave est vésiculaire-ulcéreuse, dans laquelle de petites bulles se forment sur la conjonctive et sont remplies d'un liquide clair. Lorsqu'ils s'ouvrent sur la conjonctive, des plaies douloureuses se forment. Caractérisé par une forte photophobie.
  • La conjonctivite adénovirale est une inflammation de la conjonctive provoquée par un adénovirus. Symptômes caractéristiques d'une infection à adénovirus commun: hyperthermie, frissons, phénomènes catarrhales. La conjonctive est hyperémique, des écoulements muqueux se produisent. Dans la conjonctivite adénovirale folliculaire, des bulles blanchâtres se forment sur la membrane muqueuse, ce qui ne provoque pas de sensations désagréables.
  • Conjonctivite filmeuse - se produit rarement, caractérisée par la formation d'un film grisâtre sur la conjonctive, qui peut être facilement enlevé avec de la gaze ou du coton. La maladie est complètement guérie.
  • La conjonctivite gonococcique est un type particulier de conjonctivite appelée «gonobleinorrhée». Il s'agit d'une inflammation prononcée de la conjonctive de l'œil qui se développe lorsque le gonocoque pénètre. Il se développe exclusivement par contact (pendant les rapports sexuels, dans le non-respect des règles d'hygiène, lors de l'accouchement de mère en enfant). Chez le nouveau-né, les premiers symptômes apparaissent pendant 3-4 jours de la vie. gonflement prononcé caractéristique des paupières, les paupières acquièrent une teinte pourpre. Leurs bords rugueux blessent la cornée et endommagent l'épithélium. Dans les cas graves, une panophtalmie est possible, ce qui peut entraîner une perte des yeux. Des cicatrices restent sur les zones endommagées de la cornée. À un âge plus avancé, de graves lésions de la cornée se développent avec une régénération retardée et une déficience visuelle significative.

Névrite rétrobulbaire

loading...

La névrite rétrobulbaire est une maladie oculaire inflammatoire dans laquelle le processus pathologique est localisé dans le nerf optique (sa partie extra-oculaire). Cette pathologie se développe généralement à cause de la méningite (y compris la tuberculose), de la méningo-encéphalite et de la sclérose en plaques.

Il existe deux formes de névrite rétrobulbaire:

  • aiguë - douleur oculaire intense typique, la source de e est située derrière le globe oculaire; l'acuité visuelle diminue, la perception des couleurs est perturbée; la pâleur pathologique du nerf optique est déterminée;
  • chronique - caractérisé par une lente progression du processus pathologique; Progressivement, la vision est réduite au minimum: sans traitement, le processus se propage aux vaisseaux sanguins, aux tissus entourant le nerf.

Périostite de l'orbite oculaire

loading...

La périostite de l'orbite oculaire est une pathologie grave, qui est une inflammation des tissus des os de l'orbite. La périostite se développe lorsque des micro-organismes pathogènes (mycobactéries, streptocoques, staphylocoques, spirochètes) pénètrent dans le tissu osseux. La maladie peut se développer à la suite d'une sinusite non détectée.

Caractérisé par une pathologie aiguë. Après l’infection, une hyperthermie, des frissons et une intense céphalée des zones frontale et temporale se développent au cours des premiers jours. Les principaux signes de périostite sont les poches des tissus autour de l'œil, les rougeurs de la peau et les paupières gonflées. En l'absence de traitement intensif, un abcès se forme dans les tissus mous entourant le globe oculaire, une inflammation purulente limitée. Il mûrit, puis il s'ouvre à l'extérieur à travers la peau (résultat favorable) ou dans l'espace post-orbitaire - dans ce cas, de nouveaux foyers d'inflammation se forment et l'état du patient se détériore considérablement.

Phlegmon

loading...

L'inflammation phlegmoneuse est une inflammation purulente, non délimitée des tissus environnants. Localisé plus souvent dans le sac lacrymal ou en orbite.

La cellulite de l'orbite survient lorsque des staphylocoques et des streptocoques pénètrent dans le globe oculaire. La fibre d'une orbite oculaire est affectée. La pathologie peut être formée comme une complication de sinusite purulente, bouillir, d'orge. Le phlegmon de l'orbite se développe rapidement. Quelques heures après l’infection, une hyperthermie grave se développe, des frissons, des maux de tête et la douleur musculaire augmentent. Les paupières sont rouges et gonflées, les mouvements des paupières sont sensiblement entravés. La vision se détériore pour devenir complètement aveugle. Névrite optique possible, thrombose vasculaire. Si non traité, le processus infectieux se propage aux tissus environnants et au cerveau.

La cellulite phlegmon est une complication de la dacryocystite. La fusion purulente des tissus du sac lacrymal, l’extension du processus sur le tissu de l’orbite, sont caractéristiques. Les premiers symptômes sont un gonflement grave dans la région du sac lacrymal, l'impossibilité d'ouvrir l'œil affecté en raison d'un engorgement des paupières. Aussi caractérisé par hyperthermie, faiblesse, migraine.

D'orge

loading...

L'orge est une maladie inflammatoire dans laquelle le processus pathologique est localisé dans le follicule pileux ciliaire ou la glande sébacée. Il s'agit d'une maladie assez commune causée par une bactérie (streptocoque et staphylocoque) dans le canal de la glande sébacée, qui présente des troubles immunitaires et une faiblesse générale du corps. Le premier symptôme est une rougeur de la paupière dans la zone d'inflammation, puis un gonflement et une infiltration se forment. L'hyperhémie s'étend aux tissus environnants, augmentant l'œdème conjonctival. Après 2-3 jours, l'infiltrat gonfle encore plus, une cavité remplie de pus s'y forme, une partie de la paupière acquiert une teinte jaunâtre. Quelques jours plus tard, la cavité se casse au-delà du siècle, après la libération de pus, le gonflement et la douleur diminuent. Dans le cas de lésions multiples, des symptômes courants sont possibles: intoxication, hyperthermie, douleur oculaire aiguë.

Choroïdite (uvéite postérieure)

loading...

La choroïdite est une inflammation de la choroïde (choroïde). La cause du développement de la maladie est l’entrée de microorganismes pathogènes dans cette zone d’infections courantes. En règle générale, l'absence principale de tout signe. En règle générale, l'inflammation est détectée par un examen ophtalmologique, qui est effectué à une autre occasion. L'enquête a révélé des signes typiques: des changements spécifiques dans la structure de la rétine. Avec la localisation de la lésion dans la zone centrale de la choroïde, des plaintes de distorsion du contour des objets, de scintillements sous les yeux et d’apparition de flashs lumineux sont caractéristiques. En l’absence de traitement rapide, un œdème de la rétine avec hémorragies microscopiques est possible.

Quels sont les symptômes d'une infection oculaire?

loading...

Une infection oculaire, dont les symptômes ne se propagent que rarement à un certain groupe d’âge, peut nuire considérablement à l’organe visuel. Vous devez savoir qu'une infection oculaire présente des symptômes sous la forme d'une irritation des yeux, d'un gonflement des paupières et de symptômes plus graves.

Inclut l’infection des symptômes oculaires, indiquant des classes de maladies telles que:

En outre, la conjonctivite (plus de 60%) constitue la principale composante des maladies oculaires infectieuses. La blépharite est moins fréquente (environ 25% de la population mondiale). La kératite ne se manifeste que dans 5% de la population mondiale. Ces classes comprennent diverses infections oculaires.

Les principaux types de conjonctivite et leurs symptômes

loading...

Cette infection, en fonction de la rapidité avec laquelle les symptômes se développent, peut se manifester en 3 types: chronique, aigu et fulminant.

Le fulminant est dangereux car il provoque des lésions cornéennes et une perte de vision. Il provoque une condition médicale d'urgence. Avec un accès opportun à un ophtalmologue, le patient reçoit un traitement avec des médicaments antimicrobiens (il peut s’agir de la ceftriaxone, de la ciprofloxacine, etc.).

Cette maladie survient chez les personnes de tout âge en raison du manque de propriétés antibactériennes du liquide lacrymal et environ 30% des nouveau-nés sont infectés lors du passage du canal génital d'une femme atteinte d'infection à Chlamydia ou à gonocoque (ce qui entraîne une cécité complète). Le cours de la maladie a une forme aiguë avec des symptômes de rougeur autour de l'oeil de la conjonctive, des sensations de brûlure, des sensations de douleur, un malaise, une déformation de la paupière, un gonflement autour de l'œil, l'impossibilité d'ouvrir complètement l'œil en raison de l'adhésion après le sommeil; des sécrétions ressemblant à du pus se produisent, des ulcères mineurs peuvent apparaître aux bords des paupières.

La maladie se propage aux deux yeux. Le premier est infecté, puis le second. La raison en est le contact direct avec le biomatériau infecté, mais il peut parfois se joindre sous forme d'une maladie indépendante en cas de mal de gorge, de rhinite ou d'amygdalite.

La conjonctivite aiguë peut être due à une hypothermie, à une surchauffe, à une exposition à des risques physiques et chimiques. Cette maladie se manifeste par la sensation de sable dans les yeux, de brûlures, de rougeurs, de pertes mucopuruleuses, de difficultés à ouvrir les yeux après le sommeil. La membrane muqueuse se desserre, le globe oculaire devient rouge, le schéma des glandes de Meibolian est peu visible ou totalement invisible. Le traitement de cette affection comprend le lavage du globe oculaire avec une solution spécialement prescrite par l'ophtalmologiste.

La conjonctivite virale aiguë compliquée peut entraîner une conjonctivite adénovirale, qui comprend la kératoconjonctivite et la fièvre pharyngoconjonctivale.

Kératoconjonctivite épidémique et fièvre pharyngoconjonctivale

La kératoconjonctivite épidémique est une complication de la conjonctivite virale aiguë sous forme de lésions cornéennes. L'apparition de l'infection dure environ une semaine et s'accompagne des symptômes suivants: mal de tête, faiblesse générale, insomnie, rougeur des muqueuses, présence de pellicules minces dans la conjonctive, parfois de larmoiement et de nébulosité ponctuelle. Le plus souvent, l'infection se produit au contact d'un objet infecté, moins souvent par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air, c'est-à-dire qu'elle est contagieuse. La conséquence de la maladie est une vision altérée. La conjonctivite épidémique aiguë est caractérisée par une abondance d'hémorragies oculaires. La kératoconjonctivite retardée de l’épidémie impose une immunité à la maladie pour le reste de la vie du patient.

Conjonctivite adénovirale. Son développement se produit le plus souvent dans un œil. Les principaux agents pathogènes sont les adénovirus. Dans cette maladie, il y a une déchirure importante, une photosensibilité élevée, une rougeur des globes oculaires, un œdème des paupières, une douleur, une sensation de brûlure et un inconfort. Transmis par des gouttelettes aéroportées. Peut se produire en raison d'un contact avec les mains sales.

Autres facteurs de maladie:

  • ARVI;
  • dommages mécaniques aux yeux;
  • intervention chirurgicale pour éliminer les maux de cornée;
  • le stress;
  • utilisation de lentilles de contact.
    La fièvre pharyngoconjonctivale n’est pas aussi mal tolérée que la kératoconjonctivite épidémique, la cornée ne se trouble pas.

La période d'incubation est de 5-6 jours. L’infection est principalement provoquée par des gouttelettes en suspension dans l’air, et le plus souvent par des groupes d’enfants. La maladie se manifeste par les symptômes suivants:

  • des frissons;
  • haute température;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • intoxication;
  • inflammation catarrhale de la muqueuse nasale;
  • toux, ayant initialement la forme de sec, puis - humide;
  • conjonctivite membraneuse, survenue 5 à 6 jours après l’infection.

Une maladie pharyngoconjonctivale dangereuse est le développement d'une pneumonie adénovirale avec une intoxication grave, une cyanose et un essoufflement. Certaines épidémies chez les patients pédiatriques ont été fatales.

Autres infections oculaires

Parmi les autres maladies infectieuses de l’œil, on retrouve:

  1. Conjonctivite bactérienne aiguë. Il se développe rapidement. Il se manifeste par une hyperhémie, une infiltration, des sensations inconfortables, douloureuses et brûlantes, de fortes sécrétions ressemblant à du pus. Parfois, une hémorragie se produit, la formation de papilles sur la membrane muqueuse. Favorise le développement de maladies infectieuses de la cornée sous forme de kératite bactérienne ou d'ulcères purulents de la cornée. Une maladie bénigne, un traitement adéquat avec de l'érythromycine, de la tétracycline et d'autres pommades et médicaments prescrits par un ophtalmologiste, dure jusqu'à 5 jours.
  2. Le trachome Peut se manifester sous forme aiguë, est une maladie chronique. Dans ce cas, il se produit une infiltration oculaire de la conjonctive, des follicules se forment, puis à leur place - les cicatrices, les tissus gonflent, la cornée est affectée, les paupières sont partiellement enveloppées, l'emplacement des cils change. Symptômes de la forme avancée de la maladie: vision trouble, opacification de la cornée, apparition de cicatrices sur la conjonctive. Lorsque cette maladie est prescrite des médicaments antimicrobiens.
  3. La conjonctivite avec inclusions survient à la fois chez le nouveau-né et chez l'adulte. Contrairement au trachome, les cicatrices sont absentes, les symptômes restants sont identiques. Les écoulements muqueux peuvent être visqueux. Les nouveau-nés sont atteints de cette maladie lors du passage des organes génitaux de la mère. Les médecins prescrivent des antimicrobiens.
  4. Kératite bactérienne. Se produit en raison de l'impact des bactéries sur la cornée. Un œdème, une douleur oculaire aiguë, la suppuration, des expressions superficielles ou profondes, des opacités cornéennes apparaissent, des infiltrats jaunâtres et rouillés apparaissent et la vision est réduite. Cette maladie se caractérise par des progrès rapides.
  5. Kératite régionale (superficielle). Il y a de petits infiltrats gris, peuvent causer des ulcères de la forme lunate. Certaines cicatrices se produisent, l’ulcère provoque une perte de vision grave. Pour les traitements complexes prescrits médicaments étiotropes.
  6. Un ulcère cornéen survient lorsqu'un diplocoque, un streptocoque et un staphylocoque frappent la zone touchée de la cornée après une kératite marginale. L'œil devient plus irrité, les paupières gonflées, la cornée autour de l'œil devient plus gonflée. L'iris est affecté, le motif est lissé, la pupille est rétrécie, il y a une horreur. Évolution sévère de la maladie provoque une turbidité intense persistante, complètement le tissu oculaire est détruit, la pomme est complètement atrophiée. Un ulcère de la cornée dans la gonoblenorerhée est blanc, provoquant un staphylome de la cornée.
  7. Blépharite Un groupe de maladies des yeux avec une inflammation chronique des paupières. Affecte progressivement la conjonctive et la cornée. Causes: affaiblissement du corps, manque de vitamines, non-respect des normes d'hygiène, myopie, hypermétropie, conjonctivite chronique, irritation constante par des facteurs externes. Symptômes: démangeaisons, lourdeur des paupières, apparition d'écailles sur celles-ci, gonflement et rougeur, déformation de la croissance des cils.

Il y a beaucoup de maladies infectieuses de l'œil, elles sont curables si elles sont traitées rapidement. Afin de ne pas aggraver l'évolution de la maladie et de préserver au maximum la vision, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste et de procéder d'urgence au traitement.

Quelles sont les infections oculaires chez les adultes?

L'œil est cet organe d'une personne dont tout le monde essaie de suivre avec une santé particulière. Après tout, après avoir perdu la capacité de voir, la vie restera mille fois plus difficile. Par conséquent, les informations concernant les maladies infectieuses des yeux, leurs symptômes et les caractéristiques du traitement seront utiles à tous.

Blépharite

Le foyer de l'inflammation, qui est situé sur le bord de l'une des paupières. Il peut y avoir plusieurs raisons:

  • infection après une blessure mineure à la paupière;
  • il y a une infection dans le corps;
  • exposition prolongée, par exemple, les substances caustiques.

Il existe trois formes de blépharite:

  • simple
  • écailleuse;
  • et enfin, le plus rare - ulcératif.

La première peut être accompagnée d'un léger gonflement, rougeur, écoulement purulent.

Forme écailleuse - sur les paupières apparaissent des écailles ressemblant à des pellicules. Il y a un clignotement peut être accompagné de douleur. Si la maladie ne commence pas à guérir avec le temps, le patient peut rester plus longtemps dans un espace sombre.

La forme ulcéreuse est la plus grave. Les symptômes ci-dessus deviennent plus graves. Par exemple, du pus séché peut apparaître à la racine des cils. Tout cela s'accompagne d'une maladie douloureuse. Un traitement tardif ne peut entraîner qu'une restauration partielle de la croissance des cils.

Kératite

Ce processus inflammatoire est observé dans les tissus de la cornée.

  • endogène;
  • exogène;
  • espèces spécifiques.

Endogène peut se développer sur la base de maladies infectieuses de nature différente. Forme exogène après infection de la cornée, lésion oculaire. En outre, la cause peut être une prédisposition génétique, des troubles métaboliques.

Si la maladie n'est pas traitée à temps, les tissus sont d'abord infiltrés, ulcérés, puis régénérés. En conséquence, l'acuité visuelle diminue, une photophobie se développe et un spasme musculaire est possible.

Arrêter la progression de la maladie est possible avec un traitement opportun. Cela peut être la restauration du métabolisme naturel, l'utilisation d'antibiotiques à large spectre - dépend de la cause fondamentale.

La kératite herpétique est également trouvée. Apparaît avec exacerbation de l'herpès. En règle générale, le développement de la maladie survient lors de troubles immunitaires ou de carence en vitamines. Peut-être l'apparition de kératite herpétique après des préparations hormonales, des antibiotiques, du stress.

Dans le premier cas, une conjonctivite, une infiltration, puis un ulcère se forment. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, cela peut causer une perte de vision.

La forme secondaire est une légère fièvre légère et un larmoiement. Les ulcères peuvent apparaître avec le temps.

Inflammation du nerf optique

La localisation du processus inflammatoire se produit de la part du nerf optique à l'intérieur de l'orbite. C'est le résultat d'une infection oculaire:

  • otite moyenne chronique;
  • sinusite grave;
  • ainsi que la méningite.

Moins susceptible de provoquer une intoxication chimique ou une réaction allergique.

En règle générale, les effets de la maladie sont irréversibles.

La perception de certaines couleurs, etc., peut être perturbée.

Si la forme est légère, cette maladie infectieuse est traitée avec beaucoup de succès. Sinon, la perte de vision est réellement garantie.

Dacryocystite

Il est exprimé comme un processus inflammatoire dans le sac lacrymal. La raison - les bactéries pathogènes dans la zone spécifiée.

La forme peut être aiguë ou chronique.

Les symptômes de la dacryocystite sont les suivants:

  • déchirure accrue;
  • écoulement purulent;
  • avec le temps, une tumeur peut apparaître.

Cette maladie infectieuse est assez facile à traiter si elle est réalisée rapidement. Sinon, une conjonctivite peut survenir.

Infection purulente

Il est provoqué par des microorganismes pathogènes. En règle générale, les streptocoques sont trouvés. Peut aussi être causé par une blessure.

Il y a trois étapes:

Les premiers symptômes peuvent apparaître un jour après la blessure. La pupille devient grisâtre et il est douloureux de se toucher les yeux.

L'endophtalmie est une forme grave. Accompagné d'une déficience visuelle.

La panophtalmie est une complication beaucoup plus rare. Bien qu’en règle générale, il n’atteigne pas ce stade, car les antibiotiques aident à faire face au développement de la maladie.

Kératoconjonctivite

Il se propage très rapidement par contact. Développe avec des lésions simultanées de la conjonctive et de la cornée.

La période d'incubation est d'environ sept jours. Ensuite, le mal de tête commence, l'appétit diminue, l'apathie se forme. De plus, les globes oculaires sont douloureux, les déchirures augmentent. Sur la conjonctive, de petites bulles se forment. En l'absence de traitement, les symptômes disparaissent au bout d'une semaine et la photophobie augmente. Si, toutefois, mener une thérapie, la guérison complète prendra quelques mois.

D'orge

La raison en est la présence de microbes pathogènes dans les canaux des glandes sébacées. Distribué assez sérieusement. Formé dans le contexte de l'immunité réduite.

Au début, la paupière rougit, puis elle s'infiltre et gonfle. Il y a un gonflement de la conjonctive. Après quelques jours, du pus sort, l'ébullition s'étend encore plus. La température peut augmenter.

Périostite de l'orbite oculaire

Localisé dans les os de l'orbite. Peut être observé à la suite d'une sinusite dans une forme chronique avec des signes de sous-traitement. Mais la raison principale est la présence de microbes dans les tissus osseux.

  • forte fièvre;
  • mal de tête;
  • la fièvre s'est manifestée.

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, un abcès peut commencer, la condition s'aggrave. Il peut être étouffé si des antibiotiques sont utilisés.

Névrite rétrobulbaire

Peut se développer en raison de la présence de sclérose en plaques, la méningite.

  • Épicé Il y a une douleur intense derrière le globe oculaire, l'acuité visuelle diminue.
  • Chronique. La pathologie se développe lentement, la vision se dégrade au minimum. Le retard du traitement permet à la maladie de se propager aux tissus environnants.

Présenté - pas toutes les maladies oculaires infectieuses

Par conséquent, il est recommandé de protéger vos yeux et l'ensemble du corps contre les effets de divers micro-organismes. Et à bien des égards, cela contribuera à une forte immunité, à un mode de vie sain et à des conditions appropriées.

Maladies infectieuses et troubles oculaires - causes et traitement

L'œil est protégé contre des problèmes tels que les infections oculaires, la barrière anatomique du siècle et le réflexe des yeux hydrate continuellement sa surface avec des larmes contenant du lysozyme, de la lactoferrine, de la B-lysine et d'autres substances. Les maladies oculaires infectieuses peuvent toucher n'importe quelle partie de celles-ci, y compris les paupières, la conjonctive, la cornée et d'autres couches. Les facteurs suivants contribuent à l'apparition de maladies ophtalmiques:

  • blessures causées par un accident vasculaire cérébral ou une intervention chirurgicale,
  • violation du film lacrymal,
  • diminution de la capacité de défense du système immunitaire (par exemple, le SIDA),
  • traitement immunosuppresseur.

Les maladies oculaires infectieuses caractérisent des symptômes tels que:

  • douleur oculaire
  • rougeur
  • photophobie (sensibilité à la lumière),
  • acuité visuelle réduite.

L’efficacité du traitement de l’inflammation oculaire chez les enfants et les adultes dépend toujours d’un diagnostic opportun.

Dans la plupart des cas de maladie oculaire / oculaire, le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques sous forme de gouttes ou de pommades. Le choix de la drogue, le plus souvent, est influencé par certains facteurs, tels que:

  • glaucome
  • l'âge d'une personne (chez les très jeunes enfants, le choix du traitement est complètement différent de celui d'une personne adulte),
  • résultats de l'enquête.

Le succès du traitement des maladies ophtalmologiques infectieuses dépend du démarrage rapide du traitement et du respect scrupuleux des habitudes en matière d'hygiène.

Les types les plus courants de maladies ophtalmiques

La conjonctivite

C'est la maladie infectieuse la plus courante rencontrée par les ophtalmologistes. La maladie survient sous une forme aiguë (rarement - hyperdéveloppement) ou chronique. Causer des bactéries (staphylocoques, streptocoques, etc.), des virus (adénovirus, virus de l'herpès simplex), des infections à chlamydia et même (rarement) des mycoses.

Les données cliniques sont dominées par l'hypersécrétion aqueuse (inflammation virale), mucopurulente ou purulente (inflammation bactérienne). En cas de conjonctivite allergique, la sécrétion de mucus prévaut. Le traitement est systémique, les médicaments de premier choix sont des antibiotiques de la pénicilline. Une personne est contagieuse dans les premiers jours avec des contacts avec les doigts, des serviettes, de l'eau, etc.

Kératoconjonctivite épidémique

Cette infection des yeux est causée par des adénovirus. Les principaux symptômes sont une inflammation de la conjonctive et de la cornée. La personne est contagieuse au cours des 14 premiers jours. Le traitement est symptomatique et souvent long.

Virus de l'herpès - herpès zoster et herpès simplex

Les virus de l'herpès affectent de manière significative la cornée en particulier. Il est impératif de commencer à traiter les infections en utilisant des médicaments antiviraux. Une complication de l'herpès simplex peut être une inflammation de l'iris - iritis.

Kératite infectieuse

La kératite peut être d'origine bactérienne ou virale. La maladie se caractérise par la douleur, la rougeur des yeux, la photophobie, la vision est souvent altérée - elle entraîne une diminution de l'acuité visuelle. Certaines bactéries forment des ulcères caractéristiques qui, dans certains cas, peuvent même se perforer. Si la maladie pénètre dans les couches profondes de la cornée, une cicatrice se forme, ce qui réduit constamment la vision. La kératite bactérienne est une condition pour un traitement d'urgence urgent. Le traitement antibiotique est local.

Inflammation des paupières

Le gordel (orge) est une inflammation des glandes lacrymales causée par des microbes, souvent des staphylocoques. Les glandes et les zones environnantes deviennent rouges et très douloureuses. Il y a une infiltration et un petit abcès, qui se perforent généralement, de sorte que l'incision n'est pas nécessaire. Des compresses chaudes peuvent accélérer le processus.

Le chalazion est une inflammation des glandes de Meibomius qui se transforme souvent en une phase chronique au cours de laquelle une bosse indolore apparaît sous la peau de la paupière. La disparition est effectuée - suppression du gel avec le cercle.

Blépharite ulcérée

C'est une maladie aiguë causée par le streptocoque. Des sécrétions purulentes se forment entre les cils, la circonférence rougit et gonfle. La maladie peut laisser des cicatrices en cas d'absence ou de croissance anormale des cils. La maladie est traitée avec des onguents antibiotiques.

Abcès et phlegmon des paupières

Nous parlons de diverses formes d'infection aiguë des paupières, caractérisées par un gonflement et des nodules locaux. Le traitement consiste en une administration topique d'antibiotiques, en cas de présence de foyers visibles de pus sous la peau, une incision est pratiquée.

Dacryadénite (inflammation de la glande lacrymale)

Cette maladie survient, relativement, rarement, peut être aiguë ou chronique. La maladie est un gonflement typique de forme sigmoïde, la zone touchée est douloureuse et rouge. Une complication peut être un abcès ou un blocage du canal lacrymal causé par un gonflement, une sténose ou une adhérence. Il est traité avec des antibiotiques, en fonction de la maladie sous-jacente.

Infections et troubles oculaires - que devriez-vous savoir à leur sujet?

Si vous utilisez automatiquement des gouttes pour les yeux dès que vos yeux commencent à se mouiller, à rougir, à vous brûler et à vous démanger, vous pouvez parfois aggraver la maladie sans l'améliorer. Au lieu de cela, essayez des remèdes naturels apaisants, il sera peut-être beaucoup plus efficace.

Que sont les infections et les troubles oculaires?

Les infections oculaires sont généralement accompagnées d'une conjonctivite - une inflammation de la conjonctive, les membranes sensibles tapissant les paupières. Une autre cause de rougeur et d'irritation de la conjonctive est une inflammation persistante des paupières (blépharite) et des follicules enflammés douloureux à la racine des cils (gordolum). En cas d'inflammation oculaire, il est nécessaire de consulter un médecin qui déterminera l'agent responsable de la maladie et vous prescrira le traitement approprié pour éviter des maladies graves telles que le glaucome.

Les signes d'infections ophtalmiques

  • rougeur de la protéine oculaire,
  • écoulement oculaire blanc ou jaune épais, larmoiement,
  • croûtes sèches sur les paupières et dans le coin des yeux après le sommeil,
  • sentir le sable dans les yeux en clignant des yeux,
  • gonflement ou desquamation des paupières
  • une petite masse rougeâtre au bord du siècle (orge).

Raisons

La conjonctivite peut être causée par des virus et des bactéries. Les rougeurs et les inflammations peuvent également résulter de blessures, de réactions allergiques ou d’irritations dues à certains polluants, tels que la fumée, le maquillage, l’eau chlorée dans les piscines.

Quels médicaments peuvent être utilisés à des fins thérapeutiques?

Les infections oculaires graves ou les blessures nécessitent une attention médicale immédiate. Les maladies légères peuvent guérir d'elles-mêmes. Naturellement, si l'inflammation persiste pendant 3 à 4 jours, consultez un médecin.

Le relief apporte gargarisme camomille et hydrastis. Lorsque vous effectuez un rinçage aux herbes, filtrez le bouillon à travers une gaze ou un chiffon propre. Pour renforcer l'effet, vous pouvez prendre de la vitamine C et du zinc pendant environ un mois. Les deux substances renforcent le système immunitaire, aident à lutter contre les infections et jouent un rôle important dans la prévention des rechutes. La vitamine C accélère le processus de cicatrisation et protège les yeux contre l'inflammation. Le zinc, qui se concentre dans les yeux, peut augmenter son efficacité.

Les inflammations ophtalmiques sont souvent causées par des lésions ou une contrainte des vaisseaux sanguins. En guise de prophylaxie, l'extrait de myrtille, qui renforce les capillaires, peut avoir un effet bénéfique. Boire du thé d'eyebright aide à soulager l'inflammation oculaire de la même manière que des compresses et des gargarismes de décoction de thé à la camomille (il est préférable d'utiliser des sachets de thé réfrigérés).

Sourcil

Posologie: une cuillère à thé d'herbes séchées doit être versé 500 ml d'eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: Rangez la solution dans un récipient bien fermé. Chaque jour, vous devez préparer du thé frais tous les jours et rincer l'œil affecté 3 fois par jour.

Vitamine c

Posologie: 500 mg 2 fois par jour.

Recommandation: en cas de diarrhée, réduisez la dose.

Posologie: 30 mg par jour pendant un mois.

Recommandation: 2 mg de cuivre doivent être ajoutés à la dose de 30 mg de zinc (dose maximale).

Camomille

Posologie: 2 à 3 cuillerées à thé de fleurs séchées doivent être remplies avec 250 ml d’eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: vous devez stocker le bouillon dans un récipient bien fermé, préparer du thé frais tous les jours, faire des compresses ou rincer l'œil affecté 3 fois par jour.

Hidrastis

Posologie: 1 cuillère à café d'herbe sèche doit être remplie avec 500 ml d'eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: conservez la décoction dans un récipient scellé. Chaque jour, préparez du thé frais et rincez l'œil affecté 3 fois par jour.