Maladies oculaires, espèces existantes

La vision est très importante pour la capacité de la personne de son corps. Quand une personne voit bien, elle est capable d’exécuter diverses actions, d’être indépendante, d’avoir la possibilité de trouver un emploi. Si le patient présente une diminution de l’acuité visuelle, celle-ci se heurte à diverses difficultés dans la sphère domestique, ainsi qu’à des problèmes physiologiques.

La perte de la fonction visuelle peut être observée dans diverses situations et est souvent associée à des maladies oculaires. La liste des pathologies est très longue et les maladies sont si diverses qu'il est parfois difficile de déterminer quelle est la cause de la maladie oculaire chez un patient. Pour comprendre cette question, vous devez étudier en détail les groupes de maladies les plus courants, en accordant une attention particulière aux symptômes.

Classification des principales pathologies

Chaque maladie a ses propres symptômes, ce qui vous permet d'identifier le problème rapidement et de procéder au traitement dès que possible. De plus, la symptomatologie permet au médecin de dresser un tableau clinique et de déterminer la raison de la dégradation de la qualité du globe oculaire. En règle générale, l'ophtalmologiste dirige ses patients vers l'examen primaire à l'aide d'un équipement spécial. Cela permet en conséquence de poser un diagnostic précis et d’attribuer la bonne solution.

Un examen complémentaire du patient et l'identification du type de pathologie oculaire peuvent y contribuer. Toutes les maladies de l’œil peuvent être divisées en plusieurs types:

  • maladies des paupières et des canaux lacrymaux;
  • problèmes de cornée, de sclérotique ou d'iris;
  • changements pathologiques dans la lentille;
  • maladies de la conjonctive;
  • dysfonctionnement de la choroïde et de la rétine;
  • pathologie du système musculaire;

Les problèmes les plus célèbres sont inflammatoires. Ces maladies oculaires incluent: l'orge, la blépharite, la conjonctivite. Les troubles physiologiques qui entraînent une diminution de l’acuité visuelle sont la myopie ou l’hypermétropie, la presbytie et l’astigmatisme. Les maladies les plus dangereuses, telles que le glaucome, la cataracte ou la dystrophie du nerf optique, sont les plus dangereuses du point de vue des complications graves et de la perte de vision possible. Ensuite, nous considérons chaque groupe de maladies associées à une déficience visuelle.

Maladies des paupières et des canaux lacrymaux

Ce type de maladie comprend des problèmes de nature inflammatoire. Les pathologies les plus courantes de ce type incluent les types suivants:

Blépharite

En outre, émettre une pathologie sur le lieu de localisation. Parfois, la maladie n'affecte que le bord avant de la paupière ou juste l'arrière. Comme les principaux symptômes peuvent être identifiés tels que: rougeur, gonflement, desquamation de la peau, parfois des démangeaisons, sensation de corps étranger sous la paupière, sensation de brûlure.

Dans l'espace entre les cils peuvent croître la croûte, augmenter la sécheresse, augmenter la déchirure. Dans certains cas, le patient semble se déchirer, augmente la réponse à la lumière, il y a une fatigue rapide.

D'orge

Les principaux symptômes comprennent des symptômes tels que: démangeaisons, gonflement, douleur au toucher, suivis d'une suppuration. Dans certains cas, l’orge est accompagnée de fièvre et de graves maux de tête.

Dacryocystite

Le sac lacrymal est situé dans un trou d'os spécial entre l'arrière du nez et le bord intérieur de l'œil. Extérieurement, c'est un récipient où les larmes s'accumulent et tombent à la suite d'une aspiration à travers des points spéciaux. À l'avenir, le liquide passe dans un canal spécial à travers la cavité nasale.

Le plus souvent, les patientes souffrent d'inflammation du sac oculaire. Les maladies peuvent être observées non seulement chez les adultes, mais aussi chez les nouveau-nés. La cause de chaque maladie est une infection qui pénètre dans le canal oculaire. Le premier symptôme est une violation de l'écoulement des larmes.

Toutes ces maladies peuvent être traitées facilement et peuvent être éliminées après un examen approfondi et un traitement spécifique.

Problèmes avec la cornée, la sclérotique ou l'iris

Dans ce groupe de maladies du globe oculaire figurent également certaines pathologies caractérisées par leurs symptômes. Considérez quelques maladies, les plus courantes et ayant des conséquences dangereuses. La liste des maladies qui entraînent une diminution de l’acuité visuelle comprend:

1. épisclérite. Inflammation aiguë du tissu située entre la sclérotique et la conjonctive. Au stade initial, il y a une rougeur de l'oeil, dans la région de la cornée. Parfois, un gonflement se produit. La maladie n'a pas besoin de traitement spécial et passe rapidement. Le patient a une maladie de la lumière, ainsi que la libération de liquide de la conjonctive.

2. Kératite. Ce type d'inflammation affecte la cornée, la rendant trouble. La maladie a plusieurs degrés de gravité. Comme les principaux symptômes peuvent être notés tels que rougeur et larmoiement.

3. Kératocône. Ce problème est considéré comme une pathologie dégénérative de la cornée. En conséquence, il se produit un amincissement ou une adhérence due à la pression. La cornée peut prendre la forme d'un cône et affecter la netteté et la qualité de la vision. Comme les principaux signes, tels que perte de vision rapide, fatigabilité rapide, on peut observer une sensation de double vision.

Outre ces maladies, il existe également des causes moins courantes: aniridies (absence d'élève), dystrophie cornéenne (modifications pathologiques héréditaires), anisocorie (différence de taille entre les élèves), polycorie (plus d'un élève dans l'iris).

Changements pathologiques dans la lentille et la conjonctive

Plusieurs maladies résultent du développement d'une pathologie du cristallin ou de la conjonctive. Les types d'affections suivants peuvent être attribués à ce groupe d'affections:

Conjonctivite Une maladie commune et apparemment assez simple peut avoir des conséquences assez graves. La maladie peut avoir une base différente: virale ou bactérienne, fongique ou allergique. Les principaux signes de pathologie comprennent des problèmes tels que l'apparition de rougeurs, un gonflement, une augmentation des déchirures;

L'aphakie, ou l'absence de cristallin, peut se développer à la suite du retrait du cristallin en raison d'une cataracte ou d'une blessure du globe oculaire.

Cataracte ou opacification de la lentille. La pathologie peut se développer dans un ou deux yeux à la fois et peut également être congénitale ou acquise. La maladie cause de graves problèmes oculaires. Devant les yeux du patient, il y a une tache sombre, ainsi qu'une division d'objets;

La bifakia est une pathologie caractérisée par l'apparition d'une deuxième lentille dans le globe oculaire.

Changements pathologiques dans la structure de l'oeil

La maladie des yeux peut avoir une grande variété de symptômes. L'apparition d'un signe particulier indique la survenue de problèmes de globes oculaires ou de tissus musculaires dans la région des yeux. Les maladies les plus courantes de ce type comprennent les troubles suivants:

Description et symptômes

La rétinopathie

Décollement et dégénérescence de la rétine

Angiopathie rétinienne

Après un certain temps, le patient semble souffrir de graves dysfonctionnements dans le travail de divers organes et, par conséquent, de maladies graves.

Glaucome

Détachement vitré

Névrite

En fait, le nerf optique est une connexion de plus d'un million de cellules nerveuses rétiniennes, capables de transmettre des informations sur des objets situés autour d'une personne, le cerveau. L'information se présente sous forme d'impulsions électriques.

La cause de cette pathologie peut être l'exposition à divers composés chimiques. En raison d'une intoxication à l'éthanol, à des herbicides, à des produits chimiques ménagers, ainsi qu'à d'autres substances, le patient peut développer une névrite, pouvant aller jusqu'à la cécité, s'il ne contacte pas immédiatement un spécialiste pour un traitement.

Neuropathie ischémique

Atrophie du nerf optique

Chaque type de maladie peut se développer chez des patients de tout groupe d’âge et de toute catégorie. La survenue d'une telle pathologie est principalement due à une blessure ou à un processus inflammatoire du patient résultant d'un contact avec un corps étranger dans les yeux, ainsi que pendant l'infection.

Lésions du système musculaire dans la région des yeux

Les maladies associées à la perturbation du système musculaire dans la région du globe oculaire peuvent également avoir leurs propres particularités et nuances. Ces problèmes peuvent être congénitaux ou acquis. Les maladies les plus connues dans cette situation sont:

  • Oeil croisé Développé à la suite de pertes dues au mouvement du globe oculaire. Avec cette maladie, une focalisation très différente peut se développer lors de la focalisation de l'œil.
  • Le nystagmus est une maladie dans laquelle la fonction du mouvement des yeux est altérée.
  • L'hypermétropie est le problème le plus courant dans lequel une personne distingue mal entre des objets proches, mais voit très bien les choses éloignées;
  • Myopie - ici tout se passe dans l’inverse et le patient voit parfaitement les choses et les objets de près, tandis que les objets lointains s’effondrant juste devant ses yeux;
  • L'ectropion est l'inversion de la paupière, qui est le plus souvent diagnostiquée dans la paupière inférieure. Cette condition entraîne une altération du contact avec le globe oculaire et s'accompagne plus tard de problèmes liés au travail du nerf optique. La pathologie est accompagnée de symptômes tels qu'une augmentation du niveau de déchirure, une sensation de sable ou d'un objet étranger dans les yeux, des rougeurs et une possible irritation de la peau. Seule la chirurgie peut sauver le patient.
  • Daltonisme: la maladie survient lorsque la perception de la vision par la couleur change. Dans certains cas, un daltonisme complet a été diagnostiqué. Une personne ne pouvait pas distinguer absolument pas de couleurs, pas seulement dans le ton, mais aussi dans la luminosité. Si de telles manifestations commencent à gêner le patient, la première chose à faire est de consulter un ophtalmologiste expérimenté.

Toutes les maladies décrites, les troubles du nerf optique ou du globe oculaire peuvent survenir à tout moment et pour n'importe quelle raison. Pour éliminer les problèmes de vision, il est nécessaire de recourir à des mesures préventives, de consulter un spécialiste en temps utile pour un examen de routine et, dès les premiers signes d'une perturbation survenue sans délai, de subir l'examen nécessaire. Seul un traitement opportun aidera à corriger la situation et à préserver la vision.

Lisez également l'article sur tous les types de recherche sur l'œil pour savoir comment identifier toutes les maladies ci-dessus.

Pour une connaissance plus complète des maladies des yeux et de leur traitement, utilisez la recherche pratique sur le site ou adressez-vous à un spécialiste.

Douleur oculaire - à quel point c'est dangereux

Nous avons décrit les causes les plus courantes de douleur dans les yeux, en fonction de leur emplacement.

Raisons

La sensation de corps étranger est généralement associée à une irritation ou une inflammation de la partie antérieure de l'œil, en particulier de la cornée. Causes de la douleur:

Corps étranger

Les cils et les paupières, malgré le fait que nos yeux doivent se protéger, ne sont pas toujours capables à 100% de s’acquitter de cette tâche. Selon les statistiques, le plus souvent de minuscules particules de copeaux de métal, des copeaux inorganiques (sable, minuscules particules de pierre), de la sciure de bois, ainsi que des matières organiques qui collent à la surface et pénètrent dans la cornée pénètrent dans les yeux.

L'inconfort d'un corps étranger peut aller de léger à insupportable. En règle générale, il est très troublant de cligner des yeux (parce que la paupière se frotte contre elle). Une autre vision est une vision floue et une sensibilité accrue à la lumière. Dans ce cas, une intervention urgente d'un ophtalmologiste est nécessaire, car une particule coincée dans les yeux peut entraîner le développement d'une infection grave. La plupart des corps étrangers de la cornée peuvent être facilement retirés dans le cabinet du médecin avec des outils spéciaux. Un oculiste prescrira des gouttes ophtalmiques antibactériennes à titre de prophylaxie et la cornée se cicatrisera d'elle-même.

Érosion de la cornée

Ce sont des lésions superficielles de la cornée. Bien que la plupart des érosions ne soient pas graves, elles peuvent être très désagréables, provoquer une augmentation de la photosensibilité et des larmoiements. Habituellement, l'érosion guérit d'elle-même dans les 24 heures. Cependant, les lésions cornéennes plus profondes nécessitent un traitement, car ils ne guérissent pas d'eux-mêmes et, dans les cas avancés, peuvent entraîner de graves infections oculaires et même des ulcères. Comme il est impossible de dire tout de suite quelle est l'ampleur des dégâts, l'idéal est de consulter immédiatement un ophtalmologiste dès qu'un malaise grave se déclare.

Sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est une autre cause très commune d'inconfort visuel. Dans ce cas, la gêne se développe lentement. Parfois, les yeux secs peuvent provoquer une érosion de la cornée, car un manque de liquide lacrymal ne procure ni humidité ni douceur à la surface des yeux.

Si après avoir utilisé des gouttes oculaires spéciales, le soi-disant. larmes artificielles, la condition est grandement améliorée, la cause de la douleur est précisément la sécheresse. Dans la plupart des cas, la solution à ce problème n’est pas urgente, mais votre optométriste peut effectuer un examen supplémentaire pour déterminer la gravité de la sécheresse et vous recommander le traitement le plus efficace.

Causes moins communes:

  • La conjonctivite;
  • Infections oculaires (y compris maladies oculaires fongiques et kératites causées par Acanthamoeba);
  • Uvéite antérieure, qui est une inflammation de l'iris de l'œil.
  • Utilisation de lentilles de contact

Une cause très grave de douleur oculaire est une affection appelée endophtalmie. Il s'agit d'une inflammation de la partie interne de l'œil, qui est le plus souvent causée par une infection bactérienne. Elle peut également devenir une complication rare après une chirurgie de la cataracte. L'endophtalmie, en plus de la douleur, provoque des rougeurs, un gonflement des paupières et une perte de vision. Si vous ressentez ces symptômes après une chirurgie pour enlever une cataracte ou une autre chirurgie des yeux, consultez immédiatement un médecin.

Douleur derrière les yeux

Les migraines et les infections des sinus paranasaux sont des causes courantes de douleur derrière les yeux. Dans le cas d'une migraine, la douleur est presque toujours localisée dans seulement la moitié de la tête. Si vous avez une sinusite, la douleur est beaucoup plus légère qu'avec une migraine, mais se fera sentir des deux côtés. Si cette douleur est chronique ou récidive fréquemment, consultez un optométriste ou un médecin généraliste pour traiter et prévenir les rechutes futures.

Douleur dans les tissus autour des yeux

Orge (hordeolum)

Inflammation de la paupière, qui est la cause la plus courante de douleur dans les tissus autour de l'œil. Le premier symptôme est une zone limitée et très sensible de la paupière. En règle générale, l’orge peut être traitée avec succès à la maison en appliquant des compresses chaudes sur la paupière plusieurs fois par jour pendant la semaine.

Blépharite

La blépharite (inflammation des paupières) est un problème assez courant (et non urgent) pouvant entraîner un gonflement des paupières et une gêne autour des yeux.

Fatigue oculaire excessive lorsque vous travaillez devant un ordinateur

Une autre raison est les muscles des yeux. N'oubliez pas de charger pour les yeux, et le problème est résolu.

Névrite

Une cause de la douleur plus rare et beaucoup plus grave est une affection appelée neuropathie (ou neurite) du nerf optique. Cela peut entraîner une perte de vision. Les symptômes concomitants sont une diminution de l’acuité visuelle et de la douleur, qui sont généralement exacerbées par les mouvements des yeux. La douleur causée par la neuropathie nécessite l’attention immédiate d’un ophtalmologiste et d’un neurologue. La sclérose en plaques et d’autres maladies neurologiques sont les causes les plus courantes de névrite optique chez les moins de 40 ans.

Que faire

Vous comprenez maintenant que si vos yeux vous font mal aux yeux, vous devez contacter un optométriste dès que possible afin d'éliminer les problèmes graves pouvant entraîner une exacerbation de la douleur, des lésions oculaires et une perte de vision.

Demander de l'aide médicale immédiate si:

  • La douleur est apparue immédiatement après le meulage de métal, le sciage de bois ou d'autres actions pouvant entraîner l'introduction de particules étrangères dans la cornée (surtout si vous n'avez pas utilisé de lunettes de protection).
  • Il y avait une blessure à l'œil.
  • La douleur est très intense et s'accompagne d'une vision trouble et / ou d'une sensibilité à la lumière.
  • Vous avez récemment subi une chirurgie oculaire, notamment au LASIK (kératomileusis sous-épithélial au laser) ou à la cataracte.
  • Les yeux sont rouges et il y a une décharge.
  • La douleur est sévère, est soudainement apparue et vous souffrez de glaucome. Cela peut indiquer une crise aiguë de glaucome à angle fermé, qui entraîne une perte de vision rapide et nécessite des soins médicaux d'urgence.

La douleur oculaire n'est pas la norme, alors ne l'ignorez pas. Si la douleur survient soudainement ou progresse rapidement, ne prenez pas de risques - contactez un optométriste le plus tôt possible pour connaître la cause exacte et obtenez un traitement rapide.

Si vous avez mal aux yeux ou à la région qui l'entoure, il peut y avoir beaucoup de raisons. Dans certains cas, par exemple avec une blessure à l'œil, tout est évident. Mais il est souvent difficile d’établir vous-même l’origine de la douleur. La situation est compliquée par le fait qu'il n'y a pas de proportionnalité directe entre le degré de douleur et la gravité de la maladie qui les cause.

Par conséquent, des problèmes relativement mineurs, tels que des lésions superficielles de la cornée, peuvent être très douloureux. Certaines affections très graves, telles que la cataracte, la dégénérescence maculaire, les types de glaucome les plus courants, le décollement de la rétine et les lésions oculaires dues au diabète, ne provoquent pas de douleur.

La cornée est l'un des tissus les plus sensibles du corps. La densité des terminaisons nerveuses dans la cornée est 500 fois supérieure à celle de la peau. La haute sensibilité de la cornée est vitale car c'est la «première ligne de défense» contre une éventuelle blessure aux yeux. Par conséquent, vous remarquerez immédiatement si quelque chose va irriter la surface antérieure de l'œil.

Outre la douleur oculaire, d'autres sensations et symptômes associés peuvent également aider l'optométriste à déterminer la cause de la gêne. Celles-ci incluent la nature vive et perçante de la douleur, des sensations de brûlure, de battement, de douleur sourde et le sentiment que quelque chose se trouve dans vos yeux (on parle de «sensation de corps étranger»). La douleur oculaire est également souvent accompagnée d'une vision floue, de yeux rouges («yeux injectés de sang») et d'une sensibilité accrue à la lumière.

Comment traiter l'inflammation de la cornée

La partie transparente convexe de l'oeil s'appelle la cornée. Il ressemble à une lentille et sa surface est recouverte d'un film lacrymal. Avec un clignotement constant, la coque est humidifiée. La cornée est transparente, les vaisseaux sanguins sont absents. Inflammé, il devient trouble, les yeux sont douloureux et la vision diminue. Une telle maladie dans le langage des médecins appelé kératite.

Signes de maladie

  1. Syndrome cornéen avec une forte déchirure, incapacité à regarder la lumière, avec une fermeture forte de la paupière.

Opacification de la cornée

  • Douleur aiguë dans les yeux. Sensations de la présence d'un corps étranger en elle.
  • Rougeur de la coquille.
  • Opacité cornéenne. Le changement d'aspect (on dirait qu'il a été mangé, couvert de petits tubercules, un point défectueux).
  • La cornée se développe avec des vaisseaux ressemblant à des arbres et à des brosses.
  • Si quelque chose est blessé à l’œil, un sac purulent peut se former.
    Dans le cas où les causes de la maladie sont neuroparalytiques (le nerf trijumeau est enflammé), le syndrome cornéen ne se manifeste pas. Une douleur brûlante se fait sentir dans les yeux, les mâchoires et certaines parties du visage sont blessées et la pression exercée est forte.

    Mais cet article ressemble à l’obscurcissement de la cornée et au traitement de cette maladie.

    Quelle est la raison

    Plusieurs facteurs peuvent provoquer la maladie:

    1. Infection oculaire. Les infections peuvent être des bactéries, des virus, des champignons, des infections à Chlamydia, des parasites.
    2. Lésion oculaire. Blessent souvent les lentilles cornéennes.
    3. Brûlures
    4. Inflammation dans les maladies auto-immunes.
    5. Carence en vitamine. Dans ce cas, les cornées de deux yeux sont enflammées à la fois.
    6. Allergie à la poussière, à la laine, etc.
    7. Maladies chroniques.
    8. Virus de l'herpès ou du zona sur le visage, se propageant aux yeux. Ce type de maladie est très douloureux.

    La kératite est une maladie grave, son traitement peut durer plusieurs semaines et une maladie non guérie dans les cas avancés peut même conduire à la cécité.

    La forme la plus commune de la maladie est la kératite catarrhale superficielle, qui se développe à partir d'une dacryocystite chronique avancée, d'une conjonctivite ou d'une blépharite.

    Il peut également être utile que vous en appreniez sur la kératopathie cornéenne.

    Cornée enflammée avec le SRAS et la grippe. Il est difficile de diagnostiquer la kératite dans de tels cas, car la maladie est associée à la survenue d'un rhume. Une telle forme commence par une forte déchirure et une photophobie. Dans le même temps, les paupières gonflent toujours, il semble qu'un grain de lumière ait atteint l'œil, les vaisseaux sanguins sont enflammés. La phase suivante est la formation d’ulcères sur l’œil et la formation d’un receveur.

    Sur la vidéo - plus d'informations sur l'inflammation:

    Une forme rare de kératite est fongique. Se produit lorsqu'un objet étranger pénètre dans l'œil. Les personnes ayant une faible immunité sont également touchées. C'est difficile et ses conséquences sont lourdes. Il est dangereux que l'agent pathogène se déplace facilement dans la chambre antérieure de l'œil et que les médicaments classiques ne fonctionnent pas.

    Variétés de maladie

    L'inflammation cornéenne est classée selon plusieurs critères. La kératite se distingue en fonction des zones d'inflammation:

    1. Superficielle, si la maladie ne s'est propagée que dans la couche épithéliale supérieure de la membrane. Cela se produit après une conjonctivite, une dacryocystite. L'inflammation passe sans conséquences.

    Surface

  • La kératite profonde affecte les couches profondes de la coquille. Il peut y avoir des cicatrices ou former une épine.
  • Sur la base de l'étiologie, la kératite est:

    1. Bactérienne. Elle est causée par une infection qui entre en contact avec les yeux après une blessure ou par le port de lentilles cornéennes.

    Bactérienne

  • Amibien. Il est causé par le plus simple (acanthameba), qui est le plus souvent porté par les lentilles.
  • Kératoconjonctivite. Inflammé et la cornée et la conjonctive. La raison - une allergie au pollen.
  • Herpétique. Virus de l'herpès - la cause de la maladie.
  • Fongique. Le champignon n'affecte pas que les couches supérieures et tombe dans la coquille. Il est difficile de déterminer la maladie et de la traiter.
  • Photokératite - brûlure Peut être obtenu par soudure, du soleil ou de la neige scintillante.
  • Neuroparalytique. La cause en est la défaite du nerf trijumeau.
  • Traumatique. Se produit à la suite d'une blessure chimique ou mécanique.
  • Il peut également y avoir une lésion gonococcique de la cornée. Le plus souvent, chez les nouveau-nés après un accouchement naturel, si la femme en travail accuse une gonorrhée.
  • Mais à quoi ressemble une brûlure de cornée peut être trouvé dans cet article.

    Sur la base des causes de la maladie, la kératite est divisée en plusieurs groupes:

    1. Endogène. Ils ont été causés par des facteurs internes.
    2. Carence en vitamines;
    3. Maladies du nerf trijumeau,
    4. Inflammation auto-immune;
    5. Infectieux. Les infections peuvent être différentes (gonorrhée, syphilis, tuberculose, herpès);
    6. Allergique.

    Diagnostic de la maladie

    Pour un diagnostic correct, vous devez prendre en compte la combinaison des symptômes principaux et secondaires, ainsi que les résultats des tests, des réactions et même des antécédents familiaux.

    Le diagnostic est posé par un spécialiste - un ophtalmologiste, après avoir examiné l'œil. Souvent, à cet effet, des gouttes anesthésiques sont instillées afin d'ouvrir les paupières. Pour déterminer la maladie également effectuer:

    • biomicroscopie (inspection avec un lama fendu);
    • ophtalmoscopie (pour évaluer la profondeur de la lésion du globe oculaire);
    • inspection avec instillation de fluorescéine dans l'œil;
    • vérifier l'acuité visuelle;
    • Échographie du globe oculaire;
    • inspection de l'intérieur des paupières.

    Pour un traitement approprié, il est important d’établir la cause de la kératite. Par conséquent, les tests suivants doivent être effectués:

    1. Un test sanguin PCR pour détecter les virus de l'herpès.
    2. Étaler la cornée pour identifier les bactéries.
    3. Du sang est donné pour les anticorps anti-tréponème pâle, pour les tests rhumatismaux et les tests d'allergie.

    Il est nécessaire d'obtenir et les conclusions des spécialistes du thérapeute ou du pédiatre, du gynécologue (urologue), du spécialiste de la tuberculose, du vénéréologue et de l'allergologue.

    Mais c'est la pachymétrie de la cornée, cet article aidera à comprendre.

    Traitement

    La kératite est le plus souvent traitée à l'hôpital. Thérapie systémique. Attribuer des compte-gouttes avec des solutions salines et boire beaucoup de désintoxication.

    Le traitement est inefficace jusqu'à ce que la cause soit éliminée.

    Selon la cause, les médicaments sont attribués (antibiotiques, tuberculose, antiparasitaires, antifongiques, etc.). Des médicaments contre les allergies sont également prescrits.
    Injections obligatoires pour la résorption des opacités et des multivitamines.

    Un antibiotique ou un anesthésique est instillé dans les yeux. D'autres gouttes et pommades sont prescrites en fonction de la cause de la maladie. Également montré et physiothérapie. Prescrire la phonophorèse, la magnétothérapie, l’électrophorèse.

    Dans certains cas, si l'agent causal de la maladie est le virus de l'herpès (et quels sont les symptômes de la conjonctivite herpétique, vous pouvez le découvrir ici), prescrire une application cryogénique (traitement à ultra-basse température), une coagulation au laser ou une cautérisation des parties endommagées de la cornée par le courant.

    Sur la vidéo - traitement de la maladie:

    Que les complications menacent

    Les complications de la maladie se produisent:

    • Formation horreur.
    • Abcès de la cornée.
    • Accumulation de pertes purulentes dans la chambre antérieure de l'œil.
    • Inflammation de la conjonctive. mais les gouttes oculaires de la conjonctivite à utiliser sont indiquées ici.
    • Suppuration de l'oeil entier.
    • Glaucome secondaire. Mais ce qui cause le glaucome chez l'adulte est indiqué ici.

    Traitement de la kératite chez les enfants

    Les effets les plus dangereux et le traitement sévère de l'inflammation de l'iris, causée par le gonocoque. L'enfant est infecté au cours de l'accouchement naturel par un patient atteint de gonorrhée de la mère ou l'infection pénètre dans les yeux plus tard, lors des soins du bébé, sans respecter les règles d'hygiène personnelle. Et voici comment le traitement de la kératite herpétique aide à comprendre les informations sur le lien.

    La maladie se manifeste le deuxième ou le troisième jour après la naissance, gonflement des paupières, écoulement purulent des yeux. Les paupières sont fermées, il est même difficile de les ouvrir au médecin.

    Après un diagnostic confirmé, le traitement est effectué à l'hôpital. Le traitement est complexe, avec l'utilisation d'antibiotiques et le strict respect de toutes les prescriptions du médecin.

    Sur la vidéo - Traitement de la kératite chez les enfants:

    Si la cause de l'inflammation à Chlamydia, transmise à l'enfant par la mère ou par les mains sales des autres, des antibiotiques et des médicaments spécifiques sont également prescrits. Le traitement est effectué dans un hôpital sous la surveillance de médecins.

    Une fin tardive ou un traitement inefficace menace de répéter l'exacerbation de la maladie et des conséquences graves, y compris la cécité de l'enfant.

    L'inflammation causée par un virus se produit souvent après un ARVI. Un traitement spécifique n'est pas prescrit, c'est un traitement antiseptique suffisant pour les yeux. Il est également important de maintenir et d'accroître l'immunité. La maladie passe après 2 semaines sans conséquences.
    L'exception est le virus de l'herpès. Si la kératite en est la cause, un traitement spécifique est prescrit avec des médicaments antiviraux.

    Prévention

    Les mesures préventives sont simples:

    • hygiène des yeux;
    • Les lentilles cornéennes doivent être portées, stockées correctement. Mais à quoi ressemblent les lentilles de contact toriques souples?
    • travaillant dans une pièce poussiéreuse ou avec le soudage électrique, utilisez un équipement de protection individuelle.
    • temps pour traiter la pathologie oculaire et les maladies chroniques.

    L'inflammation de la cornée peut survenir pour diverses raisons qu'il est important de déterminer pour un traitement efficace. Les manifestations de la kératite sont clairement exprimées. Le traitement pathologique doit être rapide et complet.

    Maladies de la cornée: symptômes, diagnostic et traitement

    La cornée est la partie du globe oculaire située à l'avant. Il s’agit d’une cornée transparente et convexe, qui est l’un des moyens de réfraction de la lumière de l’organe visuel. Par conséquent, tout changement pathologique qui s'y produit entraîne une détérioration, voire une perte de vision. Réfléchissez à la structure de la cornée, aux maladies qui lui sont associées et à son diagnostic.

    Structure cornéenne, caractéristiques et fonctions

    La cornée a la forme d'un cercle et occupe la seizième partie de la surface des tissus externes de l'oeil et forme un membre à la jonction avec la sclérotique. Mais ce n’est pas un cercle idéal, car les diamètres horizontal et vertical sont légèrement différents: le premier est d’environ 10 mm (des écarts de 0,56 mm vers le haut ou le bas sont autorisés) et le second de 0,5 à 1 mm de moins. L'épaisseur de la cornée est hétérogène. Au centre, il varie de 0,52 à 0,6 mm et augmente jusqu’à 1-1,2 mm des bords.

    La cornée est une lentille naturelle convexe-concave. La partie concave tournée vers l’intérieur du corps, la partie convexe - vers l’extérieur. L'indice de réfraction de la substance constituant la cornée est de 1,37. Il réfracte les rayons lumineux avec une puissance optique de 40 dioptries. Son rayon de courbure est approximativement égal à 7,8 mm.

    Structure histologique de la cornée:

    1. Épithélial - une couche qui est la continuation de la conjonctive. Il est constitué de cellules épithéliales transparentes dépourvues de vaisseaux sanguins. Au centre de la cellule sont situés dans 5 couches, aux bords de leur nombre augmente à 10. Lorsque les dommages sont facilement restaurés.
    2. La membrane de Bowman (membrane du bord antérieur) est la couche qui suit l'épithélium. Son épaisseur est beaucoup plus petite. La membrane est constituée de dérivés du stroma. Il est très lâche et mal couplé aux couches adjacentes, donc s'il y a des blessures, le détachement est possible. Il n'est pas capable de régénération, avec des pathologies, il devient trouble.
    3. Le stroma (la substance principale de la cornée) est l'élément le plus épais de la cornée. Il est constitué de deux cents couches de fibrilles de collagène, dont les plaques sont collées ensemble par une mucoprotéine.
    4. La membrane de Descemet (membrane de bordure postérieure) recouvre le stroma de l'intérieur. De nouvelles cellules du tissu oculaire sont formées dans celui-ci. C'est un dérivé de l'endothélium.
    5. L'endothélium (couche épithéliale postérieure) est la dernière couche interne. Il empêche le stroma de tremper dans le liquide intra-oculaire et est responsable de l'alimentation de la cornée.

    Attention! En 2013, une nouvelle couche cornéenne a été ouverte. Il a été nommé une couche de Duat en l'honneur du scientifique qui l'a découvert. Il est situé entre le stroma et la membrane de la bordure postérieure. Son épaisseur n’est que de 15 microns, mais sa durabilité est supérieure à toutes les autres.

    Maladies cornéennes

    Chez l'homme, le risque de développer des maladies cornéennes est très élevé pour plusieurs raisons:

    1. C’est la coque extérieure de l’organe visuel, qui assume l’impact total de l’environnement.
    2. L'absence de vaisseaux sanguins dans la cornée, raison pour laquelle le métabolisme y est très lent.

    La plupart des maladies de la cornée sont associées au développement d’une infection, d’un changement de forme ou de taille. Mais parfois, il perd ses fonctions en raison de pathologies couvrant plusieurs parties de l'organe visuel.

    Kératite

    La kératite est une maladie inflammatoire de la cornée qui se développe lorsqu'une infection se propage à la surface. Cela contribue à la lésion de la cornée ou à sa sécheresse.

    • Exogène (causé par des causes externes, agents infectieux - champignons, virus, bactéries ou parasites);
    • Endogène (causée par des causes internes, le transfert de l'infection dans les yeux par d'autres organes);
    • Kératite d'étiologie inconnue (la cause n'a pas été établie).
    • Ulcère cornéen rampant. Causée par une bactérie: bacille pseudomusculaire ou cocci. En cas d'inflammation, des infiltrats se forment au centre, après quoi ils se répandent rapidement dans toute la zone. Particularité: la partie en forme de faucille de l'infiltrat est surélevée et son bord opposé est déjà débarrassé de son ulcère.
    • Kératite régionale. On le trouve lors d'une inflammation de la conjonctive ou de la face interne de la paupière, qui a capturé une partie de la cornée. Les infiltrats sous forme de points se forment aux bords, puis se confondent et se manifestent au centre.
    • Kératite herpétique. Il est causé par le virus de l’herpès 1, 2 ou 3 types. La maladie se caractérise par une vascularisation précoce et sévère.
    • Kératite syphilitique. Cela arrive congénital ou acquis. Dans le premier cas, les deux yeux sont toujours touchés. Le cours aigu de la maladie dure 2-3 mois, après quoi commence la période de résorption. Cela peut prendre 1-2 ans.
    • Tuberculose Cela commence par des métastases hématogènes de Mycobacterium tuberculosis, si l'organisme réagit à une réaction allergique. Un œil est généralement affecté. La maladie est lente, les symptômes sont effacés, des rechutes se produisent. Une complication fréquente est une épine.

    Symptômes de la plupart des variétés de kératite:

    • larmoiement
    • peur de la lumière
    • spasme des paupières
    • douleur coupante, comme si elle était frappée dans l'œil d'un corps étranger.

    À l'examen, l'ophtalmologiste révèle un trouble cornéen de la couche cornéenne, une perte de lustre et une augmentation de sa sensibilité. L'injection péri-cornéenne de l'œil (rougeur) est également détectée. Tout cela conduit à une détérioration de la vision.

    La kératite se déroule en quatre étapes:

    1. Infiltration Des infiltrats sont formés - des zones du stroma avec une inflammation active. Ils contiennent des leucocytes et des débris cellulaires.
    2. Ulcération Les infiltrés brûlent, le processus inflammatoire se termine.
    3. Ulcères nettoyants à partir d'aliments formés lors d'une inflammation.
    4. Cicatrices - guérison des zones touchées de la cornée.

    La kératite donne souvent des complications:

    • Néovascularisation de la cornée - germination dans les tissus de la gaine des vaisseaux sanguins.
    • Perforation de la membrane cornéenne - formation de trous dans celle-ci. Le résultat est sa fusion avec l'iris. Cela empêche l'écoulement de liquide intraoculaire à travers l'angle de la chambre antérieure de l'œil. En conséquence, la pression intra-oculaire augmente, le glaucome se développe.
    • Fistule - pincement de l'iris dans le trou de la cornée.
    • Endophtalmie - inflammation des tissus internes du globe oculaire.
    • Staphylome cornéen - la destruction et la saillie du tissu oculaire. Ceci est une indication pour le retrait du globe oculaire, avec le résultat que le patient acquiert l'anophtalmie.

    Les personnes qui ont subi une kératite commencent à voir pire, car la cornée est trouble à divers degrés:

    1. Petit nuage Il s'agit d'une opacification subtile translucide de la membrane cornéenne. Il a une teinte grise qui n'est pas visible sans dispositifs spéciaux. Si le nuage est situé dans la zone optique, la vision diminue.
    2. La tache est une opacification condensée de blanc. Détecté à l'œil nu. Si le point est situé dans la zone optique, la capacité visuelle se dégrade considérablement.
    3. Belmo - turbidité très dense de couleur blanche ou gris clair. Il se forme sur toute la cornée ou de sa part. Le résultat est une perte de vision complète, au mieux partielle.

    Attention! Belmo, qui a entraîné une perte complète de la vision, est une indication pour retirer l'œil. L’anophtalmie acquise à la suite d’une intervention chirurgicale est éliminée par l’implantation d’une prothèse oculaire.

    L'hypoxie cornéenne se développant au cours de l'inflammation, son traitement est donc incompatible avec un pansement. En règle générale, le patient est déterminé à l'hôpital pour un traitement médical. Cela est nécessaire pour surveiller en permanence l'état de la cornée et, en cas de risque de perforation afin d'éviter la cécité, ils ont recours à une intervention chirurgicale - la kératoplastie.

    Kératocône

    Le kératocône est une maladie qui s'accompagne d'une dégénérescence de la cornée, à la suite de laquelle il devient plus mince et change de forme. Les premiers symptômes sont généralement détectés avant l'âge de 16 ans, après 25 ans, la maladie n'est presque pas diagnostiquée et, chez les personnes âgées, cela ne se produit pas du tout.

    La courbure cornéenne dans le kératocône est due à une violation des processus biochimiques. Cela réduit la quantité de collagène synthétisé et de protéines totales. Au cours de l'examen, il manque des enzymes et détecte une diminution de l'opposition aux radicaux libres. En conséquence, la cornée devient inélastique et s'étire. A partir de cela, il devient comme un cône.

    Le groupe à risque comprend les personnes identifiées:

    • insuffisance surrénale chronique;
    • inflammation de la conjonctive ou de la cornée;
    • rhume des foins;
    • Le syndrome de Down;
    • asthme bronchique,
    • eczéma

    L'amincissement de la cornée se produit également sous l'influence du rayonnement ultraviolet, du rayonnement et de l'air pollué. Le kératocône se développe souvent sur le fond des blessures aux yeux.

    La forme conique en tant que symptôme se manifeste à un stade avancé de la maladie cornéenne. Au début, le patient se plaint de:

    • La diffusion de la lumière autour de ses sources.
    • La distorsion des lettres lors de la lecture.
    • Deux articles.
    • Peur de la lumière
    • Fatigue oculaire rapide.
    • Image floue. Si vous montrez au patient une feuille noire avec un seul point blanc, il verra plusieurs points disposés de manière désordonnée.

    L'astigmatisme révélé peut être corrigé à l'aide de lentilles cylindriques. L'acuité visuelle est 1.0-0.5.

    L'astigmatisme est plus prononcé mais peut aussi être corrigé. Vision dans la gamme de 0,4 à 0,1.

    La cornée devient plus fine et s'étire sensiblement. La vision est comprise entre 0,12 et 0,02, la correction n’est possible qu’avec l’utilisation de lentilles rigides.

    La cornée prend une forme en forme de cône, la vision est 0.02-0.01, il est presque impossible de corriger. Révèle une opacification complète de la cornée.

    La correction de la forme de la cornée est possible grâce aux lentilles à base rigide au centre et aux bords doux. En conséquence, la cornée est pressée, reprenant la position habituelle. De plus, le patient se voit prescrire:

    • gouttes oculaires;
    • des antioxydants;
    • des vitamines;
    • médicaments immunomodulateurs.

    La phonophorèse avec vitamine E et la magnétothérapie ont également fait leurs preuves. Si le traitement conservateur n’a aucun effet, la kératoplastie est recommandée au patient. Elle consiste à greffer des anneaux de la cornée provenant du donneur. L'opération conduit toujours à la restauration de la vision.

    Kératomalacie

    La kératomalacie est une maladie associée à la sécheresse de la cornée de l'œil, apparue en raison d'un manque de vitamine A dans le corps, principalement chez les enfants. La maladie est transitoire et ne peut prendre qu'un jour des premiers symptômes au prolapsus du cristallin.

    1. Prekseroz. Les changements suivants se produisent avec la cornée de l’œil: elle devient trouble, le lustre disparaît.
    2. Xérose La coquille devient laiteuse ou gris pâle. Dans certains endroits, l'érosion se produit. Des croûtes sèches apparaissent, ressemblant à des écailles de poisson.
    3. Perforation de la cornée, accompagnée d'une perte de la lentille. Le globe oculaire devient ouvert aux micro-organismes, de sorte que l'infection se joint.

    Le traitement de la kératomalacie devrait être rapide. Il est effectué dans plusieurs directions. Premièrement, on prescrit au patient des médicaments à haute teneur en vitamine A pour compenser sa carence dans le corps. Mais pour maintenir l'équilibre entre les vitamines, il est en outre recommandé de prendre de l'acide ascorbique, des vitamines du groupe B et de l'acide nicotinique. Le médecin examine le régime alimentaire du patient afin de le remplir d'aliments riches en protéines et en graisses saines responsables de l'absorption des vitamines.

    En cas de prexérose et de xérose de la cornée, des gouttes oculaires hydratantes et antimicrobiennes sont prescrites au patient afin d'éliminer le symptôme principal (sécheresse) et de prévenir le développement d'une infection secondaire. Si le processus inflammatoire ne commence pas, alors ce traitement est très efficace. Sinon, le risque de perte de vision reste élevé.

    Attention! Lorsque la lentille tombe, une opération d'implantation d'une lentille intraoculaire, une lentille artificielle, est présentée. Cependant, l'opération peut entraîner la perte de cellules endothéliales de la cornée après le repositionnement de la LIO. Pour éviter cela, il est important de choisir un implant de qualité et une clinique ophtalmologique expérimentée.

    Une autre conséquence de la kératomalacie est le staphylome cornéen, qui conduit au développement de l'anophtalmie acquise.

    Kératopathie bulleuse

    La kératopathie bulleuse est une maladie rare de la cornée, caractéristique des personnes âgées de 50 à 60 ans. Il consiste en l'amincissement de la dernière couche cornée - l'endothélium. Il devient si mince qu'il cesse de remplir sa fonction principale: empêcher la pénétration de liquide intra-oculaire dans le stroma. En conséquence, la substance principale de la cornée est imprégnée de cette humidité, un œdème se développe.

    Le groupe à risque comprend les personnes:

    • la vieillesse;
    • chirurgie post-cataracte;
    • l'herpès a souffert sur les yeux;
    • après des blessures aux yeux;
    • avec la dystrophie endothéliale progressive Fuchs.

    Symptômes caractéristiques de la kératopathie bulleuse:

    • douleur oculaire de légère à sévère de nature différente;
    • épaississement cornéen visible;
    • la coquille perd son ancienne transparence;
    • des bulles individuelles de liquide intra-oculaire apparaissent dans le stroma, la progression de la maladie se confondant.

    Après la kératopathie bulleuse, le risque de développer les complications et les conséquences suivantes est élevé:

    • vision floue;
    • badigeon à la chaux;
    • maladies infectieuses de la cornée et d’autres parties de l’œil (endophtalmie, iridocyclite, ulcère de la cornée).

    Un traitement conservateur sous forme de traitement au laser hélium-néon et le port de lentilles souples ne donnent pas l'effet souhaité. La restauration de la cornée après la kératopathie bulleuse par kératoplastie est également impossible. La seule technique efficace aujourd'hui est la greffe de cornée.

    Dystrophies cornéennes

    La dystrophie cornéenne n'est pas une maladie inflammatoire qui se développe à deux yeux et est généralement héréditaire. Elle consiste en une modification de l'épaisseur et de la taille de la cornée, une violation de sa fonction et une déficience visuelle. Si au moins un membre de la famille a reçu un diagnostic de dystrophie, il est nécessaire d'examiner le reste, car le traitement au stade précoce est le plus efficace.

    Il existe plusieurs dizaines de types de dystrophies, qui diffèrent par la nature de la lésion de la membrane, la gravité des symptômes et le taux de perte de capacité visuelle. Ils peuvent être classés en fonction de la couche qui a subi le développement de la pathologie:

    1. Dystrophies des couches épithéliales postérieures, dues à l'imperfection de la fonction barrière des cellules des membranes cornéennes postérieures ou d'un petit nombre de leurs cellules. Celles-ci incluent les dystrophies de la membrane épithéliale basale et la dystrophie épithéliale de Meesman.
    2. Dystrophies de la membrane de Bowman (pathologie de Reis-Bookler et de Tiel-Benke).
    3. Dystrophies à stroma: granulaire, réseau, réseau granulaire Avellino, tacheté, postérieur amorphe, centre nuageux nuageux, pré-detsecete et cristallin Schneider.
    4. Dystrophies endothéliales: polymorphes postérieures et dystrophie de Fuchs.

    Les symptômes de divers types de dystrophies sont similaires. Habituellement, le patient se plaint de:

    • Sensation dans l'oeil d'un corps étranger et douleur intense. Ces signes s'expliquent par le développement de l'érosion résultant des dommages causés à la couche épithéliale de la cornée.
    • Déchirure, rougeur du globe oculaire et peur de la lumière.
    • Dépréciation de la capacité visuelle due au gonflement de la cornée et à la perte de sa transparence. Au cours de la maladie, la vision continue de décliner.

    Ces signes sont généralement détectés chez les personnes âgées de 10 à 40 ans. Les causes des dystrophies ne sont pas toujours claires, mais le plus souvent, cela est dû à la violation des chromosomes.

    Si la maladie est héréditaire, un traitement symptomatique est prescrit. Tous les moyens sont appropriés (protecteurs sous forme de gouttes et de pommades pour les yeux) qui améliorent le trophisme de la cornée:

    Pour obtenir un effet optimal, des préparations vitaminées sont prescrites pour améliorer la vision interne (par exemple, le médicament lutéine complexe).

    La physiothérapie sous forme d'électrophorèse et d'irradiation laser contribue à ralentir la progression de la maladie. Mais malgré cela, il est impossible d'arrêter complètement les changements dystrophiques de la cornée. Par conséquent, avec une réduction significative de la vision, nous avons eu recours à une kératoplastie stratifiée ou pénétrante. Ce dernier montre les meilleurs résultats.

    Si la dystrophie cornéenne est accompagnée d'un œdème, elle se termine par un traitement conservateur. On prescrit au patient des protecteurs oculaires contenant des vitamines et des décongestionnants. Si la pathologie passe à l'épithélium cornéen, des préparations antibactériennes sont également recommandées pour éviter l'infection.

    Iridocyclite

    L'iridocyclite est une maladie inflammatoire du corps ciliaire et de l'iris de l'œil qui affecte la cornée de l'intérieur. Les personnes souffrant de rhumatisme ont une prédisposition à la maladie. La pathologie se développe généralement entre 20 et 40 ans.

    L'iridocyclite se développe généralement dans le contexte d'autres maladies:

    • Infections virales (rougeole, grippe, herpès).
    • Infections bactériennes (tuberculose, syphilis, gonorrhée, pneumonie, typhoïde).
    • Maladies à protozoaires (toxoplasmose, paludisme).
    • Maladies rhumatismales (rhumatismes, arthrite juvénile, spondialoarthrite, spondylarthrite ankylosante).
    • Troubles métaboliques (goutte, diabète).
    • Problèmes dentaires (principalement des kystes des racines des dents).
    • Maladies des voies respiratoires supérieures.
    • Kératite et blessures aux yeux.
    • Déchirure;
    • La peur de la lumière;
    • Douleur dans les yeux;
    • Changer le motif et la couleur de l'iris;
    • Constriction de l'élève;
    • La formation des adhérences derrière (fusion de la cornée avec l'iris);
    • Précipite sur les couches postérieures de la cornée;
    • Augmentation de la pression intraoculaire (signes de glaucome);
    • Turbidité du corps vitré;
    • Déficience visuelle.
    • Fusion de l'élève ou sa fusion;
    • Abcès vitré ou difformité;
    • Décollement de la rétine;
    • Développement de la cataracte;
    • Atrophie de l'oeil (l'innervation de la cornée et d'autres parties s'arrête);
    • Anophtalmie (perte totale de l'œil).

    Le patient atteint d'iridocyclite est d'abord dilaté pupille pour éliminer la douleur et empêcher la fusion du cristallin avec l'iris. Cela aide les analgésiques et l'atropine. Le traitement implique l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires et antimicrobiens.

    Xérophtalmie

    La xérophtalmie est une maladie associée à un écoulement insuffisant des larmes pour mouiller le globe oculaire, ce qui provoque un assèchement de la cornée. De kératomalacie diffère cause de la maladie. La xérophtalmie se développe sur fond de trachome ou de brûlure chimique aux yeux, ainsi que de carence en vitamines.

    Le plus souvent, les yeux secs se développent lorsque:

    • Rare clignotant;
    • Contact de la cornée avec de la fumée;
    • La grossesse;
    • Cicatrisation et maladie conjonctivale;
    • Le stress;
    • Mauvaise nutrition;
    • Porter des lentilles de contact;
    • Dépendance aux gouttes oculaires;
    • Ménopause;
    • Maladie de la thyroïde et diabète;
    • Prise de médicaments psychotropes, antihistaminiques et contraceptifs.

    La xérophtalmie a manifesté des symptômes:

    • La sécheresse;
    • Démangeaisons et brûlures;
    • Douleur avec séchage complet de la cornée;
    • Fatigue oculaire;
    • Clignotements fréquents.

    La xérophtalmie a un nom différent: il s'agit du syndrome de l'œil sec. La maladie est traitée symptomatiquement. Le médecin choisit le patient comme protecteur de la cornée (gouttes protectrices), imitant une déchirure naturelle. De plus, la cause du développement de la maladie est recherchée et si possible éliminée.

    Diagnostic des pathologies cornéennes

    Toute maladie n'est traitée qu'après le diagnostic. Les maladies de la cornée sont généralement détectées avec un équipement de haute précision. En ophtalmologie, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées pour étudier la cornée:

    1. La pachymétrie;
    2. Biomicroscopie oculaire;
    3. Microscopie confocale de l'oeil;
    4. Keratotopografiya.

    La pachymétrie est une méthode de diagnostic qui mesure l'épaisseur d'une cornée sur toute sa surface. Pour effectuer la procédure, il est demandé au patient de s’allonger sur un canapé, après quoi une anesthésie locale est réalisée sur l’œil pour examen. Lorsque l'anesthésie arrive, touchez l'œil avec un appareil spécial en appuyant légèrement sur la cornée. L'équipement calcule automatiquement l'épaisseur de la coque et affiche les données obtenues à l'écran. Pour que les plus petites blessures ne provoquent pas d'infection chez le patient, il s'agit de gouttes instillées ayant un effet antibactérien.

    La biomicroscopie est une échographie qui permet de visualiser les structures intraoculaires de la partie antérieure du globe oculaire. La méthode permet d’évaluer non seulement l’état de la cornée, mais également celui du cristallin, de l’iris et de la chambre antérieure.

    La microscopie confocale est une méthode d’étude de la cornée qui permet de visualiser sa structure au niveau cellulaire. Le diagnostic est effectué à l'aide d'un microscope à haute résolution. Examine le tissu vivant du patient. En conséquence, l’ophtalmologiste reçoit des informations sur l’épaisseur de chaque couche de la coque et le degré de leurs changements morphologiques.

    Kératotopographie - une méthode qui donne une carte topographique de la cornée. L'épaisseur, la courbure, l'uniformité et la rugosité de la coque sont étudiées. La kératotopographie est l’un des moyens les plus efficaces de diagnostiquer une anomalie congénitale rare - une cornée plate.

    Lorsque l'iridocyclite est en outre effectuée iridologie pour identifier l'état de l'iris.

    Traitement chirurgical des maladies de la cornée

    Le traitement conservateur ne donne pas toujours des résultats positifs. Par conséquent, les patients présentant une pathologie cornéenne avancée se voient proposer une intervention chirurgicale. Il existe plusieurs traitements chirurgicaux:

    • La réticulation cornéenne est une opération destinée au traitement du kératocône et réalisée en ambulatoire. Le patient dilate les paupières, anesthésie les yeux et élimine l'épithélium externe en imbibant la riboflavine des couches cornéennes sous-jacentes. Ensuite, les yeux sont irradiés avec une lumière ultraviolette, des gouttes antibactériennes sont instillées et des lentilles devant être portées pendant trois jours après la réticulation.
    • La kératotomie est une opération réalisée au scalpel par incision radiale de la cornée. En conséquence, sa surface est alignée, ce qui est le but de la kératotomie.
    • La kératoplastie est une greffe des tissus de la couche cornée destinée à éliminer les déformations et les lésions congénitales ou acquises au cours de la vie. Il existe un risque de développer une maladie du greffon, qui consiste en le rejet de la cornée transplantée et en une nette diminution de la vision.

    La cornée est un composant important de l'appareil visuel. Les violations de l'intégrité, de la forme, de l'épaisseur et de la transparence de la cornée entraînent une détérioration importante, voire parfois une perte totale de la vision, pouvant aller jusqu'à la perte de l'œil. Par conséquent, en cas de sensations désagréables dans les yeux, consultez immédiatement un médecin. Cela aidera à identifier la cause de la maladie et à prescrire un traitement adéquat. Avec cette approche, vous préservez non seulement la santé des organes visuels, mais vous maintenez également une bonne acuité visuelle.