Infections oculaires

Les organes de la vision sont protégés contre des problèmes tels que les infections oculaires, la barrière anatomique de la paupière. De plus, avec l'aide du réflexe clignotant, une humidification continue se produit. Le processus d'infection peut toucher n'importe quelle partie de l'œil, y compris les paupières, la conjonctive et la cornée.

Les maladies infectieuses de l’œil se manifestent le plus souvent sous la forme de symptômes caractéristiques de la conjonctivite - inflammation de la membrane muqueuse externe de l’œil.

Les maladies ophtalmiques peuvent survenir pour diverses raisons: pathologie du film lacrymal, blessure, affaiblissement du système immunitaire. L'inflammation est caractérisée par l'apparition de sensations désagréables, parmi lesquelles une diminution de l'acuité visuelle, une sensibilité accrue à la lumière, des douleurs oculaires, des rougeurs, l'apparition de décharges et de croûtes.

L'efficacité du traitement chez les enfants et les adultes dépend directement d'un diagnostic rapide, qui devrait être traité par un spécialiste qualifié. Que sont les infections oculaires, comment s'appellent-elles, quels signes sont-elles caractérisées et est-il possible de s'en débarrasser? Nous en reparlerons et plus encore dans l'article.

Maladies oculaires infectieuses chez l'homme

Il existe un certain nombre de maladies infectieuses très courantes:

  • la conjonctivite;
  • le trachome;
  • blépharite;
  • la dacryocystite;
  • endophtalmie;
  • la kératite;
  • ulcères staphylococciques de la cornée et de nombreux autres.

Si les symptômes suivants apparaissent, consultez immédiatement un médecin:

  • les yeux sont devenus rouges et gonflés, et il y avait un écoulement dense. Très probablement, il s’agit d’un processus bactérien nécessitant l’utilisation d’antibiotiques;
  • douleur dans les yeux, accompagnée de photophobie et d'une vision trouble;
  • les élèves ont des tailles différentes;
  • la présence d'un corps étranger;
  • Les symptômes d'une infection oculaire ne disparaissent pas après quatre jours de traitement à domicile.

Le processus pathologique peut être causé par des virus, des bactéries et des champignons. La maladie se manifeste sous la forme de telles plaintes de personnes:

  • rougeur des protéines oculaires;
  • larmoiement;
  • décharge blanche ou jaune;
  • croûtes sèches dans les paupières et sur le coin des yeux après le sommeil;
  • peau de la paupière à se décoller et gonfler;
  • une petite boule rouge apparaît sur le bord des paupières.

Infection à chlamydia

La chlamydia ne comprend pas les bactéries ou les virus. On les appelle microflore opportuniste, ce qui signifie que dans un organisme en bonne santé, des microbes peuvent exister sans causer de troubles, mais sous l'influence de certains facteurs, la chlamydia peut être activée et reproduite.

Leur caractéristique est qu'ils peuvent attendre longtemps. Les chlamydia sont dans l'épithélium de divers organes et attendent des conditions favorables pour leur activation. Cela peut être le stress, l'hypothermie ou une immunité affaiblie.

La chlamydia des organes de la vision peut survenir dans divers organes, à savoir:

  • kératite - dommages à la cornée;
  • paratrahoma - inflammation de la membrane oculaire;
  • Maybolit - inflammation des glandes de Meibomius;
  • épisclérite - une pathologie dans les tissus qui relient la conjonctive et la sclérotique;
  • uvéite - dommages aux vaisseaux sanguins et plus.

L'infection se propage le plus souvent lorsqu'un agent pathogène est transféré des organes génitaux. Le patient peut transmettre la chlamydia à son partenaire sexuel. Dans la plupart des cas, la maladie est transmise lors de rapports sexuels non protégés. La source d'infection peut être les mains lourdes ou des objets à usage personnel. La chlamydia peut être collectée dans des lieux publics tels qu'un bain, un sauna, une piscine.

Les personnes à risque sont les hommes et les femmes qui ont des relations sexuelles promiscues, les patients atteints de conjonctivite aiguë ou chronique, ainsi que les enfants de mères souffrant de chlamydia. Les médecins sont également à risque car, en raison de la nature de leurs activités, ils doivent contacter les patients.

La période d'incubation dure de cinq à quatorze jours. Dans la plupart des cas, le processus infectieux est à sens unique. Les symptômes caractéristiques de la chlamydia sont les suivants:

  • infiltration de la membrane muqueuse de l'œil;
  • œdème des paupières;
  • démangeaisons et douleurs dans les yeux;
  • les paupières se collent le matin;
  • la photophobie;
  • inflammation du tube auditif;
  • augmentation des ganglions lymphatiques régionaux;
  • omission du siècle;
  • écoulement de caractère muqueux ou purulent.

Éliminer le processus pathologique en utilisant une antibiothérapie locale et systémique. Les spécialistes prescrivent souvent des gouttes antibiotiques: loméfloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine et norfloxacine.

C'est important! L'absence de traitement en temps opportun menace le développement de la cécité.

Infection virale de l'oeil

Les organes de la vue sont souvent attaqués par des virus. Les dommages viraux peuvent être causés par:

  • adénovirus;
  • virus de l'herpès simplex;
  • cytomégalovirus;
  • Le VIH;
  • virus de la rougeole, mononucléose, rubéole, varicelle.

Adénovirus

L'infection par un adénovirus se caractérise par l'apparition d'une sécrétion aqueuse provenant de la cavité oculaire et nasale. Parmi les symptômes les plus courants de maladies peuvent être identifiés comme suit:

  • écoulement muqueux;
  • rougeur oculaire;
  • larmoiement;
  • la photophobie;
  • démangeaisons, brûlures;
  • gonflement des paupières;
  • sensation de sable.

En outre, les symptômes de ARVI apparaissent: nez qui coule, mal de gorge, toux, fièvre. L'infection la plus fréquente survient lorsqu'un enfant vient de la rue et que ses mains commencent à se frotter les yeux. La transmission de l'infection peut se faire par voie aérienne ou par voie domestique.

Beaucoup considèrent que l'infection à adénovirus est un processus inoffensif n'entraînant pas de complications graves. Mais en réalité, il n'en est rien. Une maladie non traitée peut entraîner un processus chronique ainsi que le développement d'une conjonctivite bactérienne.

Traiter l'infection à adénovirus n'est pas si facile, c'est en raison de la capacité de l'agent pathogène à muter. Pour lutter contre la maladie, les médecins prescrivent souvent Ophtalmoferon.

L'herpès

L'herpès peut se manifester de différentes manières, l'option la plus dangereuse est la maladie des yeux herpétique. Les processus pathologiques peuvent entraîner des lésions de la cornée et même le développement de la cécité.

Le virus de l'herpès peut pénétrer dans le corps par la muqueuse buccale, les voies respiratoires ou sexuellement. L'infection peut également se produire lors du partage de la vaisselle ou d'une serviette.

Le corps est protégé par l'immunité, ce qui lui permet de résister durablement. Si pour une raison quelconque le système immunitaire s'affaiblit, l'herpès ophtalmique apparaît. Son apparence peut provoquer une hypothermie banale, des situations stressantes, des blessures, la période de la grossesse.

Les manifestations de l'herpès dans les yeux peuvent facilement être confondues avec des allergies ou des dommages bactériens, raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous engager dans un autodiagnostic. L'herpès ophtalmique se manifeste comme suit:

  • rougeur des yeux et des paupières muqueuses;
  • syndrome de douleur;
  • vision floue, en particulier crépuscule;
  • larmoiement abondant;
  • la photosensibilité.

La condition peut être aggravée par l'apparition de douleurs, de nausées, de fièvre et d'une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Pour le diagnostic du patient est pris en grattant les cellules de la zone touchée de la peau et des muqueuses. Un dosage immunoenzymatique aidera à identifier les anticorps anti-herpès.

Traiter l'herpès ophtalmique à l'aide de ces médicaments:

  • antiviraux: acyclovir, Oftan-IMU, Valaciclovir;
  • immunopéparates: Interlok, Reaferon, Poludan, Amiksin;
  • vaccin contre l'herpès. Il est introduit strictement dans la période sans exacerbation: Vitagerpevak et Gerpovak;
  • mydriatic pour soulager les spasmes: Atropine, Irifrin;
  • antiseptiques;
  • des antibiotiques;
  • vitamines.

Un virus d'immunodéficience affecte l'avant et l'arrière de l'œil. Chez les patients présentant une modification de la microcirculation de la conjonctive, des tumeurs et des infections. Les nouveau-nés infectés par le VIH sont des lymphomes. Avec l'uvéite, il existe une lésion bilatérale, bien que la maladie se caractérise par une évolution unilatérale.

Maladies virales courantes

Parlons plus en détail de deux processus pathologiques courants:

  • Uvéite Dans vingt pour cent des cas, la maladie conduit à la cécité totale. La conjonctive devient rouge, il y a larmoiement, photophobie, douleur, vision floue. Avec l'uvéite, les vaisseaux sanguins de l'œil sont les plus touchés. Le traitement implique l'utilisation d'agents anti-inflammatoires et antibactériens.
  • Kératite Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les nourrissons et les personnes âgées. Dans le type superficiel, seul l'épithélium cornéen est affecté et dans le type profond, le stroma entier. L'œil devient gonflé, rouge, bouillonnant et trouble. Le traitement implique l'utilisation d'agents immunomodulateurs, antibactériens et antiviraux.

Infection fongique

Les experts appellent les mycoses fongiques. Actuellement, il existe plus de cinquante espèces de champignons pouvant causer une ophtalmomycose. L'agent pathogène peut pénétrer dans les zones endommagées, par exemple avec des blessures aux yeux. En outre, le champignon peut affecter l'œil, par exemple en se déplaçant d'autres zones. Lorsque mycose dans la peau.

L'ophtalmomycose est plus fréquente dans l'enfance et beaucoup plus grave que chez l'adulte. Quels que soient la forme et le type de champignon, la maladie présente le même type de manifestations cliniques:

  • brûlures et démangeaisons;
  • rougeur;
  • écoulement purulent;
  • formation de film sur la membrane muqueuse;
  • larmoiement;
  • sensations douloureuses;
  • flou de la vue;
  • vision réduite;
  • la formation d'ulcères et de plaies dans les paupières.

Pour une utilisation systémique, des agents fongicides, antimycotiques et antibactériens sont prescrits. Les paupières locales étaient maculées de solutions et de pommades antimycotiques.

Maladies bactériennes

Les lésions oculaires bactériennes sont caractérisées par des symptômes cliniques prononcés, ce qui incite le patient à consulter un médecin. Pour un diagnostic précis et la prescription d'un agent antibactérien efficace, les patients doivent subir un frottis bactériologique. Semer peut montrer quel agent pathogène est présent dans le corps et à quel antibiotique il est sensible.

La conjonctivite

Les bactéries peuvent causer plusieurs types de conjonctivite:

  • Foudre rapide. La condition nécessite des soins médicaux d'urgence. Cela peut entraîner une perforation de la cornée et une perte de vision. Le traitement repose sur des agents antibactériens systémiques.
  • Pointu Le processus est bénin par nature et, avec une tactique de traitement adéquate, passe en une à deux semaines. Néanmoins, le processus aigu risque de devenir chronique.
  • Chronique. Le plus souvent, l'agent causal de forme chronique devient Staphylococcus aureus.

Kératite

Les dommages bactériens à la cornée provoquent de la turbidité, des rougeurs, des douleurs et des ulcérations. Processus pathologique procède comme un ulcère paresseux. La cause de la kératite devient souvent une infection à pneumocoque.

Pour éliminer la maladie, les médecins prescrivent un collyre avec un antibiotique. La kératite bactérienne, si elle n'est pas traitée, peut entraîner la formation d'un obélum dense sur la cornée.

Blépharite

Les bactéries provoquent le développement d'une inflammation chronique des paupières. Le Staphylococcus aureus est le principal agent responsable de la blépharite.

Dacryocystite

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal. La maladie peut survenir sous une forme aiguë et chronique. Le traitement implique l'utilisation d'antibiotiques systémiques à base de céfuroxime. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée.

Les infections oculaires peuvent donc être causées par des virus, des bactéries et des champignons. En fonction de l'agent pathogène spécifique, les tactiques thérapeutiques sont sélectionnées. Certains processus infectieux entraînent de graves complications, voire la cécité. C'est pourquoi il est extrêmement important de consulter rapidement un médecin pour un examen diagnostique. Certaines maladies peuvent être très similaires dans leurs manifestations, de sorte que l'automédication peut sérieusement vous nuire.

Maladies infectieuses et troubles oculaires - causes et traitement

L'œil est protégé contre des problèmes tels que les infections oculaires, la barrière anatomique du siècle et le réflexe des yeux hydrate continuellement sa surface avec des larmes contenant du lysozyme, de la lactoferrine, de la B-lysine et d'autres substances. Les maladies oculaires infectieuses peuvent toucher n'importe quelle partie de celles-ci, y compris les paupières, la conjonctive, la cornée et d'autres couches. Les facteurs suivants contribuent à l'apparition de maladies ophtalmiques:

  • blessures causées par un accident vasculaire cérébral ou une intervention chirurgicale,
  • violation du film lacrymal,
  • diminution de la capacité de défense du système immunitaire (par exemple, le SIDA),
  • traitement immunosuppresseur.

Les maladies oculaires infectieuses caractérisent des symptômes tels que:

  • douleur oculaire
  • rougeur
  • photophobie (sensibilité à la lumière),
  • acuité visuelle réduite.

L’efficacité du traitement de l’inflammation oculaire chez les enfants et les adultes dépend toujours d’un diagnostic opportun.

Dans la plupart des cas de maladie oculaire / oculaire, le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques sous forme de gouttes ou de pommades. Le choix de la drogue, le plus souvent, est influencé par certains facteurs, tels que:

  • glaucome
  • l'âge d'une personne (chez les très jeunes enfants, le choix du traitement est complètement différent de celui d'une personne adulte),
  • résultats de l'enquête.

Le succès du traitement des maladies ophtalmologiques infectieuses dépend du démarrage rapide du traitement et du respect scrupuleux des habitudes en matière d'hygiène.

Les types les plus courants de maladies ophtalmiques

La conjonctivite

C'est la maladie infectieuse la plus courante rencontrée par les ophtalmologistes. La maladie survient sous une forme aiguë (rarement - hyperdéveloppement) ou chronique. Causer des bactéries (staphylocoques, streptocoques, etc.), des virus (adénovirus, virus de l'herpès simplex), des infections à chlamydia et même (rarement) des mycoses.

Les données cliniques sont dominées par l'hypersécrétion aqueuse (inflammation virale), mucopurulente ou purulente (inflammation bactérienne). En cas de conjonctivite allergique, la sécrétion de mucus prévaut. Le traitement est systémique, les médicaments de premier choix sont des antibiotiques de la pénicilline. Une personne est contagieuse dans les premiers jours avec des contacts avec les doigts, des serviettes, de l'eau, etc.

Kératoconjonctivite épidémique

Cette infection des yeux est causée par des adénovirus. Les principaux symptômes sont une inflammation de la conjonctive et de la cornée. La personne est contagieuse au cours des 14 premiers jours. Le traitement est symptomatique et souvent long.

Virus de l'herpès - herpès zoster et herpès simplex

Les virus de l'herpès affectent de manière significative la cornée en particulier. Il est impératif de commencer à traiter les infections en utilisant des médicaments antiviraux. Une complication de l'herpès simplex peut être une inflammation de l'iris - iritis.

Kératite infectieuse

La kératite peut être d'origine bactérienne ou virale. La maladie se caractérise par la douleur, la rougeur des yeux, la photophobie, la vision est souvent altérée - elle entraîne une diminution de l'acuité visuelle. Certaines bactéries forment des ulcères caractéristiques qui, dans certains cas, peuvent même se perforer. Si la maladie pénètre dans les couches profondes de la cornée, une cicatrice se forme, ce qui réduit constamment la vision. La kératite bactérienne est une condition pour un traitement d'urgence urgent. Le traitement antibiotique est local.

Inflammation des paupières

Le gordel (orge) est une inflammation des glandes lacrymales causée par des microbes, souvent des staphylocoques. Les glandes et les zones environnantes deviennent rouges et très douloureuses. Il y a une infiltration et un petit abcès, qui se perforent généralement, de sorte que l'incision n'est pas nécessaire. Des compresses chaudes peuvent accélérer le processus.

Le chalazion est une inflammation des glandes de Meibomius qui se transforme souvent en une phase chronique au cours de laquelle une bosse indolore apparaît sous la peau de la paupière. La disparition est effectuée - suppression du gel avec le cercle.

Blépharite ulcérée

C'est une maladie aiguë causée par le streptocoque. Des sécrétions purulentes se forment entre les cils, la circonférence rougit et gonfle. La maladie peut laisser des cicatrices en cas d'absence ou de croissance anormale des cils. La maladie est traitée avec des onguents antibiotiques.

Abcès et phlegmon des paupières

Nous parlons de diverses formes d'infection aiguë des paupières, caractérisées par un gonflement et des nodules locaux. Le traitement consiste en une administration topique d'antibiotiques, en cas de présence de foyers visibles de pus sous la peau, une incision est pratiquée.

Dacryadénite (inflammation de la glande lacrymale)

Cette maladie survient, relativement, rarement, peut être aiguë ou chronique. La maladie est un gonflement typique de forme sigmoïde, la zone touchée est douloureuse et rouge. Une complication peut être un abcès ou un blocage du canal lacrymal causé par un gonflement, une sténose ou une adhérence. Il est traité avec des antibiotiques, en fonction de la maladie sous-jacente.

Infections et troubles oculaires - que devriez-vous savoir à leur sujet?

Si vous utilisez automatiquement des gouttes pour les yeux dès que vos yeux commencent à se mouiller, à rougir, à vous brûler et à vous démanger, vous pouvez parfois aggraver la maladie sans l'améliorer. Au lieu de cela, essayez des remèdes naturels apaisants, il sera peut-être beaucoup plus efficace.

Que sont les infections et les troubles oculaires?

Les infections oculaires sont généralement accompagnées d'une conjonctivite - une inflammation de la conjonctive, les membranes sensibles tapissant les paupières. Une autre cause de rougeur et d'irritation de la conjonctive est une inflammation persistante des paupières (blépharite) et des follicules enflammés douloureux à la racine des cils (gordolum). En cas d'inflammation oculaire, il est nécessaire de consulter un médecin qui déterminera l'agent responsable de la maladie et vous prescrira le traitement approprié pour éviter des maladies graves telles que le glaucome.

Les signes d'infections ophtalmiques

  • rougeur de la protéine oculaire,
  • écoulement oculaire blanc ou jaune épais, larmoiement,
  • croûtes sèches sur les paupières et dans le coin des yeux après le sommeil,
  • sentir le sable dans les yeux en clignant des yeux,
  • gonflement ou desquamation des paupières
  • une petite masse rougeâtre au bord du siècle (orge).

Raisons

La conjonctivite peut être causée par des virus et des bactéries. Les rougeurs et les inflammations peuvent également résulter de blessures, de réactions allergiques ou d’irritations dues à certains polluants, tels que la fumée, le maquillage, l’eau chlorée dans les piscines.

Quels médicaments peuvent être utilisés à des fins thérapeutiques?

Les infections oculaires graves ou les blessures nécessitent une attention médicale immédiate. Les maladies légères peuvent guérir d'elles-mêmes. Naturellement, si l'inflammation persiste pendant 3 à 4 jours, consultez un médecin.

Le relief apporte gargarisme camomille et hydrastis. Lorsque vous effectuez un rinçage aux herbes, filtrez le bouillon à travers une gaze ou un chiffon propre. Pour renforcer l'effet, vous pouvez prendre de la vitamine C et du zinc pendant environ un mois. Les deux substances renforcent le système immunitaire, aident à lutter contre les infections et jouent un rôle important dans la prévention des rechutes. La vitamine C accélère le processus de cicatrisation et protège les yeux contre l'inflammation. Le zinc, qui se concentre dans les yeux, peut augmenter son efficacité.

Les inflammations ophtalmiques sont souvent causées par des lésions ou une contrainte des vaisseaux sanguins. En guise de prophylaxie, l'extrait de myrtille, qui renforce les capillaires, peut avoir un effet bénéfique. Boire du thé d'eyebright aide à soulager l'inflammation oculaire de la même manière que des compresses et des gargarismes de décoction de thé à la camomille (il est préférable d'utiliser des sachets de thé réfrigérés).

Sourcil

Posologie: une cuillère à thé d'herbes séchées doit être versé 500 ml d'eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: Rangez la solution dans un récipient bien fermé. Chaque jour, vous devez préparer du thé frais tous les jours et rincer l'œil affecté 3 fois par jour.

Vitamine c

Posologie: 500 mg 2 fois par jour.

Recommandation: en cas de diarrhée, réduisez la dose.

Posologie: 30 mg par jour pendant un mois.

Recommandation: 2 mg de cuivre doivent être ajoutés à la dose de 30 mg de zinc (dose maximale).

Camomille

Posologie: 2 à 3 cuillerées à thé de fleurs séchées doivent être remplies avec 250 ml d’eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: vous devez stocker le bouillon dans un récipient bien fermé, préparer du thé frais tous les jours, faire des compresses ou rincer l'œil affecté 3 fois par jour.

Hidrastis

Posologie: 1 cuillère à café d'herbe sèche doit être remplie avec 500 ml d'eau bouillante, refroidir et filtrer.

Recommandation: conservez la décoction dans un récipient scellé. Chaque jour, préparez du thé frais et rincez l'œil affecté 3 fois par jour.

Maladies oculaires

L'ophtalmologie a des centaines de maladies oculaires. Vous trouverez ci-dessous une description détaillée des symptômes, du diagnostic et du traitement des maladies oculaires les plus courantes. Si, après la lecture de cette information, vous avez encore des questions, vous pouvez demander à des ophtalmologistes dans notre forum.

Amblyopie
Trouble fonctionnel du système visuel caractérisé par une réduction de la vision qui ne peut être corrigée à l'aide de lunettes ou de lentilles de contact, une sensibilité au contraste altérée et des capacités d'adaptation d'un ou moins souvent des deux yeux en l'absence de tout changement pathologique de l'organe de la vision.
Symptômes: vision floue d'un ou des deux yeux, difficulté à percevoir les objets volumétriques, à évaluer leur distance, difficultés d'apprentissage.
Lire la suite: Amblyopie: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Anisocorie
L'anisocorie est une condition dans laquelle les pupilles des yeux diffèrent par la taille. Ce phénomène est assez courant chez les médecins et ne signifie pas toujours la présence d'une pathologie dans le corps. Environ 20% de la population souffre d'anisocorie physiologique.
Symptômes: les pupilles des yeux droit et gauche ont des tailles différentes.
Lire la suite: Anisocorie: symptômes, diagnostic, traitement

Astigmatisme
Un type d'amétropie dans lequel les rayons lumineux ne peuvent pas se focaliser sur la rétine. Dans les cas où la cause de l'astigmatisme est une forme irrégulière de la cornée, on l'appelle cornée, avec une forme de lentille anormale, on parle de lenticulaire ou de lenticulaire. Leur somme est l'astigmatisme total.
Symptômes: distorsion, flou, images fantômes, fatigue oculaire, fatigue oculaire constante, maux de tête, nécessité de plisser les yeux pour mieux prendre en compte n'importe quel sujet.
Lire la suite: Astigmatisme: symptômes, diagnostic, traitement

Blépharite
L'une des maladies inflammatoires de l'œil les plus courantes se manifeste par une inflammation des bords des paupières. Il peut se présenter sous différentes formes, a généralement une évolution chronique et est difficile à traiter. Selon les causes de blépharite, ulcéreuse, allergique, démodécique et séborrhéique.
Symptômes: gonflement et rougeur des paupières, desquamation des bords des paupières, sensation de lourdeur, corps étranger, sensation de brûlure, démangeaisons, croûtes sur les cils le matin, perte des cils, apparition de secret mousseux, écoulement anormal dans le coin des yeux, sécheresse oculaire, assèchement des yeux, sensibilité accrue à la lumière, yeux aqueux, douleur et fatigue oculaire.
Lire la suite: Blépharite: symptômes, diagnostic, traitement

Myopie (myopie)
Pathologie de la réfraction, dans laquelle une personne distingue mal les objets situés à une distance lointaine. Avec la myopie, l'image n'est pas centrée sur la rétine, mais dans le plan qui la précède. Par conséquent, il est perçu comme flou. Dans la plupart des cas, la myopie est causée par la différence entre le pouvoir de réfraction du système optique de l’œil et la longueur de son axe.
Symptômes: diminution de l’acuité visuelle, en particulier de la distance, vision floue, fatigue oculaire, inconfort, douleur aux yeux, douleur au front, aux tempes.
Lire la suite: Myopie: symptômes, diagnostic, traitement

Hémophtalme
C'est la pénétration du sang dans le vitré ou dans l'un des espaces formés autour de lui.
Symptômes: flottant dans le champ de vision, opacités, vision brouillée, photophobie, apparition d'ombres ou de toiles d'araignées devant les yeux.
En savoir plus: Hémophtalmie: symptômes, diagnostic, traitement

Glaucome
Maladie chronique caractérisée par une augmentation constante ou périodique de la pression intraoculaire (PIO). Cause des dommages au nerf optique et conduit par conséquent à une déficience visuelle ou à la cécité. Il existe plusieurs formes de glaucome, dont les plus courantes sont le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. Il s’agit d’une maladie irréversible. Il est donc très important de commencer le traitement à temps. Dans le cas d'une crise aiguë de glaucome, une perte soudaine de la vision est possible.
Symptômes: détérioration de la vision périphérique, tache «sombre» dans le champ de vision, flou, douleur oculaire, détérioration significative de la vision dans l'obscurité, fluctuations de l'acuité visuelle, «cercles arc-en-ciel» sous vos yeux lorsque vous regardez en pleine lumière.
Lire la suite: Glaucome: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Dacryocystite
Maladie inflammatoire du sac lacrymal de nature infectieuse. Il existe des formes aiguës et chroniques, ainsi que congénitales et acquises.
Symptômes: douleur soudaine, rougeur, gonflement de la région du canal lacrymal, larmoiement, écoulement purulent des ponctions lacrymales.
Lire la suite: Dacryocystite: symptômes, diagnostic, traitement

Hypermétropie
L'un des types de réfraction clinique de l'organe de la vision, dans lequel les rayons lumineux qui tombent dans l'œil, qui sont au repos dans l'accommodation, se concentre derrière la rétine.
Symptômes: vision floue; asthénopie; perturbation de l'accommodation et de la vision binoculaire; l'amblyopie; strabisme.
Lire la suite: Hyperopie: symptômes, diagnostic, traitement

Daltonisme
Anomalies de daltonisme ou de perception des couleurs - violation des fonctions visuelles, exprimée par une incapacité partielle ou totale à distinguer certaines couleurs. Ces troubles peuvent être à la fois héréditaires et acquis à la suite de changements liés à l'âge ou de lésions oculaires.
Symptômes: Il existe différents types de daltonisme - d’une absence totale de vision des couleurs à une violation de la perception d’une partie du spectre, d’une ou plusieurs couleurs primaires.
Lire la suite: daltonisme et autres troubles de la vision des couleurs

Démodécie
Maladie des yeux des paupières et de la conjonctive. La démodécie est due à deux types de tiques: Demodex folliculorum et brevis. Les premiers habitent les follicules pileux humains et les seconds - les glandes sébacées des cils, les cheveux, les lobules des glandes de Meibomius.
Symptômes: rougeur des yeux, paupières qui démangent, écailles sur les cils.
Lire la suite: Démodécie oculaire

Cataracte
Il s’agit d’une maladie associée à un trouble progressif du cristallin. Une cataracte peut se développer dans un œil, ou les deux, elle peut affecter tout ou partie du cristallin. Il empêche le passage des rayons lumineux de l'œil vers la rétine et constitue la cause la plus fréquente de diminution de l'acuité visuelle, voire de perte totale, chez les personnes âgées. Parallèlement à cela, une cataracte peut également survenir plus tôt à la suite de certaines maladies somatiques, de lésions oculaires ou d'être congénitale.
Symptômes: vision floue, diminution progressive de l’acuité visuelle, nécessité de changer fréquemment de lunettes avec une augmentation du pouvoir optique des lentilles, détérioration significative de la vision nocturne et nocturne, sensibilité accrue à la lumière vive, capacité réduite à distinguer les couleurs, difficulté de lecture, parfois doublant l’œil fermé avec les yeux fermés la seconde.
Lire la suite: Cataracte: symptômes, diagnostic, traitement

Kératocône
Maladie dégénérative de la cornée qui, sous l'effet de l'amincissement, fait saillie sous l'influence de la pression intra-oculaire et prend une forme conique au lieu d'une forme sphérique normale. La maladie survient généralement à un jeune âge et entraîne une modification des propriétés optiques de la cornée, ce qui entraîne une diminution progressive de l'acuité visuelle. La correction des lunettes n’est efficace que dans les premiers stades de la maladie.
Symptômes: détérioration soudaine de la vision d'un seul œil, courbure des contours des objets, apparition de halos autour des sources lumineuses, nécessité d'une amplification fréquente du pouvoir optique des lunettes, fatigue oculaire rapide, myopie progressive.
Lire la suite: Kératocône: symptômes, diagnostic, traitement

Kératite
Inflammation de la cornée de l'oeil, provoquant sa turbidité et la formation d'infiltrats. Les causes principales sont souvent les infections bactériennes et virales, les lésions oculaires. La kératite peut survenir sous forme légère, modérée ou grave. Le processus inflammatoire s'étend souvent à d'autres structures de l'œil. Selon les causes de la kératite, elles sont classées en exogènes (la source de l'inflammation est causée par des facteurs externes) et endogènes (l'inflammation résulte d'une cause interne directement présente dans le corps humain).
Symptômes: photophobie, larmoiement, rougeur de la membrane muqueuse des paupières, globe oculaire, sensation de corps étranger dans les yeux, brillance et polissage altérés à la surface de la cornée, blépharospasme (compression convulsive des paupières).
Lire la suite: Kératite: symptômes, diagnostic, traitement

Syndrome visuel d'ordinateur
Il s’agit d’un complexe de symptômes visuels et oculaires indésirables dus au travail sur ordinateur. Selon différentes sources, environ 60% de tous les utilisateurs se plaignent de leur vision. L'une des principales raisons du développement du syndrome visuel d'ordinateur est la différence qualitative entre l'image affichée à l'écran et celle sur papier. De plus, son apparition est également associée à une mauvaise ergonomie du lieu de travail.
Symptômes: diminution de l’acuité visuelle et de la vision floue, diminution des performances visuelles, difficulté de faire la mise au point entre objets proches et objets éloignés et le dos, photophobie, doublement des objets visibles, douleur aux orbites et au front, rougeur des globes oculaires, sensation de sable sous les paupières, larmoiement, douleur et brûlure aux yeux, yeux "secs".
Lire la suite: Syndrome visuel d'ordinateur

La conjonctivite
Maladie inflammatoire de la conjonctive - membrane transparente recouvrant la sclérotique de l’œil et la surface interne des paupières. En fonction de la cause de l’occurrence, la conjonctivite est divisée en bactérie, virale, chlamydia, fongique, allergique. Certaines formes de cette maladie peuvent être très contagieuses et faciles à propager. Bien que la conjonctivite infectieuse ne soit généralement pas considérée comme une maladie oculaire dangereuse pour la vue, elle peut parfois avoir des conséquences plus graves.
Symptômes: gonflement et rougeur des paupières, présence de pertes muqueuses ou purulentes, démangeaisons, sensation de brûlure aux yeux, larmoiement. La présence de certains symptômes dépend du type de conjonctivite.
Lire la suite: Conjonctivite: symptômes, diagnostic, traitement

Dystrophie Maculaire (DMLA)
Maladie dégénérative chronique de la partie centrale de la rétine - la macula ou la tache jaune. Les processus dystrophiques dans la région maculaire et la choroïde entraînent une réduction significative de la vision.
Il existe deux formes de DMLA: «sèche» et «humide». Les deux se caractérisent par une détérioration progressive de la vision centrale, mais la dystrophie maculaire «humide» est beaucoup plus dangereuse et menace de provoquer une perte complète de la vision centrale.
Symptômes: vision floue, difficulté à lire, apparition d'un point opaque au centre du champ visuel, déformation des contours des objets, courbure de lignes droites.
Lire la suite: Dystrophie maculaire: symptômes, diagnostic, traitement

Mouches dans les yeux
Le nom correct est la destruction du corps vitré (DST). Il s'agit d'un changement dans la structure du corps vitré, ce qui entraîne la formation de particules sans transparence optique, perçues à vue comme des «mouches volantes» dans les yeux. Un phénomène très commun qui ne menace pas la vision, mais provoque souvent un inconfort psychologique.
Symptômes: flou dans le champ de vision sous forme de taches, de filaments, de mouches. qui sont mieux vus sur un fond clair et dans une bonne lumière. Ils bougent doucement avec le mouvement des yeux et continuent à bouger après avoir fixé le regard.
Lire la suite: Destruction vitreuse

Décollement de la rétine
Le décollement de la rétine est la séparation de ses couches internes de l'épithélium pigmentaire sous-jacent et de la choroïde. Il s’agit de l’une des maladies ophtalmologiques les plus dangereuses, sans intervention chirurgicale urgente menaçant la perte complète de la vue.
Symptômes: apparition d'éclairs et d'étincelles dans les yeux, voile sombre, diminution de l'acuité visuelle, déformation de la forme et de la taille des objets, courbure des lignes droites, champ visuel limité.
Lire la suite: Décollement de rétine: symptômes, diagnostic, traitement

Ophtalmosorrhée
Oftalmorozatsea est l’une des manifestations d’une maladie dermatologique courante appelée rosacée. La nature de la rosacée oculaire varie d’une irritation mineure à la sécheresse oculaire, d’une vision floue à de graves troubles de la surface des yeux, y compris la kératite.
Symptômes: yeux secs, irritation, rougeur, démangeaisons, sensation de corps étranger et photophobie, gonflement des paupières, pellicules sur les cils, écailles grasses à la base des cils; orge et halazion périodiques, blépharite, perte de cils; infections oculaires récurrentes; vision réduite; gonflement des paupières.
Lire la suite: Maladie ophtalmologique: symptômes, diagnostic, traitement

Ptérygion
Maladie dégénérative se manifestant par la croissance de la conjonctive du globe oculaire vers le centre de la cornée. Avec une forme progressive, le pli triangulaire croissant de la conjonctive peut atteindre la zone optique centrale de la cornée, ce qui entraîne une diminution de la vision, parfois importante. Supprimé uniquement par chirurgie.
Symptômes: à un stade précoce, les symptômes sont absents et progressifs - rougeur de l’œil, gonflement, démangeaisons, sensation de corps étranger dans l’œil, vision floue, diminution non corrigée de son acuité.
Lire la suite: Pterygium: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Syndrome de l'oeil sec
Une maladie très commune causée par des larmes altérées et le processus d'évaporation des larmes de la surface de la cornée. La cause la plus courante de MCV est une déchirure insuffisante. C'est généralement le syndrome de Sjogren ou un certain nombre d'autres facteurs ayant une incidence sur la réduction de la production de larmes causée par des lésions des glandes lacrymales. Ces facteurs incluent, par exemple, la vieillesse, le cancer et les maladies inflammatoires, les brûlures aux yeux, la prise de certains médicaments et certains autres.
Symptômes: sensation de corps étranger, sécheresse oculaire ou, au contraire, larmoiement, rougeur et irritation oculaire, apparition de décharge muqueuse, sensation de brûlure, photophobie, fluctuations de la netteté ou vision floue, douleur lors de l’instillation de gouttes oculaires indifférentes.
Lire la suite: Syndrome de l'oeil sec: symptômes, diagnostic, traitement

Uvéite
L'uvéite est une maladie inflammatoire de la choroïde. Dans le même temps, les deux structures liées aux différentes parties de la choroïde et aux tissus environnants (sclérotique, rétine, nerf optique) peuvent être impliquées dans l'inflammation. Il est souvent impossible d'établir la cause du développement de l'uvéite. Les maladies génétiques, immunitaires ou infectieuses, les blessures peuvent être des facteurs provoquants.
Symptômes: dus à la forme de la maladie. Les plus courantes sont la photophobie, le flou ou la diminution de la vision, les opacités flottantes, les rougeurs de l’œil, avec une uvéite antérieure aiguë - douleur du côté atteint, larmoiement.
Lire la suite: Uvéite - causes, symptômes, diagnostic et traitement

Halyazion
Inflammation tumorale de la glande de Meibomius située dans la paupière. Il se forme à la suite de son blocage et de son œdème provoqués par le secret accumulé de la glande. Une maladie répandue qui survient dans tous les groupes d'âge. La halyazion ressemble à un pois. Si elle atteint une grande taille, elle peut exercer une pression sur la cornée et causer une distorsion de la vision.
Symptômes: à un stade précoce - gonflement de la paupière, douleur et irritation modérées, gonflement ultérieur, gonflement indolore de la paupière, parfois - formation de taches rouges ou grises à l'arrière de la paupière.
Lire la suite: Chalazion: symptômes, diagnostic, traitement

Brûlures oculaires chimiques
Les produits chimiques les plus dangereux parmi les dommages oculaires sont les brûlures avec des acides et des alcalis forts. La gravité des dommages chimiques est déterminée par le type, le volume, la concentration, la durée d'exposition, le degré de pénétration et la température du produit chimique.
Selon la gravité, les brûlures chimiques aux yeux peuvent non seulement entraîner une diminution persistante de l'acuité visuelle, mais également des processus conduisant à une perte de vision et à une invalidité. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible afin de préserver autant que possible la vision.
En savoir plus: brûlures oculaires

Électrophtalmie
Il y a un risque de lésions oculaires par les rayons ultraviolets si vous n'utilisez pas d'équipement de protection lorsque vous observez des fusées éclairantes au soleil, des éclipses, des éclairs, lorsque vous vous trouvez dans des zones de haute altitude couvertes de neige et en mer. La kératite ultraviolette, ou électrophtalmie, peut également être à l'origine de sources artificielles de rayonnement ultraviolet, telles que les arcs électriques lors du soudage, les lampes de bronzage, le traitement au quartz, la photographie, etc.
Symptômes: sensation de corps étranger, irritation, douleur, rougeur de l'œil, larmoiement, blépharospasme et diminution de l'acuité visuelle.
Lire la suite: Electrophtalmie: symptômes, diagnostic, traitement

Ophtalmopathie endocrinienne
L'ophtalmopathie endocrine (ophtalmopathie de Graves) est une maladie auto-immune entraînant des lésions dystrophiques des tissus orbitaux et périorbitaux. Il est souvent associé à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, mais peut également se présenter comme une maladie indépendante.
Symptômes: rétraction (resserrement) de la paupière, sensation de compression et de douleur, sécheresse des yeux, perception des couleurs, exophtalmie (protrusion du globe oculaire antérieur), chimiose (œdème conjonctival), œdème péri-orbital, restriction des mouvements oculaires.
Lire la suite: Ophtalmopathie de Graves

Épisclérite
Maladie inflammatoire des tissus épiscléraux située entre la conjonctive et la sclérotique. Premièrement, une zone rouge de la sclérotique apparaît, généralement plus près de la cornée. Un gonflement apparaît sur le site de l'inflammation. L'épisclérite est simple et nodulaire, se déroule généralement facilement, mais a souvent des rechutes. Dans la plupart des cas, la guérison se fait indépendamment.
Symptômes: inconfort modéré ou grave, rougeur de l'œil, photophobie, écoulement clair de la cavité conjonctivale.
Lire la suite: Épisclérite: symptômes, diagnostic, traitement

Orge (gorddeolum)
Inflammation purulente de la glande de Meibomius, située à l'intérieur du bord ciliaire de la paupière (orge interne) ou du follicule pileux des cils (orge externe). Contrairement à la chalazion, qui est souvent confondue avec elle, la cause de l’orge est une infection bactérienne, le plus souvent Staphylococcus aureus. Parfois, l'orge peut conduire au développement d'un chalazion.
Symptômes: rougeur, démangeaisons et gonflement du bord de la paupière, sensibilité au toucher. C'est possible larmoiement, sensation de corps étranger dans les yeux, dans certains cas - maux de tête, fièvre, malaise général.
Lire la suite: L'orge aux yeux: symptômes, diagnostic, traitement

Liste des maladies oculaires virales et infectieuses chez l'homme

Les maladies des yeux, qui entraînent une détérioration de la fonction visuelle, affectent principalement la cornée et la rétine. Les pathologies peuvent être causées par la pénétration de microorganismes pathogènes de l'extérieur et par le flux sanguin lors de maladies infectieuses.

Le diabète sucré, l'âge, la myopie, les lésions aux yeux, le cou et le thorax peuvent également causer de graves violations de la cornée et de la rétine. La cataracte et le glaucome sont des maladies d'âge et congénitales à prédisposition génétique.

Infections cornéennes et rétiniennes

La cause de l'inflammation cornéenne peut être une bactérie, un virus ou un champignon. Cette forme de kératite est appelée exogène (externe). L'herpès, la grippe, la syphilis, l'un de ses symptômes ont une inflammation de la couche cornéenne. Dans ce cas, il y a une kératite endogène (interne).

Symptômes de la kératite:

  • tache jaune-gris avec des bords flous;
  • larmoiement;
  • photophobie (photophobie);
  • fonction visuelle réduite.

La taille de la tache dépend du degré d'inflammation. Le développement ultérieur de la pathologie consiste en la formation d’une plaie purulente à bords rugueux. Il capture toute la couche cornéenne et pénètre profondément dans le globe oculaire.

L'auto-guérison est extrêmement rare. Sans traitement, le processus se développe, capturant une zone de plus en plus grande de la cornée.

L'infection bactérienne sous forme de diplocoque provoque des ulcères rampants. L'infection survient à la suite d'une blessure à l'œil ou au centre pathogène du corps.

Signes d'un ulcère rampant: cendres qui se transforment en 3-4 jours en pus entre l'iris et la cornée. Un bord de l'ulcère est surélevé, l'autre est aplati.

Mais à quoi ressemble la maladie chez l’adulte, c’est l’astigmatisme, et ce qu’on peut faire avec un tel problème est indiqué ici.

Le processus inflammatoire de la conjonctive ou des paupières peut se propager à la cornée et provoquer une kératite régionale.

Dans la vidéo - une description de la maladie de l’infection de la cornée:

Dans le cas où l'ulcère était affecté par une grande surface de la cornée, une perte complète de la vision peut survenir.

Chez les enfants atteints de tuberculose sévère, la cornée est affectée. Les mycobactéries provoquent le flichen, de petits nodules gris. Au fil du temps, ils se développent et pénètrent dans des couches plus profondes. Lors du traitement des ulcères, dissolvez-vous en laissant des cicatrices.

Dans la tuberculose chronique, l'apparition et la disparition périodiques des conflits se produisent, ce qui réduit finalement la vision.

Mais à quoi ressemble la maladie oculaire de l'uvéite et ce que l'on peut faire avec un tel problème aidera à comprendre les informations sur le lien.

La syphilis congénitale à l'âge de 10 ans se manifeste par des lésions de la cornée difficiles à soigner.

La lentille peut se casser lors d’une blessure à l’œil.

La lésion de l'œil antérieur est accompagnée d'une infection et d'une inflammation purulente de la conjonctive et de l'iris (iridocyclite). Le transfert de l'infection à la rétine provoque une inflammation (endophtalmie). Les signes d'une complication en développement sont une douleur intense constante dans l'œil, une acuité visuelle réduite à la perception de la lumière due à une accumulation de pus sur la rétine.

La choroïdite est une conséquence de l'intoxication générale. Les agents pathogènes du sang pénètrent dans la choroïde et la rétine. La maladie est déterminée par un examen en rapport avec une violation de la fonction visuelle. Une inflammation dans ses zones individuelles entraîne une diminution de la netteté des contours, du scintillement et des étincelles devant les yeux. Le processus pathologique sans traitement progresse: des foyers frais apparaissent, des anciens cicatriciels, des micro-lésions conduisent à un œdème rétinien général. Vous devriez également faire attention à ce qui ressemble à une maladie de cécité nocturne chez l'homme.

Invasion virale

L'infection virale s'appelle la kératomycose. La candidose, infection du virus du muguet, se produit dans le contexte d’une immunité affaiblie après la prise d’antibiotiques ou de médicaments hormonaux. Une tache blanche terne avec une surface lâche a une bordure jaune. Sans affecter les tissus profonds, le champignon décompose la couche supérieure de la cornée.

Il ressemble à la couche supérieure de la cornée

Après traitement, la cicatrice reste sous la forme d'une cataracte sur le site de l'ulcère, l'acuité visuelle diminue.

L'herpès pénètre dans la cornée avec le flux sanguin ou de l'extérieur. La reproduction du virus se produit avec une immunité réduite. La cornée devient trouble, une tache apparaît, qui se transforme rapidement en ulcère.

Sans traitement, la cécité survient.

En infectant de l'extérieur, de petites bulles se forment sur la cornée. La photophobie et le larmoiement sont des symptômes associés d’infection virale.

Les ampoules se transforment en ulcères profonds, ce qui entraîne une perte de vision.

L'adénovirus est la cause de la kératoconjonctivite. La kératite se développe après l'atténuation du stade aigu de la conjonctive: apparition de taches opaques et de photophobie.

Il faut 3 mois de traitement pour restaurer la fonction cornéenne.

Il est également intéressant de savoir comment se présente la maladie oculaire iridocyclitique et comment ce traitement est administré.

Caractéristiques des maladies oculaires chez les personnes âgées

Les changements liés à l'âge affectent l'état des gros et petits vaisseaux sanguins: les parois sont compactées et perdent leur élasticité. Dans le système circulatoire de la rétine, cela provoque la formation de caillots sanguins. L'occlusion vasculaire provoque une hémorragie, qui entraîne une rupture et un détachement.

La myopie sévère chez les personnes âgées provoque une dystrophie rétinienne. La myopathie provoque une augmentation du diamètre du globe oculaire: la rétine s'étire et s'amincit.

Les personnes de plus de 50 ans atteintes d'hypertension, d'athérosclérose et de prédispositions génétiques développent une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Macula - une tache jaune sur la rétine, responsable de la vision centrale, de la clarté de l'image. La pathologie évolue imperceptiblement et ne se révèle pas à un stade précoce avant d'être examinée par un ophtalmologiste. Distorsion des lignes, tailles, flou apparaissent au stade de la germination des vaisseaux dans la macula, caractérisent la progression de la maladie.

Le diabète chez les personnes âgées entraîne une rétinopathie en arrière-plan (insuffisance de l'apport sanguin rétinien). Ses symptômes: micro-saignements, vision floue.

Mais comment est le traitement des symptômes du glaucome et quels médicaments sont utilisés, aidera à comprendre les informations sur le lien.

Blessures, intoxication, diabète

Les maladies infectieuses telles que la grippe, la syphilis, le sida peuvent provoquer une inflammation de la rétine: rétinite.

Symptômes du processus pathologique - détérioration de la qualité de la vision (diminution de la netteté et diminution de l'examen). Le traitement nécessaire consiste à la fois en un traitement général et symptomatique.

Les troubles métaboliques du diabète sucré provoquent l'apparition d'une rétinopathie diabétique.

Dans le diabète insulino-dépendant, une forme proliférative avec décollement de la rétine se produit. Le diabète de type II contribue à la maculopathie, dans laquelle la vision centrale est réduite.

Un degré élevé de myopathie (myopie) peut provoquer une rupture de la rétine. Les premiers signes sont l'apparition devant les yeux de rayures noires et de flashs. Sans traitement, la déchirure de la rétine entraîne en outre le détachement et la perte de vision.

L'hypertension, l'hypotension, le diabète sucré, les traumatismes de la région cervicale et thoracique provoquent des troubles de l'irrigation sanguine de la rétine (angiopathie).

quel type de maladie est le glaucome de l'oeil et ce que l'on peut faire avec un tel problème avec des remèdes populaires est indiqué ici.

Avec l'hypertension, les veines du fond d'œil sont dilatées, les artères sont rétrécies, il y a des micro-saignements. L'hypotension est caractérisée par un rétrécissement et une pulsation des canaux veineux, une dilatation des artères. L'angiopathie diabétique est la rupture des capillaires due à un amincissement, l'hypoxie due à un rétrécissement de la lumière dans les artères.

Les lésions de la colonne thoracique et cervicale avec une déficience temporaire de la circulation sanguine ont un effet négatif sur l'état de la rétine, provoquant des hémorragies et une hypoxie.

L'état physiologique de la cornée et de la rétine affecte la qualité de la vision. Les maladies des yeux peuvent être infectieuses, liées à l’âge, de nature traumatique et être le résultat de troubles métaboliques. Sans traitement, les processus pathologiques ne s'atténuent pas, entraînant une diminution de l'acuité visuelle, y compris sa perte complète.

Cataracte

Le vieillissement du corps se traduit par l'extinction de ses capacités physiologiques. La lentille - la partie centrale de l'appareil visuel humain - s'épaissit avec l'âge et perd progressivement ses propriétés optiques. Cette pathologie s'appelle la cataracte. Regarder à travers le voile est un symptôme de la cataracte.

Différentes étapes de la cataracte

La violation de la transparence s'exprime dans l'allégement de la pupille: la couleur noire passe au blanc laiteux, ce qui entraîne la cécité.

Le processus physiologique est irréversible et la cataracte menace tous les plus de 70 ans.

Chez les nouveau-nés, le problème de vision le plus courant est la cataracte congénitale. Dans ce cas, la composition biochimique du cristallin est perturbée en raison du déroulement pathologique de la grossesse, de la prédisposition génétique. La correction de la vue sous la forme d'une intervention chirurgicale est réalisée sous l'influence de la cataracte sur la formation de la vision centrale du nourrisson.

Glaucome

Le glaucome n'a pas d'âge limite, mais le plus haut pourcentage de cas tombe sur l'âge de plus de 75 ans. La cause et le mécanisme de la maladie ne sont pas complètement déterminés.

Voici à quoi ressemble le glaucome.

Le processus du glaucome commence par une coïncidence constante d'un certain nombre de conditions:

  • caractéristiques de la structure de l'œil;
  • prédisposition génétique;
  • hyper et hypotonie;
  • maladie de la thyroïde;
  • trouble neurologique.

Le symptôme initial est un mal de tête, une déchirure. La violation de la circulation du liquide intraoculaire entraîne une augmentation de la PIO. Le processus pathologique s'étend à la rétine et au nerf optique. La compression de la choroïde mène à la malnutrition, à la dégénérescence, puis à l'atrophie du nerf optique.

La fonction visuelle réduite s'exprime dans la limitation de la vision centrale et périphérique. Sans traitement, une attaque glaucomateuse se produit (PIO> 60 mmHg. Art.), Ce qui entraînera une cécité incurable.

Le glaucome est à angle fermé et à angle fermé. La fermeture en angle est due aux caractéristiques anatomiques de l'œil. L'angle ouvert se développe avec une combinaison de prédisposition génétique, d'âge et de facteurs pathologiques.

Variétés de glaucome:

  • primaire;
  • secondaire (conséquences d'une blessure ou d'une maladie);
  • congénitale;
  • juvénile (de 3 à 35 ans).

Le glaucome congénital dans la plupart des cas se manifeste dès les premiers mois de la vie sous forme d’hydrophtalmique (œdème cornéen, globe oculaire). Le développement de la pathologie est influencé par le déroulement de la grossesse, l'accouchement, la génétique. Et voici comment est indiqué le traitement de la nébulosité de la cornée chez l'homme et ce qui peut être fait avec un tel problème.

Le glaucome est une maladie chronique et incurable. Le traitement consiste en un traitement d'entretien qui maintient la PIO à un niveau acceptable.