Conjonctivite virale chez les enfants et les adultes - causes, signes. symptômes, diagnostic et médicaments

La détérioration de l'environnement, la dégradation de la qualité de la vie, le stress affaiblissent l'immunité de la personne moderne, ouvrant la voie à la pénétration dans le corps du patient d'infections dangereuses qui affectent la conjonctive - la muqueuse oculaire. L'enfant est encore moins résistant à l'infection qu'un adulte, du fait de l'immaturité de son immunité. La maladie présente un degré élevé de contagion: il n’est pas plus difficile de contracter une conjonctivite aiguë virale qu’un nez qui coule ou une toux.

Quelle est la conjonctivite virale

Nos yeux à l'extérieur du globe oculaire et à l'intérieur des paupières sont recouverts d'un mince film protecteur - la conjonctive, qui distribue le liquide lacrymal, avec lequel les particules étrangères sont éliminées de la surface de l'œil et hydratées. Ce film, comme tout tissu organique, est sujet aux attaques d'infections inflammatoires, dont l'adénovirus. Une fois sur la conjonctive, le virus commence à se multiplier, ce qui s'accompagne d'une inflammation des muqueuses, d'un gonflement, d'une déchirure. La maladie est souvent associée au SRAS, de sorte que les risques d'infection augmentent en période de danger viral.

Comment est-il transmis

Le risque de contracter une forme courante de conjonctivite résulte du contact avec une personne souffrant d'une maladie virale respiratoire aiguë, connue sous le nom de rhume. En cas d'infection indirecte, l'infection pénètre d'abord dans la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures et envahit les cellules de l'épithélium où elle commence à se multiplier. Après un certain temps, la cellule infectée s'effondre et le virus pénètre dans le sang, d'où il se propage dans tout le corps. Une personne malade touche les yeux avec des mains infectées, en particulier chez les enfants.

Période d'incubation

De l'entrée du virus dans l'organisme aux premiers symptômes cliniques, cela prend de 4 jours à une semaine. Les symptômes apparaissent après la première multiplication du virus sur la conjonctive. Initialement, le virus est localisé dans les cellules touchées, en raison des ressources dont il génère une nouvelle génération. Le facteur de résistance de l’immunité influe sur la durée de la période d’incubation: une forte immunité résiste pendant un certain temps, une faiblesse diminue immédiatement. Au cours de la période d'incubation, une vision trouble, une somnolence et des maux de tête peuvent indiquer un problème imminent.

Symptômes de la conjonctivite virale

Les symptômes courants de la forme virale de la maladie sont exprimés par une rougeur de la membrane muqueuse des yeux, une augmentation des démangeaisons qui conduit souvent à une infection du deuxième œil. Pour la maladie est caractéristique:

  • la formation de follicules sur la membrane muqueuse des paupières;
  • congestion conjonctivale des sécrétions muqueuses;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'oreille;
  • sensation de corps étranger dans l'œil;
  • la photophobie;
  • vision réduite

Conjonctivite virale aiguë

Pour la forme aiguë est caractérisée par la surprise, la force des symptômes de la maladie. L'affection affecte les deux yeux. Les vaisseaux se dilatent, éclatent parfois, ce qui entraîne un rougissement radical des protéines oculaires. Les paupières gonflent à l’état des rouleaux. Il y a des écoulements muqueux. Des sensations subjectives, douleur, sensation de brûlure, comme si une poignée de sable frappait les yeux. Un danger particulier est qu'avec cette forme de conjonctivite, la maladie peut se transformer en une forme chronique avec des conséquences fatales sous la forme d'une perte de vision, de lésions de la cornée.

Raisons

Les formes virales de conjonctivite infectieuse sont causées par des virus tels que l'adénovirus, l'herpès, l'infection à entérovirus, le virus du molluscum contagiosum. La maladie peut être le résultat d'une maladie respiratoire aiguë (maladie respiratoire aiguë, rhume), par conséquent, la conjonctivite, apparue sous l'influence d'un adénovirus, est la plus fréquente, en particulier pendant les périodes d'épidémies épidémiologiques. L'herpès et d'autres formes de conjonctivite suggèrent la présence de la maladie sous-jacente.

La conjonctivite est divisée en plusieurs types en fonction du type d'agent pathogène (herpès zoster, cytomégalovirus, variole, oreillons chez l'enfant, molluscum contagieux, agent pathogène entérovirus) et des caractéristiques de l'évolution de la maladie:

  1. L'herpès - provoqué par le virus de l'herpès simplex (HSV), qui se manifeste principalement chez les enfants, affecte un œil. Le cours est caractérisé par la léthargie et la durée, accompagné d'une éruption de vésicules herpétiques sur les paupières. Elle est divisée en catarrhale (manifestation faible de la maladie, petit mucus oculaire, décharge purulente) et folliculaire (elle est dure, au niveau des bords de la paupière et de la conjonctive, des érosions sont formées, des ulcères recouverts d'un film mince, des déchirures, une photophobie apparaissent).
  2. Fièvre adénovirale ou pharyngoconjonctivale - la pharyngite se joint, la température corporelle augmente, comme avec la grippe, les paupières des deux yeux gonflent, les muqueuses deviennent rouges. La forme catarrhale est facile, dure une semaine. La forme membraneuse survient chez un patient sur quatre, caractérisée par la formation d'un film mince, facile à enlever avec un tampon. Les hémorragies et les sceaux sont visibles. La forme folliculaire de la conjonctivite hémorragique est accompagnée d'une éruption de petites vésicules.
  3. La kératoconjonctivite épidémique est une maladie contagieuse qui affecte les adultes. Les infections se transmettent par contact par les mains sales et les articles d'hygiène personnelle. Il est causé par un adénovirus. Les symptômes sont les suivants: larmoiement, gonflement des paupières, rougeur des muqueuses et écoulement de pus. Si la maladie n'est pas guérie, il se produit une inflammation de la cornée de l'œil, une hypertrophie des ganglions lymphatiques et de graves complications. La maladie laisse l'immunité.

Diagnostics

Une sous-estimation du danger peut survenir si vous prenez une forme virale pour la conjonctivite allergique. La maladie est déterminée par un ophtalmologiste avec un examen standard sur une lampe à fente. Parfois, un patient prélève un frottis ou un frottis sur la conjonctive pour déterminer l'agent causal de l'infection. Le matériel est semé dans des environnements culturels. Les méthodes de diagnostic sont:

Méthodes de traitement de la conjonctivite virale

Des sensations désagréables dans les yeux peuvent survenir inopinément: l'inconfort de couper et le sentiment que du sable est versé dans les yeux empêchent de voir clairement et de vivre pleinement. La cause de la maladie Les ophtalmologistes appellent une lésion de la membrane muqueuse (conjonctive), située autour du globe oculaire.

Le plus grand danger pour les patients est la conjonctivite virale, car la maladie est très contagieuse et se propage très facilement. Les personnes de toutes les classes d'âge sont sujettes à la maladie, même les nouveau-nés.

Pour provoquer l'apparition de la maladie peuvent de tels facteurs:

  • l'avitaminose;
  • dommages à la muqueuse nasale;
  • troubles métaboliques;
  • dommages aux canaux lacrymaux.

Comment se transmet la conjonctivite virale

Selon l'agent pathogène, on distingue deux types de conjonctivite:

  • conjonctivite isolée - la cause de la maladie est un virus spécifique: entérovirus, adénovirus, herpès, zona, virus Coxsackie.
  • Conjonctivite causée par une infection virale spécifique - les causes de la maladie sont les suivantes: rubéole, rougeole, varicelle, oreillons, grippe.

La plupart des patients atteints de conjonctivite virale, à savoir 70%, doivent être hospitalisés. Cela est dû principalement au fait que la maladie se transmet facilement au cours du processus de contact des personnes.

L’infection par les gouttelettes en suspension dans l’air est moins probable que par contact.

Il est important de se rappeler que la maladie affecte les deux yeux d'une personne. Bien que les symptômes n'apparaissent initialement que sur un œil, ils se propagent avec le temps au second.

Un trait distinctif de la maladie est sa fréquence d'apparition: pendant la période des épidémies d'entérovirus et d'adénovirus. En conséquence, l'infection des voies respiratoires supérieures se produit parallèlement à la conjonctivite.

Si la conjonctivite virale est l'herpès, la maladie est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Les premiers symptômes de la maladie

La période d'incubation de la conjonctivite virale peut aller de quatre à douze jours. En règle générale, la maladie est précédée par la communication entre une personne en bonne santé et une personne déjà infectée.

Les symptômes principaux de la maladie ophtalmologistes appellent ce qui suit.

  • Apparaissent sur la conjonctive des follicules de la paupière.
  • Rougeur des yeux, larmoiement et démangeaisons abondantes. Le symptôme est causé par l'expansion des vaisseaux sanguins et l'irritation des terminaisons nerveuses des yeux.
  • Une décharge séreuse se forme systématiquement dans chaque œil.
  • Les ganglions lymphatiques situés devant l'auricule sont élargis et des sensations douloureuses se manifestent à la palpation.
  • Il y a une peur de la lumière et une sensation de présence d'un corps étranger, en particulier de sable, dans les yeux.
  • La cornée de l'œil perd sa transparence, devient trouble, l'acuité visuelle diminue. Il est important de noter que la restauration complète de la cornée ne peut se produire que quelques années après l’élimination de la conjonctivite virale.
  • Fatigue oculaire, gonflement des paupières.
  • Il y a des écoulements purulents, ce qui rend impossible l'ouverture des yeux le matin.

Les symptômes de la maladie disparaîtront probablement d’ici une semaine. Cependant, il ne faut pas négliger une maladie qui peut endommager la vue et devenir chronique.

Traitement de divers types de conjonctivite virale

Le diagnostic de la maladie est réalisé par des études cytologiques et virologiques, ainsi que sur la base de l'augmentation et de la sensibilité des ganglions lymphatiques parotides.

Conjonctivite adénovirale

En guise de traitement, le médecin prescrit des gouttes oculaires antivirales avec interféron.

  • "Ophtalmérone" - élimine le processus inflammatoire, renforce le système immunitaire et combat activement le virus. Pour le traitement de la phase aiguë de la maladie, il est nécessaire d'enterrer les yeux de 1-2 gouttes. La fréquence de la procédure est au moins six fois par jour. En outre, la fréquence de la procédure peut être réduite à deux fois par jour.
  • "Poludan" - utilisé pour éliminer le virus de l'herpès et l'adénovirus. Instiller le médicament devrait être 1-2 gouttes au moins six fois par jour (lorsque la maladie est dans la phase active), puis enterrer les yeux trois fois par jour. La durée du traitement est d'une semaine à dix jours.
  • "Aktipol" - est un médicament antiviral, antioxydant hautement actif, qui possède une propriété régénératrice sur les tissus et les muqueuses. La procédure d'instillation est effectuée au moins huit fois par jour, deux gouttes pendant dix jours.

Vous pouvez compléter le traitement avec des gouttes oculaires avec des pommades antivirales. Pour utiliser les médicaments doivent être exclusivement prescrits par un médecin.

Avant d'appliquer la pommade, vous devez vous laver les yeux avec une infusion de sauge, de camomille ou de thé. Après cela, goutte à goutte l'oeil infecté. La pommade doit être appliquée trente minutes après l’instillation.

  • "Florenal" - est utilisé pour éliminer le virus de l'herpès, l'adénovirus, dans le cas de la varicelle. Appliquer la pommade doit être au moins deux fois par jour. Le médicament est destiné à la paupière inférieure. La durée du traitement est de 10 à 45 jours.
  • "Onguent Tebrofen" - a un large spectre d'action. Le médicament est déposé sur les bords des paupières au moins trois fois par jour.
  • "Bonafton" - est prescrit pour certains adénovirus et en cas de lésion oculaire causée par le virus de l'herpès. Le cours de traitement pour les adultes: 0,1 g au moins trois fois par jour. Durée du médicament de 15 à 20 jours. Le traitement pour les enfants: 0,025 grammes de 1 à 4 fois par jour. Durée du médicament de 10 à 12 jours.

Pour un traitement plus efficace, il est possible de prescrire des médicaments antibactériens en association avec un antibiotique.

Le traitement de la myopie légère vise à corriger la vision à l'aide de lunettes et de lentilles de contact.

Les gouttes aideront-elles à la conjonctivite allergique? Vous trouverez la réponse dans cet article.

Conjonctivite virale herpétique

L'activation du virus de l'herpès dans le corps, chez l'adulte et chez l'enfant, s'accompagne généralement de lésions des muqueuses et de la peau. Aucune exception et conjonctive de l'oeil.

Si l'éruption s'étend sur les paupières, elles doivent être traitées avec une solution verte brillante.

Ne vous passez pas de pommades à action anti-herpétique, par exemple "Zovirax", "Acyclovir", "Florenal", "Pommade de Tebrofen", "Bonafton". Les médicaments doivent être placés sous la paupière inférieure.

Si le virus de l'herpès affecte non seulement la conjonctive, mais également la peau autour des yeux, un traitement par des médicaments anti-herpès oraux est nécessaire. De plus, des immunomodulateurs sont nécessaires.

Les antibiotiques sur ordonnance peuvent être utilisés à des fins préventives, pour éviter le développement de la maladie pour la deuxième fois.

Méthodes folkloriques

L'utilisation des méthodes traditionnelles de traitement de la conjonctivite virale doit être associée aux médicaments traditionnels et uniquement après approbation de l'ophtalmologiste. Les gadgets sont le traitement le plus efficace contre la maladie.

  1. Tamponnez de la gaze ou un petit morceau de coton avec du jus d'aneth fraîchement pressé et mettez les yeux pendant quinze minutes.
  2. Deux cuillerées à thé de baies de rose sauvage écrasées insistent dans un verre d'eau bouillante, filtrer. Humidifiez la gaze dans l’infusion et gardez-la pendant quinze minutes devant vous.
  3. Comme lotions, vous pouvez utiliser le jus de pommes de terre fraîchement pressées.
  4. Les fleurs de bleuet séchées (2 c. À soupe) bouillent pendant dix minutes dans un demi-litre d'eau. Insister pour une demi-heure et utiliser pour les lotions.
  5. Vous pouvez rincer aux yeux une infusion de camomille ou de sauge.

Caractéristiques du traitement de la forme aiguë de la maladie

Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer les pertes purulentes. Sinon, l'œil sera propice au développement d'un environnement microbien pathogène. Pour cela, vous pouvez utiliser une solution borique et des gouttes oculaires antibactériennes.

Le traitement de la forme aiguë de la conjonctivite virale nécessite l'utilisation d'antiviraux, en particulier de solutions et de pommades à base de composants tels que le florenal, le tebrofen ou l'oxoline.

L'utilisation d'albucide ou de tétracycline dans cette situation ne devrait avoir aucun effet. Cependant, en tant qu'agents prophylactiques, ils peuvent être utilisés pour éviter le développement de l'infection.

Les méthodes de traitement de la kératite oculaire reposent sur l’utilisation de médicaments antiviraux.

Pourquoi pendant la grossesse se produit souvent la dystrophie rétinienne, détails dans l'article.

Prévention

Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure la communication d'une personne en bonne santé avec un patient. Tout contact peut entraîner une conjonctivite virale.

À l’époque où les infections virales et les épidémies sont les plus actives, il est préférable d’éviter les manifestations de masse et d’essayer de ne pas se trouver dans des endroits surpeuplés.

Pendant cette période, veillez à renforcer le système immunitaire.

Nous ne devons pas oublier les questions d’hygiène: veillez à vous laver les mains, à manipuler avec des désinfectants spéciaux, à utiliser des serviettes. Essayez de vous essuyer les mains exclusivement avec une serviette personnelle.

Avec le respect de toutes les mesures de précaution, il n’est pas difficile d’éviter la maladie et d’en protéger parents et amis.

La durée de la période d'incubation de la conjonctivite virale

L’inflammation des muqueuses oculaires, ou conjonctivite, est une maladie qui peut gravement altérer la vie d’une personne. Cette maladie peut être évitée par une prophylaxie appropriée et en limitant le contact avec les maladies virales malades. Beaucoup de gens sont surpris que cette maladie ait une base virale. Peu de gens le savent, mais il existe une période d'incubation pour la conjonctivite virale, à cause de laquelle il est difficile de la corréler avec une maladie antérieure.

Types de conjonctivite

L'inconfort des muqueuses des yeux, du point de vue de l'homme du commun, peut survenir avec peu ou pas de raison. D'un point de vue médical, les mécanismes d'apparition de la pathologie sont plus évidents. La conjonctivite survient pour les raisons suivantes:

  • en raison de l'activité vitale des bactéries;
  • en raison des effets sur le corps des virus;
  • en raison d'une réaction allergique.

Il existe également une variété fongique de cette maladie et de la chlamydia atypique. Ils ne sont généralement pas inclus dans le classement général. Beaucoup de gens ne savent pas que la conjonctivite virale est une maladie contagieuse qui affecte non seulement les adultes, mais également les enfants, même les nouveau-nés.

Si ce n'est pas à temps pour faire attention à la présence dans cette pathologie, alors elle peut se transformer en une forme chronique. Si la maladie survient dans le corps est caché, alors provoquer son exacerbation peut:

  • l'avitaminose;
  • pathologie de la muqueuse nasale;
  • changement du taux métabolique;
  • perturbation des canaux lacrymaux.

Il est important de ne pas donner à la maladie une forme chronique, mais de la soigner dès le premier signe.

Quels virus peuvent causer une conjonctivite?

Il n'y a pas de virus particulier qui ne cause que la conjonctivite. Cette maladie est concomitante de nombreuses maladies. La difficulté du traitement réside dans le fait que l'inflammation des membranes lacrymales survient après une certaine période et non en même temps que la maladie sous-jacente. La conjonctivite virale peut être divisée en deux catégories:

  1. Isolé - lorsqu'un virus particulier a provoqué la maladie:
  • Coxsackie;
  • L'herpès;
  • bardeaux;
  • entérovirus;
  • adénovirus.
  1. Causé par une infection virale. Parmi les agents pathogènes probables présents:
  • la rougeole;
  • varicelle;
  • la rubéole
  • la grippe;
  • cochon.

Pour tout type de conjonctivite virale, une hospitalisation dans le bloc infectieux est nécessaire car cette maladie peut être transmise même par des gouttelettes en suspension dans l'air. Cependant, la conjonctivite bactériologique et allergique est considérée comme non infectieuse. Il est important en cas d'inflammation des muqueuses de l'œil de consulter un ophtalmologiste. Cela aidera non seulement à préserver votre vue, mais également à ne pas transmettre la maladie à d'autres.

Modes de transmission de la maladie

Les médecins pensent que la maladie peut être contractée par contact ou par gouttelettes en suspension dans l'air. Le premier est possible si vous vous souciez d'une personne et ne vous lavez pas les mains après un traitement oculaire. La deuxième option est plus destructive, dans la mesure où elle affecte la conjonctivite, tous ceux qui vivent dans la même région que le patient.

Toutes les personnes vivant avec un patient ne reçoivent pas toujours cette pathologie. Le fait est que chaque immunité est différente. Si les fonctions de protection du corps sont réduites en raison du stress, la conjonctivite peut ne pas se développer. Sinon, l'agent pathogène surmontera la période d'incubation au cours de laquelle il se répandra dans tout le corps et les premiers symptômes apparaîtront.

En règle générale, la conjonctivite causée par un virus était toujours précédée d'un contact avec le patient. La période d'incubation (le temps pendant lequel l'agent causal de la maladie affecte les systèmes de l'organisme) peut être différente - de 4 à 12 jours. Cette période dépend du type de virus qui est devenu l'agent causal. Par exemple, avec un entérovirus, les lésions oculaires commencent en quelques heures (de 4 à 18 ans).

Les médecins disent que les épidémies de conjonctivite virale se produisent généralement pendant la période de la maladie générale, les infections adénovirales et entérovirales. Dans ce cas, le virus affecte non seulement la membrane muqueuse des yeux, mais également les voies respiratoires supérieures.

Symptômes de la conjonctivite

Ainsi, après la période de propagation de l'agent pathogène dans tout le corps, la personne commence à ressentir la présence de cette maladie. Ceci est exprimé comme suit:

  • des follicules se forment sur la membrane muqueuse des paupières;
  • les vaisseaux se dilatent et les terminaisons nerveuses de la membrane muqueuse des yeux s'irritent, provoquant des démangeaisons, de graves larmoiements, des rougeurs;
  • une substance séreuse est libérée d'un, puis du second oeil;
  • les ganglions lymphatiques situés près de l'auricule deviennent enflammés et douloureux au toucher;
  • la photophobie apparaît et donne l'impression que du sable ou un autre corps étranger est tombé dans les yeux;
  • la cornée de l'œil devient trouble et, avec ce processus, l'acuité visuelle diminue;
  • les paupières gonflent et les yeux se fatiguent rapidement;
  • décharge remplacée par purulente, cela conduit au fait que le matin, il est difficile de lever les paupières.

Ces symptômes peuvent disparaître d'eux-mêmes, sans l'intervention d'un spécialiste, mais ne laissez pas la maladie suivre son cours. Il ne peut disparaître que pendant un moment, devenir chronique.

Qu'est-ce qu'une conjonctivite dangereuse chez les femmes enceintes et les enfants?

Une femme doit surveiller sa santé pendant la grossesse avec le plus grand soin. Durant cette période, son corps est le plus susceptible aux virus. Presque toutes les maladies peuvent causer beaucoup de complications, y compris la conjonctivite virale. Si une femme enceinte a mal aux yeux, elle doit être traitée très rapidement à l'hôpital.

Cette maladie est dangereuse pour les raisons suivantes:

  1. En l'absence d'un traitement approprié, il peut devenir chronique et s'aggraver régulièrement après la naissance du bébé. Dans ce cas, le risque d'infecter un enfant est élevé. Chez les enfants, une inflammation de la membrane muqueuse des yeux provoque un inconfort grave.
  2. Au cours de l'accouchement, l'enfant est en contact avec la bactérie de la mère, ce qui lui permet de contracter une pathologie virale du mucus dès les premières heures de la vie. Cela peut entraîner une perte complète de la vision de l’enfant.

Avant de commencer le traitement, il est important de déterminer la forme de conjonctivite dont souffre une femme. Le plan de la thérapie anti-inflammatoire sera différent. La plupart du temps, les femmes enceintes souffrent de conjonctivite allergique, mais il en existe aussi qui tolèrent sa variété virale.

Mesures préventives

Les médecins n'ont pas toujours la possibilité de placer le patient dans un hôpital pour le traitement de la conjonctivite. Par exemple, dans la période des épidémies, trouver des boîtes séparées gratuites est tout simplement impossible. Dans ce cas, avec le consentement du patient, il peut être invité dans un hôpital de jour ou laissé à la maison après avoir rédigé un plan de traitement. Les membres de la famille vivant avec des patients doivent observer les mesures préventives suivantes:

  • il est nécessaire de se laver les mains après le contact avec le patient;
  • essuyez vos mains uniquement avec votre serviette personnelle et lavez-les souvent;
  • utiliser des antiseptiques pour le traitement des mains.

Si aucun membre de votre famille n’est malade, une prophylaxie similaire est également nécessaire pendant l’épidémie de grippe et d’autres virus. Essayez d'éviter les endroits encombrés, y compris les transports en commun. Si le voyage ne l’évite pas, portez un masque. Rappelez-vous que les personnes en bonne santé doivent porter des masques et les changer toutes les 20 minutes. Le bandage doit couvrir le nez et la bouche.

Ne négligez pas l’hygiène personnelle, lavez-vous les mains souvent et essayez de ne pas toucher leur visage. C'est à partir des doigts que des virus pathogènes peuvent pénétrer dans la membrane muqueuse de l'œil. N'oubliez pas que pendant la journée, nous touchons avec nos mains un grand nombre d'éléments qui accumulent des bactéries et dissimulent les agents responsables des virus.

Période d'incubation de la conjonctivite virale

La conjonctivite virale est causée par différents types d’infections virales: adénoviraux, virus de la coke ou entérovirus. La majorité des cas de conjonctivite virale sont des maladies provoquées par des adénovirus. La conjonctivite virale de cette espèce survient généralement à l’époque de l’épidémie d’infection adénovirale.

Les symptômes

La période d'incubation d'une telle conjonctivite ne dépasse pas 4 à 12 jours. Souvent, de nombreux patients se souviennent peut-être qu'ils étaient associés à une conjonctivite malade il y a quelque temps. À la fin de cette période, la conjonctivite virale manifeste les symptômes suivants:

  • Des follicules peuvent se former sur la conjonctive
  • Il existe une augmentation des vaisseaux sanguins et une irritation des terminaisons nerveuses dans la région des yeux, qui se traduit par des rougeurs, des larmoiements, des démangeaisons des yeux.
  • D'abord, une décharge séreuse apparaît dans l'œil, qui se propage rapidement au deuxième œil.
  • Les ganglions lymphatiques Predusnye augmentent, deviennent douloureux à la palpation.
  • Une photophobie ou une sensation de corps étranger peut se développer dans les gaz.
  • L'opacification de la cornée peut être une cause de perte de vision et, même après le rétablissement, le médecin peut observer les opacités cornéennes résiduelles pendant encore 2 ans.

Lorsque la conjonctivite se manifeste sur le fond d’une maladie virale manifeste - rougeole (symptômes de la rougeole chez les enfants), oreillons, rubéole, varicelle et grippe - le traitement de la conjonctivite virale se réduit à une lutte commune contre la maladie sous-jacente et les yeux du bébé doivent être lavés avec des perfusions antiseptiques et anti-inflammatoires d'herbes ( camomille, sauge), par instillation de gouttes ophtalmiques avec interféron, et lors du rétablissement de la maladie sous-jacente, la conjonctivite virale est également stoppée.

Quels sont les symptômes de l'hémophtalmie ici link

Comme transmis

La conjonctivite virale provoque diverses infections virales, principalement dans les adénovirus. Dans la plupart des cas, la maladie est causée par des infections hospitalières transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air ou par contact. La conjonctivite virale se propage au contact d'un écoulement nasal infecté ou des larmes d'un malade. Les symptômes se font généralement sentir déjà une semaine après l’infection, couvrant progressivement une zone de plus en plus large de l’œil.

La conjonctivite virale se développe souvent dans le contexte d'un rhume et s'accompagne d'une inflammation des ganglions lymphatiques et d'un mal de gorge. Il convient de noter que cette maladie est l'une des plus courantes parmi toutes les pathologies oculaires existantes.

Prévention

Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure la communication d'une personne en bonne santé avec un patient. Tout contact peut entraîner une conjonctivite virale.

À l’époque où les infections virales et les épidémies sont les plus actives, il est préférable d’éviter les manifestations de masse et d’essayer de ne pas se trouver dans des endroits surpeuplés.

Pendant cette période, veillez à renforcer le système immunitaire.

Nous ne devons pas oublier les questions d’hygiène: veillez à vous laver les mains, à manipuler avec des désinfectants spéciaux, à utiliser des serviettes. Essayez de vous essuyer les mains exclusivement avec une serviette personnelle.

Avec le respect de toutes les mesures de précaution, il n’est pas difficile d’éviter la maladie et d’en protéger parents et amis.

Pendant la grossesse

La conjonctivite pendant la grossesse est caractérisée par une inflammation de la conjonctive - la membrane mince. Il relie le globe oculaire à la surface interne de l'œil. La maladie est due à une infection virale. En outre, le développement de la conjonctivite peut être déclenché par des microbes, une exposition à des allergies, un contact avec des irritants chimiques des yeux qui ont un effet négatif sur les yeux. Dans certains cas, la conjonctivite pendant la grossesse résulte du port de lentilles cornéennes.

Quelle est la conjonctivite dangereuse pendant la grossesse:

- La maladie peut être transmise au nouveau-né. Cela est dû au contact des yeux du fœtus avec les bactéries de la mère pendant le travail.
- La conjonctivite chez un bébé est dangereuse. Il doit être traité immédiatement. Sinon, il existe un risque de lésions oculaires graves ou de perte totale de la vision chez le nourrisson.
- Pour prévenir les infections oculaires chez le nouveau-né, il est nécessaire de verser des gouttes oculaires efficaces - Albucidum 20%.

Traitement de la conjonctivite chez la femme enceinte:

- La conjonctivite infectieuse est traitée avec des gouttes efficaces et des pommades contenant un antibiotique.
- La conjonctivite virale disparaît d'elle-même en quelques jours.
- Pour guérir la conjonctivite allergique, il est nécessaire de supprimer la source de l'allergie.

Le traitement de la maladie oculaire chez la femme enceinte dépend de la nature de la maladie.

Raisons

La conjonctivite virale est causée par diverses infections virales. La majorité des cas de cette maladie sont provoqués par des adénovirus, dans le contexte de l'épidémie à l'origine de cette maladie. Dans 70% des cas, la conjonctivite virale est causée par des infections nosocomiales, principalement transmises par contact ou par gouttelettes en suspension dans l'air. Ce type de maladie cause des lésions aux deux yeux.

La période d'incubation de la forme adénovirale de la maladie dure une semaine et les maladies à étiologie virale durent jusqu'à 48 heures. La maladie se caractérise par les symptômes suivants: une rougeur et une irritation des yeux commencent, une gêne apparaît en raison de la sensation d'un corps étranger dans les yeux. Transition possible de la maladie d'un œil à l'autre.

Période d'incubation

La conjonctivite virale affecte les deux yeux du patient. La période d'incubation dure 4 à 8 jours avec la forme adénovirale de la maladie et 4 à 48 heures avec la forme entérovirale de la conjonctivite virale.

Comment découvrir la maladie à différents stades de développement? Symptômes de la conjonctivite pendant la période d'incubation

La conjonctivite est provoquée par des bactéries et des virus qui tombent sur les objets ou les mains d'autres personnes lors d'un contact avec une personne infectée.

Les enfants sont en danger car ils touchent presque tout ce qu'ils voient. Non dangereux seulement la conjonctivite allergique, qui se développe sur le fond des allergies.

Période d'incubation de la conjonctivite chez l'adulte et l'enfant

La conjonctivite peut se manifester sous plusieurs formes. Ainsi, les formes infectieuses d'infection comprennent les sous-types bactériens et viraux. L'évolution, les symptômes et les méthodes de traitement de ces deux types d'affection sont différents.

Photo 1. L'oeil avec des signes de conjonctivite virale: il y a une forte rougeur, larmoiement abondant, la décharge de mucus clair.

Virale

Dans l'inflammation virale de la conjonctive, il existe deux sous-espèces: isolée, hospitalière. Ce dernier provoque une infection - grippe, oreillons, rougeole. Et les agents responsables d'une sous-espèce isolée sont les virus de l'herpès, les adénovirus et les entérovirus.

Lorsque l'inflammation de la conjonctive sous l'influence d'adénovirus, la période d'incubation de la maladie est de 4-12 heures. Les symptômes d'infection à un stade précoce ne sont pas présents, mais les patients signalent une détérioration de leur état de santé. Ils sont perturbés par une vision trouble, une somnolence, une léthargie, des maux de tête. Dans ce cas, la rougeur des yeux ou les larmoiements excessifs sont absents.

La forme virale de l'inflammation conjonctivale se développe rapidement et affecte les deux yeux. Les symptômes aigus de la maladie sont déjà visibles après 2 jours. Affaibli par le stress et la maladie, le corps signale une infection le premier jour. Tous les patients se plaignent de gonflement et de rougeur des paupières, d'une augmentation de la sécrétion lacrymale, de brûlures, de crampes et de démangeaisons.

C'est important! Pour que la forme virale de l'inflammation conjonctivale ne se termine pas avec l'évolution chronique de la maladie, si des symptômes aigus apparaissent, consultez un ophtalmologiste.

Les conseils s'appliquent aux adultes et aux enfants. Surtout les nourrissons allaitant avec un système immunitaire imparfait. La période d'incubation de l'inflammation chez eux dure généralement jusqu'à 8 heures.

Dans la forme bénigne de la conjonctivite virale, les symptômes sont légers. Et les parents ne sont pas faciles à voir la maladie à un stade précoce.

Les larmes et les rougeurs des yeux des enfants ne sont visibles qu'au jour 3 après l'infection.

Avant de comparaître, les adultes doivent faire attention aux changements mineurs et inhabituels dans le comportement du bébé, par exemple une diminution de l'appétit.

L'aide Dans 60% des cas, les enfants atteints d'une maladie de la conjonctive sont hospitalisés en raison du fait que le virus a frappé les yeux après avoir visité une crèche ou une maternelle.

Bactérienne

Contrairement aux virus, les bactéries n'infectent pas les deux yeux à la fois. Le lieu de leur localisation est un organe de vision. Dans ce document, les bactéries se multiplient activement. Les toxines libérées au cours de ce processus provoquent instantanément une inflammation. Pour que l’infection ne touche plus le deuxième œil sain, les deux organes de la vision sont soumis à un traitement médical en même temps.

La maladie se développe rapidement. La période d'incubation chez l'adulte est d'un jour, bien moins que deux. Après une période déterminée, des symptômes d'inflammation apparaissent: frissons, perte d'appétit, maux de tête.

Pour les bébés, la période d'incubation de la maladie est réduite à 20 heures. Ensuite, il y a un écoulement purulent jaune sale, un mucus grossier. L’accumulation nocturne de masses purulentes le matin provoque une forte adhérence des cils. Les symptômes d'inflammation au 3-5ème jour passent souvent à un œil en bonne santé.

Fongique

La forme fongique de la conjonctivite n'est pas incluse dans la classification générale. La maladie se développe sous l'action de moisissures et de levures sur la membrane muqueuse de l'œil. La maladie est accompagnée de symptômes médiocres.

La période d'incubation passe inaperçue. Aux premières heures de la maladie, les patients remarquent un léger écoulement oculaire. Ils sont complétés par des brûlures, des démangeaisons et une légère rougeur de la conjonctive. La maladie se développe rapidement.

Aux premiers signes de la maladie sont ajoutés:

  • gonflement;
  • manque de perception de la lumière vive;
  • des croûtes sur le contour des yeux - surtout le matin;
  • plaque purulente sur la conjonctive.
  • la formation d'infiltrats sous forme de nodules dans lesquels se concentrent les sécrétions muqueuses;

Attention! Si le type fongique de conjonctivite ne commence pas à être traité à un stade précoce, une lymphadénite purulente se développe dans le contexte de la pathologie. La forme chronique de l'inflammation conduit à la déformation et à la torsion des paupières, au développement de la canaliculite, de la dacryocystite ou à des lésions de la cornée.

Stades de développement: de l'initiale à la finale

Les stades de la maladie ne dépendent pas de la raison pour laquelle les cellules conjonctivales ont commencé à se décomposer. Leur séquence est inchangée:

  1. Altération (dommage). À ce stade, les cellules conjonctivales en bonne santé commencent à mourir sous l'influence de facteurs externes négatifs.
  2. Exsudation. Les cellules immunitaires entourent la zone affectée de l'œil et sécrètent un certain nombre de composés afin de reconnaître les agents responsables de la maladie et de provoquer des effets biologiques. Ceux-ci comprennent:
  • gonflement causé par l'entrée de plasma sanguin dans l'espace extracellulaire;
  • hyperémie (rougeur des muqueuses) due à une circulation sanguine accrue;
  • douleur due aux effets d'organismes nuisibles sur les nerfs.
  1. La prolifération. Au dernier stade, il y a une atténuation progressive de l'inflammation, le remplacement des cellules conjonctivales mortes ou endommagées par un connectif.

Comment traiter

Traitement de la conjonctivite prescrite par un ophtalmologiste après avoir identifié l'agent responsable de la maladie.

La vue bactérienne, même sous une forme légère, ne peut se passer d’aide d’antibiotiques (Levomycetin). En cas de décharge importante, le médecin vous recommande de laver le sac conjonctival avec une solution de Furacilin, puis de placer Olethetrin dans les yeux.

Lors du traitement de la forme virale, des interféronogènes pyrogènes et poludens sont utilisés. Ils sont perfusés 6 à 8 fois par jour dans la conjonctive. Ensuite, l'œil est traité avec des pommades Florenale ou Benafton pour supprimer l'activité des microbes.

La lutte contre la forme fongique d'inflammation est réalisée à l'aide de médicaments à base de nystatine et de lévorine. Le choix du médicament dépend du champignon qui a provoqué l'évolution de la maladie.

Le traitement de l'inflammation allergique est le plus simple. Cela dépend de l'utilisation des pommades hormonales Prednisolone et Hydrocortisone et de la consommation régulière de Tavegil ou de Claritin.

Conjonctivite en cours d'exécution

Les médecins avertissent que la négligence de la santé entraîne des complications. La conjonctivite lancée, porteuse de la chlamydia, affecte la croissance future des cils et entraîne une déformation des paupières.

La septicémie, l'otite moyenne et la méningite ne sont qu'une fraction des complications possibles après une infection des yeux par des bactéries.

La complication la plus courante après une inflammation allergique est un processus chronique. Après une infection adénovirale, les patients observent un trouble de la cornée, une violation du film lacrymal.

Vidéo utile

Regardez la vidéo, qui décrit le mécanisme de développement et les causes de la conjonctivite, décrit les symptômes caractéristiques de l’inflammation.

Combien de temps dure le traitement?

En cas d'inflammation bactérienne, le traitement dure généralement entre 5 et 7 jours. Beaucoup moins - 2 semaines. La durée du traitement dépend des caractéristiques de l'organisme. La conjonctivite virale sans visite chez le médecin dure 20 jours. Prendre des médicaments raccourcit le temps de récupération.

Le cours de se débarrasser des manifestations allergiques de la maladie - deux semaines. Parfois - 7-10 jours. Le succès du traitement dépend de l'identification de l'allergène par le médecin traitant. La période nécessaire au traitement est influencée par les règles d'hygiène du patient: absence totale de contact avec des personnes en bonne santé, utilisation d'objets personnels.

Conjonctivite: période d'incubation, diagnostic et traitement

✓ Article vérifié par un médecin

La conjonctivite est une maladie infectieuse caractérisée par un processus inflammatoire de la muqueuse oculaire (conjonctive). Les virus ou les bactéries (streptocoques, E. coli, staphylocoques) peuvent provoquer des maladies. La conjonctivite causée par la chlamydia est particulièrement dangereuse. Cette forme de maladie est extrêmement difficile et peut entraîner de graves complications aux organes de la vue.

Le traitement de la conjonctivite dépend du type d'agent pathogène et prend généralement 5-7 jours. Afin de ne pas retarder la récupération, il est important de diagnostiquer la pathologie à temps et de ne pas passer à côté des premiers symptômes. Le moment de leur apparition dépend de la période d'incubation de la maladie, qui peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours.

Conjonctivite: période d'incubation, diagnostic et traitement

Période d'incubation pour la conjonctivite virale

La conjonctivite virale est causée par différents groupes de virus, en fonction des deux types de maladies pouvant être distinguées:

  • conjonctivite isolée (causée par des adénovirus, des entérovirus, des virus de l'herpès de type 1 et 2, etc.);
  • conjonctivite hospitalière (survient dans le contexte d'infections hospitalières, par exemple oreillons, rougeole, grippe).

Pour les formes d'infection adénovirale, la période d'incubation est de 4 à 12 jours. A ce stade, le patient ne souffre généralement d'aucun symptôme, mais des signes de détérioration de l'état de santé peuvent déjà être perceptibles. Au cours de cette période, les plus caractéristiques sont les maux de tête, la somnolence et la vision floue. Les signes visibles de la maladie - larmoiement, rougeur des paupières - sont absents à ce stade.

Définition de la conjonctivite virale

Les formes virales de la maladie se développent rapidement et prennent presque immédiatement une évolution aiguë. À partir du moment de l’infection jusqu’à l’apparition des symptômes cliniques, il faut moins de 48 heures. Si l’immunité du patient est affaiblie par des maladies respiratoires, la pathologie apparaît 8 à 12 heures après l’infection. Le patient ressent des démangeaisons dans les yeux, des brûlures, des crevasses peuvent apparaître. La quantité de larmes augmente, les paupières deviennent rouges et gonflées. À ce stade, il est important de commencer le traitement à temps pour que la maladie ne devienne pas chronique.

C'est important! Environ 60% des cas de conjonctivite virale nécessitent une hospitalisation du patient, car la maladie se propage rapidement par groupes, en particulier les enfants.

La plupart des patients refusent un traitement hospitalier, préférant être traités à domicile. Cette approche n'est justifiée que si une personne vit seule et ne prévoit pas d'aller travailler ni de visiter d'autres lieux publics réunissant un grand nombre de personnes pendant la période de maladie. Si une personne atteinte d'une conjonctivite virale diagnostiquée continue à mener une vie normale, elle devient une source de danger pour les autres. Il est donc préférable d'écouter les recommandations des médecins et de suivre l'alitement au moins pendant les 3 à 5 premiers jours suivant l'infection.

Quelle est la durée d’incubation de la conjonctivite virale chez l’enfant?

La période d'incubation de la conjonctivite chez les enfants varie de 4 à 8 heures.

Le système immunitaire des enfants, en particulier des nouveau-nés et des nourrissons, étant très vulnérable, la maladie se manifeste presque immédiatement après le contact avec le vecteur du virus. Dans la plupart des cas, la période d'incubation est de 4 à 8 heures. Dans les formes bénignes d’infection, les symptômes sont légers, de sorte que les parents ne peuvent remarquer une rougeur et une larmoiement graves que pendant 2 à 3 jours après l’infection.

Vous pouvez suspecter la présence d'une infection en modifiant le comportement de l'enfant: il peut refuser de manger, se réveiller la nuit, être capricieux. Il est important que les parents soient attentifs à tout changement de la condition et du comportement du bébé. S'il existe des signes qui ne sont pas typiques chez un enfant (par exemple, un manque d'appétit, ce qui n'était pas observé auparavant), il est nécessaire de procéder à un examen complet de l'enfant et de consulter un pédiatre.

Période d'incubation pour la conjonctivite bactérienne

La conjonctivite bactérienne est causée par la pénétration dans la membrane muqueuse de bactéries qui commencent à proliférer activement et libèrent les produits de leur activité vitale - les toxines. Contrairement à la forme virale de la maladie, qui affecte les deux yeux, une infection bactérienne est généralement localisée dans un seul œil. Malgré cela, un traitement médical est toujours appliqué des deux côtés pour empêcher l’infection de se propager à un œil sain.

Détermination de la conjonctivite bactérienne

La conjonctivite bactérienne est associée à une augmentation de la température corporelle et à des signes d'intoxication générale: maux de tête, frissons, perte d'appétit. Les symptômes de la pathologie se développent rapidement - la période d'incubation est généralement d'une journée, mais dans certains cas, le diagnostic de la maladie peut prendre jusqu'à 48 heures.

Chez les enfants, ce stade dure 20 à 24 heures. Après cette période, les symptômes de la maladie se manifestent et nécessitent un traitement immédiat. Afin de choisir le bon traitement médicamenteux, il est important de diagnostiquer la maladie à ce moment-là. Pour cela, vous devez connaître ses signes et ses symptômes.

Conjonctivite virale

La conjonctivite virale est un processus inflammatoire pathologique localisé sur la conjonctive, la membrane muqueuse externe recouvrant la sclérotique, ainsi que sur la surface interne des paupières, dont le développement est associé à l'ingestion ou à l'activation d'une infection virale déjà présente dans le corps.

La conjonctivite virale de l’œil dans la plupart des situations est déclenchée par la pénétration dans le corps d’un adulte ou d’un enfant d’agents infectieux qui affectent les voies respiratoires supérieures du type d’adénovirus ou d’herpès, ce qui peut également provoquer le développement d’un rhume banal. Récemment, la conjonctivite virale aiguë, qui est enregistrée principalement dans la catégorie de la population pédiatrique, est devenue plus fréquente.

La conjonctivite virale chez les enfants se caractérise par un niveau élevé de contagiosité et, par conséquent, elle est souvent de nature épidémique.

La conjonctivite virale chez l'adulte est déclenchée par un nombre limité d'agents viraux et se développe le plus souvent au contact d'un enfant souffrant de cette pathologie.

La conjonctivite virale se développe lorsqu'une infection herpétique est activée dans le corps d'un adulte ou d'un enfant. Les enfants constituent le principal groupe à risque pour le développement de cette forme étiologique de conjonctivite. La conjonctivite virale herpétique est souvent unilatérale et sujette au développement de symptômes cliniques stagnants et prolongés. Outre les manifestations caractéristiques, la conjonctivite herpétique virale chez l'enfant s'accompagne de l'apparition d'éléments caractéristiques d'une éruption cutanée sous la forme de bulles sur la peau des paupières. La conjonctivite virale herpétique se développe avec une combinaison d'étiologie virale et bactérienne. Une forme extrêmement grave de conjonctivite herpétique virale est vésiculo-ulcérative, caractérisée par de nombreuses érosions et ulcères sur la conjonctive des paupières.

La conjonctivite virale chez l'adulte est le plus souvent de nature adénovirale et est souvent qualifiée de maladie infectieuse par fièvre pharyngoconjonctivale, car le développement du processus inflammatoire dans l'oropharynx et une réaction fébrile prononcée se produisent simultanément avec la défaite de la conjonctive. La conjonctivite virale de l’œil, déclenchée par un adénovirus, est dans la plupart des cas de nature bilatérale et n’est presque jamais compliquée par le composant bactérien.

Dans une situation où la conjonctivite virale aiguë se présente sous une forme catarrhale, il existe une légère intensité de manifestations cliniques de courte durée. Seulement 25% des cas de conjonctivite virale sont une forme membraneuse, caractérisée par l'apparition à la surface de la conjonctive de minces pellicules de couleur blanc grisâtre faciles à éliminer. La conjonctivite allergique virale folliculaire est accompagnée de l'apparition de petites vésicules sur les muqueuses de l'œil.

Causes de la conjonctivite virale

Selon des études scientifiques sur le pouvoir pathogène de divers types de virus en relation avec le corps humain, plus de 150 virus présentent un tropisme pathologique pour l’organe humain de la vision. La première mention de la conjonctivite virale présentant un niveau élevé de danger épidémique remonte à 1889. La conjonctivite virale allergique déclenchée par une infection à adénovirus a été établie pour la première fois par le scientifique Paroff W.E. en 1954. Une forme étiologique aussi dangereuse de cette pathologie, telle qu'une conjonctivite hémorragique épidémique, a été enregistrée pour la première fois en Afrique en 1969, et seulement un an plus tard, les scientifiques ont été en mesure d'identifier l'agent pathogène entérovirus-70 appartenant au groupe des picornavirus.

Un pourcentage important de la catégorie étiologique de la conjonctivite virale est herpétique, ce que les infectistes considèrent comme sûr pour l'épidémie car l'agent pathogène a un effet pathologique sur l'homme de manière endogène, contrairement aux adénovirus, par exemple.

À l'heure actuelle, plus de 45 types de virus provoquant une conjonctivite virale aiguë ont été identifiés par des spécialistes du profil infectieux. Ainsi, les sérotypes A-3 et A-7 provoquent une fièvre pharyngoconjonctivale et le sérotype A-8 provoque le développement d'une forme grave de la pathologie de la «kératoconjonctivite épidémique». Les adénovirus sont des virions de 60 à 86 nm, dont la reproduction a lieu dans les noyaux des cellules épithéliales, sont des virus à ADN. L'inactivation des adénovirus ne peut être obtenue qu'en appliquant une solution à 0,5% de chloramine ou une solution à 5% de phénol, tandis que les médicaments classiques sous forme de gouttes oculaires n'ont pas d'effet néfaste sur l'infection par l'adénovirus.

Les picornavirus appartenant aux facteurs étiologiques de la conjonctivite virale sont petits et appartiennent à la catégorie des virus à ARN.

Symptômes et signes de la conjonctivite virale

Les signes cliniques communs à toutes les formes étiopathogénétiques de conjonctivite virale comprennent une augmentation des larmoiements, une hyperémie de la sclérotique et de la conjonctive, un flux asymétrique. Chacune des variantes étiopathogénétiques de la conjonctivite virale se distingue par l'apparition de marqueurs cliniques pathognomoniques, sachant qu'il est possible d'établir le diagnostic correctement avant d'appliquer des techniques de diagnostic supplémentaires.

La conjonctivite herpétique est caractérisée par la propagation parmi la catégorie de la population pédiatrique, des lésions unilatérales de l'organe de la vision et une augmentation lente des symptômes cliniques. Les symptômes ci-dessus sont plus inhérents à la forme catarrhale de la conjonctivite herpétique, alors que les follicules ou vésicules ulcéreuses sont caractérisés par l'apparition de follicules particuliers (vésicules) sur la conjonctive, dont l'ouverture s'accompagne d'une morbidité marquée et de la formation d'un défaut érosif-ulcéreux de la muqueuse. Les principales plaintes d'un patient souffrant de conjonctivite herpétique virale sont une augmentation des déchirures et une photophobie.

L'étiologie adénovirale de la conjonctivite virale a été établie assez récemment et les spécialistes des maladies infectieuses ont déterminé les principales caractéristiques cliniques de cette pathologie sous la forme de lésions simultanées non seulement de la conjonctive, mais également des muqueuses de l'oropharynx, associées à une fièvre modérément prononcée. Un examen visuel du patient peut révéler le gonflement des paupières, l'hyperhémie de la sclérotique et de la muqueuse conjonctivale, ainsi que la présence d'une quantité minime d'écoulements muqueux clairs.

Dans une situation où la conjonctivite adénovirale du patient se présente sous une forme catarrhale, l'ensemble du processus pathologique ne dure pas plus d'une semaine, après quoi un rétablissement complet se produit. Dans la variante clinique pelliculaire de la conjonctivite adénovirale, des films minces se forment à la surface de la conjonctive. Ils présentent une couleur blanchâtre et peuvent être facilement éliminés à l'aide d'un coton-tige. En l'absence de traitement opportun, le patient peut ressentir une soudure dense des films, dont la surface saignante est exposée, après élimination, et se cicatriser avec la formation d'un défaut cicatriciel non grossier. La forme folliculaire de la conjonctivite adénovirale s'accompagne du développement des mêmes signes cliniques que ceux des lésions herpétiques de la conjonctive.

La "kératoconjonctivite épidémique", qui touche principalement la catégorie d'adultes de la population, est la plus dangereuse en ce qui concerne la propagation rapide d'une personne à une autre variante étiopathogénétique de la conjonctivite virale. Le provocateur du développement de la kératoconjonctivite épidémique est l’un des types d’infection à adénovirus et la propagation de l’agent viral se fait généralement par contact. Par ailleurs, il convient de mentionner la possibilité d'une propagation nosocomiale de la kératoconjonctivite épidémique, à condition que le personnel médical ne respecte pas les normes sanitaires et hygiéniques.

La période d'incubation de la conjonctivite virale est d'environ sept jours. Le début des manifestations cliniques est l'apparition d'un mal de tête, d'une faiblesse légère, d'un trouble du sommeil chez une personne. Par la suite, il y a une lésion oculaire unilatérale, qui se manifeste par une sensation d'obstruction, de déchirure, d'apparition d'un écoulement des yeux. Les signes objectifs de la conjonctivite dans cette situation sont un gonflement des paupières et une hyperémie des muqueuses.

En outre, la conjonctivite virale se caractérise par des lésions des ganglions lymphatiques régionaux, accompagnées par l'apparition d'une douleur dans la région parotide et sous-mandibulaire. Les symptômes cliniques actifs durent environ une semaine, après quoi une «période de bien-être imaginaire» dure plusieurs jours. Ensuite, il y a une activation inverse du processus pathologique sous la forme d'une augmentation de la déchirure et d'une sensation de contamination des yeux, qui s'accompagnent souvent d'une détérioration de la fonction visuelle, ce qui indique une lésion inflammatoire de la cornée sous la forme de la formation d'opacités ponctuelles multiples.

La kératoconjonctivite virale épidémique virale peut atteindre deux mois, après quoi le patient récupère complètement et la formation de réactions immunitaires post-infectieuses persistantes empêchant la réapparition de la maladie se produit. En cas d'évolution compliquée de toute forme étiopathogénétique de conjonctivite virale, on note l'apparition d'une kératite nécessitant une correction médicale immédiate et pouvant entraîner une perte complète de la fonction visuelle.

Diagnostic de la conjonctivite virale

Dans la plupart des situations, il suffit de recourir à une technique de diagnostic standard, telle que l’inspection à la lampe à fente, pour diagnostiquer la conjonctivite virale. Afin d'identifier de manière fiable l'agent causal d'une forme étiopathogénétique particulière de conjonctivite virale, il est nécessaire de prélever un frottis ou une chute de la conjonctive du patient afin de poursuivre les recherches en laboratoire afin de déterminer le type de réaction cellulaire, de procéder à une analyse virologique et de semer dans des environnements culturels particuliers.

Dans le diagnostic de la variante adénovirale et herpétique de la conjonctivite virale, il faut avant tout se fier à l’évaluation de la spécificité des manifestations cliniques et aux données de l’examen visuel du patient. Parmi les mesures de diagnostic en laboratoire, dont la conduite nécessite une période plus longue que l'évolution de la conjonctivite virale elle-même, il convient de noter les tests cytologiques et immunofluorescents (MFA) et en particulier les tests immunoenzymatiques (ELISA).

En analyse cytologique, le technicien de laboratoire a pour tâche de déterminer les modifications spécifiques caractéristiques des cellules épithéliales affectées par le virus, préalablement colorées selon Romanovsky-Giemsa. Ainsi, la conjonctivite adénovirale est caractérisée par la détection de la dégénérescence des cellules épithéliales avec vacuolisation de leurs noyaux et par la désintégration de la chromatine, ainsi que par la présence de cellules monocytaires et de neutrophiles contenant des inclusions intra-plasmatiques spécifiques dans le sac conjonctival détachable.

Traitement de la conjonctivite virale

Compte tenu de la spécificité des agents responsables de la conjonctivite virale, des médicaments tels que les gouttes oculaires antivirales, l’interféron et les pommades antivirales doivent être inclus dans le schéma thérapeutique principal du patient. La principale tâche de l'ophtalmologiste traitant est l'utilisation de médicaments susceptibles d'améliorer le fonctionnement du système immunitaire du patient, du fait que la conjonctivite virale se développe généralement chez les personnes souffrant d'une forme quelconque de déficit immunitaire. Un bon outil est l’utilisation de complexes multivitaminés avec la présence d’oligo-éléments, ainsi que d’adaptogènes pour les plantes.

L'utilisation de compresses chaudes et de gouttes oculaires de larmes artificielles doit être considérée comme une mesure thérapeutique symptomatique à appliquer à tous les variants étiopathogénétiques de la conjonctivite virale. Pour réduire les processus inflammatoires localisés sur la muqueuse conjonctivale par les ophtalmologistes, des cures de courte durée utilisant des gouttes oculaires, dont les facteurs actifs sont les hormones corticostéroïdes.

En tant que médicament spécifique ayant un effet antiviral actif, la conjonctivite virale est autorisée à utiliser les gouttes ophtalmologiques Ophtalmoferon, dont le principe actif est l'interféron recombinant. Dans une situation compliquée par la composante bactérienne de la conjonctivite virale, le traitement médicamenteux principal doit être complété par la nomination de collyre antibiotique. En cas de conjonctivite herpétique, les gouttes à base d'acyclovir ont un bon effet pharmacologique.

Parmi les mesures thérapeutiques non spécifiques qui devraient être appliquées par tous les patients souffrant de conjonctivite virale, il convient de noter le respect des règles d’hygiène personnelle, le lavage en profondeur des mains. La durée du traitement médicamenteux de la conjonctivite virale dans la plupart des situations ne dépasse pas deux semaines, après quoi le rétablissement complet est atteint.

Gouttes et onguents pour la conjonctivite virale

À ce jour, la plupart des sociétés pharmaceutiques proposent une large gamme de gouttes ophtalmiques, ainsi que d’autres formes de médicaments utilisés dans le traitement d’une pathologie telle que la conjonctivite. L'effet de chaque médicament a ses propres caractéristiques et, par conséquent, il est absolument inacceptable de l'utiliser sans la nomination d'un spécialiste.

Tous les collyres de l'arsenal pharmacologique utilisé dans le traitement de la conjonctivite peuvent être divisés en catégories, en fonction de l'étiologie de la maladie. Pour obtenir un bon effet thérapeutique dans la conjonctivite virale, des gouttes pour les yeux telles qu'une solution à 0,1% de terbofène sont utilisées une goutte trois fois par jour, une solution à 0,1% de Florenal une goutte six fois par jour, une solution à 0,3% Floksala "une goutte quatre fois par jour. Le traitement antiviral lors de l’utilisation des gouttes oculaires ci-dessus doit durer deux semaines.

En outre, une solution de gludantan à 0,1% a un effet neutralisant sur la plupart des virus qui provoquent le développement de la conjonctivite, qui est utilisée selon le schéma en utilisant une goutte dans chaque sac conjonctival trois fois par jour; dans les cas graves, le débit de dose peut être augmenté jusqu'à six fois. Des gouttes antiseptiques de la solution à 0,02% de «Oftadek» doivent être utilisées en cas de risque de complication bactérienne et lorsque le débit de dose est de cinq fois par jour. Des gouttes oculaires telles qu'une solution à 30% de "Albucid" et possédant une activité antimicrobienne peuvent être utilisées pour la conjonctivite virale uniquement en tant que remède symptomatique réduisant l'inflammation de la conjonctive. L'utilisation de ces gouttes chez les enfants est limitée par le développement d'effets indésirables sous la forme d'une sensation de brûlure à court terme immédiatement après l'instillation oculaire.

Lorsqu’on associe une conjonctivite virulente purulente, il est recommandé d’utiliser ces gouttes pour les yeux comme une solution à 0,35% de Tobrex, qui présente une action bactéricide prononcée en raison du contenu d’un antibiotique à large spectre dans sa composition.

Les ophtalmologistes concentrent l'attention des patients atteints de conjonctivite virale ou d'un autre type de conjonctivite sur la préparation de l'œil avant l'utilisation de collyre. Ainsi, vous devez d’abord laver chaque œil avec un extrait de camomille aux herbes, tout en utilisant un coton pour chaque œil. Ensuite, il est nécessaire de verser des gouttes oculaires antiseptiques de type Albucide dans chaque sac conjonctival, après quoi une pommade antivirale peut être appliquée.

Efficace contre les infections à l'herpès et aux adénovirus, les pommades oculaires antivirales sont Bonafton et Florenal, dont l'ingrédient actif est le bisulfite de fluorénonglyoxal. Dans la plupart des situations, les ophtalmologistes prescrivent un traitement local complexe contre la conjonctivite virale, comprenant non seulement des gouttes oculaires et des pommades antivirales, mais également des gouttes antihistaminiques et bactéricides.

Une des caractéristiques du traitement de la conjonctivite herpétique virale est l’utilisation de pommades oculaires antihépétiques à 3% telles que Zovirax, Acyclovir, Virolex, qui visent à prévenir l’apparition de nouveaux éléments de l’éruption, accélérant ainsi la cicatrisation des tissus de la paupière touchée.

L'utilisation d'une pommade oculaire nécessite la mise en œuvre de manipulations successives du patient. Donc, avant d'utiliser la pommade, vous devez vous laver soigneusement les mains, puis pencher la tête en arrière, retirer la paupière inférieure et déposer environ 0,5 cm de la pommade. La plupart des sociétés pharmaceutiques attachent une tige de verre spéciale à la pommade oculaire antivirale, avec laquelle il est facile de poser la pommade.

Conjonctivite virale - quel médecin aidera? En présence ou soupçonné du développement de cette maladie devrait immédiatement demander conseil à des médecins tels que des maladies infectieuses, ophtalmologiste.