Coagulation laser de la rétine: les effets de PPLK

La coagulation au laser de la rétine est une opération réalisée sous anesthésie locale. Quatre-vingt dix pour cent des patients peuvent se vanter que cette manipulation est calme. La technologie médicale moderne est capable d’affecter avec une précision maximale les zones touchées. À la suite de cette opération, il se produit une légère destruction de la protéine de la rétine, ce qui conduit en outre à sceller la zone touchée.

Avec le déroulement opportun de la procédure, la maladie cesse de progresser.

La coagulation au laser restrictive de la rétine du globe oculaire est effectuée au centre médical et la durée de l'opération ne dépasse pas vingt minutes. Une lentille spéciale est portée sur le patient, dans le but de diriger les faisceaux laser dans la couche requise du fond d'œil. Les zones touchées sont fixées avec des coagulants. La période de récupération et la création d'une certaine force de la connexion prend environ deux semaines. Pendant cette période, toute activité physique est interdite, car elle peut perturber les processus de récupération.

L'exposition au laser entraîne une forte augmentation de la température, ce qui provoque la coagulation

Coagulation laser de la rétine

La coagulation au laser de la rétine, c'est quoi? La coagulation au laser prophylactique périphérique (PPLC) est un effet visant à renforcer les zones situées à la périphérie. En outre, la procédure peut être utilisée comme un obstacle à la formation de détachements du maillage du globe oculaire. La technique elle-même repose sur un certain effet sur les zones amincies de la rétine. Le laser effectue le soudage de la rétine dans les zones à problèmes. La principale tâche de la coagulation consiste à normaliser la circulation sanguine des organes visuels et à améliorer le processus d’alimentation en nutriments de la rétine.

Les experts dans ce domaine affirment que cette mesure est nécessaire dans soixante pour cent des cas. L'absence de mesures préventives peut avoir des conséquences irréversibles. La PPLC est une mesure préventive conçue pour préserver la santé des organes visuels.

Quand besoin d'exposition au laser

Il convient de noter que la coagulation au laser de la rétine est la seule mesure préventive conçue pour préserver l’acuité visuelle. Malheureusement, il n'y a pas d'analogues de cette technique aujourd'hui. Pour effectuer l'opération devrait être dans les cas suivants:

  • diagnostic d'anomalies des veines oculaires;
  • thrombose de la veine rétinienne centrale;
  • éducation sur la rétine du globe oculaire;
  • décollement de la rétine;
  • les maladies associées à une croissance excessive des vaisseaux sanguins;
  • hachage du nerf optique.

Avant de contacter les experts, il est utile de connaître un certain nombre de contre-indications. Ainsi, l’intervention au laser n’est pas recommandée chez les personnes présentant les diagnostics suivants;

  • hémorragies dans le fond d'oeil;
  • opacité de la lentille optique;
  • néovascularisation de l'iris;
  • décollement excessif de la rétine;
  • la grossesse
Le laser a une très grande précision et est utilisé pour créer des adhérences entre la rétine et la choroïde

Causes du décollement de la rétine

Les causes suivantes peuvent provoquer un décollement de la rétine de l’œil: myopie, apparition de diverses tumeurs, altération des nutriments et dommages mécaniques. En conséquence, la tension du réseau se produit et la lacune est réalisée. À travers les fractures formées, le fluide du corps vitré tombe sous la rétine, où il commence à s'accumuler. Un tel détachement peut perturber l’approvisionnement en sang du globe oculaire.

Mode de fonctionnement

Le traitement de la rétine avec un laser peut être effectué par plusieurs méthodes. La méthode finale dépend de la localisation de la pathologie. Le principe de la coagulation focale repose sur une exposition laser unique à la lésion. En revanche, la méthode de coagulation restrictive consiste à appliquer les coagulants par étapes, créant ainsi un certain cercle au centre de la grille. L'exposition panrétinale est réalisée en plusieurs points.

Aujourd'hui, la coagulation au laser peut être pratiquée dans de nombreux centres médicaux. Avant l'opération, le patient est versé dans les yeux d'une composition spéciale qui favorise l'expansion de la pupille et est anesthésiée. Une fois que l'anesthésique a commencé à agir, le patient est placé devant le dispositif laser et a appuyé sa tête contre un endroit spécial. L'œil doit être concentré sur un certain point, après quoi l'équipement est ajusté.

Les étapes de fonctionnement sont entièrement suivies sur un écran spécial. Au cours de l'opération, de nombreux patients se sont plaints de flashes lumineux, mais cela n'a pas affecté leur bien-être futur. La durée moyenne d'une telle opération prend environ trente minutes en moyenne. Une fois terminé, le spécialiste peut évaluer immédiatement le résultat. Après le diagnostic, le patient est renvoyé chez lui.

Les processus dégénératifs de la rétine sont le plus souvent observés chez les patients présentant une myopie élevée ou modérée.

Il existe certaines limitations après la coagulation au laser de la rétine. Par exemple, les experts recommandent dans les premiers jours d'abandonner le port de lentilles optiques et de lunettes, ainsi que toute action liée à la tension des organes de la vision. Le traitement au laser des maladies des organes de la vision est l’une des meilleures méthodes visant à améliorer la vision et à rétablir la circulation sanguine.

Avantages de la méthode

La méthode de coagulation au laser présente les avantages suivants:

  1. Aucun risque d'infection et de blessures diverses, du fait que la procédure est réalisée sans contact direct avec le fundus.
  2. Indolence de la technique, ainsi que l'absence de meurtrissures pendant l'opération elle-même et pendant la période de rééducation.
  3. Au cours de la procédure, une anesthésie locale est utilisée, ce qui minimise les conséquences associées au système cardiovasculaire.
  4. Pour mener à bien cette procédure peut être dans les premiers stades de la grossesse, mais si un tel besoin se fait sentir, vous devriez consulter le médecin superviseur.
  5. L'opération est réalisée en ambulatoire, ce qui signifie qu'après que toutes les mesures nécessaires ont été prises, vous pouvez immédiatement rentrer chez vous.

La brûlure de la rétine au laser est une opération qui aboutit dans 90% des cas. Mais parfois, les patients ne consultent que des spécialistes aux stades extrêmes de l'exacerbation.

Il est également très important qu’une seule intervention ne soit pas toujours suffisante pour obtenir un certain effet. Un autre facteur pouvant conduire à une réintervention est la suspicion d'une éventuelle rechute.

Complications possibles

Les effets négatifs de la PPLK rétinienne sur le globe oculaire sont presque nuls. Dans de rares cas, l'apparition de conjonctivite et d'opacités dans l'environnement oculaire. Les complications restantes peuvent provoquer une gêne, qui se traduit par des brûlures et des rougeurs aux yeux, mais ces effets ne sont pas dangereux.

La coagulation des yeux au laser est exempte de sang et ne dure que peu de temps, jusqu'à 20 minutes.

La conjonctivite est l'un des rares phénomènes qui se produit après la coagulation au laser de la rétine de l'œil. C'est une inflammation de la membrane muqueuse de l'œil. Elle se manifeste par une forte sensation de brûlure, un gonflement des paupières et un larmoiement. Au stade avancé ou après l'infection, l'apparition de pus. En cas de maladie, vous devez contacter immédiatement un ophtalmologiste pour obtenir les recommandations et la prescription de médicaments nécessaires.

Les effets dangereux comprennent les opacités dans le milieu optique du globe oculaire. Ce problème nécessite une approche et un diagnostic approfondis. La pathologie peut avoir pour conséquences une perte de vision. Par conséquent, il est important de commencer le traitement rapidement.

Période de rééducation

Bien qu'il n'y ait pas de période de rééducation après la coagulation au laser rétinien, un certain nombre de recommandations nécessitent une mise en œuvre irréprochable. Après quelques heures, après la procédure, l'action de la composition, qui élargit l'élève, se termine. Après cela, la vision commence à se redresser et acquiert son acuité antérieure. Ce moment peut être accompagné d'irritation et de rougeur du globe oculaire. Les symptômes disparaissent d'eux-mêmes après un certain temps et ne nécessitent aucune mesure.

Il est interdit de conduire des véhicules pendant la période de réadaptation, car lorsque les yeux sont fatigués, des lacunes dans les adhérences peuvent se former. Ne prenez le volant que deux semaines après l'opération. Les lunettes de soleil sont recommandées pour toute cette période.

Une fois la coagulation de la rétine au laser effectuée, la période postopératoire est de deux semaines. Vous devez vous abstenir des actions suivantes:

  • Exercices dans les gymnases et les centres de fitness;
  • soulever des poids et des charges;
  • Les impacts provoquant des chutes, des vibrations et des tremblements sont strictement interdits;
  • les charges visuelles ne sont pas recommandées (travailler devant un ordinateur, regarder la télévision, utiliser un téléphone ou une tablette);
  • il faut s'abstenir de consommer de l'alcool, des aliments riches en sel et des volumes importants de liquides;
  • visiter des plages, des étangs ouverts, des piscines, des bains et des saunas.

Suite à la mise en œuvre de la procédure de coagulation du globe oculaire, il existe un faible risque associé à l’apparition d’autres localisations, de vaisseaux dystrophiques et de ruptures probables. Les personnes diagnostiquées avec le diabète, il est recommandé de surveiller particulièrement attentivement la santé de leurs yeux après la procédure.

Afin d'éviter d'avoir à consulter l'ophtalmologiste tous les mois. La surveillance préventive doit être effectuée sur une période allant jusqu'à six mois. À l'avenir, vous pourrez limiter votre visite au bureau d'un ophtalmologiste jusqu'à une fois par trimestre. La prévention du fond de l’œil joue un rôle important dans l’identification de nouveaux sites présentant une dégénérescence des tissus de la région réticulaire, ainsi que son amincissement et sa rupture. Cette mesure est conçue pour prévenir en temps voulu les conséquences possibles d’une chirurgie.

La coagulation au laser de la rétine aide à améliorer et à préserver la vision, améliore le flux sanguin, prévient le détachement de la rétine

Conclusion

Aujourd'hui, à l'ère de l'informatique et des progrès constants, les organes humains sont particulièrement exposés à diverses maladies. Ainsi, passer du temps derrière les écrans de téléphones et d’ordinateurs portables a un effet néfaste sur les organes visuels.

Les principaux représentants de la médecine, recommandent fortement de porter plus d'attention à votre corps. Au moindre soupçon de pathologie dans le corps, vous devez immédiatement faire appel à une assistance médicale qualifiée.

La coagulation au laser est la méthode la plus efficace pour faire face à de nombreux changements pathologiques du globe oculaire. Mais rappelez-vous que le résultat que vous avez obtenu n'est pas stable. La qualité de la vision peut se détériorer de manière significative si nous négligeons les simples règles préventives et les examens annuels des spécialistes.

Coagulation rétinienne au laser prophylactique périphérique

La coagulation laser préventive périphérique de la rétine (PPLK) est une manipulation qui renforce la région périphérique de la rétine. Conduisez-le à titre préventif pour éviter le décollement de la rétine.

Les lésions rétiniennes dystrophiques provoquent souvent des micro-ruptures rétiniennes, ainsi que des zones de détachement. Ces conditions sont difficiles à traiter et peuvent causer une perte de vision irréversible. La coagulation au laser périphérique prophylactique aide à réduire considérablement le risque de décollement de la rétine, ce qui augmente les chances de préserver la vision.

PPLK consiste en un traitement au laser des zones les plus amincies de la rétine. Dans ce cas, le faisceau laser conduit à la coagulation et provoque la formation d'adhérences entre la rétine et les tissus sous-jacents.

La coagulation au laser périphérique prophylactique a précisément pour but de prévenir un éventuel décollement de la rétine. Dans ce cas, la vision après la procédure ne s’améliore pas. L'acuité visuelle après PPLC dépend directement de la présence ou de l'absence de pathologie oculaire concomitante, susceptible d'altérer la fonction visuelle.

Après la PPLC, l'apport sanguin s'améliore et le flux sanguin dans la zone de la rétine touchée redevient normal. De ce fait, la nutrition des cellules est rétablie et l'exsudat cesse de se former. Le risque de décollement de la rétine est donc considérablement réduit.

La coagulation au laser est effectuée en ambulatoire après une anesthésie locale avec collyre spécial. Le patient peut rentrer chez lui et commencer ses activités normales le même jour.

Indications de la coagulation

Plus de la moitié des patients (60%) ont besoin d'une coagulation périphérique au laser avant de recevoir une correction de la vue au laser. Cette technique est utilisée depuis un certain temps (plus de quarante ans). Le chirurgien ophtalmique moderne ne représente pas son travail sans l'utilisation de PPLC.

La dystrophie périphérique de la rétine est l’une des causes ophtalmologiques les plus courantes pour laquelle l’accouchement est réalisé par césarienne. Avec une myopie moyenne et élevée, il se produit un amincissement de la rétine et son étirement. À cet égard, un stress excessif dans le processus d'accouchement augmente le risque de rupture et de détachement ultérieur.

Résoudre ce problème en utilisant des techniques modernes est assez simple. Pour cela, vous devez tenir avant la naissance de PPLK. Après le renforcement laser de la rétine, le risque d'étirement et de détachement est considérablement réduit. Si vous effectuez une coagulation préventive au laser de la rétine de manière opportune, même avec un degré élevé de myopie, une femme enceinte a une chance d'accoucher de manière indépendante. La durée optimale de la PPLC est considérée comme la trente-cinquième semaine de gestation.

Avis de PPLC ou coagulation au laser rétinien

La coagulation au laser rétinien est une procédure courante pratiquée sur la rétine pour traiter ou prévenir les troubles dégénératifs et les complications de maladies telles que le glaucome. La procédure aide à améliorer la vision, à rétablir le saignement et à prévenir le décollement de la rétine. La coagulation au laser périphérique prophylactique de la rétine (PPLKS) est reconnue comme l’une des meilleures méthodes, ce que confirment de nombreuses revues.

La principale indication de la procédure est une myopie modérée ou grave. Cette maladie provoque des modifications de la forme du globe oculaire, ainsi que l'étirement de la membrane et la malnutrition. Le renforcement de la rétine est considéré comme une méthode efficace de traitement et de prévention des pathologies de la rétine.

Indications pour la procédure

Le renforcement laser de la rétine est réalisé dans de tels cas:

  • troubles vasculaires dans la rétine;
  • pathologies malignes et bénignes;
  • dystrophie dans le contexte de changements liés à l'âge;
  • la prolifération des vaisseaux sanguins;
  • rhinopathie sur le fond du diabète.

Une intervention chirurgicale préventive est également réalisée en cas de décollement de rétine. PPLC a des limites, certaines contre-indications.

La coagulation au laser pour la prophylaxie (PPLK) a les indications suivantes:

  • La menace de rhinopathie diabétique, pouvant entraîner la cécité, cette procédure est réalisée dans le cas du diabète;
  • le risque de complication de glaucome non compensé, la procédure est effectuée pour retarder l'intervention chirurgicale;
  • la possibilité de complications de la thrombose de la veine centrale, le développement de glaucome secondaire;
  • afin de réduire l'œdème rétinien.

Le fait que la PPLC soit indiquée dans le cas de tumeurs bénignes: hémangiomes, papillomes, naevus, verrues est important. Après excision de tissus pathologiques, il reste une croûte sombre qui part déjà après 14 jours. L'opération elle-même est courte et dure jusqu'à 30 minutes.

Comment est le

La PPLC est réalisée en ambulatoire, une anesthésie locale est appliquée avant l'intervention. L'opération se déroule sans perte de sang ni incisions, l'anesthésie élimine complètement la douleur.

Les étapes de la PPLC:

  1. Des analgésiques spéciaux sont instillés dans les yeux du patient.
  2. Un laser basse fréquence est appliqué à l'œil.
  3. Les rayons affectent la rétine pendant 20 minutes.
  4. Après la procédure, le médecin observe le patient pendant un certain temps.

La température élevée à la place de l'action du laser arrête immédiatement le saignement et entraîne également le détachement du tissu endommagé. Immédiatement après l'intervention, le patient rentre chez lui et le médecin vous indiquera à l'avance les limites des premiers jours et les recommandations.

Contre-indications

Comme toute autre intervention sur la rétine, la coagulation présente des limites et des contre-indications.

La PPLC n'est pas réalisée dans de tels cas:

  • croissance anormale des vaisseaux dans la zone de l'iris de l'oeil;
  • décollement significatif de la rétine;
  • faible transparence de l'oeil;
  • lyoses avec syndrome de traction à 3-4 degrés;
  • hémorragie grave du fond de l’œil.

Des complications

La coagulation au laser peut entraîner certaines complications, principalement si une restriction de la procédure a été oubliée.

Effets désagréables de PPLK:

  • conjonctivite - l'inflammation conjonctivale se produit assez souvent, mais elle est éliminée très simplement, le médecin vous prescrit des gouttes pour les yeux et le rétablissement survient en une semaine;
  • opacification des yeux - une telle complication est moins fréquente, mais est également éliminée par des gouttes spéciales, prescrites par le médecin.

Après la chirurgie, il existe des limites à la prévention des complications. Le patient ne peut pas soulever de poids, s’engager dans un travail physique pénible. Après la coagulation au laser, une personne doit consulter un ophtalmologiste pour examiner ses yeux tous les six mois.

Les avantages

La technique présente les avantages suivants:

  • temps de procédure - la coagulation au laser de la rétine est effectuée très rapidement, pas plus de 30 minutes;
  • pas de points de suture et pas de perte de sang - le laser vous permet d'éliminer complètement les saignements et ne laisse pas de cicatrices;
  • pourcentage d'efficacité élevé.

Les avis

Les patients réagissent généralement de manière positive à propos de cette technique, mais étant donné qu’elle était inefficace pour certaines personnes, une rétroaction négative peut également être observée.

On m'a diagnostiqué une myopie et le médecin a recommandé la coagulation au laser. Au cours de l'examen, on m'a diagnostiqué un astigmatisme. C'était l'indication pour le PPLK. La procédure a été réussie, l'état s'est considérablement amélioré. Maintenant régulièrement observé par un ophtalmologiste.

Beaucoup ont peur de faire lazerokoagulyatsii préventive, mais j'ai essayé moi-même, et je tiens à noter que c'est absolument indolore. Bien sûr, pendant un moment, il y eut une sensation de sable dans les yeux, mais les gouttes aidèrent. Dès le lendemain de l'intervention, il n'y avait plus aucune sensation.

J'ai déjà fait PPLC 3 fois et pour la première fois, c'était un peu effrayant. J'ai suivi les procédures suivantes calmement, en voyant le résultat et il m'a plu.

Pourquoi avez-vous besoin et comment se fait la coagulation au laser de la rétine?

La coagulation restrictive de la rétine est réalisée avec des pauses rétiniennes. Dans ces maladies, un défaut apparaît dans la rétine, qui grossit avec le temps et, s'il n'est pas traité, entraîne un détachement. Le fait de souder la rétine avec la choroïde sur les bords de l’intervalle crée une limitation qui empêche l’augmentation du défaut. Une telle opération évite souvent des complications menaçantes et sauve la vision de la personne.

Causes du décollement de la rétine

La menace de décollement de la rétine est l’un des signes les plus fréquents d’endolasercoagulation. La coagulation préventive est effectuée pour les blessures et les maladies qui violent l'intégrité de la rétine. En outre, la procédure est efficace avec les décollements de rétine existants de petite taille.

Les causes les plus courantes de décollement de la rétine sont les suivantes:

  • rétinopathie diabétique et hypertensive;
  • contusions et blessures pénétrantes de l'oeil;
  • rétinopathie séreuse centrale;
  • rétinite et choriorétinite;
  • la dystrophie choriorétinienne;
  • myopie élevée et myopie maligne;
  • chirurgie de la grossesse et des yeux.

Il convient de noter que la coagulation est inefficace avec un décollement massif de la rétine. Dans ce cas, le patient est une vitrectomie - ablation chirurgicale du corps vitré, suivie d'un pressage de la rétine avec des composés organo-perfluorés et de l'introduction d'huile de silicone.

Indications et contre-indications à la chirurgie

La coagulation de la rétine est réalisée en présence de modifications pathologiques du fond d'œil. La procédure est efficace pour les ruptures, l'amincissement, la dégénérescence de la rétine, la prolifération dans son épaisseur des vaisseaux pathologiques, qui normalement ne devraient pas être là. Le traitement au laser améliore l'état de la rétine et aide à éviter d'autres dommages.

Indications pour le renforcement de la rétine au laser:

  • angiopathie diabétique des vaisseaux rétiniens;
  • déchirures rétiniennes périphériques (la vitrectomie est réalisée avec les lésions centrales);
  • la dystrophie en tant que chaussée pavée ou sentier d'escargot;
  • divers angiomatoses (défauts de petits vaisseaux) de la rétine;
  • décollement de rétine de petite taille (la question de la méthode de traitement est décidée individuellement dans chaque cas individuel).
  • hémorragies rétiniennes, prérétiniennes ou intravitréennes;
  • opacification du milieu optique du globe oculaire (cornée, cristallin, corps vitré);
  • croissance anormale des vaisseaux de l'iris;
  • hémophtalmie - hémorragie vitréenne des vaisseaux rétiniens;
  • acuité visuelle inférieure à 0,1 - est une contre-indication relative.

La correction au laser des défauts de la rétine n’est pas réalisée avec la cataracte, la cataracte, les dystrophies cornéennes et la dégradation du corps vitré. Étant donné que l'opération est effectuée sous la surveillance visuelle d'un médecin (il examine le fond d'œil à travers l'élève), une violation de la transparence des supports optiques constitue un problème grave.

Les déchirures et les décollements de la rétine se produisent souvent chez les femmes enceintes atteintes de myopie. La coagulation au laser de la rétine est un réel salut pendant la grossesse, lorsque la future mère ne peut subir aucune intervention chirurgicale. La procédure aide à préserver la vision d'une femme, et après cela, les médecins permettent souvent l'accouchement de manière naturelle. La photocoagulation est réalisée sous anesthésie locale, elle ne nuit donc absolument pas au bébé.

Avantages et inconvénients de la procédure

Les avantages de la technique sont la rapidité, l'absence totale de douleur, l'hémorragie, l'absence de nécessité d'une anesthésie générale et l'hospitalisation. Le patient n'a pas besoin de partir en vacances ni de changer son mode de vie habituel. Tout ce dont il a besoin est de réserver un jour pour visiter la clinique. La récupération se fait très rapidement et sans aucun inconfort.

Les inconvénients du traitement au laser de la rétine comprennent le coût élevé. Cependant, le prix de la procédure est pleinement justifié. Il convient de noter que le traitement anti-VEGF constitue un bon moyen de traiter la rétinopathie diabétique: l’administration intravitréenne de médicaments tels que Lucentis et Aili.

Cours d'opération

Avant la procédure, le patient communique avec le médecin, subit un examen complet et des tests. La procédure elle-même est effectuée sur une base ambulatoire. Une anesthésie tombe dans les yeux d'une personne et, au bout de 10 à 15 minutes, elle commence à renforcer la rétine avec un laser. Le médecin peut souder la rétine à différents endroits. Pendant la procédure, le patient doit rester immobile et regarder un point. La traversée des yeux est strictement interdite.

Il existe de tels types de coagulation:

Une coagulation laser centrale ou périphérique de la rétine peut être réalisée. Il est à noter que les manipulations dans la région centrale (zone de la macula) sont assez dangereuses, car la membrane réticulaire dans cette partie de l'œil est très fine et se déchire facilement.

Période postopératoire

De nombreux patients s'intéressent à la manière de se comporter, que peut-on et ne peut-on pas faire pendant les premiers jours et après des périodes plus éloignées après une chirurgie? Au début, vous devez goutter dans les gouttes pour les yeux, prescrites par un médecin, et vous rendre régulièrement chez l'ophtalmologiste pour des examens.

Après la coagulation au laser de la rétine après la coagulation au laser, il est recommandé de protéger les yeux du rayonnement ultraviolet et des charges visuelles excessives. Il faut porter des lunettes de soleil avant de sortir. Pendant quelques semaines, il est préférable de refuser de travailler à l'ordinateur et de limiter le visionnage d'émissions de télévision.

Par la suite, il est recommandé d'éviter de soulever des poids, une activité physique excessive et des sports difficiles. Les personnes diabétiques doivent surveiller attentivement la glycémie, les patients hypertendus, pour surveiller leur pression artérielle.

Complications possibles

Immédiatement après l'opération, le patient peut présenter un œdème de la cornée, entraînant une déficience visuelle temporaire. Il est également possible une violation de l'écoulement du liquide intra-oculaire en raison d'un œdème du corps ciliaire et de la fermeture de l'angle de la chambre antérieure. Dans certains cas, le patient nécessite l'aide d'un médecin.

Des conséquences désagréables peuvent survenir dans une période plus éloignée. Certaines personnes peuvent développer des cataractes de rayonnement, aggraver la vision nocturne et présenter des défauts dans le champ de vision. Il est également possible que des déformations de la pupille et même la formation de synéchies postérieures - adhérences entre l'iris et le cristallin.

Les maladies les plus courantes de la rétine sont la rétinopathie, l'angiomatose, la rétinite, les déchirures et le détachement. L'une des méthodes les plus modernes et les plus efficaces de prévention et de traitement consiste à renforcer la rétine au laser. La procédure est absolument sans douleur, elle est effectuée en ambulatoire et donne de bons résultats. Vous pouvez le faire dans de nombreuses cliniques modernes.

Qui a besoin de la coagulation au laser de la rétine

La coagulation au laser de la rétine fait partie intégrante de la microchirurgie ophtalmique moderne. Ces opérations sont effectuées chez de nombreux patients atteints de pathologies dégénératives de la rétine, ainsi que dans le cadre de la prévention des complications.

Causes et symptômes des déchirures rétiniennes

La coagulation au laser est le plus souvent réalisée avec un amincissement et une déchirure de la rétine. Chaque personne devrait pouvoir distinguer les symptômes de la pathologie de la fatigue oculaire afin de pouvoir demander de l'aide à temps.

Causes des pathologies rétiniennes:

  • violations de la réfraction (myopie, hypermétropie);
  • défauts de circulation sanguine;
  • troubles de l'âge;
  • la cataracte;
  • impact négatif (blessure, surcharge);
  • maladies d'autres systèmes de l'organisme (stress, troubles neurologiques, forte augmentation de la pression artérielle).

Le risque de rupture rétinienne est que la pathologie est bénigne et parfois ne se manifeste pas du tout. Le patient ne peut tout simplement pas reconnaître la présence d'un problème et demander rapidement de l'aide. Il est donc très important de subir régulièrement des examens préventifs avec un oculiste.

Symptômes de rupture rétinienne:

  • l'apparition d'éclairs de lumière et de reflets devant les yeux (le symptôme augmente dans l'obscurité);
  • acuité visuelle réduite;
  • turbidité de l'image;
  • rétrécissement des champs visuels;
  • perception déformée des objets.

Les déchirures rétiniennes entraînent souvent un détachement. Seul un médecin expérimenté, disposant d'un équipement spécial, est capable de détecter une violation. Si des ruptures de la rétine sont détectées, il est recommandé de subir une procédure de coagulation au laser. Dans ces cas, des opérations prophylactiques ou limitantes sont prescrites.

Si vous ne traitez pas une déchirure de la rétine, cela provoquera certainement de graves complications. Le plus commun - le décollement de la rétine - peut priver une personne de la vue pour toujours. Avec une détérioration soudaine et brutale de la vision pour aider le patient sera très difficile. Les médecins ne réussissent pas toujours à ramener la rétine détachée à l'endroit, mais même après des opérations réussies, la vision n'est souvent pas complètement restaurée.

Caractéristiques de la coagulation au laser dans les pathologies rétiniennes

Le plus souvent, des processus dégénératifs de la rétine se développent dans le contexte de myopie élevée et moyenne, lorsque la forme du globe oculaire change, de même que lorsque la membrane est étirée et que la nutrition cellulaire est perturbée. Renforcer la rétine avec un laser est l’un des rares moyens d’éliminer de tels troubles.

Le but de la chirurgie au laser pour le décollement de la rétine est de créer une pointe (fusion) entre la rétine et la choroïde adjacente. Cet effet peut être obtenu à l'aide d'un coagulateur laser, qui élève la température dans les tissus et forme des microbirds locaux de la rétine.

La coagulation au laser vous permet de limiter le détachement à plat chez les personnes contre-indiquées à la chirurgie radicale. L'opération est également indiquée comme mesure supplémentaire après correction chirurgicale du détachement.

Types de coagulation au laser

  1. Prévention restrictive. Cette procédure est considérée comme thérapeutique et prophylactique. Le laser provoque des brûlures mesurées, créant une barrière autour du site de la dystrophie rétinienne, ce qui aide à arrêter le processus et à prévenir les complications.
  2. Prophylaxie périphérique. La procédure consiste en un renforcement prophylactique de la périphérie de la rétine afin d'éviter son décollement. Le laser traite les zones amincies, les soude à la choroïde et crée des adhérences autour des espaces existants.
  3. Panretinal. La méthode consiste à appliquer des brûlures microscopiques sur toute la région de la rétine (sauf le centre). Habituellement, la procédure est réalisée en plusieurs étapes et avec un intervalle de 2 à 4 mois afin de réduire la charge sur le globe oculaire. Le nombre de ces stades dépendra du stade du pathologiste (3-5 sessions). À chaque étape, 500 à 800 points de brûlures sont appliqués, ce qui prend une heure.

La coagulation au laser est commune pour la raison qui vous permet d'améliorer la vision, de rétablir le flux sanguin, de prévenir efficacement le détachement et les complications associées, jusqu'à la cécité. La coagulation au laser est considérée comme l’un des meilleurs moyens de traiter les pathologies rétiniennes.

Avantages de la coagulation au laser:

  • efficacité (la procédure prend 10 à 20 minutes sans qu'il soit nécessaire de placer le patient à l'hôpital);
  • sans sang;
  • homogénéité;
  • haute efficacité (les études montrent que la procédure donne de bons résultats dans 70% des cas).

Il est à noter que la coagulation au laser est bien tolérée par les patients de différents âges. L'opération peut même être prescrite à un enfant, dans la mesure où une anesthésie locale légère et sûre est utilisée.

Indications et contre-indications

La coagulation au laser de la rétine est le meilleur et presque le seul traitement de l'angiomatose, de la rétinopathie diabétique, de la thrombose veineuse centrale, des modifications de la macula liées à l'âge et d'autres pathologies de cette partie de l'œil.

Indications pour la coagulation au laser de la rétine:

  • la dystrophie de cet élément;
  • modifications vasculaires, y compris l'angiomatose (prolifération des vaisseaux sanguins dans l'œil);
  • déchirure et détachement de la rétine;
  • thrombose de la veine centrale;
  • obstruction de l'artère centrale;
  • rétinopathie diabétique;
  • tumeurs bénignes et malignes de la rétine.

La coagulation laser préventive est recommandée chez les hommes avant la correction de la vue au laser. La coagulation au laser est également utilisée pour éliminer les défauts vasculaires de la rétine et certains types de tumeurs. La chirurgie est recommandée pour les pathologies de la rétine chez les patients atteints de diabète sucré et d’hypertension artérielle.

Contre-indications à la coagulation au laser de la rétine:

  • croissance anormale des vaisseaux dans la zone de l'iris (néovascularisation de l'iris);
  • syndrome hémorragique prononcé (hémorragie du globe oculaire ou prédisposition élevée à celui-ci);
  • trouble ophtalmologique de l'environnement oculaire (ou, avant la coagulation au laser, une cryopexie par la conjonctive est nécessaire);
  • gliose épirétinienne, accompagnée d'un syndrome de traction (décollement du corps vitré à 3 ou 4 degrés, provoquant un décollement de la rétine);
  • décollement sévère de la rétine (risque accru de maculopathie, décollement de la choroïde et pathologies de la région maculaire);
  • thrombose veineuse rétinienne (dans certains cas);
  • choriorétinopathie séreuse centrale (parfois);
  • rubéose rugueuse de la rétine;
  • changements prononcés dans les éléments du fond;
  • maladies mentales et somatiques graves.

En outre, la procédure n'est pas recommandée pour les patients présentant une acuité visuelle inférieure à 0,1 dioptrie. Dans ce cas, il convient de discuter avec le médecin de la faisabilité de l'opération car la coagulation au laser peut nuire à la santé du patient.

Examen préopératoire

À la rupture et au décollement de la rétine, la coagulation permet de limiter le centre de la dystrophie. Identifier le défaut n'est possible qu'avec un examen attentif de la périphérie du fond d'œil à l'expansion maximale de l'élève. Avec un risque accru de développement du détachement, il est nécessaire de subir un tel examen au moins deux fois par an. Les patients atteints de myopie, les antécédents familiaux de décollement de la rétine et ceux qui ont subi une opération du système visuel doivent être enregistrés auprès d'un ophtalmologiste.

L’examen préalable à la coagulation au laser doit inclure les procédures suivantes:

  • tonométrie (vérification de la pression intraoculaire);
  • Visométrie (définition de l'acuité visuelle);
  • ophtalmoscopie (examen du fond d'œil);
  • Échographie;
  • tomographie rétinienne.

S'il existe des pathologies concomitantes, d'autres études peuvent être prescrites. Il est important de consulter le thérapeute, l'oto-rhino-laryngologiste et le dentiste avant l'opération afin d'exclure la contre-indication d'autres systèmes de l'organisme. Immédiatement avant la chirurgie, le sang et l'urine doivent être analysés, testés pour le VIH, la syphilis et l'hépatite, et une radiographie du thorax et du visage doit être effectuée.

Coagulation rétinienne

L'avantage de la coagulation au laser de la rétine est sa simplicité. L'opération est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale au goutte à goutte. La rétine étant opérée au laser, il n’ya pas de perte de sang et l’impact traumatique sur l’œil est minimisé. Cela réduit le risque d'infection à zéro.

Avant l'opération, des gouttes spéciales sont instillées dans les yeux du patient: certains dilatent la pupille, d'autres anesthésient. Pendant la procédure, le patient peut être en position assise. Avec la coagulation au laser, une lentille Goldman à trois miroirs est installée sur l'œil, ce qui permet de focaliser le rayonnement laser sur certaines zones du fond utérin. Le laser basse fréquence affecte la rétine pendant 20 minutes maximum. Le patient peut voir des éclairs de lumière et sentir la lentille, mais il n’ya ni inconfort ni douleur.

Le chirurgien contrôle le déroulement de la procédure à l'aide d'un stéréomicroscope (fournit une perception volumétrique). Selon les caractéristiques de la pathologie, le laser peut affecter des zones limitées ou traverser la périphérie. Lorsque la rétine est cassée, le laser est guidé le long du bord pour soigner le défaut. L'adhésion aux membranes sous-jacentes assure l'inhibition du processus dégénératif et la prévention du détachement à cet endroit.

La coagulation au laser provoque une forte augmentation de la température dans la zone opérée. Ce phénomène arrête les saignements et forme une commissure dans la lésion de pathologie. Lorsque la rétine est cassée, le laser aide à coller les zones endommagées. La coagulation au laser se produit sans incision de l'œil.

Après l'opération, le patient doit rester à la clinique pendant plusieurs heures. Lorsque le médecin est satisfait du résultat positif de la procédure, le patient est renvoyé chez lui.

Spécificité de la coagulation au laser:

  1. La zone de ruptures ou de détachement local est limitée à plusieurs rangées d'adhésions.
  2. La formation de fortes adhérences prend jusqu'à deux semaines.
  3. L'absence de progression du défaut (étendue au-delà de la limite de la coagulation) est considérée comme un signe de réussite de l'opération.

Des effets laser excessivement agressifs sur une grande surface de la rétine peuvent entraîner un décollement exsudatif, ainsi que des anomalies vasculaires et des modifications de la région maculaire. Avec le traitement rapide des complications peut cesser dans quelques jours.

Coagulation au laser de la rétine pendant la grossesse

La coagulation au laser de la rétine pendant la grossesse est acceptable. Habituellement, une opération est prescrite dans les cas où, dans le contexte de la myopie, des modifications prononcées de la rétine et un risque élevé de décollement de la rétine au cours de l'accouchement naturel sont détectés.

La dystrophie périphérique de la rétine est incluse dans la liste des raisons de l'interdiction de l'accouchement naturel. Il est fortement recommandé à ces patients de subir une césarienne, car le système visuel est soumis à une très forte charge. Par conséquent, en présence de pathologies oculaires, même avant la conception, il est nécessaire de subir un examen et, si nécessaire, de renforcer la rétine. Vous pouvez effectuer une coagulation au laser préventive jusqu’à 35 semaines de grossesse.

Les effets négatifs de la coagulation au laser de l'oeil

Dans la plupart des cas, la coagulation au laser de la rétine est réussie. Les complications, en règle générale, indiquent une inexpérience ou une négligence du chirurgien, ou un diagnostic préopératoire insuffisant. Avant la chirurgie, il est important de vérifier toutes les contre-indications et d’évaluer la possibilité d’une réaction allergique aux médicaments. Cependant, même si ces conditions sont remplies, des complications peuvent survenir, car la coagulation au laser est une intervention chirurgicale. Et une opération est toujours un risque.

Conséquences possibles de la coagulation rétinienne au laser:

  • le développement d'une inflammation dans la conjonctive (la conjonctivite est une complication désagréable, mais elle peut toujours être guérie par des gouttes en 4 à 5 jours);
  • trouble des membranes du globe oculaire.

Il est également très important, après l'opération, de suivre toutes les recommandations du médecin et de protéger les yeux. Ainsi, après la coagulation au laser, les patients ne peuvent pas supporter un effort physique intense, sinon la rupture des membranes oculaires pourrait se produire. Il est à noter que l'activité modérée devrait être limitée après la chirurgie tout au long de la vie.

Après la coagulation au laser, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste tous les six mois (indépendamment de la présence d'inconfort ou de symptômes). Si nécessaire, l'opération peut être répétée.

Coût de la chirurgie au laser

Vous pouvez réparer la rétine avec un laser à différents prix. Selon les cliniques, l'expérience des médecins et l'équipement technique, le chiffre varie de 3 000 à 50 000 roubles. Le coût de la coagulation panrétinienne est de 6 à 15 000 roubles par session. Lors du calcul du coût, le médecin tiendra également compte de la complexité de la procédure et de la zone de la rétine à opérer. Le prix peut également dépendre de l’intégration ou non de l’examen complet et de l’observation postopératoire annuelle dans l’ensemble de services.

La microchirurgie moderne des yeux a atteint un tel développement qu’avec l’aide de la coagulation, il est possible de guérir non seulement les déchirures et l’amincissement de la rétine, mais même des cas complexes de décollement. Afin d'éviter les pathologies rétiniennes, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic et un traitement précoces des pathologies du système visuel, de se soumettre à des tests deux fois par an, notamment en présence de pathologies rétiniennes et de facteurs de risque (myopie), ainsi que de vérifier l'état de la rétine au début et à la fin de la grossesse.

Coagulation laser de la rétine: opportunités, chirurgie, rééducation

La coagulation au laser de la rétine est une opération pratiquée sous anesthésie locale et facilement tolérée par les patients. Un équipement moderne vous permet de diriger le faisceau exactement vers le lieu des changements pathologiques. À la suite de l'exposition au laser, il se produit une coagulation (destruction partielle) des protéines rétiniennes. Cela provoque la "soudure" de la zone à problèmes et arrête la progression de la maladie et conduit parfois à sa guérison.

Indications pour la chirurgie

La coagulation au laser est réalisée avec les maladies oculaires suivantes:

  • Dystrophie rétinienne. La maladie peut être héréditaire ou acquise. Il s'exprime dans la défaite des cellules photoréceptrices. Une des options pour le développement de la maladie est le rétinoschisis - décollement périphérique de la rétine. C’est avec cette pathologie que la "soudure" la plus prometteuse des zones à problèmes.
  • Maladies vasculaires du corps. La coagulation au laser ne peut être utilisée que dans certains cas, par exemple pour prévenir la néovascularisation (prolifération vasculaire).
  • La rétinopathie est une zone locale d'amincissement de la couche rétinienne. Ils se produisent pour diverses raisons et, en règle générale, ne se manifestent pas chez les adultes. Toutefois, de tels raffinements peuvent par la suite causer des ruptures. Par conséquent, dans certains cas, le renforcement de la rétine est prescrit par la coagulation au laser.
  • Décollement de la rétine. Bien que ce soit souvent le résultat de certains processus, il est généralement considéré comme une maladie distincte. Une des manifestations les plus fréquentes du détachement est la dystrophie de réseau, caractérisée par des fractures et un amincissement de la rétine entre des vaisseaux oblitérés (remplis) entrelacés. Cela lui donne l'apparence d'un filet, d'un treillis.

Contre-indications à la coagulation au laser de la rétine

L'opération n'est pas réalisée dans les pathologies suivantes:

  1. Maladies qui entraînent une violation de la transparence de l'œil, par exemple une cataracte. Le chirurgien ne pourra tout simplement pas voir les zones à problèmes suffisamment clairement. Pour procéder à la coagulation au laser, vous devez d'abord guérir la maladie sous-jacente.
  2. Haut degré de décollement de la rétine. Dans ce cas, la coagulation au laser ne donnera pas un résultat positif.
  3. Hémorragie. Les hémorragies peuvent également interférer avec une imagerie claire. S'il s'agit d'un cas isolé, il est préférable d'attendre que le sang soit résolu.
  4. Gliose de degré III et plus. Cette maladie consiste à remplacer les cellules photosensibles rétiniennes par des éléments du tissu conjonctif. La coagulation au laser dans ce cas ne peut pas aider.

C'est important! La grossesse n'est pas une contre-indication à la chirurgie. La coagulation au laser peut être effectuée jusqu'à 35-36 semaines. Certaines femmes doivent l'exercer pour permettre un accouchement naturel. Le risque de rupture de la rétine augmente avec les aléas. Par conséquent, s'il existe une telle probabilité, le médecin recommande de recourir à la césarienne. Pour effectuer la coagulation, il faut non seulement une recommandation d'un ophtalmologue, mais aussi une autorisation d'un gynécologue.

Cours d'opération

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale. Un anesthésique est instillé dans l'œil du patient, qui commence à agir instantanément. La procédure elle-même est indolore, cependant, le fait de porter une lentille spéciale peut causer un inconfort.

Le déroulement de l'opération dépasse rarement 15 minutes. Premièrement, le médecin examinera une nouvelle fois le patient, après avoir préalablement dilaté ses pupilles avec de l'atropine. Après cela, l'analgésique tombera et posera une lentille sur l'œil. Cela ressemble à un oculaire de microscope. Cela empêchera les mouvements oculaires involontaires et permettra au faisceau laser de se focaliser avec précision sur la zone à problèmes.

Le patient verra l'action du laser comme des éclairs de lumière. En règle générale, ils ne causent pas de gêne, mais certains patients remarquent de légers picotements, des vertiges ou des nausées. L'opération se déroule en position assise. Le médecin est devant le patient et dirige le laser vers les zones à problèmes. L'œil lui-même est solidement fixé et le faisceau sur la rétine saine est exclu.

Après l'opération, le médecin retire l'objectif. Le patient est invité à s'asseoir quelques minutes pour reprendre ses esprits. Après cela, il est emmené dans la salle.

Période postopératoire

Après l'opération, l'action des gouttes dilatatrices de pupille restera. Si la procédure n'a été pratiquée que dans un œil, la vision du patient ne sera guère affectée. Cependant, il n'est toujours pas recommandé de prendre le volant dans cet état.

Selon que l'opération se déroule dans un établissement médical privé ou public, le patient peut quitter l'hôpital le jour même ou dans un délai de trois à cinq jours. Cette dernière option, bien que cela prenne un peu de temps, est préférable, car pendant la période postopératoire, le médecin vérifiera quotidiennement comment la rétine guérit et l'infirmière enterrera toutes les préparations nécessaires.

Si vous êtes autorisé à partir immédiatement dans une clinique privée après la chirurgie, vous ne devez pas vous dépêcher. Il faut attendre 2-3 heures jusqu'à ce que l'effet de la préparation instillée soit terminé et que la clarté habituelle de la vision revienne. Et dans tous les cas, il est préférable de demander à un membre de la famille ou à des amis de venir vous chercher à la clinique et de vous ramener à la maison.

Au cours des premières heures après la chirurgie, un léger gonflement et une rougeur peuvent se développer normalement. Ces symptômes disparaissent généralement d'eux-mêmes. Le processus de récupération de la rétine prend environ 2 semaines. A ce stade, il est souhaitable d'abandonner:

  • Activités liées aux chutes, aux tremblements, aux vibrations;
  • Fortes charges visuelles, travail à l'ordinateur;
  • Consommation d'alcool, tabagisme;
  • Soulever des poids, effort physique;
  • Se pencher ou dormir dans une position où la tête est en dessous des jambes.

Il est important d'éviter les rhumes car l'œil opéré est sujet à l'inflammation. Il est préférable, pendant la période de rétablissement, de refuser de visiter de grandes foules de gens, en particulier des groupes d’enfants.

Complications possibles après la coagulation au laser

La conséquence la plus fréquente de l'opération est une inflammation de la conjonctive. Pour la prophylaxie, le médecin prescrit des gouttes (par exemple, Tobrex); si le patient est à l'hôpital, des spécialistes surveilleront leur admission et leur problème oculaire. Si l'inflammation a encore commencé, il est possible d'utiliser des bains spéciaux, des antibiotiques à l'intérieur.

L'exfoliation répétée est également assez commune. Cela se produit lorsque la cause sous-jacente de la maladie n'est pas éliminée ou qu'elle ne peut pas être éliminée en principe. La rechute est traitée par la même méthode - la coagulation au laser de la rétine.

Parfois, après la chirurgie, des troubles visuels surviennent. Ils peuvent se développer immédiatement et disparaître après la disparition de l'œdème ou commencer quelque temps plus tard. Le patient peut être dérangé par le rétrécissement des champs visuels, l'apparition de points lumineux ou de points lumineux devant les yeux. Chaque cas est examiné séparément par le médecin, des recommandations individuelles sont attribuées. C'est important! Si vous vous trouvez dans de tels symptômes, vous devriez immédiatement consulter un spécialiste.

Certains patients ressentent le phénomène du cidre à l’œil sec après la chirurgie. Cela est lié au fait qu’une quantité suffisante de liquide lacrymal n’est pas produite. En conséquence, il existe des sensations de brûlure, une gêne, qui disparaissent si vous bâillez. Ce symptôme est facilement éliminé par des gouttes spéciales, notamment Systane Balance, qui aident à restaurer la couche lipidique protectrice.

Les autres modifications sont rares et résultent le plus souvent non pas de l'action du laser, mais de la progression de la maladie sous-jacente. Pour les prévenir, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste au moins une fois par an et de mener une étude du fond d'œil.

Prix, opération dans le cadre de la politique SGD

Le coût de la coagulation au laser est en moyenne de 7 000 à 10 000 roubles pour le renforcement de la rétine dans un œil. Le prix ne comprend pas le séjour à l'hôpital et les médicaments. Le coût affecte l'emplacement de la clinique, l'équipement utilisé.

Lorsque vous contactez un établissement médical public, il est possible d'effectuer l'opération gratuitement. Afin de recevoir ce type d’aide, le patient doit se rendre chez son ophtalmologiste pour un examen et recevoir une recommandation vers un hôpital pratiquant la coagulation au laser. Après cela, vous pouvez prendre rendez-vous avec le chirurgien. Il effectuera une autre inspection et fixera une date pour l'opération.

Vous devrez peut-être attendre 1 à 2 mois, le service est exécuté à son tour. Pendant ce temps, le patient devra passer tous les tests nécessaires et présenter ses résultats le jour fixé. En règle générale, dans les organisations privées, le patient choisit le temps et aucun examen n'est requis.

Avis des patients

La plupart des patients apprécient le niveau de l'opération et les conséquences. Les complications surviennent lorsque le non-respect des prescriptions médicales retarde la procédure.

Quelques heures après la chirurgie, la vue est rétablie, le patient peut reprendre une vie normale en tenant compte des restrictions recommandées par le médecin. C'est très pratique pour les patients. Dans les revues, ils remercient leurs médecins, ils sont satisfaits des améliorations apportées.

Certaines femmes subissent la procédure étant en position. Ils vont dans le but d'accoucher de façon autonome, sans recourir à la césarienne. En règle générale, les problèmes de rétine ne se manifestent que lors de l'inspection planifiée. Pour les femmes qui n'ont pas remarqué de symptômes désagréables associés à la vision, c'est un choc. Par conséquent, ils considèrent l'opportunité de renforcer rapidement et sans douleur la rétine en tant que véritable panacée.

Il est important de ne pas reporter l'opération au dernier trimestre. De plus, on parle le plus souvent de coagulation périphérique laser de la rétine (c'est le rétinochisis qui a peu d'effet sur la vision et qui est souvent diagnostiqué par hasard). L'action du laser est limitée par les champs extrêmes des cellules photosensibles, ce qui a une incidence minime sur la capacité de vision et l'état du patient.

La coagulation au laser de la rétine est une opération simple, qui a une valeur thérapeutique et prophylactique importante. Les complications qui suivent sont rares et si vous respectez toutes les recommandations du médecin, elles peuvent être minimisées.