Maladie de la cornée

L'opacification de la cornée chez le peuple est souvent appelée une épine. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui, en l'absence de traitement adéquat, peut entraîner une perte complète de la vision.

Les causes de la turbidité peuvent être de divers facteurs, allant des maladies des organes de la vision aux blessures mécaniques.

Lorsqu'il est diagnostiqué à un stade précoce, ce phénomène peut être guéri sans conséquences et le respect des mesures préventives vous permet de l'éviter complètement et de préserver la santé des yeux pendant longtemps.

Pour identifier la maladie à temps, il est important que chacun de nous connaisse les facteurs de risque et les symptômes de la nébulosité cornéenne.

Kératocône - Description de la maladie, étapes, étapes du traitement

Tout le monde connaît les maladies courantes de l’œil, telles que la myopie, l’hypermétropie, le glaucome, la conjonctivite.

Mais parmi les maladies de l'organe de la vision, il existe des pathologies rares qui peuvent malheureusement survenir chez chaque personne.

Et la plupart d'entre eux peuvent faire beaucoup de dégâts et causer beaucoup de problèmes, ce qui affectera négativement la vue.

L'un d'entre eux est le kératocône - changements dégénératifs de la cornée, entraînant son amincissement et son changement de forme.

Les principales causes et méthodes de traitement de l'exophtalmie

Malheureusement, il existe de nombreuses maladies des yeux: certaines ne peuvent être identifiées que sur un équipement ophtalmologique spécial, tandis que d'autres sont clairement distinguées en raison de modifications physiques de l'organe de la vision.

L'exophtalmie est une pathologie visible à l'œil nu. Lorsque cela se produit, la saillie du globe oculaire avance, éventuellement son déplacement dans l’un des côtés.

La maladie est un symptôme secondaire de certaines maladies d'organes internes ou d'un individu, caractéristique innée de l'organisme.

La kératite est une maladie oculaire dangereuse.

La kératite, une maladie inflammatoire de la cornée, est l'une des maladies oculaires les plus dangereuses.

Il peut s'agir d'une nature différente, dans laquelle la cornée devient trouble, ce qui entraîne une déficience visuelle ou même une cécité complète.

La nature de l'évolution de la maladie et la gravité des effets de la kératite dépendent de l'immunité générale du patient.

Dans cet article, nous examinerons les symptômes et les méthodes de traitement de cette maladie.

Cornée de l'oeil: maladies, symptômes, traitement. Inflammation de la cornée

La membrane avasculaire transparente du globe oculaire s'appelle la cornée. C'est une continuation de la sclérotique et ressemble à une lentille convexe-concave.

Caractéristiques structurelles

Il est à noter que chez toutes les personnes, la cornée de l’œil a approximativement le même diamètre. Il est de 10 mm, les tolérances ne dépassent pas 0,56 mm. Dans le même temps, il n’est pas rond, mais légèrement allongé - la taille horizontale est de 0,5 à 1 mm plus petite que la verticale.

La cornée de l'œil est caractérisée par une douleur intense et une sensibilité tactile, mais également à basse température. Se compose de cinq couches:

  1. La partie superficielle est représentée par l'épithélium plat, prolongement de la conjonctive. Si elle est endommagée, cette couche est facilement restaurée.
  2. Plaque frontale. Cette coquille est attachée de manière lâche à l'épithélium, de sorte qu'elle peut facilement être rejetée à la moindre pathologie. Il n'est pas régénéré et en cas de dommage, il devient nuageux.
  3. Substance cornéenne - stroma. La partie la plus épaisse de la coque, constituée de 200 couches de plaques contenant des fibrilles de collagène. Entre eux, il y a un composant de liaison - les mucoprotéines.
  4. La plaque de bordure postérieure s'appelle la membrane de Descemet. Cette couche acellulaire est la membrane basale de l'endothélium cornéen. C'est à partir de cette partie que toutes les cellules sont formées.
  5. La partie interne de la cornée s'appelle l'endothélium. Il est responsable des processus métaboliques et protège le stroma de l'action de l'humidité dans les yeux.

Fonctions cornéennes

Pour comprendre à quel point les maladies de cette coquille oculaire sont dangereuses, il est nécessaire de savoir à quoi elle appartient et de quoi elle est responsable. Tout d'abord, la cornée de l'œil remplit une fonction de protection et de soutien. Cela est possible grâce à la grande résistance et à la capacité de restaurer rapidement sa couche externe. Elle a aussi une grande sensibilité. Ceci est assuré par la réaction rapide des fibres des nerfs parasympathiques et sympathiques à toute irritation.

En plus de la fonction de protection, il assure également la conduction et la réfraction de la lumière dans les yeux. Ceci est facilité par sa forme convexe-concave caractéristique et sa transparence absolue.

Maladies cornéennes

Sachant à quel point la coque protectrice de l’œil est nécessaire, les gens commencent à surveiller de plus près l’état de leur appareil visuel. Mais tout de suite, il convient de noter qu’il existe à la fois des maladies acquises et des anomalies de son développement. Si nous parlons de caractéristiques congénitales, dans la plupart des cas, elles ne nécessitent pas de traitement.

Les maladies acquises de la cornée, à leur tour, sont divisées en inflammatoires et dystrophiques. Le traitement de la cornée ne commence pas avant qu'un diagnostic précis soit établi.

Anomalies du développement ne nécessitant pas de traitement

Certaines personnes ont une prédisposition génétique à des modifications de la forme et de la taille de la cornée. L'augmentation du diamètre de cette coquille s'appelle la mégalocorne. Dans le même temps, sa taille dépasse 11 mm. Mais une telle anomalie peut ne pas être uniquement congénitale - elle apparaît parfois à la suite d'un glaucome non compensé, apparu à un âge relativement jeune.

La microcornée est une affection dans laquelle la cornée humaine ne dépasse pas 9 mm. Dans la plupart des cas, cela s’accompagne d’une diminution de la taille du globe oculaire. Cette pathologie peut être acquise à la suite d'une sous-arthropie du globe oculaire, tandis que la cornée devient opaque.

De plus, cette coque extérieure peut être plate. Dans le même temps, sa réfraction est considérablement réduite. Les personnes ayant de tels problèmes ont tendance à augmenter la pression intraoculaire.

Certaines personnes ont une maladie semblable à une maladie appelée l'arche sénile. Les médecins appellent cette opacification en anneau la cornée de l'embryotoxon coronaire de l'œil.

Anomalies du développement à corriger

L'une des caractéristiques de la structure de la cornée est sa forme conique. Cette pathologie est considérée comme génétique et s'appelle kératocône. Dans cette condition, le centre de la cornée est tiré vers l'avant. La raison en est le sous-développement du tissu mésenchymateux qui forme cette membrane. Les dommages cornéens indiqués ne se manifestent pas à la naissance - ils se développent entre 10 et 18 ans. Il est possible d'éliminer le problème uniquement à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Dans l'enfance, une autre pathologie du développement de l'œil, le kératoglobus, se manifeste également. Ce qu'on appelle la cornée sphérique. Dans ce cas, ce n'est pas la partie centrale de la coque qui est étirée, mais ses parties périphériques. Le gonflement aigu de la cornée s'appelle également un œdème de l'œil. Dans ce cas, la chirurgie est souvent recommandée.

Maladies inflammatoires

Quand il y a beaucoup de problèmes avec la cornée, les gens se plaignent de photophobie, de blépharospasme, caractérisé par un clignotement involontaire et d'une sensation de corps étranger sous les paupières. Par exemple, l'érosion de la cornée est accompagnée d'une douleur qui peut s'étendre à la moitié de la tête dans laquelle se trouve l'œil endommagé. Après tout, tout dommage à l'intégrité de l'épithélium sera ressenti comme un corps étranger. Toutes les maladies inflammatoires s'appellent la kératite. Les principaux symptômes de leur apparition incluent une rougeur de l’œil, des modifications des propriétés de la cornée et même la croissance de vaisseaux nouvellement formés.

Classification de la kératite

Selon les causes des problèmes, plusieurs types de processus inflammatoires peuvent endommager la cornée de l’œil. Le traitement dépendra uniquement de la cause exacte de l'inflammation.

Les facteurs exogènes comprennent des lésions fongiques telles que l'actinomycose et l'aspergillose, des maladies bactériennes des appendices oculaires et un certain nombre de problèmes viraux.

Les causes endogènes de la kératite comprennent les causes neurogènes, les carences en vitamines et les carences en vitamines. Ils sont également causés par des infections spécifiques: syphilis, brucellose, tuberculose, paludisme et autres. Mais il existe aussi des causes atypiques: kératite filamenteuse, érosion récurrente, rosaceakeratitis.

Les étapes de la kératite

Le premier signe du début du processus inflammatoire est l'apparition d'infiltrats. Transparent et lisse dans une coque normale devient rugueux et trouble. Dans le même temps, sa sensibilité diminue. En quelques jours, les vaisseaux se développent dans l'infiltrat qui s'est formé.

Dans la deuxième étape, l'érosion de la cornée commence et la nécrose des tissus commence dans la partie centrale de l'infiltrat. Un ulcère ne peut se trouver que dans la zone de la lésion primaire, mais il existe des situations dans lesquelles il peut endommager la membrane protectrice entière en quelques heures.

Passant au troisième stade, l'inflammation de la cornée commence à régresser. Au cours du processus, l'ulcère est nettoyé, ses bords sont lissés et le fond est tapissé de tissu cicatriciel blanc.

Les effets des processus inflammatoires

Si les infiltrations et l'érosion formées lors de la kératite n'ont pas atteint la membrane dite de Bowman, il n'y aura alors aucune trace de dommage. Les lésions plus profondes laissent des marques. En conséquence, un nuage, une tache ou une épine peut se produire. Ils se distinguent en fonction du degré de dommage.

Le nuage n'est pas visible à l'œil nu - il s'agit d'un nuage grisâtre translucide. Il n'affecte l'acuité visuelle que lorsqu'il est situé au centre de la cornée. Les taches sont visibles lors de l'inspection normale, elles ressemblent à des zones denses et blanches. Avec leur éducation, la vision se détériore sensiblement. Un sac, en fonction de sa taille, peut provoquer une cécité partielle. C'est une cicatrice blanche et opaque.

Diagnostic du problème

Dans la plupart des cas, déterminer la kératite est assez simple. En plus d'avoir des symptômes évidents indiquant que l'inflammation de la cornée de l'œil a commencé, le médecin peut voir la lésion lors d'un examen de routine. Mais pour déterminer la cause et la prescription d'un traitement adéquat, il est nécessaire d'utiliser des méthodes de laboratoire spéciales. L'ophtalmologiste devrait non seulement procéder à un examen, mais également vérifier la sensibilité de la cornée.

En outre, le médecin doit déterminer si l'inflammation est causée par des facteurs exogènes ou endogènes. D'autres actions en dépendront.

Traitement des processus inflammatoires

Si l'œil est atteint d'une kératite superficielle (exogène), le patient a besoin de soins d'urgence. On lui prescrit des agents antimicrobiens locaux: «Levomitsetin», «Okatsin», «Tsipromed», «Kanamycine», «Néomycine». Dans la période d'infiltration de résorption prescrit des outils stréroïdes. Également prescrit des immunomodulateurs, des vitamines. Médicaments recommandés conçus pour stimuler le processus d'épithélialisation cornéenne. "Ataden", "Solcoseryl" et d'autres médicaments sont utilisés à ces fins. Si la kératite a été causée par une bactérie, même avec un traitement opportun et adéquat, la cornée de l’œil peut s’obscurcir.

Le traitement chirurgical reconstructif peut être effectué au plus tôt un an après la guérison des ulcères.

Dommages de la cornée

Mais souvent, des problèmes d'enveloppe externe de l'œil ne surviennent pas uniquement à cause d'une infection, de bactéries ou de champignons. La lésion est causée par une lésion de la cornée. Il se produit en raison de la pénétration de corps étrangers sous la paupière, de blessures et de brûlures. Il est à noter que toute blessure traumatique peut conduire au développement de la kératite. Un tel scénario ne peut pas être exclu, même si des motes ou des cils frappent les yeux. Il est préférable de commencer immédiatement un traitement antibactérien prophylactique afin de vous protéger d'une éventuelle infection.

Les conséquences les plus graves provoquent des brûlures de la cornée. En effet, dans près de 40% des cas, il provoque une perte de vision. Les brûlures sont divisées en quatre degrés:

  • dommages superficiels;
  • cornéen opacifiant de l'oeil;
  • dommages profonds - la coque externe de l’œil devient semblable au verre dépoli;
  • la cornée est très endommagée, elle ressemble à de la porcelaine.

Les brûlures peuvent être causées par des produits chimiques, des températures élevées, des éclairs de lumière vive ou une combinaison de causes. Dans tous les cas, vous devez consulter le plus rapidement possible un spécialiste en mesure d'évaluer les dommages causés à la cornée de l'œil. Le traitement ne doit être prescrit que par un ophtalmologiste. Dans de tels cas, l'oeil doit être lavé, attacher un pansement avec un antiseptique. Les actions doivent viser à restaurer la fonction visuelle et à prévenir le développement de toutes sortes de complications, y compris la kératite.

Maladies cornéennes. Diagnostic et traitement

La cornée est une coquille transparente et avasculaire du globe oculaire, qui prolonge la sclérotique. Grâce à elle, la lumière peut tomber dans les couches les plus profondes de l'œil.

La cornée ressemble à une lentille concave-convexe d'environ 10 millimètres de diamètre. Diffère à basse température, mais haute sensibilité tactile et à la douleur.

Les maladies cornéennes représentent un quart de toutes les maladies oculaires. Le danger des maladies cornéennes est que sans traitement approprié, une personne peut rapidement perdre la vue!

La cornée se compose de 5 couches:

  • la couche superficielle est constituée de cellules épithéliales squameuses, prolongement de la conjonctive (extrêmement vulnérable);
  • la plaque antérieure marginale est reliée de manière lâche à l'épithélium; par conséquent, avec les moindres déviations, elle est rapidement rejetée. Aux dommages des cellules il n'est pas restauré, et devient rapidement trouble;
  • stroma - la coquille la plus épaisse de la cornée, contient environ 200 couches de fibrilles de collagène, entre lesquelles se trouve le composant de liaison de la mucoprotéine;
  • Membrane de Descemet - plaque de bordure postérieure (couche dépourvue de cellules), à partir de laquelle toutes les cellules de la cornée sont formées;
  • endothélium - la partie interne de la coque qui protège le stroma de l'humidité de l'œil.

Fonctions cornéennes:

  • protection des yeux (la cornée est assez forte et peut récupérer rapidement);
  • la réfraction de la lumière (la cornée fait partie du système optique de l'oeil et, grâce à sa sphéricité et sa transparence, elle conduit et réfracte les rayons de la lumière);
  • maintenir la forme de l'oeil.

Lorsqu'elle est endommagée, la cornée commence à devenir trouble, ce qui entraîne une perte de vision. Dans la cornée, les processus inflammatoires commencent et se poursuivent longtemps.

Maladies cornéennes

Les maladies oculaires de la cornée peuvent être à la fois acquises et congénitales.

Types de maladies de la cornée:

  • les blessures;
  • la kératite;
  • violations de la taille et de la forme de la coquille de la cornée;
  • lésions dégénératives et dystrophiques, etc.

Blessures

Des lésions de la cornée peuvent survenir lors de la pénétration d'un corps étranger dans les yeux.

Ceux-ci peuvent être des grains de sable, des copeaux de métal, des copeaux de bois. Selon le degré de pénétration, il existe des blessures profondes et superficielles.

En cas de blessure superficielle, des objets étrangers se trouvent dans les couches extérieures de l'œil et de la cornée, ainsi que dans les cas de blessures profondes - à la profondeur du globe oculaire. Dans certains cas, lorsque l'œil est blessé, une érosion de la cornée se développe.

Sur notre site Web, vous trouverez des informations plus complètes sur le diagnostic des lésions oculaires et sur les méthodes d’élimination des corps étrangers.

Kératite

La kératite est l'une des maladies les plus courantes de la cornée, entraînant un trouble de la cornée et une déficience visuelle. La kératite provoque des infections par les coquilles voisines. Les médecins distinguent les types suivants de cette pathologie:

  • kératite endogène (se développe sur le fond des maladies infectieuses et systémiques);
  • kératite exogène (infections, brûlures, blessures).

Lorsque la kératite peut être observée, les symptômes suivants sont observés: larmoiement grave, intolérance à la lumière vive, blépharospasme, sensation de corps étranger dans les yeux.

En savoir plus sur la kératite ici.

Violation de la taille et de la forme de la coquille

Les maladies suivantes de la cornée associées à des modifications de sa forme et de sa taille peuvent être distinguées.

Megacornea est une maladie génétique dans laquelle la cornée devient plus grande que la normale, sa taille atteint 10 mm.

Microcornée - la cornée, au contraire, est trop petite, d’environ 5 mm. Cela conduit à une diminution du globe oculaire. Dans cette condition, l'opacité cornéenne et le glaucome se développent.

Keratoglobus - saillie sphérique congénitale de la cornée due à une perturbation du développement du tissu mésodermique. L'inflammation commence à se manifester dans l'enfance, associée à la myopie et à l'astigmatisme. La cornée devient convexe tout au long, on observe une augmentation de son diamètre.

Le kératocône est une maladie héréditaire dans laquelle la forme de la cornée change, il devient conique. Cela est dû à l'amincissement du centre de la membrane cornéenne et à la perte d'élasticité de la chambre antérieure de l'œil.

La pathologie survient à l'âge de 11-12 ans et est accompagnée d'un astigmatisme, qui ne peut pas être traité. Avec cette maladie, le degré et l'axe de l'astigmatisme changent constamment, il est donc nécessaire de réajuster les lentilles à chaque fois. Avec le fort développement du kératocône, la lentille ne peut plus être tenue sur la cornée.

En cas de fort degré de kératocône et de kératoglobus, un traitement chirurgical visant à enlever une partie de la cornée - kératoplastie sous-totale pénétrante - est indiqué.

Dystrophie De La Cornée

La dystrophie cornéenne est une maladie congénitale accompagnée d'un développement rapide et d'une opacité de la cornée. Les médecins identifient plusieurs formes: tacheté, nodulaire, réseau, dystrophies mixtes, etc.

La dystrophie cornéenne peut être primaire et secondaire. Dans la dystrophie primitive, la maladie touche généralement les deux yeux, se développe assez lentement et est donc difficile à détecter.

La dystrophie secondaire est généralement unilatérale et se développe sur le fond des blessures, des maladies ou des opérations ophtalmologiques.

Avec cette pathologie, la sensibilité de la cornée de l'œil se détériore.

Le diagnostic microscopique de la cornée au milieu de la cornée peut montrer une légère turbidité sous la forme de rayures et de petites taches. Les couches profondes de l'épithélium ne sont pas affectées.

Si la pathologie s'est manifestée à l'adolescence, à l'âge de 40 ans, une myopie, un blépharospasme et une photophobie se produisent.

Diagnostic de la pathologie cornéenne

Le diagnostic des maladies de la cornée comprend les méthodes suivantes:

  • biomicroscopie oculaire;
  • kératopographie;
  • microscopie confocale.

Traitement chirurgical des maladies de la cornée

Le traitement chirurgical de la cornée peut être effectué à l'aide de plusieurs méthodes que nous décrivons plus en détail.

La réticulation cornéenne est une opération destinée à traiter le kératonus. Avec cette manipulation, la couche supérieure de la cornée est coupée, puis les yeux sont irradiés avec une lumière ultraviolette, traitée avec des gouttes antibactériennes. Dans les 3 jours suivant la chirurgie, vous devez toujours porter des lentilles spéciales.

Kératectomie - élimination de petites opacités superficielles de la partie centrale de la cornée. Une opération chirurgicale est en cours, éventuellement un traitement au laser de l'érosion de la cornée. Le défaut résultant après l'opération se développe indépendamment.

La kératoplastie (greffe de cornée) est utilisée dans les cas suivants:

  • en violation de la transparence de la cornée;
  • avec astigmatisme;
  • en cas de lésion oculaire, kératocône aigu, kératite, etc.
  • renforcer le tissu cornéen et améliorer les conditions d'une kératoplastie optique ultérieure.

Il existe 2 méthodes de kératoplastie: en couches et transversales.

La kératoplastie en couches est réalisée avec des opacités cornéennes superficielles. La surface de la cornée est coupée et remplacée par une greffe de forme, de taille et d'épaisseur similaires.

La kératoplastie complète consiste en une excision et en un remplacement de toutes les couches de la cornée. En fonction de l'excision, une excision partielle est divisée (la surface est inférieure à 2-4 mm), une kératoplastie sous-totale (plus de 5 mm) et une intervention chirurgicale totale (la cornée entière).

Kératoprosthétique - remplacement d'une cornée trouble par un matériau plastique biologiquement inerte.

Les ophtalmologistes de la clinique médicale sont toujours heureux de vous aider avec la cornée et d'autres maladies oculaires.

Rappelez-vous que le diagnostic précoce de toute pathologie des yeux est une garantie de récupération rapide et de préservation d'une bonne vision!

Si vous avez des questions, appelez-nous par téléphone:

+7 (495) 604-12-12

Les opérateurs du centre de contact vous fourniront les informations nécessaires sur toutes les questions qui vous intéressent.

Vous pouvez également utiliser les formulaires ci-dessous pour poser une question à notre spécialiste, prendre rendez-vous à la clinique ou commander un rappel. Posez une question ou indiquez un problème avec lequel vous souhaitez nous contacter. Nous vous contacterons pour clarifier les informations dès que possible.

Kératite de l'oeil - symptômes et traitement, photos, causes de la maladie chez l'adulte et l'enfant

Kératite - groupe de lésions inflammatoires de la cornée - la membrane transparente antérieure de l'œil, d'étiologie différente, entraînant un trouble de la cornée et une vision réduite. Souvent, le processus s'accompagne d'une rougeur du globe oculaire due à l'expansion de la grille vasculaire de la région du bouton. Dans les cas où le patient se rend chez le médecin en retard, un ulcère cornéen purulent peut se développer, dont le résultat sera la mort de l’œil en tant qu’organe. Un autre résultat pourrait être la formation d'une noix de cornée, ce qui entraînera une faible acuité visuelle.

Kératite: qu'est-ce que c'est?

La kératite est une inflammation de la cornée de l'œil provoquée par une blessure, une infection ou des allergies, se manifestant par une opacité et une diminution de l'acuité visuelle. La kératite est localisée dans la partie antérieure de l'œil et plus précisément dans la cornée. C’est souvent le résultat d’une inflammation oculaire (conjonctivite, blépharite et autres) précédemment pratiquée.

L’infiltration est à la base de l’opacification inflammatoire - l’accumulation dans le tissu cornéen d’éléments cellulaires tels que les leucocytes, les lymphocytes, les histiocytes, le plasma et d’autres cellules, provenant ici principalement du réseau régional en boucle. Si la maladie est compliquée par une infection purulente, il se produit alors une infiltration, une nécrose du tissu cornéen et des ulcérations. Après la guérison de l'ulcère, des tissus cicatriciels se forment, puis un leucome apparaît.

Allouer:

Par profondeur de destruction:

  • Superficielle - affecte la couche stromale supérieure;
  • Profond - affecte la couche stromale entière.

Selon l'emplacement de l'infiltrat:

  • Central - dans la zone de l'élève. Plus l'infiltrat est localisé de manière centralisée, plus la vision en souffre à la fois pendant la période de la maladie et après le traitement;
  • Paracentral - dans la projection de l'iris;
  • Périphérique - dans la zone du limbe, dans la ceinture ciliaire de l'iris.
  • Exogène - érosion de la cornée, infection traumatique, bactérienne, virale, fongique, lésion des paupières, des glandes de Meibomius et de la conjonctive;
  • Endogène - vaincre la tuberculose, le paludisme, la syphilis, la brucellose;
  • Allergique;
  • Neurogène;
  • Infectieux;
  • Herpétique;
  • Bactérienne;
  • Fongique;
  • L'avitaminose;
  • Viral;
  • L'hypovitaminose.

Chaque forme de kératite a ses caractéristiques propres, dont la manifestation dépend de l'état général du patient, de son âge et de la nature de l'agent pathogène.

Raisons

Le plus grand nombre de cas de kératite est associé à une étiologie virale. Dans 70% des cas, les agents responsables sont les virus de l'herpès simplex et l'herpès zoster (herpès zoster).

Pour des raisons exogènes (action de l'extérieur), on peut citer:

  • dommages mécaniques;
  • exposition chimique;
  • effets thermiques;
  • infections (tuberculose, kératite syphilitique);
  • lésions fongiques;
  • bactéries (staphylocoques, bâtonnet pyocyanique);
  • lentilles de contact;
  • photokératites (chez les soudeurs professionnels).

Endogène (action de l'intérieur) comprend les maladies de la cornée survenues dues à:

  • Lésion infectieuse sévère (à l'intérieur);
  • Lancer une réaction aux effets neuropartiaux;
  • Pénurie de vitamines importantes dans le corps.

En ophtalmologie moderne, la kératite est parfaitement traitable sans complication. Dans les cas graves, des opacités de la cornée peuvent rester et, par conséquent, une vision réduite.

Symptômes de kératite (photo des yeux)

Pour la kératite de toute étiologie est caractérisée par un symptôme commun, le soi-disant. Syndrome cornéen, qui comprend trois symptômes principaux:

  • Photophobie (photophobie) - en pleine lumière, le patient ressent une douleur, son incapacité à ouvrir les yeux, cligne souvent des yeux et se rétrécit.
  • Déchirer - décharge excessive de liquide lacrymal.
  • Blépharospasme - contraction réflexe des muscles circulaires, occlusion.

Tout cela est dû au fait que lors de la kératite, à la suite de l'infiltration formée, il se produit une irritation des terminaisons nerveuses sensorielles de la cornée, sa transparence et son éclat diminuant, la cornée devient trouble et perd de sa sphéricité.

Aux premiers stades, l’un des premiers symptômes est la sensation de présence d’un corps étranger dans l’œil, une vascularisation cornéenne accrue. Blépharospasme peut être retrouvé chez certains patients. La fermeture pathologique des paupières contribue à une stimulation accrue du nerf trijumeau due à la stimulation des récepteurs périphériques. L'inflammation des membranes nerveuses conduit à une "clinique du visage". À l'examen externe, l'asymétrie des coins de la bouche, les contractions musculaires simples, la difficulté d'élocution sont visualisées.

Le symptôme le plus important de la kératite est une violation de la transparence de la cornée. Ce phénomène est une conséquence directe du début de l'infiltration et de l'œdème des éléments cellulaires. Des changements significatifs apparaissent dans l'état de l'épithélium de la cornée: son lustre disparaît et une rugosité apparaît. Dans certains cas, il se produit un décollement et une desquamation de l'épithélium. En conséquence, l'érosion apparaît à la surface.

Selon la profondeur à laquelle le processus pathologique s'est propagé dans le tissu, les infiltrats peuvent être superficiels ou profonds.

  1. Les infiltrats superficiels disparaissent souvent d'eux-mêmes sans aucun traitement et laissent derrière eux une légère turbidité.
  2. Dans le même temps, les infiltrats profonds ne disparaissent souvent qu'après un long traitement avec des drogues «lourdes» et laissent souvent des modifications cicatricielles qui affectent négativement les fonctions visuelles de l'homme.

Kératite chez les enfants

La cause, provoquant une kératite chez les enfants, est une infection pénétrant dans la cornée. Cependant, il peut y arriver de plusieurs manières - d'où la classification de la maladie. En outre, les adénovirus, ainsi que les maladies infectieuses telles que la varicelle ou la rougeole, peuvent provoquer l'apparition de cette maladie, notamment la kératite chez les enfants.

Parfois, les parents s'inquiètent de savoir si la kératite est contagieuse ou non, car il peut y avoir plus d'enfants dans la famille et s'il est nécessaire de les isoler du gamin malade. Oui, il est transmis contact. La plupart des symptômes de la kératite sont similaires aux manifestations de la conjonctivite allergique. Même les médecins ont besoin de diagnostics approfondis en plusieurs étapes pour engendrer ces deux maladies.

Les premiers signes de la maladie seront:

  • douleur dans les yeux, peur de la lumière;
  • larmoiement abondant;
  • vision floue;
  • contraction involontaire des muscles circulaires de l'œil, ce qui entraîne une fermeture anormale des paupières;
  • démangeaisons et brûlures aux yeux.

Le traitement d'un enfant atteint de kératite commence par le lavage des canaux lacrymaux, un frottis permettant de déterminer l'agent responsable et sa sensibilité aux antibiotiques. Diriger une thérapie locale et générale. La thérapie locale est basée sur des méthodes telles que les installations et les injections sous-conjonctivales. La thérapie générale consiste en l'administration de médicaments par voie intraveineuse, orale et intramusculaire.

Complications possibles

Comme toute maladie intempestive, la kératite peut entraîner des complications. Cela est possible lorsque l'inflammation passe de la cornée de l'œil à ses autres membranes. Cela peut conduire à des maladies désagréables telles que:

  • réduction de la qualité de la vision due à l'opacification cornéenne, à la formation d'un oeil et à des adhérences dans la région de la pupille;
  • endophtalmie (suppuration des membranes internes du globe oculaire);
  • glaucome secondaire;
  • panophtalmie (inflammation des tissus du globe oculaire avec formation d'ulcères);
  • cellulite de l'orbite;
  • irritation de la partie antérieure des membranes oculaires vasculaires;
  • kératoiridocyclite herpétique;
  • perforation de la cornée;
  • septicémie sanguine;
  • thrombose du sinus caverneux;
  • iridocyclite.

Diagnostics

Dans le diagnostic de la kératite, son lien avec des maladies générales antérieures, des infections virales et bactériennes, une inflammation d'autres structures de l'œil, des microtraumatismes des yeux, etc. est important Lors d'un examen externe de l'œil, l'ophtalmologiste se concentre sur la sévérité du syndrome cornéen et les modifications locales.

Le médecin effectue les méthodes de diagnostic suivantes:

  • examen externe
  • contrôle de l'acuité visuelle
  • l'inversion des paupières est nécessaire pour exclure un corps étranger,
  • biomicroscopie (examen de l'œil au microscope),
  • coloration fluorescéine de la cornée (pour une meilleure visualisation du degré d'endommagement de la cornée),
  • analgésimétrie (détermination de la sensibilité à la douleur).

Traitement de la kératite oculaire

Le traitement doit être effectué sous la supervision d'un ophtalmologiste dans un hôpital spécialisé pendant 2 à 4 semaines. Les principes généraux de la pharmacothérapie de la kératite incluent la thérapie étiotropique locale et systémique avec l'utilisation de médicaments antibactériens, antiviraux, antifongiques et autres.

Traitement général pour toutes les kératites:

  • traitement de désintoxication (reosorbilact 200.0 par perfusion intraveineuse),
  • antibiotiques internes ou parentéraux, médicaments antiviraux et antifongiques, en fonction du type et de la sensibilité,
  • traitement de désensibilisation (du gluconate de calcium à 10% est ajouté au compte-gouttes),
  • Parallèlement, le patient doit suivre un traitement prenant le complexe vitaminique. Particulièrement important dans ce cas, la nomination des vitamines B2 B2, B6, C, PP. Attribuer 1 comprimé 1 à 2 fois par jour aux multivitamines.

L'utilisation de médicaments qui dilatent l'élève pour prévenir la formation d'adhérences dans l'œil joue un rôle important. Selon les indications, des préparations de glucocorticoïdes, de dexaméthasone ou de bétaméthasone, sont prescrites.

Groupes de médicaments utilisés:

  1. agents antibactériens. Attribué à une inflammation purulente. Lorsque l'utilisation de kératite tombe "Levomitsetin", "Tobreks", "Floksal", "Cipromed". Les formes graves de la maladie peuvent nécessiter l'introduction d'antibiotiques sous la conjonctive ou dans le muscle;
  2. médicaments antiviraux: solution idooxoridine, Zovirax, Zirgan, interféron, Florenal, gouttes Oftalmoferon. Utilisé pour l'inflammation herpétique et adénovirale;
  3. anesthésique local "diphthal". Ils aident à éliminer le syndrome cornéen, procurent une anesthésie oculaire;
  4. mydriatique (atropine, cyclomed, tropicamide). Ce sont des médicaments qui développent l'élève. Ils sont nécessaires avec une iridocyclite concomitante pour prévenir les adhérences entre la pupille et l'iris;
  5. les corticostéroïdes (dexaméthasone, hydrocortisone) sont utilisés pour réduire l'inflammation et le gonflement;
  6. agents de guérison (Korneregel, Actovegin). Favorise les processus de régénération après des blessures et de l'érosion;

En plus prescrit des médicaments épithéliaux kératoprotecteurs. Dans les cas graves, des injections d'antibiotiques sont effectuées sous la muqueuse oculaire.

Le traitement de la kératite oculaire est réalisé exclusivement sous la surveillance d'un ophtalmologiste dans un hôpital spécialisé pendant plusieurs semaines. Dans ce cas, l’approche générale du traitement inclut l’élimination des causes de nature locale et systémique, ainsi que l’utilisation de médicaments antibactériens, antiviraux et autres.

Prévention

N'oubliez pas que le meilleur traitement est la prévention. Par conséquent, dans le cas de la kératite, il est très important d'éviter les lésions oculaires traumatiques, surtout si l'activité professionnelle est associée à de tels risques. Deuxièmement, il est important de ne pas commencer même les maladies oculaires apparemment simples.

Respectez les consignes suivantes:

  • suivre l'hygiène,
  • prendre soin des lentilles de contact, le cas échéant,
  • protéger les yeux de l'influence des effets nocifs et de la pénétration de corps étrangers,
  • traiter toutes les maladies oculaires qui surviennent,
  • essayez d'éviter les maladies pouvant provoquer une kératite;
  • suivez un régime riche en protéines, en oligo-éléments, en vitamines et limitez votre consommation de lipides et de glucides.

Pour prévenir la manifestation de cette maladie, il est important de prévenir les lésions oculaires, de traiter rapidement la conjonctivite, la blépharite, la dacryocystite, ainsi que les maladies courantes prédisposant au développement de la kératite.

Il est particulièrement important de s’engager dans la prévention de ceux qui ont déjà eu cette maladie, car cela réduit le risque de récurrence de la kératite.

Maladies cornéennes

La cornée est la couche externe qui couvre l'avant du globe oculaire. En raison de sa structure spéciale, il remplit plusieurs fonctions importantes pour les organes de la vision: il assure une bonne focalisation des rayons sur la lentille, protège mécaniquement l'environnement interne de l'œil, sert de filtre contre les rayons UV. Les maladies cornéennes affecteront certainement la qualité de la vision.

Bien que la cornée soit transparente (à la différence de la sclérotique, qui casse l’arrière du globe oculaire) et semble avoir une structure plutôt simple, elle se compose en fait de plusieurs couches fonctionnelles. Il y a trois couches principales et deux couches plus minces entre elles.

Le liquide lacrymal aide la cornée à fonctionner correctement, ce qui la lave constamment à l’extérieur. À chaque clignotement, les larmes sont réparties uniformément sur la surface, assurant sa pureté et sa douceur. La cornée humide résiste mieux à l'infection et se régénère plus rapidement.

Les maladies oculaires de la cornée peuvent survenir pour un certain nombre de raisons:

  • Blessure - avec des blessures mineures ou des égratignures, il guérit habituellement de lui-même. Des dommages plus profonds conduisent à la cicatrisation et à la nébulosité de cette membrane, ce qui entraîne une diminution de la vision. En cas de traumatisme profond, le patient ressent une douleur, une irritation et une inflammation de l'œil, une sensibilité à la lumière, une vision floue, des nausées et une faiblesse générale peuvent survenir.
  • Allergie - la cornée, en tant que couche la plus externe, est le point de contact de l'œil avec les allergènes, c'est ici que se produit la réaction d'inflammation immunitaire. Cela est particulièrement vrai pour la pollinose printanière. Les symptômes de la maladie comprennent des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures, des larmoiements abondants et un œdème cornéen.
  • Inflammation non infectieuse causée par une blessure mineure, des lentilles cornéennes de petite taille ou un port trop long.
  • Inflammation infectieuse - bactéries, virus, champignons ou parasites font de la kératite infectieuse la maladie la plus courante de la cornée.
  • Yeux secs - une quantité insuffisante de liquide lacrymal en cas de maladie des glandes lacrymales conduit à ce que la couche cornéenne se dessèche, devient sensible aux dommages et à l'infection. Le symptôme le plus frappant de cette maladie est la sensation de corps étranger ou de sable dans les yeux. En outre, les yeux sont douloureux et deviennent rouges, probablement l’apparition d’un écoulement pathologique.

Toutes les pathologies de la cornée peuvent être combinées en plusieurs groupes: kératite, dystrophie, troubles de la géométrie et de la taille et néoplasme.

Kératite

L'inflammation cornéenne peut déclencher une infection bactérienne, virale ou fongique.

La classification est assez vaste et comprend:

  • mode de dissémination (exogène ou endogène);
  • courant (aigu et chronique);
  • profondeur des dommages (superficiels et profonds);
  • nature de l'inflammation (purulente et non purulente);
  • zone lésée (centrale, périphérique);
  • forme (en forme de pointe, en forme de fuseau);
  • résultat (avec et sans vascularisation).

La kératite survient généralement avec le syndrome de la cornée:

  • photophobie, larmoiement, blépharospasme;
  • dilatation des vaisseaux sanguins du limbe, qui se manifeste sous la forme d'une corolle de couleur violette autour de la cornée;
  • opacification de la cornée, perte de brillance, formation d'infiltrations, dont la couleur dépend de l'étiologie de la maladie;
  • diminution de la sensibilité cornéenne;
  • formation d'ulcères et de zones nécrotiques à la surface de la couche externe.

Dans la kératite herpétique nécrosante photo avant et après traitement

C'est l'une des infections virales les plus courantes de l'œil. Peut survenir d'une primo-infection par le virus de l'herpès simplex ou d'une rechute d'une infection latente. Elle se déroule en fonction du type de kératite épithéliale avec ulcération et vascularisation de la cornée, réduisant ainsi sa sensibilité. Habituellement, non seulement les yeux souffrent, mais aussi les muqueuses d'autres parties du corps. Sur la cornée, apparaissent des vésicules blanc grisâtre en pointillés avec des infiltrats qui peuvent ouvrir et exposer les ulcérations et un trouble diffus de la cornée se produit. Les lésions ponctuelles peuvent fusionner pour former une image ramifiée de la kératite "semblable à un arbre". Avec l'approfondissement de la lésion, la kératite devient discoïde et les défauts de la surface disparaissent. La kératite herpétique profonde accompagne généralement l'iridocyclite (inflammation de l'iris et du corps ciliaire). Ces maladies ont un parcours persistant et long. Le traitement repose sur une thérapie antivirale et pathogénétique. Les pommades et les gouttes d'acyclovir, ses formes systémiques, ainsi que les préparations pathogènes d'interféron et d'autres immunostimulants sont utilisés.

Les ulcères qui en résultent peuvent être traités avec une solution alcoolique à 1% de vert brillant et d’agents réparateurs - Solcoseryl, Actovegin, Korneregel. L'anesthésie est réalisée avec des gouttes anti-inflammatoires - Diclofenac, Naklof, Diclof, Indocolir. Les manifestations allergiques sont éliminées avec des gouttes antihistaminiques.

L'infection de la cornée par l'herpès peut provoquer une kératite neurogène, car le virus de l'herpès infecte les fibres nerveuses du trijumeau. La kératite neuroparalytique se développe, se manifeste en l'absence de sensibilité de la cornée.

Kératite bactérienne

De l'extérieur, la cornée est exposée à divers agents bactériens. Les kératites sont le plus souvent responsables de pneumocoques, diplocoques, staphylocoques, streptocoques, gonocoques, bâtonnets pyocyaniques. Sous leur action, la cornée est endommagée, ce qui a l'apparence d'ulcères rampants. Ils s'étendent sur la surface de la cornée et dans son épaisseur. Cela se produit assez rapidement et, par exemple, en cas de kératite purulente à Pseudomonas, le processus pathologique peut recouvrir toute la cornée en deux jours.

Les symptômes de la kératite se manifestent par la présence d'iridocyclites, d'hypopion (suppuration) et d'ulcères spécifiques. Si elle n'est pas traitée, la perforation de la cornée survient quelque temps après, l'infection pénètre profondément dans le globe oculaire et le risque d'endophtalmie augmente.

Lorsque l’étiologie de Pseudomonas est caractérisée par l’apparition d’une chimiose cornéenne avec détachement de la couche externe qui peut alors pendre des volets. Il y a un infiltrat purulent dense, après une percée, un grand ulcère se forme. La nécrose se développe à sa place, entraînant la mort de tout le globe oculaire.

Le traitement est effectué avec des antibiotiques actifs contre l'agent pathogène. Après avoir réduit l'infiltration, ajoutez des anti-inflammatoires et des préparations favorisant la régénération. Pour prévenir la perforation, une kératoplastie proactive est effectuée.

La maladie cornéenne peut être moins commune. Le point manifeste dit de kératite marginale s'infiltre à la périphérie. Ils se produisent sur le fond des maladies des organes lacrymaux, des paupières ou de la conjonctive. L'absence de traitement peut finalement causer un trouble persistant de la cornée ou la formation d'une lésion visuelle intense.

Maladies fongiques

Les maladies causées par des champignons sont appelées kératomycose. La cause commune de la maladie est le champignon Candida, les pénicillines et les céphalospores. Peut survenir dans le contexte d'une antibiothérapie ou d'une immunité diminuée. Extérieurement, les mycoses apparaissent infiltrées friables gris-blanchâtre, les vaisseaux autour du sang, la cornée est gonflée, à sa surface une petite turbidité. Dans les lieux de la plus grande activité de champignons apparaissent des ulcères chroniques.

La thérapie est spécifique, les médicaments antifongiques, par exemple, l'amphotéricine B, la natamycine, la nystatine.

Le fluconazole, l'intraconazole est prescrit par voie orale. Le traitement est long, car il devrait couvrir tout le cycle de développement des champignons.

Maladies parasitaires

Ils sont causés par les acantamebas les plus simples, qui peuvent atteindre la surface de l'œil avec de l'eau douce ou de mer. Les personnes qui utilisent des lentilles cornéennes sont les plus exposées au risque d'infection. L'évolution de la maladie est longue, souvent compliquée par une infection bactérienne ou virale secondaire. Accompagné par une douleur intense et une chimiose de la cornée, la formation d'ulcères avec perforation possible. La maladie est traitée avec des médicaments spécifiques - chlorhexidine et polyhexaméthylène biguanide, antibiotiques aminoglycosides (gentamicine, tobramycine) avec addition d’une solution de kétoconazole ou de miconazole.

La tuberculose

Cette maladie est généralement unilatérale et se présente sous la forme d'une inflammation diffuse. La source d'infection se trouve dans un autre organe et l'agent pathogène pénètre dans l'œil avec une circulation sanguine. La lésion est grosse focale et touche toutes les couches de la cornée. Les ulcères se forment à la surface sans tendance à se fondre. Localisation normale - dans la région centrale. La sensibilité de la cornée est peu altérée. La tuberculose se prolonge avec des périodes de rémission et d'exacerbation avec une diminution persistante de l'acuité visuelle.

Les ulcères qui ont atteint les couches profondes de la cornée peuvent provoquer sa percée et la violation de l'iris. La guérison se poursuit avec la formation de synéchies et une lésion visuelle intense. Le phénomène de panophtalmie se développe rarement. Le traitement est spécifique (avec jusqu'à 8 mois) de médicaments antituberculeux - Ftivazid, Tubazid, PASK, Streptomycine.

Les dystrophies

Les dystrophies sont caractérisées par un trouble local ou total de cette couche. Cette condition peut être congénitale ou acquise. En règle générale, la turbidité se produit de manière bilatérale, progresse lentement et n'a aucun effet sur les autres organes et systèmes. Les symptômes de maladies de divers types sont approximativement similaires:

  • érosion récurrente;
  • douleur intense;
  • la photophobie;
  • vision obstruée

La dégénérescence cornéenne peut être localisée en couches.

Les modifications de la couche épithéliale supérieure provoquent une atrophie des cellules selon le type de bande. La dégénérescence ressemblant à une cassette est une conséquence d'iridocyclite, de choroïdite, de traumatisme. Au-dessous des couches sous-jacentes restent transparentes et à la surface de l'œil, il y a un trouble, qui a des limites assez nettes et qui passe sous la forme d'une bande le long de l'équateur du globe oculaire. Cette zone est rugueuse à cause des dépôts de sel et la fermeture des paupières provoque des sensations douloureuses. Le traitement est effectué par retrait microchirurgical de la couche opacifiée ou consiste en une kératectomie complète. Après la chirurgie, la thérapie réparatrice est prescrite par des agents trophiques.

L'opacification de la couche stromale survient généralement pour une raison non spécifiée. L'image de la maladie est caractérisée par l'amincissement de la région périphérique de la cornée et la formation d'un sillon à cet endroit. La germination des vaisseaux sanguins et la formation de petites opacités jaunâtres dans l'épaisseur de la cornée sont également visibles. Il perd la sphéricité parfaite et développe l'astigmatisme. Le traitement vise à l'excision du sillon et à la correction de l'astigmatisme à l'aide de lentilles ou d'une chirurgie au laser.

La dystrophie peut également se produire dans le type de réseau. La turbidité sous forme de filaments ou d'astérisques se forme dans le contexte de l'amylose systémique ou d'autres maladies déterminées génétiquement. L'accumulation de turbidité réduit considérablement la vision. Un traitement médicamenteux est nécessaire au niveau du métabolisme cellulaire, une élimination microchirurgicale des opacités est possible avec une kératoplastie profonde ou une kératectomie au laser excimer.

L'opacité de la couche interne de la cornée se produit lorsqu'elle est gonflée, ce qui donne généralement à une couche transparente un aspect de verre dépoli. Les poches se développent avec la mort des cellules endothéliales, qui détournent le liquide intraoculaire. Le principal symptôme - la détérioration de la vision - augmente après avoir été en décubitus dorsal. La photosensibilité et la sensation d'un objet étranger dans les yeux sont également présentes.

Autres pathologies

L'ophtalmologie considère une autre pathologie comme une manifestation de la dystrophie, à savoir le kératocône. La maladie tire son nom de l'apparence caractéristique de la cornée. En raison de processus dégénératifs, son amincissement et saillie, qui a la forme d’un cône, se produisent. Cela modifie de manière significative la géométrie sphérique de la cornée et rend impossible la correction de la focalisation des rayons et, par conséquent, altère la vision, provoque la myopie et l'astigmatisme. Les causes de la maladie ne sont pas établies avec précision, un facteur héréditaire se produit souvent.

Le traitement consiste à porter des lentilles correctrices spéciales. Avec le temps, les lentilles peuvent causer des cicatrices sur la cornée, une greffe peut donc être nécessaire. Le kératocône peut également être attribué au groupe de maladies caractérisées par des modifications de la géométrie normale et de la taille de la coque externe. Avec la mégalocorne et la microcornée (diamètre plus ou moins grand de la cornée, ne correspondant pas à la norme d'âge), ainsi que le kératoglabus (saillie uniforme de la couche de couverture).

Les processus tumoraux cornéens se produisent très rarement indépendamment. Dans la plupart des cas, la tumeur est secondaire par rapport à une tumeur du limbe, de la sclérotique ou du corps ciliaire. Il en va de même pour le papillome, l'épithéliome, la phacomatose, le carcinome, les dermoïdes.

Kératite alimentaire

Les maladies de la cornée peuvent être non infectieuses. La soi-disant kératite avitamineuse se produit lorsqu'il manque des éléments nutritifs, à savoir la vitamine A, C, PP, groupe B.

La cornée perd sa transparence et sa douceur, semble terne, se recouvre de plaques blanchâtres mates. Il y a sa kératinisation et son détachement de l'épithélium. En raison de l'apparition d'irrégularités, les propriétés de réfraction de la cornée se détériorent, sa sécheresse entraîne la formation de microfissures et la pénétration de l'infection.

Les changements sont réversibles et, avec l’introduction des coquilles nécessaires, les vitamines sont restaurées, la prévention des infections secondaires revêt également une grande importance.

Il est important de noter que les maladies de la cornée ne doivent jamais être traitées seules. Leur diagnostic et leur traitement ne doivent être confiés qu'à un médecin professionnel, car il en résulte souvent une perte de vision.

Pourquoi la kératite se développe et comment cette maladie peut-elle être guérie

L'inflammation de la cornée s'appelle la kératite. Les changements sont exprimés sous forme de turbidité, de forte baisse de la vision et même de perte. La maladie est dangereuse dans le développement de complications graves et nécessite un traitement urgent. L'inflammation de l'oeil de la cornée est souvent confondue avec la conjonctivite, car vous devez connaître ses premiers symptômes et avoir le temps de consulter un médecin.

Inflammation cornéenne

La maladie survient pour différentes raisons, mais en l'absence du traitement approprié, chaque personne présente un risque de cécité. La cornée est la partie avant de la coque externe de l'œil humain, elle remplit de nombreuses fonctions importantes. La vision normale dépend en grande partie de l'état de la coque transparente, car toute opacité, tout changement de structure dû à une kératite entraîne des processus irréversibles.

L'inflammation peut être d'origine infectieuse et traumatique.

Le processus inflammatoire pénètre facilement à l'intérieur de l'œil, laissant une tâche ou des cicatrices. La maladie se manifeste par une douleur dans l'œil affecté, une ulcération et des rougeurs. Les vaisseaux sanguins se développent dans la cornée au cours du processus inflammatoire, ce qui la rend trouble. Normalement, la cornée est propre, mais un tel phénomène est nécessaire pendant la maladie pour permettre une résorption précoce de l'infiltrat.

La kératite à un stade précoce peut être guérie, en évitant de graves conséquences pour les yeux. Selon le degré de lésions cornéennes, on peut distinguer les kératites superficielles et profondes. Avec une vue superficielle de la maladie, les cicatrices ne restent pas.

Symptômes de la maladie

La kératite a différentes formes et signes, mais il existe également des symptômes généraux, dont la présence devrait constituer un motif urgent d'aller chez le médecin:

  • déchirure accrue;
  • transparence réduite de la cornée;
  • réduction du brillant;
  • peur de la lumière;
  • les paupières gonflent à cause du gonflement de la cornée;
  • divers infiltrats;
  • blépharospasme.

Dans l'œil du patient, il y a toujours une sensation de corps étranger, les vaisseaux sanguins sont enflammés. Au stade suivant, de petits ulcères apparaissent dans les tissus et une épine dans la membrane transparente. L'inflammation de la cornée sans traitement pénètre facilement dans toutes les autres parties de l'organe visuel sain.

Causes de l'inflammation cornéenne

Diverses infections provoquent le plus souvent une inflammation sévère de la cornée. Parmi les maladies les plus courantes causées par le virus de l'herpès, les champignons, les infections à protozoaires, à Chlamydia et à parasites. Le processus inflammatoire peut se développer pour les raisons suivantes:

  • faible immunité;
  • rhumes fréquents;
  • la présence d'adénovirus dans le corps;
  • champignons parasites;
  • diverses bactéries, y compris Staphylococcus aureus;
  • des brûlures;
  • blessures et avoir un corps étranger dans les yeux.

Les lentilles et des soins inappropriés peuvent également conduire au développement du processus inflammatoire. La maladie est causée par une mauvaise nutrition, le manque de vitamines et de minéraux dans le corps. La kératite traumatique est due à diverses blessures. L'allergie affecte également l'apparition de la maladie. En outre, certaines maladies, par exemple le diabète, la goutte provoquent une inflammation de la cornée.

Types de kératite

La maladie oculaire décrite a différentes formes en fonction de l'agent causal de la maladie.

Kératite fongique

L'une des formes les plus complexes de kératite est une infection fongique, car elle est difficile à diagnostiquer et à guérir à temps. En raison d'un traitement erroné, ce type d'inflammation cornéenne conduit le plus souvent à une déficience visuelle grave. L'infection fongique pénètre profondément dans l'œil, où il est beaucoup plus difficile de l'affecter à l'aide des médicaments habituels. La maladie est déclenchée par des objets extérieurs dans les yeux ou par une intervention chirurgicale.

Kératoconjunkit de printemps

Au printemps, avec la défaite de la conjonctive de l'œil et de la cornée, une kératoconjonctivite survient. La cause de la maladie peut être une tendance aux allergies dues aux irritants externes.

Kératite bactérienne

La kératite bactérienne est un autre type de lésion cornéenne aiguë. Cette forme de la maladie survient le plus souvent et est superficielle et profonde. Lorsque les microbes pénètrent dans l'œil, des ulcérations et des cicatrices se forment. Avec ce type de kératite, il est impossible de travailler et de mener une vie normale, et un traitement tardif entraînera une perte de vision partielle ou totale. Très souvent, diverses lésions de l'organe de la vision et l'utilisation quotidienne de lentilles de contact conduisent à cet état.

Kératite de l'onchocercose

La défaite de la partie antérieure et postérieure de l'œil due à une réaction allergique dans le corps provoque une kératite à l'onchocercose. À l’avenir, la maladie conduit à la sclérose de l’œil.

Ulcère cornéen rampant

En cas d'ulcération grave de la cornée, un ulcère rampant se forme suite à des lésions de la couche superficielle. Ce type de kératite est précédé d'une inflammation purulente. La maladie est très dangereuse, caractérisée par une douleur oculaire grave, un gonflement et une rougeur, et un infiltrat se forme à la surface de la cornée. Risque élevé de rupture de l'enveloppe extérieure endommagée. Même avec un traitement réussi dans les yeux, le patient reste trouble.

Kératite non ulcéreuse

Avec le contact constant avec les lentilles et les microbes dans les yeux, se développe une forme de kératite non ulcéreuse. Parmi les symptômes émettent des poches, des rougeurs.

Photokératite

Les personnes qui sont en contact prolongé avec des rayonnements naturels ou artificiels, tels que les soudeurs, risquent de développer un processus inflammatoire de la cornée en raison d'une brûlure grave. Les premiers signes de photokératite apparaissent sous forme de boutures et de gênes oculaires. Puisque la coquille supérieure appelée cornée n'est protégée par rien, elle est principalement affectée par les rayons nocifs.

Méthodes de traitement des maladies

Dans la plupart des cas, un patient atteint de kératite est hospitalisé. Les options de traitement dépendent de la cause et de la forme de la maladie. La durée du traitement est souvent longue et il n’est pas toujours possible d’obtenir des résultats positifs. La kératite est une maladie si grave que souvent, même avec un traitement rapide, la cornée reste une épine.

Pour les inflammations infectieuses de la cornée, il sera nécessaire de prendre des substances antibactériennes à large spectre (gatifloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine, ofloxacine), des antiviraux et des antifongiques. Dans la forme herpétique de la maladie prescrite gouttes Ophtalmoferon avec une déchirure artificielle. Tous les médicaments sont d'abord prescrits sous forme de gouttes ophtalmiques, de comprimés et de pommades, mais si la thérapie n'a aucun effet, la substance est administrée par injection et par voie intraveineuse.

Dans le traitement de la kératite, on ne peut pas se passer d’anti-inflammatoires, d’une désinfection des yeux et de médicaments contre la douleur à action locale.

Appliquez les gouttes Tobrex contre la kératite bactérienne pour adultes et enfants. L’inflammation et la douleur peuvent être soulagées par Indocallir, qui appartient au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il résiste bien à la kératite ulcéreuse Lamifaren-gel à base d’algues de varech.

Une déchirure artificielle sera nécessaire si vous sentez un corps étranger dans les yeux. De plus, Korneregel supporte bien l'inconfort, il est souvent utilisé par les soudeurs dans leur travail. Les agents hormonaux sont prescrits en l'absence de dommages mécaniques et de lésions de la cornée. Si la cause du processus inflammatoire est une allergie, il suffit de prendre des antihistaminiques.

La kératite est une maladie très complexe qui ne se prête pas toujours au traitement traditionnel. Si les médicaments ne donnent pas l'effet souhaité, la médecine moderne propose la kératoplastie ou le retrait de la cornée avec son remplacement par l'artificiel. De nombreux types de maladies réapparaissent, détruisant de plus en plus l'enveloppe externe de l'œil. Avec un traitement rapide chez le médecin, vous pouvez éviter de nombreuses complications et sauver une vision précieuse.