Comment guérir rapidement la conjonctivite chez un adulte

La conjonctivite est une inflammation des yeux muqueux pouvant survenir pour diverses raisons. Ils pénètrent dans le sac conjonctif et provoquent des réactions inflammatoires. Pour faire face rapidement à la conjonctivite, il est nécessaire de se familiariser avec ses symptômes, ses types et ses principes de traitement.

Classification

Il existe plusieurs classifications de la conjonctivite, en fonction de la cause de l'inflammation.

En raison de

Types de maladie, en fonction de la cause de l'inflammation:

  1. Bactérienne - causée par des micro-organismes pathogènes (streptocoques, gonocoques, bâtonnets de diphtérie et similaires).
  2. Chlamydia - se produit lorsque la chlamydia entre dans le sac conjonctival.
  3. Angular - se développe sous l’influence de diplobacillus. On l'appelle aussi la conjonctivite angulaire.
  4. Fongique - se manifeste à la suite de la reproduction de champignons pathogènes.
  5. Virale - causée par divers virus (virus de l'herpès, adénovirus).
  6. Allergique - se développe sous l'influence d'un facteur allergique.
  7. Dystrophique - se produit sous l'action de substances agressives pour les yeux muqueux (produit de peinture, réactifs chimiques).

Par type d'inflammation

Par type d'inflammation, la conjonctivite est aiguë et chronique. La conjonctivite aiguë a une espèce - la conjonctivite épidémique.

Par type de changement de morphologie

Classification en fonction du type de modifications de la morphologie de la membrane muqueuse des yeux:

  1. Catarrhal - sécrétion de mucus.
  2. Purulent - la formation de pus.
  3. Papillaire - l'apparition de phoques dans la paupière supérieure.
  4. Hémorragique - l'apparition d'hémorragies.
  5. Folliculaire - l'apparition des follicules.
  6. Filmy - apparaît sur le fond des infections respiratoires aiguës.

Chaque type de conjonctivite se manifeste à sa manière et présente des symptômes caractéristiques d'une forme particulière de la maladie.

Causes de la conjonctivite

La conjonctivite peut survenir avec l’action de certains facteurs provoquant des réactions inflammatoires. Ceux-ci peuvent être:

  • Les infections. Ils sont causés par des microorganismes pathogènes ou conditionnellement pathogènes, des chlamydia, des champignons et des virus.
  • Allergie. Le port de lentilles, la consommation de drogues, peut entraîner des réactions allergiques.
  • Autres facteurs Ceux-ci incluent la poussière, la peinture, les substances nocives, etc.

Tous ces facteurs ne peuvent provoquer une inflammation que lorsqu'ils tombent sur la membrane muqueuse. La conjonctivite est transmise par des gouttelettes en suspension dans l’air, par les organes de la respiration et de l’ouïe, par des mains non lavées ou par l’effet de facteurs néfastes.

Symptômes d'inflammation

Plusieurs symptômes non spécifiques sont communs à toutes les variétés de conjonctivite. Ceux-ci comprennent:

  • Gonflement et rougeur des paupières;
  • Gonflement de la muqueuse;
  • Rougeur conjonctivale;
  • Réaction à la lumière;
  • Déchirure abondante;
  • Rezi dans les yeux;
  • Sensation de «picotement» dans les yeux;
  • Décharge de pus et / ou de mucus.

Le plus souvent, la conjonctivite est accompagnée d'une température pendante, d'une faiblesse générale, d'un catarrhe des voies respiratoires, etc.

La conjonctivite se manifeste également par des symptômes spécifiques permettant de diagnostiquer un type particulier d'inflammation. Pour cela, vous devez effectuer une série de tests.

Les symptômes caractéristiques de chaque espèce sont décrits ci-dessous.

Conjonctivite aiguë

Le second nom de cette conjonctivite est épidémie. Il se développe après avoir heurté les muqueuses de Koch-Weeks. La conjonctivite aiguë se propage rapidement d'une personne à l'autre.

Le plus souvent, les personnes en Asie ou dans le Caucase souffrent de conjonctivite aiguë. Les épidémies se produisent à l'automne ou en été. La conjonctivite se transmet par voie aérienne ou par des personnes en contact les unes avec les autres, elle est très contagieuse.

L'inflammation commence soudainement. La période d'incubation peut aller jusqu'à deux jours. La conjonctivite apparaît généralement dans les deux yeux. Les paupières muqueuses deviennent rouges, puis les yeux deviennent rouges. Une rougeur et un gonflement de la paupière inférieure apparaissent. Après quelques jours, le mucus ou le pus commencent à se distinguer, ou tous ensemble. Des films de couleur rouge-brun se forment, ils peuvent être enlevés des yeux. Des ecchymoses aiguës apparaissent sur les yeux. Le patient a une réaction spécifique à la lumière, il y a des crampes dans les yeux.

Un traitement approprié guérira l'inflammation de la membrane muqueuse des yeux en au moins cinq jours, maximum vingt.

Conjonctivite bactérienne

L'inflammation causée par la bactérie cocci est assez aiguë. Cela commence par l’apparition d’une décharge nuageuse et épaisse de couleur gris-jaune. Ces sécrétions aveuglent les paupières. Apparaît les yeux secs et la peau entourant les yeux. Peut-être l'apparition de sensations douloureuses et douloureuses. Le plus souvent, un seul œil devient enflammé, mais si vous contractez la maladie et ne la soignez pas, le second œil peut devenir enflammé.

  • La conjonctivite provoquée par les staphylocoques se manifeste par l’apparition d’un gonflement et d’une rougeur, un écoulement de pus et de mucus, une paupière aveuglante. Il y a une sensation de brûlure, je veux gratter constamment les yeux. Il y a une sensation de "mote" dans les yeux, une douleur dans les yeux de la lumière. Si vous ne retardez pas le traitement et utilisez les pommades ou les gouttes avec des antibiotiques à temps, vous pouvez vous débarrasser de la conjonctivite en cinq jours.
  • La conjonctivite, causée par un gonocoque, n'apparaît que chez les enfants nés. Elles contractent l’infection lorsqu’elles traversent le canal génital alors que la mère est porteuse de la gonorrhée. L'inflammation apparaît très rapidement. Les paupières et les muqueuses gonflent considérablement. Les écoulements de pus et de mucus ont la forme d'un "slop de viande", alors qu'ils sont abondamment répartis à l'extérieur lors de l'ouverture des yeux. Après quelques semaines, la décharge devient liquide et verte. Enfin, ils ne cessent de se démarquer qu'après deux mois. À ce moment-là, l'enflure et la rougeur disparaissent. Le traitement aux antibiotiques doit être effectué avant la fin de la maladie.
  • La conjonctivite causée par le pus du purpura passe avec beaucoup de pus. Il y a des rougeurs, des gonflements, de la douleur et des larmes.
  • La conjonctivite causée par le pneumocoque apparaît également chez les enfants et est aiguë. Au début, un œil s'enflamme, puis le second. La maladie commence par l'apparition de pus, gonflement des paupières. Des ecchymoses aiguës apparaissent sur les yeux. Des pellicules apparaissent facilement éliminées des yeux.
  • La conjonctivite qui se développe dans la diphtérie se caractérise par un gonflement, une rougeur et une induration des paupières. Les yeux sont très difficiles à ouvrir. Les allocations passent de boueuses à sukrovitchny. Des pellicules grises apparaissent qui ne peuvent pas être enlevées des yeux, sinon de petites zones de saignement apparaîtront. Au bout de deux semaines, les films eux-mêmes disparaîtront, le gonflement diminuera, mais le débit augmentera. Après cette période, la maladie devient chronique. Ce type de conjonctivite peut être accompagné de complications.

Conjonctivite à Chlamydia

Premièrement, il y a une peur de la lumière, alors que les paupières gonflent et que le mucus rougit. L'écoulement de pus est petit, mais plutôt collant. Dans la région de la paupière inférieure, l'inflammation est la plus significative.

Si vous ne suivez pas les règles d'hygiène, vous pouvez transférer l'inflammation et le deuxième œil.

Ce type de conjonctivite peut s'infecter dans une piscine ou un bain lors d'une visite chez un grand nombre de personnes.

Conjonctivite virale

Le plus souvent, la conjonctivite est causée par un adénovirus ou un virus de l'herpès.

Un patient présentant une conjonctivite virale doit être isolé chez des personnes en bonne santé, car la maladie est très contagieuse.

La maladie se poursuit avec une rougeur des paupières, l'apparition de follicules. Parfois, des films facilement amovibles peuvent se produire. Symptômes concomitants de la conjonctivite virale: peur de la lumière, larmoiement, blépharospasme.

Formes de conjonctivite adénovirale:

  • Filmy. Il y a des films qui peuvent être facilement enlevés. Des ecchymoses et un gonflement peuvent survenir.
  • Catarrhal Les symptômes ne sont pas prononcés. Il y a une légère rougeur et une légère décharge.
  • Folliculaire Sur la conjonctive apparaissent de petites vésicules - follicules.

La conjonctivite causée par l'adénovirus peut survenir avec fièvre et mal de gorge.

Conjonctivite allergique

  • Printemps;
  • Allergie aux médicaments pour les yeux ou aux lentilles;
  • Pollineux;
  • Chronique.

Le type de conjonctivite peut être déterminé par analyse. Il est nécessaire de déterminer sa forme afin de trouver le traitement.

Symptômes de la conjonctivite allergique: démangeaisons et sensation de brûlure, enflure, rougeur, peur de la lumière, des larmes.

Conjonctivite chronique

C'est l'une des inflammations les plus prolongées. Le patient s'inquiète de la gravité des paupières, de la fièvre, de la sensation de "débris" dans les yeux, de crampes, de fatigue des yeux lors de la lecture. Dans la conjonctivite chronique, vous pouvez voir des rougeurs et des inégalités dans la conjonctive. La sécrétion de mucus n'est pas significative.

Cette forme de maladie peut survenir sous l’influence de facteurs irritants (poussières, produits chimiques, fumée, etc.). La conjonctivite survient lors de maladies du tractus gastro-intestinal, du système respiratoire, de l'anémie, etc.

Cette conjonctivite est traitée en éliminant le facteur irritant et en restaurant le travail des yeux.

Conjonctivite angulaire

Il est causé par Bacillus Morax-Axenfeld. Porte habituellement une forme chronique. Il y a des douleurs et des démangeaisons aux coins des yeux. La peau y rougit, des craquelures sont possibles. La décharge est épaisse et visqueuse, congelée en touffes.

Sans traitement, l'inflammation peut durer de nombreuses années.

Conjonctivite purulente

Appelé par les bactéries cocci. Le patient semble avoir une décharge importante de pus.

Pour guérir la conjonctivite purulente, il est nécessaire d'utiliser des médicaments avec des antibiotiques.

Conjonctivite Papillaire

Cette conjonctivite peut survenir pendant longtemps, il s'agit de la forme clinique de la conjonctivite causée par des allergènes. Lorsque la conjonctivite apparaissent muqueuse irrégulière. Des démangeaisons apparaissent, des douleurs aux paupières. L'allocation n'est pas abondante.

La conjonctivite papillaire peut résulter de l'utilisation constante de lentilles, de prothèses oculaires ou du contact à long terme de la surface des yeux avec quelque chose d'étranger.

Conjonctivite catarrhale

Causée par de nombreux facteurs (virus, allergies, chronique). Avec une telle conjonctivite, il y a un léger gonflement, une rougeur. L'écoulement est muqueux ou purulent. La réaction à la lumière n'est pas très prononcée.

La conjonctivite catarrhale peut être guérie en dix jours sans complications.

Conjonctivite folliculaire

Sur la coquille apparaissent des follicules de couleur gris-rose. Les paupières gonflent légèrement. La rougeur est forte. En raison des follicules, il y a un écoulement abondant de larmes et une fermeture marquée des paupières.

L'inflammation est prononcée pendant environ trois semaines, puis une semaine ou trois semaines plus tard. La conjonctivite peut durer jusqu'à trois mois.

Température de conjonctivite

La température dans la conjonctivite reste le plus souvent normale, mais elle peut augmenter si elle s'accompagne d'une maladie infectieuse-inflammatoire.

La température dans ce cas est seulement un signe d'infection, pas de conjonctivite.

Comment traiter la conjonctivite

Le traitement de tout type de conjonctivite repose sur des principes généraux, qui reposent sur l’élimination de la cause de l’inflammation et sur l’utilisation de médicaments bloquant les symptômes. Pour éliminer les symptômes de l’inflammation, on utilise des médicaments qui doivent être injectés dans les yeux.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez déposer des gouttes oculaires sous anesthésie, laver vos paupières avec des antiseptiques. Après leur retrait, il est nécessaire d’introduire des médicaments contenant des antibiotiques, des composants antiviraux. Tout dépend de la cause de la conjonctivite.

  • Pour la conjonctivite bactérienne, on utilise des pommades antibiotiques (pommade à la tétracycline).
  • Pour les antiviraux viraux et locaux (Keretsid).
  • Si allergique - antihistaminiques (gouttes avec Dibazol).

Le traitement devrait durer jusqu'à l'élimination complète des symptômes. Les bandages oculaires ne doivent pas être utilisés pour éviter la prolifération de bactéries. Cela empêchera le développement de complications.

Traitement de la conjonctivite à la maison

Conjonctivite virale

Les médicaments contenant des interférons (interféron) sont utilisés. Ils sont introduits dans les yeux sous forme de solution fraîche. Les trois premiers jours - de 6 à 8 fois par jour, les jours suivants de 4 à 5 fois jusqu'à la disparition des symptômes.

La pommade antivirale (Bonafton) doit être utilisée jusqu'à quatre fois par jour. Si la conjonctivite est grave, vous pouvez utiliser Diclofenac. Pour la sécheresse, vous pouvez utiliser des gouttes telles que Sustain.

Conjonctivite bactérienne

Tout au long du traitement, il est nécessaire d’égoutter Diclofenk jusqu’à 4 fois par jour. Cela réduira l'inflammation. La décharge doit être retirée des yeux avec des solutions antiseptiques. Pour supprimer l'action des microbes, vous pouvez utiliser des gouttes ou une pommade contenant des antibiotiques (érythromycine) au cours des trois premiers jours, jusqu'à 6 fois par jour, puis 2 à 3 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.

Conjonctivite à Chlamydia

Dans ce cas, vous devez prendre 1 comprimé de lévofloxacine. Il est complété par un traitement aux antibiotiques, utilisés 4 à 5 fois par jour. Ils peuvent être appliqués pendant une longue période jusqu'à l'élimination de tous les symptômes.

Pour réduire l'inflammation, vous pouvez administrer du Diclofenac deux fois par jour. Pour les yeux secs, il est recommandé d'utiliser Oftagel.

Conjonctivite purulente

Les yeux doivent être lavés avec des solutions antiseptiques. Cela effacera les yeux de la décharge. Une pommade est injectée dans les yeux jusqu'à 3 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.

Conjonctivite allergique

Les antihistaminiques sont utilisés 2 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes. Pour un meilleur effet, vous pouvez utiliser des médicaments anti-inflammatoires (Diclofenac). Dans les formes sévères d'inflammation, des gouttes avec corticostéroïdes sont utilisées (Tobradex).

Vidéo

Conjonctivite chronique

Pour réduire l'inflammation dans les yeux, vous devez verser une solution de sulfate de zinc et de résorcinol. Vous pouvez utiliser un médicament comme Protargol 2 à 3 fois par jour. La nuit, une pommade au mercure est injectée.

Médicaments pour le traitement

Le ministère de la Santé recommande l'utilisation de pommades et de gouttes pour la conjonctivite.

  1. Érythromycine (antibiotique);
  2. Tétracycline (antibiotique);
  3. Gentamicine (antibiotique);
  4. Mercure jaune (antiseptique).

Gouttes

  1. Pikloksidin (antiseptique);
  2. Lévomycétine (antiseptique);
  3. Albucide (antiseptique);
  4. Diclofenac (anti-inflammatoire);
  5. L'olopatodine (anti-inflammatoire);
  6. Suprasin (antiallergique);
  7. Oksial (hydratant) et ainsi de suite.

Méthodes de traitement remèdes populaires

La médecine traditionnelle ne peut être qu'un moyen de traitement supplémentaire.

Les plus efficaces sont des méthodes telles que:

  • Compresses d'aneth. Broyer les feuilles d'aneth en une pâte et en extraire le jus. Humidifiez un chiffon propre et appliquez-le sur les yeux pendant 20 minutes.
  • Gouttes de miel. Une partie de miel à séparer dans deux parties d'eau bouillie. Égoutter si nécessaire.
  • Lotion de rose sauvage. 2 cuillères à café de cynorhodon écrasé versez un verre d'eau bouillante. Insister une demi-heure, filtrer et faire des compresses.
  • Lotions et lavage à l'extrait de plantain. Pound une cuillère à café de graines de plantain. Versez de l'eau bouillante et insistez 30 minutes.
  • Compresse de dope. Feuilles fraîches hacher et verser de l'eau bouillante. Insister 30 minutes et forcer.

Vidéo

Thérapie de réadaptation

L'inflammation des muqueuses des yeux peut entraîner une perte de vision. Même après un traitement prolongé, on peut parfois observer une gêne, mais un traitement approprié permet de l'éliminer.

Les experts conseillent immédiatement après la disparition des symptômes désagréables liés à la conjonctivite de commencer le traitement à l'aide de médicaments locaux qui rétablissent rapidement la muqueuse oculaire endommagée.

L'un des médicaments les plus efficaces pour accélérer la récupération du mucus est un gel à base de sang de jeunes veaux Solcoseryl.

Ce gel vous permet de réveiller des réactions métaboliques dans les cellules, car le tissu muqueux se rétablit plus rapidement. Lorsque la régénération se produit, le fonctionnement des yeux est également restauré. Le médicament permet la formation uniforme des tissus. Le traitement par Solcoseryl peut durer jusqu'à trois semaines.

Avant de prendre ce médicament, demandez conseil à un ophtalmologiste.

Comment supprimer le gonflement des paupières supérieures, lisez cet article.

Traitement de la conjonctivite: vidéo

Conclusions

La conjonctivite est un problème grave qui nécessite un traitement obligatoire. Pour ne pas aggraver la situation, il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène: utilisez des serviettes individuelles, du linge de maison, lavez-vous les mains, ne visitez pas les lieux publics, ne lavez pas à l'eau contenant beaucoup de chlore.

Un traitement correct, effectué à temps, permettra de guérir la conjonctivite dans les plus brefs délais. Assurez-vous de consulter un ophtalmologiste, qui déterminera la forme de la maladie et vous prescrira des médicaments pour le traitement.

Conjonctivite virale. Symptômes, tels que transmis, traitement, combien dure chez les adultes

La conjonctivite virale est une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil, associée à la pénétration de l'infection par le type d'adénovirus. Le traitement chez l'adulte prend 10 jours ou plus.

Elle s'accompagne d'un rhume ou d'une maladie virale caractérisée par de la fièvre, des douleurs et un inconfort oculaire, une rougeur de la conjonctive.

Conjonctivite virale chez l'adulte. Causes de la maladie

Le plus souvent se produit à la suite de l'ingestion de micro-organismes infectieux tels que l'adénovirus ou l'herpès. Ces virus provoquent des rhumes, ils affectent souvent les voies respiratoires supérieures et, avec une immunité affaiblie, pénètrent dans la conjonctive à travers la membrane muqueuse du nez et des mains.

La conjonctivite virale est transmise par contact domestique à travers une serviette, des lunettes. Lors du contact avec les patients, il est recommandé de respecter les règles d'hygiène personnelle. Dans certains cas, l'infection a été enregistrée par des gouttelettes en suspension dans l'air. Ceci n'est possible qu'avec une immunité très faible.

L'infection peut également se produire à l'aide d'instruments ophtalmiques mal stérilisés, utilisés par le médecin lors de la manipulation.

Types de conjonctivite virale

À son tour, il est divisé en conjonctivite virale adénovirale et herpétique. Ces deux espèces diffèrent par la méthode d’infection, la nature de la manifestation, la période d’incubation, la durée et la méthode de traitement.

Chacune d'entre elles est divisée en plusieurs variétés qui présentent des symptômes différents, qui diffèrent les unes des autres par la durée de développement et de traitement. En outre, la maladie a plusieurs formes:

  • aigu;
  • chronique;
  • paresseux (à peine perceptible).

Les premiers signes courants de conjonctivite virale sont:

  • larmoiement accru sans irritants visibles, tels que fumée, poussière, etc.
  • gonflement des paupières et gonflement;
  • inconfort dans les yeux;
  • rougeur conjonctivale.

Conjonctivite adénovirale, ses symptômes

Le plus souvent, il affecte les membranes muqueuses d'un adulte, se manifestant généralement par un rhume ou une maladie virale. Accompagné d'une forte fièvre, de douleurs dans les voies respiratoires supérieures, d'un écoulement nasal abondant, d'une toux et d'une mauvaise santé générale.

En règle générale, les premiers signes de la maladie apparaissent comme des symptômes du rhume, puis après la période d’incubation, qui dure environ 7 jours, les écarts suivants deviennent perceptibles:

  • larmoiement;
  • rougeur conjonctivale;
  • gonflement des paupières.

La conjonctivite adénovirale affecte d'abord un œil puis plusieurs jours l'autre

Les médecins le divisent en plusieurs variétés:

  1. Catarrhale - caractérisé par des symptômes légers, le plus souvent il y a un léger inconfort, une sensation de brûlure faible et un léger gonflement. Habituellement, il n’ya pas de rougeur de la membrane muqueuse ni d’autres signes caractéristiques. Le rétablissement complet se produit en 7 jours;
  2. Filmy - accompagné d'une augmentation de la déchirure et l'apparition d'un film grisâtre à la surface de la membrane muqueuse de l'œil. Il est nécessaire de le nettoyer avec un tampon de gaze stérile, avec cette manipulation, il y a parfois une blessure saignante sur la membrane muqueuse. Ceci suggère que sous l'action de l'infection, une augmentation des vaisseaux sanguins et une irritation des fibres nerveuses se sont produites. Avec cela, seul un traitement complexe est prescrit, qui consiste en gouttes pour les yeux, pommades et agents antiviraux;
  3. Follicules - des vésicules ou des follicules de formes et de tailles variées apparaissent sur la couche externe de la cornée. Cette sous-espèce est accompagnée de fièvre, de photophobie, de larmoiements, de douleurs aux yeux, parfois de sensation de corps étranger.

Avec un diagnostic tardif, un traitement retardé et une faible immunité, le traitement des adultes atteints de conjonctivite virale de ce sous-type prend jusqu'à 45 jours. Habituellement accompagné de complications sous la forme d'une déficience visuelle, une augmentation de la limf sous-maxillaire. noeuds, faiblesse générale et mal de tête.

Après le traitement, tous les symptômes disparaissent, ne laissant aucun processus irréversible dans le corps et une forte immunité est produite contre l'agent pathogène.

Conjonctivite virale herpétique, ses symptômes

La défaite chez l’adulte se produit par l’atteinte directe du virus de l’herpès sur la peau ou la membrane muqueuse de l’œil. Le plus souvent, il s'agit d'herpès zoster, moins souvent d'Einstein-Barr. La période d'incubation dure de 10 à 21 jours, présente des symptômes lents, puis une propagation rapide.

La maladie est caractérisée par:

  • processus inflammatoire n'affectant qu'un seul œil (le deuxième ne peut pas être touché);
  • déchirure accrue;
  • des démangeaisons;
  • éruption caractéristique de cloques sur la peau des paupières et des ailes du nez;
  • la photophobie;
  • avec une forte inflammation, les follicules se transforment en ulcères - ainsi, une conjonctivite virale vésiculaire-ulcéreuse peut se développer, le traitement chez l'adulte nécessite un traitement à long terme.
Conjonctivite virale herpétique. Le traitement chez l'adulte prend de 10 jours à 8 semaines et dépend de la forme et de l'étendue de la lésion.

La conjonctivite virale herpétique est habituellement divisée en:

  1. Folliculaire - le patient a une formation de paupières, d’ailes du nez et de tissus proches, éruption tachetée.
  2. Catarrhale - les paupières sont marquées par un gonflement accru des paupières et des rougeurs de la conjonctive, ont généralement une forme aiguë, mais elle répond assez bien au traitement, le traitement dure 10 à 12 jours.
  3. Vésiculaire-ulcératif - se caractérise par l'apparition de follicules près de l'œil et sur la conjonctive elle-même. En raison du traitement tardif, ils forment du mucus, ce qui contribue à la rupture du follicule lui-même. Il en résulte une décharge de liquide séreux et la formation à la surface de la peau, ainsi que de la membrane muqueuse de l'œil, d'ulcères formant une érosion. Cela peut entraîner une détérioration de l'acuité visuelle.

Le traitement chez l'adulte de ce sous-type de conjonctivite virale prend de 10 jours à 8 semaines et dépend de la forme et de l'étendue de la lésion.

Règles de base pour le traitement de la conjonctivite virale chez l'adulte

Les règles consistent en un traitement quotidien régulier des zones touchées, plusieurs fois par jour, avec des solutions antiseptiques, avant chaque instillation des yeux ou la pose d'une pommade pour les yeux.

Utilisez uniquement des tampons de gaze stériles pour toutes les manipulations. Ainsi que l'utilisation prescrite par un médecin de toutes les préparations nécessaires comprenant des gouttes pour les yeux, des pommades antivirales et des antibiotiques.

La prochaine mesure efficace pour l'élimination rapide de la maladie consiste à renforcer le système immunitaire. Habituellement, le médecin prescrit un traitement complexe visant à restaurer le système immunitaire. Il s'agit d'un complexe de vitamines et de minéraux comprenant des oligo-éléments extraits de l'extrait de myrtille.

L’utilisation de médicaments antibactériens et antimicrobiens est également un traitement très efficace, car souvent, la conjonctivite virale provoque l’introduction de bactéries et le développement d’une forme bactérienne secondaire.

Comment traiter la conjonctivite virale chez l'adulte

Le traitement dépend de la forme et du type de la maladie, ainsi que de son agent pathogène. Avec un diagnostic précoce et une intervention rapide, le patient est complètement guéri en 10 à 12 jours, à l’aide de gouttes pour les yeux ou de pommade.

Mais le plus souvent, pour le traitement de la conjonctivite virale chez l'adulte, un traitement complexe comprenant des médicaments antiviraux, des antiseptiques, des gouttes ophtalmiques et des antibiotiques est nécessaire.

Le traitement de la conjonctivite adénovirale dure en moyenne 10 à 21 jours.

Le traitement de type conjonctivite herpétique virale chez l’adulte prend jusqu’à 3 semaines, voire 4 dans certains cas. Généralement, le traitement consiste en gouttes pour les yeux, pommades et agents antiviraux.

Gouttes pour les yeux

Ophtalmérone - ce médicament élimine efficacement les virus et aide parfaitement à toutes les formes de conjonctivite virale. Il soulage également la douleur, supprime le syndrome de sécheresse oculaire. Utilisez 2 gouttes jusqu'à 8 fois par jour avec une forme aiguë, 3 fois 1 goutte avec une pathologie modérée. Cours 2 semaines.

Poludan - gouttes à haute vitesse, utilisées pour le traitement complexe de la conjonctivite adénovirale et de la kératite. A un effet immunomodulateur, lutte rapidement et efficacement contre divers virus, il peut être utilisé avec de nombreux agents antibactériens. S'égoutter jusqu'à 8 fois par jour sur 2 gouttes à la forme commencée et en voie d'amélioration la dose diminue. Durée d'utilisation de 7 à 10 jours.

Aktipol - gouttes combattent efficacement les adénovirus, aident à éliminer les yeux secs, l’inconfort, les rougeurs et d’autres processus inflammatoires. Cet agent éprouvé aux propriétés antivirales et immunomodulatrices contribue à accélérer le processus de régénération de la cornée. Assigné à 2 gouttes de 3 à 6 fois par jour (en fonction de l'état du patient) pendant 7 jours.

Oftan Ida - désigné pour l'élimination rapide des foyers infectieux, des vésicules et des ulcères (avec forme vésiculaire-ulcéreuse). Instiller 1 goutte toutes les 4 heures à 5 jours, puis la fréquence de réception est réduite par le médecin traitant. Le cours de thérapie peut durer jusqu'à 21 jours.

Sulfacyl sodium (Albucid) - un médicament à large spectre utilisé pour traiter tous les types et types de conjonctivite. Il possède des propriétés antimicrobiennes et bactériostatiques. Attribué à 1 goutte à 6 utilisations simples au cours de la semaine, mais en fonction de l'état du patient, le traitement peut être prolongé.

Pommade de conjonctivite virale

Bonafton - un médicament est prescrit pour éliminer la conjonctivite adénovirale, son utilisation aide à soulager la gêne oculaire, à prévenir la propagation du virus et à soulager l'œdème. Il est posé 3 fois par jour, pendant 10 jours.

L'onguent Oxolinic est prescrit pour le traitement complexe de la conjonctivite adénovirale, pénètre rapidement dans la conjonctive, supprimant ainsi la synthèse des agents viraux, empêchant ainsi leur propagation.

Il est utilisé pour toutes les formes de la maladie, dans le délai habituel est un traitement de 5 jours pour une utilisation de 3 à 5 fois. Avec forme chronique ou réapparition jusqu'à 7 jours.

Onguent au tebrofen - ce médicament est utilisé pour traiter la conjonctivite virale adénovirale et herpétique. Ses ingrédients actifs aident à arrêter la croissance et la réplication d'une infection virale.

Pour la paupière est posée quotidiennement jusqu'à 4 fois par jour pendant 4 semaines.

L'onguent pour les yeux Zovirax est un produit médical qui combat activement le virus de l'herpès et qui est utilisé avec succès pour éliminer efficacement la conjonctivite virale herpétique. Il est posé derrière la paupière jusqu'à 5 fois par jour, à partir de 7 jours. Lorsque le formulaire est en cours d'exécution, les conditions d'utilisation sont étendues.

Virolex est une pommade à fort effet antiviral sur l'herpès et le virus d'Epstein-Barr, le zona. Il est prescrit pour le traitement rapide de la conjonctivite herpétique, quelle que soit l'étiologie.

Les principes actifs pénètrent rapidement dans la conjonctive, détruisant l’infection virale et éliminant l’inflammation. Pose pour la paupière jusqu'à 5 fois par jour pendant 5 jours, la période maximale est de 7 jours.

Médicaments antiviraux

Floxal - médicaments antiviraux qui empêchent la multiplication des virus, luttent activement contre eux, les éliminent. Disponible sous forme de films pour les yeux, de gouttes, de pommades.

Traiter efficacement la conjonctivite adénovirale de différentes formes, est prescrit 3 fois par jour et en utilisant jusqu'à 2 semaines. Dans les cas graves, le cours peut être prolongé à 45 jours.

Comprimés d'acyclovir - la posologie standard d'un adulte 200 mg 4 fois par jour, pendant 5 jours. La durée du traitement peut être prolongée jusqu'à 10 jours, selon les recommandations du médecin traitant.

Ce médicament antiviral a une plus grande activité contre le virus de l'herpès, Epstein-Barr, responsable de la conjonctivite virale herpétique.

Antibiotiques

Souvent, la forme adénovirale de la conjonctivite est accompagnée d'un rhume et d'une grippe. Les médecins traitants prescrivent donc un traitement dont le complexe comprend des antibiotiques à large spectre.

Ils aident le patient à guérir l'inflammation des voies respiratoires supérieures, ce qui contribue à la récupération et à l'amélioration du bien-être général.

Comment enterrer les yeux

La qualité de cette procédure dépend de l'efficacité du traitement. Avant toute manipulation, vous devez vous laver les mains. Il y a deux façons de mouiller les yeux d'un adulte: depuis une position couchée sur le ventre ou assis, après avoir jeté la tête en arrière horizontalement.

Enterrer d'une position couchée

  1. Si vous creusez dans le médicament en position couchée, vous devez prendre une position horizontale confortable, retirer l'oreiller de sous votre tête, puis abaisser légèrement la paupière inférieure avec l'index de votre main gauche;
  2. Presser doucement la quantité appropriée de gouttes dans la poche formée. Le flacon doit être tenu verticalement, à une certaine distance de l'œil (pour éviter tout impact mécanique) de la main droite. Tout le temps de regarder la pointe de la pipette;
  3. Retournez ensuite la paupière, fermez les yeux et allongez-vous pendant quelques minutes. À ce moment-là, le médicament est distribué uniformément le long de la conjonctive. Habituellement, après la procédure, une petite quantité de liquide est cuite, elle est complètement fournie et il n’est pas nécessaire d’ajouter une dose;
  4. Après toutes les manipulations à répéter sur l'autre œil.

Enterrer d'une position assise

  1. Si vous enterrez vos yeux en position assise, il est recommandé d'utiliser une chaise à haut dossier. Puis posez votre tête horizontalement et, en tenant le flacon de médicament dans votre main droite à une certaine distance, faites sortir la bonne quantité de gouttes;
  2. Tenez la paupière avec votre main gauche. Après la manipulation, fermez les yeux et attendez quelques minutes, répétez l'opération sur l'autre œil.

Enterrer en position debout est déconseillé, il est très peu pratique et inefficace

Prévention de la conjonctivite virale chez l'adulte

  • En prévention totale, il est nécessaire d'isoler le patient autant que possible ou de minimiser ses contacts avec d'autres personnes. Tous les membres de la famille vivant ensemble doivent observer les règles d’hygiène personnelle, utiliser uniquement des serviettes et des serviettes séparées;
  • Il est nécessaire de bien se laver les mains avec du savon. Tous les articles ménagers doivent être lavés avec un détergent, et pas seulement avec de l'eau. Pour être efficace au moment du traitement, il est préférable que le patient utilise les couverts séparément des autres membres de la famille.

Lors du traitement de la conjonctivite virale, il convient de bien observer les règles d'hygiène personnelle, en particulier celles des mains.

  • Il est possible à la fois au patient et à l’autre maison de boire un complexe de vitamines et de minéraux pour renforcer l’immunité;
  • Après un long séjour dans des lieux publics, il n'est pas recommandé de se frotter les yeux et le visage avec les mains. Et à la première occasion, se laver les mains, surtout avant les repas;
  • En outre, les experts estiment que la pénétration d'une infection dans la muqueuse oculaire peut constituer un manquement aux règles élémentaires d'hygiène personnelle en cas de maladie virale ou catarrhale. Par exemple, il est interdit de se frotter les yeux ou le visage avec un mouchoir que le patient utilise pour le rhume ou l'écoulement de crachats. Le contact direct est un excellent moyen d’infecter la conjonctive;
  • Il convient de surveiller particulièrement l'hygiène des personnes utilisant des lentilles de contact. Le non-respect des règles de stockage peut entraîner une infection et, lors du port de lentilles mal désinfectées, le risque de contracter une conjonctivite virale est énorme.
  • Il est également déconseillé d'utiliser les lunettes de soleil de quelqu'un d'autre. Si l'utilisation de l'objet est nécessaire, vous devriez alors les essuyer avec des lingettes antibactériennes ou un désinfectant avant de les porter;
  • N'appliquez pas de mascara, d'ombre à paupière ou de crayon cosmétique à proximité de la membrane muqueuse, la pénétration de petites particules de colorant peut provoquer une infection.
  • Le traitement de la conjonctivite virale chez l'adulte dépend de sa forme, de son type et de son type. Avec un diagnostic précoce et une thérapie compétente, la maladie passe rapidement, sans récidive. Et l'utilisation de mesures préventives aidera à éliminer complètement le risque d'infection.

    Matériel vidéo utile sur les causes de la conjonctivite et le traitement des formes virales chez l'adulte et l'enfant

    Conjonctivite virale. prévention et traitement:

    Symptômes et traitement de la conjonctivite chez l'adulte et l'enfant:

    Conjonctivite virale

    La conjonctivite virale est un processus inflammatoire pathologique localisé sur la conjonctive, la membrane muqueuse externe recouvrant la sclérotique, ainsi que sur la surface interne des paupières, dont le développement est associé à l'ingestion ou à l'activation d'une infection virale déjà présente dans le corps.

    La conjonctivite virale de l’œil dans la plupart des situations est déclenchée par la pénétration dans le corps d’un adulte ou d’un enfant d’agents infectieux qui affectent les voies respiratoires supérieures du type d’adénovirus ou d’herpès, ce qui peut également provoquer le développement d’un rhume banal. Récemment, la conjonctivite virale aiguë, qui est enregistrée principalement dans la catégorie de la population pédiatrique, est devenue plus fréquente.

    La conjonctivite virale chez les enfants se caractérise par un niveau élevé de contagiosité et, par conséquent, elle est souvent de nature épidémique.

    La conjonctivite virale chez l'adulte est déclenchée par un nombre limité d'agents viraux et se développe le plus souvent au contact d'un enfant souffrant de cette pathologie.

    La conjonctivite virale se développe lorsqu'une infection herpétique est activée dans le corps d'un adulte ou d'un enfant. Les enfants constituent le principal groupe à risque pour le développement de cette forme étiologique de conjonctivite. La conjonctivite virale herpétique est souvent unilatérale et sujette au développement de symptômes cliniques stagnants et prolongés. Outre les manifestations caractéristiques, la conjonctivite herpétique virale chez l'enfant s'accompagne de l'apparition d'éléments caractéristiques d'une éruption cutanée sous la forme de bulles sur la peau des paupières. La conjonctivite virale herpétique se développe avec une combinaison d'étiologie virale et bactérienne. Une forme extrêmement grave de conjonctivite herpétique virale est vésiculo-ulcérative, caractérisée par de nombreuses érosions et ulcères sur la conjonctive des paupières.

    La conjonctivite virale chez l'adulte est le plus souvent de nature adénovirale et est souvent qualifiée de maladie infectieuse par fièvre pharyngoconjonctivale, car le développement du processus inflammatoire dans l'oropharynx et une réaction fébrile prononcée se produisent simultanément avec la défaite de la conjonctive. La conjonctivite virale de l’œil, déclenchée par un adénovirus, est dans la plupart des cas de nature bilatérale et n’est presque jamais compliquée par le composant bactérien.

    Dans une situation où la conjonctivite virale aiguë se présente sous une forme catarrhale, il existe une légère intensité de manifestations cliniques de courte durée. Seulement 25% des cas de conjonctivite virale sont une forme membraneuse, caractérisée par l'apparition à la surface de la conjonctive de minces pellicules de couleur blanc grisâtre faciles à éliminer. La conjonctivite allergique virale folliculaire est accompagnée de l'apparition de petites vésicules sur les muqueuses de l'œil.

    Causes de la conjonctivite virale

    Selon des études scientifiques sur le pouvoir pathogène de divers types de virus en relation avec le corps humain, plus de 150 virus présentent un tropisme pathologique pour l’organe humain de la vision. La première mention de la conjonctivite virale présentant un niveau élevé de danger épidémique remonte à 1889. La conjonctivite virale allergique déclenchée par une infection à adénovirus a été établie pour la première fois par le scientifique Paroff W.E. en 1954. Une forme étiologique aussi dangereuse de cette pathologie, telle qu'une conjonctivite hémorragique épidémique, a été enregistrée pour la première fois en Afrique en 1969, et seulement un an plus tard, les scientifiques ont été en mesure d'identifier l'agent pathogène entérovirus-70 appartenant au groupe des picornavirus.

    Un pourcentage important de la catégorie étiologique de la conjonctivite virale est herpétique, ce que les infectistes considèrent comme sûr pour l'épidémie car l'agent pathogène a un effet pathologique sur l'homme de manière endogène, contrairement aux adénovirus, par exemple.

    À l'heure actuelle, plus de 45 types de virus provoquant une conjonctivite virale aiguë ont été identifiés par des spécialistes du profil infectieux. Ainsi, les sérotypes A-3 et A-7 provoquent une fièvre pharyngoconjonctivale et le sérotype A-8 provoque le développement d'une forme grave de la pathologie de la «kératoconjonctivite épidémique». Les adénovirus sont des virions de 60 à 86 nm, dont la reproduction a lieu dans les noyaux des cellules épithéliales, sont des virus à ADN. L'inactivation des adénovirus ne peut être obtenue qu'en appliquant une solution à 0,5% de chloramine ou une solution à 5% de phénol, tandis que les médicaments classiques sous forme de gouttes oculaires n'ont pas d'effet néfaste sur l'infection par l'adénovirus.

    Les picornavirus appartenant aux facteurs étiologiques de la conjonctivite virale sont petits et appartiennent à la catégorie des virus à ARN.

    Symptômes et signes de la conjonctivite virale

    Les signes cliniques communs à toutes les formes étiopathogénétiques de conjonctivite virale comprennent une augmentation des larmoiements, une hyperémie de la sclérotique et de la conjonctive, un flux asymétrique. Chacune des variantes étiopathogénétiques de la conjonctivite virale se distingue par l'apparition de marqueurs cliniques pathognomoniques, sachant qu'il est possible d'établir le diagnostic correctement avant d'appliquer des techniques de diagnostic supplémentaires.

    La conjonctivite herpétique est caractérisée par la propagation parmi la catégorie de la population pédiatrique, des lésions unilatérales de l'organe de la vision et une augmentation lente des symptômes cliniques. Les symptômes ci-dessus sont plus inhérents à la forme catarrhale de la conjonctivite herpétique, alors que les follicules ou vésicules ulcéreuses sont caractérisés par l'apparition de follicules particuliers (vésicules) sur la conjonctive, dont l'ouverture s'accompagne d'une morbidité marquée et de la formation d'un défaut érosif-ulcéreux de la muqueuse. Les principales plaintes d'un patient souffrant de conjonctivite herpétique virale sont une augmentation des déchirures et une photophobie.

    L'étiologie adénovirale de la conjonctivite virale a été établie assez récemment et les spécialistes des maladies infectieuses ont déterminé les principales caractéristiques cliniques de cette pathologie sous la forme de lésions simultanées non seulement de la conjonctive, mais également des muqueuses de l'oropharynx, associées à une fièvre modérément prononcée. Un examen visuel du patient peut révéler le gonflement des paupières, l'hyperhémie de la sclérotique et de la muqueuse conjonctivale, ainsi que la présence d'une quantité minime d'écoulements muqueux clairs.

    Dans une situation où la conjonctivite adénovirale du patient se présente sous une forme catarrhale, l'ensemble du processus pathologique ne dure pas plus d'une semaine, après quoi un rétablissement complet se produit. Dans la variante clinique pelliculaire de la conjonctivite adénovirale, des films minces se forment à la surface de la conjonctive. Ils présentent une couleur blanchâtre et peuvent être facilement éliminés à l'aide d'un coton-tige. En l'absence de traitement opportun, le patient peut ressentir une soudure dense des films, dont la surface saignante est exposée, après élimination, et se cicatriser avec la formation d'un défaut cicatriciel non grossier. La forme folliculaire de la conjonctivite adénovirale s'accompagne du développement des mêmes signes cliniques que ceux des lésions herpétiques de la conjonctive.

    La "kératoconjonctivite épidémique", qui touche principalement la catégorie d'adultes de la population, est la plus dangereuse en ce qui concerne la propagation rapide d'une personne à une autre variante étiopathogénétique de la conjonctivite virale. Le provocateur du développement de la kératoconjonctivite épidémique est l’un des types d’infection à adénovirus et la propagation de l’agent viral se fait généralement par contact. Par ailleurs, il convient de mentionner la possibilité d'une propagation nosocomiale de la kératoconjonctivite épidémique, à condition que le personnel médical ne respecte pas les normes sanitaires et hygiéniques.

    La période d'incubation de la conjonctivite virale est d'environ sept jours. Le début des manifestations cliniques est l'apparition d'un mal de tête, d'une faiblesse légère, d'un trouble du sommeil chez une personne. Par la suite, il y a une lésion oculaire unilatérale, qui se manifeste par une sensation d'obstruction, de déchirure, d'apparition d'un écoulement des yeux. Les signes objectifs de la conjonctivite dans cette situation sont un gonflement des paupières et une hyperémie des muqueuses.

    En outre, la conjonctivite virale se caractérise par des lésions des ganglions lymphatiques régionaux, accompagnées par l'apparition d'une douleur dans la région parotide et sous-mandibulaire. Les symptômes cliniques actifs durent environ une semaine, après quoi une «période de bien-être imaginaire» dure plusieurs jours. Ensuite, il y a une activation inverse du processus pathologique sous la forme d'une augmentation de la déchirure et d'une sensation de contamination des yeux, qui s'accompagnent souvent d'une détérioration de la fonction visuelle, ce qui indique une lésion inflammatoire de la cornée sous la forme de la formation d'opacités ponctuelles multiples.

    La kératoconjonctivite virale épidémique virale peut atteindre deux mois, après quoi le patient récupère complètement et la formation de réactions immunitaires post-infectieuses persistantes empêchant la réapparition de la maladie se produit. En cas d'évolution compliquée de toute forme étiopathogénétique de conjonctivite virale, on note l'apparition d'une kératite nécessitant une correction médicale immédiate et pouvant entraîner une perte complète de la fonction visuelle.

    Diagnostic de la conjonctivite virale

    Dans la plupart des situations, il suffit de recourir à une technique de diagnostic standard, telle que l’inspection à la lampe à fente, pour diagnostiquer la conjonctivite virale. Afin d'identifier de manière fiable l'agent causal d'une forme étiopathogénétique particulière de conjonctivite virale, il est nécessaire de prélever un frottis ou une chute de la conjonctive du patient afin de poursuivre les recherches en laboratoire afin de déterminer le type de réaction cellulaire, de procéder à une analyse virologique et de semer dans des environnements culturels particuliers.

    Dans le diagnostic de la variante adénovirale et herpétique de la conjonctivite virale, il faut avant tout se fier à l’évaluation de la spécificité des manifestations cliniques et aux données de l’examen visuel du patient. Parmi les mesures de diagnostic en laboratoire, dont la conduite nécessite une période plus longue que l'évolution de la conjonctivite virale elle-même, il convient de noter les tests cytologiques et immunofluorescents (MFA) et en particulier les tests immunoenzymatiques (ELISA).

    En analyse cytologique, le technicien de laboratoire a pour tâche de déterminer les modifications spécifiques caractéristiques des cellules épithéliales affectées par le virus, préalablement colorées selon Romanovsky-Giemsa. Ainsi, la conjonctivite adénovirale est caractérisée par la détection de la dégénérescence des cellules épithéliales avec vacuolisation de leurs noyaux et par la désintégration de la chromatine, ainsi que par la présence de cellules monocytaires et de neutrophiles contenant des inclusions intra-plasmatiques spécifiques dans le sac conjonctival détachable.

    Traitement de la conjonctivite virale

    Compte tenu de la spécificité des agents responsables de la conjonctivite virale, des médicaments tels que les gouttes oculaires antivirales, l’interféron et les pommades antivirales doivent être inclus dans le schéma thérapeutique principal du patient. La principale tâche de l'ophtalmologiste traitant est l'utilisation de médicaments susceptibles d'améliorer le fonctionnement du système immunitaire du patient, du fait que la conjonctivite virale se développe généralement chez les personnes souffrant d'une forme quelconque de déficit immunitaire. Un bon outil est l’utilisation de complexes multivitaminés avec la présence d’oligo-éléments, ainsi que d’adaptogènes pour les plantes.

    L'utilisation de compresses chaudes et de gouttes oculaires de larmes artificielles doit être considérée comme une mesure thérapeutique symptomatique à appliquer à tous les variants étiopathogénétiques de la conjonctivite virale. Pour réduire les processus inflammatoires localisés sur la muqueuse conjonctivale par les ophtalmologistes, des cures de courte durée utilisant des gouttes oculaires, dont les facteurs actifs sont les hormones corticostéroïdes.

    En tant que médicament spécifique ayant un effet antiviral actif, la conjonctivite virale est autorisée à utiliser les gouttes ophtalmologiques Ophtalmoferon, dont le principe actif est l'interféron recombinant. Dans une situation compliquée par la composante bactérienne de la conjonctivite virale, le traitement médicamenteux principal doit être complété par la nomination de collyre antibiotique. En cas de conjonctivite herpétique, les gouttes à base d'acyclovir ont un bon effet pharmacologique.

    Parmi les mesures thérapeutiques non spécifiques qui devraient être appliquées par tous les patients souffrant de conjonctivite virale, il convient de noter le respect des règles d’hygiène personnelle, le lavage en profondeur des mains. La durée du traitement médicamenteux de la conjonctivite virale dans la plupart des situations ne dépasse pas deux semaines, après quoi le rétablissement complet est atteint.

    Gouttes et onguents pour la conjonctivite virale

    À ce jour, la plupart des sociétés pharmaceutiques proposent une large gamme de gouttes ophtalmiques, ainsi que d’autres formes de médicaments utilisés dans le traitement d’une pathologie telle que la conjonctivite. L'effet de chaque médicament a ses propres caractéristiques et, par conséquent, il est absolument inacceptable de l'utiliser sans la nomination d'un spécialiste.

    Tous les collyres de l'arsenal pharmacologique utilisé dans le traitement de la conjonctivite peuvent être divisés en catégories, en fonction de l'étiologie de la maladie. Pour obtenir un bon effet thérapeutique dans la conjonctivite virale, des gouttes pour les yeux telles qu'une solution à 0,1% de terbofène sont utilisées une goutte trois fois par jour, une solution à 0,1% de Florenal une goutte six fois par jour, une solution à 0,3% Floksala "une goutte quatre fois par jour. Le traitement antiviral lors de l’utilisation des gouttes oculaires ci-dessus doit durer deux semaines.

    En outre, une solution de gludantan à 0,1% a un effet neutralisant sur la plupart des virus qui provoquent le développement de la conjonctivite, qui est utilisée selon le schéma en utilisant une goutte dans chaque sac conjonctival trois fois par jour; dans les cas graves, le débit de dose peut être augmenté jusqu'à six fois. Des gouttes antiseptiques de la solution à 0,02% de «Oftadek» doivent être utilisées en cas de risque de complication bactérienne et lorsque le débit de dose est de cinq fois par jour. Des gouttes oculaires telles qu'une solution à 30% de "Albucid" et possédant une activité antimicrobienne peuvent être utilisées pour la conjonctivite virale uniquement en tant que remède symptomatique réduisant l'inflammation de la conjonctive. L'utilisation de ces gouttes chez les enfants est limitée par le développement d'effets indésirables sous la forme d'une sensation de brûlure à court terme immédiatement après l'instillation oculaire.

    Lorsqu’on associe une conjonctivite virulente purulente, il est recommandé d’utiliser ces gouttes pour les yeux comme une solution à 0,35% de Tobrex, qui présente une action bactéricide prononcée en raison du contenu d’un antibiotique à large spectre dans sa composition.

    Les ophtalmologistes concentrent l'attention des patients atteints de conjonctivite virale ou d'un autre type de conjonctivite sur la préparation de l'œil avant l'utilisation de collyre. Ainsi, vous devez d’abord laver chaque œil avec un extrait de camomille aux herbes, tout en utilisant un coton pour chaque œil. Ensuite, il est nécessaire de verser des gouttes oculaires antiseptiques de type Albucide dans chaque sac conjonctival, après quoi une pommade antivirale peut être appliquée.

    Efficace contre les infections à l'herpès et aux adénovirus, les pommades oculaires antivirales sont Bonafton et Florenal, dont l'ingrédient actif est le bisulfite de fluorénonglyoxal. Dans la plupart des situations, les ophtalmologistes prescrivent un traitement local complexe contre la conjonctivite virale, comprenant non seulement des gouttes oculaires et des pommades antivirales, mais également des gouttes antihistaminiques et bactéricides.

    Une des caractéristiques du traitement de la conjonctivite herpétique virale est l’utilisation de pommades oculaires antihépétiques à 3% telles que Zovirax, Acyclovir, Virolex, qui visent à prévenir l’apparition de nouveaux éléments de l’éruption, accélérant ainsi la cicatrisation des tissus de la paupière touchée.

    L'utilisation d'une pommade oculaire nécessite la mise en œuvre de manipulations successives du patient. Donc, avant d'utiliser la pommade, vous devez vous laver soigneusement les mains, puis pencher la tête en arrière, retirer la paupière inférieure et déposer environ 0,5 cm de la pommade. La plupart des sociétés pharmaceutiques attachent une tige de verre spéciale à la pommade oculaire antivirale, avec laquelle il est facile de poser la pommade.

    Conjonctivite virale - quel médecin aidera? En présence ou soupçonné du développement de cette maladie devrait immédiatement demander conseil à des médecins tels que des maladies infectieuses, ophtalmologiste.