Quelle vision est nécessaire pour obtenir des droits

Sans droit, aucun conducteur n'a le droit de prendre la route. Mais avant de les obtenir, il devra être examiné par un certain nombre de spécialistes qui, après avoir reçu les résultats, annonceront leur décision. Il est impératif de vérifier le fonctionnement de l’appareil visuel, sinon vous pourriez provoquer un grave accident. Bien que même en présence de certaines violations des droits sont émises. Mais il existe certaines contre-indications pour lesquelles vous ne pouvez pas vous asseoir au volant. Quelles sont les limitations visuelles lors de l'obtention d'un permis de conduire?

Procédure générale d'arpentage

Chaque année, de plus en plus de gens achètent un véhicule personnel. Mais conduire la voiture seule ne suffit pas. Vous aurez besoin d'un permis de conduire d'une certaine catégorie. Et ils seront distribués à leur tour si les résultats du conseil médical sont positifs.

Si nous parlons en général, vous ne pouvez pas conduire les gens souffrant:

  • troubles du système musculo-squelettique;
  • perte partielle ou totale des membres;
  • certaines maladies de nature neurologique;
  • troubles mentaux;
  • maladies cardiovasculaires graves;
  • la surdité.

Mais l'examen le plus important est un examen de la vue. Il y a des exigences spécifiques. Chaque personne doit savoir quelle doit être sa vision pour pouvoir conduire une voiture. Recevoir une catégorie particulière prévoit des restrictions appropriées.

Quels médecins doivent se rendre à l'enquête?

Pour obtenir les droits d'une catégorie spécifique, il est nécessaire de montrer:

  • thérapeute;
  • un neurologue;
  • un ophtalmologue;
  • oto-rhino-laryngologiste;
  • un chirurgien;
  • un psychiatre;
  • narcologue;
  • gynécologue (si la femme veut obtenir les droits).

Il doit y avoir des dossiers médicaux s'il y a des maladies.

Le certificat reçu sera valable pour une période spécifique:

  1. Lorsque le conducteur a une voiture personnelle et que son état de santé est normal - 3 ans.
  2. Quand une personne travaille comme chauffeur personnel à la location - 2 ans.
  3. Lorsque le conducteur n'a pas encore 20 ans ou les personnes de plus de 50 ans, et également en cas d'écarts dans l'état de santé - 1 an.

Examen médical par un ophtalmologiste

Comme déjà mentionné, pour conduire une voiture, vous devez avoir un certificat médical attestant que la vision est normale. Un certain nombre de perturbations dans le fonctionnement du système visuel sont autorisées, ce qui ne peut pas affecter de manière significative le processus de conduite.

Quant à l'enquête elle-même, elle est vérifiée:

  1. Acuité visuelle
  2. Le niveau de perception des couleurs.
  3. La largeur du champ de vision.

Chaque élément doit être considéré plus en détail.

Dans le premier cas, l'automobiliste ne peut pas venir sans lunettes ni verres de contact s'il est utilisé au quotidien. Surtout quand un ophtalmologiste lui a prescrit le port constant de lunettes, pour que sa netteté soit normale.

Pour les diagnostics, une table de lettres standard est utilisée. Parfois, il peut s'agir d'anneaux brisés ou de lignes déplacées.

Si vous avez des lunettes, vous pouvez supposer que la personne a réussi l'examen si les conditions médicales étaient remplies:

  1. Pour la catégorie "B" a permis une acuité visuelle de 0,6 unité de l'oeil qui voit mieux ou deux des organes visuels, et de 0,2 pour celui qui voit mal.
  2. Pour la catégorie "C" - la netteté d'un organe de vision puissant devrait être supérieure à 0,8, celle d'un organe faible - de 0,4.
  3. En présence de lunettes ou de lentilles, +/- 8 dioptries sont autorisés. Restrictions sur la différence entre les lentilles - 3 dioptries.
  4. Il est possible qu'un œil manque ou ne voie pas du tout. Ensuite, la gravité de la seconde doit être supérieure à 0,8, alors qu'il est impossible de casser les champs de vision et que l'utilisation de lunettes est également interdite.

Les tables de Rabkin aideront à diagnostiquer le niveau de perception des couleurs. Il n'y a pas si longtemps, il était possible d'obtenir des droits en présence de daltonisme. Mais la situation a changé et il existe maintenant de sérieuses limitations. Les médecins sont convaincus qu’une personne mal différenciée aura du mal à voir le signal de la circulation. Certes, de nombreux conducteurs ne rencontrent aucun problème particulier, car ils savent ce que signifie une couleur particulière, émise par un feu de signalisation.

Parfois, même les problèmes graves liés à la distinction des couleurs ne nuisent pas à la réussite du sondage. Juste aide et les droits doivent être marqués en conséquence.

Les problèmes de largeur des champs visuels ne sont pas résolus à l'aide de lentilles ou de lunettes. Certes, une telle violation ne peut être constatée que chez certaines personnes. Cela indique généralement que les yeux sont gravement malades. C'est une réelle limitation pour l'obtention de droits.

Bad peut être appelé un état dans lequel le rétrécissement maximum du champ visuel dépasse la marque de 20 degrés.

Actions avant de passer l'examen médical

Les certificats médicaux sont requis. Et peu importe les droits qu'une personne va avoir.

Si vous avez des doutes sur le fonctionnement normal de l'appareil visuel, en particulier si la netteté a diminué ou s'il existe des problèmes de perception des couleurs, vous devez utiliser les recommandations suivantes:

  1. Vous devez trouver un ophtalmologue qualifié et vérifier. Il est souhaitable que le spécialiste ait pu choisir un bon moyen correctif pour les yeux. Si les points ne sont pas choisis correctement, les certificats médicaux ne sont tout simplement pas délivrés. Comme chaque catégorie a ses propres indicateurs, un oculiste ne peut se passer des conseils de professionnels.
  2. Le médecin peut vous conseiller de suivre un traitement de stimulation de la vision à l'aide d'un appareil spécial.
  3. Vous devriez savoir que la netteté change au cours de la journée. Cela affecte l'état du corps. Par conséquent, avant le jour où les diagnostics seront effectués et directement le jour fixé, il est nécessaire de minimiser les charges, tant physiques que psychologiques. Il sera inapproprié de consommer de l'alcool. La gravité peut s'aggraver en raison de forts troubles.

Contre-indications

Le ministère de la Santé a mis au point un programme qui répertorie les restrictions, en présence desquelles une personne n'est pas autorisée à obtenir les droits de toute catégorie.

Autrement dit, la question des droits est interdite dans de tels cas:

  1. Pendant trois mois après la chirurgie a été réalisée avec succès sur les yeux.
  2. En cas de modifications persistantes de la muqueuse et des muscles de la paupière, ce qui nuit à la vision (si le patient est opéré, il pourra compter sur l'obtention des droits).
  3. En cas de violation du sac lacrymal (après l'opération, la question des droits est autorisée).
  4. Si une personne souffre de diplopie (les objets dans les yeux sont doubles).
  5. Si le glaucome survient (son stade et sa gravité sont pris en compte).

Il arrive que des personnes tentent délibérément d'induire le conseil médical en erreur. Pour ce faire, ils apprennent par cœur la table, cachent leurs maladies et tentent de dissimuler le fait qu'ils portent des lentilles cornéennes. Mais il est peu probable que cela réussisse. Détecter les lentilles ne sera pas un problème. De plus, il faut s'abstenir d'acheter des droits. Aucune telle bonne action ne mènera.

Il se peut que l'obtention de droits ne soit pas nécessaire, car ils existent déjà. Et quand ils se sont démarqués, les yeux étaient en excellent état. Cependant, il vaut la peine de rendre visite régulièrement à l’oculiste. Surtout si les plus petits signes de détérioration étaient trouvés.

La législation en vigueur prévoit une amende s’il n’ya pas de permis de conduire. Eh bien, quand les yeux continuent à voir normalement.

C’est mauvais quand une personne dont le système visuel fonctionne avec des facultés affaiblies se met au volant. Après tout, cela peut nuire non seulement à lui-même, mais également à ceux qui participent également au trafic routier. Il ne faut jamais oublier que de nombreuses maladies des yeux sont actuellement guéries. Il vous suffit de faire attention à votre santé à temps et de ne pas hésiter avec un traitement.

Permis de conduire et vision

Le 6 janvier 2015, le décret n ° 1604 du gouvernement de la Fédération de Russie du 29 décembre 2014 «Sur les listes de contre-indications médicales, d'indications médicales et de restrictions médicales à la conduite d'un véhicule» est entré en vigueur. À partir de ce moment, une séparation législative est apparue entre les conducteurs de véhicules (candidats à la conduite de véhicules) et les personnes employées au travail en tant que conducteur de véhicule.

Dans le premier cas, avec le passage du miel. la commission devrait utiliser la liste des contre-indications médicales indiquée dans le décret n ° 1604 du 29 décembre 2014. Dans le second cas, pour les personnes employées au travail en tant que conducteur de véhicule, une liste des contre-indications figure à l'annexe 2 de l'arrêté du ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie du 12.04.2011 N 302n.

L'explication officielle du ministère de la Santé de la Fédération de Russie est disponible à ce lien.

Vous trouverez ci-dessous des extraits des deux documents directement liés à l’organe de la vision. Le texte intégral des documents est disponible sur le site Web du système Garant.

Décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 29 décembre 2014 n ° 1604 «Sur les listes de contre-indications médicales, d'indications médicales et de restrictions médicales à la conduite»

Nom de la maladie:
9. Achromatopsie - Code CIM-10 - N53.51
10. Cécité des deux yeux - Code CIM-10 - H54.0

III. Indications médicales pour la conduite d'un véhicule équipé d'un système de stationnement acoustique
15. Cécité d'un œil.

Iv. Indications médicales pour la conduite d'un véhicule utilisant un conducteur pour un véhicule de dispositifs médicaux pour la correction de la vue
16. Erreur de réfraction, qui réduit l'acuité visuelle au-dessous de celle autorisée, à condition que l'acuité visuelle des lunettes ou des lentilles cornéennes soit augmentée jusqu'au niveau autorisé.

I. Restrictions médicales à la conduite d'un véhicule des catégories "A" ou "M", sous-catégorie "A1" ou "B1" avec un motocycle ou un gouvernail de type moto
1. L’acuité visuelle est inférieure à 0,6 dans le meilleur oeil et inférieure à 0,2 au pire, avec une correction tolérable avec 2 yeux ouverts, quel que soit le type de correction (lunettes, contact, chirurgie), le degré et le type d’amétropie ou la longueur de l’œil.
2. Cécité d'un œil avec une acuité visuelle inférieure à 0,8 avec une correction tolérable de l'œil voyant indépendamment du type de correction (spectacle, contact, intervention chirurgicale), du degré et du type d'amétropie ou de la longueur de l'œil.
3. Etat postopératoire sur la cornée de l'œil ou après d'autres opérations de réfraction pendant un mois en l'absence de complications, quels que soient le degré et le type d'amétropie initiale ou la longueur de l'œil.
4. Maladie chronique des membranes des yeux, accompagnée d'une perte de vision importante, de modifications persistantes des paupières, y compris de leurs muqueuses, d'une parésie des muscles de la paupière, perturbant la vision ou limitant le mouvement du globe oculaire.
5. Diplopie persistante due à un strabisme de toute étiologie.
6. Nystagmus spontané avec déviation de la pupille de 70 degrés par rapport à la position médiane.
7. Limiter le champ de vision de plus de 20 degrés dans l’un des méridiens.

Ii. Restrictions médicales pour la conduite d'un véhicule des catégories "B" ou "BE", sous-catégorie "B1" (à l'exception des véhicules équipés d'un motocycle d'atterrissage ou d'un volant de type moto)
12. L'acuité visuelle est inférieure à 0,6 dans le meilleur œil et inférieure à 0,2 à l'œil le plus mauvais avec une correction tolérable avec 2 yeux ouverts, quel que soit le type de correction (lunettes, contact, chirurgie), le degré et le type d'amétropie ou la longueur de l'œil.
13. État après des opérations de réfraction sur la cornée de l'œil ou après d'autres opérations de réfraction pendant un mois en l'absence de complications, quels que soient le degré et le type d'amétropie initiale ou la longueur de l'oeil.
14. Maladie chronique des membranes des yeux, accompagnée d'une altération importante de la vision, de modifications persistantes des paupières, y compris de leurs muqueuses, d'une parésie des muscles de la paupière, de troubles de la vision ou de restrictions des mouvements du globe oculaire.
15. Diplopie persistante due à un strabisme de toute étiologie.
16. Nystagmus spontané avec déviation de la pupille de 70 degrés par rapport à la position médiane.
17. Limiter le champ de vision de plus de 20 degrés dans l’un des méridiens.

III. Restrictions médicales pour la conduite d'un véhicule des catégories "C" *, "CE", "D", "DE", "Tm" ou "Tb", sous-catégories "C1" *, "D1", "C1E" ou "DIE"
21. L’acuité visuelle est inférieure à 0,8 dans le meilleur oeil et inférieure à 0,4 dans le pire des yeux avec une correction tolérable avec 2 yeux ouverts ne dépassant pas 8 dptr pour un sur-équivalent dans le meilleur œil, indépendamment du type d’amétropie ou du type de correction (spectacle, contact).
22. Cécité d'un œil quelle que soit l'acuité visuelle de l'œil voyant.
23. État après des opérations de réfraction sur la cornée de l'œil ou après d'autres opérations de réfraction pendant un mois en l'absence de complications, quels que soient le degré et le type d'amétropie initiale ou la longueur de l'oeil.
24. Maladie chronique des membranes des yeux, accompagnée d'une altération importante de la vision, de modifications persistantes des paupières, y compris de leurs muqueuses, d'une parésie des muscles de la paupière, de troubles de la vision ou de restrictions des mouvements du globe oculaire.
25. Diplopie persistante due à un strabisme de toute étiologie.
26. Nystagmus spontané avec déviation de la pupille de 70 degrés par rapport à la position médiane.
27. Limiter le champ de vision de plus de 20 degrés dans l’un des méridiens.

Une liste des contre-indications médicales interdisant à un citoyen de la Fédération de Russie employé au travail en tant que conducteur de conduire figure à l'annexe 2 de l'arrêté du ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie du 12 avril 2011, n ° 302n.

Catégorie B.
1) Contre-indications médicales énoncées aux paragraphes 3 à 25 du présent paragraphe du sous-paragraphe 28.1.
2) Diminution de l'acuité visuelle inférieure à 0,5 dans le meilleur oeil et inférieure à 0,2 dans le plus mauvais des yeux (avec correction).
3) Manque de vision dans un œil avec une acuité visuelle inférieure à 0,8 (sans correction) de l'autre.
4) Pour les chauffeurs de taxi et les chauffeurs de véhicules de services opérationnels (ambulance, service d'incendie, police, service de secours, inspection automobile militaire), - acuité visuelle avec correction inférieure à 0,8 pour un œil, inférieure à 0,4 - pour un ami La correction admissible pour la myopie et l'hypermétropie 8,0 D, y compris les lentilles de contact, l'astigmatisme - 3,0 D (la somme de la sphère et du cylindre ne doit pas dépasser 8,0 D). La différence dans la force des lentilles des deux yeux ne doit pas dépasser 3,0 D.

La clause 1, dans laquelle figure le sous-paragraphe 28.1, est nécessaire pour donner une explication. Dans le document lui-même, ce paragraphe n'existe pas. Le ministère de la Santé et du Développement social n'a publié aucune explication officielle. Pour cette raison, un vide juridique est apparu. La liste des contre-indications pour la catégorie B est inférieure à celle de la catégorie A.

Les médecins, dans leur pratique, lorsqu’ils procèdent à des examens médicaux, partent du fait que le document contient une faute de frappe et se lit comme suit: «sous-paragraphe 28.1», paragraphe 27.1 (liste pour la catégorie A). D'un point de vue juridique, ce n'est pas correct. Cependant, c'est exactement ce qu'ils font partout. Ce qui suit est une liste des limitations de la clause 27.1.

Catégorie A
1) Acuité visuelle avec une correction inférieure à 0,6 dans le meilleur oeil, inférieure à 0,2 au pire. La correction admissible pour la myopie et l'hypermétropie de 8,0 D, lentilles de contact comprises, astigmatisme - 3,0 D (la somme de la sphère et du cylindre ne doit pas dépasser 8,0 D). La différence dans la force des lentilles des deux yeux ne doit pas dépasser 3,0 D.
2) Manque de vision dans un œil avec une acuité visuelle inférieure à 0,8 (sans correction) sur l’autre.
3) Le scotome central est absolu ou relatif (avec un scotome et la présence de modifications de la fonction visuelle n'est pas inférieure aux valeurs spécifiées au paragraphe 1 de cette colonne de la sous-clause - admission sans restrictions).
4) Etat après les opérations réfractives sur la cornée (kératotomie, kératomileusis, kératocoagulation, kératoplastie réfractive). Ils sont autorisés à conduire une personne 3 mois après l'opération avec une acuité visuelle avec une correction non inférieure à 0,6 dans le meilleur des yeux, ni inférieure à 0,2 dans le plus mauvais des yeux.
5) La correction autorisée pour la myopie et l'hypermétropie est de 8,0 D, lentilles de contact comprises, astigmatisme - 3,0 D (la somme de la sphère et du cylindre ne doit pas dépasser 8,0 D). La différence de résistance des lentilles des deux yeux ne doit pas dépasser 3,0 D, en l'absence de complications et de réfraction initiale (avant l'opération) - de +8,0 à -8,0 D. S'il est impossible d'établir une réfraction préopératoire, les problèmes d'aptitude professionnelle sont résolus de manière positive par la longueur de l'axe. yeux de 21,5 à 27,0 mm.
6) Lentille artificielle, au moins dans un œil. Les conducteurs formés sont autorisés avec une acuité visuelle avec une correction d'au moins 0,6 dans le meilleur œil, pas moins de 0,2 dans le pire des yeux. La correction admissible pour la myopie et l'hypermétropie de 8,0 D, lentilles de contact comprises, astigmatisme - 3,0 D (la somme de la sphère et du cylindre ne doit pas dépasser 8,0 D). La différence dans la force des lentilles des deux yeux ne doit pas dépasser 3,0 D, le champ de vision normal et l'absence de complications dans les six mois suivant la chirurgie.
7) Maladies chroniques des membranes oculaires, accompagnées d'un dysfonctionnement important de la vision, de modifications persistantes des paupières, notamment des muqueuses, d'une parésie des paupières, d'un trouble de la vision ou de restrictions des mouvements du globe oculaire (après un traitement chirurgical positif, l'admission est réalisée individuellement).
8) Traitement chronique et non susceptible de l'inflammation du sac lacrymal, ainsi que des larmoiements persistants et non traitables.
9) Strabisme paralytique et autres troubles du mouvement amical des yeux.
10) Diplopie persistante due à un strabisme de toute étiologie.
11) Nystagmus spontané avec déviation de la pupille de 70 ° par rapport à la position moyenne.
12) Limiter le champ de vision de plus de 200 ° dans l’un des méridiens.
13) Violation de la perception des couleurs.
14) Maladies de la rétine et du nerf optique (rétinite pigmentaire, atrophie du nerf optique, décollement de la rétine, etc.).
15) glaucome

Dans la section consacrée aux commissions médicales et à la vision de notre forum, vous pouvez poser des questions aux ophtalmologistes concernant la vision et le passage du conseil médical à la conduite.

Quelle vision est autorisée pour la conduite

Toute personne qui le souhaite peut suivre une formation dans une école de conduite, mais avant cela, il est inévitable de passer par une commission médicale. Et c'est jugé par elle, est-il possible de permettre à une personne d'apprendre. Une attention particulière est portée à la vision, car la qualité de la visibilité sur la route et la réaction du conducteur à tout ce qui se passe en dépendent. Que devrait-il être pour que l'interdiction d'obtenir des droits ne soit pas imposée? Essayons de le comprendre. Rappelons que nous avons déjà parlé du daltonisme et du permis de conduire.

Visite chez l'ophtalmologiste

Passer devant le bureau de ce médecin ne fonctionne pas. Bien sûr, quand on a la vision, il n'y a pas de problèmes. Ensuite, ne pas besoin de correction supplémentaire sous la forme de lunettes ou de lentilles de contact. Sinon (par exemple, si vous avez un brouillard dans les yeux), vous ne pouvez pas vous en passer. Dans tous les cas, seul un ophtalmologiste sera en mesure de donner une conclusion exacte après avoir préalablement effectué les diagnostics nécessaires.

Définition de l'acuité

Cet indicateur est vérifié en premier. Pour ce faire, le futur pilote est invité à consulter une table spéciale contenant des lettres d'une distance de 5 mètres. Les recherches sont d'abord effectuées sur un œil, puis sur le second. Si le patient peut lire 10 lignes sans problèmes, cela signifie que tout est en ordre avec sa vue. Lorsque cela ne peut pas être fait, la netteté est déterminée plus loin en lisant 9.8, 7, etc. lignes.

Il convient de noter que la conduite d'une voiture dans le cas d'une netteté réduite est possible uniquement avec des lunettes ou des lentilles de contact. Et si une personne les porte déjà, la vision est vérifiée avec la présence de dispositifs de correction. Cela déterminera la netteté qui est autorisée ou non à conduire une voiture.

Question: Est-il possible d'obtenir un permis de conduire si les yeux sont des caméléons?

Réponse: oui vous pouvez. La couleur de vos yeux n'affecte pas la possibilité de mettre les droits et leur recette.

Performance minimale

Étudier dans une école de conduite est possible si la vision de la personne n’est pas inférieure aux paramètres ophtalmologiques suivants:

  • Pour la catégorie «B» - 0,6 unité pour un «œil plus fort» et 0,2 pour un «faible»;
  • Pour la catégorie «C», le meilleur œil devrait avoir au moins 0,8 unité (sans lunettes ni lentilles), et le plus faible, au moins 0,4. Une autre option valable lorsque la netteté de chaque œil est de 0,7.

Comme mentionné ci-dessus, la conduite peut se faire avec des lentilles de contact ou des lunettes. Mais dans ce cas, il y a quelques limitations. Ainsi, la puissance optique de tels dispositifs de correction ne doit pas dépasser plus ou moins 8 dioptries, et la différence entre les lentilles ou les lunettes de lunettes situées à droite et à gauche de l’œil est de 3 dioptries.

Niveau de perception des couleurs

Ceci est un autre indicateur qui est également pris en compte lors du test de la vision. Cela dépend de la façon dont le conducteur distingue les couleurs du feu de circulation. Pour déterminer la perception des couleurs, la table Rabkin est appliquée. Pour obtenir des droits, il est permis d’avoir une anomalie de couleur de type “A”. C'est une légère violation qui ne crée pas d'obstacle à la différence de couleurs du feu. Il convient de noter que si cet indicateur n'est pas normal, il ne peut pas être corrigé à l'aide de lentilles de contact ou de lunettes.

Horizon

La vision étroite des conducteurs est moins fréquente et constitue le plus souvent un symptôme concomitant de maladies oculaires graves. Dans de telles situations, la limitation de la vision, qui ne devrait pas dépasser 20 degrés, est prise en compte. Malheureusement, il est également impossible de le corriger à l'aide de dispositifs de correction. Par conséquent, en cas de dépassement de l'indicateur, une personne n'est pas autorisée à apprendre.

Maladies oculaires

Certains d'entre eux constituent également une contre-indication pour l'obtention de droits et la poursuite de la conduite. Nous parlons de maladies telles que le décollement de la rétine, la cataracte, le glaucome. Entre-temps, la décision finale sera néanmoins prise par le médecin, en fonction des résultats du diagnostic et de la gravité de la maladie.

Ainsi, conduire une voiture en fonction de l'état de vision n'est pas toujours possible. Beaucoup vont à toutes sortes de trucs (mémoriser des tables, acheter des références) et ne comprennent pas du tout que dans le cas d'une mauvaise visibilité, ils créent un grand danger pendant le mouvement, tant pour eux-mêmes que pour les autres conducteurs. C'est pourquoi l'examen de la vue est une étape importante et obligatoire sur la voie de l'obtention des droits, qui ne doit pas être négligé.

Puis-je obtenir un permis de conduire malvoyant?

Votre permis de conduire est sur le point de expirer et vous êtes horrifié de constater que vous devrez subir à nouveau un examen médical pour remplacer votre permis.

Mais pendant plusieurs années, votre acuité visuelle a diminué et vous craignez de ne pas recevoir de certificat pour cette raison?

Ne paniquez pas. Les restrictions sur la vision pour l'obtention d'un permis de conduire existent vraiment, mais comprenons dans l'ordre.

Peut-être que, dans votre cas, la situation est résolue et qu’il suffit de mettre des lunettes ou des lentilles pour que l’admission soit toujours faite?!

Un examen ophtalmologique est indispensable.

Le diagnostic chez l'oculiste est une condition indispensable, sans laquelle vous ne serez pas autorisé à conduire.

Passer un examen médical avec ce spécialiste est nécessaire à la fois pour le conducteur lui-même, pour éviter les accidents de la route, et pour les autres usagers de la route.

Si une personne a une mauvaise vue, alors, par exemple, elle peut ne pas voir une personne marcher ou un obstacle sur la route, ce qui peut provoquer un accident avec des conséquences diverses.

L'inspection chez l'oculiste est un élément nécessaire pour assurer la sécurité sur la route. C'est pourquoi les médecins accordent une attention particulière à l'acuité visuelle des futurs automobilistes.

Comment obtenir un ophtalmologiste du côté droit avec une mauvaise vue?

Si une personne utilise des lentilles ou des lunettes, elle doit bien sûr être accompagnée de l'une ou de l'autre.

Après tout, si l’instrument ophtalmique lui avait été attribué plus tôt, il marchait constamment dans des lunettes ou des lentilles, puis l’oculiste vérifierait sa vue sur la base de ce qu’une personne voit dans des lunettes / lentilles et non sans elles.

Le médecin évaluera à quel point le patient voit clairement s'il doit changer de lunettes. Si le patient ne voit pas une certaine ligne, même avec des lentilles, l’optométriste lui adresse une ordonnance pour une nouvelle optique et lui dit qu’il signera un feuillet de détour lorsque le patient viendra à lui avec de nouvelles lunettes.

Dans une carte médicale, le spécialiste doit indiquer dans quelles conditions il délivre un permis de vue pour un permis de conduire, c’est-à-dire qu’il indique: lunettes, lentilles, sans elles.

Est-il possible d'obtenir des droits avec une mauvaise vue?

Certains automobilistes sur les forums partagent leurs secrets, comment se faire admettre, même avec une mauvaise vue. Mais nous voulons tout de suite vous avertir: ce genre de vie piraté peut ne pas fonctionner pour vous.

Ils conseillent donc de mémoriser dans l’ordre les lettres de la rangée du bas. Mais les ophtalmologues expérimentés sont difficiles à tromper. Dans les bureaux, il existe deux types de tableaux: alphabétique et graphique.

Le médecin peut d'abord vérifier l'acuité visuelle sur la table des lettres, puis vous demander de nommer dans quelle direction le cercle ne se ferme pas. Et puis, aucune astuce ne vous aidera.

Quelle devrait être la vision pour obtenir un permis de conduire?

Le droit de conduire un véhicule est délivré aux conducteurs dont les indicateurs de vision se situent dans la plage normale:

  • pour les conducteurs de la catégorie «B» (restriction: le conducteur peut conduire une voiture avec volant), l'acuité visuelle ne doit pas être inférieure à 0,6 unité dans un œil et à 0,2 unité dans l'autre;
  • pour les conducteurs de la catégorie «C» - pas moins de 0,8 unité par œil et 0,4 unité par autre.
  • pour les conducteurs des catégories A, A1 ou B2 avec une roue de type moto - pas moins de 0.6 pour l'un et 0.2 pour l'autre. La cécité d'un œil est également autorisée, tandis que l'acuité visuelle du deuxième œil n'est pas inférieure à 0,8 unité.
  • En cas de cécité d'un œil, la gravité du deuxième ne devrait pas être inférieure à 0,8 unité.
  • Si une personne n'a pas un œil qui tire (les deux yeux voient la même chose), la valeur admissible de la vision pour la conduite peut être de 0,7 unité pour les yeux droit et gauche.

En conséquence, la question: «Avec quelle vision ne donnez-vous pas un permis de conduire?», Vous pouvez répondre comme suit: «D'un point de vue critique, sous le niveau normatif pour certaines catégories (voir ci-dessus).

Alors, avec quelle vision peut-on avoir raison? Si vous voyez la dixième ligne, vous serez admis sans problème. Mais s'il y a des problèmes, l'acuité visuelle est réduite, alors le médecin tiendra compte de la catégorie de votre conducteur et en fera déjà le point.

La force des lentilles ou des lunettes ne doit pas dépasser 8 dioptries. Et la différence entre les verres droit et gauche (lentille) ne doit pas dépasser 3 dioptries.

Test de daltonisme

En plus de vérifier l'acuité visuelle, les futurs conducteurs, ainsi que ceux qui modifient leurs droits, vérifient s'ils ont des problèmes de perception des couleurs.

Ceci est fait afin de comprendre si une personne ne confond pas les couleurs. Après tout, c'est très important. Et s'il passe au rouge, en le confondant avec le vert?!

Pour déterminer le daltonisme, les médecins utilisent une table spéciale Rabkin. La susceptibilité des couleurs est divisée en 3 types:

  1. Trichromancie - personnes sans pathologie en termes de perception des couleurs.
  2. Protanopes - patients dont la perception des couleurs est perturbée dans le spectre rouge.
  3. Deutéranopes - ceux qui ont une perception des couleurs dans le spectre vert.

Les personnes souffrant de daltonisme n’ont pas de permis de conduire dans notre pays.

Le test de perception des couleurs est le suivant: on offre au patient des images avec des cercles multicolores.

Sur chacun d'eux, il devrait se concentrer et dire quelles figures géométriques ou quelles figures il peut voir. S'il ne voit pas les chiffres ou voit, mais pas tous, alors il a des problèmes.

Vérification Outlook

En plus de l'acuité visuelle et de la perception des couleurs, les perspectives sont également vérifiées. Si l’espace observé par l’œil est inférieur à 20 degrés, c’est-à-dire qu’il est étroit, cela signifie qu’il est interdit à une personne de conduire une voiture.

Le rétrécissement des perspectives est souvent observé avec la cataracte, le décollement de la rétine, le glaucome.

Si vous avez subi une opération de restauration de la vision, vous devez passer à nouveau par une commission médicale et obtenir les droits, mais sans la marque de la conduite dans les lentilles / lunettes.

Contre-indications médicales pour la vue des conducteurs: maladies des yeux

Il existe certaines maladies de l'organe de la vision, dans lesquelles le conducteur peut refuser et ne pas signer la liste de contournement:

  • glaucome (selon la gravité et le stade);
  • décollement de la rétine;
  • maladie inflammatoire du sac lacrymal (après la chirurgie, l'admission est délivrée);
  • maladies du nerf optique;
  • objets fendus (diplopia);
  • changements pathologiques dans la membrane muqueuse et les muscles de la paupière, ce qui empêche une visibilité normale.

En outre, le conducteur peut ne pas être autorisé à admettre si 3 mois ne se sont pas écoulés depuis l'opération sur les yeux.

Pénalité pour conduite sans lunettes / lentilles en 2018

S'il est indiqué sur le permis de conduire qu'il doit conduire une voiture avec des lunettes / lentilles, mais qu'il conduit sans ces lunettes, il risque alors d'être puni.

En 2018, le fait de ne pas porter de lunettes ou de verres à ceux qui en ont pris connaissance est passible d'une amende de 5 000 à 15 000 roubles. Conduire sans moyen de correction de la vue est considéré comme conduite sans permis.

Fait intéressant: dans la législation de la Fédération de Russie, il n’ya pas d’article dans lequel il est question de conduite sans lunettes. Par conséquent, pour une telle violation, les conducteurs sont assimilés à la responsabilité, comme conduire sans permis. Par conséquent, de telles sommes importantes pour la conduite sans lunettes.

Mais gardez à l'esprit que si un agent de la circulation détecte une infraction et attrape le conducteur qui conduit sans lunettes, il encourra des frais supplémentaires. Après tout, sa voiture sera emmenée dans la surface de réparation.

À l'avenir, il devra débourser de l'argent pour avoir évacué le véhicule et l'avoir stocké jusqu'à ce que la violation soit réparée.

Dans certains cas, la sanction peut être évitée si le conducteur prouve à l'inspecteur qu'il n'a pas le temps de mettre ses lunettes mais qu'il est allongé à côté de lui.

Une vision imparfaite n'est pas toujours une pierre d'achoppement pour les conducteurs qui veulent bien faire les choses. À la question de nombreux membres du forum: "Quelle ligne devrait être considérée pour un accès sans entrave aux droits?" La réponse est sans équivoque: "La plus basse."

Mais même si votre vision est floue, vous pouvez être admis, car personne n'a annulé ses lentilles de contact ni ses lunettes.

Rappelez-vous que conduire sans moyen de correction augmente le danger sur la route. Pensez donc aux autres personnes, veillez à porter des lunettes / lentilles, non seulement pour éviter une amende, mais également pour un accident de la route.

Restrictions visuelles pour l'obtention d'un permis de conduire

Lors de la réception ou du remplacement d'un VU (permis de conduire), chaque conducteur doit se soumettre à un examen médical. Un ophtalmologue fait partie des spécialistes restreints de cette commission et son examen est l’un des examens obligatoires pour obtenir un certificat médical. L'examen de l'ophtalmologiste vous permet d'identifier les problèmes de vision chez l'homme. En cas de mauvaise vue, le conducteur sera autorisé à conduire le véhicule (véhicule) exclusivement avec des lunettes ou des lentilles de contact. Des violations plus graves des organes de la vision peuvent constituer une raison sérieuse de refuser de délivrer des identifiants automatiques.

Dans cet article, nous décrirons en détail à quoi exactement l’attention est portée lors du contrôle de l’acuité visuelle, ainsi que dans quels cas les problèmes de vision peuvent devenir un obstacle à l’obtention de la VU.

Vérifiez avec un ophtalmologiste

L'ophtalmologiste examine un candidat à la conduite automobile dans plusieurs directions à la fois, en étudiant des moments tels que:

  • Acuité visuelle;
  • Niveau de perception des couleurs;
  • Champs de vision.

Au cours de l’enquête, on peut constater certains écarts par rapport à la norme, mais ces écarts ne constituent pas toujours une interdiction catégorique de contrôler la voiture.

Afin de bien comprendre quels critères existent à chaque étape d'un examen ophtalmologique, il convient de les examiner en détail.

Acuité visuelle

Immédiatement, je dois dire que les conducteurs qui utilisent des lunettes / lentilles au quotidien doivent absolument les emmener à un rendez-vous chez un ophtalmologiste (ils devront être examinés).

Le diagnostic de l'acuité visuelle est généralement effectué au moyen d'un tableau standard (avec des lettres). Un résultat positif (en tenant compte de tous les moyens de correction de la vision) sont:

  • La catégorie «B» est supérieure à 0,6 pour les deux yeux ou «le meilleur», et également supérieure à 0,2 pour les yeux malvoyants;
  • Catégorie «C» - plus de 0,7 pour les deux yeux ou plus de 0,4 pour les malvoyants et 0,8 ou plus - pour les «meilleurs»;
  • Conducteurs de passagers et transports spéciaux (catégorie «B») - au moins 0,4 dans l'œil faible et 0,8 dans le «meilleur» œil.

Séparément, il convient de noter que si une personne porte des lunettes / lentilles en permanence, la puissance optique ne doit pas dépasser les dioptries «+» ou «-» et la différence entre les lentilles droite et gauche ne doit pas dépasser 3 dioptries.

Dans le cas où un œil ne voit pas du tout ou est complètement absent, il ne peut conduire une voiture que si le deuxième œil a une netteté supérieure à 0,8 sans aucune correction et si aucune perturbation du champ visuel n’est observée.

Perte de couleur altérée

L'étude de cet indicateur est réalisée sur la table de Rabkin.

Si auparavant, un tel écart par rapport à la norme, le daltonisme n'étant pas un indice important pour refuser de délivrer des droits, le niveau de perception des couleurs d'un candidat conducteur pourrait bien avoir un impact significatif sur la décision finale de la commission médicale.

La conclusion ophtalmologique dépend en grande partie du degré de trouble de la perception des couleurs, mais parfois, même en cas de graves écarts par rapport à la norme, le médecin peut prendre une décision positive, mais avec une note appropriée dans le certificat et les droits.

Largeur du champ de vision (perspectives)

Selon les normes existantes, un rétrécissement du champ de vision de 20 ° est considéré comme le plus acceptable.

Une telle violation est rare et, à l'instar du daltonisme, ne peut être corrigée à l'aide de lentilles ou de lunettes. Le rétrécissement du champ visuel chez l'homme est généralement un symptôme de maladies plus graves, qui sont elles-mêmes des contre-indications au contrôle de la TS.

Quelles maladies oculaires existent?

Il existe d'autres types de maladies oculaires qui peuvent empêcher une personne d'obtenir des droits. Parmi eux se trouvent:

  • décollement de la rétine,
  • glaucome
  • cataracte, etc.

Le verdict final dépend sans aucun doute de la gravité de la maladie, que seul un ophtalmologiste peut examiner de manière objective lors d'un examen.

Il convient de noter que certaines personnes souffrant de graves problèmes oculaires ont recours à toutes sortes d’astuces pour s’auto-authentifier (par exemple, tests factices, aide à l’achat, etc.). Il ne sera pas superflu de rappeler à ces citoyens que de telles falsifications constituent un réel danger pour le conducteur malvoyant et pour les autres usagers de la route.

Pénalité pour non-respect du code de la route en matière de conduite automobile

Lorsque le conducteur a une mauvaise vue, une marque spéciale est inscrite dans son certificat, puis dans la VU. Il spécifie les conditions dans lesquelles un conducteur spécifique est autorisé à contrôler le véhicule (port de lunettes / lentilles, etc.). Si une personne qui conduit ne remplit pas ces conditions, un inspecteur de voitures peut lui imposer une amende de 5 000 à 15 000 roubles, ainsi que l’empêcher de conduire (base - Clause 12.7 du Code administratif).

Quelles sont les restrictions visuelles pour l'obtention d'un permis de conduire

Il existe un certain nombre de conditions, dont la détection par un ophtalmologiste conduit au refus d'émettre un avis positif pour la direction du véhicule. Ceux-ci comprennent:

  • une situation où une personne âgée de moins de 3 mois s'est fait opérer aux yeux;
  • de graves changements dans les muqueuses des yeux et des paupières, qui sont à l'origine de la détérioration de la vision, mais peuvent être rétablis par la chirurgie
  • dysfonctionnement pathologique du sac lacrymal (dans cette situation, la chirurgie peut aider);
  • diplopie et, par conséquent, objets fendus;
  • décollement de la rétine;
  • atrophie du nerf optique;
  • glaucome (dépend en grande partie du stade auquel la maladie est au moment de l'enquête).

Après avoir décidé de prendre le volant, tout le monde devrait être sûr que sa vision est en ordre.

Si le candidat conducteur pense qu'il est empêché de manière déraisonnable de conduire un véhicule (pour des raisons de santé), il est conseillé de contacter un avocat pour résoudre le problème.

Quelles sont les vues autorisées à conduire une voiture?

Pour la sécurité du processus de conduite est responsable non seulement la santé de la voiture et du conducteur connaissant toutes les règles et réglementations, mais également la santé de l'automobiliste. De nombreux propriétaires de véhicules ne pensent à leurs maux que lorsqu'ils reçoivent un certificat médical d'admission à une école de conduite.

Ils essaient de toutes les façons de s’embourber pour tromper la commission médicale et même obtenir l’admission, mais ne pensent pas à quelle blague cruelle une telle malhonnêteté peut jouer avec eux sur la route.

Contre-indications à la conduite

La liste des maladies pour lesquelles il est interdit de conduire une voiture est clairement définie.

La conduite d'une voiture est interdite aux personnes souffrant de maladies liées à:

  • avec des troubles du système musculo-squelettique;
  • certaines maladies neurologiques;
  • déficiences mentales;
  • manque de membres ou de parties de ceux-ci;
  • la surdité;
  • défauts du système cardiovasculaire du corps.

Mais l’un des maux les plus dangereux qui empêche une personne de conduire pleinement une voiture est le manque de vision. Dans cet article, nous parlerons de la vision autorisée pour la conduite.

Indicateurs valides

Vous avez déjà décidé de passer des transports en commun au volant de votre voiture, vous avez accumulé le montant nécessaire pour suivre une formation d'auto-école, vous avez appris que pour l'admission, vous devrez passer une commission médicale et enfin vous demander si vous pouviez répondre aux besoins des médecins.

Parmi les médecins qui vont vous tester, il y aura certainement un ophtalmologiste. Il établira et enregistrera le niveau d'acuité visuelle dans votre référence.

Le souci

Vous devez savoir que la vision permise pour un permis de conduire a son minimum.

  • Pour la catégorie B, l'acuité visuelle de l'œil le plus fort devrait atteindre au moins 0,6 unité. Un œil plus faible peut voir par 0,2 unités. Si vous êtes «en forme» avec ces indicateurs, vous obtiendrez de la part d’un ophtalmologiste l’autorisation de conduire à vue.
  • Pour la catégorie C, la vision pour obtenir un permis de conduire devrait être meilleure. L'œil voyant devrait voir au niveau de 0,8 point, et le plus faible, au niveau de 0,4 point. Les personnes qui ont une qualité de vision suffisante sont garanties d'obtenir une tolérance oculaire à leurs droits.

Si vous avez une mauvaise vue et que vous n'êtes pas aussi bon que décrit ci-dessus, vous serez inclus dans la liste des personnes soumises à des restrictions de la vision.

Et si je porte des lunettes?

Le port de lunettes ou de lentilles n’est pas un obstacle à la conduite. Cependant, si vous utilisez des "oculaires", un ophtalmologiste devra absolument les accompagner. Ensuite, votre vue sera vérifiée en tenant compte des moyens qui augmentent la netteté.

Mais il vaut la peine de faire une réservation qui vous obligera toujours à conduire avec des lunettes ou des lentilles. Le médecin enregistrera cette exigence dans le certificat.

Notez également que cette règle ne s’applique qu’aux conducteurs de la catégorie B. Si une personne doit passer la catégorie C, elle devra vérifier sa vue avec des yeux «nus».

Daltonisme

Les personnes atteintes de daltonisme, il est presque impossible d'obtenir un accès aujourd'hui. Les restrictions concernant leur maladie sont entrées en vigueur en 2012. Depuis lors, ceux qui ne distinguent pas les couleurs ont été interdits de conduite.

Une telle décision a une justification. Après tout, une personne ayant une violation de la perception des couleurs ne pourra pas naviguer correctement dans les panneaux de signalisation de nature différente, notamment par la couleur, et sera également incapable de reconnaître les feux de circulation.

Beaucoup de gens qui souffrent de ces troubles seront indignés. Après tout, le daltonisme diffère par son ampleur et il est impossible d'assimiler les personnes avec de petits écarts dans la vision des couleurs à celles qui ont une certaine couleur qui tombe de la perception.

Cependant, les règles et les lois sont impitoyables. Maintenant, même ceux qui ont de petites déviations ne seront pas autorisés à étudier dans une auto-école. Le daltonisme sur la route est considéré comme dangereux.

Comment se passe le test de la vue?

Il sera sûrement intéressant pour les lecteurs qui sont sûrs de la grande «capacité de travail» de leurs yeux et ceux qui ne le sont pas pour leur santé de savoir comment se déroulera le test visuel de leurs droits.

Chaque Russe, même s'il est très jeune, risque de voir sa vue vérifiée au moins une fois dans sa vie. En passant le test chez l'oculiste - un membre de la commission du conducteur - vous n'aurez pas à surmonter des tests étranges et étranges.

Dans le bureau du médecin des yeux, vous serez attendu pour la table douloureusement familière Golovin - Sivtseva. C'est celui où les lettres noires sont placées sur un fond blanc.

La ligne supérieure contient des symboles écrits dans le plus grand type, la ligne inférieure - la plus petite. Préparez-vous également à regarder l'affiche avec des anneaux brisés et à démontrer que votre perception des couleurs est correcte.

Comment la perception des couleurs est-elle vérifiée?

Le test de daltonisme est effectué au moyen d'images abstraites spéciales. Ils représentent l’apparence de bulles multicolores, qui diffèrent également par leur taille. Dans ce cas, certains cercles sont peints dans les tons d'une couleur, d'autres dans des tons d'une autre couleur proche de la première.

Certains cercles forment une sorte de chiffre, de chiffre ou de lettre géométrique. Le sujet a besoin de le voir.

Largeur de visualisation

Lors d'une visite médicale, le médecin déterminera si votre angle de vision a été modifié. Si elle est rétrécie (et cela arrive rarement), alors quelque chose ne va pas avec les yeux. Très probablement, le corps est malade et souffre d'une telle maladie, ce qui en soi peut constituer une contre-indication à l'admission au volant.

Comment réussir le test?

Bien entendu, chaque personne qui entre dans le cabinet du médecin en passant par la commission du conducteur espère en sortir avec une tolérance. Cependant, tout le monde n'est pas convaincu de pouvoir le faire.

Il existe des moyens d'augmenter vos chances de passer un ophtalmologiste. Parmi eux se trouvent des options légales et illégales.

Si vous envisagez de passer par la commission légalement, reposez-vous avant de consulter un ophtalmologiste. Dormez suffisamment, ne restez pas assis longtemps devant l'ordinateur ou la télévision. Dans la file d’attente du bureau, ne regardez pas les sources de lumière et ne donnez pas aux organes de vision une pause dans la contemplation sans fin de l’écran du téléphone.

Par des moyens illicites, vous pouvez corrompre un médecin ou acheter un certificat. Cependant, rappelez-vous qu'en utilisant de telles méthodes, vous pouvez vous retrouver dans une situation dans laquelle vous perdrez plus que vous ne gagnerez.

Et surtout, n'oubliez pas que les gens ne sont pas obligés de se soumettre à un examen médical avant d'entrer dans une école de conduite. Et une liste de contre-indications à la conduite a également été compilée par aucun imbécile. Demandez-vous si vous croyez vraiment que vous pouvez faire face à n'importe quelle situation de trafic et que cela ne mettra pas votre vie en danger ni celle de vos passagers. Si la réponse est positive, alors vous n'avez aucune raison de jouer. N'hésitez pas à vous adresser à la commission de chauffeur pour obtenir de l'aide.

Bonne chance pour votre entraînement et votre conduite. Nous vous serions reconnaissants de raconter vos histoires sur le passage de la commission de conducteur dans les commentaires.

Vision admissible pour la conduite

Chaque année, de plus en plus de gens acquièrent un véhicule personnel. Ce n'est pas un caprice, mais une nécessité, car une voiture n'est pas un luxe, mais un moyen de transport. Cependant, il ne suffit pas d’acheter une voiture et d’apprendre à conduire - vous devez obtenir plus de droits, ce qui nécessitera un examen médical.

Il existe de nombreuses contre-indications à la conduite automobile:

  • troubles du système musculo-squelettique;
  • absence de membres ou de parties de ceux-ci;
  • certaines maladies neurologiques;
  • troubles mentaux;
  • maladies graves du système cardiovasculaire;
  • la surdité.

Et pourtant, l'obstacle le plus grave à l'obtention d'un certificat médical précieux, pour des raisons évidentes, est une déficience visuelle.

Procédure d'examen

Le futur automobiliste peut passer la commission nécessaire dans tout établissement médical habilité à procéder à des examens médicaux.

Vous devrez absolument consulter un thérapeute, un neurologue, un ophtalmologue, un oto-rhino-laryngologiste (ORL), un chirurgien, un psychiatre, un narcologue et un gynécologue (pour les femmes). Si vous avez des maladies diagnostiquées, il est recommandé d'avoir votre dossier médical. Le coût d'un examen physique complet peut aller de 600 à 3 000 roubles, selon les régions. L'aide pour une certaine période est publiée:

  • 3 ans pour les conducteurs en bonne santé de voitures particulières;
  • 2 ans pour les personnes travaillant comme chauffeurs;
  • 1 an - pour les personnes de moins de 20 ans et de plus de 50 ans ou avec un handicap.

Vérifiez avec un ophtalmologiste

L'examen par un spécialiste "yeux" s'effectue dans plusieurs directions:

  • examen de l'acuité visuelle (avec quels droits de vision sont conférés);
  • déterminer le niveau de perception des couleurs;
  • étude du champ visuel (perspectives).

Dans le même temps, même s'il y a des infractions, cela ne signifie pas que la conduite de véhicules est strictement interdite.

Acuité visuelle

Si un automobiliste utilise des lunettes ou des lentilles, celles-ci doivent se présenter à sa réception. Surtout si ces moyens de correction de la vue sont montrés permanents (après tout, il est nécessaire de conduire et de réussir un examen physique).

Le diagnostic est effectué sur une table standard avec des lettres, moins souvent avec des anneaux brisés ou des lignes déplacées. Les résultats positifs (en tenant compte de la correction) sont les suivants:

  • pour la catégorie «B» - acuité visuelle d'au moins 0,6 unité du «meilleur» œil ou des deux yeux et d'au moins 0,2 pour un œil qui voit pire;
  • pour les conducteurs de transport de passagers et de transport spécial de véhicules de la catégorie «B» - 0,8 au minimum dans un œil et 0,4 à l'autre;
  • pour la catégorie «C» - pas moins de 0,7 unité pour les deux yeux, ou plus de 0,8 pour les yeux «forts» et supérieure à 0,4 pour les yeux «faibles»;
  • de plus, avec le port constant de lunettes ou de lentilles, leur puissance optique ne doit pas dépasser +/- 8 dioptries et la différence entre les lentilles droite et gauche - 3 dioptries;
  • si un œil ne voit pas ou manque, l'acuité visuelle du second doit être supérieure à 0,8 unité sans correction et sans violation du champ visuel.

Perte de couleur altérée

Le diagnostic de cette propriété de la vision est réalisé à l'aide de la table de Rabkin.

Auparavant, le daltonisme n'était pas considéré comme une indication spéciale du déni de droits. Cependant, pour le moment, le niveau de perception des couleurs d'un candidat au volant peut affecter les décisions de la commission médicale. On pense que les personnes qui distinguent mal les couleurs peuvent confondre les feux de circulation. Cependant, la plupart de ces conducteurs ne rencontrent aucune difficulté avec les feux de circulation, car ils savent quelle lampe signifie quelle action. Dans certains pays, il est prévu de résoudre ce problème en utilisant différentes formes de feux de signalisation afin d'éviter toute confusion entre les signaux.

En outre, la conclusion d'un ophtalmologiste dépendra du degré de perturbation de la perception des couleurs.

Dans certains cas, même en cas de violations graves, une décision positive est prise, mais avec une note dans le certificat et les droits.

Champ de vision

A l'instar du daltonisme, cette violation n'est pas corrigée par le port de lunettes ou de lentilles. Cependant, il est assez rare et indique généralement des maladies oculaires graves, ce qui peut être une contre-indication à la conduite autonome.

Dans tous les cas, le rétrécissement maximal du champ de vision ne doit pas dépasser 20 °.

Contre-indications à la conduite automobile

Actuellement, le ministère de la Santé a élaboré un nouveau projet de résolution sur les restrictions à la conduite automobile, qui est brièvement décrit dans la vidéo ci-dessous.

Les cas à 100% suivants deviendront un obstacle à l'obtention du permis de conduire:

  • problèmes oculaires après une intervention chirurgicale réussie (dans les 3 mois);
  • modifications durables des muqueuses et des muscles de la paupière, limitation de la vision (l'admission à la conduite après une intervention chirurgicale est autorisée);
  • pathologie du sac lacrymal (l'admission à la conduite après une opération est autorisée);
  • diplopie (doublement des objets dans les yeux) due au strabisme;
  • décollement de la rétine, atrophie du nerf optique;
  • glaucome (en fonction du stade et de la gravité).

Comme on peut le voir ci-dessus, une vision imparfaite n'est pas nécessairement un obstacle à la conduite automobile.

Obtenir un permis de conduire: restrictions de la vision

Lors du renouvellement ou de l'obtention de droits, le conducteur se rend à l'examen médical qui, y compris un examen de la vue et, par conséquent, un ophtalmologiste, est une condition nécessaire.

Début 2015, un nouveau décret gouvernemental sur les contre-indications médicales pour les conducteurs de véhicules a été adopté (adopté fin 2014). Dans le même temps, les restrictions imposées aux conducteurs ordinaires et aux professionnels ont commencé à différer au niveau législatif.

Considérez les limites spécifiques de la vision pour obtenir un permis de conduire pour différentes catégories, ainsi que la procédure de diagnostic elle-même et son contenu.

Commission médicale de la vue

Le contrôle comprend le diagnostic:

  • acuité visuelle;
  • perception des couleurs;
  • largeur de visualisation;
  • maladies ophtalmiques.

Acuité visuelle

La vision est diagnostiquée selon une table spéciale de Sivtsev ou Golovin. Si le conducteur utilise des lunettes ou des lentilles cornéennes, la vision est vérifiée directement à l'intérieur.

Restrictions du conducteur

Non-professionnels des catégories A et B (mode de transport moto et passagers):

  • la vision d'un bon œil n'est pas inférieure à 0,6; pour le second - pas moins de 0,2 (peu importe quel œil voit mieux);
  • en cas de cécité d'un des yeux, l'autre doit avoir un niveau de vision non inférieur à 0,8 avec correction;
  • au moins un mois après les opérations de réfraction oculaire.

Professionnels des catégories A et B et conducteurs des catégories C, D, E, Tm, Tb (camions, autobus, tramways et trolleybus de différents types):

  • la vision du premier œil n'est pas inférieure à 0,8; la seconde - 0,4 (et si les deux yeux sont ouverts, la vision doit être d'au moins 0,7);
  • les moyens correctifs ne peuvent pas être utilisés plus de plus ou moins 8,0 dioptries, et la différence entre les yeux ne peut être supérieure à 3,0 dioptries;
  • dans l'astigmatisme, la somme du cylindre et de la sphère ne doit pas dépasser 8,0 dioptries, et entre les yeux, 3,0 dioptries.
  • en cas de cécité d'un œil, l'autre devrait avoir une acuité visuelle d'au moins 0,8 sans correction.
  • l'absence de maladies oculaires chroniques qui entravent le fonctionnement normal de l'appareil visuel et ne peuvent pas être traitées: coupe de paupière, diplopie, strabisme paralytique, paralysie du nerf optique, décollement de la rétine, glaucome, etc. )
  • absence de nystagmus spontané (position des globes oculaires à soixante-dix degrés de celle qui convient).

Niveau de perception des couleurs

Pour obtenir un certificat de permis de conduire, il est également nécessaire de se soumettre à un diagnostic de perception des couleurs. La perception de la couleur par le conducteur n’a jamais été une contrainte. Mais plus tard, ils ont découvert que si le conducteur distinguait mal les couleurs du feu de signalisation, cela pouvait avoir des conséquences tragiques. Après cela, il a été interdit aux personnes mal perçues par la couleur de conduire de façon professionnelle un véhicule.

C'est important! Depuis 2012, l'interdiction a touché toutes les personnes souffrant d'une absence totale de perception des couleurs (achromatopsie) et ces personnes n'ont plus aucun droit (de toute catégorie).

La vérification de la perception des couleurs est effectuée à l'aide de tables polychromatiques de Rabkin:

Il est constitué de feuilles sur lesquelles sont représentés différents éléments, généralement des figures, de même luminosité, mais de couleur différente. Il semble au sujet avec des déviations que la photo est complètement de la même couleur, et une personne en bonne santé peut distinguer des éléments de couleurs différentes. Plus le nombre d'images détectées est incorrect, plus le niveau d'anomalie est élevé. Le daltonisme est incurable et non corrigé.

Champ de vision

Pour obtenir un permis de conduire du candidat, vérifiez également la largeur de l'examen. Il ne devrait pas être limité à plus de vingt degrés à la fois verticalement et horizontalement.

Outre la violation de la perception des couleurs, le rétrécissement de la révision ne peut pas être corrigé à l'aide de lentilles et de lunettes.

Autres obstacles et astuces

Quels autres facteurs peuvent faire obstacle à l'obtention de droits? Les candidats ont besoin d'un traitement chirurgical pour:

  • changements persistants dans les muqueuses des yeux et des muscles oculomoteurs;
  • pathologies du sac lacrymal;
  • diplopie (c.-à-d. division d'objets dans les yeux) en raison d'un strabisme;
  • décollement de la rétine;
  • atrophie du nerf optique;
  • glaucome

Vous devez également attendre au moins trois mois après une opération réussie des yeux!