Les inflammations

Une des raisons les plus courantes pour contacter un ophtalmologiste est la rougeur des yeux. La plupart des patients remarquent de tels changements de la part de l'organe de la vision, certains en parlent à d'autres. Les yeux rouges sont sans aucun doute un signe d'anxiété, ce qui peut parler d'une multitude de maladies, non seulement des yeux, mais de tout l'organisme.

Qu'est-ce que le syndrome des yeux rouges?

loading...

Quelle que soit la nature de l'origine, toutes les maladies qui causent des rougeurs sont regroupées dans un groupe appelé «syndrome des yeux rouges». Il comprend un grand nombre de maladies oculaires et générales diverses et nécessite un examen attentif.

La rougeur se développe à la suite de l'expansion des vaisseaux de la sclérotique, situés directement sous la conjonctive - la membrane muqueuse de l'œil. Ces vaisseaux forment dans l’œil tout un réseau - la choroïde, qui fournit du sang aux tissus du globe oculaire. En cas d'inflammation, les cellules sécrètent des substances - des médiateurs de l'inflammation - qui dilatent la circulation sanguine, augmentant ainsi la perméabilité des vaisseaux. Ce sont les vaisseaux sanguins dilatés de la partie antérieure de la choroïde que les patients voient dans les maladies des yeux et du corps.

Causer également une telle expansion et, par conséquent, une rougeur apparente des yeux peuvent être d’autres raisons: hypertension, augmentation du taux de certaines hormones, utilisation de divers médicaments, exercice, etc.

Raisons

loading...

Il existe de nombreuses causes de rougeur des yeux. Ils peuvent être combinés en plusieurs groupes.

Exogène (externe):

  • Blessures à la cornée, à la conjonctive, à la sclérotique et à la paupière. Ils peuvent être domestiques, criminels (après une grève), de production, etc. Blesser n'importe quelle partie du globe oculaire conduit à une hyperhémie de gravité différente.
  • Les maladies infectieuses de la peau autour des yeux et des paupières, de la conjonctive, de la cornée, de la sclérotique provoquent souvent des rougeurs. Ces maladies incluent la conjonctivite, la blépharite, la kératite, l'iridocyclite, la sclérite. La réaction inflammatoire conduit à une pléthore de vaisseaux épiscléraux, à partir desquels les yeux apparaissent rouges. La même chose se produit avec les maladies allergiques des paupières et de la conjonctive.
  • Les effets des irritants sur les yeux. Les facteurs qui causent une irritation et une rougeur oculaire incluent le tabac ou d’autres fumées, le smog, divers produits chimiques (eau de javel, vapeurs de phénol et de benzène, etc.), un éclairage solaire ou artificiel intense, une température ambiante basse.
  • Certains médicaments peuvent également provoquer des rougeurs oculaires - vasodilatateurs et antispasmodiques, bloqueurs des canaux calciques, adrénobloquants et nitrates, ainsi que des moyens permettant de réduire la viscosité du sang (aspirine, warfarine, ditsinon).

Endogène:

  • Augmentation de la pression intra-oculaire dans le glaucome et l'hypertension ophtalmique. Parmi les causes endogènes du glaucome, l’une des plus dangereuses. Dans cette maladie, une augmentation de la pression intra-oculaire se produit (le pic de la levée est le matin) avec des dommages à la rétine et au nerf optique. Dans le contexte d’une PIO élevée, il se produit souvent une rougeur des yeux, associée à une pléthore de vaisseaux sanguins.
  • Infections oculaires internes - iridocyclite, choriorétinite, endophtalmie, ainsi que des infections à la cellulose parabulbaire. Avec ces pathologies du segment postérieur de l'œil (situé derrière le cristallin), une réaction inflammatoire locale se produit, entraînant une pléthore de vaisseaux épiscléraux.
  • Tumeurs conjonctivales - ptérygion et pingvécule. Le ptérygion se manifeste par la croissance de la conjonctive (en tant que tumeur bénigne), souvent du côté nasal. De petits vaisseaux germent dans ce néoplasme, qui s’étendent avec le moindre effort, une pression artérielle élevée, après un bain, et une consommation d’alcool.
  • Maladies ophtalmologiques extérieures - hypertension, asthme, maladies des voies respiratoires supérieures, hyperthyroïdie, diabète, maladies rhumatismales.

L'hypertension artérielle entraîne un rétrécissement du lit artériel et une expansion du système veineux, accompagnés de symptômes de stagnation du sang. C’est souvent ce que voient les patients hypertendus: veines rouges épisclérales alambiquées et sombres, qui, en cas d’augmentation de la pression artérielle, peuvent saigner et créer des hémorragies sous-conjonctivales.

Les maladies infectieuses aiguës et chroniques des voies respiratoires supérieures (otite moyenne, amygdalite, pharyngite avec rhume, etc.) entraînent des complications oculaires. Ceci est dû à la dérive de l'infection à travers les conduits lacrymaux, le sang et la lymphe dans le globe oculaire.

Des taux élevés d'hormone stimulant la thyroïde dans les maladies de la glande thyroïde entraînent un œdème et une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil et de la cellulose parabulbaire, ce qui provoque un "émaillage des yeux", ainsi qu'un syndrome de sécheresse oculaire.

Quel est dangereux yeux rouges?

loading...

En soi, la rougeur des yeux n'est pas dangereuse pour l'homme. La peur doit être causée par la cause de la rougeur, qui ne peut être détectée que par un ophtalmologiste au cours d'un examen interne. Étant donné que les facteurs provoquant les rougeurs sont variés, les conséquences peuvent aussi varier d’un inconfort à court terme à la cécité. Par conséquent, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

Diagnostics

loading...

Les tests de diagnostic du syndrome des yeux rouges nécessitent une approche prudente.

Pour tous les types de maladies qui rougissent des yeux, il existe une liste d'examens obligatoires:

L'examen des lésions de la partie externe de l'œil ne présente pas de difficulté particulière. Elle est facilitée par l'historique et l'examen recueillis, dans lesquels on trouve souvent des corps étrangers et une érosion de la cornée. Étant donné que les traumatismes peuvent toucher n'importe quelle partie de la conjonctive et de la cornée, les rougeurs couvrent toute la surface ou un segment limité de la sclérotique du côté lésé. Les symptômes comprennent une acuité visuelle floue, des rougeurs et des douleurs oculaires.

La conjonctivite est la maladie la plus courante qui provoque une rougeur du blanc des yeux. Il peut être à la fois infectieux (bactérien, viral, fongique) et allergique. Avec la conjonctivite bactérienne, les yeux sont rouges et purulents. Les symptômes suivants sont caractéristiques de la conjonctivite allergique: le rouge des yeux, la démangeaison et la démangeaison, la membrane muqueuse devient œdémateuse.

La kératite, ou inflammation de la cornée, s'accompagne d'un œdème, parfois accompagné d'ulcères et d'érosions. Avec cette maladie, les yeux sont rouges et douloureux, il y a un corps étranger.

Lorsqu'elle est exposée à différents stimuli, la rougeur est légère ou modérément prononcée. Pratiquement toujours, seule la conjonctive est touchée, sous laquelle se trouvent de petits vaisseaux sanguins pleins. D'autres symptômes apparaissent sécheresse, brûlures, démangeaisons, entraînant des larmes compensatoires et des yeux rouges qui piquent.

Avec le glaucome, le diagnostic est plus difficile. Une augmentation de la PIO est détectée, à des valeurs très élevées dont la cornée est trouble, enflée, parfois un mal de tête, il existe une injection sclérale mixte prononcée, c'est-à-dire une forte rougeur des yeux. En cas de glaucome, la périmétrie et l'examen du fond d'œil sont des méthodes obligatoires.

L'iridocyclite est une inflammation interne de l'œil dans laquelle l'infection touche la partie antérieure de la choroïde. La maladie est accompagnée de symptômes tels que douleur oculaire, déformation de la pupille, adhérences, rougeur de la protéine oculaire. À l'examen, des dépôts blancs se trouvent à l'intérieur de la cornée - des précipités qui se déposent au bas de la chambre antérieure. Avec la formation d'adhérences, la vision est considérablement réduite et la pression intraoculaire augmente. L'inflammation du corps ciliaire avec iridocyclite provoque toujours une couleur prononcée des yeux rouges.

Pterygium - la croissance de la conjonctive de l'œil sous la forme d'un pli triangulaire convexe légèrement jaunâtre, qui apparaît plus souvent chez l'adulte. Dans son épaisseur, même à l'œil nu, de nombreux petits vaisseaux sont visibles. La maladie est sans danger, mais tant que ce triangle ne commence pas à se développer sur la cornée. Quand ptérygion souvent les yeux sont rouges et larmoyants en raison de l'inégalité de la membrane muqueuse.

Où se tourner si tes yeux sont rouges?

loading...

Si vous remarquez des symptômes des yeux rouges chez vous ou chez vos proches, en particulier si vous ressentez des rougeurs et des douleurs oculaires, vous devriez contacter un ophtalmologiste à la clinique. Seul un diagnostic opportun et un traitement approprié peuvent éviter des complications graves.

Traitement

loading...

Le traitement du syndrome des yeux rouges consiste à éliminer la cause qui l’a provoqué.

Pour les blessures, retirez les corps étrangers. Pour ce faire, rincez vos yeux avec une solution de Furatsilina. En présence de tartre, le médecin utilise un aimant ou une aiguille à injection pour les retirer. Après cela, une solution antiseptique et un kératoprotecteur sont utilisés pendant 5 à 8 jours, ce qui est généralement suffisant pour la guérison complète et la disparition des rougeurs.

Le choix des médicaments dans le traitement de la conjonctivite dépend également de la nature de son origine. Lorsqu'une maladie bactérienne se produit une inflammation purulente de la membrane muqueuse. Un œil purulent et enflammé est traité avec des gouttes avec un antibiotique à large spectre, ainsi qu'avec des pommades, qui sont déposées sur la paupière inférieure pendant la nuit.

Dans la conjonctivite virale, en plus des yeux rouges, on observe des hémorragies sous la forme de veines rouges. Les médicaments antiviraux sont utilisés pour cette forme.

Si le blanc des yeux est le résultat d’allergies, il existe souvent des paupières enflées en plus de ce symptôme. Pour la conjonctivite allergique, les antihistaminiques sont utilisés à la fois pour l'administration topique et orale. Lorsque ces médicaments sont pris, l'œil cesse de se déchirer, de se démanger et de rougir.

Comment traiter l'inflammation oculaire avec la kératite? Le traitement consiste à utiliser des antibiotiques sous forme de gouttes et de kératoprotecteur. La durée de la guérison dépend de la zone de la lésion et peut durer de 3 à 15 jours. Les rougeurs disparaissent 7 à 10 jours après la restauration complète de l'intégrité de la cornée.

Le traitement de l’iridocyclite consiste à utiliser des mydriatiques pour prévenir l’apparition de synéchies (adhérences entre l’iris et le cristallin), ainsi que les corticostéroïdes (remède contre l’inflammation oculaire), les antibiotiques et les antiviraux.

Le traitement de ptérygion et de pinguecula est chirurgical. Les médicaments ne sont prescrits que pour éliminer les yeux secs, le sable et les sensations de brûlure. La rougeur disparaît d'elle-même tout en éliminant les facteurs gênants. Les remèdes contre la rougeur des yeux lorsque le ptérygion, par exemple Vizin, ne sont utilisés qu'en l'absence d'hypertension.

De nombreux patients s'intéressent à la façon de se débarrasser des rougeurs aux yeux en utilisant des méthodes de médecine alternative. En raison de la variété des causes qui causent ce symptôme, les remèdes populaires pour la rougeur des yeux ne doivent pas être utilisés. Cela peut aggraver l'évolution de la maladie.

Causes et traitement des yeux rouges chez les enfants

loading...

Dans l'enfance, les causes de rougeur oculaire sont les mêmes que chez l'adulte. Les plus courantes sont la conjonctivite bactérienne ou virale aiguë et la dacryocystite congénitale. Les yeux larmoyants et rougis des enfants, en particulier des nouveau-nés, provoquent toujours la peur et l’anxiété des parents.

Le traitement de la conjonctivite aiguë chez les patients jeunes est effectué à l'aide de gouttes antibactériennes. Vitabact et Tobromycin (Tobriss) conviennent à cette fin. Le premier médicament n'est pas un antibiotique, peut être utilisé jusqu'à 2 semaines et provoque rarement des réactions indésirables. La tobromycine est utilisée uniquement pour l'inflammation purulente de la conjonctive. La récupération survient dans les 3-5 jours suivant le début du traitement.

La dacryocystite du nouveau-né est une maladie fréquente chez l’enfant, dans laquelle l’œil purge, se déchire, se rougit. Jusqu'à l'âge de 3 mois, un massage des conduits lacrymaux est effectué et Vitabact est enterré. Si l'œil continue à s'enflammer et que du pus est sécrété par les points de déchirure, les canaux lacrymaux sont sondés.

Le syndrome des yeux rouges est une pathologie courante et socialement significative en ophtalmologie. Cela est dû aux éventuels effets dangereux pouvant entraîner une diminution permanente de l’acuité visuelle et même à la cécité. Par conséquent, afin de rester en bonne santé et de maintenir une excellente vision, vous devez passer des examens médicaux réguliers. Lorsque les yeux deviennent rouges, consultez immédiatement un ophtalmologiste. Seul un médecin peut dire comment traiter une maladie spécifique causant des rougeurs.

Rubriques de magazines

loading...

Il y a beaucoup de facteurs provoquant l'apparition de cet état. Certains d'entre eux peuvent être totalement inoffensifs et sont éliminés spontanément.

Dans certains cas, une rougeur des yeux peut indiquer le développement d'une pathologie grave nécessitant des mesures de réparation urgentes.

Causes du syndrome des yeux rouges

loading...
  • Diverses maladies des organes de la vision qui sont infectieuses et inflammatoires.
  • Maladies générales du corps: diabète, anémie, erreurs dans le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, etc.
  • L'effet négatif des allergènes (conjonctivite allergique).
  • Facteurs physiques. Dans le rôle de provocateurs, la poussière, la saleté, le sable, la fumée de cigarette, qui sont tombés dans les yeux, peuvent agir. Une installation incorrecte des lentilles de contact peut également provoquer des rougeurs.
  • Lésion oculaire.
  • Très fatigué Cela s'applique souvent aux personnes qui passent beaucoup de temps à proximité de l'ordinateur, ainsi qu'à celles qui lisent beaucoup.
  • Agents chimiques: cosmétiques, eau chlorée, savon liquide.
  • Maladie de Sjogren, dans laquelle la structure du tissu conjonctif est endommagée.
  • Déchirement insuffisant de la déchirure, ce qui permet généralement un lavage régulier de la coquille oculaire.

Symptômes de la maladie des yeux rouges et diagnostic différentiel

loading...

Le réglage exact de la cause qui a provoqué la maladie oculaire en question comprend plusieurs procédures.

1. Conversation avec un patient au cours de laquelle le médecin examine les plaintes actuelles:

Décharge des yeux. Ils peuvent être de consistance différente et avoir une teinte différente: paille, clair, blanc, vert.

  • Le mucus jaune des yeux est un signe de conjonctivite allergique.
  • La sécrétion séreuse est une manifestation caractéristique de la conjonctivite adénovirale.
  • Le liquide purulent indique la présence d'une conjonctivite bactérienne.

Douleur périodique - ou régulière - qui est souvent associée à une forte sensibilité à la lumière et aux larmoiements.

  • Kératite Il se développe à la suite d'une blessure à l'œil ou après avoir subi un stress intense. Les signes externes sont représentés par une opacité cornéenne, un écoulement purulent. Le patient se plaint d'une diminution de l'acuité visuelle et d'une douleur intermittente / régulière.
  • Glaucome à angle fermé. Il se caractérise par une douleur intense qui affecte la qualité de la perception visuelle des objets environnants. Tout écoulement oculaire est manquant, mais la cornée a une teinte terne. Une autre manifestation typique de cette maladie est l'augmentation de la pression intraoculaire.
  • Conjonctivite adénovirale. La douleur dans cette pathologie n'est pas aussi intense que dans le cas des deux maladies précédentes. Le tableau général est complété par une photophobie prononcée, un larmoiement grave, un malaise général. Bientôt, le deuxième œil peut être impliqué dans le processus pathologique et, lors de l'examen d'un patient, une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux est notée.

Démangeaisons Pas toujours présent avec le syndrome des yeux rouges, et souvent l'un des symptômes de la conjonctivite.

Lors d'événements allergiques (conjonctivite allergique), les démangeaisons se manifestent à un certain moment de l'année et sont rapidement éliminées à l'aide d'antihistaminiques.

Lorsque la conjonctivite adénovirale est diagnostiquée, des infiltrations ponctuelles sur la cornée et au cours des études microscopiques ont confirmé la nature virale du phénomène inflammatoire.

Syndrome des yeux rouges ou maladie grave?

loading...

Le syndrome des yeux rouges ou des yeux rouges est une affection des yeux causée par une altération de la circulation sanguine dans les petits vaisseaux sanguins des membranes du globe oculaire.

Les causes de ce phénomène sont multiples. Le syndrome des yeux rouges accompagne des maladies et affections graves liées à la fatigue, au manque de sommeil, à une tension visuelle prolongée lorsque vous travaillez devant un ordinateur.

Manifestations régulières du syndrome des yeux rouges, nécessitent un examen obligatoire par un ophtalmologiste, pour identifier les causes et un traitement adéquat en temps opportun.

Physiopathologie et causes du syndrome des yeux rouges

loading...

La conjonctive et la sclérotique des yeux sont percées d'un petit réseau de vaisseaux sanguins, normalement invisibles.

La rougeur des yeux, ou syndrome des yeux rouges, est associée à une circulation sanguine normale altérée, à une expansion ou à une lésion des petits vaisseaux sanguins situés dans les couches superficielles ou plus profondes de la membrane de l'œil - la conjonctive, la sclérotique, la choroïde.

Le syndrome peut être un signe distinct d’altération de la circulation sanguine dans l’organe de la vision, accompagné de fatigue ou de pathologies de la circulation sanguine dans le système circulatoire périphérique.

Lorsque le syndrome de l’œil rouge est un symptôme concomitant d’une maladie, d’autres syndromes et symptômes caractéristiques de la maladie sous-jacente y sont associés: syndrome de l’œil sec, démangeaisons, sensation de brûlure, enflure, douleur, décharge de nature différente, larmoiement, troubles visuels..

Le syndrome des yeux rouges peut être le seul ou l’un des signes cliniques d’un certain nombre de maladies et d’écarts par rapport à la norme physiologique:

1) fatigue oculaire.

Se produit avec une concentration prolongée de la vision, par exemple, lors d'un travail prolongé à l'ordinateur, de regarder la télévision pendant de nombreuses heures, de lire sous un environnement médiocre, ou inversement, d'un éclairage trop intense.

Une tension nerveuse prolongée ou le manque de sommeil peuvent également provoquer une fatigue générale, et en particulier une fatigue oculaire.

Il en résulte une augmentation de la pression intra-oculaire, qui entraîne une altération de la circulation sanguine et le développement du syndrome des yeux rouges.

2) Irritation avec des agents chimiques ou mécaniques externes.

La présence dans l'air d'impuretés chimiques et mécaniques: fumée de cigarette, smog urbain, poussière, aérosols, provoque une irritation et une rougeur des protéines oculaires. Si l'irritation se reproduit périodiquement et qu'aucun moyen de protection n'est utilisé, le syndrome des yeux rouges se développe avec le temps.

3) réactions allergiques. Se produisent comme une réponse immunitaire du corps à l'effet irritant des antigènes sur la conjonctive. L'antigène est généralement une protéine étrangère qui fait partie du pollen de plantes, de cellules épithéliales ou de poils d'animaux, de poussières de maison avec le mycélium de champignons moisis, de produits cosmétiques, de produits chimiques ménagers et autres.

4) Intoxication (alcoolisme chronique, toxicose des femmes enceintes). L'alcool contribue à la libération dans le sang des hormones rénine et noradrénaline, qui augmentent la pression artérielle. L'abus systématique d'alcool entraîne la dilatation de petits capillaires dans la peau, les organes internes et les yeux.

5) Blessures au globe oculaire et aux structures auxiliaires de l’œil: paupière, orbite, muscles des yeux. À la suite d'une blessure, une réaction inflammatoire se produit, qui s'accompagne d'un œdème, d'une hyperémie du tissu oculaire et de la formation de transsudat inflammatoire.

Le syndrome de xérophtalmie ou sécheresse oculaire est accompagné de rougeurs, d’irritations, de sécheresses et de démangeaisons oculaires. Il se produit avec une production réduite de liquide lacrymal, la glande lacrymale.

La xérophtalmie peut être causée par la maladie de Sjogren, un lymphome, une pathologie de la glande thyroïde, etc.

Glaucome - état d'augmentation de la pression intraoculaire en violation de l'écoulement du liquide intraoculaire. La rougeur des yeux s'accompagne dans ce cas de nausées, de douleurs, d'une vision périphérique altérée et de l'apparition de boutons devant les yeux.

Une crise aiguë de glaucome nécessite une intervention médicale urgente, il existe un risque de perte de vision dû au développement de modifications dégénératives des tissus du nerf optique.

L'hypertension. L'augmentation de la pression artérielle entraîne des modifications de l'état des vaisseaux oculaires (angiopathie) et une altération de la fonction visuelle. En cas d'hypertension du degré I, la tortuosité et la ramification des vaisseaux augmentent, de ce fait, de petites artères des yeux deviennent visibles et des hémorragies ponctuelles apparaissent. Pendant le traitement, cette affection vasculaire est réversible.

L'hypertension de grade II provoque des violations plus graves. Une angiosclérose ou un épaississement et un épaississement des parois des vaisseaux avec leur obstruction ultérieure se développent. En plus des rougeurs, des démangeaisons, des douleurs aux yeux, l'apparition de mouches noires à la vue, ce stade de la maladie s'accompagne de rougeurs.

L’hypertension grave est accompagnée d’œdème, de saignements du nez et des oreilles et de la présence de sang dans les urines.

Les modifications pathologiques dans les vaisseaux sanguins de cette maladie, si elles ne sont pas traitées, entraînent une dégénérescence du nerf optique et une perte de vision.

Le diabète. La rougeur de la protéine oculaire associée à cette maladie est associée à des lésions des vaisseaux sanguins dues aux fluctuations de la glycémie. Le diabète sucré crée le risque de développer une turbidité dans la rétine et une perte de vision. Par conséquent, il est nécessaire de contrôler le niveau de sucre dans le sang.

Les infections. Les yeux rouges sont accompagnés de maladies inflammatoires de l'œil: conjonctivite, sclérite et épisclérite, kératite, iritis, iridocyclite, blépharite.

Les inflammations des structures oculaires peuvent être virales, bactériennes, fongiques, chlamydiaes, étiologiques acanthambiques.

En plus de l'hyperémie, le processus inflammatoire s'accompagne de larmoiement, de photophobie, de douleurs dans les yeux, de sécrétions inflammatoires de nature, texture et couleur différentes, selon le type d'agent infectieux.

Compte tenu de la diversité des causes du syndrome des yeux rouges, le traitement doit être prescrit après un examen approfondi des antécédents et un examen par un ophtalmologiste.

L’organe de la vision a une structure complexe et joue un rôle extrêmement important en tant qu’organe des sens dans la vie d’une personne. Par conséquent, l’automédication ou une attitude irresponsable à l’égard du problème peuvent entraîner de graves complications et conséquences pour le patient, notamment une perte de vision.

Diagnostic et méthodes d'examen

loading...

Les méthodes et méthodes d'examen des yeux en ophtalmologie moderne nous permettent d'identifier avec précision et rapidité la cause de la rougeur des yeux et de prescrire un traitement compétent et efficace.

Après avoir examiné et collecté l'anamnèse (antécédents de la maladie), examiné les plaintes du patient, le médecin vous prescrira le nécessaire, dans cette situation particulière, des analyses et des méthodes d'examen.

Méthodes modernes d'examen diagnostique des patients atteints de maladies des yeux:

  • Biomicroscopie - étude visuelle des structures de l’œil à l’aide d’une lampe à fente (SCH).

La méthode permet d’examiner en détail le fond de l’œil, le cristallin, la chambre antérieure, le corps vitré, la sclérotique, l’iris, la conjonctive et d’identifier la majorité des maladies oculaires au stade précoce du développement.

En outre, la biomicroscopie peut détecter des perforations traumatiques du globe oculaire, des petits corps étrangers non détectés par les rayons X, par exemple: du verre, des cils, des particules de poussière de charbon.

  • La visométrie est une méthode de contrôle de l’acuité visuelle à l’aide de tableaux avec lettres majuscules, symboles ou dessins (pour les jeunes enfants).
  • La tonométrie est une méthode de mesure de la pression intraoculaire.
  • Le test de Norn et le test de Schirmer nous permettent d’évaluer la valeur complète de la fonction de déchirement.
  • Test à la fluorescéine - Méthode de détection des défauts de la conjonctive et de la cornée de l’œil à l’aide d’une solution fluorescente. Basé sur la capacité de l'indicateur à colorer les zones endommagées.

Traitement pour le syndrome des yeux rouges

loading...

Le syndrome n’est pas une maladie indépendante, mais seulement un signe de diverses maladies et conditions pathologiques du corps, de sorte que le traitement n’est pas symptomatique, mais vise toujours la cause première - la maladie sous-jacente.

En fonction de la maladie identifiée après l'examen, le médecin détermine le schéma de traitement nécessaire.

Syndrome des yeux rouges

loading...

Le syndrome des yeux rouges est un complexe symptomatique qui se développe avec une lésion inflammatoire des paupières, des conduits lacrymaux, de la conjonctive ou de la cornée. Sur le plan clinique, la maladie se manifeste par une hyperémie, une augmentation des déchirures, un gonflement, une douleur et un dysfonctionnement visuel. Pour établir les causes du développement, une biomicroscopie, une visométrie, une périmétrie, une échographie, une gonioscopie, une tonométrie et une ophtalmoscopie sont réalisées. Le traitement conservateur comprend l’utilisation de médicaments antibactériens, d’AINS, de glucocorticoïdes, d’antihistaminiques, de mydriatiques et d’antiseptiques.

Syndrome des yeux rouges

loading...

Le syndrome des yeux rouges est une pathologie courante en ophtalmologie. Des statistiques précises sur l'épidémiologie de la maladie ne sont pas disponibles, en raison du grand nombre de maladies sous-jacentes qui ont conduit à son développement. Il a été établi que plus de 75% de la population présentait des symptômes de cette pathologie de genèse physiologique ou pathologique. Avec la défaite de la partie antérieure du globe oculaire, ce chiffre atteint 95 à 98%. La maladie peut se développer à tout âge. Les hommes et les femmes souffrent avec la même fréquence. La pathologie est répandue.

Causes du syndrome des yeux rouges

loading...

Cette ophtalmopathologie est considérée comme un complexe symptomatique caractérisant l'évolution du processus pathologique dans le segment antérieur de l'œil. Facteurs de risque pour le développement de la maladie - utilisation à long terme de lentilles de contact, troubles auto-immunes et métaboliques, hypertension artérielle, chargé d'antécédents allergiques. Les principales causes de développement incluent:

  • Inflammation des structures du globe oculaire. Le syndrome des yeux rouges est une manifestation fréquente de blépharite, d’abcès des paupières, de dacryadénite, de dacryocystite, de conjonctivite, de kératite.
  • Exposition à des produits chimiques. L'injection des vaisseaux de la membrane conjonctivale est une réaction fréquente aux produits cosmétiques décoratifs, aux produits de soin des yeux, à l'augmentation de la teneur en chlore de l'eau et aux réactifs chimiques.
  • Corps étranger dans la cavité orbitale. La pathologie survient lorsque la conjonctive est irritée par des corps étrangers - particules de poussière, produits cosmétiques ou fumée.
  • Fatigue visuelle. Le surmenage des muscles oculaires entraîne une insuffisance de l'apport sanguin et une hyperémie. C'est un phénomène physiologique qui disparaît tout seul.
  • Réactions allergiques. Le développement de manifestations cliniques provoque des allergies au pollen, aux poils d'animaux, aux plantes à fleurs.
  • Maladies infectieuses de l'oeil. L'injection des vaisseaux conjonctivaux est un symptôme caractéristique de la toxoplasmose, de la syphilis et de la chlamydia.
  • Troubles sanguins. Les manifestations cliniques peuvent indiquer une hémophilie, un purpura thrombocytopénique, une thrombocytopénie idiopathique, la maladie de von Willebrand et un syndrome de coagulation intravasculaire desimenirovannaya (CIV).
  • Syndrome de l'oeil sec. Le développement de la pathologie est dû à une violation du processus de déchirement qui sous-tend la xérophtalmie.

Pathogenèse

loading...

La clé du mécanisme de survenue du syndrome des yeux rouges est attribuée à une augmentation de la perméabilité de la paroi vasculaire. Cela entraîne la libération dans le sang de substances vaso-actives: histamine, bradykinine, interleukines 1, 2, 6, 8, thromboxane A2. Plus rarement, l'hyperémie est la conséquence d'un développement anormal des vaisseaux, se traduisant par un amincissement de la paroi ou par une modification des propriétés rhéologiques du sang. En conséquence, le réseau vasculaire est clairement visualisé à la surface du globe oculaire. En cas de violation de l'intégrité des parois capillaires, un saignement se développe avec la formation de vastes zones d'hémorragie.

Symptômes du syndrome des yeux rouges

loading...

La première manifestation de la pathologie est l'hyperhémie de la surface conjonctivale, à laquelle se rejoignent ensuite de petites zones d'hémorragie, situées à la périphérie du limbe. Le début est généralement rapide, les phénomènes prodromiques ne sont présents que dans la genèse infectieuse de la maladie. Avec une forme unilatérale, une constriction de la pupille peut être observée du côté affecté. Les patients se plaignent de l'apparition de "mouches" ou de "nuages ​​flottants" devant les yeux. Il y a une sensation de "sable dans les yeux", dont le développement est dû à l'expansion des vaisseaux de la conjonctive. L'intensité du syndrome douloureux varie d'une sensation de gêne légère à une douleur intense, accompagnée de l'incapacité d'ouvrir les paupières, irradiant vers les arcades sourcilières, la région temporale.

Les patients ont noté l'apparition de démangeaisons, gonflement, augmentation des yeux larmoyants. Un signe caractéristique de la maladie - la photophobie. En cas de parcours compliqué, des masses blanchâtres, jaunes ou vertes sont intensément libérées de l'angle médial de l'œil. Le dysfonctionnement visuel se manifeste par l'apparition de "brouillard" ou de "voile" sous les yeux, une diminution de l'acuité visuelle. Il y a un défaut esthétique prononcé. Le syndrome récurrent chez les enfants perturbe le processus d'adaptation sociale. Dans la genèse allergique, les symptômes augmentent au moment de l'exposition aux allergènes, la saisonnalité automne-printemps est notée.

Avec le développement de la maladie sur le fond de la conjonctivite, les changements de la cornée ne sont pas détectés visuellement, mais sa sensibilité accrue est notée. En cas de dacryocystite, ainsi que de tous les symptômes décrits ci-dessus, des masses pathologiques de consistance ressemblant à du fromage se détachent du point lacrymal inférieur lorsqu'elles sont pressées sur le sac lacrymal. En plus des symptômes généraux chez les patients atteints d'iridocyclite, la couleur de l'iris change, la pupille est déformée. La douleur est plus prononcée dans la zone de projection du corps ciliaire. Lorsqu'une maladie survient sur le fond de la blépharite, les symptômes sont une rougeur des paupières, la présence d'écailles entre les cils et sur la peau, des ulcères de la peau sur les paupières, une perte de cils.

Des complications

loading...

Avec une faible efficacité des mesures médicales de la cornée, on peut observer des complications telles qu'une kératite bactérienne, des changements dégénératifs-dystrophiques ou une turbidité. Le cours aigu des processus inflammatoires de la conjonctive, des conduits lacrymaux, des paupières ou des cornées est souvent remplacé par chronique. La dacryocystite est souvent compliquée par le phlegmon du sac lacrymal. Avec une iridocyclite prolongée, l'orifice pupillaire peut être obstrué, ce qui entraîne une insuffisance de la circulation du liquide intraoculaire et le développement d'un glaucome secondaire. L'acuité visuelle diminue en raison de l'opacification du support optique, du spasme de l'accommodation. Les complications les plus rares de la pathologie sont la cellulite orbitale, la formation de lignes de mouillage conjonctives. Souvent marqué le développement du processus inflammatoire avec l'apparition de pan-et endophtalmie.

Diagnostics

Pour le diagnostic, un examen visuel est effectué, un complexe spécial d'examens ophtalmologiques est utilisé. L’œil nu révèle une hyperhémie de la surface antérieure de l’œil. Les principales méthodes de diagnostic comprennent:

  • Biomicroscopie de l'oeil. La technique permet de visualiser l'expansion du réseau vasculaire de la conjonctive, la zone d'hémorragie, la nébulosité de la lentille.
  • Visométrie. La diminution de l'acuité visuelle est déterminée. En cas de suspicion de spasme de l'appareil d'hébergement, des tests supplémentaires sur les mydriatiques sont recommandés.
  • Périmétrie Méthode auxiliaire pour identifier le rétrécissement concentrique du champ de vision.
  • Échographie de l'oeil. Les ultrasons permettent de visualiser les modifications organiques (corps étranger) pouvant conduire au développement de pathologies. La technique est également utilisée pour détecter des signes objectifs de complications (opacification du cristallin, synéchie antérieure et postérieure).
  • Ophtalmoscopie. Un examen du fond de l'œil est effectué pour étudier l'état de la tête du nerf optique et de la rétine afin d'évaluer la réversibilité du dysfonctionnement visuel.
  • Gonioscopie. Une quantité insignifiante de liquide trouble dans la chambre antérieure peut être détectée.
  • Tonométrie. La pression intraoculaire augmente pour la deuxième fois chez les personnes présentant une lésion du tractus uvéal dans l'histoire.

Traitement yeux rouges

Le rôle principal dans le traitement de la pathologie repose sur le traitement étiotropique, mené pour éliminer les manifestations cliniques de la maladie sous-jacente. Les interventions chirurgicales sont efficaces pour les lésions traumatiques du globe oculaire et la dacryocystite (dacryocystorhinostomie). Dans la petite enfance, il est recommandé de sonder le canal nasal lacrymal. La thérapie conservatrice est basée sur l'utilisation de:

  • Médicaments antibactériens. La nomination d'un traitement antibiotique doit être précédée d'une étude de la sensibilité de l'agent pathogène à l'agent utilisé (antibiotique). Présentant une instillation fréquente de médicaments (au moins 6 à 8 fois par jour). Dans les cas graves, utilisation d'une antibiothérapie systémique.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Utilisé pour arrêter les signes d'inflammation, pour réduire les manifestations d'œdème et de douleur.
  • Glucocorticoïdes. L'instillation de médicaments hormonaux est prescrite pour l'inefficacité des AINS. En cas de maladie idiopathique, les glucocorticoïdes sont strictement contre-indiqués.
  • Midriatikov. Utilisé chez les patients atteints d'iridocyclite pour dilater la pupille et normaliser la dynamique des fluides intraoculaires. L'utilité de l'utilisation de ce groupe de médicaments pour la prévention de l'adhésion de l'orifice pupillaire a été prouvée.
  • Antihistaminiques. Ils sont prescrits pour le caractère allergique de la maladie sous forme de gouttes. L'administration orale ou intramusculaire est indiquée pour les manifestations systémiques de l'allergie.
  • Solutions antiseptiques. Les solutions antiseptiques sont utilisées pour rincer la cavité conjonctivale afin d'éliminer les masses anormales.
  • Thérapie de vitamine. Les vitamines des groupes A, C et P sont utilisées en plus du traitement principal.

Pronostic et prévention

Le pronostic pour la vie et le travail est favorable. Les mesures préventives spécifiques ne sont pas développées. La prophylaxie non spécifique se limite à l'observation des règles d'hygiène oculaire, empêchant le contact de la poussière et des substances toxiques avec la conjonctive. Les patients ayant des antécédents d'ophtalmologie devraient être examinés deux fois par an par un ophtalmologiste avec une biomicroscopie oculaire obligatoire. Lorsque vous travaillez en production, il est recommandé d'utiliser un équipement de protection individuelle (lunettes, masques). À des fins prophylactiques, des instillations d'hydratants, des préparations de larmes artificielles sont prescrites.

Quels symptômes peuvent être les protéines yeux rouges chez un adulte?

Lorsque la rougeur de l'oeil se produit, souvent la première pensée - le vaisseau a éclaté.

En fait, cette raison est presque aussi rare que toutes les autres.

Mais les principaux facteurs d’apparition de protéines rouges sont nombreux - du manque de sommeil banal, typique des adultes, qui se termine par de graves maladies ophtalmologiques.

Description du symptôme

La rougeur des protéines est de nature différente et peut apparaître sous forme de petite tache rouge ou de point, de veine de la même couleur, ou peut remplir complètement l'œil et a donc de nombreuses raisons.

Dans de tels cas, le symptôme est dû à une humidité insuffisante de l’œil et se décharge lorsqu’il est restauré.

Si la rougeur est accompagnée d'autres manifestations de changements oculaires, il convient de parler de la nature pathologique.

Qu'est-ce qui cause ce symptôme?

La conjonctivite

Il s’agit de maladies oculaires, mais il vaut toujours la peine d’être isolé séparément, car c’est la cause la plus courante de rougeur des yeux.

Cette maladie indique que la membrane oculaire est enflammée. En cas de conjonctivite, il est conseillé d’examiner et d’établir la nature exacte de l’événement.

Parce que si la cause de la maladie a été causée par une infection ou un virus, il existe un risque d'infection par d'autres.

De plus, si la manifestation est localisée dans un œil, il est facile d'infecter le second. La conjonctivite peut également survenir lors d'une réaction allergique.

Fatigue oculaire

Cela se produit assez souvent chez les personnes dont les activités sont associées à une charge visuelle constante.

Navire éclaté

Cette situation est extrêmement rare et a généralement des causes profondes. Juste parce que ça n'arrive pas.

Le plus souvent, le navire éclaté est une manifestation de maladies graves.

Tout d'abord, ils sont associés à des troubles du système cardiovasculaire.

Le diabète sucré ou d'autres troubles sanguins contribuent également souvent au développement du symptôme des protéines yeux rouges.

Allergie

Les yeux rouges - l'une des principales manifestations permettant de reconnaître les allergies.

Se manifeste habituellement dans un complexe avec déchirure, démangeaisons. Éliminé avec un traitement approprié de la cause.

Irritation de la muqueuse

Cela peut être dû à l'interaction de corps ou de substances étrangères avec la coque, tels que la poussière, le sable, la fumée, d'autres petites particules.

En outre, la manifestation de rougeurs est souvent influencée par les produits chimiques ou les composants dans lesquels ils sont présents.

Ceux-ci incluent des produits de peinture et cosmétiques. Des blessures mineures aux yeux peuvent également causer une irritation.

Maladies oculaires

S'il est établi que la protéine rouge de l'œil n'est pas causée par un effet mécanique ou physiologique, alors l'œil est sujet à des maladies spécifiques.

Ils peuvent agir comme une maladie de nature virale ou bactériologique, ainsi que par des modifications fonctionnelles sous forme de glaucome, par exemple.

Blessure

La normale est l'apparition d'une rougeur dans les yeux lors de toute blessure à la tête. Après tout, une blessure entraîne la rupture des vaisseaux oculaires.

Ce problème disparaît avec un rétablissement général après une blessure.

Quelles maladies peuvent être identifiées avec ce symptôme?

Le diagnostic opportun des yeux rouges est très important pour la reconnaissance des maladies graves.

La détermination du diagnostic dans les premiers stades de la maladie facilite grandement son traitement et prévient la survenue de complications.

La rougeur de la protéine peut être une manifestation des maladies suivantes:

Kératite

Il semble presque identique à la conjonctivite, mais en diffère en ce que l'inflammation est concentrée dans la cornée.

En plus des rougeurs, le patient ressent une douleur, fait l'expérience de la photophobie. Les conséquences de la maladie peuvent être des complications graves, allant jusqu’au déclin de la vision.

Blépharite

Se produit en raison de l'inflammation des zones adjacentes: zones de la bouche ou du nez, amygdales.

L'inflammation de la peau contribue également à son développement. Fondamentalement, a une forme chronique.

Plusieurs facteurs ont une incidence sur son changement:

  • Infections chroniques;
  • Les champignons;
  • Invasions helminthiques;
  • Perturbation du tractus gastro-intestinal;
  • Les allergies;
  • Le déclin de l'immunité;
  • Le diabète.

Iridocyclite

Causé par une inflammation de l'iris sur le fond d'un certain nombre de raisons

Celles-ci incluent: les maladies infectieuses transférées ou qui fuient (rougeole, tuberculose, blennorragie, paludisme, etc.); trouble métabolique.

Dans les cas avancés, il y a un changement de la pupille et même de la couleur de l'iris.

Épisclérite

La couche externe de la sclérotique de l'œil s'appelle épisclère. L'épisclère elle-même est également recouverte d'une membrane - une conjonctive.

Ils sont directement liés les uns aux autres et, par conséquent, l'infection de la conjonctive provoque souvent une inflammation de l'épisclère.

Attaque de glaucome

C'est la condition la plus dangereuse causée par la détérioration de la circulation du liquide oculaire, entraînant une augmentation de la pression intra-oculaire.

La rougeur et la douleur oculaire intense sont les signes distinctifs du glaucome. Ils sont accompagnés de nausées, de maux de tête et de pressions.

En raison de la présence de symptômes similaires à ceux d'autres maladies non oculaires, une attaque de glaucome est mal diagnostiquée.

Quand on soupçonne une crise de glaucome, il faut agir rapidement et de manière décisive. Vous devez immédiatement consulter un médecin.

Si vous êtes à la maison et attendez l'arrivée d'une ambulance, vous devez vous préparer un bain de pieds bien chaud. Très probablement, cela aidera à réduire la force de l'attaque.

Tache rouge sur les yeux d'un écureuil

La rougeur de l'œil n'est pas nécessairement localisée sur toute la surface de la protéine. Il y a un symptôme dans lequel un caillot rouge ou un paquet apparaît dans l'oeil.

Mais il arrive que les sources du problème soient banales. Une surcharge de travail et, par conséquent, une rupture des vaisseaux oculaires peuvent entraîner un travail épuisant, un stress très fort ou un effort physique intense.

Il est surprenant que la conjonctivite elle-même, en plus de ses propres manifestations, puisse contribuer à un rougissement supplémentaire sous la forme de telles taches uniques.

Ceci est dû à l'hyperémie qui se produit sur son fond. D'où le résultat sous la forme d'un navire éclaté.

Habituellement, le symptôme disparaît de lui-même dans les 5 à 10 jours et ne nécessite pas de traitement.

L'exposition au froid aidera à résoudre le problème, ce qui arrêtera le saignement.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des compresses de glace.

Mais si la tache est observée dans l'œil plus longtemps, vous devez consulter un médecin.

Traitement des symptômes rouges

Parlant de l'élimination de ce problème, il est difficile d'identifier certains principes de base.

De toute évidence, si les rougeurs sont causées par des maladies infectieuses dans le corps, la première étape consiste à suivre un traitement pour ces maladies. Parallèlement, des gouttes oculaires ou des onguents antiviraux sont prescrits.

Si les rougeurs aux yeux sont causées par d'autres maladies non infectieuses (par exemple, le diabète sucré ou l'hypertension), il peut être conseillé au médecin de faire plus attention à l'effort physique, et non au surmenage.

En tant que médicaments pouvant améliorer l’état des yeux, on prescrit souvent des gouttes vasoconstrictives, des larmes artificielles et un complexe de lutéine.

Lorsque les yeux rouges ne sont pas causés par des maladies, prenez les mesures qui vous aideront à vous en débarrasser:

  • Réduire la fatigue oculaire, l'inadmissibilité de leur surmenage;
  • L'utilisation de compresses médicinales à base de plantes;
  • L'utilisation de gouttes de vitamine, ainsi que des médicaments qui affectent le métabolisme.

Mesures préventives

  1. Avec des charges accrues sur l'organe de la vision, vous devez faire une pause tout en faisant une gymnastique spéciale pour les yeux.
  2. Dormez au moins 6 heures par jour. C'est une condition nécessaire pour un bon repos des yeux;
  3. Consommez des aliments contenant les vitamines nécessaires au maintien de la vision - carottes, poisson de mer, noix, fromage cottage, œufs, épinards, brocoli, myrtilles.
  4. Protège les yeux du filtre UV. Ceci est facile à faire à l'aide de lunettes de soleil, qui doivent être portées à la lumière vive, non seulement en été, mais aussi en hiver.

Vidéo utile

Dans cette vidéo, vous apprendrez à blanchir les yeux:

La santé de chacun dans ses mains. Bien sûr, personne n’est à l’abri de toute maladie. Mais nous pouvons minimiser les risques de leur survenue.

Il est nécessaire de faire un choix en faveur du mode de vie correct - abandonner les mauvaises habitudes, suivre le régime alimentaire, marcher au grand air.

Le plus important est d’être aussi attentif que possible à votre santé et de réagir à temps aux symptômes alarmants.

Matériaux sur le sujetPlus de l'auteur

Et si l'œil est gonflé et rougi? Est-il possible d'éliminer la maladie à la maison?

Et si l'œil est rouge et douloureux? Quand devrais-je aller chez le médecin?

Pourquoi les yeux rougissent-ils des lentilles et que faire?

Que faire si des rougeurs apparaissent après les yeux?

Que dois-je faire si mes yeux sont rouges et piquent? Causes et prévention des symptômes

Que dois-je faire si mes yeux deviennent rouges après l'extension des cils et comment éviter les complications?

3 COMMENTAIRES

Je suis hypertensive et lorsque la pression augmente fortement, immédiatement après, je remarque que les yeux sont rouges et parfois les capillaires éclatent. Ça n'a pas l'air très joli. Enregistrer des gouttes qui éliminent les rougeurs, mais je comprends que ce n'est pas une option. Tout en recherchant un remède qui ne soulagerait pas les symptômes, mais empêcherait l’apparition.

Il n'y a pas si longtemps, quand je me suis réveillé, j'ai été confronté au fait que l'œil avait un peu rougi. Je pensais simplement que je ne dormais pas et que je n’éclatais pas le navire et que, d’une manière ou d’une autre, je n’y prêtais pas trop attention. Mais dès le lendemain, mon œil se remplit directement de sang, mais en plus de cela, j'arrosais mal et le lendemain matin, il y avait un tel effet que si j'avais cligné des yeux. J'avais peur et je suis immédiatement allé chez le médecin. On m'a diagnostiqué une conjonctivite. Ils ont attribué les gouttes aux deux yeux toutes les heures et demie. Je me demandais pourquoi deux yeux devraient être dégouttés parce que la patiente n'en était qu'un, mais le médecin a expliqué que l'infection pouvait se propager au deuxième œil et que, par conséquent, les deux devaient être dégoulinés. Dieu merci, le traitement a aidé et au bout de 5 jours, mes yeux étaient normaux.

Nous avons sucé récemment en regardant dans le miroir et avons trouvé une tache rouge sur l'œil de l'homme. Cela ne me dérangeait pas du tout, mais de toute façon cela devenait effrayant. J'ai décidé d'aller chez le médecin. Il a regardé et a dit que mon vaisseau de sauvetage avait éclaté, il passerait tout seul. Et puis je me suis souvenu. Il y a quelques jours, mon fils a fêté son anniversaire et j'ai fait beaucoup de bêtises. C'était la raison.

Syndrome des yeux rouges

Le syndrome des yeux rouges est un trouble de la microcirculation, causé par une expansion superficielle du réseau vasculaire de la sclérotique. Il s’agit du symptôme le plus courant en ophtalmologie.

Il y a beaucoup de causes de yeux rouges. Ce symptôme accompagne diverses conditions physiologiques ou est un signe d'affections pathologiques courantes et ophtalmologiques. Les yeux rouges causés par des raisons physiologiques ne nécessitent pas l'avis d'un médecin spécialiste. La rougeur, causée par le processus pathologique, nécessite un traitement immédiat pour les soins médicaux.

Normalement, une sclérotique blanche est visible à travers la conjonctive transparente de l'organe visuel. La rougeur est due à l'expansion et à l'augmentation de l'apport sanguin dans les vaisseaux qui alimentent l'œil, en raison d'une irritation ou de diverses maladies. L'intensité du schéma vasculaire n'est pas liée à la gravité de la maladie. En cas de rougeur des yeux, les facteurs suivants doivent être pris en compte: douleur dans la région des yeux, altération de l’acuité visuelle.

Causes du syndrome des yeux rouges

L'apparition du syndrome des yeux rouges peut être provoquée par les facteurs suivants:

  • nature physiologique;
  • l'environnement;
  • processus pathologiques survenant dans l'organe visuel;
  • les maladies qui n'ont aucun lien avec la pathologie ophtalmique.

Causes physiologiques. La principale caractéristique est l’absence de processus inflammatoire. Les rougeurs disparaissent sans complications ni conséquences négatives lors de l'élimination des effets physiologiques. Des rougeurs peuvent survenir avec un effort physique excessif, des éternuements, une toux prolongée, des pleurs prolongés, un manque de sommeil, un travail pénible de routine, la consommation d’alcool, une irritation des yeux avec des lentilles mal corrigées ou des lunettes pas tout à fait assorties.

Facteurs environnementaux. Ils ont une entité physique ou chimique. Irritation lorsqu’il est exposé au soleil, à un vent fort, à des particules de poussière ou de sable, à une exposition prolongée à un fort gel, à un éclairage tamisé, aux conditions météorologiques changeantes, au contact de corps étrangers (sable, laine, poussière).

Cause du syndrome des yeux rouges traumatisme optique stupide ou ennuyeux produit chimique. Les facteurs chimiques comprennent l'irritation des yeux avec la fumée de cigarette ou le smog, l'eau, diverses substances aérosols, les produits de nettoyage et les détergents.

Pathologies oculaires. Les processus pathologiques se produisant dans l’organe de la vision sont divisés en infectieux et aseptiques.

Pour contagieux inclure:

  • conjonctivite (bactérienne, virale, mycotique, chlamydiae, genèse sensible),
  • dacryadénite,
  • dacryocystite,
  • blépharoconjonctivite,
  • kératite,
  • l'uvéite
  • panophtalmie,
  • épisclérites
  • iridocyclite, etc.

Processus aseptiques accompagnant le syndrome des yeux rouges:

  • kératopathie,
  • kératotonus,
  • amincissement et ulcération de la couche cornéenne,
  • lésions hémorragiques du tissu oculaire,
  • tumeurs dans la glande lacrymale,
  • syndrome de l'âge lent
  • le trichiasis
  • décollement des muqueuses des yeux, glaucome, etc.

En présence de processus pathologiques de l'œil d'origine infectieuse ou non infectieuse, il existe des rougeurs d'intensité et de localisation variables, en fonction des raisons. Toute maladie ophtalmologique autre que les yeux rouges est accompagnée de symptômes spécifiques. Le syndrome des yeux rouges indique à la fois des maladies non dangereuses et celles qui entraînent une perte complète de la vue.

Pathologies non liées aux maladies ophtalmologiques. Les organes visuels étant en relation étroite avec tous les systèmes du corps, certains processus pathologiques provoquent le syndrome des yeux rouges. Le syndrome des yeux rouges associé à des maladies aiguës ou chroniques d'autres organes et systèmes est présent depuis très longtemps et n'est pas une conséquence de processus inflammatoires dans les structures de l'œil. Le plus souvent, le syndrome des yeux rouges provoque des maladies affectant le tonus vasculaire, l'utilisation d'anticoagulants à action directe et indirecte et des troubles du système de coagulation du sang.

Maladies pour lesquelles des rougeurs aux yeux se produisent souvent:

  • Cardiopathie hypertensive.
  • États allergiques (rhinite allergique, rhume des foins, asthme bronchique), maladies chroniques apparaissant avec circulation sanguine altérée de l'orbite oculaire, diabète sucré, arthrite, vascularite systémique, muqueuses sèches, maladie de Bénier-Beck-Schaumann, granulomatose de Wegener, prolongement de l'empoisonnement du corps ( tabagisme, alcoolisme, toxicose en cours de gestation).
  • Une surdose d'anticoagulants (hémophilie, purpura thrombocytopénique) accompagnée de rougeurs provoque des injections sclérales (hémorragies mineures ou ponctuelles sur la sclérotique).

Facteurs de risque

Les facteurs de risque qui déclenchent le syndrome des yeux rouges comprennent:

  • conditions climatiques défavorables (soleil éclatant, vent violent, froid extrême);
  • la présence de maladies auto-immunes;
  • irritation chimique (eau de piscine, pulvérisation en aérosol);
  • conditions allergiques;
  • fatigue oculaire continue et prolongée (travail devant un ordinateur, devant la télévision, en cas de faible luminosité);
  • blessures mécaniques (égratignures, corps étrangers, coups avec des objets contondants);
  • la présence d'irrégularités dans le système endocrinien (diabète sucré, thyrotoxicose);
  • violation des règles relatives au port de lunettes et de lentilles cornéennes;
  • l'hypertension;
  • xérophtalmie liée à l’âge (peau sèche de l’œil);
  • surmenage chronique;
  • exercice excessif;
  • l'utilisation de produits cosmétiques de mauvaise qualité (mascara, fard à paupières, eye-liner);
  • infection de contact avec les mains sales;
  • la présence de maladies infectieuses.

Pathogenèse

La sclérotique, la membrane muqueuse de l'œil et l'appareil oculaire sont abondamment alimentés en sang au moyen d'un vaste réseau de vaisseaux sanguins. La rougeur de l'œil est une conséquence de l'étirement de la paroi vasculaire, de son amincissement et de son remplissage avec un volume de sang supérieur à celui habituel. Le motif vasculaire apparaît sur la surface blanche de la sclérotique et devient clairement visible.

En cas de violation de l'intégrité de la paroi vasculaire est une légère hémorragie. La modification de l'équilibre du débit sanguin et de la tension de la paroi vasculaire est déclenchée par une violation de la sortie du sang par l'organe optique. Les causes de la circulation peuvent être des processus congestifs, inflammatoires ou allergiques. Les rougeurs peuvent couvrir toute la surface de la sclérotique ou localisées dans certaines zones.

La rougeur des yeux peut survenir sans intervention extérieure ou nécessiter une aide urgente de spécialistes. La consultation d'un ophtalmologiste est nécessaire si le processus est long, douloureux et accompagné d'un écoulement purulent ou séreux.

Symptômes du syndrome des yeux rouges

Le syndrome des yeux rouges n’est pas une manifestation indépendante de la maladie. Habituellement, plusieurs symptômes sont associés à une rougeur des yeux. Les plaintes des patients dépendent de la cause sous-jacente de la maladie. Vous trouverez ci-dessous les complexes symptomatiques de certaines maladies associées aux yeux rouges.

Yeux rouges et enflammés - maladies de la conjonctive

Conjonctivite allergique - démangeaisons oculaires graves, rougeur et gonflement de la conjonctive, et larmoiements, accompagnés de rhinites, d'éternuements ou d'irritations au nez.

Conjonctivite infectieuse (bactérienne) - écoulement purulent, œdème de la conjonctive et parfois, des taches jaune-gris sur la conjonctive apparaissent.

Virale - gonflement de la conjonctive, démangeaisons et sensation de corps étranger, forme vasculaire dans les yeux.

Conjonctivite chimique - apparaît lorsqu'elle est exposée à des irritants chimiques potentiels (poussière, fumée, substances aérosols, chlore, phosgène).

Hyposagame (saignement des capillaires conjonctivaux) - asymptomatique, les petites hémorragies sont localisées de manière sous-conjonctive.

Syndrome de l'oeil sec - la sensation de "sable dans les yeux", l'image devient floue et brumeuse, la gravité des paupières. La maladie affecte les personnes qui passent beaucoup de temps devant un écran d'ordinateur, une télévision, dans des pièces équipées de la climatisation en cas de production insuffisante de liquide lacrymal.

Tumeurs de la conjonctive: démangeaisons légèrement au-dessus de la surface de la formation, rougeur des yeux, vision floue, sensation de brûlure.

Yeux rouges et enflammés - maladie de la cornée

Kératite virale - une cornée avec une surface inégale, une rougeur des yeux, une douleur intense aux yeux est accompagnée de brûlures et de picotements, un gonflement important de la conjonctive, des larmoiements, une photophobie et la sensation d'un objet étranger dans les yeux.

Épidémie (kératoconjonctivite adénovirale) - rougeur des yeux, larmoiement, photophobie, gonflement des ganglions lymphatiques devant les oreilles et gonflement annulaire de la conjonctive.

Kératite En raison de l'utilisation prolongée de lentilles de contact, une dacriorée, une rougeur des yeux et un œdème cornéen apparaissent. Cela conduit à un amincissement et à une ulcération de la cornée.

Ulcère cornéen. Un défaut ulcératif en forme de cratère apparaît avec un trouble de la cornée. Cela peut se produire chez les personnes qui ne retirent pas leurs lentilles de contact la nuit si la cornée est infectée par divers agents pathogènes.

Lichen ophtalmique (zona oculaire) - éruption cutanée dans la direction de la première branche du nerf trijumeau, œdème des paupières, rougeur des yeux, douleur intense, rarement bilatérale.

Yeux rouges et enflammés - maladies de la sclérotique

Épisclérite - souvent unilatérale, rougeur localisée, légère irritation et larmoiement.

La sclérite est une maladie de l'organe de la vision qui s'accompagne d'une douleur intense, d'une photophobie et d'un larmoiement. Il peut apparaître sous la forme de taches rougeâtres ou bleuâtres sous la conjonctive bulbaire. Sclère enflée, compression du globe oculaire douloureuse. Il arrive plus souvent d'origine auto-immune.

Glaucome aigu - douleur oculaire grave, céphalalgie, nausée, halos colorés autour des sources de lumière (halo), opacité de la cornée (avec gonflement), diminution de l’acuité visuelle.

L'uvéite antérieure est une douleur oculaire, une photophobie, des bouffées auriculaires, un schéma vasculaire (rougeur de la conjonctive, principalement de la cornée). Souvent associé à des maladies auto-immunes, une blessure à l'œil émoussé. Détérioration possible de la netteté et de la clarté de la vision ou présence d'exsudat dans la chambre antérieure de l'œil (suppuration).

Les étapes

Le syndrome des yeux rouges se déroule en trois étapes:

Surface - la plus grande rougeur est visible dans la région périphérique du sac conjonctival. Ce type d'hyperémie se manifeste par l'expansion des vaisseaux sanguins de la conjonctive, ce qui indique un processus inflammatoire qui se développe à la surface du globe oculaire. Cela nécessite des conseils d'experts, mais n'est pas urgent (vous pouvez consulter un ophtalmologiste dans un délai de 1 à 2 jours).

Profond (ciliaire) - autour du membre se trouve une bordure rouge vif. Cela indique une inflammation à l'intérieur de l'œil. Cette situation se produit dans les maladies de la cornée, de l'iris et du corps ciliaire. Cette condition nécessite une consultation urgente.

Mixte - il existe une hyperémie des vaisseaux conjonctivaux et des vaisseaux sclérotiques autour du limbe. Cette condition nécessite des conseils professionnels urgents.

Il est intéressant de considérer lequel des symptômes est dominant.

Les formulaires

Selon la cause du syndrome des yeux rouges et la localisation du processus, on distingue les types suivants:

  1. Infectieux (causée par des agents pathogènes viraux, bactériens, fongiques ou chlamydiaes).

Lorsqu'il est accompagné du syndrome des yeux rouges, d'une sensation de brûlure aux yeux, d'une sensation de sable sous les paupières, d'une photophobie, il est très probable que la conjonctivite provoquée par divers agents pathogènes pose des problèmes. Il est nécessaire de prendre des mesures d'hygiène supplémentaires et l'inflammation cessera. Quand une plaque puruleuse commence à apparaître en plus sur les paupières, cela signifie qu'il y a une infection bactérienne et qu'une consultation médicale est nécessaire.

Les symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la conjonctivite susmentionnée, avec une prédominance de brûlures et de démangeaisons, d'oedème des paupières, de larmoiement et de symptômes allergiques concomitants. La principale différence entre la conjonctivite (quelle que soit l'étiologie) - la netteté et la clarté de la vision reste inchangée et il n'y a pas de douleur aiguë.

  1. Causée par des pathologies ophtalmiques.

Attaque aiguë du glaucome vertige. En cas d'apparition soudaine du syndrome des yeux rouges, accompagnée d'une douleur aiguë, d'une vision trouble, de nausées et de vomissements, le diagnostic de glaucome à angle fermé est le plus probable. C'est une condition dans laquelle il y a une forte augmentation de la pression oculaire, ce qui peut causer une perte complète de la vision. Ainsi, cette condition nécessite une consultation immédiate avec un ophtalmologiste.

La présence de maladies auto-immunes, de maladies chroniques ou graves au stade aigu, de troubles associés à la coagulation sanguine, etc., provoquera également le syndrome des yeux rouges. Mais les symptômes de la maladie sous-jacente prévaudront.

Complications et conséquences

Les conséquences et les complications dépendent de la maladie sous-jacente à l'origine du syndrome des yeux rouges. Dans divers cas, le pronostic dépendra de la rapidité et de l'efficacité du traitement instauré. Ignorer les yeux rouges qui durent plus de deux jours n'en vaut pas la peine. Vous devez consulter un ophtalmologue. Si des manifestations supplémentaires rejoignaient le syndrome des yeux rouges (douleur dans la région des yeux, écoulement pathologique, vision détériorée, sensation de brûlure et corps étranger apparaissaient dans les yeux). Aucune assistance médicale n'est requise uniquement dans le cas de manifestations physiologiques du syndrome des yeux rouges. Il suffit d'éliminer la cause et les vaisseaux reviendront progressivement à la normale sans causer de complications.

En cas de dommages aux yeux avec des produits chimiques le pronostic dépend du type de réactif nocif et de la durée du contact avec les structures des yeux.

Avec la conjonctivite, le pronostic est favorable. Le traitement précoce commence de 5 à 7 jours (conjonctivite virale) à 1 à 2 semaines (bactérienne). La conjonctivite allergique disparaît lorsque l'allergène est éliminé. Mais des conséquences plus graves sont possibles (kératite, menace de perte de vision), vous ne devez donc pas négliger le traitement de la conjonctivite.

Hyposphagm. Le pronostic est favorable. En plus des défauts esthétiques, le patient ne ressent aucune gêne. Les hémorragies disparaissent d'elles-mêmes à la fin de la deuxième semaine.

Syndrome de l'oeil sec. Si à temps pour ajuster le mode de travail du travail et se reposer à l'ordinateur ou commencer à utiliser des gouttes spéciales, cela ne provoque pas de complications. Le processus comporte des cicatrices dangereuses, une amblyopie, le développement d'une conjonctivite.

Kératite - pronostic défavorable. Sans traitement approprié, il en résulte une détérioration significative ou une perte complète de la vision.

Épisclérite. Le pronostic est favorable. Dans 60% des cas, l'auto-guérison a lieu, mais la consultation d'un ophtalmologiste ne nuit pas.

Sclérite. Le pronostic dépend des causes et des tactiques de traitement. Complications: kératite, iridocyclite, déformation du globe oculaire, glaucome secondaire, endophtalmie et panophtalmie, opacification du corps vitré de l’œil, décollement de la rétine.

Diagnostic du syndrome des yeux rouges

Un historique détaillé et un examen ophtalmologique détaillé permettent un diagnostic précis.

Après avoir recueilli l’histoire, le médecin examine l’œil. L'inspection comprend:

  • évaluation de l'acuité visuelle séparément des yeux gauche et droit,
  • étude des mouvements oculaires dans différentes directions,
  • examen des yeux avec une lampe à fente, avec une attention particulière portée aux paupières, à la conjonctive, aux modifications de la cornée (surface lisse, transparence, présence de sécrétions pathologiques), à la forme des pupilles et à leur réponse à la lumière,
  • étude de la pression intraoculaire
  • examen du fundus.

Pour déterminer l'agent causal de la pathologie de l'organe optique (conjonctivite, ulcération de la cornée, kératite), une analyse bactériologique est utilisée, y compris la culture de la culture et son étude. Lorsque le glaucome combiné a montré tonométrie et gonioscopie. La sclérite est diagnostiquée à l'aide d'un équipement ophtalmique spécialisé.

Diagnostics instrumentaux

Le plus souvent, les ophtalmologistes utilisent une lampe à fente. Grâce à elle, le médecin sera en mesure d'évaluer la structure de l'œil, la conjonctive et l'état de la cornée. Pour le diagnostic du syndrome de l'oeil sec, il est nécessaire d'effectuer des tests spéciaux.

Test de Schirmer. Il est basé sur la vérification de la quantité de larmes à l’aide de bandes de papier spécial, qui sont déposées dans la partie inférieure de la conjonctive. Cela prend cinq minutes. Une estimation du degré d'humidification des bandes est donnée. La longueur de la bande humidifiée avec des larmes est mesurée. Avant la procédure, utilisez un anesthésique pour éviter les déchirures dues à l'irritation de la conjonctive avec du papier.

Biomicroscopie de l'oeil. L'étude des structures de l'organe visuel méthodes de recherche sans contact avec une augmentation. Le diagnostic est effectué à l'aide d'un appareil spécial (microscope ophtalmique) et d'une lampe à fente.

Gonioscopie. La méthode visuelle pour considérer la structure de la chambre antérieure de l'oeil, cachée derrière le limbe. La procédure nécessite une lentille ophtalmique spéciale (gonioscope) et une lampe à fente. À la suite de cette étude, il est possible d'évaluer le degré d'ouverture de l'angle de la chambre antérieure, de détecter des tumeurs, des adhérences pathologiques des couches et des structures de l'organe de la vision.

Qu'est-ce que vous devez examiner?

Diagnostic différentiel

Les maladies les plus courantes de l'œil, dans lesquelles il y a des rougeurs:

  • La conjonctivite. C'est la maladie oculaire la plus courante. Elle peut être causée par des bactéries ou des virus, mais peut également être causée par des allergies.
  • Kératite. Dans de nombreux cas, cela est dû à des facteurs externes (nage avec les yeux ouverts sous l'eau sans protection pour les yeux, exposition prolongée au soleil intense et intense sans lunettes de soleil).
  • Inflammation cornéenne. Se produit à la suite d'une infection, le plus souvent, l'herpès.
  • Syndrome de l'oeil sec. Il se produit en raison du manque de liquide lacrymal, qui affecte le bon fonctionnement de l'œil. Il nourrit la cornée et la conjonctive. Les larmes lavent la surface des yeux et enlèvent la poussière et les petites particules de corps étrangers. Avec leurs propriétés antiseptiques, les larmes protègent l'œil de l'inflammation.
  • Les causes du syndrome de l'œil sec comprennent: la pollution de l'environnement, l'ozone, la fumée de cigarette.
  • Attaque de glaucome aigu. Le glaucome est une maladie qui se développe dangereusement depuis de nombreuses années. La plupart des patients ne remarquent pas cette maladie aux premiers stades de la maladie. Il ne provoque pas de douleur ou d'autres symptômes.

Qui contacter?

Traitement yeux rouges

Dans le cas du traitement du syndrome des yeux rouges, il n'existe pas de méthode générale ni de médicament pour toutes les manifestations associées à la survenue de cette affection. Il faut se rappeler que cela peut être attribué à n'importe quelle maladie ophtalmologique et que, par conséquent, différentes tactiques de traitement seront recommandées.

Dans la conjonctivite, le traitement repose principalement sur l'élimination de l'irritation. Appliquez différentes gouttes pour les yeux en fonction de la cause de l'inflammation causée par la conjonctive.

Pour éliminer les symptômes de la conjonctivite de la genèse virale, une combinaison de compresses chaudes et de larmes artificielles est utilisée (les larmes artificielles sont des gouttes hydratantes pour les yeux, par exemple Sistain, Oksial et d'autres médicaments de ce groupe pharmacologique). Une solution médicamenteuse spécifique pour le traitement de la conjonctivite virale est le collyre Ophtalmoferon, dont l’ingrédient actif est l’interféron synthétisé. Lorsque des signes d'infection d'origine bactérienne apparaissent, des gouttes contenant des substances antibactériennes sont utilisées. Dans les cas de conjonctivite bactérienne aiguë, le traitement consiste à instiller fréquemment l'œil (plus de 3 fois par jour) avec des solutions médicamenteuses ophtalmologiques (albucide 30%, chloramphénicol 0,25%) et à appliquer des médicaments contenant des antibiotiques (tétracycline 1%). Avant de creuser, lavez les yeux avec une décoction désinfectante (décoction de camomille, infusion de thé noir).

Si vous soupçonnez une conjonctivite causée par le virus de l'herpès (zona ophtalmique), les médicaments sont prescrits avec l'acyclovir.

Pour éliminer les symptômes de la conjonctivite, des gouttes ophtalmiques contenant des corticostéroïdes sont utilisées avec succès. Pendant le traitement de la conjonctivite d'origine génique, le contact avec l'agent provoquant est exclu, des compresses froides sont prescrites sur le contour des yeux, des gouttes de «larmes artificielles» 2 à 4 fois par jour. Appliquer des agents antiallergiques: azélastine, allergodil; la lévocabastine, ainsi que l'opatanol, qui peut être utilisé chez les enfants de plus de 3 ans. Ces outils vous permettent d'éliminer l'inflammation des yeux. En raison de la courte exposition, ils doivent être utilisés jusqu'à 4 fois par jour. Les patients atteints de polinozy pendant la période de floraison des plantes doivent éviter de porter des lentilles de contact.

En cas de glaucome, la pharmacothérapie est réduite à l'utilisation d'inhibiteurs de l'anhydrase carbonique, de bêta-bloquants, de la pilocarpine. Si le traitement ne donne aucun résultat, recourez à une méthode de traitement chirurgical au laser.

Vitamines

Avec le syndrome des yeux rouges, il est nécessaire de prendre des préparations de vitamines et de minéraux, des antioxydants.

Rétinol ou vitamine A. Il est administré à raison de 100 000 UI par jour pendant un mois. Vous permet de renforcer le système immunitaire.

Acide ascorbique ou vitamine C. Nommé à raison de 2000 à 6000 mg par jour. Vitamine c a un effet curatif.

Zinc. Dose journalière - 50 mg. Contribue à l'activation du système immunitaire.

OPC - la proanthocyanidine oligomère, un puissant antioxydant dérivé de l'écorce de pin et des pépins de raisin. Il est utilisé en thérapie anti-inflammatoire et anti-allergique. Lorsqu'il est pris en même temps que l'acide ascorbique, l'efficacité de ce médicament augmente. Il est recommandé d'utiliser 100 mg d'OPT 2 fois par jour.

Physiothérapie

La physiothérapie a pour objectif principal de fournir des effets anti-phlogistiques, bactériostatiques et anesthésiques. Dans le traitement étiopathogénétique complexe des maladies courantes qui provoquent le syndrome des yeux rouges, on utilise la thérapie haute fréquence (UHF ou UHF), la thérapie diodynamique et les ultrasons, éliminant ainsi l’hyperémie conjonctivale.

Une fois le traitement anti-phlogistique terminé, une électrophorèse avec des antibiotiques peut être prescrite, en fonction de la sensibilité de la flore bactérienne à ceux-ci.

En présence d'un processus inflammatoire qui dure longtemps, après l'électrophorèse, au bout de 1 à 1,5 mois, l'électrophorèse est présentée avec les vitamines C et B pour stimuler le métabolisme des tissus, épaissir les parois des capillaires, améliorer la réactivité des tissus et soulager la douleur.

Pour augmenter l'effet thérapeutique, il est recommandé d'utiliser l'électrophorèse avec des médicaments et la thérapie UHF.

Traitement folklorique

Soulagez rapidement et facilement la fatigue oculaire, normalisez la circulation sanguine dans les capillaires oculaires, supprimez l'œdème et la rougeur des paupières à l'aide de remèdes traditionnels:

  • des compresses fraîches avec de l'eau pure ou des infusions d'herbes de camomille ou d'écorce de chêne;
  • des glaçons;
  • pommes de terre crues tranchées;
  • gadgets avec du thé noir.

Il faut se rappeler que l’utilisation de remèdes populaires est recommandée dans le cas où il n’y aurait aucun symptôme de pathologie ophtalmique grave.

Lorsque le syndrome des yeux rouges est autorisé à effectuer des exercices pour les yeux. Un exercice complexe exemplaire est le suivant:

Si vous regardez longuement et attentivement le moniteur, toutes les heures après un travail acharné, vous devez procéder comme suit: «dessinez» avec les yeux la forme d'objets divers sur la table et le mur.

Lorsque le travail est dur, le muscle oculaire nécessite une relaxation: pour ce faire, vous devez aller à la fenêtre et regarder au loin et, en quelques secondes, regarder n'importe quel point à proximité. Cet exercice stimulera nos yeux pour produire un liquide lacrymal qui hydrate les yeux afin qu’ils ne soient pas secs et rouges.

Phytothérapie

Pour le syndrome des yeux rouges, les herboristes recommandent les recettes suivantes.

Compresse avec cherry cherry (oiseau cerise) - un remède populaire pour les maladies ophtalmiques purulentes.

Préparez une infusion de fleurs de cerisier sauvage comme suit: 60 g versez 2 tasses d'eau bouillante, laissez dans un endroit chaud pendant 8 heures, puis filtrez et utilisez comme compresses sur les yeux plusieurs fois par jour.

Infusion d'herbes et de graines de fenouil pour le traitement du syndrome des yeux rouges: 1 cuillère à soupe de matières premières hachées finement, versez 200 ml d'eau bouillante après 1 heure, égouttez. Utilisez des compresses pour la nuit.

Gouttes pour les yeux avec du cumin. Une cuillère à café de graines de cumin verser 1 c. eau bouillante. Insister, refroidir, puis filtrer et utiliser comme une lotion.

Homéopathie

Les homéopathes sont invités à utiliser ces médicaments pour le syndrome des yeux rouges:

Arnica (Arnica). Il est utilisé pour la conjonctivite résultant d'une blessure.

Aconitum - avec des maladies de l’organe visuel, résultant d’une lésion mécanique, avec un catarrhe des yeux, dû au SRAS.

Hepar Soufre (Hepar Soufre) sera utile pour les yeux rougis, paupières, écoulement purulent copieux.

Traitement chirurgical

Dans certaines maladies accompagnées du syndrome des yeux rouges, un traitement chirurgical est prescrit.

Avec la kératite, dans les cas graves de la maladie et un traitement inadéquat, la formation de cicatrices est possible, ce qui entraîne une détérioration de la vision. Dans ce cas, vous aurez peut-être besoin d'une greffe de cornée.

En cas de glaucome, on montre une iridotomie - un traitement ayant pour but de créer un lien entre les chambres antérieure et postérieure de l'œil, ce qui entraîne une diminution de la pression intra-oculaire.

Prévention

Les yeux doivent être soignés tout au long de la vie, dès le plus jeune âge. Règles de base pour les soins oculaires:

  • Lorsque vous travaillez à l'ordinateur et que vous regardez la télévision, vous devez prendre soin de l'éclairage (la lumière est préférable derrière l'écran).
  • La distance correcte entre les yeux et l'écran est comprise entre 40 et 50 cm.
  • utilisation d'un filtre de protection qui absorbe une partie des ondes électromagnétiques nuisibles à la vision humaine.
  • Ne vous frottez pas les yeux avec les mains.

Dans le cas de maladies infectieuses, plusieurs règles de base doivent également être observées:

  • Si vous touchez le contour des yeux, lavez-vous soigneusement les mains.
  • N'utilisez pas de serviette partagée (les serviettes en papier sont préférables) ni de literie.
  • n'utilisez pas d'ustensiles ordinaires ni de produits d'hygiène.
  • pendant une maladie infectieuse, ne portez pas de lentilles cornéennes.
  • Il n'est pas recommandé d'utiliser des gouttes pour les yeux et des pommades portant le même nom.

Prévisions

Le pronostic est favorable dans la plupart des cas, mais dépend de la maladie sous-jacente à l'origine du syndrome des yeux rouges.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"