Pourquoi des yeux acides chez un adulte

Le problème lorsque les yeux deviennent acides est dans la plupart des cas associé au développement de la conjonctivite.

Cependant, ce symptôme peut être observé avec d'autres affections oculaires. Essayons de comprendre plus en détail pourquoi les yeux se gâtent et quelles mesures peuvent être prises dans ce cas.

Causes de la maladie des yeux

Les causes suivantes de l'acidité des yeux chez un adulte peuvent être identifiées:

  1. Dacryocystite. C'est une inflammation du sac lacrymal induite par une bactérie. En plus de l'acidification, il y a un gonflement autour des yeux, un sentiment de plénitude dans la zone touchée, la déchirure, le pus en appuyant les mouvements sur le sac lacrymal, parfois pupilles se dilatent.
  2. Conjonctivite C'est une inflammation de la coquille la plus fine, recouvrant les paupières de l'intérieur et les passant au globe oculaire, s'étendant presque jusqu'à la cornée. Pour la même raison, ils peuvent se gâter les yeux et chez les enfants. Dans cette condition, les yeux deviennent rouges et larmoyants. Il ne devrait y avoir aucune sensation de corps étranger. Les virus, les bactéries, les champignons, les réactions allergiques, ainsi que les extensions de cils peuvent provoquer une conjonctivite. Parmi les virus méritant une mention spéciale, deux types: l’herpès simplex et l’adénovirus, appartenant au groupe du SRAS. La conjonctivite de nature adénovirale est considérée comme infectieuse. Lorsqu'il apparaît dans l'équipe avec au moins un employé, il est probable qu'il sera infecté par d'autres employés par le contact des objets du patient. De plus, la maladie peut être transmise par voie aérienne. La conjonctivite herpétique est un risque visuel. Le virus pénètre rapidement dans les structures profondes, entraînant des conséquences irréversibles pour la fonction visuelle.
  3. Autres raisons Les yeux des adultes sont également acidifiés dans les conditions résultant de l’infection du sac conjonctival par d’autres affections oculaires accompagnées de larmoiement ou de sécheresse des organes visuels. Cela peut être dû à une blépharite, un glaucome, un syndrome de sécheresse oculaire et un traumatisme à l'organe visuel.

Traitement aigre des yeux

Lorsque les yeux sont acides, il est impératif de consulter un ophtalmologiste et de subir l'examen nécessaire. Un effet thérapeutique incorrect ou un état négligé peut entraîner une perte ou une détérioration de la fonction visuelle.

Si le médecin échoue immédiatement après l'apparition des premiers symptômes d'acidité des yeux, on peut améliorer son état en appliquant certaines mesures à la maison. Vous pouvez essayer de vous laver les yeux avec des solutions de sel spéciales achetées en pharmacie. L'instillation de gouttelettes antiseptiques agissant sur un grand nombre de microbes est également utile. Si l'acidification est accompagnée d'éternuements yeux et un nez qui coule avec écoulement clair du nez, la probabilité de conjonctivite allergique. Dans ce cas, les antihistaminiques peuvent aider. Lorsque les yeux se gâtent, il est important de se rappeler qu’il n’est pas recommandé de les rincer avec du thé ou d’autres solutions improvisées.

Lorsque vous utilisez des gouttes pour les yeux afin d’obtenir un effet maximal, vous devez connaître quelques points importants.

Différents médicaments doivent être enterrés avec un intervalle de temps supérieur à 5 minutes. De plus, plus de 2 gouttes dans chaque goutte n'est pas recommandé. Après l'introduction d'une solution du médicament dans l'organe visuel, vous devez essayer de le maintenir ouvert pendant au moins 10 secondes. Cela permettra au médicament d'atteindre la "destination". Pour essuyer chaque œil, vous devez utiliser un coton séparé stérile. Les mouvements doivent être dirigés du coin externe vers le coin interne.

Ainsi, l'état acide des yeux est éliminé avec beaucoup de succès. Il est seulement nécessaire de commencer les activités de traitement à temps. Il est important qu'ils soient nommés par un spécialiste.

Maladies oculaires

L'ophtalmologie a des centaines de maladies oculaires. Vous trouverez ci-dessous une description détaillée des symptômes, du diagnostic et du traitement des maladies oculaires les plus courantes. Si, après la lecture de cette information, vous avez encore des questions, vous pouvez demander à des ophtalmologistes dans notre forum.

Amblyopie
Trouble fonctionnel du système visuel caractérisé par une réduction de la vision qui ne peut être corrigée à l'aide de lunettes ou de lentilles de contact, une sensibilité au contraste altérée et des capacités d'adaptation d'un ou moins souvent des deux yeux en l'absence de tout changement pathologique de l'organe de la vision.
Symptômes: vision floue d'un ou des deux yeux, difficulté à percevoir les objets volumétriques, à évaluer leur distance, difficultés d'apprentissage.
Lire la suite: Amblyopie: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Anisocorie
L'anisocorie est une condition dans laquelle les pupilles des yeux diffèrent par la taille. Ce phénomène est assez courant chez les médecins et ne signifie pas toujours la présence d'une pathologie dans le corps. Environ 20% de la population souffre d'anisocorie physiologique.
Symptômes: les pupilles des yeux droit et gauche ont des tailles différentes.
Lire la suite: Anisocorie: symptômes, diagnostic, traitement

Astigmatisme
Un type d'amétropie dans lequel les rayons lumineux ne peuvent pas se focaliser sur la rétine. Dans les cas où la cause de l'astigmatisme est une forme irrégulière de la cornée, on l'appelle cornée, avec une forme de lentille anormale, on parle de lenticulaire ou de lenticulaire. Leur somme est l'astigmatisme total.
Symptômes: distorsion, flou, images fantômes, fatigue oculaire, fatigue oculaire constante, maux de tête, nécessité de plisser les yeux pour mieux prendre en compte n'importe quel sujet.
Lire la suite: Astigmatisme: symptômes, diagnostic, traitement

Blépharite
L'une des maladies inflammatoires de l'œil les plus courantes se manifeste par une inflammation des bords des paupières. Il peut se présenter sous différentes formes, a généralement une évolution chronique et est difficile à traiter. Selon les causes de blépharite, ulcéreuse, allergique, démodécique et séborrhéique.
Symptômes: gonflement et rougeur des paupières, desquamation des bords des paupières, sensation de lourdeur, corps étranger, sensation de brûlure, démangeaisons, croûtes sur les cils le matin, perte des cils, apparition de secret mousseux, écoulement anormal dans le coin des yeux, sécheresse oculaire, assèchement des yeux, sensibilité accrue à la lumière, yeux aqueux, douleur et fatigue oculaire.
Lire la suite: Blépharite: symptômes, diagnostic, traitement

Myopie (myopie)
Pathologie de la réfraction, dans laquelle une personne distingue mal les objets situés à une distance lointaine. Avec la myopie, l'image n'est pas centrée sur la rétine, mais dans le plan qui la précède. Par conséquent, il est perçu comme flou. Dans la plupart des cas, la myopie est causée par la différence entre le pouvoir de réfraction du système optique de l’œil et la longueur de son axe.
Symptômes: diminution de l’acuité visuelle, en particulier de la distance, vision floue, fatigue oculaire, inconfort, douleur aux yeux, douleur au front, aux tempes.
Lire la suite: Myopie: symptômes, diagnostic, traitement

Hémophtalme
C'est la pénétration du sang dans le vitré ou dans l'un des espaces formés autour de lui.
Symptômes: flottant dans le champ de vision, opacités, vision brouillée, photophobie, apparition d'ombres ou de toiles d'araignées devant les yeux.
En savoir plus: Hémophtalmie: symptômes, diagnostic, traitement

Glaucome
Maladie chronique caractérisée par une augmentation constante ou périodique de la pression intraoculaire (PIO). Cause des dommages au nerf optique et conduit par conséquent à une déficience visuelle ou à la cécité. Il existe plusieurs formes de glaucome, dont les plus courantes sont le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. Il s’agit d’une maladie irréversible. Il est donc très important de commencer le traitement à temps. Dans le cas d'une crise aiguë de glaucome, une perte soudaine de la vision est possible.
Symptômes: détérioration de la vision périphérique, tache «sombre» dans le champ de vision, flou, douleur oculaire, détérioration significative de la vision dans l'obscurité, fluctuations de l'acuité visuelle, «cercles arc-en-ciel» sous vos yeux lorsque vous regardez en pleine lumière.
Lire la suite: Glaucome: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Dacryocystite
Maladie inflammatoire du sac lacrymal de nature infectieuse. Il existe des formes aiguës et chroniques, ainsi que congénitales et acquises.
Symptômes: douleur soudaine, rougeur, gonflement de la région du canal lacrymal, larmoiement, écoulement purulent des ponctions lacrymales.
Lire la suite: Dacryocystite: symptômes, diagnostic, traitement

Hypermétropie
L'un des types de réfraction clinique de l'organe de la vision, dans lequel les rayons lumineux qui tombent dans l'œil, qui sont au repos dans l'accommodation, se concentre derrière la rétine.
Symptômes: vision floue; asthénopie; perturbation de l'accommodation et de la vision binoculaire; l'amblyopie; strabisme.
Lire la suite: Hyperopie: symptômes, diagnostic, traitement

Daltonisme
Anomalies de daltonisme ou de perception des couleurs - violation des fonctions visuelles, exprimée par une incapacité partielle ou totale à distinguer certaines couleurs. Ces troubles peuvent être à la fois héréditaires et acquis à la suite de changements liés à l'âge ou de lésions oculaires.
Symptômes: Il existe différents types de daltonisme - d’une absence totale de vision des couleurs à une violation de la perception d’une partie du spectre, d’une ou plusieurs couleurs primaires.
Lire la suite: daltonisme et autres troubles de la vision des couleurs

Démodécie
Maladie des yeux des paupières et de la conjonctive. La démodécie est due à deux types de tiques: Demodex folliculorum et brevis. Les premiers habitent les follicules pileux humains et les seconds - les glandes sébacées des cils, les cheveux, les lobules des glandes de Meibomius.
Symptômes: rougeur des yeux, paupières qui démangent, écailles sur les cils.
Lire la suite: Démodécie oculaire

Cataracte
Il s’agit d’une maladie associée à un trouble progressif du cristallin. Une cataracte peut se développer dans un œil, ou les deux, elle peut affecter tout ou partie du cristallin. Il empêche le passage des rayons lumineux de l'œil vers la rétine et constitue la cause la plus fréquente de diminution de l'acuité visuelle, voire de perte totale, chez les personnes âgées. Parallèlement à cela, une cataracte peut également survenir plus tôt à la suite de certaines maladies somatiques, de lésions oculaires ou d'être congénitale.
Symptômes: vision floue, diminution progressive de l’acuité visuelle, nécessité de changer fréquemment de lunettes avec une augmentation du pouvoir optique des lentilles, détérioration significative de la vision nocturne et nocturne, sensibilité accrue à la lumière vive, capacité réduite à distinguer les couleurs, difficulté de lecture, parfois doublant l’œil fermé avec les yeux fermés la seconde.
Lire la suite: Cataracte: symptômes, diagnostic, traitement

Kératocône
Maladie dégénérative de la cornée qui, sous l'effet de l'amincissement, fait saillie sous l'influence de la pression intra-oculaire et prend une forme conique au lieu d'une forme sphérique normale. La maladie survient généralement à un jeune âge et entraîne une modification des propriétés optiques de la cornée, ce qui entraîne une diminution progressive de l'acuité visuelle. La correction des lunettes n’est efficace que dans les premiers stades de la maladie.
Symptômes: détérioration soudaine de la vision d'un seul œil, courbure des contours des objets, apparition de halos autour des sources lumineuses, nécessité d'une amplification fréquente du pouvoir optique des lunettes, fatigue oculaire rapide, myopie progressive.
Lire la suite: Kératocône: symptômes, diagnostic, traitement

Kératite
Inflammation de la cornée de l'oeil, provoquant sa turbidité et la formation d'infiltrats. Les causes principales sont souvent les infections bactériennes et virales, les lésions oculaires. La kératite peut survenir sous forme légère, modérée ou grave. Le processus inflammatoire s'étend souvent à d'autres structures de l'œil. Selon les causes de la kératite, elles sont classées en exogènes (la source de l'inflammation est causée par des facteurs externes) et endogènes (l'inflammation résulte d'une cause interne directement présente dans le corps humain).
Symptômes: photophobie, larmoiement, rougeur de la membrane muqueuse des paupières, globe oculaire, sensation de corps étranger dans les yeux, brillance et polissage altérés à la surface de la cornée, blépharospasme (compression convulsive des paupières).
Lire la suite: Kératite: symptômes, diagnostic, traitement

Syndrome visuel d'ordinateur
Il s’agit d’un complexe de symptômes visuels et oculaires indésirables dus au travail sur ordinateur. Selon différentes sources, environ 60% de tous les utilisateurs se plaignent de leur vision. L'une des principales raisons du développement du syndrome visuel d'ordinateur est la différence qualitative entre l'image affichée à l'écran et celle sur papier. De plus, son apparition est également associée à une mauvaise ergonomie du lieu de travail.
Symptômes: diminution de l’acuité visuelle et de la vision floue, diminution des performances visuelles, difficulté de faire la mise au point entre objets proches et objets éloignés et le dos, photophobie, doublement des objets visibles, douleur aux orbites et au front, rougeur des globes oculaires, sensation de sable sous les paupières, larmoiement, douleur et brûlure aux yeux, yeux "secs".
Lire la suite: Syndrome visuel d'ordinateur

La conjonctivite
Maladie inflammatoire de la conjonctive - membrane transparente recouvrant la sclérotique de l’œil et la surface interne des paupières. En fonction de la cause de l’occurrence, la conjonctivite est divisée en bactérie, virale, chlamydia, fongique, allergique. Certaines formes de cette maladie peuvent être très contagieuses et faciles à propager. Bien que la conjonctivite infectieuse ne soit généralement pas considérée comme une maladie oculaire dangereuse pour la vue, elle peut parfois avoir des conséquences plus graves.
Symptômes: gonflement et rougeur des paupières, présence de pertes muqueuses ou purulentes, démangeaisons, sensation de brûlure aux yeux, larmoiement. La présence de certains symptômes dépend du type de conjonctivite.
Lire la suite: Conjonctivite: symptômes, diagnostic, traitement

Dystrophie Maculaire (DMLA)
Maladie dégénérative chronique de la partie centrale de la rétine - la macula ou la tache jaune. Les processus dystrophiques dans la région maculaire et la choroïde entraînent une réduction significative de la vision.
Il existe deux formes de DMLA: «sèche» et «humide». Les deux se caractérisent par une détérioration progressive de la vision centrale, mais la dystrophie maculaire «humide» est beaucoup plus dangereuse et menace de provoquer une perte complète de la vision centrale.
Symptômes: vision floue, difficulté à lire, apparition d'un point opaque au centre du champ visuel, déformation des contours des objets, courbure de lignes droites.
Lire la suite: Dystrophie maculaire: symptômes, diagnostic, traitement

Mouches dans les yeux
Le nom correct est la destruction du corps vitré (DST). Il s'agit d'un changement dans la structure du corps vitré, ce qui entraîne la formation de particules sans transparence optique, perçues à vue comme des «mouches volantes» dans les yeux. Un phénomène très commun qui ne menace pas la vision, mais provoque souvent un inconfort psychologique.
Symptômes: flou dans le champ de vision sous forme de taches, de filaments, de mouches. qui sont mieux vus sur un fond clair et dans une bonne lumière. Ils bougent doucement avec le mouvement des yeux et continuent à bouger après avoir fixé le regard.
Lire la suite: Destruction vitreuse

Décollement de la rétine
Le décollement de la rétine est la séparation de ses couches internes de l'épithélium pigmentaire sous-jacent et de la choroïde. Il s’agit de l’une des maladies ophtalmologiques les plus dangereuses, sans intervention chirurgicale urgente menaçant la perte complète de la vue.
Symptômes: apparition d'éclairs et d'étincelles dans les yeux, voile sombre, diminution de l'acuité visuelle, déformation de la forme et de la taille des objets, courbure des lignes droites, champ visuel limité.
Lire la suite: Décollement de rétine: symptômes, diagnostic, traitement

Ophtalmosorrhée
Oftalmorozatsea est l’une des manifestations d’une maladie dermatologique courante appelée rosacée. La nature de la rosacée oculaire varie d’une irritation mineure à la sécheresse oculaire, d’une vision floue à de graves troubles de la surface des yeux, y compris la kératite.
Symptômes: yeux secs, irritation, rougeur, démangeaisons, sensation de corps étranger et photophobie, gonflement des paupières, pellicules sur les cils, écailles grasses à la base des cils; orge et halazion périodiques, blépharite, perte de cils; infections oculaires récurrentes; vision réduite; gonflement des paupières.
Lire la suite: Maladie ophtalmologique: symptômes, diagnostic, traitement

Ptérygion
Maladie dégénérative se manifestant par la croissance de la conjonctive du globe oculaire vers le centre de la cornée. Avec une forme progressive, le pli triangulaire croissant de la conjonctive peut atteindre la zone optique centrale de la cornée, ce qui entraîne une diminution de la vision, parfois importante. Supprimé uniquement par chirurgie.
Symptômes: à un stade précoce, les symptômes sont absents et progressifs - rougeur de l’œil, gonflement, démangeaisons, sensation de corps étranger dans l’œil, vision floue, diminution non corrigée de son acuité.
Lire la suite: Pterygium: Symptômes, Diagnostic, Traitement

Syndrome de l'oeil sec
Une maladie très commune causée par des larmes altérées et le processus d'évaporation des larmes de la surface de la cornée. La cause la plus courante de MCV est une déchirure insuffisante. C'est généralement le syndrome de Sjogren ou un certain nombre d'autres facteurs ayant une incidence sur la réduction de la production de larmes causée par des lésions des glandes lacrymales. Ces facteurs incluent, par exemple, la vieillesse, le cancer et les maladies inflammatoires, les brûlures aux yeux, la prise de certains médicaments et certains autres.
Symptômes: sensation de corps étranger, sécheresse oculaire ou, au contraire, larmoiement, rougeur et irritation oculaire, apparition de décharge muqueuse, sensation de brûlure, photophobie, fluctuations de la netteté ou vision floue, douleur lors de l’instillation de gouttes oculaires indifférentes.
Lire la suite: Syndrome de l'oeil sec: symptômes, diagnostic, traitement

Uvéite
L'uvéite est une maladie inflammatoire de la choroïde. Dans le même temps, les deux structures liées aux différentes parties de la choroïde et aux tissus environnants (sclérotique, rétine, nerf optique) peuvent être impliquées dans l'inflammation. Il est souvent impossible d'établir la cause du développement de l'uvéite. Les maladies génétiques, immunitaires ou infectieuses, les blessures peuvent être des facteurs provoquants.
Symptômes: dus à la forme de la maladie. Les plus courantes sont la photophobie, le flou ou la diminution de la vision, les opacités flottantes, les rougeurs de l’œil, avec une uvéite antérieure aiguë - douleur du côté atteint, larmoiement.
Lire la suite: Uvéite - causes, symptômes, diagnostic et traitement

Halyazion
Inflammation tumorale de la glande de Meibomius située dans la paupière. Il se forme à la suite de son blocage et de son œdème provoqués par le secret accumulé de la glande. Une maladie répandue qui survient dans tous les groupes d'âge. La halyazion ressemble à un pois. Si elle atteint une grande taille, elle peut exercer une pression sur la cornée et causer une distorsion de la vision.
Symptômes: à un stade précoce - gonflement de la paupière, douleur et irritation modérées, gonflement ultérieur, gonflement indolore de la paupière, parfois - formation de taches rouges ou grises à l'arrière de la paupière.
Lire la suite: Chalazion: symptômes, diagnostic, traitement

Brûlures oculaires chimiques
Les produits chimiques les plus dangereux parmi les dommages oculaires sont les brûlures avec des acides et des alcalis forts. La gravité des dommages chimiques est déterminée par le type, le volume, la concentration, la durée d'exposition, le degré de pénétration et la température du produit chimique.
Selon la gravité, les brûlures chimiques aux yeux peuvent non seulement entraîner une diminution persistante de l'acuité visuelle, mais également des processus conduisant à une perte de vision et à une invalidité. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible afin de préserver autant que possible la vision.
En savoir plus: brûlures oculaires

Électrophtalmie
Il y a un risque de lésions oculaires par les rayons ultraviolets si vous n'utilisez pas d'équipement de protection lorsque vous observez des fusées éclairantes au soleil, des éclipses, des éclairs, lorsque vous vous trouvez dans des zones de haute altitude couvertes de neige et en mer. La kératite ultraviolette, ou électrophtalmie, peut également être à l'origine de sources artificielles de rayonnement ultraviolet, telles que les arcs électriques lors du soudage, les lampes de bronzage, le traitement au quartz, la photographie, etc.
Symptômes: sensation de corps étranger, irritation, douleur, rougeur de l'œil, larmoiement, blépharospasme et diminution de l'acuité visuelle.
Lire la suite: Electrophtalmie: symptômes, diagnostic, traitement

Ophtalmopathie endocrinienne
L'ophtalmopathie endocrine (ophtalmopathie de Graves) est une maladie auto-immune entraînant des lésions dystrophiques des tissus orbitaux et périorbitaux. Il est souvent associé à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, mais peut également se présenter comme une maladie indépendante.
Symptômes: rétraction (resserrement) de la paupière, sensation de compression et de douleur, sécheresse des yeux, perception des couleurs, exophtalmie (protrusion du globe oculaire antérieur), chimiose (œdème conjonctival), œdème péri-orbital, restriction des mouvements oculaires.
Lire la suite: Ophtalmopathie de Graves

Épisclérite
Maladie inflammatoire des tissus épiscléraux située entre la conjonctive et la sclérotique. Premièrement, une zone rouge de la sclérotique apparaît, généralement plus près de la cornée. Un gonflement apparaît sur le site de l'inflammation. L'épisclérite est simple et nodulaire, se déroule généralement facilement, mais a souvent des rechutes. Dans la plupart des cas, la guérison se fait indépendamment.
Symptômes: inconfort modéré ou grave, rougeur de l'œil, photophobie, écoulement clair de la cavité conjonctivale.
Lire la suite: Épisclérite: symptômes, diagnostic, traitement

Orge (gorddeolum)
Inflammation purulente de la glande de Meibomius, située à l'intérieur du bord ciliaire de la paupière (orge interne) ou du follicule pileux des cils (orge externe). Contrairement à la chalazion, qui est souvent confondue avec elle, la cause de l’orge est une infection bactérienne, le plus souvent Staphylococcus aureus. Parfois, l'orge peut conduire au développement d'un chalazion.
Symptômes: rougeur, démangeaisons et gonflement du bord de la paupière, sensibilité au toucher. C'est possible larmoiement, sensation de corps étranger dans les yeux, dans certains cas - maux de tête, fièvre, malaise général.
Lire la suite: L'orge aux yeux: symptômes, diagnostic, traitement

Destruction vitreuse

La destruction du corps vitré est appelée une condition pathologique, à la suite de laquelle la structure normale du corps vitré est détruite. Ce processus s'accompagne d'un épaississement des fibres de collagène, de la dilution de la masse gélatineuse et, dans certains cas, de ses rides. Pour comprendre l’essence de la maladie, considérons brièvement la structure du corps vitré.

Anatomie du Vitré

Le corps vitré est situé entre la rétine et le cristallin et est une substance semblable à un gel. Il est composé à 99% d'eau et à 1% d'acide hyaluronique, de fibres de collagène et d'autres substances. Bien que le collagène et l'acide hyaluronique soient présents en si petite quantité, ils constituent des composants très importants. Le collagène forme la structure du corps vitré et lui confère de l'élasticité. L'acide hyaluronique confère une consistance gélatineuse.

Le corps vitré remplit plusieurs fonctions importantes:

  • Compense les pertes de pression intra-oculaires;
  • Fournit la turgescence (élasticité) du globe oculaire;
  • Participe au transfert d'images sur la rétine.

Comment se forme la destruction du corps vitré

Normalement, le vitré est absolument transparent. Cependant, sous l’influence de certains facteurs, les chaînes de collagène sont décomposées en petits fragments qui ne sont plus transparents. Ils sont perçus à l'œil comme des mouches "flottantes", des taches, etc.

La violation de la structure du corps vitré entraîne dans certains cas des dommages mécaniques à la rétine, puis une personne voit des étincelles, des éclairs de lumière et d'autres effets de lumière sous ses yeux.

Dans les cas avancés, la destruction est fortement prononcée. En même temps, il y a beaucoup de fragments de collagène, ils flottent autour du corps vitré et forment des enchevêtrements particuliers qui gênent la vision. Cela se produit généralement chez les personnes âgées atteintes d'athérosclérose ou d'autres maladies vasculaires.

Dans les cas graves, la destruction entraîne la formation de rides sur le corps vitré et son détachement ultérieur. Cela casse les fibres minces le reliant à la rétine. Il en résulte une rupture et un décollement de la rétine avec des hémorragies massives (pour plus d'informations sur la rupture de la rétine, voir ici).

Causes de destruction

Chez les personnes âgées, la destruction du corps vitré est un phénomène physiologique et est causée par le processus de vieillissement du corps. La destruction plus jeune peut être facilitée par les facteurs suivants:

  • Troubles circulatoires dans l'œil. Cela peut être dû à une dystonie neurocirculatoire, à des maladies du système cardiovasculaire, à un développement anormal des vaisseaux du cou et de la tête, etc.
  • Myopie (myopie). Normalement, l'œil a une forme sphérique. Cependant, avec la myopie, il devient ovale. Dans le même temps, le corps vitré se déforme et la circulation sanguine locale est perturbée.
  • Dommages mécaniques aux yeux. Sous l'action de la force mécanique (par exemple lors d'un impact), le corps vitré se déforme et, en conséquence, la structure primaire du collagène est détruite: les fibres se cassent, forment des caillots et flottent de manière aléatoire dans tout le corps vitré. Parfois, une lésion oculaire est accompagnée d'une hémorragie dans la cavité vitréenne. Ensuite, une personne voit encore plus de taches flottantes devant ses yeux. Cependant, contrairement aux mouches de la «nature du collagène», ces taches sont décomposées au bout d'un certain temps par les enzymes et disparaissent sans laisser de trace.
  • Troubles métaboliques: dystrophie alimentaire (due à la malnutrition), diabète sucré, maladie de Parkinson, etc.
  • Maladies infectieuses et inflammatoires de l’œil: blépharite, conjonctivite.
  • Maladies virales respiratoires aiguës.
  • Effort oculaire intense (lire, travailler sur un ordinateur, regarder la télévision, etc.).
  • L'hypoxie prolongée est une affection dans laquelle le cerveau ne reçoit pas suffisamment d'oxygène (par exemple, travaille dans une pièce bouchée).
  • Stress psycho-émotionnel chronique.
  • L'action du rayonnement radioactif.
  • Tabagisme et abus d'alcool.
  • Pas assez de minéraux et de vitamines.
  • Athérosclérose des vaisseaux de la tête et du cou.
  • Violations du fond hormonal causées par la grossesse, l'âge ou des maladies d'organes internes.

Classification des types de destruction

En pratique, les types suivants de destruction du corps vitré:

  • Granuleux. En raison de la transition des hyalocytes (cellules vitreuses) de la périphérie directement dans la cavité vitréenne. Après un certain temps, les hyalocytes meurent et se condensent, se transformant en particules grossières que l'œil perçoit sous la forme de cernes ou de points noirs.
  • Filamenteux. Se produit en raison de la dénaturation (décomposition) de longues fibres de collagène formant le squelette de l'oeil. En conséquence, des chaînes de collagène plus courtes sont formées, que l'œil perçoit sous la forme de fils, de toiles d'araignées, de chromosomes, etc. La dystrophie filamenteuse est plus commune que granuleuse.

Symptômes de la maladie

Les cristaux de cholestérol, les caillots sanguins, les protéines et les courtes chaînes de fibres de collagène peuvent se fondre les uns dans les autres et créer une ombre sur la rétine. L'homme à ce moment voit dans le champ de vision des éléments flottants incompréhensibles.

Au début, les mouches bougent brusquement quand elles regardent ailleurs. Cependant, il est seulement nécessaire de fixer le regard sur un point particulier, car ils descendent lentement.

Selon le type et la gravité de la destruction, les mouches peuvent acquérir les contours suivants:

  • Fil. Avoir l'apparence de bandes opaques ou translucides de brun, gris ou noir. Les extrémités de leurs parfaitement arrondis ou fortement déchirés. Peut être long et court. Les longs fils se tordent constamment: ils sont comprimés et redressés, tordus, étirés, etc. Certaines personnes les décrivent comme de petits vers en mouvement. Quant aux fils courts, ils ne changent pratiquement pas de forme et ont l’aspect de bâtons ou de crochets. Les structures décrites font partie intégrante de la destruction filamenteuse du corps vitré.
  • Petits cercles. Avoir généralement la forme correcte, translucide. Ils peuvent former de petites grappes ou «flotter» une à une. Lorsque vous regardez le fond clair, ils peuvent briller et scintiller comme des étincelles. Les éléments décrits constituent une dystrophie granulaire du corps vitré et se retrouvent en petite quantité chez presque toutes les personnes. Si le processus de la dystrophie est faiblement exprimé, il ne provoque aucune gêne pour la personne.
  • Boules de fil. Les filaments de collagène du plexus se forment avec une destruction plus prononcée. Ils peuvent ressembler à une araignée, une pieuvre, des chromosomes et autres personnages tout aussi prétentieux. En règle générale, la formation de telles bobines indique une dilution de la substance gélatineuse et sa séparation en deux fractions - liquide et gel.
  • Taches boueuses. Ils peuvent être comme des nuages, des flocons de forme irrégulière ou des cercles. Entrant dans le champ de vision, ils déforment fortement la photo, de sorte qu’il semble à une personne qu’elle regarde à travers un rideau translucide. De tels défauts indiquent une déformation grossière. Ils rendent difficile l'exécution d'actions familières et, par conséquent, détériorent la qualité de vie du patient.

Diagnostics

Le diagnostic de la destruction du corps vitré n'est généralement pas difficile et repose principalement sur le tableau clinique. Dans le même temps, il est important de ne pas oublier les comorbidités, qui se manifestent également à la vue (crise hypertensive, commotion cérébrale, diabète, etc.).

Avec la destruction du corps vitré, les mouches sont constantes, ne dépendent pas de la position du corps et sont mieux vues lorsque l’arrière-plan est clair.

Traitement de destruction du corps vitré de l'oeil

Il existe plusieurs domaines dans le traitement de la dégradation du vitré:

  • Méthodes non médicamenteuses;
  • Traitement de la toxicomanie;
  • Méthodes chirurgicales.

Méthodes sans drogue

Maintenir un mode de vie sain

Tout d'abord, il faut cesser de fumer, de l'alcool, de la vie sédentaire. Il est prouvé depuis longtemps que la nicotine est l’ennemi le plus terrible des vaisseaux sanguins et est à l’origine de nombreuses maladies, notamment la destruction du corps vitré.

Si, en raison de votre travail, vous devez mener une vie sédentaire, cela vaut la peine de faire un massage, en particulier au niveau du cou. Cela est dû au fait qu'une mauvaise posture pendant le travail peut nuire à la circulation sanguine adéquate des organes de la tête, y compris des yeux. Une alternative au massage peut être le yoga.

Il est très important de reconsidérer leur attitude envers la nutrition. Le régime quotidien devrait inclure autant que possible des herbes fraîches, des légumes et des fruits. Des produits comme les myrtilles et les carottes sont des sources naturelles de rétinol (vitamine A), qui a un effet bénéfique sur l’organe de la vision.

La destruction peut survenir à la suite d'un surmenage du système nerveux. Par conséquent, nous devons essayer d’éviter les conflits et les situations stressantes.

Activités d'amélioration de la santé des yeux

La première étape consiste à réduire la fatigue oculaire. Si votre activité professionnelle est liée au travail sur un ordinateur, vous devez prendre au moins cinq minutes de pause toutes les demi-heures. Dans ce cas, fermez simplement les yeux et essayez de vous détendre. Il est également utile de faire une gymnastique spéciale pour les yeux.

De nos jours, les systèmes de santé oculaire des auteurs développés par le Dr Norbekov, Shichko-Bates, Avetisov, Zhdanov sont très populaires.

Massothérapie

Un massage professionnel du visage et des yeux améliore la circulation sanguine et le flux lymphatique, ce qui a un effet positif sur tous les processus métaboliques.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les traitements les plus efficaces pour la destruction du corps vitré sont les gouttes de miel et de jus d'aloès:

  • 4 c. À thé le jus d'aloès doit être mélangé à 1 c. miel naturel pour former une substance homogène, et insister quelques heures.
  • Il est nécessaire d'enterrer trois gouttes dans chaque œil trois fois par jour.

Les moyens décrits permettent de bien nourrir les tissus en nutriments et d’améliorer le flux sanguin local.

Méthodes médicales

Sur ordonnance du médecin, pour la destruction du corps vitré, les médicaments suivants peuvent être pris:

  • Emoxipine (a une activité antioxydante et normalise les processus de la microcirculation);
  • Cinnarizine, cavinton (améliorent la circulation intracérébrale et renforcent la paroi vasculaire);
  • Wobenzym (préparation de botte capable de dissoudre les caillots de collagène);
  • Application locale d'iodure de potassium (a un effet de résolution).

Traitement chirurgical de destruction

Il existe deux méthodes de traitement chirurgical de la destruction:

Vitrectomie

Enlèvement de tout ou partie du corps vitré. L'espace vacant est rempli d'un environnement artificiel (solution saline, huile de silicone, bulle de gaz, etc.).

Cette opération n'est utilisée que dans des cas extrêmes et est très dangereuse, car elle peut être compliquée par un décollement de la rétine, une cataracte ou une hémorragie intra-oculaire.

Vitréolyse

Dissoudre les caillots vitreux opaques avec un faisceau laser. Le but de l’intervention est que le faisceau laser divise les caillots en particules microscopiques qui ne peuvent plus être perçues par l’œil.

Pronostic et prévention

Les faibles degrés de destruction subis par un grand nombre de personnes n’influencent pratiquement pas la capacité de travailler et la qualité de la vie. Il convient de noter que les gens s'habituent rapidement à de tels effets visuels et cessent très vite de faire attention à eux.

Quant à la destruction plus grave, elle peut causer certains problèmes (par exemple, une surcharge de l’analyseur visuel et un handicap). Dans de tels cas, il est nécessaire de décider de la conduite de l'intervention chirurgicale.

Pour prévenir les changements dans le corps vitré, vous devez surveiller de très près votre style de vie. Malheureusement, ce sont «les bienfaits de la civilisation» qui, dans la plupart des cas, deviennent la cause de cette pathologie: mode de vie inactif, télévision, ordinateur, etc.

Aujourd'hui, la destruction du corps vitré concerne presque tous les étudiants. À cet égard, les parents devraient apprendre à leur enfant à observer les règles d'hygiène dès leur plus jeune âge: ne lire que assis à la table et sous un bon éclairage, marcher plus à l'air frais, limiter les loisirs à l'écran, etc.

En outre, chaque personne doit se rendre au bureau de l'ophtalmologiste au moins une fois par an.

Maladies oculaires chez l'homme: liste des maladies, symptômes

Les maladies des yeux sont très courantes à notre époque. Cela est dû à de nombreux facteurs: le développement rapide de la technologie informatique, la détérioration de la situation écologique et bien plus encore. Il y a plus de deux mille maladies des yeux. Considérez le plus commun d'entre eux, ainsi que les principaux symptômes de ces maladies.

Maladies de l'oeil humain liste de maladies, symptômes

Pathologie des nerfs optiques

Neuropathie ischémique - débit sanguin réduit dans la section intra-bulbaire ou intra-orbitale. Symptômes: acuité visuelle et angle de vision réduits, il existe des zones "aveugles" dans certaines zones.

La névrite est une maladie infectieuse dans laquelle un processus inflammatoire se produit dans le nerf optique. Symptômes: douleur, perte de sensibilité au niveau des yeux, affaiblissement des muscles situés près du nerf touché.

L'atrophie nerveuse est une maladie dans laquelle la conductivité est perturbée dans les fibres nerveuses. Symptômes: diminution de l’acuité visuelle, cécité, perception des couleurs altérée, angle de vision réduit.

Les étapes de l'atrophie optique

Ophtalmoplégie - maladie dans laquelle les nerfs moteurs des yeux cessent de fonctionner normalement, ce qui entraîne souvent une paralysie des muscles et l’incapacité de faire pivoter les yeux. Symptômes: les yeux sont déplacés et fixés dans une position.

Diplopie - avec cette maladie, une personne double constamment dans les yeux, ce qui provoque beaucoup de sensations désagréables.

Voici comment une personne voit dans diplopia.

Maladies des orbites, des canaux lacrymaux et des paupières

La blépharite est un processus inflammatoire qui se produit le long des bords des paupières. Symptômes: rougeur, gonflement et sensation de brûlure aux paupières, sensation de picotement dans les yeux, démangeaisons, écoulements oculaires, croûtes sur les cils après le sommeil, perception douloureuse de la lumière vive, larmoiement constant, sécheresse et douleurs oculaires, les bords des paupières peuvent se décoller.

La cryptophtalmie est une maladie rare dans laquelle les bords des paupières sont épissés, ce qui entraîne un rétrécissement de la fissure palpébrale jusqu'à son absence complète.

Loftalm - les paupières ne se ferment pas complètement, si bien que dans certaines zones elles restent constamment ouvertes, même pendant le sommeil.

Inversion du siècle - les bords des paupières, sur lesquels sont situés les cils, sont tournés par rapport à la cavité oculaire. Cela entraîne un frottement et une irritation constante des globes oculaires, ainsi que l'apparition d'ulcères sur la cornée.

Maladie des yeux - Inversion du siècle

Le colobome est un trouble pathologique dans la structure du siècle. Souvent accompagné d'autres défauts physiologiques - fente palatine, fente labiale et autres.

L'œdème des paupières est une maladie dans laquelle une grande quantité de liquide s'accumule sous la peau dans la zone des paupières. Symptômes: rougeur de la peau autour des paupières, douleur et inconfort des yeux, aggravés par le toucher.

Blépharospasme - caractérisé par une contraction incontrôlée des muscles faciaux qui retiennent les yeux. On dirait qu'un homme commence à cligner des yeux.

La ptose est une maladie dans laquelle la paupière supérieure est abaissée. Il existe plusieurs types de pathologie. Dans certains cas graves, la paupière peut être tellement abaissée qu'elle recouvre complètement l'œil.

Orge - une maladie inflammatoire de l'œil, accompagnée de sécrétions purulentes. Se produit à la suite d'une infection. Symptômes: les bords des paupières gonflent, deviennent rouges et provoquent des démangeaisons; lorsque vous appuyez sur cette touche, vous ressentez une douleur intense, les larmes coulent souvent, une sensation de gêne (corps étranger) dans les yeux. Avec le développement aigu de l'infection, des signes d'intoxication peuvent être observés - malaise, faiblesse, forte fièvre et maux de tête.

Le trichiasis est une violation pathologique de la croissance des cils. Le danger de la maladie réside dans le fait qu’elle facilite la pénétration de microorganismes pathogènes dans les yeux, ce qui entraîne souvent des inflammations de la conjonctive, des paupières et du globe oculaire.

Maladies du système lacrymal

La dacryadénite est une maladie qui provoque une inflammation des glandes lacrymales. Il apparaît à la suite de maladies chroniques ou de la pénétration de l'infection dans le corps. En présence de troubles circulatoires peuvent devenir chroniques. Signes: sur la paupière supérieure, gonflement, rougeur, le globe oculaire peut parfois se gonfler. En l'absence de traitement en temps voulu, l'inflammation se développe, causant malaise, forte fièvre et ulcération.

La dacryocystite est une maladie inflammatoire infectieuse qui se développe dans le canal lacrymal. Il en existe plusieurs types - la dacryocystite aiguë ou chronique, ainsi que la diète acquise ou congénitale. Symptômes: douleur, rougeur, gonflement dans la région du sac lacrymal, larmoiement persistant, écoulement de pus par les canaux lacrymaux.

Maladie inflammatoire infectieuse - dacryocystite

Les tumeurs des glandes lacrymales - sont causées par des anomalies dans le développement des cellules qui constituent les glandes lacrymales. Il existe des tumeurs bénignes et des tumeurs malignes - par exemple, le sarcome. Symptômes: une tumeur en croissance provoque une compression du ganglion, qui s'accompagne de douleurs aux yeux ou à la tête. Parfois, à cause d'une tumeur, un globe oculaire est déplacé, le mouvement des yeux devient difficile. Autres signes d'une tumeur: gonflement, augmentation de la pression intra-oculaire, vision floue.

Exophtalmie - une pathologie caractérisée par la protrusion du globe oculaire. Se produit en raison du gonflement des tissus de l'orbite des yeux. Les symptômes de la maladie, en plus de la saillie des yeux, sont les suivants: rougeur et gonflement des paupières, douleur au toucher.

Maladies cornéennes

Anisocorie - diamètre inégal des pupilles. Apparaît généralement après une blessure aux organes de la vision. Peut causer une augmentation de la photosensibilité et une vision floue. Parfois, l'anisocorie peut indiquer une perturbation grave du fonctionnement du cervelet.

L'épisclérite est une maladie dans laquelle un processus inflammatoire se forme sur le tissu épiscléral. Il commence par une rougeur du tissu adjacent à la cornée, avec formation ultérieure d'un gonflement. Symptômes: inconfort dans les yeux, douleur dans les yeux causée par la lumière vive, décharge de la conjonctive de couleur transparente. Presque toujours la maladie s'en va toute seule.

Kératite - inflammation qui se produit sur la cornée. Cela conduit à un trouble de la cornée, à l'apparition d'infiltrats. Les causes de la kératite peuvent être des blessures, des infections virales ou bactériennes. En l'absence de traitement, les processus inflammatoires peuvent se propager non seulement à travers la cornée, mais également à d'autres parties de l'œil. Signes: larmoiement, rougeur des muqueuses, hypersensibilité à la lumière vive, la cornée cesse d'être brillante et lisse.

La différence entre un œil en bonne santé et la kératite

Le kératocône est une dystrophie cornéenne due au fait que la pression intra-oculaire augmente, ce qui entraîne une violation de la forme de la cornée. Signes: une forte baisse de la vision dans l'œil droit ou gauche, des halos autour des ampoules électriques, la myopie.

Aniridia - l'absence totale de l'iris.

Aniridia - l'absence de l'iris

Polycorya - la présence de plusieurs élèves.

Polycorya - la présence de plusieurs élèves

Maladies conjonctivales

Syndrome de l'oeil sec - une maladie dans laquelle le liquide lacrymal est produit moins que la norme. Elle peut survenir pour des raisons telles que: tumeurs, inflammation chronique, brûlures, lésions des organes de la vue, âge avancé, prise prolongée de certains médicaments, etc. Signes: sécheresse oculaire, rougeur des yeux, sensation de brûlure, écoulement de mucus, intolérance à la lumière vive, brouillard aux yeux.

Syndrome de l'oeil sec

La conjonctivite est une affection inflammatoire de la conjonctive. Il existe plusieurs types de conjonctivite - allergique, fongique, infectieuse, etc. Presque tous les types de conjonctivite sont infectieux et se transmettent facilement non seulement par contact direct, mais également par le biais d'articles ménagers. Dans certains cas, cette maladie peut provoquer de graves complications. Signes: rougeur et gonflement des paupières, démangeaisons, déchirures, écoulement de pus ou de mucus.

Tumeurs au niveau de la conjonctive - ptérygion (se produit de l’intérieur du coin de l’œil), pingvecula (à la jonction de la cornée et de la conjonctive).

Maladies du cristallin

Une cataracte est une maladie dans laquelle le cristallin commence à se trouble progressivement. La pathologie se développe rapidement, peut-être dans un œil ou les deux, et affecte soit la lentille entière, soit une partie de celle-ci. Les cataractes sont caractéristiques des personnes âgées, c’est-à-dire que cette maladie entraîne souvent une forte diminution de l’acuité visuelle, parfois même une cécité complète. Certaines maladies somatiques ou lésions des organes visuels peuvent provoquer le développement de la cataracte chez les jeunes. Symptômes: perte rapide de l’acuité visuelle (souvent changer de lunettes pour des lunettes plus puissantes), objets mal visibles au crépuscule («cécité nocturne»), troubles de la perception des couleurs, fatigue oculaire, rarement une vision double.

L'aphakie est une pathologie caractérisée par un manque de lentille. La lentille peut être retirée car elle est gravement endommagée par des blessures ou par certaines maladies des yeux, par exemple la cataracte.

Anomalies du cristallin - cataracte congénitale, bifakia, aphakia.

Pathologie de la rétine ou de la membrane muqueuse des yeux

Rétinite - une maladie caractérisée par le développement d'une inflammation de la rétine. Se produit en cas de blessure aux organes visuels, d'exposition au soleil ou à l'arrière-plan d'autres maladies. Symptômes: rétrécissement du champ de vision, vision limitée, objets doubles, apparition de points lumineux devant les yeux, visibilité réduite dans l'obscurité ou le crépuscule.

Le décollement de la rétine est une pathologie dans laquelle les couches internes de la rétine sont séparées des tissus choroïdiens et épithéliaux voisins. Le plus souvent, il est possible de le guérir uniquement par une intervention chirurgicale. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut entraîner une perte complète de la vision. Symptômes: voile sombre devant les yeux, vision trouble, courbure des objets, vision limitée sur les côtés, éclairs ou étincelles sautent souvent devant les yeux.

L'angiopathie est une violation de la structure des vaisseaux sanguins dans les yeux résultant d'une lésion des organes de la vue, d'une augmentation de la pression intra-oculaire, d'un dysfonctionnement du système nerveux, d'une hypertension, d'une intoxication du corps ou de pathologies anatomiques de la structure des vaisseaux sanguins. Symptômes: vision trouble, trouble dans les yeux, éblouissement ou éclairs lumineux devant les yeux, dans les cas graves - cécité.

Le glaucome est une maladie chronique dans laquelle la pression intraoculaire est élevée. Conduit souvent à la défaite du nerf optique et, par conséquent, à une nette détérioration de la vision jusqu’à sa perte complète. La maladie est irréversible. Par conséquent, sans traitement en temps voulu, le risque de devenir complètement aveugle est élevé. Symptômes: mauvaise visibilité sur les côtés, taches sombres, brouillard devant les yeux, indiscernabilité des objets au crépuscule, dans des cercles clairs et lumineux devant les yeux.

Oeil sain et oeil du glaucome

Troubles de la réfraction

La myopie est une maladie dans laquelle une personne ne voit pas les objets au loin. Il se forme à la suite de l’alignement de l’image devant la rétine. Symptômes: visibilité réduite d'objets éloignés, fatigue oculaire rapide, sensations désagréables, douleurs aux tempes ou au front.

Vision normale et vision pour la myopie

L'hypermétropie est une pathologie caractérisée par des objets mal visibles, avec une bonne visibilité des objets distants. Contrairement à la myopie, une image se forme derrière la surface de la rétine. Les symptômes de cette maladie sont souvent les suivants: brouillard devant les yeux, parfois - strabisme.

Vision avec hypermétropie et vision normale

L'astigmatisme est une maladie dans laquelle les rayons lumineux pénétrant dans la rétine ne peuvent se focaliser sur elle. Le plus souvent, l'astigmatisme est dû à des anomalies physiologiques de la structure de la cornée ou du cristallin. Symptômes: flou, manque de netteté des objets, fatigue oculaire, douleur à la tête, nécessité de forcer constamment les yeux à regarder.

La différence entre astigmatisme et vision normale

Autres maladies oculaires

Miodesopsia - l'apparition devant les yeux de taches, de "mouches" ou de points noirs.

Les mouches à miodesopsii

Le strabisme est une maladie dans laquelle l'axe de la vision est rejeté, ce qui entraîne un trouble de la vision binoculaire.

Nystagmus - mouvement rapide et incontrôlé des yeux.

Amblyopie - dommages aux muscles oculaires, dans lesquels un œil cesse de fonctionner ou de bouger. Accompagné d'une diminution de la gravité de l'œil affecté, l'impossibilité d'estimer la distance aux objets.

Leucome (épine) - la formation de tissu cicatriciel sur la cornée de l'œil. Se produit en raison de lésions oculaires ou de processus inflammatoires prolongés dans le corps.

Oeil à leykome

Daltonisme - une violation de la perception des couleurs. Le plus souvent, il s'agit d'une pathologie congénitale.

Comment voir avec daltonisme

L'hémeralopie («cécité nocturne») est une maladie dans laquelle une personne voit mal les choses sous un éclairage médiocre.

La xantose est une pathologie rare dans laquelle une personne voit tous les objets avec une teinte jaunâtre.

Panophtalmie - destruction des tissus du globe oculaire, accompagnée de la libération d'une grande quantité de pus.

Kisli aux yeux de Wikipedia

L'oeil humain (à droite). L'œil est situé dans l'orbite (orbite). Elle est entourée par des appendices de l'œil assurant le fonctionnement normal de l'organe de la vision - paupières tapissées de l'intérieur par la membrane muqueuse - la conjonctive de la paupière; l'appareil lacrymal, etc. Les sourcils protègent les yeux de la transpiration, leurs poils avertissent le porteur des risques de dommages mécaniques (voir aussi les vibrisses)

L'œil (lat. Oculus) est un organe sensoriel de l'animal et de l'homme, percevant la lumière et assurant la fonction de la vue. Les yeux ont la capacité de percevoir le rayonnement électromagnétique dans le soi-disant. la plage visible de la FEM - c'est pourquoi on l'appelle la plage de lumière - cette lumière est ce que l'œil voit.

L'œil d'animaux vertébrés est une partie périphérique de l'analyseur visuel, dans lequel les neurones rétiniens remplissent la fonction de récepteur sensoriel.

Le contenu

De l'histoire Edit

Depuis l'Antiquité, les premières découvertes dans le domaine des organes de la perception, des organes des sens (Ibn al-Haytham 965-1039), puis dans le domaine des sciences naturelles, en particulier de l'optique, ainsi que de la physique, des mathématiques et d'autres sciences sont étroitement liées au travail de la perception visuelle..

Evolution des yeux Modifier

Même les animaux invertébrés les plus simples ont la capacité de phototropisme en raison de leur vision, quoique extrêmement primitive. À mesure que l'appareil visuel s'améliore, le nombre et la complexité des yeux augmentent. Les invertébrés ont souvent de nombreux yeux à facettes. Un scorpion, par exemple, a 3 à 6 paires d'yeux et un bouclier 3.

Les méduses ont un appareil visuel complexe, parfois des dizaines d '"yeux" situés à la périphérie du manteau. Certains d'entre eux sont vraiment des «yeux» et vous permettent de construire une image du monde environnant. l’autre partie - des cellules photosensibles placées dans des puits spéciaux de photorécepteurs, permet aux méduses de distinguer l’obscurité de la lumière, de la lumière de l’obscurité dans la région du récepteur.

L'œil humain est constitué d'un globe oculaire et d'un nerf optique avec ses coquilles. Chez les humains et les vertébrés, deux yeux sont situés dans les orbites du crâne.

L'évolution du développement des yeux

Diagramme du développement embryonnaire et de la structure de l'oeil des mollusques céphalopodes (ci-dessus) et des vertébrés. 1 - rétine, 2 - gaine pigmentaire, 3 - cornée, 4 - iris, 5 - lentille, corps 6 - ciliaire (épithélial), 7 - choroïde, 8 - sclérotique, 9 - nerf optique, 10 - ectoderme épithélial, 11 - cerveau Basé sur des processus morphogénétiques complètement différents, des organes similaires sont formés. De cette manière, un développement convergent de caractères dans des organismes phylogénétiquement non apparentés peut être réalisé. La base des événements qui construisent systématiquement cette structure est évidemment un plan de développement génétiquement programmé. Le déploiement successif de ces événements est régi par un mécanisme génétique complexe et finement ajusté, qui peut être initié par une macromutation de Goldmoutht unique. [1]

Les yeux dans la nature Modifier

Dans la nature, les yeux de nombreux habitants de la Terre sont assez proches les uns des autres, mais leur apparence est très différente, ce qui est lié à la capacité d'adaptation des habitants au milieu extérieur.

Diversité des yeux dans la nature (dans le monde animal, dans les arts et dans la technologie)

La structure de l'oeil humain Modifier

L'œil lui-même, ou le globe oculaire (lat. Bulbus oculi), est une paire de formes globulaires irrégulières situées dans chacune des cavités oculaires (orbites) du crâne de l'homme et d'autres animaux.

Structure externe de l'oeil humain Modifier

Seule la partie antérieure, la plus petite et la plus saillante du globe oculaire - la cornée et la partie environnante - est disponible pour l'inspection; le reste, en grande partie, réside dans la profondeur de l'orbite.

L'oeil n'est pas tout à fait la forme sphérique correcte. La longueur de son axe sagittal est en moyenne égale à 24 mm, horizontale à 23,6 mm, verticale à 23,3 mm. La masse du globe oculaire 7-8 g

Dans le globe oculaire, il existe deux pôles: antérieur et postérieur. Le pôle antérieur correspond à la partie centrale la plus convexe de la surface antérieure de la cornée et le pôle postérieur est situé au centre du segment postérieur du globe oculaire, légèrement à l'extérieur du point de sortie du nerf optique.

La ligne reliant les deux pôles du globe oculaire est appelée axe externe du globe oculaire. La distance entre les pôles antérieur et postérieur du globe oculaire est sa plus grande taille et est d'environ 24 mm.

L'autre axe du globe oculaire est l'axe interne - il relie la pointe de la surface interne de la cornée, correspondant à son pôle antérieur, à la pointe de la rétine, qui correspond au pôle postérieur du globe oculaire, sa taille est en moyenne de 21,5 mm.

S'il y a un axe interne plus long, les rayons de lumière après réfraction dans le globe oculaire sont collectés de manière nette devant la rétine. Dans ce cas, une bonne vision des objets n’est possible qu’à courte distance - myopie, myopie.

Si l'axe interne du globe oculaire est relativement court, les rayons de lumière après la réfraction se rassemblent dans le foyer situé derrière la rétine. Dans ce cas, la vision est meilleure que de près, l'hypermétropie, la vision à long terme.

La taille transversale la plus grande du globe oculaire chez l’homme est en moyenne de 23,6 mm et la verticale de 23,3 mm.

L'axe visuel du globe oculaire, qui s'étend de son pôle antérieur à la fosse centrale de la rétine, est également distingué.

La ligne reliant les points de la plus grande circonférence du globe oculaire dans le plan frontal s'appelle l'équateur. Il est situé à 10-12 mm derrière le bord de la cornée. Les lignes tracées perpendiculairement à l'équateur et reliant les deux pôles à la surface de la pomme s'appellent des méridiens. Les méridiens verticaux et horizontaux divisent le globe oculaire en quadrants séparés.

Structure interne Modifier

La figure 1; 1: chambre postérieure 2: bord dentelé 3: muscle ciliaire 4: corbeau ciliaire 5: canal de Schlemm 6: pupille 7: chambre antérieure 8: cornée 9: iris 10: cortex cristallin 11: noyau de la lentille 12: processus ciliaire 13: conjonctive 14 : muscle oblique inférieur 15: muscle droit inférieur 16: muscle droit médial 17: artères et veines rétiniennes 18: tache aveugle (papille du nerf optique) 19: dure-mère 20: artère rétinienne centrale 21: veine rétinienne centrale 22: nerf optique 23: veine vorticeuse 24: vagin oculaire 25: tache jaune 26: fosse centrale 27: sclérotique 28: s sudistaya de l'oeil 29: 30 rétine rectus supérieure

Le globe oculaire est constitué de membranes qui entourent le noyau interne de l’œil et représentent son contenu transparent - le corps vitré, le cristallin et l’humour aqueux dans les chambres antérieure et postérieure.

Le noyau du globe oculaire est entouré de trois coquilles: externe, moyenne et interne.

  1. La coquille externe ou fibreuse du globe oculaire (tunica fibrosa bulbi), à laquelle sont fixés les muscles externes du globe oculaire, remplit une fonction protectrice et, grâce à la turgescence, détermine la forme de l'œil. Il se compose de la partie avant transparente - la cornée et de la partie arrière opaque de la couleur blanchâtre - la sclérotique.
  2. La coquille moyenne ou vasculaire du globe oculaire (tunica vasculosa bulbi) joue un rôle important dans les processus métaboliques, en fournissant une nutrition pour les yeux et en excrétant les produits métaboliques. Il est riche en vaisseaux sanguins et en pigment. Il est formé par l'iris, le corps ciliaire et la choroïde proprement dite.
  3. La membrane interne ou réticulaire du globe oculaire (tunica interna bulbi), la rétine, est la partie réceptrice de l'analyseur visuel. Il s'agit de la perception directe de la lumière, des transformations biochimiques des pigments visuels, de la modification des propriétés électriques des neurones et de la transmission d'informations au système nerveux central.

Du point de vue fonctionnel, les coquilles oculaires et leurs dérivés sont divisés en trois dispositifs: les réfracteurs de la lumière et les adaptatifs, qui forment le système optique de l’œil, et l’appareil sensoriel.

Réfracteur Modifier

L'appareil de réfraction de l'oeil est un système opto-biologique complexe de lentilles qui forme sur la rétine une image optique réduite et inversée du monde extérieur. [2] Il comprend (voir Figure 1) la cornée, un fluide dans les chambres antérieure et postérieure de l'oeil, du cristallin et du corps vitré, derrière lequel se trouve la rétine (surface focale) sur laquelle l'objet en question (rayons de lumière visible) est concentré.

Par exemple, la myopie (voir la myopie de l'œil) est corrigée avec des lunettes, des lentilles de contact ou une chirurgie réfractive. Le traitement et la correction de la myopie sont effectués avec succès à l'aide d'une opération chirurgicale qui réduit ou élimine complètement la dépendance aux lunettes ou aux lentilles de contact (chirurgie réfractive). Le plus souvent, ces opérations sont effectuées à l'aide de lasers excimer spéciaux. Au cours de la kératectomie photoréfractive, le laser enlève la couche la plus fine de tissu cornéen (sans toucher le cristallin) qui, avec le cristallin, fait partie d’un système optique biologique complexe jouant le rôle d ’" anasimgmata "(il ne faut pas considérer uniquement le cristallin). Le tissu cornéen lors de l'aplatissement de la cornée permet aux rayons lumineux de l'œil de se rassembler plus près de la rétine ou directement sur celle-ci, c'est-à-dire qu'il participe au pouvoir de réfraction des rayons lumineux. Au cours de la chirurgie LASIK - la chirurgie réfractive la plus fréquente - un lambeau est découpé dans les couches superficielles de la cornée, sous lequel une petite partie du tissu cornéen est enlevée avec un faisceau laser, après la mise en place du lambeau cornéen. [3]

Dans certains cas, tels qu'un degré élevé de myopie (plus de 11 à 12 dioptries), une cornée mince, la présence d'une lentille trouble, la correction au laser excimer de la myopie est impossible ou peu pratique. Dans de telles situations, la myopie peut être corrigée à l'aide d'un couteau ou d'une chirurgie abdominale. Quand une lentille négative est implantée, une lentille souple est insérée dans l'œil par une petite incision, qui diffuse les rayons lumineux et les fait se rassembler sur la rétine ou aussi près que possible de celle-ci. Lors du remplacement de la lentille transparente, une petite incision est également retirée, comme son nom l’indique, de la lentille de l’œil et est remplacée par une lentille avec un calcul corrigeant la myopie.

Obtention d'une image optique sur la rétine Modifier

Le travail de l’œil en tant que dispositif optique biologique le plus complexe était le prototype du fonctionnement d’un dispositif optomécanique - par exemple, une caméra, une caméra. De plus, si les caméras contiennent une surface focale en forme de plan, qui est théoriquement du point de vue de l'apparition des aberrations, la surface focale doit être un plan (lentille mince). En optique réelle, une surface ayant de telles propriétés n'est pas un plan. La rétine répond à ces exigences. [4]

Fig.4, Schéma de fonctionnement de l'optique géométrique paraxiale

La figure 4 montre schématiquement la formation d'une image optique, où la surface focale - «rétine redressée» peut être adoptée de manière conditionnelle à la place d'un photocapteur ou d'un film photographique. La Fig. 3 montre schématiquement une image optique inversée réduite sur la rétine de l'œil, ayant une surface courbée conventionnellement (sphérique conditionnellement) (voir la Fig. 1) 24 - le vagin du globe oculaire.

Unité d'hébergement Modifier

L'appareil d'accueil de l'oeil assure la focalisation de l'image sur la rétine, ainsi que l'adaptation de l'oeil à l'intensité de l'éclairage. Il comprend l'iris avec un trou au centre - la pupille - et le corps ciliaire avec une ceinture de lentille ciliaire.

L'image est focalisée en modifiant la courbure du cristallin, régulée par le muscle ciliaire. Avec une augmentation de la courbure, le cristallin devient plus convexe et réfracte la lumière, s’adaptant à la vision des objets rapprochés. Lorsque les muscles se détendent, la lentille s’aplatit et l’œil s’ajuste pour voir les objets éloignés.

La pupille est un trou de taille variable dans l'iris. Il agit comme le diaphragme de l’œil en ajustant la quantité de lumière qui tombe sur la rétine. En lumière vive, les muscles annulaires de l'iris sont réduits, les muscles radiaux se relâchent, la pupille se rétrécit et la quantité de lumière qui tombe sur la rétine diminue, ce qui l'empêche de s'abîmer. Dans le cas d'une lumière faible, les muscles radiaux se contractent et la pupille se dilate, laissant plus de lumière pénétrer dans l'œil.

Récepteur Modifier

L'appareil récepteur de l'œil est représenté par la partie visuelle de la rétine, contenant les cellules photoréceptrices, ainsi que par le corps et les axones des neurones qui forment le nerf optique.

La rétine a également une structure en couches. La lumière pénètre dans l'œil par la cornée, traverse successivement le liquide de la chambre antérieure, le cristallin et le corps vitré et, après avoir traversé toute l'épaisseur de la rétine, tombe sur les processus des cellules photosensibles - bâtonnets et cônes. Ils ont des processus photochimiques qui fournissent une vision des couleurs (pour en savoir plus, voir Vision humaine).

Dans son pôle postérieur se trouve une petite dépression - la fosse centrale - la partie la plus sensible de la rétine, qui ne contient que des cônes. La place sur la rétine, où il n'y a ni bâtons ni cônes, s'appelle un angle mort; de là vient le nerf optique.

Élève Modifier

La pupille est un trou de diaphragme dans l’iris (généralement rond ou fendu),

à travers lesquels des rayons de lumière pénètrent dans l'œil. [5]

Yeux de paupière Modifier

Paupière supérieure et inférieure [6]

Paupière (lat. Palpèbre - inférieure, supérieure) - la peau se plie autour des yeux chez les vertébrés. Protéger les yeux des dommages extérieurs, contribuer au mouillage de leur liquide lacrymal, nettoyer la cornée et la sclérotique, contribuer au foyer de vision et à la régulation de la pression intraoculaire, participer à la formation de la géométrie optique de la cornée. Chez les mammifères, les cils et la bouche des glandes sont situés au bord libre de la paupière.

Cils yeux Modifier

Cils d'oeil (lat. Cilia) - cheveux, bordant le haut et le bas de la section de l'oeil chez les mammifères. Situé sur 2-3 rangées le long du bord avant du bord libre des paupières chez l’homme. Derrière eux se trouvent les trous des glandes uviformes, appelées Meibomian; Ces glandes forment une masse dense, comme le cartilage, de tissu conjonctif situé à l'intérieur de la paupière.

Maladies oculaires Modifier

Il existe de nombreuses maladies dans lesquelles des dommages à l'organe de la vision. Dans certaines d'entre elles, la pathologie survient principalement dans l'œil lui-même, dans d'autres maladies, l'implication de l'organe de la vision dans le processus survient comme une complication de maladies existantes. Les premiers sont les anomalies congénitales de l’organe visuel, les tumeurs, les lésions de l’organe visuel, ainsi que les maladies oculaires infectieuses et non infectieuses chez les enfants et les adultes. En outre, des dommages oculaires se produisent dans des maladies courantes telles que le diabète sucré, la maladie de Graves, l'hypertension et d'autres.

Certaines des maladies oculaires primaires sont:

  • Cataracte - une maladie ophtalmologique associée à un trouble du cristallin de l’œil et à divers degrés de déficience visuelle.

La maladie peut se développer sous l'influence de facteurs externes, par exemple sous l'influence de radiations ou à la suite de certaines maladies, notamment le diabète. Physiquement, la nébulosité du cristallin est causée par la dénaturation de la protéine qui compose cet organe.

  • Le glaucome est un groupe important de maladies oculaires caractérisées par une augmentation constante ou périodique de la pression intraoculaire, suivie du développement de défauts typiques du champ visuel, d'une diminution de la vision et d'une atrophie du nerf optique.

Il existe deux formes principales de glaucome: le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. En outre, il existe des glaucomes congénitaux et juvéniles, ainsi que diverses formes de glaucome secondaire et des yeux associés à un développement anormal.

  • L'hypermétropie est une caractéristique de la réfraction de l'œil, consistant en ce que les images d'objets distants au repos sont concentrées derrière la rétine. À un jeune âge avec une hypermétropie pas trop élevée à l'aide de la tension d'accommodation, vous pouvez focaliser l'image sur la rétine.
  • La myopie (myopia) est un défaut de vision (erreur de réfraction) dans lequel l'image ne tombe pas sur la rétine de l'œil mais sur le devant en raison du fait que le système réfractif de l'œil a un pouvoir optique accru et se concentre trop (par rapport à cette taille antérieur-postérieur du globe oculaire). Dans le même temps, une personne voit bien de près, mais ne voit pas très loin et doit utiliser des lunettes ou des lentilles de contact avec une valeur négative de la puissance optique.
  • Le décollement de la rétine est le processus consistant à séparer la rétine de la choroïde. Dans l'oeil sain, ils sont en contact étroit. Le décollement de la rétine entraîne souvent une réduction significative de la vision. Le plus souvent, il survient lors de blessures et de myopie, ainsi que de rétinopathie diabétique, de tumeurs intra-oculaires, de dystrophies de la rétine.
  • La rétinopathie est une lésion non inflammatoire de la rétine du globe oculaire. Les principales causes sont les troubles vasculaires, qui entraînent un trouble de l'apport sanguin à la rétine. La rétinopathie se manifeste souvent par une complication de l'hypertension, du diabète et d'autres maladies systémiques.
  • Le rétinoblastome est une tumeur maligne aux yeux.
  • Le daltonisme est une caractéristique de la vision héréditaire, moins couramment acquise, qui se traduit par l’incapacité de distinguer une ou plusieurs couleurs. Nommé en l'honneur de John Dalton, qui a décrit pour la première fois l'un des types de daltonisme sur la base de ses propres sensations, en 1794.
  • Demodicosis - acarien ciliaire, dans le langage courant - Demodex) - une maladie causée par la parasitisation de la tique pathogène - le zhelnitsa (Demodex folliculorum et Demodex brevis). La taille des tiques 0,2-0,5 mm vit dans la profondeur des glandes sébacées et meibomiennes, dans les follicules pileux des humains et des mammifères.
  • Une brûlure à l'œil est un processus qui se produit lors du contact avec des substances chimiquement actives (alcalis, acides, etc.).
  • Blenray - inflammation purulente aiguë de la muqueuse (conjonctive) de l'œil, causée le plus souvent par un gonocoque (gonoblaenrhée). Se produit plus souvent chez les nouveau-nés infectés lors de l'accouchement par une mère atteinte de gonorrhée. Peut causer la cécité.
  • Kératite - inflammation de la cornée de l’œil, se manifestant principalement par son opacification, son ulcération, sa douleur et

les yeux rouges. Il peut s'agir d'une origine traumatique ou infectieuse (grippe, tuberculose, etc.). Larmoiement observé, photophobie, blépharospasme, transparence réduite et lustre de la cornée, suivis d'une ulcération et de l'apparition de complications graves. Le résultat possible de la kératite est une pollution visuelle, une diminution de la vision.

  • Squint - toute violation anormale du parallélisme des axes visuels des deux yeux. La position des yeux, caractérisée par le non-croisement des axes visuels des deux yeux sur l'objet fixe. Le symptôme objectif est la position asymétrique des cornées par rapport aux coins et aux bords des paupières.
  • Le kératocône est une maladie oculaire dégénérative non inflammatoire dans laquelle la cornée devient plus fine et prend une forme conique. Le kératocône peut causer une déficience visuelle grave. Le plus souvent, les patients se plaignent de photophobie, d'images fantômes, de flou sur l'image. La maladie est la forme la plus courante de dystrophie cornéenne. Le kératocône touche environ une personne sur mille, quels que soient leur nationalité et leur lieu de résidence. Le diagnostic est généralement posé à l'adolescence et le stade le plus grave de la maladie atteint l'âge de vingt ou trente ans.
  • Destruction du corps vitré - obscurcissement des fibres de la télaglase vitrée, observée par l'homme sous forme de filaments, "écheveaux de laine", inclusions pointues, poudreuses, nodulaires ou en forme d'aiguille qui flottent suivant le mouvement des yeux dans un sens ou dans l'autre. Ce phénomène est appelé "nuage flottant", "mouches volantes" ("lat.muscae volitantes"), "chenilles" et même "bactéries".

Il est également connu comme "mouches, toiles d'araignées, points, lignes, poussière dans les yeux" d'après les mots des habitants. Lorsque diagnostiqués par les ophtalmologistes, un nombre important de cas sont appelés DST.

  • La kératomalacie est une maladie des yeux qui entraîne une cornée sèche. Une carence en vitamine A est l’une des principales causes de son apparition.
  • L'astigmatisme est un défaut visuel associé à une violation de la forme du cristallin ou de la cornée, à la suite de quoi une personne perd la capacité de voir clairement. Les lentilles optiques de forme sphérique ne sont pas totalement compensées pour le défaut.
  • La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive de l'œil (conjonctive) provoquée le plus souvent par une réaction allergique ou une infection (virale, moins communément bactérienne).
  • Iridocyclite
  • Prolapsus oculaire